Effets possibles de l'ablation de la vésicule biliaire chez les femmes et les hommes

Selon les études, dans le diabète, le risque de calculs biliaires est presque 2 à 3 fois plus élevé. Ils se retrouvent chez 30% des patients diabétiques, la majorité des patients étant des femmes. Dans certains cas, il est nécessaire d'éliminer le tartre avec la vésicule biliaire afin d'éviter le risque de re-formation. Après le retrait de la vésicule biliaire, la vie du patient change radicalement, il existe un risque de complications dans le travail du tractus gastro-intestinal.

La conséquence la plus grave de l'ablation de la vésicule biliaire est le "syndrome post-cholécystectomie". Différents centres de recherche donnent différentes probabilités d'occurrence de cette complication - de 5 à 10%. Et dans 20-30% des cas, les restes de la pierre en sont la cause.

Après un certain temps écoulé depuis le retrait de la vésicule biliaire, le patient peut présenter une colique hépatique, une douleur au flanc ou une jaunisse obstructive.

Les complications peuvent être traitées de manière chirurgicale ou conservatrice. Une intervention chirurgicale est utilisée lorsque le traitement des causes de la cholécystectomie est infructueux.

Effectuer une réopération est plus dangereux que la première, car il est plus difficile pour le patient. Selon les statistiques, une intervention chirurgicale répétée aide les patients dans 79% des cas. Si le patient refuse de subir une nouvelle intervention chirurgicale recommandée par le médecin traitant, cela peut entraîner l'apparition de complications graves.

Si, après la première intervention, le patient a pendant longtemps une fièvre, des nausées et des douleurs, cela peut être causé par des maladies concomitantes développées. Pour cette raison, le patient doit subir un examen complet de l'état général du corps et de la présence d'autres maladies avant et après l'opération.

Si le patient présente les maladies suivantes, divers maux apparaissent après le retrait de la vésicule biliaire:

  • pathologie des voies biliaires;
  • maladie hépatique aiguë;
  • maladies du pancréas;
  • le reflux;
  • dysfonctionnement du sphincter d'Oddi;
  • hépatite chronique.

Après le retrait de la vésicule biliaire, la douleur survient souvent dans l'abdomen. La cause de ceci n'est pas toujours devenue des complications apparentes ou des maladies d'autres organes. La douleur survient en raison de la nature de la procédure chirurgicale.

Les maladies émergentes peuvent être caractérisées par plusieurs paramètres:

  1. 1. Localisation. Habituellement, la douleur survient sous l'hypochondre droit, à la place de la vésicule biliaire retirée et de la cicatrice localisée. Cela peut être perceptible dans la région sous-clavière.
  2. 2. Intensité. Il peut être différent en fonction du seuil de sensibilité du patient opéré.
  3. Durée Cela peut durer de quelques heures à plusieurs jours après l'opération. La durée est affectée par l'utilisation des méthodes chirurgicales suivantes:
    • incision abdominale ou laparique;
    • l'introduction de dioxyde de carbone dans la cavité abdominale pour améliorer la visibilité en poussant les organes pendant la chirurgie.

Si, au cours de l'opération, le chirurgien a subi une laparoscopie, le patient peut ressentir une douleur à l'estomac douloureuse, constante et persistante, qui est généralement exacerbée par la respiration ou la toux. Durée de la douleur - environ 1 mois, car elle est causée par l’adaptation du corps à fonctionner sans la vésicule biliaire.

Le patient peut développer une péritonite biliaire ou un ictère en raison de l'accumulation de bile dans la cavité abdominale. Les signes de cette pathologie sont:

  • des nausées;
  • douleur dans la région du nombril;
  • vomissements;
  • fièvre
  • froid avec des sueurs froides.

En présence de tels symptômes après le retrait de la vésicule biliaire, un besoin urgent de consulter un médecin et de se faire tester.

En raison de l'intervention chirurgicale dans la cavité abdominale, le processus de digestion perturbe le patient. Les complications les plus graves se produisent dans les intestins. Lorsque la vésicule biliaire est retirée, les modifications de l'activité du tractus gastro-intestinal peuvent avoir un caractère et une gravité différents.

En raison du fait que la vésicule biliaire fait partie du tractus gastro-intestinal, de nombreux patients se sentent immédiatement après l’échec de l’opération dans le travail des organes correspondants. Ils se plaignent de:

  • augmentation de la formation de gaz;
  • gonflement;
  • la diarrhée

Dans 20% des cas, les patients atteints de troubles intestinaux présentent une diarrhée sanglante et de la fièvre. Pour éliminer l’inconfort avant le congé, on prescrit aux patients une thérapie par le régime et des médicaments. Dans de rares cas, la diarrhée peut persister plusieurs années après le retrait de la vésicule biliaire. Dans ce cas, la complication de la cholécystectomie est appelée diarrhée hologna.

La diarrhée Hologna peut être caractérisée comme suit:

  • les selles molles prennent une teinte jaune pâle ou verdâtre en raison de la dilution avec de la bile;
  • douleur au côté droit;
  • évolution chronique de la maladie sans dynamique positive tangible.

Avec une diarrhée persistante, le corps est déshydraté, ce qui provoque une jaunisse. La situation peut être aggravée par des vomissements. Vous devez suivre un traitement médicamenteux, boire beaucoup d'eau et suivre un régime pour éliminer la diarrhée.

La vésicule biliaire dans le tractus gastro-intestinal remplit une fonction particulièrement importante. La bile du foie à la vessie change de composition et est envoyée au tube digestif pour décomposer les protéines et les graisses absorbées par le duodénum.

Après le retrait de la vésicule biliaire, la bile du foie entre sans modifier la composition et la quantité dans le tractus gastro-intestinal, quelle que soit la présence de nourriture dans celui-ci. Sous l'influence d'un fluide dans le cholédoque (canal biliaire principal) et d'une pression dans les autres canaux, la bile pénètre immédiatement dans le duodénum, ​​provoquant des brûlures d'estomac épigastriques d'intensité variable. En même temps, le sphincter situé entre l'estomac et l'intestin grêle est affaibli.

Peu à peu, la situation s'aggrave, les émissions de bile deviennent plus intenses, le niveau de pression dans les canaux augmente, ce qui affaiblit le sphincter inférieur de l'œsophage. Par la suite, le patient présente des attaques douloureuses et brûlantes, accompagnées d'éructations et d'un goût amer dans la bouche.

Les brûlures d'estomac développées en l'absence de la vésicule biliaire doivent être traitées, car le contenu de la bile dans le tractus gastro-intestinal augmente progressivement. Une grande quantité de cholestérol se forme, la quantité d’acides biliaires bénéfiques et d’éléments permettant de rétablir l’activité hépatique diminue. En conséquence, une cirrhose du foie et un ulcère gastrique peuvent se développer.

