Diabète et coeur


Comment améliorer le traitement du diabète et protéger le cœur?

Chez les patients diabétiques, les maladies cardiovasculaires se développent et progressent plus rapidement et plus souvent que chez les personnes non diabétiques. Pourquoi est-ce que cela se passe? Le fait est que l’hypoglycémie ou une hyperglycémie prolongée du diabète sucré conduit à des modifications dystrophiques des cellules du myocarde, qui deviennent «flasques», ce qui provoque plus tard le développement d’une insuffisance cardiaque. En cas d'hyperglycémie prolongée, les produits d'oxydation s'accumulent dans le corps, la paroi interne des vaisseaux sanguins (endothélium) est endommagée, leur lumière est rétrécie, la pression artérielle commence à augmenter - tout cela contribue à une altération de la circulation sanguine dans divers organes, notamment le cœur, le foie et les reins.

Que devrait faire un diabétique pour réduire le risque de développer une maladie cardiaque?

Afin de réduire le risque ou de ralentir le développement de maladies cardiovasculaires, les actions suivantes sont principalement recommandées aux patients atteints de diabète sucré: normalisation du poids, arrêt du tabac; une activité physique adéquate (par exemple, marcher à une allure confortable 3 fois par semaine pendant 45 à 60 minutes); surveillance régulière de la glycémie, correction de la pression artérielle, réduction de la viscosité du sang. Toutes ces mesures aideront à prévenir l’apparition de complications du diabète sucré et à ralentir l’évolution des maladies cardiovasculaires concomitantes.

Ainsi, le traitement du diabète nécessite une approche intégrée. Une attitude raisonnable face à leur mode de vie et une surveillance régulière de la glycémie contribuent au fait que, dans de nombreux cas, l'espérance de vie d'un patient diabétique dépasse même celle d'une personne ordinaire qui ne prête pas suffisamment attention à sa santé. Afin de réduire le risque de progression de l'athérosclérose et d'autres complications du diabète, il est nécessaire de mettre en place un traitement hypoglycémiant constant. Aujourd'hui, un large éventail de méthodes de traitement et de contrôle de la maladie a été mis au point pour les patients atteints de diabète, ce qui les aide à s'adapter à la maladie et à y coexister avec succès. Cependant, avec le temps, l'efficacité du traitement du diabète sucré peut diminuer.

Par conséquent, les médecins tentent de trouver de nouvelles opportunités pour améliorer l'état des patients, notamment à l'aide de nouveaux médicaments. Et afin d'éviter la nomination d'un grand nombre de médicaments, la priorité est donnée à ceux d'entre eux qui affectent simultanément plusieurs manifestations de la maladie sous-jacente et améliorent encore le cours des maladies concomitantes.

Ces dernières années, les endocrinologues accordent de plus en plus d'attention à la thérapie métabolique susceptible d'améliorer la qualité du traitement du diabète. Les médicaments à action métabolique comprennent notamment le médicament Dibikor, mis au point par des scientifiques russes à base de taurine. Le médicament est indiqué pour le diabète, l'insuffisance cardiaque chronique, le cholestérol élevé. Le traitement par Dibicor aide à normaliser le cholestérol et la glycémie, ralentit la progression du diabète, améliore la fonction cardiaque, a un effet protecteur sur l’endothélium vasculaire et régule en douceur la pression artérielle.

Dibikor, sans abolir le traitement traditionnel du diabète, contribue à améliorer la compensation de cette maladie. Lors de l'ajout de Dibikor à un traitement par des médicaments hypoglycémiants, il est recommandé de contrôler la glycémie. Dibikor se prend à 500 mg 2 fois par jour pendant une longue période. Le médicament n'a pratiquement pas d'effets secondaires et de contre-indications, dans les pharmacies vendues sans ordonnance.

Prendre Dibikor aidera à soutenir la fonction cardiaque et à améliorer le traitement du diabète.

Le diabète. L'effet du diabète sur le coeur

Le diabète sucré est une maladie associée à la perturbation de l'insuline, une hormone pancréatique. Dans le diabète sucré, un trouble métabolique survient, en particulier le métabolisme des glucides.
On estime qu'environ 3 à 4% de la population est atteinte de diabète. Les personnes plus âgées plus souvent.

Types de maladie

Il existe deux principaux types de diabète sucré: le diabète 1 (diabète insulino-dépendant) et le type 2 (diabète insulino-dépendant). Il existe d'autres types spécifiques de diabète, tels que le diabète enceinte, le diabète auto-immunitaire latent et d'autres formes plus rares.

Causes et développement de la maladie

La cause du diabète est un manque d'insuline. Selon le mécanisme d'apparition d'un tel état pathologique, il existe deux formes principales de diabète sucré - le diabète sucré de type I et II. Dans le premier cas, ils parlent de carence absolue en insuline. Dans le second - sur le parent.

Le diabète de sucre de type I est associé à une altération de la formation d'insuline pancréatique. Les cellules pancréatiques peuvent être détruites en raison de l'action de facteurs pathogènes. Par exemple, en raison d’une infection virale (rougeole, rubéole, virus de la varicelle), de médicaments puissants (certains médicaments anticancéreux) ou d’autres substances toxiques (le vocore est un moyen de tuer les rongeurs). Un fort stress psycho-émotionnel peut également être à l'origine de cet état pathologique.

Le diabète sucré de type II est caractérisé par un déficit relatif en insuline. Dans ce cas, la synthèse et la sécrétion de l'hormone ne sont pas violées. Des changements se produisent dans le mécanisme d'action de l'insuline sur les cellules cibles. Le rôle principal de cette hormone est de participer au métabolisme du glucose. L'hormone est impliquée dans le transport de cette molécule. Quand une personne consomme des glucides, la glande pancréatique sécrète de l'insuline qui, associée aux récepteurs des cellules cibles, ouvre des canaux spéciaux permettant au glucose de pénétrer dans les cellules des tissus et des organes. Dans le diabète sucré de type II, il s'agit d'une violation du mécanisme de communication des cellules cibles avec l'insuline (les récepteurs perdent leur sensibilité à l'hormone) et, par conséquent, le transport du glucose vers les cellules est perturbé. La quantité d'hormone dans cet état pathologique peut être normale, souvent supérieure à la norme, mais elle ne remplit pas sa fonction principale. Le diabète de type 2 est souvent observé chez les personnes obèses. Cela est dû au fait que les récepteurs à l'insuline s'usent et deviennent inutilisables en raison de l'absorption importante de glucose dans les aliments. Si nous utilisons souvent une chose, elle devient rapidement inutilisable, comme cela se produit avec les récepteurs. Si vous n'abusez pas du bonbon et ne respectez pas un régime alimentaire sain, le risque de tomber malade avec le diabète est considérablement réduit.

Une carence relative en insuline peut également être provoquée par l'action d'enzymes hépatiques sur l'insuline ou par l'action d'hormones antagonistes, telles que les hormones thyroïdiennes, les hormones surrénaliennes, l'hormone de croissance et le glucagon.

La carence en insuline affecte principalement le métabolisme des glucides, mais le métabolisme des protéines et des lipides est également affecté. Étant donné que le corps essaie de compenser le manque de glucose dans les cellules au détriment d'autres substances, des conditions pathologiques affectant presque tous les processus dans les cellules. L'insuline affecte la perméabilité de la membrane au glucose uniquement pour les tissus indépendants de l'insuline. Ces tissus comprennent les muscles et la graisse, ainsi que le foie. Par exemple, le cerveau ne dépend pas de l'insuline et son travail n'est donc pas perturbé chez les patients diabétiques.

