Insuline dans le diabète

Les taux de glycémie élevés nécessitent un traitement constant. L’insuline prick pour le diabète est le traitement le plus populaire, le plus abordable et le plus efficace. L'insulinothérapie est prescrite sans faute si le type 1 est diagnostiqué et parfois avec un diabète de type 2. Dans certains cas, l’insuline est une mesure nécessaire, dans d’autres, le désir du patient, mais dans tous les cas, il est nécessaire de s’engager avec responsabilité dans l’utilisation du médicament.

Pourquoi prendre de l'insuline pour le diabète?

Le rôle de l'insuline dans le sang est de transférer le glucose dans la cellule à travers la membrane. L'application améliore le métabolisme des hydrocarbures et normalise le métabolisme en général. Le remède concerne 68% des tissus du corps humain, mais les tissus adipeux et musculaires sont les plus touchés, la circulation sanguine, la respiration et la capacité du corps à stocker de l'énergie dépendent de leur activité. La dose d'insuline est le seul moyen de réduire le taux de sucre dans le sang, ce qui est obtenu grâce à de tels processus:

  • augmentation de l'absorption de glucose dans les cellules;
  • activation des enzymes qui libèrent de l'énergie et décomposent le glucose;
  • synthèse du glycogène, qui se dépose dans les muscles et le foie;
  • diminution de la formation de glucose dans le foie.

Il est largement admis que le remède n’est efficace que contre le diabète du premier type, mais il est possible de prendre le médicament même lorsque la maladie est du second type.

Variétés d'insuline

Il existe plusieurs types d'outils utilisés dans le diabète. Chacun des médicaments a ses propres caractéristiques. Ils sont différenciés en fonction de la manière dont l'effet se manifeste et du taux de sucre dans le sang. Allouer:

Les médicaments de remplacement des hormones sont divisés en quatre catégories en fonction de la durée d'exposition.

  • médicaments ayant des effets ultra-rapides sur le corps (les médicaments vont de pair avec l'hormone produite dans le corps humain);
  • médicaments à exposition rapide;
  • Drogues "moyennes";
  • médicaments à long terme.

Jusqu'en 1978, pour les diabétiques, l'insuline bovine et porcine était la seule issue. Après développement génétique, les scientifiques ont établi la production artificielle d'hormone de croissance humaine en 1982, après quoi les matières animales n'étaient plus utilisées. La meilleure insuline développée au cours des dernières années dans le diabète de type 2 est monochrome hautement purifiée. Cet outil est utilisé même si le médicament est mal absorbé par le corps, il est également recommandé de l'utiliser pour le traitement de l'enfant.

Quand l'insuline est-elle prescrite?

Le premier et principal indicateur lors de la prescription du médicament - DM de type I. Avec la maladie, l'excès de glucose dans les cellules sanguines a un effet toxique sur le corps et l'introduction d'insuline est le seul moyen de le neutraliser. Si un patient est atteint de diabète de type 2, il observe les règles et le taux de glucose ne diminue pas, une insulinothérapie est prescrite. L'insulinothérapie est prescrite dans les cas de:

Posologie: calcul correct de l'insuline

Déterminer la dose de fonds requise dès la première application est impossible. Pour minimiser le risque d'hypoglycémie, il est préférable de réduire délibérément la première dose. La dose d'insuline augmente progressivement. Après seulement quelques jours de mesure régulière de la glycémie avec un glucomètre, vous pouvez déterminer la quantité de médicament à injecter pour obtenir cet effet. La quantité optimale pour un usage unique est d'environ 4,6 mmol / l, à administrer avant et après les repas. La dose minimale admissible à laquelle le niveau de sucre dans le sang diminue est d'au moins 3,5 mmol. L'algorithme de calcul de la quantité requise pour un diabétique comprend les mesures suivantes:

  1. Calcul d'une dose unique pour la première utilisation avant les repas.
  2. 1 injection du médicament.
  3. Repas dans 25 - 45 minutes après la nourriture.
  4. Mesurer la glycémie.
  5. Si le taux de sucre est inférieur à 3,5 ± 0,3 mmol / l, utilisez des comprimés de glucose.
  6. Après avoir mangé - re-mesure de la glycémie.
  7. Dans les jours suivants, une dose est administrée en fonction des performances du lecteur.
Retour à la table des matières

Comment piquer un médicament?