Les hommes et les femmes après le retrait de la vésicule biliaire sont obligés de modifier leur mode de vie. Après l'opération, le corps doit s'adapter. À partir de ce moment, un ajustement important est nécessaire.

Les méthodes d’ajustement et de récupération dépendent du type d’intervention chirurgicale. La méthode de l'incision abdominale est utilisée pour enlever les grosses pierres, et l'incision laparoscopique pour les plus petites. Dans le second cas, la récupération est plus rapide.

Les modifications de la nutrition après le retrait de la vésicule biliaire ne dépendent pas de la présence de complications. Un régime amaigrissant est nécessaire pour prévenir le syndrome post-cholécystectomie, réduire l'irritabilité gastro-intestinale et accélérer l'excrétion de la bile.

Après l'opération, vous ne pouvez pas manger:

  • aliments gras et frits;
  • alcool et soda;
  • farine et pâtes (si vous ne pouvez pas refuser - pour limiter l'utilisation);
  • poivre, adjika, mayonnaise, épices, etc.
  • pois, haricots, oseille, lentilles, oignons.

Pour utiliser recommandé:

  • pain de fraîcheur d'hier;
  • viande, poisson, volaille (variétés faibles en gras);
  • céréales bouillies;
  • produits laitiers fermentés à faible teneur en matières grasses.

L'essentiel - garder le pouvoir. Chaque repas doit avoir une valeur constante en calories, ne pas oublier les mêmes intervalles de temps entre les repas. Il est conseillé de manger plus souvent, car cela empêche la formation de bile. Il n'est pas recommandé de manger des plats froids - les aliments doivent être chauds (40 à 50 degrés).

Avant les repas, il est recommandé de boire 200 ml d’eau sans gaz. Il est nécessaire de protéger la membrane muqueuse de l'estomac et du duodénum des acides biliaires. L'eau aidera les patients souffrant de brûlures d'estomac, car elle obstrue le passage de la bile, provoquée par le travail du duodénum.

Pour les patients sans vésicule biliaire, il sera utile de nager dans les piscines et en eau libre, car l'eau a un effet bénéfique sur la cavité abdominale. Vous pouvez commencer à nager au plus tôt 6 à 7 semaines après la chirurgie.

Pour éviter la stagnation de la bile, il est recommandé de marcher. Il est permis de faire de la gymnastique, mais sans exercices ni charges sur la presse.

Pour établir la probabilité de re-formation de calculs, il est nécessaire de subir un examen biochimique de la bile. Pour ce faire, la bile résultante est placée pendant 12 heures dans une unité de réfrigération.

Avec la précipitation diagnostiquée la probabilité de re-formation de pierres.

Le traitement médicamenteux après le retrait de la vésicule biliaire est minime. Lorsque l'inflammation après la chirurgie prescrit un traitement antibiotique.

Un traitement antibactérien n’est effectué que pendant 3 jours en mode hospitalier pour prévenir les complications.

Le retrait de la vésicule biliaire n'a pratiquement aucun effet sur la capacité de reproduction des femmes. En outre, selon les statistiques, dans 85% des cas chez les femmes, l’absence de vésicule biliaire n’affecte pas le travail des autres organes internes.

En raison de la vésicule biliaire excisée, une femme peut avoir certains symptômes désagréables au cours de la période initiale de développement fœtal:

  • la digestion est cassée;
  • La toxicose précoce apparaît avec la reprise de la douleur et les symptômes restants du syndrome postcholécystectomie.

Dans ce cas, les patients se plaignent de:

  • douleur au côté droit sous les côtes;
  • douleurs aiguës avec transition vers l'hypochondre du côté gauche, de l'omoplate droite ou de tout le côté;
  • sensation de lourdeur;
  • gêne latérale provoquant des nausées, des brûlures d'estomac et un goût amer dans la bouche;
  • légère douleur pendant le mouvement du fœtus.

Le traitement avec des médicaments spéciaux aide à éliminer ces symptômes et sensations désagréables.

Les modifications pathologiques des voies biliaires peuvent entraîner des complications au cours de la grossesse. Lorsque la vésicule biliaire est retirée, le risque diminue, mais la gravité des complications possibles augmente.

  1. 1. Après le retrait de la vésicule biliaire, une toxicose plus longue peut survenir pendant la grossesse (elle dure souvent jusqu'à 20-29 semaines de grossesse).
  2. 2. Pendant la période de réadaptation, on prescrit aux patients des médicaments et des procédures pouvant nuire au développement du fœtus. Par conséquent, il est conseillé aux femmes de s'abstenir de concevoir pendant au moins 6 mois au cours de la période de réadaptation.
  3. 3. L'opération différée provoque un choc dans le corps et peut provoquer un travail prématuré.
  4. 4. S'il y a des problèmes de bile chez la mère et que le nouveau-né est opéré, le risque de jaunisse augmente.

Parfois, après le retrait de la vésicule biliaire, le patient fait face à un groupe de handicap, qui peut être n'importe lequel. La commission d'experts médico-sociaux attire l'attention sur de nombreux symptômes sur la base desquels elle prend les décisions suivantes:

  1. 1. Le troisième groupe. Ces patients sont modérément limités dans leurs capacités. Ce groupe comprend les patients présentant un processus inflammatoire chronique ou calcaire développé dans la vésicule biliaire ou une légère perte de bile par la fistule externe.
  2. 2. Le deuxième groupe. Assigné en cas de passage de la maladie au stade sévère, à l'apparition de complications et au développement de maladies des organes digestifs, ainsi que de troubles métaboliques. Le deuxième groupe peut inclure des patients présentant une perte importante de bile et une perte de poids brusque.
  3. 3. Le premier groupe. Il s’agit de patients souffrant d’incapacités graves dues à des complications graves, telles que l’anémie ou la cachexie (épuisement extrême du corps). Le premier groupe de personnes handicapées comprend les patients nécessitant des soins constants ou ceux dont le traitement n'a pas eu l'effet correspondant.

Bien que le retrait de la vésicule biliaire présente un faible risque de complications graves, cette opération impose un changement radical de mode de vie. Pour éviter la re-formation de la pierre et normaliser le niveau de bile, vous devez suivre un régime et subir en permanence des examens.

En ce qui concerne les femmes et leurs caractéristiques de reproduction - l'ablation de la vésicule biliaire n'a pas de conséquences graves ni de complications. Il convient de considérer la période de rééducation après l'opération, au cours de laquelle il n'est pas recommandé de devenir enceinte.

Qu'est-ce qui menace d'enlever la vésicule biliaire?