Qu'est-ce qui se passe dans les tissus? Étant donné que le glucose est la principale source d’énergie dans le corps, le corps essaie d’obtenir de l’énergie à partir d’autres sources. Le mécanisme de la gluconéogenèse est lancé - la production de glucose par les cellules en raison de substances de stockage ou d'autres substrats (graisses et protéines). Premièrement, le glycogène hépatique est gaspillé, le tissu adipeux peut également être une source d’énergie. Pour éliminer la faim énergétique, les acides aminés faisant partie des muscles sont utilisés. Par conséquent, l'un des symptômes du diabète est la perte de poids.

Perturbation du métabolisme des graisses. La production d'énergie à partir de graisses et de protéines s'accompagne de la formation de produits nocifs. La dégradation des graisses entraîne une augmentation des taux sanguins de corps cétoniques (l'acétone est particulièrement dangereux), qui ont un effet fortement toxique sur le corps. Avec l'augmentation de la dégradation des graisses, de nombreux triglycérides sont libérés, lesquels sont impliqués dans la formation du cholestérol. Par conséquent, le risque d'athérosclérose augmente.

Violation du métabolisme des protéines. Les protéines dans le corps remplissent de nombreuses fonctions importantes. Par exemple, les globules sanguins, qui jouent un rôle important dans le maintien de l’immunité, sont de nature protéique. Cependant, lorsque les cellules manquent de glucose (le principal substrat énergétique), les acides aminés sont principalement utilisés par le corps pour gagner de l'énergie et ensuite seulement pour assurer d'autres fonctions. Par conséquent, chez les patients diabétiques, la synthèse des globulines et de l'albumine sanguine est altérée. Le corps du patient devient susceptible aux maladies infectieuses.

Diabète, symptômes

Il existe trois principaux symptômes du diabète. Puisque le glucose n'entre pas dans les cellules, les tissus "ressentent la faim" et envoient un signal au cerveau. Le patient semble "réveiller" son appétit accru - polyphagie - c'est le premier signe. Dans ce contexte, une polydipsie apparaît - une sensation de soif accrue et, par conséquent, une polyurie (augmentation de la miction). Avec l'urine du corps en grande quantité laisser des nutriments.
Les autres symptômes importants à surveiller sont:

  • douleur dans le coeur;
  • perte de poids;
  • bouche sèche;
  • mal de tête;
  • douleur dans les muscles du mollet;
  • prurit;
  • irritabilité;
  • troubles du sommeil;
  • augmentation de la fatigue et de la faiblesse.

Les symptômes dépendent des caractéristiques individuelles. Toutefois, si vous remarquez de tels signes, vous devez consulter un médecin dès que possible.

Avec le diabète de type 1, les symptômes se développent très rapidement et surviennent chez les jeunes de moins de 30 ans. La quantité de corps cétoniques augmente fortement dans le sang - cétoacidose, et l'équilibre des protéines - l'hypoglycémie est perturbé. Si le patient n'est pas traité, un coma diabétique peut se développer (la confusion commence en premier, puis la perte de conscience).

Le diabète du second type est appelé par ailleurs diabète chez les personnes âgées. Se développe le plus souvent après 40 ans. Cependant, chaque année, le diabète de type 2 rajeunit. L'apparition de symptômes dans ce cas est progressive, plutôt lente. Les signes sont doux. Il est très difficile de déterminer l'apparition de la maladie. Les complications peuvent ne pas apparaître avant des années. Cependant, plus une personne se rend tard chez le médecin, plus sa santé s'en dégrade. Qu'est-ce que vous devez faire attention. Le plus souvent, le diabète de type 2 se manifeste chez les personnes en surpoids - plus de 80% des patients sont obèses. La déficience visuelle peut aussi être un symptôme. Des maladies du coeur et des reins peuvent résulter de cet état pathologique. Parfois, le patient n’apprend le diabète qu’après un infarctus du myocarde ou un accident vasculaire cérébral.

Complications du diabète

Le diabète est dangereux pour ses complications. Comme mentionné ci-dessus, tous les types de métabolisme sont affectés: glucides, protéines et lipides. Tout dans le corps vise à éliminer la faim énergétique. Par conséquent, le reste des fonctions du corps s'estompe en arrière-plan. La dégradation accrue des graisses et des protéines entraîne l’accumulation de sous-produits nocifs.
Le système cardiovasculaire souffre énormément. Premièrement, les petits vaisseaux sont touchés (angiorétinopathie des yeux, néphropathie des reins et autres organes présentant un réseau de petits vaisseaux sanguins). La défaite des vaisseaux est associée à la libération dans le sang des produits de dégradation accrue des graisses. En raison de l'athérosclérose, les parois des vaisseaux s'épaississent, leur lumière diminue. Une obstruction du sang entraîne une hypoxie tissulaire ainsi que des micro-saignements clairement visibles au cours de la rétinopathie au cours de l'examen de la rétine. Outre les petits vaisseaux, les gros vaisseaux sont également sensibles aux modifications de l'athérosclérose: vaisseaux principaux (aorte, artères des membres, artères rénales) et vaisseaux du coeur (artères coronaires). Les lésions du système cardiovasculaire associées au diabète sont appelées angiopathies diabétiques et entraînent de graves complications: coronaropathie, insuffisance de la circulation sanguine dans le cerveau, accident vasculaire cérébral, insuffisance de la circulation sanguine dans les membres, insuffisance rénale. Une gangrène des membres peut se développer et, en raison de la rétinopathie, une cécité peut se développer.

Diagnostic et traitement du diabète

Si un patient est atteint de diabète de type 1, le traitement vise à éliminer les symptômes et les complications de cette pathologie. Des préparations d'insuline sont nécessaires. L'une des méthodes d'élimination du diabète insulino-dépendant est la greffe de pancréas.

Plus tôt la maladie sera diagnostiquée, plus le patient en sera facilité. S'il est temps de détecter le diabète de type 2 chez une personne, vous pouvez vous passer des préparations d'insuline. La principale chose à surveiller votre santé et faire attention à tout changement.
Il est important de surveiller la glycémie. Son augmentation peut indiquer le développement du diabète. Les patients diabétiques doivent être conscients de ce paramètre. Pour cela, des glucomètres sont utilisés.

Il est également nécessaire de surveiller le fonctionnement du système cardiovasculaire, car il est l’un des premiers à être affecté par cet état pathologique. Même les plus petits changements dans le travail du cœur et des vaisseaux sanguins permettront d'identifier les désordres associés au diabète aux stades précoces. Surveiller le travail du cœur vous permet d’éviter des complications graves. À ce stade, Cardiovisor peut vous aider. Son utilisation vous permet de remarquer les plus petits changements dans le système cardiovasculaire. Le service Kardi.ru permet non seulement de détecter la pathologie commencée, mais également de la prévenir, grâce à la méthode moderne d'analyse des microalternations ECG. L'appareil Cardiovisor n'est pas difficile à maîtriser. Il est facile à utiliser à la maison. Maintenant, vous pouvez toujours être au courant du travail de votre cœur, évitant ainsi les troubles irréversibles qui commencent généralement dans le contexte de la santé apparente.

Il est impossible de se débarrasser complètement du diabète, car le diabète sucré est un état pathologique chronique. Cependant, même avec lui, vous pouvez mener une vie normale et bien remplie.

Comment vivre avec le diabète

Les patients diabétiques ont besoin d'un régime alimentaire spécialement sélectionné, qui vise à normaliser les processus métaboliques dans le corps. Après un diagnostic précis, un certain nombre de médicaments sont prescrits.

