Diabète après l'accouchement.

La pertinence de ce post pour moi était pour il y a environ un mois et demi, cependant, je vais écrire au poète que pour moi beaucoup de ces moments sont restés importants jusqu'à maintenant.

Compenser le diabète est loin d’être facile, il faut du temps, des efforts, de la patience, de l’autodiscipline et de nombreuses autres qualités. Compensation pour le diabète pendant la grossesse - encore plus difficile! Ici, l'effet imprévisible des hormones, la réaction du corps et même l'humeur peuvent affecter le taux de sucre dans le sang (mais le plus souvent, bien entendu, les glucides). Cependant, la compensation du diabète après l'accouchement m'est bien plus difficile qu'auparavant. Et ici, la question n’est pas du tout de comprendre le processus lui-même, mais bien le manque de temps. Quelles sont les pauses avant un repas, lorsque vous ne disposez que de 5 à 10 minutes pour vous préparer et vous consommer? Bien sûr, pleurer mon hémoglobine glyquée 4.9. Cependant, je ne suis pas assez frivole pour m'abandonner lorsque l'homme principal est apparu dans ma vie. donc pour moi, j'ai noté ce qui suit:


✔ J'ai vraiment apprécié l'expérience d'étudier mon diabète avant la grossesse. Et en général, il est très utile de comprendre comment traiter avec un SC élevé, comment arrêter une hypoglycémie et pourquoi il est important de le faire immédiatement.


Сколь # skakkozdeshehe excellente formation des yeux. Si vous utilisez des balances de cuisine pendant longtemps, vous pourrez très vite déterminer le poids de la portion sur votre assiette «à l'œil», presque au gramme près. Et si vous mangez à peu près le même nombre de mois / années, vos yeux et vos mains avec une précision de bijoux mesureront 35 grammes de farine d'avoine et 150 grammes de kéfir (les variations peuvent être différentes).


✔Ultra. En utilisant Humulin R, pour une raison quelconque, j'ai négligé le merveilleux Novorapid. Cela explique le fait qu'ultra ne capture pas les protéines. Cependant, pendant la grossesse, lorsque l'insuline se déploie beaucoup plus lentement, j'ai changé d'avis. Et maintenant, l’insuline ultracourte m’est très utile. Kohl immédiatement avant un repas ou après.


✔ La nature est conçue de telle manière que le souvenir d’une femme après l’accouchement est exclusivement consacré aux soins de l’enfant! Fait prouvé! Donc, pour la première fois, je devais avoir le contrôle du côté, mais ai-je donné un coup de feu. J'ai oublié de piquer NPH. Une demi-heure après le repas, elle s’est rappelé qu’elle n’avait pas reçu d’insuline courte. Bien que je n'aie pas eu de telles crevaisons avant (au moins, si souvent).


✔ Ayez toujours quelque chose sous la main pour arrêter les gips. Oui, je ne respecte pas toujours la règle 15, mais les bonbons, les dekstra sont toujours dans le sac pour une promenade, près du lit, dans la cuisine. Partout!


Et le plus important est de ne pas tout laisser aller tout seul! Le diabète n'attendra pas que vous ayez du temps pour vous! Je ne m'inquiétais pas de la santé de mon bébé avant, parce que ma peau ne peut pas affecter sa santé. Mais je ne me suis jamais autant inquiété pour ma vie qu'aujourd'hui! Je veux voir mon fils grandir! Je veux profiter chaque jour de ses nouvelles réalisations et de son soutien lorsqu'il commettra des erreurs! Je veux le conduire au jardin, à l'école! Courez et sautez avec lui!


Ma mère a toujours dit - mes enfants de joie! Et je ne veux pas que mon diabète soit un obstacle pour que je connaisse de la joie dans ma vie avec mon enfant.

Diabète gestationnel après la naissance: symptômes, traitement

Les perturbations dans le travail des processus métaboliques posent de nombreux problèmes. Si une personne est en bonne santé et que ses nutriments proviennent d'une variété d'aliments, le métabolisme des glucides se fera sans obstacle: il sera énergique et plein d'énergie. Lorsque le métabolisme des glucides est perturbé, il existe un risque de maladie (type I ou type II).

Contrairement à la normale, le diabète sucré après l'accouchement a une nature légèrement différente. Les hormones, qui produisent le placenta chez la femme enceinte, en sont la cause.

Qui est à risque

Les groupes à risque comprennent:

  • Surtout prudent d'être ceux qui, par l'hérédité, est situé à l'apparition de la maladie. Génétiquement à risque sont ceux dont les parents étaient malades.
  • Le diabète gestationnel après l'accouchement peut toucher les personnes dont le métabolisme des glucides a été perturbé pendant l'accouchement.
  • Une fille en surpoids et / ou âgée de plus de 35 ans est également à risque.
  • Ceux dont le bébé pesait beaucoup à la naissance. Par la suite, vous devriez faire attention à votre santé.
  • Ceux qui ont de mauvaises habitudes.

Parmi ceux qui ont contracté le diabète post-partum, la plupart étaient en surpoids, prédisposés héréditaires, difficultés pendant la grossesse, malformations du bébé.

Manifestations caractéristiques de la maladie

Parmi les signes et signaux de GSD:

  1. Surpoids visible et critique.
  2. Soif constante.
  3. Augmentation du volume d'urine.
  4. Diminution de l'activité.
  5. Manque d'appétit.

Dans le cas où, après la naissance, la fille a remarqué ces symptômes, ceux-ci ne peuvent être ignorés. Il est recommandé de contacter votre médecin d'urgence.

Quel est le danger pour la mère et l'enfant

Une femme dont le taux de sucre dans le sang est élevé sera assoiffée et très fatiguée, son poids augmentera considérablement et ses déficiences visuelles. La particularité de cette maladie est qu'au début elle ne peut se manifester d'aucune façon, la fille se sentira normale.

Dans un tel cas, il est possible de détecter un malaise uniquement pendant un diagnostic planifié. Après avoir passé les tests, il est possible de vérifier l'exactitude du métabolisme des glucides dans le corps.

Si vous ne faites pas d'examen et ne guérissez pas, la maladie peut causer de graves dommages au bébé.

Une perturbation du métabolisme des glucides dans le corps de la mère peut conduire au fait que:

  • le bébé naîtra avec un gros ventre et de petits membres, le corps ne sera pas proportionné;
  • le bébé peut également être en surpoids, ce qui compliquera le processus de la naissance;
  • si la quantité de sucre dans le sang d'un bébé diminue fortement, cela provoquera l'apparition de troubles neurologiques;
  • lorsque l'insuline est produite de manière très intensive, la respiration sera problématique;
  • en raison de la mauvaise santé de la mère, une miette peut souffrir de jaunisse.

Complications possibles

  1. Une hyperglycémie survient lors d’une forte augmentation du taux de sucre. Il apparaît lorsque le corps ne produit pas d'insuline lui-même (ou en petites quantités). L'état est habituel pour les patients et nécessite une intervention.
  2. L'hypoglycémie est la condition opposée - l'indice de sucre diminue rapidement. C'est une complication du traitement. Un état très grave conduit à l'évanouissement et à la confusion.
  3. Accident vasculaire cérébral, lésions rénales, hypertension artérielle et diverses maladies cardiaques.
  4. Problèmes de vision: cataracte, maladie vasculaire et cécité.
  5. Cicatrisation difficile.
  6. Le manque de sang dans les tissus mène à la gangrène. Zone de souffrance des pieds, des doigts et des pieds.
  7. Maladies vénériennes et cutanées.
  8. Perte de sensation et engourdissement des jambes et des bras. Les symptômes caractéristiques de la neuropathie.

