Point culminant et thyroïde

La glande thyroïde a un impact énorme sur la santé du corps féminin. La violation du travail de ce corps entraîne l'apparition de la ménopause. Et après tout, chaque femme veut reporter ce moment le plus longtemps possible.

Pourquoi des anomalies surviennent-elles dans la glande thyroïde?

  • Tout au long de la vie, des fluctuations hormonales surviennent dans le corps de la femme. Elles sont d'abord associées à la puberté, à l'apparition des menstruations, puis à la grossesse, à l'accouchement et à l'alimentation du bébé, puis à l'apparition de la ménopause. Toutes ces fluctuations constantes du niveau d'hormones ne peuvent pas affecter le bon fonctionnement de la glande thyroïde. Le fer commence à faiblir, ce qui affecte la santé du corps féminin.
  • Une femme est constamment sous l'influence de l'environnement, de sorte qu'elle est plus qu'un homme stressé. Tout stress sur le fond émotionnel conduit à des changements hormonaux, que la glande thyroïde ne peut pas supporter.
  • La plupart des gens du beau sexe rêvent d'avoir des proportions parfaites dans leur silhouette et pour cela, ils épuisent le corps avec toutes sortes de régimes épuisants. Pour le travail de la glande thyroïde, vous avez besoin d’une bonne nutrition, riche en vitamines et en oligo-éléments. Les femmes privent votre corps de bonne nourriture, ce qui entraîne des perturbations de la glande thyroïde.
  • Le changement de saison a également un impact considérable sur le travail de ce corps. Au printemps, une femme subit des modifications hormonales dues à une augmentation de la température de l’air extérieur et à une augmentation de l’activité solaire. Tout cela a un impact significatif sur notre santé, car le corps doit s’adapter, s’adapter aux changements de l’environnement environnant.

Qu'est-ce qui cause un dysfonctionnement de la glande thyroïde?

Il existe deux problèmes de glande thyroïde, qui conduisent à un échec dans son travail. Premièrement, il s’agit d’un excès d’hormones produites et, deuxièmement, c’est le contraire de leur manque.

L'hyperthyroïdie

Un grand nombre d'hormones produites en excès de la norme. Cette maladie peut entraîner une ménopause précoce.

  • Une femme devient excitable, souffre de bouffées de chaleur et de transpiration, le cœur commence à travailler à un rythme accéléré, il s'inquiète de l'insomnie.
  • Une femme veut manger tout le temps, mais il y a quand même une perte de poids importante.
  • Manifestation possible du diabète.
  • Les capacités intellectuelles sont réduites.
  • La mémoire est altérée.
  • Très souvent, la température corporelle augmente.
  • Souvent, avec cette maladie, une femme subit des modifications du tissu osseux, l'ostéoporose.
  • Les os deviennent fragiles, il y a une forte probabilité de fracture des membres pendant cette période.
  • Il y a une augmentation du taux de cholestérol, le métabolisme est perturbé.
  • Souvent, une femme souffre d'hypertension.

Une petite quantité d'hormones produites nuit également à la santé physique de la femme.

Elle devient léthargique, elle veut constamment dormir. Augmente le poids corporel. Mémoire inhibée et tous les processus de pensée. La femme souffre de constipation.

Toute violation de la glande thyroïde entraîne des manifestations négatives dans la beauté extérieure de la femme. La peau s'estompe, les rides. Le poids corporel augmente, ou inversement, réduit de manière significative. Les cheveux deviennent ternes et secs. Les ongles commencent à exfolier et à se casser.

Beaucoup de femmes commencent à traiter tous ces symptômes et ne sont pas pressées de consulter un spécialiste. Mais dans ce cas, il est nécessaire de traiter non pas une conséquence de la maladie, mais le désordre hormonal même, pour rétablir le fonctionnement de la glande thyroïde. Les conséquences peuvent être désastreuses. Il est nécessaire de consulter un bon endocrinologue. Après tout, les maladies de la thyroïde peuvent entraîner des tumeurs et même la mort.