La chirurgie pour enlever la vésicule biliaire est appelée cholécystectomie. De nombreuses personnes recommandées par le médecin pour une opération appelée cholécystectomie sont intéressées par la question: qu'est-ce qui est dangereux pour l'ablation de la vésicule biliaire? Qu'est-ce qui menace une telle intervention dans le futur? Est-il possible de retirer la vésicule biliaire et quelles seront les conséquences après avoir retiré la vésicule biliaire? Dans cet article, nous essaierons de répondre à ces questions et à d’autres relatives à ce problème.

Quand prescrit-on une chirurgie de cholécystectomie?

La tâche principale d'un organe tel que la vésicule biliaire est l'accumulation et la distribution ultérieure de la bile produite par le foie.

De nombreuses maladies associées à cet organe interne sont connues en médecine. Dans certaines pathologies, des méthodes de traitement conservatrices sont utilisées avec succès (traitement médicamenteux en association avec la médecine traditionnelle et un régime alimentaire particulier), mais il existe également des maladies telles qu’il est tout simplement impossible de faire face sans traitement chirurgical.

En règle générale, une intervention chirurgicale pour prélever la vésicule biliaire est nécessaire chez les patients dont l'organe est atteint de cholécystite chronique calculeuse ou chez lesquels des calculs biliaires se sont formés dans la vésicule biliaire, provoquant une stase biliaire, ou si une pierre ou un gros polype est menacé de blocage des voies biliaires. Il est également nécessaire de procéder à une telle opération dans le cancer de la vésicule biliaire et dans certains types de dyskinésies des voies biliaires. Ces maladies touchent principalement les femmes âgées de plus de 35 ans, bien qu’il y ait eu récemment une augmentation du nombre de ces pathologies chez les hommes jeunes.

Toutes les pathologies ci-dessus font que la vésicule biliaire cesse pratiquement de participer au processus digestif et constitue une source de danger pour les organes internes qui l'entourent. Dans de tels cas, le retrait de cet organe qui a cessé de fonctionner et le nettoyage des voies biliaires ne causeront pas de dommages sérieux au corps; par conséquent, les doutes quant à la nécessité d'une intervention chirurgicale avec de tels diagnostics sont absolument sans fondement.

Si vous présentez une pathologie grave de la vésicule biliaire et / ou des voies biliaires dans laquelle votre médecin vous recommande fortement d'accepter une cholécystectomie - ne désespérez pas. Acceptez jusqu'à ce que vos doutes aient entraîné de tristes conséquences pour l'organisme et que la pathologie ne vous ait pas aggravée. Votre santé s'améliorera considérablement, vous ne serez plus tourmenté par la douleur et des organes en santé, même avec une vésicule biliaire retirée, feront face à une charge accrue.

Si la vésicule biliaire affectée par la pathologie de la vésicule biliaire n'est pas traitée à temps (si elle est prescrite par des médecins spécialistes), cela peut grandement affecter l'intensité de l'évolution de la maladie et également entraîner l'apparition de pathologies concomitantes graves d'autres organes.

Certaines des maladies caractéristiques de cet organe sont qualifiées de précancéreuses par les médecins, ce qui entraîne un risque élevé de croissance incontrôlée de cellules malignes dans le corps du patient. Et rappelez-vous - le cancer de la vésicule biliaire n’est curable qu’au tout début du premier stade de cette pathologie maligne.

Presque toujours, la cholécystectomie n’est pas une lubie d’un professionnel de la santé, mais un besoin urgent ou le seul espoir de guérison.

Comment détecter cette pathologie dans le temps?

Beaucoup sont intéressés par la question de savoir comment détecter en temps voulu la maladie de cet organe et quels signes extérieurs servent de signal pour ce qui devrait faire l'objet d'une consultation médicale.

Les symptômes caractéristiques indiquant la pathologie de la vésicule biliaire (chez les patients masculins et féminins), qui peuvent persister même après son retrait, sont les suivants:

  • syndrome douloureux d'intensité et de caractère variables, se manifestant dans la région de l'hypochondre droit;
  • avec une intoxication aiguë causée par la maladie de cet organe, la température peut monter et des frissons apparaître;
  • divers troubles dyspeptiques (problèmes de selles et changement de couleur jaune-vert ou noir, nausées, vomissements, distension abdominale, flatulences (après le retrait de la vésicule biliaire est également possible));
  • sensation d'amertume dans la bouche;
  • Bombe d'air constante (après le retrait de la vésicule biliaire peut perturber le patient pendant un certain temps).

Si vous présentez des signes similaires de pathologie, consultez un médecin dès que possible. Plus tôt le diagnostic est posé et le bon traitement mis en place, plus il est probable que la maladie puisse être guérie sans conséquences particulières.

La cholécystectomie est prescrite dans les cas suivants:

  1. risque élevé de blocage des calculs biliaires;
  2. inflammation chronique dans les tissus de cet organe, provoquant une gêne grave chez le patient;
  3. cholécystite chronique calculeuse, qui ne peut pas être traité avec des médicaments.

Façons d'effectuer une telle chirurgie

Cette opération est réalisée de deux manières - par chirurgie abdominale traditionnelle et par laparoscopie. Presque toutes les opérations planifiées de ce type sont effectuées par la méthode laparoscopique (si le patient ne présente aucune contre-indication à une telle intervention).

Par exemple, les périodes de chirurgie de la vésicule biliaire sont contre-indiquées car, au cours de cette période, le taux d'hémoglobine augmente dans le sang des femmes et la coagulabilité du sang se détériore. En outre, le risque de complications postopératoires augmente également. En outre, les contre-indications à la laparoscopie peuvent être une pathologie des systèmes cardiovasculaire et respiratoire.

La laparoscopie est la méthode d'intervention chirurgicale la plus optimale et la moins traumatisante pour le patient, car au cours de cette opération, la vésicule biliaire est prélevée par une petite incision (par rapport à une intervention abdominale). La méthode laparoscopique de prélèvement de cet organe dans les opérations planifiées est actuellement la plus grande préférence, car les complications de la laparoscopie de cet organe sont minimes.

En cas de réussite de la chirurgie laparoscopique, la durée de la période de rééducation est considérablement réduite et la capacité de la patiente de travailler est complètement rétablie beaucoup plus tôt qu’après le retrait de la manière traditionnelle. Les pinces en titane lors du retrait de la vésicule biliaire sont un type de serrage et remplacent le fil chirurgical, ce qui vous permet de bloquer de manière fiable le canal cystique et l'artère kystique qui a alimenté le sang en sang. Par conséquent, le risque de saignement interne ou de fuite de bile dans la cavité abdominale est minime. Les points de suture imposés après la laparoscopie de la vésicule biliaire sur la plaie, ne provoquent pratiquement pas de sensations douloureuses et s'absorbent.