Traitement

Après avoir remarqué les symptômes après l'accouchement, il est recommandé de poser un diagnostic et de commencer le traitement. Vous devez vous ressaisir et ne pas avoir peur. Peu importe la gravité de la phrase, le diabète gestationnel après l'accouchement est traitable. Ce n'est qu'un épisode de la vie. Le respect des recommandations, un diagnosticien, une alimentation appropriée, une analyse opportune sont les éléments clés d’une guérison rapide et réussie.

Pour contrôler le métabolisme des glucides, vous devez consulter régulièrement l’endocrinologue. Afin de contrôler la quantité de glucose dans le sang, il est nécessaire de la mesurer constamment. Dans ce cas, le lecteur de glycémie vous aidera. Vous pouvez l'acheter dans une pharmacie et il est facile à utiliser sans quitter votre domicile. L'exercice et le régime alimentaire aideront à garder sous contrôle le métabolisme des glucides dans le corps.

Préparations spéciales

Certains patients ne sont pas assez diète et sportive, nous avons besoin de médicaments. Mais vous ne pouvez pas les prendre en portant un enfant, car ils peuvent nuire au fœtus. Ensuite, le médecin traitant développe individuellement pour chaque cas un programme de traitement. Une insulinothérapie sera prescrite si le SMD est grave ou en cas de complications.

Que peut faire le patient?

  1. Faites un test sanguin régulier.
  2. Suivez un régime spécial.

Des analyses

Les taux de glucose sanguin sont examinés plusieurs fois au cours de la période de gestation. C'est un must. Les analyses ne doivent être prises que sur un estomac vide, elles seront alors les plus précises. Envoyer pour des tests supplémentaires peuvent, si le résultat est supérieur à 6,1 mmol / l. Réussir un test de tolérance au glucose est particulièrement important pour les patients à risque de développer une maladie. Après, il devient facile de diagnostiquer (ou d'éliminer) le problème.

Pouvoir

Un spécialiste compétent en détail écrira le régime souhaité. La base sera:

  • boeuf faible en gras;
  • légumes verts;
  • produits laitiers fermentés;
  • fromage cottage faible en gras;
  • céréales à grains entiers;
  • pain complet.

Sous la stricte interdiction tombent généralement:

  • bonbons et pâtisseries;
  • fruits à indice glycémique élevé (bananes, raisins, melons, kakis);
  • fruits séchés;
  • restauration rapide;
  • aliments gras (mayonnaise, margarine, sauces).

Il est recommandé de noter tous les produits consommés tout au long de la journée dans un journal. Il y a une chance de savoir comment était le régime, si le rapport protéines / lipides / glucides était correct.

Lorsque le régime est équilibré et assorti correctement, une note acceptable restera normale. L'utilisation des produits recommandés élimine le besoin de préparations médicales.

Quand attendre l'amélioration

Au fil du temps, la maladie disparaît d'elle-même. Les hormones qui agissent sur les processus métaboliques reviennent à la normale et les signes de maladie disparaissent. Si, après avoir réussi les tests suivants, tout est en ordre, il deviendra clair si l'apparence gestationnelle du diagnostic est satisfaisante.

Lorsque la maladie passe, les problèmes sont résolus par eux-mêmes. Mais il convient de rappeler qu'une femme qui a déjà souffert d'une maladie présente un risque élevé de développer un diabète à l'avenir. Pour la prévention, il est recommandé de continuer à suivre une nutrition adéquate, de faire des tests de laboratoire et de consulter un médecin.

Recommandations

Au moindre soupçon de diabète devrait consulter un spécialiste. Un style de vie correct est préférable d'adhérer à toute vie:

  • boire suffisamment d'eau;
  • faire du sport, marcher, mener une vie active;
  • suivre les règles d'hygiène personnelle;
  • éliminer le sucre raffiné;
  • exercice quotidien;
  • respirer l'air frais;
  • manger beaucoup de légumes et de fruits;
  • manger de petits repas (taille de la paume);
  • ne consommez que des glucides sains (pas des bonbons et du pain, ni des céréales avec du miel ou des baies);
  • introduisez régulièrement des œufs, du poisson, des viandes maigres, des fruits de mer, des fromages diététiques, du fromage cottage, du yogourt et du lait écrémé dans la ration;
  • éliminer les mauvaises habitudes, le cas échéant (tabagisme, alcool, drogues).

Si nécessaire, perdre du poids. Les examens hospitaliers doivent être réguliers et non au besoin. Vous devez surveiller attentivement les signaux de votre corps: éruptions cutanées, plaies, infections - une raison pour vérifier le degré de santé. Les médecins ont recommandé de garder le corps propre à tout moment: il est indispensable de se doucher tous les jours et de se brosser les dents. Une fois par semaine, vous devez suivre les ongles: tailler, nettoyer.

L'automédication ne vaut pas la peine d'être faite. Il est préférable de prendre tous les médicaments selon les prescriptions du médecin, après avoir posé un diagnostic précis. Un spécialiste est capable de créer un programme individuel de thérapie, malgré l'intolérance de certains médicaments. Les personnes prédisposées au diabète sont invitées à surveiller en permanence le taux de glucose dans l'urine et le sang.

Les experts conseillent vivement aux personnes atteintes de diabète de s’adapter avant même d’avoir un enfant.

Qu'est-ce que vous devez vous concentrer

Soif, miction fréquente, perte d'appétit, augmentation (ou diminution) du poids, faiblesse, fatigue, activité faible, éruption cutanée, inflammation, infection - indique qu'il est temps d'aller au centre de santé immédiatement.

Les patients l'ignorent souvent, citant le fait qu'ils étaient simplement fatigués au travail ou avaient passé une mauvaise journée. Peu de gens savent qu'ignorer leur état de santé est fatal. Lorsque l'état de santé est devenu critique, il est utile d'appeler une ambulance.

Prendre soin de vous est le devoir de tous. Une femme qui attend la naissance d'un bébé est obligée de surveiller de près son état de santé. Maintenant, la responsabilité incombe à deux vies: la sienne et une petite miette. Ignorer entraînera des conséquences irréparables. Attention attentive et assistance rapide à votre corps - les devoirs de la future mère. Mais, lorsque les mesures préventives sont trop tardives, il n'est pas nécessaire de désespérer. Toute maladie, même telle que le diabète sucré après l'accouchement, fait l'objet d'ajustements et d'un traitement.

Le respect immaculé de toutes les recommandations et prescriptions du médecin traitant est un moyen direct de réussite et de récupération de la mère. Après tout, seule Maman peut prendre soin de la santé et du niveau de vie de son futur bébé. Une bonne nutrition, une vie active et une prévention opportune assurent un niveau de santé élevé à toute personne.

diabète après l'accouchement

Questions et réponses sur le diabète après l'accouchement

Articles populaires sur le diabète après l'accouchement

Le rêve chéri de presque toutes les femmes est une famille forte et heureuse. Les femmes atteintes de diabète ne font pas exception: elles tombent amoureuses, se marient et veulent donner naissance à des enfants en bonne santé.

Critères de diagnostic du diabète. Indications pour l'utilisation du test de tolérance au glucose, conditions pour la réalisation du test de tolérance au glucose.

Il n'y a pas si longtemps, le diabète et la grossesse étaient considérés comme des concepts pratiquement incompatibles. Il était extrêmement difficile pour une femme atteinte de diabète de porter un enfant et de donner naissance à un enfant, sans compter que le bébé d'une telle grossesse était rarement né en bonne santé.