Le meilleur moyen d'administrer une substance aux diabétiques qui travaillent en permanence est d'administrer de l'insuline deux fois par jour. Avant de commencer à utiliser le médicament, vous devez déterminer le type d’insuline dont le patient a besoin et se familiariser avec les règles de conservation. Il est également important de choisir la bonne seringue à insuline, elle doit correspondre au volume du flacon de médicament. L'effet du remède sera plus efficace s'il est injecté par voie sous-cutanée dans l'estomac. Une injection dans la cuisse, la fesse ou l'épaule est plus lente. La technique d’insuline consiste à faire un pli sur le corps avec le pouce et l’index au site d’injection et à injecter le médicament en dessous. Il arrive que des patients tentent de diluer un type d'insuline entre eux - il est formellement interdit de le faire.

Après l'injection et avant l'injection, l'alcool n'est pas nécessaire, car l'aiguille de la seringue pour le produit est très fine et le risque d'infection est extrêmement faible.

Traitement sans insuline: un mythe?

Arrêtez de prendre des injections d'insuline assez problématique. En règle générale, le médicament est «planté» presque immédiatement et il est injecté de manière continue. Le traitement du diabète de type 2 sans insuline est possible, mais uniquement si une hémoglobine glyquée élevée était un indicateur d’une forme décompensée de la maladie. Dans ce cas, vous pouvez refuser les injections et aller à la pilule. Après 30 jours de traitement, des analyses répétées sont effectuées et si le taux de sucre a chuté de plus de 1,5%, le traitement du diabète avec des pilules est poursuivi. Si l'indicateur est inférieur, le passage à l'insuline est répété. Il est important de surveiller en permanence le taux de glucose dans le sang en cas de refus d'injections. Si les moyens de la tablette ne vous aident pas, vous devriez consulter un médecin et continuer à mettre des injections. Si vous essayez de réduire votre taux de sucre élevé sans insuline, il est important de vous conformer strictement à un régime faible en carbone et de faire de l'exercice régulièrement.

L'efficacité des différents moyens

Souvent, au lieu du traitement traditionnel, les patients commencent à rechercher des méthodes alternatives de traitement du diabète, craignant une dépendance à l'insulinothérapie. L'un de ces moyens est le substitut traditionnel - le glucagon. Les scientifiques affirment que le taux de sucre ainsi obtenu peut être maintenu même avec le diabète de type 1. De plus, avec une utilisation régulière, la maladie peut être transformée en une forme asymptomatique. Cette conclusion, les médecins sont venus après l'introduction du médicament souris génétiquement modifiées.

Groupes de médicaments pour remplacer l'insuline

En plus des injections, les comprimés peuvent être efficaces dans le traitement du diabète sucré, en stimulant la production de l’hormone pancréatique, en éliminant le risque de non-perception et en maintenant les niveaux d’insuline de manière normale. Ramasser de tels médicaments ne peut que médecin après toutes les études de diagnostic nécessaires.

Diabète de type 2 d'insuline

L’insuline dans le diabète de type 2 est un outil indispensable pour garder votre glycémie normale et vous protéger contre les complications. Il est possible de se passer d'injections de l'hormone hypoglycémiante uniquement dans les cas bénins, mais pas pour une maladie d'intensité modérée ou élevée. Beaucoup de diabétiques sont tendus lorsqu'ils sont assis sur des pilules et qu'ils ont un taux de glucose élevé. Colite d'insuline pour garder le sucre normal, sinon les complications du diabète vont se développer. Ils peuvent vous rendre invalide ou au début de votre tombe. Avec un taux de sucre de 8,0 mmol / L et plus, procédez immédiatement au traitement du diabète de type 2 avec de l'insuline, comme décrit ci-dessous.

Insuline dans le diabète de type 2: un article détaillé

Comprenez que commencer l’insulinothérapie n’est pas une tragédie et n’est pas la fin du monde. Au contraire, les injections prolongeront votre vie et amélioreront sa qualité. Ils protégeront contre les complications aux reins, aux jambes et à la vue.

Par où commencer?