La diététique est une alimentation équilibrée. Les patients diabétiques devraient manger moins d'aliments gras. Les aliments doivent être riches en vitamines et en glucides complexes. Afin d'éviter les complications, un entraînement physique thérapeutique est également nécessaire, visant non seulement à maintenir un poids corporel normal, mais également à prévenir les maladies cardiovasculaires. Pour que la maladie ne progresse pas, il faut éviter les situations stressantes.

Traiter le coeur

Trucs et recettes

Diabète et coeur

Les lésions cardiaques sont fréquentes et défavorables au pronostic des complications du diabète. L'insuffisance coronaire est au premier plan de ces patients. Considérez les principales caractéristiques des maladies cardiaques liées au diabète et comment les traiter.

L'effet du diabète sur le coeur et les vaisseaux sanguins

Une maladie cardiaque liée au diabète sucré survient chez de nombreux patients. Environ la moitié des patients développent une crise cardiaque. De plus, dans le diabète, cette maladie survient chez les personnes relativement jeunes.

Troubles de l’activité cardiaque, la douleur est principalement due au fait que de grandes quantités de sucre dans le corps entraînent le dépôt de cholestérol sur les parois des vaisseaux sanguins. Il y a un rétrécissement graduel de la lumière vasculaire. Donc, l'athérosclérose se développe.

Sous l'influence de l'athérosclérose, le patient forme une cardiopathie ischémique. Les patients s'inquiétaient souvent de la douleur au coeur. Il faut dire que, dans le contexte du diabète, c'est beaucoup plus difficile. Et à mesure que le sang s'épaissit, le risque de formation de caillots augmente.

Chez les patients diabétiques, la pression artérielle augmente beaucoup plus souvent. Il provoque des complications après un infarctus du myocarde, le plus commun étant l’anévrisme aortique. En cas de cicatrisation post-infarctus altérée chez les patients, le risque de mort subite augmente considérablement. Le risque de crises cardiaques répétées augmente également.

Qu'est-ce qu'un "coeur diabétique"?

La cardiopathie diabétique est un état de dysfonctionnement du muscle cardiaque chez les patients présentant une compensation du diabète altérée. Souvent, la maladie ne présente pas de symptômes prononcés et le patient ne ressent que des douleurs douloureuses.

Des troubles du rythme cardiaque apparaissent, en particulier une tachycardie, une bradycardie. Le cœur ne peut pas pomper le sang normalement. À partir de charges accrues, sa taille augmente progressivement.

Les manifestations de cette maladie sont:

douleur cardiaque associée à un effort physique; gonflement et essoufflement accrus; les patients s'inquiètent de la douleur, qui n'a pas de localisation claire.

Chez les jeunes, la cardiopathie diabétique survient souvent sans symptômes.

Facteurs de risque pour les diabétiques

Si une personne a développé un diabète, alors sous l'influence de facteurs négatifs, le risque de développer des maladies cardiovasculaires augmente considérablement. Ces facteurs sont:

si quelqu'un avec un diabétique a une crise cardiaque; avec un poids corporel accru; si le tour de taille est augmenté, cela indique une obésité dite centrale, qui résulte de l'augmentation de la quantité de cholestérol dans le sang; augmentation des taux de triglycérides dans le sang; hypertension fréquente; fumer; boire de grandes quantités de boissons alcoolisées.

Infarctus du myocarde dans le diabète sucré

La maladie coronarienne avec diabète menace la vie du patient avec de nombreuses complications dangereuses. Et l'infarctus du myocarde ne fait pas exception: chez les patients souffrant de diabète, un taux de mortalité élevé a été observé.

Caractéristiques de l'infarctus du myocarde chez les patients atteints de diabète tels.

Douleur qui s'étend au cou, aux épaules, aux omoplates et à la mâchoire. La nitroglycérine ne l’arrête pas. Nausée, parfois vomissements. Attention: ces signes sont souvent confondus avec une intoxication alimentaire. Perturbation du rythme cardiaque. Au niveau de la poitrine et du cœur, une douleur aiguë se contracte. Œdème pulmonaire.

Angine de poitrine dans le diabète

En cas de diabète, le risque d'angine augmente deux fois. Cette maladie se manifeste par un essoufflement, des palpitations, une faiblesse. Le patient s'inquiète également de la transpiration excessive. La nitroglycérine atténue tous ces symptômes.

L'angine de poitrine dans le diabète sucré diffère par de telles caractéristiques.

Le développement de cette maladie dépend moins de la gravité du diabète que de sa durée. L'angine de poitrine chez les diabétiques survient beaucoup plus tôt que chez les personnes ne présentant pas d'anomalie du niveau de glucose dans le corps. La douleur avec l'angine est généralement moins prononcée. Chez certains patients, il peut ne pas apparaître du tout. Dans de nombreux cas, les patients souffrent de dysfonctionnements du rythme cardiaque mettant souvent leur vie en danger.

Développement de l'insuffisance cardiaque

Les patients diabétiques peuvent développer une insuffisance cardiaque. Il a de nombreuses fonctionnalités de flux. Pour un médecin, le traitement de tels patients est toujours associé à certaines difficultés.

L'insuffisance cardiaque chez les patients diabétiques se manifeste beaucoup plus tôt. Les femmes sont plus sujettes à la maladie que les hommes. La prévalence élevée de l'insuffisance cardiaque a été prouvée par de nombreux chercheurs.

Le tableau clinique de la maladie se caractérise par les caractéristiques suivantes:

augmentation de la taille du coeur; développement de l'œdème avec les membres bleus; essoufflement causé par la stagnation des liquides dans les poumons; vertiges et fatigue accrue; toux augmentation du besoin d'uriner; l'augmentation du poids corporel causée par la rétention d'eau dans le corps.

Traitement médicamenteux du diabète de coeur

Pour le traitement des maladies cardiaques causées par le diabète sucré, les médicaments de ces groupes sont utilisés.

Antihypertenseurs. L’objectif du traitement est d’atteindre des valeurs de pression artérielle inférieures à 130/90 mm. Toutefois, si l'insuffisance rénale complique l'insuffisance cardiaque, une pression encore plus basse est recommandée. Inhibiteurs de l'ECA. A prouvé une amélioration significative du pronostic de l'évolution de la maladie cardiaque avec l'utilisation régulière de ces fonds. Les bloqueurs des récepteurs de l'angiotensine peuvent arrêter l'hypertrophie du muscle cardiaque. Nommé à tous les groupes de patients ayant une insuffisance cardiaque. Les bêta-bloquants sont capables de réduire la fréquence des contractions cardiaques et la pression artérielle. Les nitrates sont utilisés pour soulager une crise cardiaque. Les glycosides cardiaques sont utilisés pour traiter la fibrillation auriculaire et les œdèmes graves. Cependant, à présent, leur champ d’application est sensiblement réduit. Les anticoagulants sont prescrits pour réduire la viscosité du sang. Diurétique - prescrit pour éliminer l'œdème.

Traitement chirurgical

De nombreux patients souhaitent savoir si un pontage est utilisé pour traiter l'insuffisance cardiaque. Oui, car le shunt donne de réelles chances d’éliminer les obstacles dans le sang et d’ajuster le travail du cœur.

Les indications pour la chirurgie sont:

douleur à la poitrine; une crise d'arythmie; angine de poitrine progressive; gonflement accru; crise cardiaque suspectée; changements brusques sur le cardiogramme.