Le rôle de la ménopause dans la glande thyroïde

Lors de la ménopause, le travail de la thyroïde subit d'importants changements.

  1. Dépression constante, irascibilité fréquente, insomnie, tout cela suggère l’apparition de la ménopause et des troubles de la glande thyroïde. L'hyperthyroïdie (thyrotoxicose) se développe.
  2. Lorsque la ménopause survient, vous devez contacter un médecin qui vous aidera à faire face à tous les symptômes désagréables de la ménopause. Le plus souvent, les experts prescrivent un traitement hormonal substitutif, qui aide à maintenir les niveaux hormonaux et, par conséquent, dans la glande thyroïde.
  3. Ce traitement implique l’utilisation de médicaments contenant des analogues des hormones féminines - œstrogène et progestérone. Après tout, ces hormones ne suffisent pas pour produire un œuf, ce qui conduit à l’apparition de la ménopause. Le médecin suggère d'adopter un mode de vie sain pour améliorer la santé et prolonger la jeunesse. Besoin de changer votre régime alimentaire. Ne pas manger des aliments gras et frits. Dans la nourriture en grande quantité doivent être présents des huiles de poisson et végétales. Il est nécessaire d'enrichir votre régime alimentaire avec des aliments riches en vitamines et en oligo-éléments utiles, en particulier le calcium et le silicium.
  4. De plus, en cas de troubles de la glande thyroïde et au début de la ménopause, il est recommandé de marcher plus souvent en plein air pour faire du sport. La natation, le jogging, les exercices cardiovasculaires et les entraînements cyclistes aideront à garder le corps féminin en bonne forme.
  5. Les substances radioactives ont un impact énorme sur la glande thyroïde. Si une femme reste longtemps dans la zone de rayonnement, il y a perturbation de la glande thyroïde et une ménopause précoce commence. Récemment, ce facteur affecte souvent le corps de la femme. Les cas de ménopause précoce ont commencé à se produire beaucoup plus souvent qu'avant, après l'accident survenu à la centrale nucléaire de Tchernobyl.

Comment prévenir les violations de la glande thyroïde et le début de la ménopause précoce?

Chaque année, vous devez consulter un endocrinologue, qui réalisera une série d’études sur votre corps féminin. L’examen devrait comprendre une échographie de la glande thyroïde, ainsi que des analyses visant à déterminer la quantité de certains types d’hormones.

  1. Le travail de la glande thyroïde au printemps. Le maintenir en état de marche.
  2. De grands sauts hormonaux au printemps perturbent considérablement le travail de la glande thyroïde et entraînent l’apparition de la ménopause. Pendant cette période, il est nécessaire d'augmenter la quantité de fruits de mer, de noix et de miel dans votre alimentation. Prenez des complexes vitaminiques spéciaux recommandés pour le corps de la femme.
  3. Les experts recommandent d'utiliser des herbes médicinales en plus des médicaments hormonaux. Grande popularité pour le maintien de la glande thyroïde en état de marche à l’aide de la teinture blanche potenchatka. Cette plante contient de l'iode et d'autres oligo-éléments bénéfiques. Il normalise les hormones, c'est-à-dire qu'il peut être utilisé avec un manque de production d'hormones et avec leur excès. Avant d'utiliser des médicaments, y compris le blanc, vous devriez consulter un médecin.

La glande thyroïde est l'un des organes les plus importants du corps féminin. N'oubliez pas que son travail a un impact énorme sur l'approche de la ménopause, et donc sur le début de la vieillesse. Il est nécessaire de surveiller leur santé et, au moindre trouble, de contacter un spécialiste qui leur permettra de choisir un traitement compétent et de soutenir la jeunesse du corps de la femme.

Qu'advient-il de la glande thyroïde pendant la ménopause?

Les changements de la ménopause ont un effet total sur le corps. D'où l'apparition soudaine de certaines maladies qui, semble-t-il, n'ont pas de commun avec le système reproducteur. Ainsi, la glande thyroïde pendant la ménopause peut donner des surprises désagréables, c’est-à-dire renforcer ses manifestations et en ajouter de nouvelles.