Le diabète sucré (DM) est l’un des facteurs de risque les plus importants du développement de maladies cardiovasculaires, considérées comme la principale cause de décès des patients. Trois patients diabétiques sur quatre meurent de causes associées à l’athérosclérose.

Des infections des voies urinaires sont souvent observées dans le diabète sucré, contribuant à la détérioration de l'état fonctionnel des reins, en particulier en présence de manifestations cliniques de la néphropathie diabétique. La fréquence de pyélonéphrite chez les patients diabétiques atteint.

Diabète - on parle souvent d’épidémie aujourd’hui, mais il nous semble que cela ne nous touchera pas. Et tout à coup, les cheveux sur la tête ont commencé à tomber ou la peau est devenue sèche et irritée… Va-t-il passer seul ou est-ce une manifestation du diabète? Découvrez-le en lisant l'article.

Ces dernières années, les informations accumulées pour élargir le champ des médicaments qui augmentent la sensibilité à l'insuline, ou des sensibilisants à l'insuline.

Il est actuellement établi qu'une perte de tolérance au glucose est un facteur de risque précoce pour le développement du diabète sucré insulino-dépendant (DM), ainsi qu'un syndrome métabolique redoutable. La principale complication du métabolisme.

Le problème du diagnostic, du suivi et de la prévention de l'hypoglycémie dans le traitement du diabète sucré est pertinent non seulement du point de vue du chercheur, mais également dans la pratique clinique quotidienne de l'endocrinologue.

Nouvelle sur le sujet: diabète après l'accouchement

Le soja est considéré dans les pays asiatiques comme une source de protéines végétales et de nombreux nutriments essentiels. Entre-temps, des scientifiques ont découvert de nouvelles propriétés très utiles pour cette légumineuse: elle contribue à améliorer l’état des patients atteints de diabète gestationnel.

Les scientifiques avertissent toutes les femmes qui envisagent d'acquérir une progéniture, que la future mère doit surveiller leur poids. Le surpoids lié à la grossesse peut augmenter considérablement le risque de diabète chez son bébé.

Le diabète gestationnel est une maladie dont chaque femme qui attend un bébé doit se souvenir, car il est dangereux pour ses conséquences à la fois pour elle et pour le fœtus. Et des scientifiques canadiens ont découvert un facteur de risque auparavant inconnu pour le développement de cette forme de diabète.

On considère généralement que le diabète gestationnel (diabète de grossesse) ne survient pas chez plus de 8% des femmes pendant la grossesse. La maladie se développe en raison du fait que le corps est incapable de réguler le taux de sucre dans le sang. La dernière étude à grande échelle sur les médecins britanniques, menée sous les auspices de la société nationale Diabetes UK, suggère qu'en réalité, le nombre de femmes malades est au moins deux fois plus élevé et atteint 16% des femmes enceintes. Chez les patients non détectés, le risque d'avoir des enfants présentant des anomalies du développement intra-utérin est assez élevé.

L'allaitement est bénéfique non seulement pour le bébé, mais également pour sa mère. Cette conclusion a été tirée par des médecins américains qui ont observé des femmes en âge de procréer. En réalité, l'allaitement réduit considérablement le risque d'obésité et d'autres troubles métaboliques responsables du diabète et des maladies cardiaques.

Les femmes qui ont eu un diabète pendant la grossesse (diabète gestationnel) sont plus susceptibles de souffrir d'une maladie cardiaque.

Les pommes de terre contiennent des vitamines, des micro-éléments et des fibres saines. Cependant, malgré cela, les scientifiques recommandent aux femmes réunies pour concevoir un enfant de limiter la consommation de pommes de terre, car cela peut provoquer le développement du diabète chez les femmes enceintes.

Beaucoup de femmes se rétablissent visiblement pendant la grossesse et après l'accouchement, elles tentent de retrouver rapidement leur silhouette élancée à l'aide d'un régime. Cependant, les régimes suggérant une restriction en glucides peuvent constituer une menace cachée pour les mères qui allaitent.

La découverte faite par des scientifiques des États-Unis revêtira une grande importance pour des millions de femmes dans le monde: la détection précoce de la prédisposition au diabète gestationnel aidera à protéger la santé des futures mères et de leur progéniture.

Diabète sucré de la grossesse - causes, symptômes et autres informations utiles

Chaque femme qui vient à l'hôpital dans le but d'enregistrer les femmes enceintes passe beaucoup de tests. Ceci est nécessaire afin de brosser un tableau général de son état, ainsi que du fœtus. Le test de glycémie est l’un des principaux tests. Chez les femmes en âge de procréer, ce chiffre augmente chez 4% des femmes; on parle alors de diabète gestationnel. En principe, si un tel écart par rapport à la norme est appliqué sous le contrôle d'un médecin, la future mère et son enfant ne sont pas en danger. Et à la naissance de l'enfant, cette forme de diabète disparaîtra progressivement.

Un tel diagnostic est extrêmement rare, cependant, il est utile de savoir ce qui est dangereux pour l’enfant, quels sont les symptômes de la pathologie, les causes et les possibilités de traitement.

Commençons par les raisons

Le principal facteur de provocation est une tolérance anormale au glucose, elle est généralement associée à une surcharge du pancréas. Les femmes non enceintes peuvent être confrontées à ce problème en raison de leur obésité, de leur mode de vie sédentaire et de leur stress intense. La cause de la résistance à l'insuline chez les femmes enceintes est légèrement différente. Mais les représentants des deux catégories suivent un régime strict.

En parlant plus précisément de l'origine du diabète gestationnel, on constate que: le placenta produit de nombreuses hormones pendant 9 mois, dont l'une a l'effet inverse de celui de l'insuline. Cela signifie que la concentration de monosaccharide augmente dans le corps d'une femme portant un enfant. Dans les conditions d'un mode de vie sédentaire, la prise de poids rapide augmente le risque de diabète temporaire. Ces changements ont lieu de 28 à 36 semaines.

Selon la CIM (Classification internationale des maladies), le diabète survenu pendant la grossesse est répertorié sous le code 024.4.

En l'absence de contrôle sur l'évolution de cette maladie, celle-ci peut non seulement affecter l'évolution de la grossesse, mais aussi contribuer à une mauvaise ponte des organes internes de l'embryon (le diabète affecte le développement des capacités mentales au cours du premier trimestre ainsi que l'efficacité du système nerveux). Dans le cas des deuxième et troisième trimestres, il existe une menace d'alimentation pathologique, une croissance intensive du fœtus.

Taux de glucose normaux chez les femmes enceintes:

  • jeûne de 4 à 5,2 mmol / l;
  • 2 heures après avoir consommé pas plus de 6,7 mmol / l.

Si les analyses montrent des résultats bien meilleurs, cela signifie qu'il y a un GSD. Dans le groupe à haut risque, il y a des femmes qui tombent enceintes après 25 ans, qui mènent un style de vie inactif, qui sont obèses par elles-mêmes, qui souffrent du syndrome des ovaires polykystiques et qui ont déjà pris des corticostéroïdes. Il existe de nombreux autres facteurs de risque qui ne blesseront pas une femme à connaître lors de la planification de la grossesse.

Symptômes d'une maladie temporaire

En soi, le diabète sucré gestationnel ne se manifeste pas à l’extérieur; chaque future mère responsable doit donc se soumettre à des tests réguliers et suivre les recommandations du médecin. Ne sous-estimez pas cette pathologie, car si elle est ignorée, des problèmes de santé peuvent survenir, non seulement pour la mère, mais également pour l’enfant. La maladie elle-même ne provoque pas de symptômes, mais le fait que le corps augmente le taux de glucose peut être accompagné des conditions suivantes:

  • la soif
  • fatigue chronique;
  • bouche sèche;
  • mictions fréquentes et excessives;
  • rechute d'infections antérieures;
  • vision floue.