L'élimination radicale des maladies cardiaques dans le diabète sucré est possible dans les conditions d'un traitement chirurgical. L'opération (y compris la dérivation) est effectuée à l'aide de méthodes de traitement modernes.

La chirurgie pour l'insuffisance cardiaque comprend tels.

Vasodilatation par ballonnet. Il élimine le rétrécissement de l'artère qui alimente le cœur. Pour ce faire, un cathéter est inséré dans la lumière artérielle, à travers lequel un ballon spécial est délivré dans la zone rétrécie de l'artère. Stenting de l'artère coronaire. Un maillage spécial est inséré dans la lumière de l'artère coronaire. Il empêche la formation de plaques de cholestérol. Cette opération ne provoque pas de traumatisme important chez le patient. Le pontage coronarien crée une voie supplémentaire pour le sang et réduit considérablement le risque de rechute. L'implantation d'un stimulateur cardiaque est utilisée dans la dystrophie cardiaque diabétique. L'appareil répond à tous les changements d'activité cardiaque et le corrige. Le risque d'arythmie est considérablement réduit.

Le but de traiter toute déficience de l'activité cardiaque est de porter au maximum ses indicateurs à la norme physiologique. Cela peut prolonger la vie du patient et réduire le risque de complications supplémentaires.

Chez de nombreux patients diabétiques, le cœur est touché. Par conséquent, près de 50% des personnes ont une crise cardiaque. De plus, de telles complications peuvent se développer même à un âge précoce.

L’insuffisance cardiaque associée au diabète sucré est associée à une forte teneur en glucose dans le corps, ce qui entraîne le dépôt de cholestérol sur les parois vasculaires. Cela conduit à un rétrécissement lent de leur lumière et à l'apparition de l'athérosclérose.

Dans le contexte de l'athérosclérose, de nombreux diabétiques développent une maladie coronarienne. De plus, avec l'augmentation du taux de glucose, la douleur dans la région de la localisation de l'organe est plus sévèrement tolérée. De plus, en raison de l’épaississement du sang, le risque de thrombose augmente.

En outre, les diabétiques peuvent souvent augmenter le niveau de pression artérielle, ce qui contribue à la survenue de complications après une crise cardiaque (anévrisme de l'aorte). En cas de mauvaise régénération de la cicatrice post-infarctus, la probabilité de crises cardiaques récurrentes ou même de décès est considérablement accrue. Par conséquent, il est extrêmement important de savoir quels sont les dommages au cœur causés par le diabète sucré et comment traiter une telle complication.

Causes de complications cardiaques et facteurs de risque

L'espérance de vie dans le diabète est réduite en raison de la glycémie constamment élevée. Cette affection s'appelle l'hyperglycémie, ce qui a un effet direct sur la formation de plaques d'athérosclérose. Ces derniers rétrécissent ou bloquent la lumière des vaisseaux sanguins, ce qui conduit à une ischémie du muscle cardiaque.

La plupart des médecins pensent qu'un excès de sucre provoque un dysfonctionnement endothélial, une zone d'accumulation de lipides. En conséquence, les parois des vaisseaux sanguins deviennent plus perméables et des plaques se forment.

L'hyperglycémie contribue également à l'activation du stress oxydatif et à la formation de radicaux libres, qui ont également un effet négatif sur l'endothélium.

Après avoir mené une série d'études, une association a été établie entre la probabilité d'apparition d'une cardiopathie ischémique chez les diabétiques et une augmentation de l'hémoglobine glyquée. Par conséquent, si l'HbA1c augmente de 1%, le risque d'ischémie augmente de 10%.

Diabète sucré et maladies cardiovasculaires deviendront des concepts interdépendants si le patient est exposé à des facteurs indésirables:

l'obésité; si l'un des parents du diabétique a eu une crise cardiaque; tension artérielle souvent élevée; tabagisme; abus d'alcool; la présence de cholestérol et de triglycérides dans le sang.

Quelles maladies cardiaques peuvent être une complication du diabète?

Spécifiez votre sucre ou sélectionnez un sexe pour les recommandations.

La cardiomyopathie diabétique se développe le plus souvent avec l'hyperglycémie. La maladie apparaît lorsque les dysfonctionnements du myocarde chez les patients présentant une compensation de diabète avec facultés affaiblies.

Souvent, la maladie est presque asymptomatique. Mais parfois, le patient s'inquiète de douleurs et de battements cardiaques irréguliers (tachycardie, bradycardie).

Dans le même temps, l'organe principal cesse de pomper le sang et fonctionne en mode intensif, ce qui augmente sa taille. Par conséquent, cette condition s'appelle - coeur diabétique. La pathologie à l'âge adulte peut se manifester par des sensations douloureuses errantes, un gonflement, un essoufflement et une gêne thoracique qui se produisent après un exercice.

La maladie coronarienne du diabète sucré se développe 3 à 5 fois plus souvent que chez les personnes en bonne santé. Il est à noter que le risque de coronaropathie ne dépend pas de la gravité de la maladie sous-jacente, mais de sa durée.

L'ischémie chez les diabétiques survient souvent sans signes marqués, ce qui ne conduit pas rarement au développement d'un infarctus du myocarde sans douleur. De plus, la maladie survient par vagues, lorsque les crises aiguës sont remplacées par une évolution chronique.

Les caractéristiques de la maladie coronarienne en ce qu’après une hémorragie dans le myocarde, dans le contexte d’une hyperglycémie chronique, d’un syndrome cardiaque, d’une insuffisance cardiaque et d’une maladie coronarienne commencent à se développer rapidement. Le tableau clinique de l'ischémie chez les diabétiques:

essoufflement; l'arythmie; essoufflement; douleur pressante dans le coeur; anxiété associée à la peur de la mort.

La combinaison d'ischémie et de diabète peut entraîner un infarctus du myocarde. En outre, ces complications présentent certaines particularités, telles qu'un rythme cardiaque irrégulier, un œdème pulmonaire, des douleurs cardiaques irradiant vers la clavicule, le cou, la mâchoire ou l'omoplate. Parfois, la patiente a des douleurs aiguës au niveau du sein, des nausées et des vomissements.

Malheureusement, de nombreux patients ont une crise cardiaque car ils ne sont même pas conscients de la présence de diabète. Pendant ce temps, les effets de l'hyperglycémie entraînent des complications mortelles.

Chez les diabétiques, le risque de développer une angine est doublé. Ses principales manifestations sont les battements cardiaques fréquents, le malaise, la transpiration et l'essoufflement.

L'angine de poitrine causée par le diabète a ses propres caractéristiques. Ainsi, son développement est influencé non par la gravité de la maladie sous-jacente, mais par la durée des dommages cardiaques. De plus, chez les patients présentant un taux de sucre élevé, un apport sanguin insuffisant au myocarde se développe beaucoup plus rapidement que chez les personnes en bonne santé.

Chez de nombreux diabétiques, les symptômes de l’angine de poitrine sont légers ou complètement absents. Dans ce cas, ils ont souvent des défaillances du rythme cardiaque, qui aboutissent souvent à la mort.

Une autre conséquence du diabète de type 2 est l’insuffisance cardiaque qui, comme d’autres complications cardiaques liées à l’hyperglycémie, a ses propres spécificités. Ainsi, les CHF à forte teneur en sucre se développent souvent à un âge précoce, en particulier chez les hommes. Les symptômes caractéristiques de la maladie comprennent:

membres gonflés et bleus; augmentation de la taille du coeur; mictions fréquentes; fatigue augmentation du poids corporel, due à la rétention d'eau dans le corps; des vertiges; essoufflement; toux

La dystrophie myocardique diabétique entraîne également une perturbation du rythme cardiaque. La pathologie est due à une défaillance des processus métaboliques déclenchée par une déficience en insuline, ce qui rend difficile le passage du glucose dans les cellules du myocarde. En conséquence, les acides gras oxydés s'accumulent dans le muscle cardiaque.

