Le diabète chez les enfants: les causes du développement

Le diabète chez les enfants est reconnu comme une maladie plutôt grave. Il s'est classé deuxième en termes de distribution parmi les autres maladies de la forme chronique du cours. Le diabète chez les enfants peut devenir un problème plus grave qu'un taux de glucose élevé chez les adultes. En outre, un tel enfant est extrêmement difficile et difficile à adapter entre pairs.

Les parents d’enfants atteints de diabète de type 1 sont obligés de s’adapter à la maladie et de porter une attention maximale à leurs enfants, car il lui est très difficile de vivre avec une telle maladie.

Symptômes du diabète chez les enfants

Le diabète chez les enfants présente des symptômes rapides. Les signes de l'apparition du développement de la maladie peuvent augmenter dans quelques semaines. Si au moins un des symptômes suivants est détecté, consultez un médecin pour un examen qualitatif de tout le corps de l’enfant et de tous les tests nécessaires dans une situation similaire.

Si la famille dispose d'un appareil spécial pour mesurer la glycémie - un glucomètre, il suffira de mesurer la glycémie le matin à jeun, puis après avoir mangé.

Les principaux symptômes du diabète chez les enfants comprennent principalement une sensation de soif constante. Le diabète de type 1 non traité est caractérisé par un désir constant de boire. Cela est dû au fait que le niveau de sucre augmente et que le corps commence à extraire activement le liquide de ses cellules et de ses tissus afin de diluer le glucose. L'enfant voudra boire n'importe quel liquide dans des volumes suffisamment importants. Il peut s'agir d'une simple eau propre et de diverses boissons.

Le deuxième signe caractéristique de l'apparition de la maladie sera une miction fréquente, car, en raison d'une ingestion excessive de liquide, le processus naturel de son retrait se produit. C'est pour cette raison qu'un enfant malade veut toujours aller aux toilettes. En outre, les parents devraient être avertis par le fait que l'enfant écrivait la nuit, si auparavant il n'était pas observé.

Il est nécessaire de sonner l'alarme dans les situations où un fils ou une fille a perdu du poids rapidement et de manière inattendue. Si un enfant est diabétique, son corps commence à perdre la capacité et la capacité d'utiliser le glucose pour produire de l'énergie. En conséquence, leurs propres muscles et leur couche graisseuse sont brûlés. Au lieu de prendre du poids, l'enfant le perd et perd du poids de plus en plus.

En outre, un symptôme constant de fatigue sera un symptôme évident du diabète. Cela est dû au manque d'insuline dans le corps et à l'impossibilité de convertir le glucose en énergie. Tous les organes et tissus commencent à manquer de carburant et donnent au corps les signaux appropriés, qui se manifestent par une sensation constante de fatigue et d'épuisement.

Un autre signe d'apparition de la maladie sera un sentiment constant et irrésistible de faim. En cas de diabète sucré de type 1, les aliments ne sont pas suffisamment absorbés et le corps n'est pas saturé. Pour cette raison, l'enfant a constamment faim, même en cas de consommation excessive de nourriture. Dans certains cas, l'effet inverse est observé: l'appétit disparaît, ce qui devient un symptôme de l'acidocétose diabétique. Ces types de conditions sont extrêmement dangereux pour la vie de l'enfant, car ils deviennent une complication grave du cours de la maladie.

Si la vision de l’enfant est altérée, il peut s’agir du premier appel au réveil auquel les parents devraient prêter attention. Une augmentation de la glycémie provoque une déshydratation du cristallin. Ce phénomène se manifeste par une déficience visuelle, mais tous les enfants ne seront pas en mesure de décrire correctement un tel état.

Les infections fongiques sont également caractéristiques du diabète de type 1. Chez les filles, il peut s'agir de muguet et, chez les nourrissons, d'érythèmes fessiers graves qui ne peuvent disparaître que si le taux de sucre dans leur sang est normalisé.

Acidocétose diabétique

L'acidocétose diabétique est une complication aiguë et dangereuse du diabète sucré chez l'enfant, qui peut être fatale. Ses symptômes sont:

  • douleur abdominale;
  • fatigue
  • des nausées;
  • respiration rapide avec interruptions;
  • odeur particulière d'acétone de la bouche de l'enfant.

Si vous ressentez de tels symptômes, vous devriez consulter un médecin le plus rapidement possible. Si ces mesures ne sont pas prises, l'enfant risque alors de perdre conscience et de mourir.

Le diabète chez les enfants peut être contrôlé et les complications de cette maladie peuvent être facilement prévenues si les conditions normales de la vie de l'enfant sont créées et si un régime de traitement d'une journée est garanti.

Quelles sont les principales causes de diabète chez les enfants?

Si nous parlons des conditions préalables exactes pour l’apparition du diabète de type 1 chez les enfants et les adultes, la médecine ne peut aujourd’hui pas donner de réponse exacte à cette question. L'immunité humaine est conçue pour lutter contre les virus et les bactéries potentiellement dangereux qui ont pénétré dans l'organisme. Pour une raison quelconque, le système immunitaire se dégage et commence à attaquer les cellules bêta de son propre pancréas et les détruit, tuant l'insuline.

Il y a des raisons pour lesquelles vous devez parler de prédisposition héréditaire au diabète de type 1. Si un enfant a eu la rubéole, la grippe ou d'autres infections virales similaires, cela peut également provoquer le développement d'insuline. C’est une hormone importante qui assiste chaque molécule de glucose et lui donne l’occasion de passer du sang à la cellule, où l’insuline est utilisée comme carburant principal.

Pour la production d'insuline, des cellules particulières situées dans le pancréas sur les îlots de Langerhans sont responsables. Dans une situation normale, peu de temps après un repas, le glucose pénètre dans le sang en quantités assez importantes, à savoir que l’insuline permet aux cellules d’en obtenir suffisamment. En conséquence, le taux de sucre total dans le sang diminue et l’insuline est produite en plus petites quantités. Le foie est capable de le stocker et, si nécessaire, de jeter la quantité nécessaire de sucre dans le sang. Dans les cas où l'insuline n'est pas suffisante, le corps libère indépendamment le glucose dans le sang et en maintient ainsi la concentration nécessaire.

L'échange de sucre et d'insuline est régulé en permanence en fonction des retours. C'est tout le mécanisme de l'apparition de la maladie, car le système immunitaire a déjà détruit environ 80% des cellules bêta, ce qui entraîne une production d'insuline insuffisante, sans laquelle l'enfant ne peut pas être saturé en glucose dans les quantités requises. Cela conduit à une augmentation du taux de sucre dans le sang et provoque l'apparition des symptômes du diabète. À ce moment-là, lorsque le glucose est en excès, le corps de l'enfant ressent une sensation de faim totale sans ce carburant essentiel.

Les principales causes probables du diabète chez les enfants

La médecine suggère qu'il existe certaines causes à l'origine de l'apparition de la maladie. Ceux-ci comprennent:

  1. infections virales caractérisées par une évolution assez grave: virus d'Epstein-Barr, Coxsackie, rubéole, cytomégalovirus;
  2. diminution du sang de bébé en vitamine D;
  3. l’introduction prématurée du lait de vache entier dans l’alimentation du bébé, ces raisons servent également au développement d’allergies;
  4. alimentation trop précoce des céréales;
  5. eau potable sale saturée en nitrates.

Dans la plupart des causes de la maladie ne peuvent pas être évitées, cependant, certaines de ses conditions préalables dépendent entièrement des parents eux-mêmes. Il est préférable de ne pas se presser au début des aliments complémentaires, car le lait maternel est considéré comme l'aliment idéal pour un bébé de moins de 6 mois.

Des suppositions non confirmées suggèrent que l'alimentation au biberon peut augmenter le risque d'apparition d'un diabète sucré insulino-dépendant. Il est recommandé de fournir à l'enfant l'eau la plus pure possible et de créer les conditions optimales pour sa vie. Dans le même temps, il est impossible d’en faire trop et d’entourer le bébé d’objets stériles, car une telle approche peut provoquer un retour de bâton. Quant à la vitamine D, elle ne devrait être administrée à l'enfant qu'après recommandation du pédiatre, car une surdose de cette substance peut provoquer des effets indésirables.