Les personnes auxquelles l’insulinothérapie est appliquée risquent de souffrir d’hypoklémie, ce qui signifie une glycémie pathologiquement basse. Les signes de chute dangereuse du sucre sont:

  • sensation de faim;
  • tremblement, tremblement;
  • pâleur de la peau;
  • irritabilité, anxiété.

Procédures de diagnostic

Pour toutes les femmes enceintes, un diagnostic de type laboratoire obligatoire est réalisé entre 24 et 28 semaines. Le diabète gestationnel se manifeste cliniquement de la même manière que ses autres variétés, mais le plus souvent, il est simplement absent. Le médecin peut conclure que la femme enceinte a développé la MH des manières suivantes:

  • le premier prélèvement sanguin a donné un résultat de 5,49 à 6,69 mmol / l;
  • la seconde est légèrement inférieure à 11,09 mmol / l;
  • le troisième est plus que 11.09.

Si vous êtes à risque, il sera utile de surveiller vous-même votre glycémie. À ces fins, vous pouvez utiliser des bandelettes réactives spéciales et un lecteur de glycémie. N'oubliez pas les règles d'utilisation de l'appareil, car elles affectent la précision des résultats.

Que peut-on faire?

Étant donné que le diabète gestationnel peut nuire au développement du fœtus, le traitement de son traitement doit être rapide et correct. Ses objectifs se résument au fait que tous les facteurs qui affectent négativement le taux de glucose dans le sang sont éliminés. Cependant, l'état du fœtus est constamment surveillé. En lisant les critiques des momies, qui ont dû faire face à une déviation similaire pendant la grossesse, on peut apprendre que beaucoup parviennent à tout garder sous contrôle, à faire des exercices physiques, à bien manger. La thérapie HD comprend donc:

  • alimentation équilibrée;
  • exercice régulier (modéré);
  • surveillance de la glycémie (en permanence);
  • contrôle du développement et de la croissance de l'enfant;
  • visites régulières chez le médecin.

Si nous nous limitons à des charges modérées et à une alimentation adéquate, le médecin prescrit de l'insuline, qui est absolument sans danger pour le fœtus et qui est capable de maintenir un taux de glucose normal.

Tout le monde sait que dans la période de porter un enfant ne peut pas mourir de faim. Mais si une femme prend du poids plus que nécessaire, le médecin peut lui recommander de manger un peu moins. Après l'accouchement, essayez de maintenir l'allaitement, car l'allaitement est l'une des mesures préventives de l'obésité, le diabète chez l'enfant.

Menu pour le diabète gestationnel enceinte

Dès que vous avez entendu le diagnostic décrit dans votre adresse, vous devriez immédiatement consulter un nutritionniste. Un spécialiste qualifié élaborera un plan de nutrition individuel. Pour contrôler votre poids, les médecins recommandent d'écrire dans un cahier que vous mangez. Au fil du temps, vous apprendrez à bien répartir les glucides consommés.

Il est conseillé aux femmes enceintes atteintes de diabète temporaire de manger des fromages à pâte dure, du yogourt naturel, de la viande, de la volaille, du lait caillé fermenté (la cuisson du fromage cottage est autorisée), de la crème, du beurre et des œufs. Accueillez également les légumes verts, le poisson, les fruits de mer. Noix du Brésil, graines de tournesol, noisettes en quantités limitées. Si vous aimez les tomates, assurez-vous de vérifier la réaction du corps.

Vous ne pouvez pas manger:

  • succédanés du sucre;
  • chérie
  • céréales,
  • des pommes de terre
  • produits à base de farine,
  • céréales, muesli;
  • fruits, jus de fruits;
  • des bonbons;
  • fromages à dessert à pâte molle;
  • cacahuètes, noix de cajou;
  • soda

Rappelez-vous toujours que si vous ne suivez pas ce régime, vous devrez rechercher d'autres moyens de normaliser le taux de glucose dans le sang. Mais la plupart des pilules contiennent des substances pouvant nuire à l’enfant. Par conséquent, réfléchissez 100 fois avant de consommer des aliments à indice glycémique élevé (par exemple, la pastèque).

Diabète gestationnel après l'accouchement

Si vous soupçonnez un diabète pendant la grossesse, le diagnostic et le traitement opportuns sont très importants. Après la naissance de l'enfant et sa mère restent sous observation. Avec une fréquence d'une heure, la concentration de sucre dans le sang est déterminée et, dans des conditions favorables, elle se normalise progressivement. Quant au diabète sucré, apparu au cours de la période de gestation d'un enfant, il survient peu de temps après l'accouchement.

Pendant un certain temps, l’enfant peut être réduit en glucose, en calcium et en bilirubine, le nombre de globules rouges étant au contraire augmenté. Mais ce n’est pas une cause de préoccupation, généralement tout se passe bien.

Diabète enceinte: passera-t-elle toute seule?

Une des complications possibles de la seconde moitié de la grossesse est le diabète gestationnel. Qu'est-ce qu'il est dangereux?

Larisa Nikitina
Endocrinologue de la plus haute catégorie, Moscou

Le diabète, notamment gestationnel (c'est-à-dire pendant la grossesse), est associé à une altération des processus métaboliques. Avec la nourriture, le corps reçoit trois groupes de nutriments: les protéines, les lipides et les glucides. Au cours de la digestion, ils sont convertis en acides aminés, en acides gras et en glucose, respectivement.
la glycémie, principal fournisseur d’énergie. Pour que le glucose pénètre dans la cellule, l'hormone insuline, produite par le pancréas, en est responsable. Si une personne est en bonne santé, son métabolisme glucidique est normal: l'insuline régule la quantité de sucre dans le sang et tous les organes reçoivent suffisamment d'énergie pour mener une vie normale. Dans le diabète, le métabolisme est perturbé et le sucre pénétrant dans le sang ne peut pas pénétrer dans les cellules en raison du manque ou de l'absence d'insuline (diabète de type I) ou lorsque l'insuline perd la capacité de «travailler» dans le mode approprié (diabète de type II). Une hyperglycémie survient - une augmentation de la glycémie, source de graves problèmes pour le corps.

Dans le diabète, qui se développe pendant la grossesse, la nature est quelque peu différente: l'insuline est produite proportionnellement au glucose entrant dans le sang, mais les cellules du corps ne le perçoivent plus correctement. Les hormones, œstrogène, cortisol et lactogène, qui commencent à produire du placenta à partir de la vingtième semaine environ, sont à blâmer. Ils inhibent l'action de l'insuline et, afin de maintenir la glycémie dans les limites de la normale, le pancréas doit faire face à un stress accru. Si elle ne s'en sort pas, une déficience en insuline se développe et un diabète gestationnel se développe. La bonne nouvelle est qu’après l’accouchement, la glycémie revient souvent à la normale. Mais il y a aussi un autre problème: s'il y avait un diabète gestationnel, les chances d'être malade plus tard avec le diabète de type I ou de type II sont considérablement augmentées.

Qui peut avoir un diabète gestationnel?