Lire dans cet article.

Pourquoi le travail sur la thyroïde est-il important pendant la ménopause?

La glande thyroïde contrôle de nombreux processus dans le corps. Compter sur elle:

  • Métabolisme;
  • Régulation du poids corporel;
  • L'appétit sexuel;
  • Transfert de chaleur;
  • Etat psycho-émotionnel.

Autrement dit, tous les aspects de la santé qui changent pendant la ménopause. La glande thyroïde travaille en étroite collaboration avec le cerveau pour maintenir l'équilibre des substances. Cette dernière produit de l’hormone libérant de la thyrotropine (TRG) et de l’hormone stimulant la thyroïde (TSH) pour le fonctionnement normal de la glande. Et à son tour, il produit de la thyroxine et de la triiodothyronine afin de maintenir l'équilibre des substances et un bien-être normal. Le point culminant change tout dans ce système, car l'équilibre des hormones est perturbé.

Qu'advient-il de la thyroïde en préménopause

Les changements au cours de la ménopause, principalement hormonaux, sont associés à une diminution de la quantité d'œstrogène et de progestérone. Ils sont causés par un autre fonctionnement de l'hypothalamus, qui a un impact direct sur le travail des glandes endocrines, y compris la thyroïde. Mais elle est également capable de subir des changements liés à l'âge, ce qui affecte le cours de la ménopause et le complique.

Au début de la période d'extinction de la fonction ovarienne, la glande thyroïde augmente de taille, hypertrophiée. Cela se manifeste sous la forme de signes de préménopause:

  • L'irritabilité;
  • Pleurant, caprices;
  • Anxiété accrue.

Il est important de faire la distinction entre les changements normaux et pathologiques, car des symptômes similaires peuvent être des manifestations de thyrotoxicose. Son apparition sur le fond de l'extinction des hormones sexuelles n'est pas non plus exclue. Et parce qu'il est important de contrôler cette région du corps dès le début de la préménopause, c'est-à-dire à examiner.

Thyroïde et postménopause

La glande thyroïde avec une ménopause tardive, c'est-à-dire après une année d'absence de jours critiques, commence à diminuer de taille. C'est une caractéristique normale de son développement, mais cela ne se produit pas de manière asymptomatique. En d’autres termes, les signes de malnutrition ne sont pas prononcés. Mais pour certaines femmes, cela progresse, ce qui entraîne des changements plus remarquables:

  • Peau sèche, ongles cassants, cheveux affaiblis. C'est une période de vieillissement plus rapide qu'auparavant;
  • La mémoire, la capacité de travail se détériorent, la fatigue vient plutôt;
  • La somnolence, la faiblesse constante interfèrent avec la vie;
  • Les frissons sont souvent ressentis même à une température ambiante suffisamment confortable.

Lors de l'étude des caractéristiques du développement de la glande thyroïde au cours de cette période, il est important de les corréler avec le travail de la glande pituitaire. Si le volume des hormones thyroxine et triiodothyronine produites par celle-ci diminue avec la fonction thyrotrope de cette partie du cerveau, les modifications peuvent être considérées comme naturelles.

Seul un médecin est capable de faire tout cela. C'est pourquoi, dans les maladies post-ménopausiques, il est important de surveiller le fonctionnement de la glande thyroïde, malgré le bien-être.

L’hyperfonctionnement de la glande thyroïde pendant la ménopause est causé par une modification du taux d’hormones dans le corps de la femme.

Ménopause et hyperfonctionnement thyroïdien

La thyroïde et la ménopause sont liées de manière à ce que l'état dysfonctionnel de l'organe puisse être masqué comme un signe d'insuffisance ovarienne. Il a déjà été mentionné qu'en préménopause, l'amélioration du travail de la glande est normale, car elle est causée par la similarité des réactions du corps avec ses hormones et par la disparition des œstrogènes. Mais jusqu'à une certaine limite.