Comment identifier le diabète?

Pour diagnostiquer le diabète chez un enfant, il faut d'abord évaluer son état général. En outre, le médecin déterminera la probabilité d’absorption du glucose et un type de diabète.

Si un enfant présente des symptômes de maladie, il devra alors mesurer son taux de sucre dans le sang avec un glucomètre ou en laboratoire. L'analyse ne prévoit pas le don de sang obligatoire à jeun. Après avoir étudié les normes de teneur en glucose et les corréler avec le résultat, il sera possible de parler de la présence ou de l'absence de diabète chez un enfant.

Très souvent, les parents négligent les symptômes de la maladie jusqu'à ce que l'enfant malade s'évanouisse à la suite d'une acidocétose diabétique.

Dans de telles situations, des mesures de réanimation sont prises et des tests sanguins pour déterminer le niveau d’anticorps qu’il contient. La maladie la plus répandue dans notre région est le diabète de type 1, et le type 2 est plus répandu dans les pays où les enfants présentant une surcharge pondérale sont nombreux. Si le deuxième type de maladie montre progressivement des signes de son développement, le premier se fait sentir presque immédiatement et avec acuité.

Si nous parlons de diabète de type 1, les anticorps suivants lui sont inhérents:

  1. l'insuline;
  2. la glutamate décarboxylase;
  3. cellules des îlots de Langerhans;
  4. à la tyrosine phosphatase.

Cela confirme que l’immunité de l’enfant attaque les cellules bêta, qui sont produites par le pancréas.

Après avoir mangé et avant la maladie de type 2, le taux d'insuline est assez élevé et les anticorps présents dans le sang du patient ne seront pas détectés. En outre, les tests sanguins de l'enfant montreront une résistance au glucose, ce qui signifie que la sensibilité de l'organisme et de ses tissus aux effets de l'insuline sera réduite.

Presque tous les patients de ce groupe d'âge seront diagnostiqués à la suite de dons de sang et d'urine destinés à diagnostiquer d'autres problèmes de santé. En outre, l'hérédité accablée peut également vous amener à demander de l'aide médicale et à subir un examen complet. Si l'un des membres de la famille souffre d'une maladie, l'enfant sera très susceptible de perturber l'échange de glucose dans son corps.

Environ 20% des enfants à l'adolescence sont atteints de diabète de type 2, qui provoque une forte soif persistante, une envie pressante d'uriner et une nette perte de masse corporelle maigre. De tels signes de diabète sont compatibles avec les signes d'un cours aigu d'une maladie du sucre de type 1.

Fardeau du diabète chez les enfants

La maladie est très dangereuse pour ses complications. La perturbation des processus métaboliques peut entraîner des problèmes avec tous les organes et systèmes d'un petit organisme. Tout d’abord, nous parlons de dommages au cœur et aux vaisseaux sanguins impliqués dans sa nutrition. En outre, les reins, les yeux et le système nerveux de l’enfant sont gravement touchés. Si vous ne suivez pas un traitement adéquat et ne contrôlez pas l'évolution de la maladie, le développement mental et la croissance du patient sont alors ralentis. Les parents doivent savoir quel taux de sucre dans le sang est la norme chez un enfant.

Les complications de la maladie de type 1 incluent celles provoquées par des taux de sucre constamment élevés ou dans les cas de sauts brusques. De la part de divers systèmes, ce seront des manifestations:

  • maladie cardiovasculaire. La présence de diabète chez un patient augmente à plusieurs reprises le risque de développer une angine, même chez les enfants assez jeunes. La maladie se manifeste par une douleur à la poitrine. À un jeune âge, l’athérosclérose, une augmentation de la pression artérielle, un accident vasculaire cérébral, une crise cardiaque peuvent commencer;
  • neuropathie. Cette maladie cause des dommages au système nerveux de l'enfant. Un taux élevé de glucose dans le sang perturbe le fonctionnement normal des nerfs, en particulier des jambes. Les symptômes de la neuropathie sont une douleur ou une perte totale de sensation, de légers picotements dans les pieds;
  • néphropathie. Il se caractérise par des lésions aux reins. Le diabète devient la cause de la défaite des glomérules spéciaux, responsables de la filtration des déchets sanguins. En conséquence, une insuffisance rénale peut commencer à se développer, nécessitant une dialyse régulière ou même une greffe du foie. Si cela n’est pas essentiel pour les enfants, le problème peut devenir pertinent à l’âge de 20 ou 30 ans;
  • La rétinopathie est une maladie qui affecte les yeux. Les problèmes de production d'insuline entraînent des lésions des vaisseaux oculaires. Le sang pénètre dans l’organe optique, ce qui augmente le risque de développer un glaucome et une cataracte. Dans les cas particulièrement difficiles, le patient peut perdre de vue;
  • Des problèmes liés au travail des membres inférieurs peuvent également être causés par le diabète. La maladie a un effet négatif sur la sensibilité des pieds, entraînant une détérioration de la circulation sanguine. Si les jambes sont infectées par des infections, la gangrène peut commencer dans de telles situations. Cependant, ceci n'est pas caractéristique du diabète infantile;
  • Une mauvaise peau peut également indiquer des problèmes d'absorption du sucre. Dans ce cas, les phanères commencent à se démanger et se détachent constamment en raison d’une vulnérabilité excessive;
  • L'ostéoporose peut être causée par la lixiviation de tous les minéraux importants du tissu osseux. À la suite du diabète, même dans l'enfance, il y a une fragilité excessive des os.

Prévisions pour l'avenir

Sous réserve d'un traitement en temps opportun pour les soins médicaux, le diabète parviendra à rester sous contrôle. En outre, avec toutes les recommandations du médecin et un régime alimentaire spécial, il est possible sans trop d'effort d'éviter d'aggraver la maladie chez les enfants.

Le diabète chez les enfants

Le diabète chez les enfants est une maladie métabolique chronique caractérisée par une altération de la sécrétion d'insuline et par le développement d'une hyperglycémie. Le diabète chez les enfants se développe généralement rapidement; accompagné d'une perte de poids rapide de l'enfant avec augmentation de l'appétit, soif indomptable et miction abondante. Afin de détecter le diabète chez les enfants, un diagnostic de laboratoire complet (détermination du sucre, de la tolérance au glucose, de l'hémoglobine glyquée, de l'insuline, du peptide C, des cellules β à pancréatiques dans le sang, de la glucosurie, etc.) est réalisé. Le régime alimentaire et l’insulinothérapie constituent les principales orientations du traitement du diabète chez les enfants.

Le diabète chez les enfants

Le diabète chez les enfants est une violation du système de glucides et d'autres types de métabolisme, qui est basé sur un déficit en insuline et / ou une résistance à l'insuline, conduisant à une hyperglycémie chronique. Selon l'OMS, un enfant sur 500 et un adolescent sur 200 souffrent de diabète. Parallèlement, on prévoit une augmentation de 70% de l'incidence du diabète chez les enfants et les adolescents. Compte tenu de la large distribution, de la tendance au "rajeunissement" de la pathologie, de l'évolution du déroulement et de la gravité des complications, le problème du diabète chez l'enfant nécessite une approche interdisciplinaire avec la participation de spécialistes en pédiatrie, endocrinologie pédiatrique, cardiologie, neurologie, ophtalmologie, etc.

Classification du diabète chez les enfants

En pédiatrie, les diabétologues doivent dans la plupart des cas traiter un diabète sucré de type 1 (insulino-dépendant), basé sur un déficit absolu en insuline. Le diabète sucré de type 1 chez l’enfant a généralement un caractère auto-immun; il se caractérise par la présence d'auto-anticorps, la destruction des cellules β, l'association aux gènes du complexe HLA d'histocompatibilité principal, une dépendance totale à l'insuline, une tendance à l'acidocétose, etc. Le diabète sucré idiopathique de type 1 a une pathogénèse inconnue et est plus souvent signalé chez les personnes de race non européenne.

Outre le diabète de type 1 dominant, les enfants présentent des formes plus rares de la maladie: diabète de type 2; diabète sucré associé à des syndromes génétiques; diabète de type MODY.