Pourquoi certaines futures mères ont-elles cette maladie, alors que d'autres la contournent sans risque? Tout d'abord, il s'agit d'hérédité. Si un ou plusieurs membres de votre famille immédiate sont atteints de diabète, vous êtes peut-être prédisposé génétiquement. Les personnes qui ont eu des troubles du métabolisme des glucides au cours de grossesses antérieures courent également un risque élevé. Les facteurs indésirables incluent également l'excès de poids. Calculez votre indice de masse corporelle (le poids doit être divisé par la taille au carré), et si la «production» s’avère être égale ou supérieure à 30, il existe une raison sérieuse de vérifier régulièrement son taux de sucre dans le sang.
Parmi les facteurs de risque moyens pour le développement de cette complication figurent l'âge d'une femme enceinte de plus de 35 ans, une prise de poids rapide ou un polyhydramnios au cours de la grossesse en cours, la naissance d'un enfant pesant plus de 4 kg dans le passé (à la naissance d'un gros bébé, il est probable que le diabète gestationnel n'ait pas été détecté lors d'une grossesse précédente, mais procédé sous une forme cachée).
Le faible historique de développement de grossesses précédentes (fausses couches récurrentes, malformations congénitales chez les enfants nés plus tôt) augmente également les risques.

Qu'est-ce qu'un diabète dangereux enceinte?

Avec une augmentation constante de la glycémie, vous remarquerez peut-être que vous êtes fatigué plus rapidement ou si vous avez plus de soif, un gain de poids rapide ou des problèmes de vision se produisent, la miction devient plus fréquente. Cependant, l’insiduité du diabète gestationnel réside dans le fait qu’il ne se manifeste souvent pas au début: vous vous sentez normal et votre pancréas ne peut plus faire face à la charge. Et les données de l'Organisation mondiale de la santé le confirment: le diabète gestationnel est le plus souvent diagnostiqué lors du dépistage prénatal et non sur la base de plaintes de la part de la future mère. Par conséquent, le seul moyen fiable de vérifier si tout est en ordre en ce qui concerne le métabolisme des glucides dans le corps est de faire un test sanguin de sucre.

Si le diabète gestationnel n’est pas diagnostiqué ni traité, il peut gravement affecter la santé de la mère et du bébé.

À partir du sang de la future mère, le glucose peut facilement passer du placenta au fœtus. Son pancréas, qui s'est déjà formé au deuxième trimestre de la grossesse, commence à produire une grande quantité d'insuline et, sous son action, l'excès de sucre est converti en graisse. Nouveau-né «gros» et «sain» ne sont pas toujours synonymes. En cas de perturbation du métabolisme des glucides chez la mère, un enfant naît de manière disproportionnée - il a un gros ventre, de larges épaules et de petits bras et jambes. De plus, si le poids du bébé est supérieur à 4 kg, cela peut compliquer le déroulement de l'accouchement naturel, surtout en cas de divergence entre la taille de l'enfant et celle du bassin de la mère.

Après la naissance du bébé et la coupure du cordon ombilical, le glucose de la mère cesse de s'écouler dans le sang du nouveau-né, mais son pancréas, non encore reconfiguré, continue de produire une quantité accrue d'insuline. Le taux de sucre dans le sang d'un enfant diminue fortement. Cette condition est dangereuse pour la santé du nourrisson car elle provoque de graves troubles neurologiques. La production excessive d'insuline ralentit la synthèse de la substance active (surfactant), ce qui aide les poumons à gérer la première inhalation à la naissance, et votre bébé peut avoir des difficultés à respirer. Augmente également le risque de jaunisse chez les nouveau-nés.

Pour la future mère, le diabète est dangereux avec une déficience visuelle et une fonction rénale graves. En outre, les femmes enceintes augmentent le risque de complications du diabète telles que l’acidocétose, une intoxication par des corps cétoniques. Avec une carence en insuline dans le corps d'une femme enceinte et une mauvaise digestion du sucre, le glucose est réduit dans les cellules et non dans les glucides, mais les graisses et les protéines sont utilisées comme source d'énergie. En même temps, des substances toxiques pour le corps sont formées - des corps cétoniques. Le métabolisme des graisses, des protéines et des minéraux est perturbé, l'équilibre sanguin acide-base change et, dans les cas avancés, une femme peut même tomber dans le coma.
La liste des risques liés au diabète gestationnel prouve que le problème ne peut être ignoré. Mais on peut résoudre ce problème en normalisant le taux de sucre dans le sang de la future mère.

Prise de sang pendant la grossesse

Un test sanguin pour déterminer le niveau de sucre est effectué plusieurs fois pendant la grossesse (immédiatement après l'enregistrement, à 20 semaines et à 30 semaines). Lors de l'une des premières visites chez l'obstétricien-gynécologue, pour une période de 8 à 12 semaines, le médecin vous écrira sans aucun doute une référence pour cette analyse. Il est nécessaire de faire un don de sang l'estomac vide, sinon il n'est pas nécessaire de s'y préparer spécialement et de suivre un régime à la veille. Si le résultat du test est supérieur à 6,1 mmol / l (pour le sang provenant d’une veine), vous devrez subir un examen supplémentaire spécial, comprenant des études sur l’hémoglobine glycosylée (déterminant le taux de glycémie moyen sur 3 mois) et, si nécessaire, un test spécial avec charge. glucose pour détecter les troubles du métabolisme des glucides. Un tel test est sans aucun doute réalisé par ceux qui présentent un risque élevé de développer un diabète. C’est sur la base de cette analyse - on l’appelle le test de tolérance au glucose - que le diabète gestationnel est diagnostiqué (ou non).

Traitement du diabète chez les femmes enceintes

Nul doute que le diagnostic de diabète gestationnel n’ajoute à la vie de la future mère ni émotions positives ni optimisme. Mais chaque fois que vous êtes submergé par une vague de peur pour vous et votre enfant, pensez que de nombreuses femmes portant le même diagnostic ont donné naissance à des bébés en bonne santé et ont une vie bien remplie, ne se souvenant du diabète que comme un épisode de la grossesse. Votre diagnostic n'est pas une raison de panique, mais un signal pour surveiller de près votre alimentation, faites-vous tester à temps et suivez scrupuleusement les recommandations de votre médecin. En plus des visites de routine chez le gynécologue, vous devez maintenant consulter chaque semaine un endocrinologue, qui aidera à équilibrer le métabolisme des glucides dans le corps et à éviter les complications.
Votre stratégie de traitement dépendra du taux de sucre dans le sang, que vous allez maintenant mesurer régulièrement avec un lecteur de glycémie à domicile régulièrement plusieurs fois par jour: l'estomac vide et 2 heures après chaque repas.

Dans la plupart des cas, le métabolisme des glucides revient à la normale avec une nutrition adéquate et un effort physique modéré.

Régime alimentaire pour le diabète gestationnel

Le médecin vous expliquera les principes de nutrition, que vous devez respecter avant l'accouchement, vous aidera à calculer les besoins caloriques quotidiens et à les répartir entre protéines, lipides et glucides. L'interdiction concernera les aliments à indice glycémique élevé - sucreries, restauration rapide et certains fruits (raisins, melons, bananes), ainsi que les aliments riches en graisses animales (mayonnaise, margarine). Les légumes verts et la laitue en feuilles, le bœuf maigre et le fromage cottage, ainsi que les aliments riches en fibres, comme le pain complet et les céréales à grains entiers, constituent un élément indispensable de votre alimentation. Il sera nécessaire de manger souvent, mais en petites portions, afin d'éviter une augmentation significative de la glycémie après un repas. Il est recommandé de tenir un journal alimentaire dans lequel sont consignés méticuleusement tout ce que vous mangez à chaque repas et les lectures ultérieures du glycomètre.

Au cours des deux premières semaines après le diagnostic, le médecin observera dans quelle mesure le régime alimentaire vous permettra de maintenir un taux de sucre acceptable. Pour la plupart des femmes enceintes, le respect des règles de nutrition devient le principal et le principal remède contre le diabète.