L'évolution de la dystrophie du myocarde conduit à l'apparition de foyers de troubles de la conduction, d'arythmies vacillantes, d'extrasystoles ou de parasystoles. En outre, la microangiopathie associée au diabète contribue à la défaite des petits vaisseaux qui alimentent le myocarde.

La tachycardie sinusale survient en cas de surmenage nerveux ou physique. Après tout, le travail accéléré du cœur est nécessaire pour fournir au corps des nutriments et de l'oxygène. Mais si la glycémie augmente constamment, le cœur est forcé de travailler en mode d'urgence.

Cependant, chez les diabétiques, le myocarde ne peut pas se contracter rapidement. En conséquence, le cœur ne reçoit ni oxygène ni nutriments, ce qui entraîne souvent une crise cardiaque et la mort.

Dans la neuropathie diabétique, une variabilité de la fréquence cardiaque peut se développer. Pour un tel état de nature, une arythmie, résultant de fluctuations de la résistance du système vasculaire périphérique, doit être contrôlée par l'AN.

Une autre complication diabétique est l'hypotension orthostitique. Ils se manifestent en abaissant la pression artérielle. Les symptômes de l'hypertension sont des vertiges, des malaises et des évanouissements. Il se caractérise également par une faiblesse après le réveil et par un mal de tête constant.

Comme une augmentation chronique du taux de sucre dans le sang entraîne de nombreuses complications, il est important de savoir comment renforcer le cœur en cas de diabète et quel traitement choisir si la maladie s'est déjà développée.

Traitement médicamenteux des maladies cardiaques chez les diabétiques

La base du traitement est d'éviter le développement de conséquences possibles et de stopper la progression des complications existantes. Pour ce faire, il est important de normaliser la glycémie à jeun, de surveiller son taux de sucre et de l’empêcher de monter 2 heures après avoir mangé.

À cette fin, dans le diabète de type 2, des agents du groupe des biguanides sont prescrits. C'est la metformine et le siofor.

L'effet de la metformine est dû à sa capacité à inhiber la gluconéogenèse, à activer la glycolyse, ce qui améliore la sécrétion de pyruvate et de lactate dans les muscles et les tissus adipeux. En outre, le médicament empêche le développement de la prolifération des muscles lisses des parois vasculaires et un effet positif sur le coeur.

La posologie initiale est de 100 mg par jour. Cependant, il existe un certain nombre de contre-indications à la prise du médicament, en particulier pour être prudent avec celles qui souffrent du foie.

Siofor est également souvent prescrit en cas de diabète de type 2, ce qui est particulièrement efficace lorsque le régime alimentaire et l’exercice ne contribuent pas à la perte de poids. La dose quotidienne est ajustée individuellement en fonction de la concentration de glucose.

Pour que Siofor soit efficace, sa quantité est constamment évitée - de 1 à 3 comprimés. Mais la dose maximale du médicament ne doit pas dépasser trois grammes.

Siofor est contre-indiqué dans les cas de diabète insulino-dépendant de type 1, d'infarctus du myocarde, de grossesse, d'insuffisance cardiaque et de maladie pulmonaire grave. En outre, le médicament n'est pas pris si le foie ne fonctionne pas bien, les reins et dans un état de coma diabétique. En outre, Siofor ne peut pas être bu si des enfants ou des patients de plus de 65 ans sont traités.

Pour vous débarrasser de l'angine de poitrine, de l'ischémie, et prévenir le développement de l'infarctus du myocarde et d'autres complications cardiaques résultant du diabète, vous devez prendre différents groupes de médicaments:

Antihypertenseurs. ARA - avertissement hypertrophie du myocarde. Bêta-bloquants - normalisant la fréquence des contractions cardiaques et normalisant le niveau de pression artérielle. Diurétiques - réduire les poches. Nitrates - arrêtez une crise cardiaque. Inhibiteurs de l'ECA - ont un effet de renforcement général sur le coeur; Les anticoagulants rendent le sang moins visqueux. Les glycosides sont indiqués pour l'œdème et la fibrillation auriculaire.

De plus en plus, avec le diabète de type 2, accompagné de problèmes cardiaques, le médecin prescrit Dibikor. Il active les processus métaboliques dans les tissus et leur fournit de l'énergie.

Dibikor effet positif sur le foie, le coeur et les vaisseaux sanguins. De plus, 14 jours après le début du traitement, la concentration de sucre dans le sang diminue.

Le traitement médicamenteux de l'insuffisance cardiaque prend des comprimés (250-500 mg) 2 p. par jour Et Dibikor a recommandé de boire pendant 20 minutes. avant de manger. La dose quotidienne maximale est de 3000 mg.

Dibicore est contre-indiqué chez les enfants pendant la grossesse, l’allaitement et en cas d’intolérance à la taurine. De plus, Dibicore ne peut pas être pris avec des glycosides cardiaques et BPC.

Traitements chirurgicaux

Beaucoup de diabétiques s'inquiètent de la manière de traiter l'insuffisance cardiaque par la chirurgie. Le traitement radical est effectué lorsque le renforcement du système cardiovasculaire à l'aide de médicaments n'a pas donné les résultats souhaités. Les indications pour les interventions chirurgicales sont:

changements dans le cardiogramme; si la région de la poitrine est constamment douloureuse; gonflement; l'arythmie; crise cardiaque suspectée; angine progressive.

La chirurgie pour insuffisance cardiaque comprend une vasodilatation au ballonnet. Avec son aide, la zone de rétrécissement d'artère qui nourrit le cœur est éliminée. Au cours de la procédure, un cathéter est inséré dans l'artère et à travers lequel un ballon est amené à la zone à problèmes.

Assez souvent, les stents coronaires sont pratiqués lorsqu’on introduit une construction en maille dans l’artère, ce qui empêche la formation de plaques de cholestérol. Et avec le pontage coronarien, de nouvelles conditions sont créées pour une circulation sanguine libre, ce qui réduit considérablement le risque de récidive.

En cas de dysfonctionnement cardiaque diabétique, un traitement chirurgical avec implantation d'un stimulateur cardiaque est indiqué. Cet appareil enregistre tous les changements dans le travail du cœur et les corrige instantanément, ce qui réduit le risque d'arythmie.

Cependant, avant d'effectuer ces opérations, il est important non seulement de normaliser la concentration de glucose, mais également de compenser le diabète. Depuis l'intervention même mineure (par exemple, ouvrir un abcès, enlever l'ongle), qui est effectuée dans le traitement des personnes en bonne santé en ambulatoire, chez les diabétiques est réalisée dans un hôpital chirurgical.

De plus, avant une intervention chirurgicale importante, les patients hyperglycémiques sont transférés à l'insuline. Dans ce cas, l'introduction de l'insuline simple est montrée (3-5 doses). Et pendant la journée, il est important de contrôler la glycosurie et la glycémie.

Comme le cœur malade et le diabète sont des concepts compatibles, les personnes atteintes de glycémie doivent surveiller régulièrement le fonctionnement du système cardiovasculaire. Il est également important de contrôler la quantité de sucre dans le sang qui a augmenté. En cas d'hyperglycémie aiguë, une crise cardiaque peut survenir, entraînant la mort.