Causes du diabète chez les enfants

Le facteur principal dans le développement du diabète de type 1 chez les enfants est une prédisposition héréditaire, comme en témoigne la forte incidence de cas familiaux de la maladie et la présence de pathologies parmi les parents proches (parents, frères et sœurs, grands-parents).

Cependant, pour initier un processus auto-immun, il est nécessaire d’influencer le facteur environnemental provoquant. Les agents viraux (Coxsackie B, ECHO, virus d'Epstein-Barr, oreillons, rubéole, herpès, rougeole, rotavirus, entérovirus, cytomégalovirus et cytomégalovirus) sont les déclencheurs les plus probables conduisant à une insulite lymphocytaire chronique, à la destruction subséquente des cellules β et au déficit en insuline..

En outre, le développement du diabète chez les enfants à prédisposition génétique peut contribuer à des effets toxiques, à des facteurs nutritionnels (alimentation artificielle ou mixte, alimentation au lait de vache, aliments glucidiques monotones, etc.), à des situations stressantes, à des interventions chirurgicales.

Le groupe à risque menacé par le diabète sucré est constitué d'enfants de plus de 4,5 kg ayant une masse à la naissance obèses, ayant un mode de vie peu actif, souffrant de diathèse, souvent atteints.

Des formes secondaires (symptomatiques) de diabète chez l'enfant peuvent se développer avec une endocrinopathie (syndrome d'Itsenko-Cushing, goitre toxique diffus, acromégalie, phéochromocytome), des maladies du pancréas (pancréatite, etc.). Le diabète de type 1 chez l'enfant est souvent accompagné d'autres processus immunopathologiques: lupus érythémateux systémique, sclérodermie, polyarthrite rhumatoïde, périartérite nodeuse, etc.

Le diabète chez les enfants peut être associé à divers syndromes génétiques: syndrome de Down, Klinefelter, Prader-Willi, Shereshevsky-Turner, Lawrence-Moon-Barda-Beadle, Wolfram, chorée de Huntington, ataxie de Friedreich, porphyrie, etc.

Symptômes du diabète chez les enfants

Les manifestations du diabète chez un enfant peuvent se développer à tout âge. La manifestation du diabète sucré a deux pics chez les enfants - à l'âge de 5 à 8 ans et à la puberté, c'est-à-dire pendant les périodes de croissance accélérée et de métabolisme intensif.

Dans la plupart des cas, le développement du diabète sucré insulino-dépendant chez l’enfant est précédé d’une infection virale: parotidite épidémique, rougeole, SRAS, infection à entérovirus, infection à rotavirus, hépatite virale, etc. Le diabète sucré de type 1 chez l’enfant se caractérise par un début rapide et rapide, souvent accompagné du développement rapide de la kétoacidose et le coma diabétique. Des premiers symptômes à l'apparition du coma, cela peut prendre de 1 à 2-3 mois.

Vous pouvez suspecter la présence de diabète chez les enfants par des signes pathognomoniques: augmentation de la miction (polyurie), de la soif (polydipsie), augmentation de l'appétit (polyphagie), perte de poids.

Le mécanisme de la polyurie est associé à une diurèse osmotique, qui se produit lorsque l'hyperglycémie est égale ou supérieure à 9 mmol / l, dépassant le seuil rénal, et à l'apparition de glucose dans les urines. L'urine devient incolore, son poids spécifique augmente en raison de sa teneur élevée en sucre. La polyurie diurne peut rester non reconnue. Polyurie nocturne plus visible, qui, dans le diabète chez les enfants, est souvent accompagnée d'une incontinence urinaire. Parfois, les parents font attention au fait que l’urine devient collante et que les taches dites «d’amidon» restent sur les sous-vêtements du bébé.

La polydipsie est une conséquence de l'augmentation de l'excrétion urinaire et de la déshydratation. La soif et la bouche sèche peuvent également tourmenter un enfant la nuit, l'obligeant à se réveiller et à demander à boire.

Les enfants atteints de diabète ont un sentiment constant de faim. Cependant, en plus de la polyphagie, ils sont marqués par une perte de poids. Cela est dû au manque d'énergie des cellules, provoqué par la perte de glucose dans l'urine, une utilisation altérée et une augmentation du processus de protéolyse et de lipolyse dans des conditions de déficit en insuline.

Déjà dans les débuts du diabète chez les enfants, peau sèche et muqueuses, on peut observer l'apparition d'une séborrhée sèche sur le cuir chevelu, une desquamation de la peau sur les paumes et les plantes des pieds, un caractère collant aux coins de la bouche, une stomatite candidale, etc. vulvite chez les filles et balanoposthite chez les garçons. Si le début du diabète chez une fille tombe à la puberté, cela peut entraîner une perturbation du cycle menstruel.

Lorsque décompensation du diabète sucré chez les enfants développent des troubles cardiovasculaires (tachycardie, bruit fonctionnel), l'hépatomégalie.

Complications du diabète chez les enfants

L’évolution du diabète chez les enfants est extrêmement labile et se caractérise par une tendance à développer des états dangereux d’hypoglycémie, d’acidocétose et de cétoacidose dans le coma.

L'hypoglycémie se développe en raison d'une forte diminution de la glycémie causée par le stress, l'exercice excessif, une surdose d'insuline, une mauvaise alimentation, etc. Le coma hypoglycémique est généralement précédé par une léthargie, une faiblesse, une transpiration, des maux de tête, une sensation de forte faim et des tremblements dans les membres. Si vous ne prenez pas de mesures pour augmenter la glycémie, l'enfant développera des convulsions, de l'excitation, suivies d'une dépression de conscience. Lorsque la température corporelle et la pression artérielle sont normales dans le coma hypoglycémique, il n’ya pas d’odeur d’acétone par la bouche, la peau est humide, le contenu en glucose dans le sang

L'acidocétose diabétique est un précurseur de la terrible complication du diabète chez l'enfant - le coma d'acidocétose. Son apparition est due à une augmentation de la lipolyse et de la cétogenèse avec formation d'un excès de corps cétoniques. L'enfant augmente la faiblesse, la somnolence; diminution de l'appétit; nausée, vomissement, essoufflement; il y a une odeur d'acétone de la bouche. En l’absence de mesures thérapeutiques adéquates, l’acidocétose pendant plusieurs jours peut se transformer en un coma acidocétotique. Cette affection est caractérisée par une perte de conscience complète, une hypotension artérielle, un pouls fréquent et faible, une respiration irrégulière, une anurie. Les critères de laboratoire pour le coma acido-acidique chez les enfants atteints de diabète sucré sont une hyperglycémie> 20 mmol / l, une acidose, une glycosurie et une acétonurie.

Plus rarement, chez les enfants atteints de diabète sucré négligé ou non corrigé, un coma hyperosmolaire ou lactate-cidémique (acide lactique) peut se développer.

Le développement du diabète dans l’enfance est un facteur de risque sérieux pour la survenue de nombreuses complications à long terme: microangiopathie diabétique, néphropathie, neuropathie, cardiomyopathie, rétinopathie, cataractes, athérosclérose précoce, cardiopathie ischémique, insuffisance rénale chronique, etc.

Diagnostic du diabète chez l'enfant

Dans le dépistage du diabète, le pédiatre de district, qui observe l'enfant régulièrement, joue un rôle important. Lors de la première étape, la présence des symptômes classiques de la maladie (polyurie, polydipsie, polyphagie, perte de poids) et des signes objectifs doit être prise en compte. Lors de l'examen des enfants, une attention particulière est portée à la présence de rougissement diabétique sur les joues, le front et le menton, la langue de la framboise, la réduction de la turgescence cutanée. Les enfants présentant des manifestations caractéristiques du diabète doivent être référés à un endocrinologue pédiatre pour une prise en charge ultérieure.