Tout d’abord, faites un test sanguin pour le peptide C. La décision de piquer ou non l'insuline dans le diabète de type 2 est prise en fonction de ses résultats. Si vous avez un faible taux de peptide C, vous devrez piquer de l'insuline au moins pendant les périodes d'infection virale respiratoire aiguë, d'intoxication alimentaire et d'autres maladies aiguës. La plupart des patients qui utilisent le traitement étape par étape du diabète de type 2 peuvent bien vivre sans injections quotidiennes. Lorsque vous vous présentez au laboratoire pour tester le peptide C, vous pouvez contrôler votre hémoglobine glyquée en même temps.

Dans tous les cas, pratiquez vos injections avec une seringue à insuline sans douleur. Vous serez étonné de voir à quel point c'est facile. Avec un stylo seringue - la même chose, tout est facile et sans douleur. L'habileté à administrer de l'insuline est très utile en cas de rhume, d'intoxication alimentaire ou d'une autre affection aiguë. Pendant ces périodes, il peut être nécessaire d’injecter temporairement de l’insuline. Sinon, l'évolution du diabète pourrait s'aggraver pour le reste de votre vie.

Les patients atteints de diabète de type 2 traités à l'insuline ont des difficultés:

  • fournissez-vous des médicaments importés de haute qualité;
  • calculer correctement le dosage;
  • mesurer le sucre fréquemment, tenir un journal quotidien;
  • analyser les résultats du traitement.

Mais la douleur des injections n'est pas un problème grave, car il n'y en a pratiquement pas. Plus tard, vous allez rire de vos vieilles peurs.

Après un certain temps, l'administration d'insuline par voie sous-cutanée à faibles doses peut être ajoutée à ces agents selon un schéma choisi individuellement. Votre dose d'insuline sera 3 à 8 fois plus basse que celle habituelle des médecins. En conséquence, il n’est pas nécessaire de subir les effets secondaires de l’insulinothérapie.

Les objectifs et les méthodes de traitement du diabète de type 2, décrits sur ce site, sont presque complètement différents des recommandations standard. Cependant, les méthodes de Dr. Bernstein aident, et la thérapie standard - pas très, comme vous avez déjà vu. L’objectif réel et réalisable est de maintenir le taux de sucre de manière constante entre 4,0 et 5,5 mmol / l, comme chez les personnes en bonne santé. Ceci est garanti pour protéger contre les complications du diabète sur les reins, la vue, les jambes et les autres systèmes du corps.

Pourquoi le diabète est-il prescrit pour le diabète de type 2?

À première vue, le fractionnement de l'insuline dans le diabète de type 2 n'est pas nécessaire du tout. Parce que le niveau de cette hormone dans le sang des patients est généralement normal, voire même élevé. Cependant, tout n'est pas si simple. Le fait est que chez les patients atteints de diabète de type 2, des attaques du système immunitaire se produisent sur les cellules bêta du pancréas qui produisent de l'insuline. Malheureusement, de telles attaques surviennent non seulement dans le diabète de type 1, mais également dans le diabète de type 2. À cause d'eux, une partie importante des cellules bêta peut mourir.

Les causes du diabète de type 2 sont l'obésité, une mauvaise alimentation et un mode de vie sédentaire. Beaucoup de personnes d'âge moyen et âgé sont en surpoids. Cependant, ils ne développent pas tous le diabète de type 2. Qu'est-ce qui détermine si l'obésité va se transformer en diabète? De la prédisposition génétique aux attaques auto-immunes. Parfois, ces attaques sont si graves que seules les injections d'insuline peuvent les compenser.

Quels sont les indicateurs de sucre pour passer de la pilule à l'insuline?

Tout d’abord, étudiez la liste des pilules nocives pour le diabète de type 2. Immédiatement refuser de les accepter, indépendamment de vos indicateurs de sucre. Les injections d’insuline, si elles sont utilisées correctement, peuvent prolonger votre vie. Et les pilules nocives le réduisent, même si le taux de glucose est temporairement réduit.

Ensuite, vous devez surveiller le comportement du sucre tout au long de la journée, par exemple pendant la semaine. Utilisez votre lecteur plus souvent, ne sauvegardez pas les bandelettes réactives.

Le seuil de glucose dans le sang est compris entre 6,0 et 6,5 mmol / l.

Il se peut qu’à un moment donné votre sucre dépasse régulièrement cette valeur, malgré le strict respect du régime alimentaire et la prise de la dose maximale de metformine. Cela signifie que le pancréas ne fait pas face à la charge de pointe. Il est nécessaire de l’appuyer soigneusement par des injections d’insuline à faible dose afin que les complications du diabète ne se développent pas.