Étant donné que la laparoscopie de la vésicule biliaire minimise les complications après la chirurgie, dans la plupart des cas, après la laparoscopie de la vésicule biliaire, le patient opéré quitte l'hôpital le troisième ou le quatrième jour. Après une cholécystectomie avec intervention abdominale, la période de traitement postopératoire en hospitalisation est d'une semaine à dix jours.

Les nuances de la période postopératoire

Comment fonctionne le corps après avoir retiré la vésicule biliaire? Chaque patient doit connaître un certain nombre de caractéristiques pour lesquelles une telle opération est prescrite:

  • puisque le champ de prélèvement de la vésicule biliaire de la bile n'a nulle part où s'accumuler jusqu'au moment du repas, il est constamment présent dans l'intestin, provoquant une irritation de ses parois pouvant entraîner une violation de la motilité intestinale;
  • si les recommandations relatives aux aliments et aux médicaments ne sont pas suivies, il est possible que des maladies concomitantes de nature différente apparaissent (par exemple, gastrite, colite, entérite et œsophagite);
  • Selon les patients dont la vésicule biliaire a été prélevée, beaucoup d'entre eux étaient atteints d'une maladie qui avait duré un certain temps après la cholécystectomie, ce qui avait entraîné le retrait de cet organe (on les appelle en médecine «résiduelle»).

Sensations résiduelles après le prélèvement de la vésicule biliaire:

  1. sensation d'amertume dans la bouche;
  2. éructations d'air;
  3. brûlures d'estomac;
  4. inconfort faible mais perceptible dans l'hypochondre droit;
  5. nausées après avoir mangé des aliments gras.

En règle générale, ces problèmes après le retrait de la vésicule biliaire sont plus psychologiques que pathologiques et n'ont rien de commun avec l'état actuel du patient. Ces manifestations fausses de maladies d’un organe qui n’existent plus dans le corps disparaissent un ou deux mois après l’opération.

Conséquences et complications possibles après le retrait de la vésicule biliaire

Il est nécessaire de comprendre que la vésicule biliaire n'est qu'un réservoir de bile et que son absence n'aura aucune incidence sur sa composition chimique. La bile produit le foie, qui reste en place. L'opération vise uniquement à débarrasser le corps de la source de la pathologie. Alors, que se passe-t-il après le retrait de la vésicule biliaire et comment le corps fonctionne-t-il sans la vésicule biliaire?

Chez un certain nombre de patients opérés, le développement de la prétendue insuffisance biliaire a commencé suite à l'ablation de la vésicule biliaire (le foie et la vésicule biliaire sont le système biliaire). Avec cette déficience, le processus de circulation de la bile dans le tube digestif n’est plus possible.

Dans la plupart des cas, en cas d'insuffisance biliaire, le volume de la bile produite par le foie augmente et il commence à exercer son effet de division, non seulement sur les aliments pris par la personne, mais également sur les muqueuses de l'estomac et des organes de l'appareil digestif. Si ce processus n'est pas stoppé à temps avec l'aide de médicaments spéciaux, un excès de bile peut causer de graves dommages à l'organisme, car si la membrane muqueuse "ressent" les effets d'un environnement agressif, l'organisme cherche à s'en débarrasser.

Le diabète sucré après l'ablation de la vésicule biliaire se poursuit également, et l'opération pour le déroulement de cette maladie n'a pratiquement aucun effet. La cholécystectomie dans le diabète sucré n'impose que des exigences supplémentaires en matière d'observance des régimes thérapeutiques, mais elle-même n'est pas en mesure de provoquer l'apparition de cette maladie. Mais la situation inverse dans laquelle cette maladie peut provoquer la formation de calculs et ainsi amener le patient à la table d'opération est tout à fait possible.

Il est supposé que la dilatation compensatoire des voies biliaires après le retrait de la vésicule biliaire est une conséquence du fait que la vésicule biliaire a été excisée. Cependant, la plupart des chirurgiens praticiens ne partagent pas cet avis. 105 patients ont été examinés primaires - avant une telle opération, la seconde un an après. L'expansion du canal de la voie biliaire a été enregistrée chez quelques personnes.

Des études dynamiques similaires menées auprès d'un autre groupe de chercheurs sur le 31e patient ont montré que si le diamètre du canal biliaire avant la cholécystectomie correspondait à la norme, il resterait inchangé après celle-ci. Sur la base de ces données, on peut soutenir que si, après le retrait de la vésicule biliaire, on diagnostique une expansion du tractus biliaire commun, il ne s'agit pas d'une conséquence de la chirurgie, mais d'une pathologie antérieure à sa réalisation.

Chez les femmes, après le retrait de la vésicule biliaire, le cycle menstruel peut être perturbé. Toutefois, avec le temps (sous réserve du respect de toutes les recommandations médicales), il retrouvera son état normal. De plus, pendant la menstruation, une douleur peut survenir dans la zone opérée, ce qui est également un phénomène normal, qui finit par disparaître.

Retrait de la vésicule biliaire - traitement et régime

Sur la base de ce qui précède, l’absence de vésicule biliaire distante devrait obliger tous les patients à passer régulièrement des tests pour surveiller le processus d’excrétion de la bile (la quantité de bile dans le corps), ainsi que pour déterminer sa composition chimique actuelle.

En outre, il existe certaines limitations après une intervention chirurgicale pour retirer la vésicule biliaire, que nous aborderons ci-dessous.

Suppression de la vésicule biliaire - quels médicaments prendre?

Si l'analyse montre le contenu dans la bile d'un grand nombre de composants qui provoquent la formation de calculs biliaires, un traitement médicamenteux contenant de nombreux acides biliaires est nécessaire. Ces médicaments comprennent: Holenzim, Liobil, Allohol, Osalmid et Cyclovalon. La plupart de ces médicaments ont également un bon effet cholérétique.

Outre les médicaments énumérés ci-dessus, les patients sans vésicule biliaire se voient prescrire des médicaments spéciaux contenant beaucoup d'acide ursodésoxycholique (par exemple, Ursosan, Enterosan, Hepatosan et Ursofalk). Cet acide est absolument sans danger pour le corps, mais vous permet de normaliser la composition biliaire. Les comprimés après le retrait de la vésicule biliaire doivent être bus strictement selon le schéma prescrit.

Au début, après la chirurgie, les patients devront boire des antibiotiques qui violent la microflore intestinale. Après cela, il est impératif de boire le médicament pour le restaurer. Ces médicaments comprennent: "Linex", "Bifidobakterin", "Bifidum" et ainsi de suite.