Médicaments pour le diabète gestationnel

Mais dans certains cas, seul un régime alimentaire spécial ne peut pas compenser le diabète (si la glycémie augmente après une consommation supérieure à 8 mmol / l). Les médicaments qui réduisent la glycémie pendant la grossesse ne peuvent pas être pris en raison de leur effet négatif sur le fœtus. Par conséquent, l'endocrinologue, en collaboration avec le gynécologue, choisit un traitement individuel pour chaque femme.

Dans les cas de diabète gestationnel grave, accompagné de complications graves, une insulinothérapie peut être prescrite.

Le diabète gestationnel passera-t-il?

Contrairement aux autres types de diabète, la gestation a lieu après l'accouchement. L'effet des hormones de grossesse sur les processus métaboliques dans le corps cesse et, avec eux, les signes de la maladie disparaissent. Au cours des prochains jours, le métabolisme des glucides est entièrement normalisé. Après 6 semaines après l'accouchement, vous devez faire un test sanguin pour vous assurer que le niveau de sucre est correct, et tous les problèmes et toutes les peurs seront laissés pour compte. Cependant, il y a une mouche dans ce baril de miel: selon les statistiques, si une femme a souffert au moins une fois de diabète gestationnel, le risque de développer son diabète à l'avenir augmente considérablement. Il est donc logique de conserver les principes de nutrition auxquels vous avez adhéré pendant la grossesse et de procéder régulièrement à des analyses pour déterminer le taux de sucre dans le sang. Et n'oubliez pas d'inclure l'endocrinologue dans la liste des médecins qui devraient être visités lors de la planification de la prochaine grossesse.

Quand est le diabète gestationnel après l'accouchement

Le diabète sucré est un diagnostic difficile qui peut causer un inconfort grave à une personne.

Des problèmes compliqués surviennent chez les femmes. Pendant la grossesse, le diabète sucré se développe sous une forme distincte - gestationnelle.

Le comment et quand la maladie passera après l'accouchement sera discuté dans cet article.

À propos de GSD

Une forme distincte de diabète survient dans la vie d’une femme enceinte pendant la grossesse en raison d’un déséquilibre au niveau hormonal qui perturbe le travail de divers processus se déroulant dans le corps. Il apparaît généralement pendant la seconde moitié de la grossesse.

  • glycémie normale avec l'estomac vide;
  • augmentation du glucose après les repas.

Des problèmes surgissent non seulement chez la future mère, mais aussi chez l'enfant. Une teneur excessive en sucre entraîne des problèmes cardiaques et cérébraux du fœtus, le corps ayant une configuration étrange - le corps est trop grand et les membres proportionnellement petits.

Pour vérifier la prédisposition d'une femme à la maladie, des tests appropriés sont effectués pendant la grossesse, de 24 à 28 semaines.

Pour remédier à ce type de diabète pendant la grossesse, vous devez suivre un régime et procéder à des analyses de sang à temps. L'un des principaux dangers de la maladie est qu'après une grossesse, il existe un risque de complication sous la forme de diabète de type 2.

Femmes présentant des signes possibles de prédisposition à la DSG après l'accouchement:

  • transmission héréditaire de la maladie;
  • violation du métabolisme des glucides;
  • surpoids;
  • moins de 18 ans et plus de 35 ans;
  • haut poids à la naissance ou défauts de développement;
  • mauvaises habitudes (tabagisme, alcoolisme).

En conséquence, il existe un certain nombre de signes indiquant un diabète possible:

  • perte d'appétit;
  • soif aiguë (et donc - miction abondante);
  • perturbation de l'activité;
  • excès de poids excessif.

Temps de récupération

Il arrive souvent que le diabète sucré gestationnel passe immédiatement après l'accouchement. Le taux de sucre dans le sang est normalisé, tous les symptômes de la maladie disparaissent de la vie quotidienne.

L'institut du diabète a présenté une approche thérapeutique totalement nouvelle.

Après 6 semaines après l'apparition du nourrisson, il est nécessaire de passer un test sanguin pour détecter des taux de glucose trop dangereux. Il y a 50% de chances que le diabète de type 2 se développe entre 10 et 20 ans après la grossesse. Il peut aussi apparaître lors de l'attente suivante de l'enfant - le risque est très élevé.

La probabilité qu'un enfant soit atteint du diabète de type 1 est faible. Malgré cela, il existe un certain pourcentage de diabète de la deuxième forme.

Si une césarienne était pratiquée chez une femme enceinte atteinte de DSG, il pourrait y avoir des complications. Habituellement, un enfant naît plus grand, plus grand que des enfants familiers. Cependant, cela n'exclut pas la possibilité de la naissance d'un bébé de manière naturelle, sans opération.

Habituellement, un régime alimentaire spécial est prescrit pour la DSG, il peut être utile de s'y tenir. La liste des produits valides comprend:

  • boeuf (sans graisse);
  • légumes verts;
  • produits laitiers (y compris le fromage cottage faible en gras);
  • céréales à grains entiers et céréales;
  • pain cuit à partir de farine grossière.

Il existe également une liste d'aliments qui devront être exclus du régime alimentaire:

Si le diabète gestationnel ne disparaît pas

La réponse à la question de savoir quand passera le diabète gestationnel après l’accouchement, est soit immédiate, soit à rechercher. Si un traitement prolongé a été mis en place et que la maladie ne disparaît pas, même après la normalisation du niveau hormonal, un traitement est prescrit.

Pendant la grossesse, les médicaments qui réduisent le taux de glucose ne peuvent pas être pris. Dans le cas du post-partum, la SPH devient plus facile - vous pouvez prendre le médicament. En cas de risque de complications graves, une insulinothérapie est prescrite.

Très probablement, la maladie gestationnelle peut entrer dans le type 2. Par conséquent, il est impératif de contacter des spécialistes. La liste des médecins doit inclure un endocrinologue en cas de seconde grossesse.

Recommandations pour les jeunes mères

En plus du respect de tous les régimes alimentaires nécessaires, il existe des recommandations (beaucoup d'entre elles ne sont pas prises en compte lors du régime alimentaire de décharge):

Les lecteurs de notre site offrent une réduction!

  • éliminer toutes les mauvaises habitudes;
  • ne consommez pas plus que la norme, le nombre de calories;
  • commencez à faire du sport, faites des exercices matinaux;
  • absorber plus de fruits et de légumes;
  • les repas doivent être en petites portions;
  • boire plus d'eau.

Un style de vie sportif et actif et des activités en plein air contribueront à la perte de poids, le cas échéant. S'il existe un risque de diabète, il est absolument nécessaire de l'examiner de temps en temps pour déterminer le niveau normalisé de glucose dans le sang.

Le corps peut donner des «signaux» sous forme de manifestation:

  • une éruption cutanée;
  • rougeur;
  • infections suspectées;
  • plaies incompréhensibles.

Il y a un risque de confusion avec les signes habituels des allergies. Néanmoins, il est recommandé de vérifier la présence de la maladie.

C'est hygiénique. Cela signifie qu'il est nécessaire de prendre une douche tous les jours, de consacrer du temps à ses dents, de se couper les ongles chaque semaine.

L'automédication à l'insu du médecin n'est en aucun cas recommandée. Il y a un risque de trébucher sur des informations inexactes, de prendre la mauvaise dose de médicament ou de boire des médicaments insupportables. Dans ce cas, la situation avec le GDS ne fera qu'empirer. Le médecin peut déterminer avec précision le diagnostic, prescrire le médicament et prescrire les traitements qui favorisent le traitement.