La déclaration finale du diagnostic est précédée d’un examen approfondi en laboratoire de l’enfant. Les principales études sur le diabète chez les enfants comprennent la détermination des niveaux de sucre dans le sang (y compris par une surveillance quotidienne), l'insuline, le peptide C, la proinsuline, l'hémoglobine glycosylée, la tolérance au glucose, le sang KOS; dans l'urine - glucose et corps cétoniques. Les critères de diagnostic du diabète chez les enfants les plus importants sont l'hyperglycémie (supérieure à 5,5 mmol / l), la glucosurie, la cétonurie et l'acétonurie. La définition de Ab en cellules β pancréatiques et en glutamate décarboxylase (GAD) est présentée aux fins de la détection préclinique du diabète sucré de type 1 dans les groupes à risque génétique élevé ou pour le diagnostic du diabète sucré de type 1 et de type 2. Diabète sucré et glutamate décarboxylase (GAD). Une échographie est réalisée pour évaluer l'état structurel du pancréas.

Le diagnostic différentiel du diabète chez les enfants est réalisé avec le syndrome acétonémique, le diabète insipide, le diabète néphrogénique. L'acidocétose et qui doit être distingué de l'abdomen aigu (appendicite, péritonite, obstruction intestinale), de la méningite, de l'encéphalite, de la tumeur cérébrale.

Traitement du diabète chez les enfants

Les principales composantes du traitement du diabète de type 1 chez l’enfant sont l’insulinothérapie, le régime alimentaire, un mode de vie adéquat et la maîtrise de soi. Les mesures diététiques incluent l'exclusion des sucres du régime alimentaire, la restriction des glucides et des graisses animales, l'alimentation fractionnée 5 à 6 fois par jour, en tenant compte des besoins énergétiques individuels. La maîtrise de soi compétente est un aspect important du traitement du diabète chez les enfants: prise de conscience de la gravité de leur maladie, capacité de déterminer le taux de glucose dans le sang, adaptation de la dose d'insuline en fonction du niveau de glycémie, activité physique, erreurs de nutrition. Enseigner aux parents et aux enfants diabétiques les techniques de maîtrise de soi est dispensé dans des «écoles du diabète».

La thérapie de remplacement pour les enfants atteints de diabète sucré est réalisée avec des préparations d’insuline génétiquement modifiées et leurs analogues. La dose d'insuline est choisie individuellement, en tenant compte du degré d'hyperglycémie et de l'âge de l'enfant. La thérapie par insuline base-bolus a fait ses preuves dans la pratique infantile, qui consiste à introduire une insuline prolongée matin et soir pour corriger l’hyperglycémie de base et l’utilisation supplémentaire d’insuline à action brève avant chaque repas principal pour corriger l’hyperglycémie postprandiale.

La méthode moderne d'insulinothérapie chez les enfants atteints de diabète sucré est la pompe à insuline, qui permet d'administrer l'insuline en mode continu (imitation de la sécrétion basale) et en bolus (imitation de la sécrétion post-mental).

Les composants les plus importants du traitement du diabète de type 2 chez les enfants sont la diète, une activité physique suffisante et des médicaments hypoglycémiants oraux.

Avec le développement de l'acidocétose diabétique, la réhydratation par perfusion est nécessaire, l'introduction d'une dose supplémentaire d'insuline, en tenant compte du niveau d'hyperglycémie, une correction de l'acidose. En cas de développement d'un état hypoglycémique, il est urgent de donner à l'enfant des produits contenant du sucre (sucre, jus, thé sucré, caramel); si l'enfant est inconscient, une administration intraveineuse de glucose ou intramusculaire de glucagon est nécessaire.

Le pronostic et la prévention du diabète chez les enfants

La qualité de vie des enfants atteints de diabète est largement déterminée par l'efficacité de la compensation de la maladie. Si vous suivez le régime recommandé, le régime, les mesures thérapeutiques, l'espérance de vie correspond à la moyenne de la population. En cas de violation grave des prescriptions du médecin, de décompensation du diabète, des complications spécifiques du diabète se développent rapidement. Les patients diabétiques sont suivis à vie par un endocrinologue, un diabétologue.

La vaccination des enfants atteints de diabète sucré est effectuée au cours de la période de compensation clinique et métabolique; dans ce cas, il ne provoque pas de détérioration au cours de la maladie sous-jacente.

La prévention spécifique du diabète chez les enfants n'est pas développée. Il est possible de prédire le risque de maladie et d'identifier le prédiabète sur la base d'un examen immunologique. Chez les enfants à risque de développer un diabète, il est important de maintenir un poids optimal, une activité physique quotidienne, d'améliorer l'immunorésistance, de traiter les comorbidités.

Quelles sont les causes du diabète chez les enfants, comment se manifeste-t-il et peut-il être guéri?

Dans un organisme en croissance, tous les processus se produisent beaucoup plus rapidement que chez l'adulte, il est donc très important de reconnaître et d'arrêter la maladie au tout début. Le développement du diabète chez les enfants progresse rapidement, le délai entre les premiers symptômes prononcés et le coma diabétique prend quelques jours, voire plusieurs heures. Souvent, le diabète est détecté dans les conditions de l'établissement médical où l'enfant a été pris inconscient.

Important à savoir! Une nouveauté recommandée par les endocrinologues pour la surveillance permanente du diabète! Seulement besoin tous les jours. Lire plus >>

Les statistiques sur le diabète chez les enfants sont décevantes: 0,2% des enfants le diagnostiquent et l'incidence ne cesse de croître, soit une augmentation de 5% par an. Parmi les maladies chroniques apparues dans l’enfance, le diabète est classé 3ème sur la fréquence de détection. Essayons de déterminer quels types de maladies sont possibles dans l'enfance, comment les identifier et les traiter avec succès dans le temps.

Caractéristiques du diabète de type 1 et 2 chez un enfant

Le diabète sucré est un complexe de troubles métaboliques, qui s'accompagne d'une augmentation de la concentration de glucose dans les vaisseaux. La raison de cette augmentation devient soit une violation de la production d’insuline, soit un affaiblissement de son action. Chez les enfants, le diabète est le trouble endocrinien le plus répandu. Un enfant peut tomber malade à tout âge, mais le plus souvent, les violations surviennent à l'âge préscolaire et à l'adolescence au cours de la période de changements hormonaux actifs.

Le diabète infantile est généralement plus grave et a plus de chances de progresser qu'un adulte. Les besoins en insuline étant en constante évolution, les parents sont souvent obligés de mesurer la glycémie et de recalculer la dose de l'hormone en tenant compte des nouvelles conditions. La sensibilité à l'insuline est influencée non seulement par les maladies infectieuses, mais également par le niveau d'activité, les poussées d'hormones et même la mauvaise humeur. Avec un traitement constant, un contrôle médical et une attention accrue des parents, l'enfant malade se développe et apprend avec succès.

Le diabète chez l’enfant n’est pas toujours possible de compenser longtemps avec les méthodes habituelles, il est généralement possible de stabiliser la glycémie avant la fin de la puberté.

Causes du diabète chez les enfants

Les causes des violations ne sont pas bien comprises, mais leurs provocateurs sont bien connus. Le plus souvent, le diabète chez un enfant est détecté après une exposition aux facteurs suivants:

  1. Maladies infectieuses des enfants - varicelle, rougeole, scarlatine et autres. En outre, le diabète peut être une complication de la grippe, de la pneumonie ou de l'angine sévère. Ces facteurs de risque sont particulièrement dangereux chez les bébés de moins de 3 ans.
  2. Libération active d'hormones pendant la puberté.
  3. Surmenage psychologique, long et ponctuel.
  4. Blessures, principalement de la tête et de l'abdomen.
  5. Les aliments gras riches en glucides qui tombent régulièrement sur la table de l’enfant, surtout s’ils sont associés à un manque de mouvement, sont la principale cause de la maladie de type 2.
  6. Utilisation irrationnelle de médicaments, en particulier de glucocorticoïdes et de diurétiques. On soupçonne que les immunomodulateurs peuvent également être dangereux, ce qui en Russie est généralement prescrit pour presque tous les rhumes.

La cause de la maladie chez un enfant peut également être un diabète décompensé chez sa mère. Ces enfants naissent plus grands, ils prennent bien du poids, mais ils sont beaucoup plus susceptibles de souffrir de diabète.