La vidéo de cet article continue sur le thème des maladies cardiaques liées au diabète.

Spécifiez votre sucre ou sélectionnez un sexe pour les recommandations.

Comment le diabète et l'angine de poitrine interagissent-ils et traitent-ils?

L'un des facteurs de risque de la maladie coronarienne est une violation des processus métaboliques dans le corps causés par le diabète. Dans cette maladie, en raison d'un déficit en insuline, la teneur en graisses athérogènes dans le sang augmente.

Les particularités du tableau clinique de la sténocardie sur le fond du diabète sucré incluent le développement fréquent de formes de douleur coronarienne non douloureuses, la progression rapide des symptômes, le risque élevé d'infarctus du myocarde et ses complications. Pour le traitement, vous devez d’abord compenser les manifestations du diabète, car sans cette condition, le résultat ne peut être durable.

Lire dans cet article.

Comment le diabète et l'angine interagissent-ils?

Un risque élevé de développer des maladies du système cardiovasculaire est observé non seulement dans le cas du diabète sucré, mais même chez les patients présentant une tolérance au glucose altérée, c'est-à-dire au stade de la pré-maladie. La raison de cette prédisposition est le rôle de l'insuline dans les processus métaboliques. Une carence en cette hormone entraîne les conséquences suivantes:

  • les tissus adipeux sont détruits et les acides gras entrent dans le sang;
  • la formation de cholestérol dans le foie augmente;
  • le rapport entre les lipoprotéines de basse et haute densité est perturbé dans le sang;
  • le sang devient plus épais, ce qui provoque la formation de caillots sanguins dans les vaisseaux;
  • des taux de glucose élevés simulent la liaison de l'hémoglobine, ce qui augmente le manque d'oxygène dans les tissus, y compris le myocarde.

Cette condition survient lorsque la réponse du récepteur à l'insuline est faible. Par conséquent, le sang contient une hormone suffisante et parfois en excès, mais elle ne peut pas aider les cellules à absorber le glucose. De plus, la libération d'antagonistes de l'insuline stimule l'épaississement de la paroi vasculaire et l'introduction de cholestérol dans celle-ci.

Nous vous recommandons de lire l'article sur la dyspnée avec angor. Vous y apprendrez les causes de l'apparition d'une pathologie, l'essoufflement en tant que manifestation de l'insuffisance cardiaque.

Et voici plus sur le traitement de l'angine.

Quel est le danger du diabète de type 2 en général pour le cœur

L'hyperglycémie (taux de sucre élevé dans le sang) associée au diabète sucré entraîne des lésions de la paroi interne des vaisseaux sanguins et devient vulnérable à la fixation de plaques athérosclérotiques. Le débit sanguin à travers les grandes et petites artères est altéré.

Par conséquent, les diabétiques souffrent souvent de multiples changements dans les vaisseaux coronaires, à mesure qu'ils deviennent plus denses, et leur expansion est difficile. La coagulation sanguine élevée et la myocardiopathie diabétique complètent le tableau clinique.

Une caractéristique du développement de l'ischémie myocardique est asymptomatique. Cela est dû à la destruction d'une partie des fibres nerveuses du cœur. De ce fait, les symptômes typiques surviennent à un stade déjà avancé de la maladie. À cet égard, les symptômes non spécifiques considérés comme l’équivalent d’une attaque douloureuse sont mis en évidence:

  • faiblesse générale
  • transpiration
  • chute de la pression artérielle
  • des épisodes d'essoufflement et des palpitations pendant un exercice normal,
  • interruptions dans le travail du coeur.

L’apparition de tels signes peut servir de base à un examen plus détaillé. Il est recommandé de transmettre le complexe de diagnostic complet à ces catégories de patients atteints de diabète sucré:

  • avec une pression artérielle élevée;
  • avoir un excès de poids;
  • après 45 ans;
  • lorsque des taux sanguins élevés de cholestérol, de triglycérides et de graisses de faible densité sont détectés;
  • souffrant de neuropathie, de rétinopathie et de néphropathie des membres inférieurs;
  • les fumeurs;
  • menant une vie sédentaire.

Il est prouvé qu'environ la moitié de ces patients présentent une maladie coronarienne, même en l'absence de ses symptômes. Le risque d'ischémie myocardique sans douleur augmente avec le développement d'une crise cardiaque. Elle se caractérise par une vaste zone, une pénétration profonde dans toute l'épaisseur du muscle cardiaque, des complications fréquentes telles qu'un anévrisme, une rupture du cœur, des troubles du rythme difficiles à traiter et une grave décompensation de la circulation sanguine.

La détection de la maladie ischémique au stade précoce contribue à prolonger la vie des patients. Compte tenu de la période latente de la période initiale de la maladie cardiaque chez les diabétiques, ils devraient être initialement considérés comme des patients potentiels en cardiologie. Par conséquent, en l'absence de signes évidents, des tests de résistance sont présentés lors de la réalisation d'un ECG ou d'une échographie du coeur, IRM et scanner, angiographie.

Que traiter en premier lieu et comment

Le succès du traitement de la cardiopathie ischémique chez les patients diabétiques dépend entièrement de la manière dont il est possible, avec l’aide d’un régime alimentaire et de médicaments, de compenser les manifestations du diabète.

De plus, pour le myocarde, une glycémie basse est presque aussi dangereuse qu'une glycémie élevée.

Le critère de compensation du diabète est une glycémie comprise entre 5,3 et 7,7 mmol / l. Si le patient prend de l'insuline, sa dose ou sa fréquence d'administration doit être augmentée pour atteindre le taux cible de sucre dans le sang.

Ils peuvent être administrés en même temps que les pilules, ou le patient passe complètement au régime de traitement par insuline intensifié.

Outre la stabilisation de la glycémie sur les indicateurs proches de la normale, le plan de traitement pour les diabétiques souffrant d'angine de poitrine et d'arythmie comprend les domaines suivants:

  • maintenir la pression artérielle ne dépassant pas 130/80 mm Hg. Art.
  • normalisation du pouls et rétablissement du rythme sinusal,
  • réduire le cholestérol sanguin
  • restauration d'une activité de coagulation adéquate,
  • prévention de la thrombose,
  • la nomination de médicaments pour l'expansion des vaisseaux coronaires et des antioxydants,
  • élimination des manifestations de l'insuffisance cardiaque.

Prévention du risque de maladie

Etant donné que le taux de mortalité des patients atteints de diabète sucré dans la très grande majorité des cas est associé à une insuffisance de la circulation coronaire ou cérébrale, afin de réduire le risque d'apparition et de progression des maladies vasculaires, il convient de suivre les recommandations d'un endocrinologue.

Pour les diabétiques, le développement de complications, notamment d'angiopathie et de cardiopathie, est associé à l'observance du traitement et à une nutrition adéquate. Dans le même temps, ces deux facteurs sont presque équivalents. Il est prouvé qu'un régime pauvre en glucides aide non seulement à contrôler l'évolution du diabète sucré, mais également à protéger les vaisseaux sanguins des fluctuations soudaines de la concentration de glucose dans le sang.

Les principales règles de l'alimentation pour l'angine et le diabète sont les suivantes:

  • exclusion des glucides simples - sucre et farine, tous les produits avec leur contenu;
  • rejet des viandes grasses, du poisson, des abats, de l'huile de cuisson, du beurre, du fromage cottage, de la crème et de la crème sure;
  • inclusion suffisante dans le menu de légumes frais, baies salées, fruits;
  • lors de la préparation du régime alimentaire, il convient de prendre en compte l’indice glycémique des produits (pas plus de 55);
  • s'il y a un excès de poids, il est impératif de réduire l'apport calorique et de tenir des jours de jeûne.