Si vous ne négligez pas la santé personnelle, suivez les recommandations du médecin et ne violez pas les schémas thérapeutiques, le potentiel pour obtenir des résultats et récupérer est augmenté. Autrement, la situation ne fera que s'aggraver et des dommages seront causés non seulement au corps de la mère, mais également à l'enfant.

Le diabète est toujours compliqué. Il est impossible de retarder le traitement d'un jour.

Pendant des années, nous ne pouvions aider les gens qu'en contrôlant la quantité de sucre dans le sang. Seule la consommation constante de médicaments hypoglycémiants pourrait permettre à une personne de vivre.

Maintenant, le diabète peut être soigné avec précision, il est disponible pour tous les citoyens de la Fédération de Russie.

Diabète gestationnel - Ce que maman devrait savoir

La grossesse Incroyable, magnifique et l'une des périodes les plus passionnantes de la vie d'une femme qui promet des changements très importants - la naissance d'un enfant. Bien sûr, toutes les mères veulent ce qu'il y a de mieux pour leur bébé - avant tout, qu'il soit en bonne santé. Le gage de la santé du bébé est avant tout la santé de sa mère. Mais malheureusement, il arrive souvent que le gynécologue parle de la nécessité de consulter un endocrinologue au stade de la planification ou au début de sa grossesse, car la glycémie a augmenté.

Lors de la première visite chez le gynécologue, toutes les femmes enceintes sont examinées pour la glycémie (glycémie - gr. Glykys sweet + sang haima) sur un estomac vide. Dans le même temps, la future mère peut entendre: "Vous avez une glycémie de 5,1 mmol / l, c'est supérieur à la norme." Comment Il semble et indicateur "faible". Mais le fait est que les niveaux glycémiques cibles chez les femmes enceintes et les femmes non enceintes sont différents.

Le taux de sucre plasmatique veineux normal chez les femmes enceintes ayant l'estomac vide est strictement inférieur à 5,1 mmol / l. (notez qu'avant de prendre l'analyse, vous ne pouvez boire que de l'eau non gazeuse. Le thé, le café, etc. - est interdit).

Si le taux de sucre sanguin dans le plasma veineux est ≥ 5,1 mmol / l, mais inférieur à 7,0 mmol / l, un diabète gestationnel est diagnostiqué. Dans certains cas, un test de tolérance au glucose par voie orale (OGTT) est effectué pour confirmer le diagnostic, mais cela n'est pas obligatoire.

Critères de diagnostic du diabète sucré gestationnel et de ses causes

  • Diabète sucré de la gestation - lorsque la glycémie à jeun est égale ou supérieure à 5,1 mmol / l et inférieure à 7,0 mmol / l; 1 heure après l’essai de tolérance au glucose oral est égale ou supérieure à 10,0 mmol / l; 2 heures après OGTT égal ou supérieur à 8,5 mmol / l et inférieur à 11,1 mmol / l.
  • Si le taux de sucre dans le sang est supérieur ou égal à 7,0 mmol / l, un nouveau prélèvement de sang de l'estomac à jeun et 2 heures après avoir mangé avec la définition de glycémie est effectué. Si le taux de sucre dans le sang est à nouveau égal ou supérieur à 7,0 mmol / l et que deux heures après avoir consommé 11,1 mmol / l ou plus, un diabète manifeste est diagnostiqué.

Toutes les études doivent être effectuées sur du plasma veineux. Lors de l'évaluation des indicateurs de glycémie d'un doigt - les données ne sont pas informatives!

Alors, pourquoi une femme en bonne santé, qui a toujours eu une glycémie normale auparavant, la développe-t-elle?

En fait, une augmentation de la glycémie (hyperglycémie) pendant la grossesse est maintenant une situation courante. Selon les statistiques, environ 14-17% de toutes les grossesses ont lieu dans des conditions d'hyperglycémie. La grossesse est un état physiologique (lié à la physiologie de l'organisme et à son activité vitale) de résistance à l'insuline (sensibilité réduite des tissus à l'insuline).

Examinons ce terme pour le rendre clair. Le glucose est une source d'énergie pour les cellules de notre corps. Mais le glucose ne peut pas pénétrer dans les cellules à partir du sang lui-même (à l'exception des cellules des vaisseaux et du cerveau). Et puis l'insuline vient à son aide. Sans cette hormone, la cellule "ne reconnaît pas" le glucose utile et nécessaire. En termes simples, l'insuline «ouvre la porte» de la cellule pour le passage du glucose dans celle-ci. La cellule reçoit son énergie et le taux de sucre dans le sang diminue. Ainsi, l'insuline maintient un niveau normal de glycémie. La résistance à l'insuline est une condition dans laquelle les cellules «ne reconnaissent pas partiellement» l'insuline. En conséquence, les cellules recevront moins de leur énergie et la glycémie augmentera.

Les hormones produites par le nouvel organe de la femme enceinte, le placenta, sont «à blâmer» pour la résistance à l'insuline physiologique. En raison de l'effet des hormones sur les cellules, la production d'insuline dans le sang augmente pour "vaincre" la résistance à l'insuline. Normalement, cela suffit et lorsque le glucose pénètre dans les cellules, le taux de sucre dans le sang diminue. Mais chez certaines femmes enceintes, malgré l'augmentation de la synthèse d'insuline, la résistance à l'insuline ne peut être surmontée, le taux de sucre dans le sang reste élevé.

Le diabète sucré manifeste est le premier diabète sucré diagnostiqué pendant la grossesse et son apparition n’est pas associée à une insulinorésistance physiologique. Il s'agit du même diabète sucré que celui observé en dehors de la grossesse - diabète de type 2 ou de type 1.

Avec une augmentation du taux de sucre dans le sang de la mère, la glycémie et le niveau d'insuline dans le sang du fœtus augmentent. En conséquence, il s'aggrave pendant la grossesse et nuit à la santé de l'enfant.

Quel est le diabète gestationnel dangereux

L'hyperglycémie pendant la grossesse augmente considérablement le risque de:

  • Prééclampsie (forme de toxicose tardive - augmentation de la pression artérielle au-dessus de 140/90 mm Hg, protéinurie (protéine dans les urines), œdème).
  • Livraison prématurée.
  • Eau abondante.
  • Infections urogénitales.
  • Développement de l'insuffisance placentaire.
  • Livraison opératoire à haute fréquence.
  • Troubles thromboemboliques.
  • Maladies périnatales du nouveau-né, mortalité périnatale.
  • Fœtopathie diabétique du nouveau-né.
  • Changements ischémiques dans le cerveau du nouveau-né.
  • Dommages causés au système nerveux central du nouveau-né.
  • Pneumonie du nouveau-né.
  • Les macrosomes fœtaux (gros fœtus) sont la principale cause de traumatismes à la naissance.

Qui doit être examiné au stade de la planification de la grossesse:

  • Les femmes atteintes d'obésité.
  • Femmes ayant une fonction ovarienne altérée, infertilité.
  • Femmes ayant des antécédents obstétricaux, fausse couche.
  • Femmes ayant eu un diabète gestationnel lors d'une grossesse précédente et qui ont planifié de nouveau leur grossesse.

Le diagnostic de diabète gestationnel est donc posé. Bien sûr, une approche individuelle est nécessaire pour traiter toute maladie, il n'y a pas d'exception. Un schéma thérapeutique individuel ne peut être sélectionné que par un endocrinologue ou un gynécologue - un endocrinologue à la réception. Un endocrinologue ne prescrira un régime spécial à un patient que pendant toute la période de gestation, l'autre nécessitant un traitement médicamenteux supplémentaire. Mais la base est la même pour tout le monde. Il s'agit d'un régime alimentaire rationnel spécial et d'une autosurveillance appropriée de la glycémie.