Un facteur héréditaire joue un rôle certain dans le développement d'un trouble. Si le premier enfant a le diabète, le risque de suivi dans la famille est de 5%. Avec deux parents, diabétiques, le risque maximum - environ 30%. Actuellement, des tests révèlent la présence de marqueurs génétiques du diabète. Il est vrai que ces études n’ont aucune utilité pratique, car il n’existe pas actuellement de mesures préventives garantissant une prévention garantie de la maladie.

Classification du diabète

Pendant de nombreuses années, le diabète de type 1 a été considéré comme le seul possible chez un enfant. Il est maintenant établi que cela représente 98% de tous les cas. Au cours des 20 dernières années, le diagnostic a révélé de plus en plus de types non classiques de la maladie. D'une part, la fréquence du diabète de type 2 a considérablement augmenté, ce qui est associé à des habitudes malsaines et à une nette augmentation du poids chez les jeunes générations. Par ailleurs, le développement de la médecine a permis de déterminer les syndromes génétiques responsables du diabète sucré, auparavant considérés comme du type 1 pur.

La nouvelle classification des troubles glucidiques proposée par l'OMS comprend:

  1. Type 1, qui est divisé en auto-immune et idiopathique. C'est plus commun que d'autres types. La cause de l'autoimmune est sa propre immunité, qui détruit les cellules du pancréas. Le diabète idiopathique se développe de la même manière, mais il n’ya aucun signe de processus auto-immun. La cause de ces violations n’est pas encore connue.
  2. Diabète de type 2 chez un enfant. Il représente 40% de tous les cas impossibles à attribuer au type 1. La maladie commence avec la puberté chez les enfants en surpoids. En règle générale, dans ce cas, l'hérédité peut être recherchée: l'un des parents est également diabétique.
  3. Mutations génétiques conduisant à une violation de l'insuline. Tout d’abord, il s’agit du modi-diabète, subdivisé en plusieurs types, chacun ayant ses propres caractéristiques de traitement et de traitement. Il représente environ 10% de l'hyperglycémie, qui ne peut être attribuée au type 1. Ce groupe comprend également le diabète mitochondrial, héréditaire, accompagné de troubles neurologiques.
  4. Mutations génétiques conduisant à une résistance à l'insuline. Par exemple, la résistance de type A, qui se manifeste le plus souvent chez les adolescentes, et le lepréchaunisme, qui est un trouble du développement multiple accompagné d'hyperglycémie.
  5. Le diabète stéroïdien est un trouble causé par l'utilisation de médicaments (généralement des glucocorticoïdes) ou d'autres produits chimiques. Généralement, ce type de diabète chez l’enfant répond bien au traitement.
  6. Diabète secondaire La cause peut être des maladies et des lésions du service pancréatique, responsable de la production d'insuline, ainsi que des maladies endocriniennes: syndrome d'hypercorticisme, acromégalie, autres syndromes génétiques augmentant le risque de diabète: Down's, Shereshevsky-Turner, etc. Le diabète secondaire chez l'enfant représente environ 20% des cas. troubles glucidiques non liés au type 1.
  7. Le syndrome d'insuffisance polyglandulaire est une maladie auto-immune très rare qui affecte les organes du système endocrinien et peut détruire les cellules productrices d'insuline.

Les premiers signes de diabète chez les enfants

Les débuts du diabète de type 1 chez les enfants passent par plusieurs étapes. Avec le début de la dégénérescence des cellules bêta, leurs fonctions restantes prennent le relais. L'enfant est déjà malade, mais il n'y a pas de symptômes. La glycémie commence à croître lorsque les cellules restent extrêmement basses et que l'insuline fait défaut. Dans le même temps, les tissus manquent d'énergie. Pour le reconstituer, le corps commence à utiliser les réserves de graisse comme carburant. Avec la décomposition des graisses cétones sont formées, ce qui affecte l'enfant toxique, conduisant à l'acidocétose, puis au coma.

Au cours de la période de croissance du sucre et de l'apparition de l'acidocétose, la maladie peut être identifiée par les caractéristiques suivantes:

Qu'est-ce que le diabète chez les enfants?

Cette maladie est l'une des pathologies les plus courantes du système endocrinien. Elle se caractérise par le fait que le corps a des problèmes avec la production de l'hormone insuline, qui aide à décomposer le glucose dans le sang.

Pour la production d'une hormone importante responsable des cellules pancréatiques. Dans le cas de pathologies de ce corps, la production d'insuline diminue ou s'arrête complètement. Le sucre s'accumule dans le sang, ce qui entraîne une forte augmentation de son niveau et, partant, une menace de conséquences graves pour le corps de l'enfant.

Pour protéger votre enfant de la survenue de cette maladie désagréable, tout parent doit savoir pourquoi cela peut se produire. Avec toutes les informations nécessaires, il est possible de prendre des mesures préventives à temps pour préserver la santé des enfants. Bien sûr, il existe un facteur qui influe sur le développement de la maladie, comme l'hérédité. Mais dans ce cas, avec les bonnes mesures préventives, l’apparition de la maladie peut être différée de nombreuses années.

Caractéristiques de la maladie dans l'enfance

Le diabète sucré est divisé en deux types: type de maladie insulinodépendant et insulino-dépendant. Les enfants sont le plus souvent diagnostiqués avec une espèce insulino-dépendante, appelée type I. Cette maladie dure toute la vie et a ses propres caractéristiques chez les enfants. Cela est dû au fait que le pancréas chez les enfants a de très petites tailles. À 12 ans, il atteint environ 50 grammes. Tous les processus métaboliques dans le corps d'un enfant se déroulent beaucoup plus rapidement que chez un adulte. L'ensemble du processus de production d'insuline dans le corps n'est ajusté qu'à 5 ans. C'est pourquoi les enfants âgés de 5 à 12 ans sont plus souvent exposés au diabète. Pour les enfants ayant une faible hérédité, cette période est critique. Comme c'est dans l'enfance que l'organisme se forme, plus l'enfant développe la maladie tôt, plus elle sera difficile et ses conséquences seront plus graves.

Causes du diabète chez les enfants

Les causes du diabète chez les enfants peuvent être variées. Un certain nombre de facteurs externes et internes peuvent déclencher le développement de cette maladie chez un enfant. Les raisons les plus courantes pour lesquelles cette maladie apparaît dans l'enfance sont les suivantes:

  • l'hérédité;
  • régime alimentaire malsain;
  • régime perturbé;
  • maladies catarrhales ou maladies virales graves.

Régime alimentaire en surpoids et malsain

Si la famille ne cultive pas une alimentation adéquate et que l’enfant consomme des sucreries, des produits à base de farine et du chocolat, c’est-à-dire des glucides faciles à digérer, la charge du pancréas dans le corps de l’enfant augmente considérablement. Cela conduit progressivement à l'épuisement des cellules pancréatiques. En conséquence, la quantité d’insuline auto-produite diminue progressivement et peut éventuellement cesser complètement.

Le développement de l'obésité conduit naturellement à l'accumulation de tissu adipeux en excès. Et cela devient à son tour un endroit où la synthèse d'insuline est activement inhibée.

Maladies catarrhales persistantes

Les rhumes fréquents chez un enfant provoquent une activation du système immunitaire. Comme l'immunité doit protéger le corps contre les virus et les bactéries, en cas de rhumes fréquents, elle est constamment contrainte de produire des anticorps. Si ce processus commence à devenir chronique, le système immunitaire n'arrête pas de produire ces anticorps, même en l'absence de menace directe pour l'organisme. Le résultat de tels désordres immunitaires est que les anticorps produits attaquent les cellules pancréatiques, les détruisant ainsi de leur propre chef. Étant soumis à une destruction similaire, le pancréas cesse de produire de l'insuline nécessaire à la pleine activité du corps.

Prédisposition héréditaire au diabète

L'hérédité est un facteur qui peut affecter de manière significative l'apparition de cette maladie chez un enfant. Si nous parlons d'hérédité de la part des parents, en particulier de la mère, le risque de diabète chez un enfant est très élevé. Cela peut se manifester dès le plus jeune âge et avec le temps. Si, malgré tout, la mère diagnostiquée avec le diabète décidait d'accoucher, il était nécessaire de contrôler strictement le taux de glucose dans le sang pendant la grossesse.