  • Chaleur constante dans le corps;
  • Faiblesse musculaire, tremblements, parfois des crampes;
  • Rythme cardiaque rapide;
  • Perte de poids corporel avec bon appétit, ainsi que des selles fréquentes;
  • Transpiration abondante, soif constante;
  • État nerveux chronique.

Comme vous pouvez le constater, ces manifestations ressemblent à celles de la ménopause, mais il existe aussi des différences. Afin de ne pas les aggraver, vous devez vous dépêcher si vous êtes soupçonné d'être un endocrinologue.

Nous vous recommandons de lire un article sur les symptômes de la ménopause. Vous apprendrez les causes de l'extinction de la fonction de reproduction du corps de la femme, les principales manifestations de cette maladie, la nécessité d'un traitement médicamenteux.

Hypofonction de la glande thyroïde pendant la période postménopausique

L'hypotrophie de la glande thyroïde est une caractéristique naturelle et caractéristique de la ménopause tardive. Mais pour certains, cela devient trop prononcé. Cela aggrave le bien-être momentané et augmente les risques de maladies non liées à l'organe producteur d'hormones, mais liées à la maladie post-ménopausique.

Que fait la glande thyroïde si elle n’est pas assez active pendant la ménopause? La pathologie provoque les symptômes suivants:

  • Prise de poids Il est en croissance, malgré les efforts pour perdre du poids, du régime alimentaire et de l'activité physique. Ceci est dû à un déficit en hormone des glandes qui provoque un ralentissement du métabolisme;
  • Altération de la mémoire L'échec des processus dans le cerveau causés par un déficit hormonal conduit à des violations dans ce domaine. Le danger de contracter la maladie d'Alzheimer approche à grands pas.
  • Renforcement des signes vasculomoteurs. Cela est dû à l’effet négatif sur les vaisseaux souffrant du manque de thyroxine et de triiodothyronine. Bien que chez les femmes avec une glande thyroïde fonctionnant normalement en fonction de l'âge, elles diminuent. Avec son hypofonction, une maladie cardiaque se développe, une crise cardiaque devient plus probable;
  • L'ostéoporose La destruction du tissu osseux est beaucoup plus rapide, raison pour laquelle ceux qui ne souffrent pas d'une telle carence en hormones glandulaires.

Le point culminant et la thyroïde dépendent l'un de l'autre plus que beaucoup ne le supposent. Et en prêtant attention à la santé gynécologique, négligez les problèmes endocriniens. En attendant, pour certains, ils sont la clé du malaise à ce stade.

Hypothyroïdie pendant la ménopause: symptômes, traitement

Le système endocrinien chez les femmes devient le plus vulnérable pendant la ménopause. Dans le contexte d'un ajustement hormonal global, diverses maladies de la thyroïde peuvent être exacerbées pendant la ménopause. L’hypothyroïdie, diagnostiquée chez plus de 60% des patientes ménopausées, est l’une de ces pathologies. Considérez ce que la maladie est et comment le traiter.

Qu'est-ce que l'hypothyroïdie?

L'hypothyroïdie est une maladie endocrinienne qui réduit la fonctionnalité de la thyroïde et affecte la quantité d'hormones importantes dans le corps de la femme. La détection d'une maladie sans analyse sanguine en laboratoire est presque impossible, car les symptômes de la maladie sont souvent attribués à la présence d'autres anomalies dans le corps du patient. Au cours de l'étude, le niveau de T4, T3 et TSH est déterminé. Le plus souvent, les patientes ménopausées reçoivent un diagnostic d'anomalie primaire qui se développe dans le contexte d'un déséquilibre hormonal.

C'est important! L'hypothyroïdie peut provoquer de nombreuses pathologies, telles que l'hypertension, le diabète, l'athérosclérose, etc.