Le plus souvent, il y a des problèmes avec un indicateur de sucre le matin à jeun. Pour que ce soit normal, il vous faut:

  1. Du début de la soirée au dîner, jusqu'à 18h-19h
  2. La nuit, piquez un peu d'insuline prolongée.

Mesurez également le niveau de glucose 2 à 3 heures après un repas. Il peut être régulièrement élevé après le petit-déjeuner, le déjeuner ou le dîner. Dans ce cas, vous devez piquer de l'insuline rapide (courte ou ultra-courte) avant ces repas. Vous pouvez aussi essayer d’introduire une insuline étendue le matin, en plus de l’injection, ce que vous faites la nuit.

Ne pas accepter de vivre avec du sucre 6.0-7.0 mmol / l, et même plus, plus haut! Parce qu'avec de tels indicateurs, les complications chroniques du diabète se développent, bien que lentement. En utilisant des injections, portez votre performance à 3,9-5,5 mmol / l.

Vous devez d’abord suivre un régime à faible teneur en glucides. Il est lié à la metformine. Avec un taux de sucre de 8,0 mmol / l et plus, vous devez commencer immédiatement à piquer l'insuline. Complétez ensuite avec des comprimés de Metformin avec une augmentation progressive de la dose quotidienne au maximum.

Après le début des injections devraient continuer à suivre un régime et à prendre de la metformine. Le taux de glucose doit être maintenu de manière constante dans la plage de 4,0 à 5,5 mmol / l, comme chez les personnes en bonne santé. Le médecin peut vous dire que le sucre 6.0-8.0 mmol / l est excellent. Mais ce n'est pas vrai, car les complications chroniques du diabète se développent, bien que lentement.

Puis-je prendre de l'insuline dans des pilules au lieu de coups?

Malheureusement, l'insuline est détruite dans le tractus gastro-intestinal par l'action de l'acide chlorhydrique et des enzymes digestives. Il n'y a pas de pilule efficace contenant cette hormone. Les entreprises pharmaceutiques ne mènent même pas de recherche dans cette direction.

Aérosol d'inhalation développé. Cependant, cet outil ne peut pas assurer la précision du dosage. Par conséquent, il ne devrait pas être utilisé. Les patients atteints de diabète de type 2 qui mangent beaucoup de glucides sont obligés de s'injecter eux-mêmes d'énormes doses d'insuline. Ils ne feront pas ± 5-10 U du temps. Mais pour les diabétiques qui suivent un régime pauvre en glucides, cette erreur est inacceptable. Cela peut représenter 50 à 100% de la dose totale requise.

À ce jour, il n’existe aucun autre moyen réel d’administrer de l’insuline, à l’exception des injections. Nous répétons que ces injections sont pratiquement indolores. Essayez de vous procurer des médicaments importés de haute qualité et apprenez également à calculer correctement le dosage. En résolvant ces problèmes, vous pouvez gérer les injections.

Quelle insuline vaut mieux piquer?

Aujourd'hui, parmi les types d'insuline étendus, le meilleur est Tresiba. Parce qu'il agit le plus longtemps et le plus en douceur. Cela aide particulièrement à normaliser le sucre le matin à jeun. Cependant, ce médicament est nouveau et coûteux. Il est peu probable que vous puissiez l'obtenir gratuitement.

Levemir et Lantus sont utilisés depuis plus de 10 ans et se sont également bien recommandés. Pourvu que vous suiviez un régime pauvre en glucides et que vous vous mettiez au travail, prenez des doses soigneusement calculées, et non les doses gigantesques auxquelles les médecins sont habitués.

La transition vers une nouvelle insuline, chère et coûteuse, Tresiba n’élimine pas la nécessité de suivre un régime alimentaire à faible teneur en glucides.

Consultez également l'article «Types d'insuline et leurs effets». Comprenez la différence entre les médicaments courts et ultra-courts, pourquoi il n’est pas recommandé d’utiliser le protafan à insuline moyenne.

Comment choisir le type d'insuline et calculer le dosage?