L'activité physique dosée est une direction importante dans la prévention des maladies vasculaires. Son niveau minimum est considéré comme une durée totale de 150 minutes par semaine. Cela peut être la marche à un rythme moyen, la natation, le yoga, la thérapie physique.

Nous vous recommandons de lire l'article sur l'ablation de l'angine de poitrine. Vous en apprendrez plus sur l'angine de poitrine stable et ses crises d'épilepsie, ses formes de pathologie et les autres causes de douleur derrière le sternum.

Et voici plus d'informations sur l'infarctus du myocarde dans le diabète sucré.

L'angine de poitrine dans le diabète sucré a une évolution latente et une progression rapide. En raison de troubles de l'innervation et de la circulation sanguine, il peut ne pas y avoir de syndrome douloureux dans le muscle cardiaque. Par conséquent, la maladie ischémique est détectée au stade de modifications prononcées des vaisseaux coronaires.

Afin de poser le diagnostic correctement et le plus tôt possible, un examen complet est nécessaire à l'aide de tests de stress. Le traitement de ces patients prévoit la compensation du diabète, le maintien d'une pression normale, le taux de cholestérol dans le sang et des indicateurs du système de coagulation.

Un régime alimentaire approprié pour les maladies coronariennes aidera à maintenir votre état normal. Des produits et une nutrition utiles pour l'angine de poitrine et l'ischémie du cœur soutiendront le corps.

S'il y a un essoufflement en cas de sténocardie, quels médicaments peuvent être choisis par le médecin. Après tout, il est nécessaire de déterminer quel type d’essoufflement est apparu - stress ou autre. Alors, comment et quoi traiter pour éliminer les symptômes désagréables?

Les diabétiques sont à risque de maladie cardiaque. L'infarctus du myocarde dans le diabète sucré peut entraîner la mort. L'infarctus aigu est rapide. Avec le type 2, la menace est plus grande. Comment est le traitement? Quelles sont ses caractéristiques? Quel régime est nécessaire?

Si le diagnostic "d'angine d'effort" est établi, le traitement sera tout d'abord dirigé sur la cause première du développement du problème, par exemple, les ips. Le traitement médicamenteux de l'angine de poitrine stable a lieu à l'hôpital.

Presque personne n'a réussi à éviter le développement de l'athérosclérose dans le diabète sucré. Ces deux pathologies ont une relation étroite, car une teneur en sucre élevée affecte négativement les parois des vaisseaux sanguins, provoquant le développement de l'athérosclérose des membres inférieurs chez les patients. Le traitement a lieu avec un régime.

L'hypertension artérielle et le diabète sucré sont destructeurs pour les vaisseaux de nombreux organes. Si vous suivez les recommandations du médecin, vous pouvez éviter les conséquences.

Une ischémie myocardique bénigne se rencontre, heureusement, pas si souvent. Les symptômes sont légers, il peut même ne pas y avoir d'angine de poitrine. Les critères de maladie cardiaque détermineront le médecin en fonction des résultats du diagnostic. Les traitements comprennent des médicaments et parfois une intervention chirurgicale.

Pour la première fois, l'angine de poitrine vasospastique de Prinzmetal a débuté en 1959. Ses symptômes se manifestent principalement tôt le matin, au repos. Diagnostic fiable - indicateurs ECG et cardiographie. Le traitement est long, le pronostic dépend du patient.

L'angor post-infarctus peut survenir de 15 à 30 jours après une crise cardiaque. L'angine de poitrine post-infarctus précoce est difficilement traitable, une intervention chirurgicale est nécessaire.

L'effet du diabète sur le travail du coeur et des vaisseaux sanguins

Salutations Les maladies du système cardiovasculaire sont particulièrement importantes dans le monde entier, car elles provoquent un vieillissement précoce, une invalidité de la population et même une mort prématurée.

Parlons des maladies du cœur et des vaisseaux sanguins associées au diabète sucré, de leurs effets, des lésions cardiaques et de la maladie coronarienne (angine de poitrine), du traitement qui attend ces patients.

L'article sera pertinent pour tous les patients en surpoids, prédiabétiques, ainsi que pour la maladie sucrée déjà existante.

Chez les personnes atteintes de diabète de type 2, l'hyperglycémie est un facteur important du développement des maladies coronariennes. Maladie coronarienne, bientôt, maladie coronarienne - maladie cardiaque dont l'issue est un infarctus du myocarde avec développement d'une insuffisance cardiaque. Tout cela conduit à l’invalidité d’une personne, à une qualité de vie réduite et à une mort précoce.

Le diabète et l'effet sur le coeur

Actuellement, dans les pays qui ont connu un succès significatif dans le traitement de la maladie coronarienne, seuls les patients diabétiques sont le seul groupe dans lequel la mortalité chez les hommes a légèrement diminué, et chez les femmes, elle n'a augmenté que de plus en plus. C'est pourquoi les médecins américains de l'American Heart Association ont décidé de classer le diabète sucré parmi les maladies cardiaques.

Les scientifiques estiment que plus de 60% des personnes atteintes de diabète de type 2 réduiront leur espérance de vie en raison de l'apparition de signes précoces de coronaropathie. En outre, chez les hommes atteints de diabète, la mort subite se développe une fois et demie plus souvent et chez les femmes atteintes de diabète, 4 fois plus souvent que chez les personnes des deux sexes non atteintes de diabète.

Le DHI dans le diabète sucré a un type de flux caractéristique. Les plus fréquemment mentionnées sont des variantes indolores de l'évolution de l'IHD, ce qui conduit à une détection ultérieure du problème et au début du traitement. Les manifestations cliniques commencent déjà à apparaître à un stade avancé, lorsque le lit coronaire est affecté de manière significative.

Cela conduit à l'apparition rapide de complications peu après le diagnostic. Malheureusement, chez les femmes, les complications se développent plus rapidement que chez les hommes. Le risque de développer une insuffisance cardiaque chez les femmes est 5,1 fois plus élevé que chez les hommes, il est 2,4 fois plus élevé.

Causes de maladie cardiaque dans le diabète sucré

Alors, pourquoi les personnes atteintes de diabète vivent-elles moins que les autres? Tout cela à cause d'une augmentation chronique de la glycémie. L’hyperglycémie affecte l’athérogenèse, c’est-à-dire la formation de plaques athéroscléreuses, le rétrécissement ou le blocage complet de la lumière des vaisseaux sanguins, ce qui entraîne une ischémie du myocarde (muscle cardiaque).

Comment cet effet de l'hyperglycémie est-il réalisé? Les scientifiques pensent que l'hyperglycémie est la cause du dysfonctionnement endothélial (la paroi interne des vaisseaux sanguins), c'est-à-dire du lieu même où les lipides se déposent, ce qui augmente la perméabilité du mur et crée une plaque. En outre, une teneur élevée en sucre augmente le stress oxydatif et la formation de radicaux libres, qui nuisent également à l'endothélium vasculaire.

Bien entendu, le processus de la défaite est bien plus compliqué, mais je ne vous submergerai pas de termes obscurs. Je pense que le mécanisme principal est clair pour vous. De nombreuses études ont prouvé de manière fiable la relation entre l’augmentation du taux d’hémoglobine glyquée et le risque de maladie coronarienne. Donc, avec une augmentation de 1% d'HbA1c, le risque de maladie coronarienne augmente de 10%.