Thyroïde et ménopause - une relation à connaître

Pour comprendre comment la ménopause affecte la fonction thyroïdienne, vous devez déterminer les processus dans le corps dont cet organe est responsable. La thyroïde contrôle les processus suivants:

  • Métabolisme
  • La stabilité du poids corporel.
  • Attraction sexuelle.
  • Échange de chaleur
  • Humeur.

À la ménopause, à la suite d'un dysfonctionnement de la thyroïde, tous ces processus sont perturbés et la femme commence à ressentir des symptômes désagréables de la ménopause. Bien sûr, il est impossible d'éviter un déséquilibre hormonal à la ménopause, car la ménopause est un processus naturel, mais si tout se passe bien, sous la supervision d'un médecin, tous ces problèmes peuvent être facilement évités. Hormones normales à la ménopause:

  • TSH de 0,4 à 4 µMU / ml;
  • T3 - de 3,5 à 8,0 pg / ml;
  • T4 - de 08 à 18 pg / ml.

Si des anomalies sont trouvées dans les analyses, l'équilibre hormonal doit être nivelé, ce qui permettra d'éviter des conséquences graves pour la santé. Indications pour les tests sanguins de laboratoire pour les hormones:

  • Inspection de routine annuelle.
  • Glande thyroïde accrue.
  • Désir sexuel réduit.
  • Fortes fluctuations du poids corporel sans modifier le régime alimentaire.
  • Syndrome de ménopause sévère.
  • Trouble du rythme cardiaque.
  • Conditions dépressives qui ne se prêtent pas au traitement traditionnel.
  • Forte perte de cheveux.
  • Baisse de la température corporelle.

Tous ces symptômes peuvent indiquer le développement d'un travail thyroïdien insuffisant et nécessitent par conséquent une attention accrue.

C'est important! Après 40 ans, chaque patient doit subir un test d'hormone une fois par an, ce qui permettra de détecter les écarts en temps opportun et d'éviter des conséquences dangereuses.

La manifestation et les signes de l'hypothyroïdie pendant la ménopause

Pratiquement tous les symptômes de l'apparition de la déviation primaire chez les femmes ménopausées sont similaires aux manifestations du syndrome ménopausique. C’est pour cette raison que les femmes ne font tout simplement pas attention à elles, en faisant abstraction de leurs maux lors de la restructuration liée à l’âge. Les principaux symptômes de la dysfonction thyroïdienne à la ménopause sont les suivants:

  • Sautes d'humeur.
  • Bouffées de chaleur sur le corps.
  • Diminution de la libido.
  • Fatigue accrue.
  • Prise de poids
  • La détérioration de l'activité cérébrale.
  • L'apparition du goitre.
  • Changer le timbre de la voix.

L'hypothyroïdie primaire peut survenir à la suite d'une prédisposition génétique et d'un manque d'iode dans le corps. Des facteurs tels que des stress fréquents, une alimentation malsaine, un mode de vie et un manque de repos adéquat affectent également la fonction thyroïdienne.

C'est important! Un dysfonctionnement de la thyroïde peut entraîner l’apparition d’une ménopause précoce avec une évolution sévère.

Traitement de l'hypothyroïdie chez les femmes ménopausées

Malaise pendant la ménopause devrait être une raison de consulter un médecin. Les hormones thyroïdiennes pour la ménopause sont contrôlées par un endocrinologue ou un gynécologue-endocrinologue. Le traitement se déroule le plus souvent en plusieurs étapes pour lesquelles des préparations hormonales, des complexes de vitamines et des remèdes à base de plantes peuvent être prescrits. L'élimination des symptômes par un traitement hormonal substitutif pendant la ménopause vous permet d'obtenir les résultats suivants:

LECTEURS RECOMMANDENT!

"Le gynécologue m'a conseillé de prendre des remèdes naturels. Ils ont choisi le style de climat - cela m'a aidé avec les marées. puis l'énergie interne est réapparue. Et je voulais même avoir à nouveau des relations sexuelles avec mon mari, mais tout cela était sans désir particulier. "

  • Améliore les performances.
  • L'humeur s'améliore.
  • L'état des cheveux et des ongles s'améliore.
  • Rarement déranger les marées.
  • Revient au désir sexuel.
  • La peau devient plus élastique et plus jeune.
  • Laisse un excès de poids.
  • Le tube digestif se normalise.