Si vous avez souvent beaucoup de sucre le matin à jeun, vous devez commencer par de longues injections d'insuline la nuit. Avec une glycémie normale le matin à jeun, vous pouvez commencer par introduire un médicament à action rapide avant les repas. Un schéma thérapeutique d’insuline est une liste de 1 à 3 types d’insuline, ainsi que des indications sur le moment auquel elles doivent être pilées et à quelles doses. Il est sélectionné individuellement, après avoir accumulé en quelques jours des informations sur la dynamique du sucre au cours de chaque jour. Tenez également compte de la durée de la maladie, du poids corporel du patient et d'autres facteurs affectant la sensibilité à l'insuline.

Lire plus d'articles:

La plupart des médecins recommandent le même régime d'insuline à chaque diabétique, sans se plonger dans les caractéristiques individuelles de sa maladie. Une telle méthode ne peut pas donner de bons résultats. On prescrit habituellement la dose initiale d'un long médicament de 10 à 20 U par jour. Pour les patients qui suivent un régime pauvre en glucides, cette dose peut être trop élevée et provoquer une hypoglycémie (glycémie basse). Seule une approche individuelle préconisée par le Dr Bernstein et le site Web Endocrin-Patient.Com sont réellement efficaces.

Est-il possible de ne piquer que de l'insuline à action prolongée, sans faire court?

Habituellement, dans le diabète de type 2, vous devez commencer par des injections d’insuline prolongées et espérer que les médicaments à action rapide ne seront pas nécessaires. Cela signifie que le patient suit déjà un régime alimentaire faible en glucides et prend de la metformine.

Dans les cas graves, il est impossible de se passer de l’insuline courte insérée avant les repas, en plus des injections d’insuline prolongée le soir et le matin. Si votre échange de glucose est gravement altéré, utilisez deux types d’insuline en même temps, ne soyez pas paresseux. Vous pouvez essayer le jogging et la musculation. Cela permet de réduire considérablement la dose d'insuline, voire d'annuler les injections. Lire plus ci-dessous.

Combien de fois par jour avez-vous besoin de piquer de l'insuline?

La réponse à cette question est strictement individuelle pour chaque patient. De nombreux diabétiques ont besoin de piquer de l'insuline étendue la nuit pour ramener le sucre à la normale le matin à jeun. Cependant, pour certains, cela n'est pas nécessaire. En cas de diabète grave, vous devrez peut-être injecter de l'insuline rapide avant chaque repas. Dans les cas bénins, le pancréas sans injection s'adapte bien à l'absorption des aliments.

Il est nécessaire de mesurer la glycémie avec un glucomètre au moins 5 fois par jour pendant la semaine:

  • le jeûne du matin;
  • 2 ou 3 heures après le petit déjeuner, le déjeuner et le dîner;
  • la nuit avant de se coucher.

Vous pouvez même mesurer davantage juste avant les repas.

En collectant ces informations, vous comprendrez:

  1. Combien de doses d'insuline dont vous avez besoin par jour.
  2. Quel devrait être sur la dose.
  3. Quels types d'insuline dont vous avez besoin - étendue, rapide ou les deux à la fois.

Ensuite, vous augmenterez ou diminuerez la dose en fonction des résultats de l'injection précédente. Après quelques jours, les doses et le programme d'injections optimaux seront clairement identifiés.

  • à quels indicateurs de sucre vous devez piquer l'insuline, et à quoi - non;
  • Quelle est la dose maximale admissible par jour?
  • la quantité d'insuline dont vous avez besoin pour 1 glucide XE;
  • combien de 1 U réduit la glycémie;
  • combien d'insuline il me faut pour réduire le sucre de 1 mmol / l;
  • que se passe-t-il si vous injectez une dose forte (par exemple, double);
  • le sucre ne tombe pas après l'injection d'insuline - causes possibles;
  • Quelle est la dose d'insuline lorsque l'apparition d'acétone dans les urines.

Une personne atteinte de diabète de type 2 peut-elle être traitée simultanément avec de l'insuline et des pilules?

En règle générale, c’est ce qui doit être fait. Les médicaments contenant de la metformine augmentent la sensibilité du corps à l'insuline, aident à réduire les doses et le nombre d'injections. N'oubliez pas que l'activité physique fonctionne plusieurs fois mieux que la metformine. Et le traitement principal pour le métabolisme du glucose avec facultés affaiblies est un régime alimentaire faible en glucides. Sans elle, l'insuline et les pilules ne fonctionnent pas bien.

Il convient ici de répéter le lien vers la liste des médicaments nocifs pour le diabète de type 2. Arrêtez immédiatement de prendre ces médicaments.