Le syndrome douloureux potentiel est bien contrôlé par des médicaments antispasmodiques, tels que «No-shpa», «Buscopan», «Duspatolin» et d'autres, produits sous forme de gélules et de comprimés.

La flatulence accrue et les éructations éliminent bien les médicaments "Meteospazmil", "Espumizan", "Sub-simplex", etc.

En règle générale, Motilium, Zerukal et Debridat sont prescrits pour stimuler la motilité du tube digestif.

En outre, la liste des médicaments nécessaires peut inclure des médicaments fortifiants et contenant des enzymes (par exemple, CREON, Essentiale Forte, Festal) et un complexe de multivitamines.

Et rappelez-vous: si la vésicule biliaire est retirée, seul le médecin traitant décide des médicaments à prendre. L'automédication peut nuire gravement à votre santé!

Après une intervention chirurgicale visant à retirer la vésicule biliaire chez tous les patients, indépendamment du sexe et de l'âge, un changement important du régime alimentaire et du régime alimentaire est nécessaire. Les aliments après une telle intervention doivent être sains et diététiques, et vous devrez surveiller en permanence ce que vous mangez et buvez.

L'utilisation de frites, de gras et d'épices, ainsi que de jus aigre, de boissons gazeuses et d'alcool est contre-indiquée. Si vous ne suivez pas ce régime, des calculs biliaires de grande taille peuvent apparaître dans les voies biliaires, ce qui peut entraîner une obstruction des voies biliaires, ce qui est très dangereux pour le corps.

Afin de prévenir les récurrences de processus pathologiques entraînant une stagnation de la formation de bile et de calculs, il convient de suivre plusieurs recommandations médicales simples, à savoir:

Après le retrait de la vésicule biliaire. Puissance Problèmes possibles

La vie après le retrait de la vésicule biliaire ne se termine pas du tout. Mais pour qu’il soit calme et sans douleur, il est important de tirer des conclusions et de comprendre quelles actions fausses ont entraîné la perte d’un organe.

Il est extrêmement important d’établir une digestion adéquate et de protéger le foie. Voyez comment cela peut être fait.

Que faire après le retrait de la vésicule biliaire. Regardez cette vidéo

Changement de digestion après le retrait de la vésicule biliaire

Normalement, la participation de la vésicule biliaire dans nos vies est la suivante. Il joue dans notre corps le rôle d'accumulateur de bile qui, en entrant dans le duodénum, ​​participe activement au processus de digestion des aliments. Premièrement, il modifie la composition biochimique des sucs digestifs, élimine l'action de l'enzyme gastrique, la pepsine, dangereuse pour le pancréas, aide à la décomposition des graisses, des protéines et active le tonus de l'intestin grêle, ainsi que la production de mucus qui y adhère bactéries et toxines protéiques.

Il contribue également à l'élimination des substances liposolubles en excès: cholestérol, beat irubin et plusieurs autres substances non filtrables. Après la liaison par la bile, 70% du cholestérol dans la bile (30% est absorbé par les intestins), la bilirubine, ainsi que les métaux, les stéroïdes, le glutathion est excrété lors d'une visite à la toilette.

Examinons maintenant s’il est indifférent à la digestion, avant qu’un litre de bile ne soit principalement excrété au cours d’un repas et qu’il coule maintenant sur une rivière libre sans lien avec la prise de nourriture, car après avoir retiré la vésicule biliaire, la bile n’est plus accumulée. Il est sécrété par le foie et se déverse immédiatement dans les intestins!

Après l'opération, la bile deviendra plus fluide et passera directement du foie dans l'intestin, ce qui compliquera quelque peu le travail du tractus gastro-intestinal, si le foie ne fonctionne toujours pas correctement et si le régime n'est pas respecté. La perte de la vésicule biliaire n'est pas une bonne nouvelle pour le corps, car sa capacité à combattre les micro-organismes diminuera et une entrée «directe» dans l'intestin pourrait contribuer à l'irritation de la membrane muqueuse et au développement de la duodénite.

Retrait de la vésicule biliaire: avantages ou inconvénients

Lorsqu'il y a un risque de blocage des calculs des voies biliaires, d'inflammation chronique de la vésicule biliaire (cholécystite) et en présence de tumeurs, vous devez parfois subir une opération. En Russie, l'approche est plus radicale. En Europe, la simple présence de pierres n’est pas un motif d’intervention. Les motifs non équivoques sont les suivants:

· Coliques biliaires fréquentes

· Violation de la sécrétion de bile (jaunisse obstructive)

· La présence de modifications irréversibles dans la paroi de la vessie, avec la taille des calculs de plus de 2 cm et une forme de galle modifiée, lorsqu'elle ne fonctionne plus.

· N changements dystrophiques dans le foie, le pancréas, l'indigestion.

Après la chirurgie, pour 50 à 70% des personnes, il arrive une période où, comme il semble, on peut manger n'importe quoi sans crainte de lourdeur du côté droit et de douleur. Ce que beaucoup font et font, ils contractent naturellement une hépatite graisseuse, des exacerbations de pancréatite, un taux de cholestérol insuffisant.

Environ 10 à 15% après l'opération ne perturberont pas le régime, car la lourdeur de l'estomac est passée à d'autres symptômes tout aussi désagréables. Vous en saurez plus à ce sujet.

C'est la vérité. En soi, l'enlèvement des pierres de la galle ne vous rend pas en bonne santé. C’est comme dans une voiture, nous éteignions simplement le voyant - «d’urgence pour le service», et continuons comme si de rien n'était.

Une approche raisonnable, étant donné qu'après la cholécitectomie, vous devez continuer à suivre un régime et soutenir le foie avec des moyens naturels, et non à opérer.

Comment maintenir la digestion et la structure biliaire normale

1. Maintenir le foie et améliorer la qualité de la bile est nécessaire pour éviter les effets du reflux, la formation de calculs intrahépatiques, le développement d'une hépatite graisseuse. Pour ce faire, dans le système Sokolinsky, il existe un complexe d'actifs pour les calculs biliaires, auquel des fibres actives de Fibres Redi sont ajoutées pour corriger le régime.

2. S'il n'y a pas de calculs en tant que tels ou s'ils ont déjà été éliminés, il est raisonnable de maintenir une digestion correcte à l'aide de fibres végétales «Fibre rouge», en y ajoutant «Foie 48» trois fois par an, ce qui aide les cellules du foie à se régénérer.

Le syndrome postcholécystectomie: de quoi s'agit-il?

Dans la plupart des cas, l'état du patient s'améliore après le retrait de la vésicule biliaire, mais l'opération elle-même n'élimine pas les causes de la violation de la formation de bile dans le corps: les symptômes survenus précédemment peuvent même s'aggraver.