En outre, les recommandations des médecins visant à éliminer les symptômes du dysfonctionnement de la thyroïde chez les femmes se lisent comme suit:

  • Il faut faire du sport.
  • Mangez bien.
  • Il est impératif d'abandonner les mauvaises habitudes.
  • Ce devrait être un repos opportun.
  • C'est important d'avoir des relations sexuelles.

C'est important! Le traitement de la dysfonction thyroïdienne ne doit être prescrit que par un médecin expérimenté. Avec une thérapie bien choisie par le médecin, il ne sera pas difficile de normaliser les hormones d'une femme.

Comment prévenir les violations de la glande thyroïde et le début de la ménopause précoce?

Le système endocrinien est très sensible à l'environnement. Selon les recherches, il a été prouvé que la plupart des habitants des grandes villes sont atteints de dysfonctionnement thyroïdien. Pour éviter cette maladie, les médecins vous conseillent de suivre les règles suivantes pour la prévention des anomalies thyroïdiennes:

  • Si vous vivez dans une ville, allez à la nature aussi souvent que possible. L'air pur permet de réduire le degré de contamination du sang, aide à établir le travail du cœur et de la glande thyroïde.
  • Les résidents du continent sont encouragés à inclure autant que possible leurs produits de la mer dans leur régime alimentaire. C'est en eux qu'il y a une teneur élevée en iode, indispensable au fonctionnement normal de la glande thyroïde. Les algues, les poissons de mer, les moules, etc. sont à la source de l’iode.
  • Les femmes tout au long de la vie sont constamment confrontées au stress. Ce sont le stress, les inquiétudes et les expériences qui peuvent entraîner des perturbations du système endocrinien. Pour éviter cela, vous devez être capable de gérer le stress. Les sports, les exercices de respiration et diverses pratiques spirituelles sont parfaits pour cela.
  • Le meilleur moyen de prévenir le dysfonctionnement de la thyroïde est de consulter régulièrement un médecin. Le dépistage annuel du corps aidera à identifier les anomalies au stade précoce qui ne sont pas encore devenues la pathologie causale de pathologies dangereuses.

Il faut se rappeler que la maladie peut prendre plusieurs années sous une forme latente, sans se manifester. À la ménopause, la maladie s'aggrave en raison de changements hormonaux. Pour cette raison, il est recommandé de procéder régulièrement à des tests d'hormone, à partir de 30 ans. Et surtout, ne vous soignez pas, trouvez un endocrinologue expérimenté et le traitement de cette maladie n’est pas difficile.

Hypothyroïdie et ménopause. Y a-t-il une connexion?

La glande thyroïde est une petite glande en forme de papillon située devant la gorge. Les hormones produites affectent presque tous les tissus et tous les organes du corps.

La ménopause est la période de la vie d'une femme, caractérisée par la cessation complète du cycle menstruel et la perte de la capacité d'avoir des enfants. Parlant des symptômes de la ménopause, nous entendons souvent les symptômes associés à la périménopause, c’est-à-dire la période où la femme approche de la ménopause.

Lorsque la glande thyroïde produit trop ou trop peu d'hormones, les femmes peuvent présenter divers symptômes, dont certains répètent ceux de la ménopause.

Dans le cadre de ce document, nous examinons la relation entre l'hypothyroïdie et la ménopause, discutons de la façon dont l'une de ces conditions peut affecter l'autre et tirons ensuite des conclusions.

Œstrogène et thyroïde

Les symptômes individuels de l'hypothyroïdie peuvent indiquer faussement la ménopause.

Les problèmes de thyroïde sont très fréquents chez les femmes, en particulier lorsqu'elles sont en âge de procréer. Une raison possible à cela est la connexion de la fonction de la glande thyroïde et de l'œstrogène - la principale hormone sexuelle dans le corps de la femme.