Cette exigence est due au fait que le placenta a la capacité d'absorber et d'accumuler le sucre du sang de la mère. En cas de niveau élevé, il se produit une accumulation régulière de glucose dans les tissus et dans les organes en formation, qui se développe dans l'utérus du fœtus. Cela conduit à la naissance d'un nouveau-né atteint de diabète congénital.

Conséquence de la maladie

Les maladies infectieuses véhiculées par un enfant avec un certain nombre de facteurs concomitants peuvent déclencher l'apparition de la maladie comme une conséquence grave.

Il est prouvé que le développement du diabète chez un enfant est affecté par des maladies telles que:

  • parotidite virale;
  • l'hépatite;
  • varicelle;
  • la rubéole.

L'infection du corps par des virus responsables du développement de ces maladies provoque l'activation d'une puissante défense immunitaire. Les anticorps développés par le système immunitaire commencent à détruire le virus pathogène, ainsi que les cellules du pancréas. Il en résulte une défaillance de la production d’insuline.

Il est important de noter que l'apparition du diabète sous forme de complications après le transfert de ces maladies n'est possible que si l'enfant a une prédisposition génétique.

L'hypodynamie en tant que facteur de risque

Une faible mobilité et l'absence d'effort physique au moins élémentaire peuvent également causer le diabète. L'accumulation de tissu adipeux contribuera à l'inhibition de l'insuline dans le corps. Il est également prouvé que l'activité physique peut améliorer le travail des cellules responsables de la production de cette hormone. Enfant systématiquement impliqué dans le sport, le taux de sucre dans le sang ne dépasse pas le taux autorisé.

Ce que vous devez faire attention à temps pour remarquer la maladie

Il arrive souvent que les parents s'habituent à reconnaître la maladie et ne commencent à s'inquiéter qu'après la manifestation de certains symptômes spécifiques. Beaucoup peuvent percevoir les pleurs, les sautes d'humeur fréquentes et l'irritabilité comme un simple caprice ou un signe de gâchis pour les enfants. Malheureusement, dans certains cas, un comportement aussi déraisonnable de l’enfant peut indiquer un diabète précoce.

Le fait est qu'avec l'apparition de cette maladie, l'insuline n'est pas produite en quantité suffisante. Cela n'aide pas le corps à absorber complètement le sucre. Les cellules de divers organes, y compris le cerveau, reçoivent moins de la quantité d'énergie requise. Cela provoque non seulement de l'irritabilité, mais aussi une faiblesse constante, de la faiblesse et de la fatigue de l'enfant.

Bien entendu, ces signes ne sont pas au cœur du diagnostic de diabète sucré et peuvent être causés par d’autres maladies ou réactions du corps de l’enfant. Néanmoins, comme ils aident à soupçonner que quelque chose ne va pas dans la santé de l’enfant, vous ne devez pas les ignorer. D'autres changements peuvent également signaler l'apparition de la maladie, ce que les parents ne doivent pas non plus négliger:

  • l'enfant demande constamment à boire, il est incapable d'étancher sa soif;
  • augmentation de l'appétit et perte de poids simultanée sont remarquées;
  • vomissant parfois, l’enfant se plaint de nausées fréquentes;
  • il y a des mictions fréquentes.

Avec la manifestation systématique de plusieurs de ces symptômes, ou au moins d’un d’eux, il est utile de contacter un médecin qui vous prescrira les diagnostics nécessaires.

Symptômes de la maladie

Une fois que la maladie a touché le corps de l'enfant, elle commence à se manifester avec des symptômes spécifiques. Les symptômes les plus fréquents accompagnant le développement du diabète chez un enfant sont les suivants:

  • plaies longues non cicatrisantes, lésions fongiques fréquentes de la peau;
  • perte de poids et croissance plus lente, problèmes de développement physique;
  • augmentation de l'appétit et de la soif étouffée;
  • mictions fréquentes et, dans certains cas, pipi au lit.

Chaque symptôme a ses propres causes et devient une réponse au déficit en insuline.

Polydipsie

Étant donné qu'une quantité insuffisante d'insuline contribue à l'accumulation de sucre dans le sang, il devient difficile pour les reins d'exercer leur fonction de filtrage. Ils sont difficiles à gérer avec une teneur élevée en sucre. La charge augmente considérablement et ils essaient d'obtenir plus de liquide du corps, à partir duquel l'enfant développe une sensation de soif obsessionnelle.

Les enfants peuvent se plaindre de sécheresse de la bouche, de sécheresse de la peau et de pelage. Cette situation est dangereuse car, sans comprendre ce qui se passe, un enfant en grande quantité peut boire du jus, des sodas et autres boissons contenant du sucre. Une telle utilisation de liquide nocif en grande quantité ne fait qu'exacerber le développement du diabète chez les enfants.

Polyphagie - un sentiment constant de faim

L'appétit accru et la sensation de faim proviennent du fait que les cellules de tout le corps éprouvent une faim d'énergie. Le glucose est simplement lavé du corps avec de l'urine, tout en ne nourrissant pas le corps au niveau approprié. Les cellules affamées commencent à signaler au cerveau de l’enfant qu’il n’ya pas assez de nourriture et de nutriments. L'enfant peut absorber de grandes quantités de nourriture, mais en même temps, le sentiment de saturation persiste.

Perte de poids et croissance lente

Malgré son appétit accru, un enfant diabétique ne prendra pas de poids. En raison de la faim constante d'énergie, le corps de l'enfant est obligé de rechercher d'autres sources de nutrition. Le corps peut entamer un processus intensif de destruction des tissus adipeux et musculaires. En outre, un enfant diabétique peut ralentir la croissance du corps.

L'énurésie nocturne

En raison d'une soif constante, l'enfant commence à consommer une grande quantité de liquide, ce qui entraîne des mictions fréquentes. La vessie à boire abondamment est presque toujours remplie. Si, pendant la journée, l'enfant va souvent aux toilettes, la nuit, il lui devient difficile de contrôler ce processus.

L’énurésie nocturne est peut-être l’un des premiers symptômes du diabète. Cela vaut la peine de s'inquiéter si la miction nocturne au lit d'un enfant n'a pas été remarquée auparavant. Lors du changement de lit, il faut faire attention à l'urine. Il peut émettre une odeur désagréable et désagréable d’acétone, être collant au toucher et laisser une marque blanche anormale après séchage.

Il y a encore un symptôme sur lequel vous devez faire attention à l'heure. Étant donné que, dans le diabète sucré, l’urine des enfants contient presque toujours de l’acétone, des irritations des organes génitaux externes et des voies urinaires peuvent survenir. Très souvent, les enfants, en particulier les filles, peuvent se plaindre de la fourche qui pique.

Les conséquences du développement de la maladie chez l'enfant

L'un des principaux problèmes de cette maladie est la capacité du diabète à réduire l'immunité de l'enfant. Toute maladie infectieuse peut être accompagnée de complications graves. Par exemple, un froid banal peut entraîner une pneumonie. Les égratignures, les écorchures, les coupures et les plaies peuvent ne pas guérir longtemps. Une infection fréquente par des virus fongiques est possible car l’immunité cesse de protéger correctement le corps de l’enfant.

Une acuité visuelle réduite devient souvent une conséquence de cette maladie. Il est associé à une faim de cellules énergétiques et à un déséquilibre hydrique dans le corps. Une autre complication grave, appelée "pied diabétique", est également possible. Si le niveau de sucre n'est pas contrôlé pendant longtemps, des modifications pathologiques irréversibles du tissu musculo-squelettique, des vaisseaux sanguins et des nerfs commencent à se produire dans le corps. Le résultat est des dommages aux membres, jusqu'à la formation de gangrène.