Le syndrome dit de postcholécystectomie est caractéristique de 10 à 15% des patients en cours de cholécystectomie et peut également être causé par une dyskinésie biliaire, spasme du sphincter d’Oddi.

Un changement de l'équilibre normal de la microflore dans le tube digestif entraîne une perturbation de l'activité motrice des intestins et peut provoquer un retour de nourriture dans l'estomac, ce qui conduit malheureusement au développement d'une gastrite. Une diminution des mécanismes de défense anti-inflammatoires et l'effet irritant de la bile, qui pénètre dans l'intestin «vide», provoquent le développement d'une colite ou d'une entérite.

Les manifestations du syndrome post-cholécystectomie comprennent des accès de douleur récurrents, alors que le syndrome de la douleur peut être assez fort. Le syndrome le plus courant est le syndrome dyspeptique, caractérisé par des ballonnements et des grondements abdominaux, des nausées pouvant provoquer des vomissements, une diarrhée, des éructations avec un goût amer dans la bouche, etc. Toutes ces manifestations s’expliquent par la restructuration du corps pour fonctionner dans de nouvelles conditions, souvent accompagnées de troubles de l’absorption des nutriments, de la perte de poids, de la faiblesse générale, de l’hypovitaminose et de l’absorption déficiente du calcium.

Qu'est-ce que vous pouvez et ne pouvez pas manger après le retrait de la vésicule biliaire.

Votre vie va changer immédiatement, donc en termes d'habitudes alimentaires - un fait. Nul besoin d’être fâché contre ces changements, peut-être que maintenant, après vous être séparé de votre corps, vous apprendrez enfin à aimer les autres davantage et à commencer à bien manger.

Le premier jour après l'opération est une période d'attitude particulièrement prudente envers soi-même: un demi-litre d'eau par jour, en consommant de petites gorgées et en fait tout.

Au cours de la semaine qui suit l'opération, vous ne pouvez utiliser que de la viande ou de la volaille maigre écrasée (sans peau), des bouillons de légumes, du porridge à l'eau et des produits laitiers légers. Pour le dessert, les pommes et les bananes cuites au four sont autorisées. Les fruits frais sont annulés, comme tous les produits sucrés, farine, frits, salés. Chocolat complètement exclu, thé fort et café, alcool.

Le régime alimentaire après le retrait de la vésicule biliaire doit être équilibré avec des protéines et des glucides, tandis que les graisses sont pratiquement absentes.

Au cours des deux prochains mois, toujours en l'honneur de la viande maigre et du poisson cuit à la vapeur, il est possible d'utiliser du pain noir, des œufs, des légumes cuits au four, des purées de fruits et des jus fraîchement pressés dilués avec de l'eau.

Les produits pouvant augmenter la formation de gaz doivent être complètement exclus (chou, légumineuses).

Pour le 3ème mois après l'opération, vous pouvez diversifier votre alimentation avec du fromage dur, des céréales, du miel et de la confiture, du pain blanc séché.

Les repas doivent être pris en petites portions, de préférence 5 à 6 fois par jour.

Il est recommandé d’exclure du régime les aliments trop froids qui provoquent des spasmes des voies biliaires (gelée, crème glacée), ainsi que l’utilisation de plats contenant des aliments susceptibles d’irriter les muqueuses: bouillons de viande et de poisson, épices, aliments fumés, salés et marinés, sucre et sucres.

Seul un régime constant vous permettra de ne pas vous souvenir du moment où vous avez décidé de retirer la vésicule biliaire.

Et ensuite? Et puis la liste est épuisée. Pendant 2 ans, il n'est pas recommandé d'utiliser de la confiserie et du chocolat. L’alcool, qui, même à faible dose, peut provoquer une attaque de pancréatite aiguë, peut être oublié à jamais.

La clé pour comprendre la phrase sur une vie bien remplie après le retrait de la vésicule biliaire est trouvée: une nutrition adéquate, de préférence avant que la vésicule biliaire soit enlevée, et après cela, une nécessité vitale.

Affecter les causes! C en utilisant le nettoyage aux toxines et le rechargement de la microflore, commencez à améliorer le bien-être

Vous découvrirez ici un système très pratique de promotion de la santé à l’aide de produits naturels, suffisants à ajouter au régime habituel.

Il a été mis au point par le célèbre nutritionniste russe Vladimir Sokolinsky, auteur de 11 ouvrages sur la médecine naturelle, membre de l'Association nationale des nutritionnistes et des diététiciens, de la Société scientifique d'élémentologie médicale, de l'Association européenne de médecine naturelle et de l'Association américaine des nutritionnistes actifs.

Ce complexe est conçu pour une personne moderne. Nous concentrons notre attention sur l'essentiel - les causes d'une mauvaise santé. Cela fait gagner du temps. Comme vous le savez: 20% des efforts calculés exactement apportent 80% du résultat. C'est logique de commencer avec ça!

Afin de ne pas traiter chaque symptôme séparément, commencez par nettoyer le corps. Vous éliminez ainsi les causes les plus courantes de malaise et obtenez des résultats plus rapidement.
Commencez par le nettoyage

Nous sommes occupés tout le temps, nous interrompons souvent notre régime alimentaire, nous subissons les charges toxiques les plus élevées en raison de l'abondance de la chimie et sommes nerveux.

Une digestion avec facultés affaiblies entraîne une accumulation de toxines qui empoisonnent le foie, le sang, déséquilibrent le système immunitaire, les hormones et ouvrent la voie à des infections et à des parasites. Exemption des toxines, redémarrage de la microflore et soutien de la digestion pour un effet complexe.

Ce système est adapté à tous, sûr, simple à utiliser, basé sur une compréhension de la physiologie humaine et ne vous distrait pas de la vie ordinaire. Aux toilettes, vous ne serez pas attaché. En quelques heures, vous n’avez rien à prendre.

Le «système de Sokolinsky» - vous donne une occasion commode d’influencer les causes, et pas seulement de traiter le traitement des symptômes.

Des milliers de personnes originaires de Russie, du Kazakhstan, d'Ukraine, d'Israël, des États-Unis et de pays européens ont utilisé avec succès ces produits naturels.

Le centre Sokolinsky de Saint-Pétersbourg «Recettes pour la santé» est opérationnel depuis 2002 et le centre Sokolinsky de Prague depuis 2013.

Les produits naturels sont spécialement conçus pour être utilisés dans le système Sokolinsky.

Pas un médicament

Toujours - complexe!

"Le complexe nettoyage en profondeur et nutrition + normalisation de la microflore" est universel et très pratique en ce sens qu'il ne détourne pas la vie quotidienne, qu'il ne nécessite pas de contrainte pour la toilette, qu'il est pris à l'heure et qu'il agit de manière systémique.