Selon une étude publiée en 2011 par le Journal of Thyroid Research, il existe "des preuves que les œstrogènes peuvent avoir un effet direct actif sur les cellules de la thyroïde".

Au cours de la période d’approche de la ménopause, le niveau d’œstrogène diminue considérablement, ce qui affecte bien sûr la glande thyroïde. Cependant, la médecine nécessite une étude plus détaillée de cette question.

Tableau comparatif des symptômes de l'hypothyroïdie et de la ménopause

Il est parfois difficile de séparer les symptômes de l'hypothyroïdie et de la ménopause, car ils sont très similaires.

Le tableau comparatif ci-dessous montre les symptômes de la ménopause et de l'hypothyroïdie.

Habituellement, le passage au stade de la ménopause commence lorsqu'une femme atteint l'âge de 45 à 55 ans. Des problèmes liés au travail de la glande thyroïde peuvent survenir à tout âge.

Quand devrais-je voir un médecin?

Avec l'aide de tests sanguins peuvent être diagnostiqués et l'hypothyroïdie et la ménopause

Les femmes présentant l'un des symptômes mentionnés ci-dessus doivent être examinées par un médecin, et pas seulement dans les cas où elles suggèrent une ménopause ou une périménopause.

Les médecins effectuent généralement des tests permettant de déterminer avec un degré élevé de certitude si les symptômes sont liés à la ménopause ou à la glande thyroïde.

Le médecin traitant posera quelques questions à la patiente, par exemple, pour savoir quand elle a rencontré les symptômes pour la première fois, à quel point ils apparaissent et combien de temps ils durent. Le médecin peut procéder à un examen physique de la femme et suggérer diverses procédures de diagnostic.

La ménopause et l'hypothyroïdie peuvent être diagnostiquées à l'aide de tests simples qui évaluent les concentrations sanguines des substances suivantes.

Hormone folliculo-stimulante (FSH)

La FSH est une hormone responsable de la maturation des œufs dans les ovaires et de l'ovulation.

À mesure qu'une femme vieillit, son corps a besoin de plus en plus d'hormone stimulant les follicules.

Un taux systématiquement élevé de FSH supérieur à 30 milli-unités internationales par millilitre peut indiquer une ménopause.

Hormone lutéinisante (LH)

Le niveau d'hormone lutéinisante augmente également avec la ménopause.

Il faut se rappeler qu’au milieu du cycle menstruel, le corps de la femme contient plus de LH - la production de cette hormone déclenche le processus d’ovulation. C'est pourquoi seul LL vosplekski n'indique pas nécessairement la ménopause.

Thyrotropine

La vérification du niveau de thyrotropine devient souvent la première analyse suggérée par le médecin pour étudier la qualité de la glande thyroïde.

En cas de dysfonctionnement de la glande thyroïde, le corps libère de la thyrotropine pour stimuler la production d'hormones. Des taux élevés de thyréotropine peuvent indiquer une hypothyroïdie.

Triiodothyronine (T3) et thyroxine (T4)

Ce sont les deux principales hormones produites par la glande thyroïde. En général, leur taux d'hypothyroïdie ne varie pas beaucoup, mais les médecins utilisent un test approprié pour exclure d'autres affections de la glande thyroïde.

Test d'anticorps thyroïdiens

La glande thyroïde contient des cellules de protéines et parfois, le corps produit des anticorps en réaction à celles-ci. Si cela se produit, la glande thyroïde peut commencer à fonctionner ou n'est pas assez active ou trop active. Si ces anticorps sont présents dans le corps humain avec l'hypothyroïdie, le médecin diagnostique alors la thyroïdite auto-immune de Hashimoto.

La relation entre la ménopause et les conditions thyroïdiennes

Certaines femmes suivent un traitement hormonal substitutif (THS) et réduisent ainsi le degré de symptômes de la ménopause.