Prévention

  • Pour protéger l'enfant de cette maladie, il est nécessaire de prendre régulièrement des mesures préventives. Tout d'abord, vous devez suivre le régime. L'enfant doit être nourri de manière fractionnée, mais souvent, environ 5 à 6 fois par jour. Bien entendu, la nourriture doit être équilibrée et contenir toutes les vitamines nécessaires au corps en croissance.
  • Il n'est pas nécessaire d'exclure complètement les sucreries du régime alimentaire des enfants en bonne santé, mais le nombre de ces produits doit être strictement contrôlé.
  • Si un enfant en bas âge est déjà en surpoids ou a un stade initial d'obésité, il est fortement conseillé aux parents de demander conseil à un endocrinologue. Si nécessaire, le médecin diagnostiquera et sera en mesure de fournir ses recommandations. Vous pouvez également consulter un nutritionniste pour enfants qui est capable de développer un système de nourriture non seulement saine mais aussi savoureuse.
  • Étant donné que l'effort physique contribue à la dissolution du glucose dans le sang et réduit le taux de sucre, il ne faut pas les négliger. Environ 2-3 fois par semaine, l’enfant doit s’engager dans un exercice accessible et réalisable.

Comment sauver le diabète du plus petit

En ce qui concerne les nourrissons, en particulier si, à la naissance, leur poids est supérieur à 4 ou 5 kg ou s’il existe une prédisposition familiale à cette maladie, les parents ne doivent pas oublier les avantages de l’allaitement au sein. Si possible, il est fortement recommandé d'allaiter le bébé pendant au moins un an. Cela contribuera à renforcer l'immunité des enfants et à réduire le risque de maladies virales susceptibles de déclencher ultérieurement le développement du diabète.

Si, pour des raisons objectives, il n’est pas possible d’allaiter un enfant, il est très important d’adopter une approche très responsable en matière de choix d’aliments de substitution. Il est nécessaire d'éviter les mélanges artificiels contenant dans leur composition les protéines du lait de vache. Il est prouvé qu'il inhibe le travail du pancréas chez l'enfant, ce qui peut entraîner l'arrêt de la production d'insuline par ses cellules.

De telles mesures préventives simples peuvent réduire la probabilité d'un enfant diabétique, même si la famille a une tendance similaire. Le diabète, comme beaucoup d'autres maladies, est beaucoup plus facile à prévenir que de vivre avec le reste de votre vie.

Diabète chez les enfants: symptômes et traitement

Le diabète chez les enfants - les principaux symptômes:

  • Goût métallique dans la bouche
  • Prurit
  • Faiblesse
  • Nausée
  • L'odeur d'acétone de la bouche
  • Mictions fréquentes
  • Perturbation du sommeil
  • Fatigue
  • Transpiration
  • Sentiment constant de faim
  • Bouche sèche
  • Peau sèche
  • Double yeux
  • Soif intense
  • Pâleur de la peau
  • Vision réduite
  • Perte de poids
  • Prise de poids
  • Immunité réduite
  • Sentiment de dégoût de manger

Diabète chez les enfants - troubles métaboliques, y compris glucides, dus à un dysfonctionnement du pancréas. Cet organe interne est responsable de la production d'insuline qui, dans le diabète sucré, peut être trop faible ou être totalement immunisée. Le taux d'incidence est de 1 enfant pour 500 enfants et chez les nouveau-nés - 1 nourrisson sur 400 000.

Les principaux facteurs prédisposant au développement de la maladie sont la prédisposition génétique et les infections sévères antérieures. Les cliniciens ont identifié d'autres sources, pathologiques et physiologiques, de la maladie.

Les symptômes et les signes du diabète sucré ne sont pas spécifiques: fatigabilité rapide, perte ou augmentation de poids, soif constante et démangeaisons sévères.

Seuls les résultats des examens de laboratoire sur le sang et d’autres liquides biologiques peuvent confirmer le diagnostic avec précision. Les procédures instrumentales et les manipulations du diagnostic primaire jouent un rôle secondaire.

Le traitement du diabète chez les enfants comprend des méthodes conservatrices - la médication. La tactique de traitement diffère légèrement selon la forme de la maladie.

Étiologie

L’essence du diabète chez les enfants de 5 ans, comme à tout autre âge, est la perturbation du fonctionnement du pancréas qui sécrète de l’insuline. Lorsqu’une maladie se déclare, il se produit un trouble de la production hormonale ou se développe une immunité complète du corps. Dans le second cas, l'insuline se situe dans la plage normale ou dépasse légèrement les valeurs admissibles.

Dans tous les cas, le sucre ne peut pas se transformer en glucose, comme cela se produit normalement, raison pour laquelle il est concentré en grande quantité dans le sang. Les valeurs normales de sucre chez les enfants de moins de 2 ans vont de 2,78 à 4,4 mmol / l, chez les enfants de 2 à 6 ans - 3,3–5 mmol / l, chez ceux qui ont atteint l’âge scolaire - pas plus de 5,5 mmol / l

Le facteur principal dans le développement du diabète est une prédisposition génétique. Si un problème est diagnostiqué chez l'un des parents proches, les parents doivent surveiller dès le plus jeune âge le don de sang régulier de l'enfant pour des tests appropriés.

Autres causes de diabète chez les enfants:

  • effets pathologiques de micro-organismes pathogènes - virus d'Epstein-Barr, cytomégalovirus, rotavirus, entérovirus, virus de Coxsackie, parotidite, rougeole, rubéole, varicelle, herpès, coqueluche;
  • l'évolution des maladies auto-immunes lorsque le système immunitaire détruit le pancréas en sécrétant des anticorps agressifs qui attaquent l'organe;
  • la formation de tumeurs malignes;
  • dommages viraux au foie;
  • infection du système urinaire;
  • lésion ou inflammation du pancréas;
  • la présence dans l’histoire de la maladie de l’hypertension maligne.

Les causes du diabète peuvent être la présence d'autres maladies chez l'enfant:

Parmi les facteurs prédisposants qui n’ont pas de base pathologique, émettent:

  • l'obésité;
  • suralimentation fréquente;
  • manque d'activité physique;
  • prise de médicaments incontrôlée - sans ordonnance du médecin traitant, en cas de non-respect de la posologie quotidienne ou de la durée de l'administration
  • mauvaise nutrition;
  • stress chronique.

Causes supplémentaires du diabète chez les nourrissons:

  • alimentation artificielle ou mixte;
  • régime alimentaire monotone, à base de glucides;
  • nutrition au lait de vache;
  • interventions chirurgicales.

Il est important de noter que toutes les situations ne peuvent pas établir l'étiologie. Dans de tels cas, le diagnostic de diabète idiopathique chez les enfants est posé.

Classification

Selon la pathologie source est:

  • vrai ou primaire;
  • symptomatique ou secondaire - le diabète se développe en raison de maladies endocriniennes ou autres.

Pour la forme primaire, ces types sont caractéristiques:

  1. Diabète de type 1 chez les enfants. Elle est appelée insulino-dépendante, car l'hormone n'est pas du tout produite par le pancréas ou est sécrétée en quantité insuffisante.
  2. Le diabète de type 2 chez les enfants - connu comme insulino-résistant. Cela est dû au fait que la concentration d'insuline se situe dans la plage normale ou la dépasse, mais le corps y reste immunisé.

Selon le degré de compensation des désordres du métabolisme des glucides, de telles formes de la maladie sont notées:

  • traitement compensé - vous permet de normaliser les niveaux de glucose;
  • sous-rémunéré - la teneur en sucre dans le sang et l'urine avec un traitement approprié est légèrement différente de la norme;
  • décompensé - extrêmement dangereux, car même un traitement complet ne peut pas restaurer le processus du métabolisme des glucides.

Le diabète chez un enfant a plusieurs degrés de gravité:

  • légère - les signes cliniques peuvent être complètement absents et le taux de glucose sanguin à jeun ne dépasse pas 8 mmol / l;
  • modéré - il y a une détérioration de l'état général, la concentration en sucre est inférieure à 12 mmol / l;
  • grave - le risque de complications est élevé, car le taux de glucose dépasse 14 mmol / l;
  • Compliqué - les enfants souffrent d’effets du diabète qui ne peuvent pas être traités, la concentration en sucre s’élève à 25 mmol / l.

Le diabète chez les nouveau-nés est:

  • transitoire ou transitoire - plus souvent diagnostiqué, les symptômes disparaissent progressivement au bout de 3 mois de vie et la rémission complète intervient au bout de 1 an, sans que la probabilité de récurrence à un âge plus avancé ne soit exclue;
  • persistant ou permanent - les enfants ont besoin d'un traitement à l'insuline à vie.