Il consiste en quatre remèdes naturels qui nettoient successivement le corps et soutiennent son travail au niveau des intestins, du foie, du sang et de la lymphe. Réception dans un mois.

Par exemple, dans votre intestin, les nutriments peuvent être absorbés ou les toxines de «blocage», des produits d'inflammation dus à des intestins irritables.

Par conséquent, le «Complexe de nettoyage en profondeur et de nutrition» contribue en premier lieu à normaliser la digestion des aliments et à calmer les selles quotidiennes, à maintenir une microflore amicale et à créer des conditions défavorables à la reproduction des champignons, des parasites et de Helicobacter. NutriDetox est responsable de cette phase.

NutriDetox est une poudre pour la préparation d'un «cocktail vert» qui nettoie en profondeur et apaise les muqueuses intestinales, adoucit et supprime les blocages et les calculs fécaux, mais fournit également un riche ensemble de vitamines, minéraux, protéines végétales, de chlorophylle avec anti-inflammatoire et immunomodulateur, effet anti-vieillissement.

Vous devez le prendre une ou deux fois par jour. Il suffit de diluer dans de l'eau ou du jus de légumes.

Ingrédients NutriDetox: Poudre de graines de psyllium, spiruline, chlorella, inuline, enzyme végétale papaïne, microdose de poivre de cayenne.

Au niveau suivant, Liver 48 (Margali) soutient l'activité enzymatique et active les cellules du foie, il nous protège de la pénétration de toxines dans le sang et réduit les niveaux de cholestérol. L'amélioration de la performance des hépatocytes augmente immédiatement le niveau de vitalité, soutient l'immunité, améliore l'état de la peau.

Laver 48 (Margali) est une recette mégélienne secrète pour les herbes en combinaison avec du sulfate de fer, qui a été testée par des spécialistes de la médecine classique et a montré qu'elle est vraiment capable de maintenir la structure biliaire correcte, l'activité enzymatique du foie et du pancréas - de nettoyer le foie.

Vous devez prendre 1 capsule 2 fois par jour avec les repas.

Principes actifs: fruits de chardon-Marie, feuilles d'ortie, grandes feuilles de plantain, sulfate ferreux, fleurs d'immortelle sablonneuses, extrait de chardon-Marie.

Et ce complexe du troisième niveau de purification le rend complètement unique en profondeur - l'utilisation de la zostérine est ultra 30% et 60%. Les toxines du sang et de la lymphe sont éliminées à ce niveau. Les hémosorbants naturels peuvent neutraliser les substances toxiques contenues dans les résidus d'aliments et de médicaments, les toxines internes résultant d'une digestion de mauvaise qualité, les allergènes, les prostaglandines, l'histamine, les déchets et les bactéries pathogènes, les virus, les champignons et les parasites.

Dès les premiers jours, il réduit la charge toxique et aide à rétablir l'autorégulation des systèmes immunitaire et endocrinien.

L’effet de la zosterine sur les métaux lourds est si bien compris que même les directives méthodologiques pour son utilisation dans les industries dangereuses sont officiellement approuvées.

Il est nécessaire de prendre de la zostérine uniquement dans les 20 premiers jours, les 10 premiers jours pour 1 poudre à 30%, puis 10 autres jours à 60%.

Ingrédients: Zosterine - extrait d'herbes marines Zoster Marina.

Le quatrième composant de la méthode est un complexe de 13 souches probiotiques de la bactérie bénéfique Unibacter. Série spéciale. Il est inclus dans le système Sokolinsky, car la réinitialisation de la microflore - rebioz est l’une des idées les plus modernes sur la prévention de la soi-disant. "maladies de civilisation". Une microflore intestinale adéquate peut aider à réguler les taux de cholestérol, la glycémie, réduire la réponse inflammatoire, protéger le foie et les cellules nerveuses contre les dommages, augmenter l'absorption du calcium et du fer, réduire les allergies et la fatigue, calmer les selles quotidiennement et calmer, ajuster le système immunitaire et remplir de nombreuses autres fonctions.

Nous utilisons des probiotiques avec l’effet peut-être le plus profond sur l’ensemble de l’organisme, dont la formule est testée depuis des décennies.

L’ensemble du programme a pour objectif d’éliminer les causes profondes du mauvais état de santé, de restaurer l’autorégulation, ce qui permettrait de maintenir facilement une alimentation saine et un mode de vie adapté. Et en utilisant le complexe, vous agissez simultanément dans différentes directions pour améliorer votre santé. C'est raisonnable et rentable!

Ainsi, pendant 30 jours, vous effectuez un nettoyage simultané sur trois niveaux: les intestins, le foie, le sang, supprimez les toxines et activez les organes les plus importants dont dépend votre bien-être.

Sur le site, vous trouverez encore plus d'informations. En savoir plus sur ce système unique de purification du corps!

Ablation de la vésicule biliaire

Le retrait de la vésicule biliaire dans la pratique médicale moderne est effectué par la chirurgie laparoscopique. Certes, il n’est pas toujours possible de retirer la vésicule biliaire à l’aide de la laparoscopie. Les cas de chirurgie abdominale visant à retirer la vésicule biliaire ne sont pas rares.

La pratique moderne est telle que la vésicule biliaire est enlevée, même dans les cas où il n'y a toujours pas d'inflammation. Et juste avec la cholécystite, s'il y a des calculs dans la vésicule biliaire.

La morbidité due à la cholécystite est telle que presque toutes les personnes sur deux ont ce problème, presque tout le monde et très peu de gens le savent.

Il n’est pas rare que les gens découvrent un problème par hasard, car rien ne les dérange. Et les calculs biliaires ne dérangent jamais du tout le porteur, jusqu'à ce que les parois biliaires deviennent enflammées par le frottement de ces pierres à chaque repas. Et les pierres dans le fiel pour une personne est le salut du foie, parce que sans le fiel, tous les poisons et les toxines tomberaient directement dans le foie. Et le foie lui-même ne fait pas mal jusqu'à ce qu'il grossisse et commence à exercer une pression sur les organes et les canaux adjacents. Le foie est un organe qui se rétablit et, tant qu'il a la vésicule biliaire, il est beaucoup plus facile à gérer.

Le retrait de la vésicule biliaire affecte grandement la santé du foie.