La plupart des femmes n'observent aucun problème de glande thyroïde au début du traitement du THS. Cependant, certains patients, parmi ceux qui ont déjà pris des médicaments pour le traitement de l'hypothyroïdie, peuvent ressentir le besoin d'ajuster l'intensité du traitement de la thyroïde.

Pour les femmes, il est important de vérifier de temps en temps le niveau d'hormones thyroïdiennes, en particulier si elles présentent des symptômes associés à l'hypothyroïdie ou à la ménopause.

Suppléments de soja

La médecine moderne s'interroge sur l'utilisation des suppléments de soja par les femmes ménopausées, en raison de leurs effets néfastes sur la fonction thyroïdienne. Dans cette étude, des scientifiques britanniques de la British Thyroid Foundation ont montré que l'impact du soja sur les femmes ayant une glande thyroïde en bonne santé était peu probable.

Cependant, les femmes dont la fonction thyroïdienne est limitée et qui ne reçoivent pas suffisamment d'iode (l'iode étant transformé en hormones T3 et T4) peuvent avoir un risque accru d'hypothyroïdie si elles consomment une quantité importante de soja.

Les femmes qui préfèrent prendre des suppléments de soja et qui ont une fonction thyroïdienne légère doivent s'assurer de consommer suffisamment d'iode, contenu dans le sel de table ordinaire.

De plus, l'intensité du traitement de la glande thyroïde doit être ajustée, car il est prouvé que le soja bloque la perception de ce type de traitement par l'organisme.

Comment rester en bonne santé?

Les problèmes de santé caractéristiques de la ménopause et de l'hypothyroïdie comprennent les maladies suivantes.

L'ostéoporose

La perte d'oestrogène peut causer l'ostéoporose et des fractures osseuses

L'ostéoporose est une affection du corps dans laquelle les os deviennent plus faibles et plus susceptibles d'être endommagés.

Les œstrogènes et les hormones thyroïdiennes aident les os à être forts et en bonne santé. La ménopause et l'hypothyroïdie provoquent une perte d'œstrogène, ce qui augmente le risque de fractures.

Des examens chez le médecin, des tests réguliers de densité osseuse (densitométrie) révéleront une ostéoporose à un stade précoce.

La santé des os est également préservée par une alimentation riche en calcium et des suppléments de calcium.

Surpoids

Les femmes ménopausées et ayant une thyroïde faiblement active risquent un jour de prendre du poids. Ce problème est commun au beau sexe et se manifeste à mesure qu'il grandit.

Il est important d’augmenter l’activité physique et de réduire les apports alimentaires afin de réduire le risque de surpoids.

Refus de traitement

L'absence de traitement de l'hypothyroïdie peut entraîner des complications graves, notamment un taux de cholestérol élevé, des maladies cardiaques et la dépression.

Toute femme qui observe les symptômes énumérés doit être examinée par un médecin.

Conclusions

Lors du traitement et de la régulation des niveaux d'hormones thyroïdiennes, la lutte contre l'hypothyroïdie se termine généralement avec succès. Cette maladie est répandue et la médecine moderne est capable de la contrôler.

Les symptômes de la ménopause provoquent une gêne qui peut durer plusieurs années, mais il s’agit d’un processus naturel, et la plupart des femmes n’ont pas de problèmes à la fin.

La relation entre l'hypothyroïdie et la ménopause est assez complexe et dépend de multiples facteurs. Ces conditions présentent des signes communs et interagissent parfois les unes avec les autres, de sorte que la gravité des symptômes augmente.

Il est important que les femmes consultent un médecin capable d’offrir un diagnostic précis et un plan de traitement efficace.

A Propos De Nous

La HCG (gonadotrophine chorionique humaine) est une hormone spéciale qui ne commence normalement à être produite dans le corps de la femme qu’après l’implantation de l’embryon. La substance biologiquement active est initialement produite par la cellule issue de la fécondation - un zygote, puis lors de la formation du placenta, cette fonction est transmise à ses tissus.