Comment contrôler sa glycémie

L'autosurveillance de la glycémie est réalisée indépendamment à l'aide d'un glucomètre. La pharmacie a la possibilité d’acheter un lecteur de glycémie, le plus simple et le plus complexe, qui stocke les valeurs des mesures, permet de construire une courbe glycémique.

Mais quel que soit le lecteur de glycémie, il est préférable de commencer à tenir un journal de contrôle de la glycémie et un journal de pouvoir. Il s'agit d'un cahier régulier dans lequel toutes les mesures de glycémie avec les dates et l'heure de la mesure sont enregistrées sur une page (avant les repas, une heure après les repas, avant le coucher).

Sur une autre page, écrivez le régime quotidien avec le moment de la consommation (petit-déjeuner, déjeuner, dîner ou collation) et la quantité de produit (requise) + calories, protéines, lipides et glucides (de préférence).

Dans les cas de diabète gestationnel au stade de la sélection et de l'évaluation de l'adéquation du traitement, la mesure de la glycémie doit être effectuée 4 à 7 fois par jour. Ce sont des indicateurs l'estomac vide avant le petit-déjeuner, avant le déjeuner, avant le dîner et le soir (obligatoire) + 1 à 1,5 heure après le petit-déjeuner, après le déjeuner (facultatif).

Quels sont les objectifs du traitement du diabète gestationnel?

  • Glycémie à jeun - strictement inférieure à 5,1 mmol / l
  • Glycémie après 1 à 1,5 heure après un repas - moins de 7 mmol / l.

Caractéristiques du régime alimentaire avec diabète gestationnel:

  • Jeûne inacceptable, longues pauses entre les repas.
  • Le dernier repas - une heure avant le coucher (collation) - est composé de protéines (viande, poisson, œuf, fromage cottage) et de glucides complexes (céréales, pâtes alimentaires, pain noir, pain complet, légumes, légumineuses). S'il y a obésité - la dernière collation avant le coucher - protéines + légumes.
  • Minimisez ou abandonnez complètement les sucreries (miel, sucre, pâtisseries, crème glacée, chocolat, confiture), les boissons sucrées (jus, boissons aux fruits, soda), les céréales / pâtes bouillies, la purée de pommes de terre, le pain blanc, le riz blanc.
  • La multiplicité des repas - au moins 6 fois par jour! (3 bases + 3 collations)
  • Vous ne pouvez pas permettre la privation de glucides, les glucides doivent être consommés nécessairement, mais correct! Ce ne sont pas des céréales bouillies, des macaronis, des pommes de terre, du pain noir et du pain de grains entiers, des légumes, des légumineuses, des produits laitiers non sucrés liquides et des produits laitiers fermentés. Il est recommandé de consommer des glucides en petites quantités toutes les 3-4 heures.
  • Exercice obligatoire - promenade matin et soir pendant 30 minutes.
  • Augmenter la consommation de fibres est de légumes (sauf les pommes de terre, les avocats). Pour l'obésité, inclure des fibres dans chaque repas principal.
  • Les régimes hypocaloriques ne sont pas autorisés. Utilisez au moins 1600 kcal par jour. (En tenant compte du poids corporel réel, l’endocrinologue choisira un taux individuel).
  • Les graisses avec un poids corporel normal devraient représenter environ 45% de l'alimentation quotidienne, avec obésité - 25-30%.
  • Aliment protéiné requis - au moins 70 grammes de protéines par jour.
  • Fruits consommés avec un faible indice glycémique en petites quantités (raisins non recommandés, cerises, cerises, melon d'eau, cantaloup, figues, kaki, bananes). Il est préférable de combiner avec des aliments protéinés (par exemple, avec du fromage cottage, du ragoût de fromage cottage avec des fruits).
  • Fruits secs - pas plus de 20 grammes de fruits secs pour une réception dans les repas principaux. S'il s'agit d'une collation, combinez-la avec des protéines (par exemple, avec du caillé). Pas plus de 2 fois par jour.
  • Chocolat - seulement amer, pas plus de 3 clous de girofle (15 grammes) par réception, pas plus de 2 fois par jour. Dans le repas principal ou en combinaison avec des protéines (par exemple, avec du fromage cottage).

Il est recommandé de respecter la "règle de la plaque". Cette règle est que, dans chaque repas principal, vous devez manger des aliments riches en fibres (légumes), en protéines, en graisses et en glucides. Dans le même temps, la plupart des assiettes (1/2) doivent être occupées par des légumes.

Les recommandations sont généralisées. Si, lors de l'utilisation d'un produit, la glycémie dépasse les valeurs cibles, il est recommandé de limiter sa consommation ou de réduire la quantité de produit. Toutes les questions relatives à l'établissement d'un plan d'alimentation individuel doivent être adressées à la réception chez l'endocrinologue.

L'endocrinologue recommande de contrôler la glycémie pendant deux semaines lorsqu'il prescrit un traitement de régime. Si 2 indicateurs ou plus sont éliminés de la cible au cours de la semaine, vous devez à nouveau faire appel à l'endocrinologue pour intensifier le traitement.

Vous devez savoir que, pendant la grossesse, l’utilisation de comprimés hypoglycémiants est interdite, car leur innocuité pendant la grossesse n’a pas été prouvée.

Si, tout en suivant le régime, il n'est pas possible d'atteindre les indicateurs glycémiques cibles, le médecin vous prescrit de l'insuline. Peur de cela ne devrait pas être. L'insuline ne nuit pas à la mère ni au fœtus. Les mythes sur l'insuline existant parmi le peuple ne sont rien d'autre que des mythes. Après l'accouchement dans 99% des cas, l'insuline est annulée. N'oubliez pas que le traitement du diabète de grossesse est principalement axé sur la réalisation d'objectifs glycémiques stables.

Diabète gestationnel: post-partum et allaitement

Comme indiqué précédemment, le plus souvent après l'accouchement, la glycémie est revenue à la normale. Mais parfois, il y a des exceptions. Au cours des trois premiers jours après la naissance, un examen est nécessaire afin de déterminer la préservation éventuelle du métabolisme des glucides avec facultés affaiblies - un contrôle de la glycémie à jeun est effectué.

La lactation et l'allaitement sont des moyens de prévention du diabète chez les femmes atteintes de diabète gestationnel. Si une femme maintient une augmentation de sa glycémie et que, dans le contexte d'une thérapie alimentaire, la glycémie ne revenant pas à la normale, l'endocrinologue recommande une insulinothérapie pour toute la période d'allaitement. La réception des médicaments hypoglycémiants en comprimés pendant l'allaitement est interdite.

Résumons

  • Le diabète sucré gestationnel est caractérisé par une augmentation systématique de la glycémie en l'absence de traitement.
  • Même la plus faible augmentation de la glycémie chez une femme enceinte entraîne des effets indésirables.
  • Avec l'augmentation de la glycémie chez la mère, la glycémie et le niveau d'insuline dans le sang du bébé augmentent, ce qui entraîne finalement les complications graves décrites ci-dessus.
  • Pendant la grossesse, il est préférable de consulter à nouveau un endocrinologue, si telle ou telle question est concernée, plutôt que de ne pas revenir.
  • Principes de base du traitement du diabète sucré gestationnel: maîtrise de soi, thérapie par le régime alimentaire et pharmacothérapie (si prescrit par un endocrinologue). Les cibles sont des cibles glycémiques stables.

Chères mères, prenez soin de vous. Soyez sérieux au sujet de la santé et du bien-être de votre bébé. Une grossesse facile et des bébés en bonne santé!

Endocrinologue Akmaeva Galina Aleksandrovna