Symptomatologie

Les signes de diabète chez les enfants dépendent de la forme de la maladie. La maladie commence avec l'apparition de ces symptômes:

  • fluctuation de l'indice de masse corporelle dans un côté plus petit ou plus grand;
  • sentiment constant de faim;
  • la nécessité de consommer de grandes quantités de liquide;
  • vidange fréquente de la vessie, surtout la nuit;
  • trouble du sommeil;
  • fatigabilité rapide, léthargie;
  • faiblesse et malaise général;
  • prurit de gravité variable;
  • transpiration accrue;
  • acuité visuelle réduite.

Les premiers signes de diabète chez un enfant seront observés à la fois dans les formes insulino-dépendantes et insulinorésistantes.

Le tableau clinique du diabète de type 1 comprend les manifestations suivantes:

  • augmenter la quantité de liquide consommée par jour;
  • augmentation du besoin d'uriner;
  • bouche sèche;
  • diminution de l'activité physique;
  • les fluctuations de la température et de la pression artérielle;
  • fatigue physique rapide;
  • goût métallique dans la bouche;
  • fractionner les images sous vos yeux;
  • augmentation de la fragilité osseuse;
  • immunité réduite - les enfants sont souvent exposés à des maladies catarrhales, inflammatoires et fongiques;
  • cicatrisation prolongée des plaies et des écorchures même mineures;
  • démangeaisons persistantes, plus clairement localisées dans l'aine et l'anus;
  • gain de poids;
  • accès de nausée et de vomissements;
  • forte érythème fessier dans la région génitale;
  • odeur de pommes marinées de la bouche;
  • réduction de l'appétit ou aversion totale pour la nourriture.

Symptômes du diabète chez un enfant atteint de la maladie de type 2:

  • peau sèche, pâle et qui pèle;
  • grande soif constante;
  • beaucoup de sueur;
  • augmentation de l'appétit;
  • fatigue et faiblesse accrues;
  • diminution du poids corporel;
  • odeur d'acétone de la bouche;
  • besoin fréquent de vider la vessie;
  • résistance réduite du système immunitaire;
  • l'apparition de "chair de poule" devant les yeux;
  • migraine et douleurs abdominales;
  • sautes d'humeur fréquentes;
  • démangeaisons de la peau;
  • alternance d'insomnie et de somnolence;
  • flaccidité de la couche musculaire.

Le diabète sucré est extrêmement dangereux pour le bébé, car le nouveau-né ne peut pas exprimer sa plainte verbalement. Les parents doivent faire attention au comportement de l'enfant, à la fréquence des mictions et à la quantité de liquide que vous buvez.

Diagnostics

Les signes de diabète chez les enfants sont non spécifiques, mais assez prononcés, de sorte qu'un endocrinologue ou un pédiatre pédiatrique expérimenté n'a pas de difficulté à poser le bon diagnostic.

La maladie nécessite la mise en œuvre de toute une gamme de mesures de diagnostic. Le clinicien doit personnellement:

  • se familiariser avec les antécédents de l'enfant et de ses proches - afin de rechercher le facteur étiologique;
  • recueillir et analyser l'histoire de la vie - en vue de l'identification éventuelle des sources physiologiques de la maladie;
  • effectuer un examen physique approfondi;
  • mesurer la température et le tonus sanguin;
  • interroger les parents en détail pour la première fois l'apparition des symptômes du diabète chez les enfants de 3 ans (ou plus) et l'intensité de leur gravité.
  • test sanguin clinique général;
  • tests hormonaux;
  • tests immunologiques;
  • biochimie sanguine;
  • analyse générale de l'urine.

Le diagnostic instrumental du diabète chez l'enfant vise à détecter d'éventuelles complications et est présenté selon les procédures suivantes:

  • échographie du foie et des reins;
  • rhéoencéphalographie;
  • balayage duplex des vaisseaux des membres inférieurs;
  • rhéovasographie;
  • ophtalmométrie;
  • EEG du cerveau;
  • CT et IRM.

Le diabète infantile doit être différencié des pathologies suivantes:

Traitement

Le traitement se limite à l’utilisation de méthodes conservatrices, basées sur la médication orale et sur le respect des règles d’un régime éparse.

  • La thérapie de remplacement à l'insuline à vie utilisant une pompe à insuline est le traitement principal du diabète de type 1 chez les enfants;
  • agents hypoglycémiques - sont indiqués pour la forme insulinorésistante des préparations à base de sulfonylurée, les biguanides, les méglitinides, les thiazolidinediones et les inhibiteurs d’alpha-glucosidase

La présence de diabète chez les enfants peut être éliminée à l'aide d'une thérapie par le régime alimentaire:

  • refus complet des glucides raffinés;
  • consommation fréquente de nourriture, mais toujours par petites portions;
  • calcul quotidien de la consommation en unités de pain, céréales, produits laitiers liquides, légumes, fruits et baies;
  • exclusion du menu des sucreries et des graisses de nature organique.

Une des méthodes efficaces de traitement est considérée comme un exercice régulier. Il est recommandé aux enfants de faire du sport trois fois par semaine et l’entraînement doit durer au moins une heure.

Complications possibles

Les complications les plus fréquentes du diabète chez les enfants:

Prévention et pronostic

À ce jour, aucune prévention ciblée du diabète chez les enfants n'a été mise au point. Pour réduire le risque de problèmes, les parents devraient surveiller le respect par l’enfant de ces règles préventives simples:

  • mode de vie actif;
  • nutrition adéquate et complète;
  • prendre les médicaments strictement comme prescrit par le médecin traitant;
  • maintenir la masse corporelle dans la plage normale;
  • renforcement constant de l'immunité;
  • détection précoce et élimination complète des pathologies qui entraînent l'apparition d'un diabète symptomatique chez un enfant de 5 ans et plus;
  • un examen régulier par un pédiatre permettra d'identifier les symptômes du diabète chez les enfants en début de traitement et de commencer le traitement dès que possible.

Le diabète sucré chez les enfants a un pronostic favorable, mais uniquement à condition que le traitement d'association soit commencé en temps voulu et que les recommandations préventives soient respectées.

Si vous pensez souffrir de diabète chez l’enfant et des symptômes caractéristiques de cette maladie, votre endocrinologue peut vous aider.

Nous suggérons également d'utiliser notre service de diagnostic en ligne des maladies, qui sélectionne les maladies possibles en fonction des symptômes entrés.

Le diabète chez les femmes est une pathologie répandue qui se produit sur fond de dysfonctionnement du système endocrinien. Il existe des troubles métaboliques des fluides et des glucides, entraînant un dysfonctionnement du pancréas, responsable de la production d'insuline.

Le diabète chez l'homme est une maladie du système endocrinien, caractérisée par un déséquilibre du métabolisme des fluides et des glucides dans le corps humain. Cela conduit à un dysfonctionnement du pancréas, responsable de la production d'une hormone importante - l'insuline - avec pour résultat que le sucre ne se transforme pas en glucose et ne s'accumule pas dans le sang.

Le diabète sucré de type 1 est un type de maladie insulino-dépendant ayant des causes assez spécifiques. Le plus souvent, affecte les jeunes jusqu'à l'âge de trente-cinq ans. La principale source de cette maladie est une prédisposition génétique, mais les experts en endocrinologie identifient également d’autres facteurs prédisposants.

Le diabète sucré est une maladie chronique affectant le système endocrinien. Le diabète sucré, dont les symptômes sont basés sur une augmentation prolongée de la concentration de glucose dans le sang et sur des processus accompagnant un métabolisme altéré, se développe en partie par une carence en insuline, à la manière d'une hormone produite par le pancréas, qui régule le traitement du glucose dans les tissus corporels de l'organisme. et dans ses cellules.

L'acidocétose est une complication dangereuse du diabète sucré qui, sans traitement adéquat et opportun, peut entraîner un coma diabétique, voire la mort. La maladie commence à progresser si le corps humain ne peut utiliser pleinement le glucose comme source d'énergie, car il manque l'insuline, une hormone. Dans ce cas, le mécanisme de compensation est activé et le corps commence à utiliser les graisses entrantes comme source d'énergie.

Avec l'exercice et la tempérance, la plupart des gens peuvent se passer de médicaments.