Et le foie n'est plus en bonne santé, car produire de la bile n’est pas la bonne composition à cause de la formation de calculs dans la vésicule biliaire. Et l'ablation de la vésicule biliaire accélère le processus de maladie du foie. Et la pire chose dans cette situation est le fait que tout le système digestif est défaillant dans le corps humain en raison de la perturbation du foie et des organes tels que le pancréas et l'estomac sont les premiers à en souffrir. Le pancréas reçoit d’abord une pancréatite réactionnaire, s’il n’est pas guéri, puis une pancréatite chronique. Dans l'estomac - il s'agit généralement d'une gastrite et d'ulcères.

Après avoir retiré la vésicule biliaire, continué à manger le mauvais régime ou à suivre le régime recommandé n ° 5, les gens se font des bouquets de maladies, oubliant que la cause première de leur maladie est dans le foie et ne rétablit pas le travail du corps après l’avoir retiré.

Voici l'une des nombreuses demandes qui me sont envoyées par courrier électronique sur ce qui se passe après le retrait de la vésicule biliaire:

Mais les réponses des personnes dans leur état après le retrait de la vésicule biliaire des forums:

Très souvent, les patients sont déjà atteints de diabète de type 2 avec des cailloux. Et le pire de tous, après le retrait de la vésicule biliaire, le diabète sucré de type 1 est acquis, ce qui est difficile à guérir.

C'est ce qui provoque l'ablation de la vésicule biliaire et non la restauration de toutes les fonctions du foie. Et ce n'est qu'une des maladies associées. La perturbation du foie à la formation de la composition correcte de la bile conduit à des troubles systémiques tels que le métabolisme des minéraux, les glucides, les lipides, les troubles hormonaux et métaboliques, en général.

Sur cette base, il s'ensuit qu'une violation du métabolisme des minéraux entraîne des maladies telles que les calculs rénaux, l'ostéoporose, l'ostéochondrose, l'arthrose, la goutte et plus de 300 maladies. La violation du métabolisme hormonal conduit à un dysfonctionnement du système reproducteur humain, sa capacité est reproduite et pas seulement. La violation du métabolisme des glucides conduit à l'obésité ou à une maigreur excessive et pas seulement. La violation du métabolisme des graisses entraîne par exemple une perte de force ou une irritabilité excessive.

Il existe de nombreux problèmes de santé après le retrait de la vésicule biliaire et, pendant les deux premières années, une personne peut se sentir normale et heureuse. Cinq ans seulement après le retrait de la vésicule biliaire, on peut dire comment cette opération a affecté et quelles maladies elle a provoquée. La médecine officielle donne des statistiques selon lesquelles, après toute opération, pas plus de 10 à 20% de la population est restaurée, et après le retrait de la vésicule biliaire, il ne s'agit pas d'un traitement en cours de restauration, mais de maladies graves et de problèmes de santé. Cette statistique est ouverte, et vous pouvez demander à n'importe quel médecin du gastro-entérologue. En ce qui concerne ce qui va m'arriver après le retrait de la vésicule biliaire, le médecin vous donnera une image complète de la situation dans son ensemble, en fonction de ces tests et de la situation du foie et du pancréas.

Retrait de la vésicule biliaire - il devrait s'agir d'une étape délibérée et d'une décision délibérée, sauf s'il s'agit d'une opération d'urgence.

Avant de décider de retirer la vésicule biliaire, essayez différentes méthodes pour dissoudre les calculs et restaurer le foie, ne vous asseyez pas et ne vous attendez pas à ce que tout se résolve d'elle-même, cela ne se produira pas. Aucune maladie ne survient, surtout avec la vésicule biliaire. Toutes les maladies chez l'homme commencent sur le plan énergétique. Puis va au corps. Une maladie est un signe que vous faites quelque chose de mal, que vous devez reconsidérer votre comportement, votre attitude envers certaines choses. En vous modifiant vous-même, en modifiant votre caractère et en appliquant des méthodes de restauration du corps et de dissolution des pierres, vous vous en remettrez.

Nos nanoplaques portent avec elles le champ d'énergie, et ce champ aide une personne à changer, aide à devenir différent, à la fois en dissolvant des calculs et en restaurant le travail des organes.

Commencez à porter nos nanoplaques dès que vous connaissez la maladie. Plus tôt vous portez la ceinture Esilan, plus les pierres se dissolvent rapidement et le foie est rétabli. En cas de maladie, il peut devenir tard et devoir enlever la vésicule biliaire.

Une fois encore, je tiens à attirer votre attention sur le fait que le retrait de la vésicule biliaire est une mesure sérieuse contre votre santé, une leçon non acceptée et non une erreur corrigée, pour laquelle une telle maladie a été contractée.

Retrait de la vésicule biliaire est contre la nature humaine.

Vous serez intéressé par:

  1. Enlèvement de pierres de la vésicule biliaireEnlever des pierres de la vésicule biliaire est réellement possible. Bien que la médecine affirme que le retrait des calculs de la vésicule biliaire n’est possible qu’ensemble.
  2. Pierres de vésicule biliaire, types et comment se former.Selon les statistiques médicales, chaque cinquième habitant de la planète possède des calculs biliaires. Dans la catégorie d'âge des plus de 70 ans, la cholélithiase.
  3. Cholécystite de la vésicule biliaireLa cholécystite est une maladie (inflammatoire) de la vésicule biliaire. Cet organe est impliqué dans le système digestif, où il joue un rôle important. Les principales causes d'inflammation.
  4. Une des raisons de la formation de calculs biliairesPierres dans la vésicule biliaire, les raisons de leur formation sont très simples. Dans cet article, nous examinerons les causes des calculs biliaires menant à.
  5. Symptômes d'énergie de problèmes dans la vésicule biliaireSymptômes de la vésicule biliaire de la maladie de la vésicule biliaire. Considérez avec vous dans cet article la vésicule biliaire et les symptômes dont il est question.

4 commentaires

Bonjour, je m'appelle Eleanor. Après avoir enlevé la galle, j'ai des problèmes digestifs et des selles. Partager avec quelqu'un comment se sentir après le retrait de la vésicule biliaire? Est-ce normal? Qui a des conséquences? Les chirurgiens ont tous tendance à subir un traitement chirurgical. Je m'attendais à mieux, maintenant je regrette. Conseiller comment guérir normalement?

La dégradation des selles est un problème courant. Il est nécessaire d'établir un diagnostic, d'identifier la cause et d'éliminer.

articles utiles. Dites-moi ce que vous pensez de la croissance du calcium?

Merci de votre attention sur le site! Assurez-vous d'écrire un article sur le calcium et les dépôts de calcium sur les organes. C'est un sujet très grave.

A Propos De Nous

La plupart des gens, en raison du manque de connaissances dans le domaine de la médecine, considèrent les médicaments hormonaux comme étant quelque chose de terrible, entraînant une quantité énorme d’effets secondaires (d’une augmentation du poids à une pilosité importante).