Mais il a été découvert (l’étude a duré 7 ans) que la glycémie postprandiale (taux de sucre 2 heures après la charge en glucides, c’est-à-dire après avoir mangé) est un facteur plus important dans le développement de la coronaropathie que le taux d’HbA1c. À l'heure actuelle, l'hyperglycémie postprandiale est considérée comme un facteur indépendant dans le développement de la maladie coronarienne du diabète sucré.

Pour prouver mes propos, donnez des chiffres. Un certain nombre d'études ont montré qu'une augmentation de la glycémie 2 heures après un repas (supérieure à 9 mmol / l) avec un niveau normal de sucre dans les doigts (inférieur à 6,1 mmol / l) et d'HbA1c normal s'accompagnait d'une double multiplication du risque de cardiopathie ischémique et de mort subite. Par conséquent, tout d’abord, lors de l’évaluation de la compensation du diabète sucré, il ne faut pas se laisser guider par le taux de sucre ou de HbA1c, mais par le taux de sucre dans le sang après avoir mangé.

Et en fait, comment ça va? La plupart des diabétiques sont limités à de rares mesures du taux de sucre le matin à jeun et donnent parfois à l'hémoglobine glyquée, alors que leur taux de sucre postprandial est complètement inconnu.

Coronaropathie (coronaropathie, angine de poitrine), diabète sucré et lipides

En outre, la violation du rapport des différents types de lipides (dyslipidémie) a également une grande influence sur l'athérogenèse. Même suggéré le terme "dyslipidémie diabétique."

Les composants de cette dyslipidémie sont:

  • augmentation des triglycérides (hypertriglycéridémie)
  • augmentation des lipoprotéines de basse densité (LDL)
  • réduction des lipoprotéines de haute densité (HDL)

L'augmentation des triglycérides en tant que facteur de développement de la maladie coronarienne n'a été envisagée que récemment. Dans une vaste étude, il a été prouvé qu'avec une augmentation de ces lipides, le risque de développer des maladies cardiovasculaires chez les hommes augmente de 30% et chez les femmes de 75%.

Le rôle de la réduction du HDL (bon cholestérol) dans le développement des maladies coronariennes est déjà bien connu. Quel que soit le niveau de cholestérol LDL («mauvais» cholestérol conditionnel), le risque de maladie coronarienne est d'autant plus élevé que la concentration de HDL dans le sang est basse. En réduisant la concentration de HDL de seulement 0,1 mmol / l, le risque de développer un angor et un infarctus du myocarde est multiplié par 1,5.

L'augmentation de la fraction de lipoprotéines de basse densité est un facteur de risque indépendant de coronaropathie. Une athérogénicité accrue est associée à une circulation plus longue dans le sang. La petite taille des particules et leur concentration élevée facilitent leur pénétration dans la paroi vasculaire à travers l'endothélium. C'est ce type de cholestérol qui est capturé dans la paroi vasculaire par les macrophages, après quoi ce complexe (LDL + macrophage) se transforme en cellules mousseuses, à partir desquelles se compose la plaque d'athérosclérose.

Hyperinsulinisme et maladies vasculaires dans les cardiopathies ischémiques

L’un découle de l’autre, c’est-à-dire que la résistance initiale à l’insuline des tissus entraîne une libération encore plus importante d’insuline par le pancréas, afin de la surmonter et ainsi augmenter la résistance.

L'augmentation du niveau d'insuline (hyperinsulinémie) ne passe pas pour le corps comme ça, sans laisser de trace. Une insuline élevée est un facteur prédictif indépendant de l'infarctus du myocarde et du décès par coronaropathie, indépendamment de l'âge, de l'indice de masse corporelle, de la tension artérielle, du glucose, du cholestérol, du tabagisme et de l'exercice. En d'autres termes, des taux d'insuline élevés augmentent le risque dans tous les cas, le cas échéant.

L'insuline en grande quantité affecte la paroi vasculaire en raison de son effet sur le système de coagulation, tandis que la coagulation est accélérée, l'adhésion des plaquettes augmente, ce qui contribue à la formation de caillots sanguins intravasculaires pouvant se former sur la plaque d'athérosclérose endommagée, contribuant ainsi au recouvrement de la lumière du vaisseau.

De plus, un excès d'insuline provoque un épaississement de la couche basale de la paroi vasculaire, rétrécissant encore plus la lumière.

Traitement cardiaque pour le diabète

Que peut-on conclure de cet article? Pour arrêter ou ralentir le processus d'athérosclérose des vaisseaux coronaires (vaisseaux cardiaques), il vous faut:

  • Normalisez non seulement la glycémie à jeun, mais assurez-vous également que la glycémie deux heures après un repas se situe dans la plage normale (pas plus de 7,8 à 8,0 mmol / l).
  • Normaliser les lipides (triglycérides, lipoprotéines de basse densité et lipoprotéines de haute densité).
  • Éliminer la résistance à l'insuline, et avec elle va l'hyperinsulinémie.

Lorsque le degré de vasoconstriction a atteint un niveau critique, ainsi que des plaques instables, les médecins recommandent une intervention chirurgicale. Actuellement, divers types d'opérations sont en cours d'exécution, par exemple un pontage coronarien ou la pose de stents sur des vaisseaux cardiaques (voir la photo ci-dessous).

En parallèle, on prescrit à ces patients des médicaments qui affectent le tonus vasculaire et les développent. Ceux-ci incluent les médicaments nitroglycérine. En outre, quand une plaque instable est prescrit des médicaments pour la stabiliser. Ce sont principalement des statines.

Toutes ces mesures sont appliquées en cas de maladie coronarienne avancée. Pour sa prévention et dans les premières étapes d'un changement de mode de vie et de nutrition.

Je parle de cela dans presque chaque article du mien. Qui d'autre ne sait pas, abonnez-vous aux mises à jour de blogs et soyez avec nous. Et là-dessus, j'ai tout. Abonnez-vous pour recevoir de nouveaux articles sur votre courrier électronique et cliquez sur les boutons des réseaux sociaux directement sous l'article.

Lebedeva Dilyara Ilgizovna, endocrinologue, avec chaleur et soin

Dilya! Merci beaucoup pour l'article car pour moi c'est important et intéressant !! Tout semblait compréhensible, mais des questions se posent toujours, par exemple: comment réduire l'excès d'insuline lors des injections. Cela signifie qu'il faut s'en tenir strictement au chlore (si une réduction est nécessaire) et au traitement du sucre qui est retourné à l'original, en d'autres termes, ne pas surdoser les glucides consommés. Et si, par exemple, j’ai légèrement haché et utilisé une collation dans l’après-midi pour le deuxième ou le deuxième petit-déjeuner, il serait superflu jusqu’à la collation de l’après-midi, vous pouvez l’utiliser pour aggraver l’état des navires. Ou mieux piquer avant la collation elle-même. Peut-être que mes questions confuses, mais elles me semblent si importantes. (Les plaques ne sont déjà vraiment pas très grandes). De plus, j’ai encore pris l’habitude de tout peser (et ce n’est pas difficile pour moi) de piquer avant un en-cas, mais je ne le casserai pas, mais il arrive parfois qu’un peu d’insuline supplémentaire reste. Ce sont les pensées à voix haute! Dilyarochka s'il vous plaît aider à comprendre.

A Propos De Nous

Le sulfate de déhydroépiandrostérone est le progéniteur de toutes les hormones sexuelles et stéroïdiennes du corps humain.Il est synthétisé dans le cortex surrénalien à partir du précurseur du cholestérol avec la cortisone.