Quel devrait être le régime alimentaire après que le diabète de type 2 ait commencé à être traité à l'insuline?

Une fois que le diabète de type 2 a commencé à être traité à l'insuline, vous devez continuer à suivre un régime alimentaire faible en glucides. C'est le seul moyen de bien contrôler la maladie. Les diabétiques, qui se permettent d’utiliser des aliments illicites, sont obligés de piquer d’énormes doses de cette hormone. Cela provoque des sauts de sucre dans le sang et un malaise permanent. Plus le dosage est élevé, plus le risque d'hypoglycémie est élevé. En outre, l'insuline provoque un gain de poids, un vasospasme, une rétention d'eau dans le corps. Tout cela augmente la pression artérielle.

Regardez une vidéo sur les effets des protéines, des lipides et des glucides sur la glycémie.

Limitez les glucides dans votre alimentation pour réduire les doses et évitez les effets secondaires énumérés ci-dessus.

Quels aliments devez-vous manger après avoir commencé à fractionner l'insuline produite par le diabète de type 2?

Examiner la liste des aliments interdits et abandonner complètement leur utilisation. Mangez des aliments approuvés. Ils sont non seulement en bonne santé, mais toujours savoureux et satisfaisant. Essayez de ne pas trop manger. Cependant, il n'est pas nécessaire de limiter trop l'apport en calories et de ressentir une sensation chronique de faim. De plus, c'est nocif.

La médecine officielle dit que vous pouvez utiliser des aliments illégaux, surchargés en glucides, en les recouvrant d'injections de fortes doses d'insuline. C'est une mauvaise recommandation, ne la suivez pas. Parce que ce régime entraîne des sauts de sucre dans le sang, le développement de complications aiguës et chroniques du diabète.

Il est nécessaire de renoncer à 100% à l'utilisation de produits interdits, sans faire d'exception pour les vacances, les week-ends, les voyages d'affaires ou les voyages à visiter. Les régimes diététiques à faible teneur en glucides ne conviennent pas aux diabétiques, en particulier les régimes Ducane et Tim Ferris.

Si vous le souhaitez, vous pouvez périodiquement mourir de faim pendant 1 à 3 jours, voire plus longtemps. Cependant, ce n'est pas nécessaire. Vous pouvez contrôler le diabète de type 2 et maintenir votre taux de sucre stable normalement sans jeûner. Avant de jeûner, comprenez comment vous devez ajuster la dose d'insuline au moment du jeûne.

De nombreuses personnes atteintes de diabète de type 2 s'intéressent au régime cétogène LCHF. Le passage à ce régime contribue à réduire la dose d'insuline, voire à abandonner les injections quotidiennes. Regardez une vidéo détaillée sur la nutrition cétogène. Découvrez quels sont ses avantages et ses inconvénients. Dans le clip vidéo, Sergey Kushchenko explique la différence entre ce régime et un régime à faible teneur en glucides, selon la méthode du Dr. Bernstein. Comprenez comment perdre vraiment du poids en modifiant votre alimentation. En savoir plus sur l'utilisation des régimes céto pour la prévention et le traitement du cancer.

Lisez aussi l'article «Régime alimentaire pour le diabète de type 2». En savoir plus sur le régime alimentaire d'Elena Malysheva, le végétarisme, la LCHF, le régime cétogène. De nombreux diabétiques craignent que le passage à des aliments faibles en glucides augmente leur goutte. Lisez à ce sujet dans l'article, ainsi que d'autres effets secondaires possibles.

Combien de temps les patients atteints de diabète de type 2 qui sont passés de la pilule à l'insuline vivent-ils?

Cela dépend de la motivation du diabétique. Si une personne veut vraiment vivre, alors la médecine est impuissante :). Les patients qui s'injectent intelligemment de l'insuline vivent heureux pour toujours. Les injections les protègent des complications des reins, de la vue et des pieds, ainsi que des crises cardiaques et des accidents vasculaires cérébraux.

La transition vers l'insuline n'est pas un signe de fin proche, mais plutôt une chance de rétablir la santé, de prolonger la vie. Lisez également un article sur le traitement du diabète de type 2 chez les personnes âgées. Il détaille comment déterminer l'espérance de vie.

Qu'est-ce qui est moins nocif: injecter de l'insuline ou prendre des pilules?

L'insuline et les comprimés, lorsqu'ils sont utilisés à bon escient, ne font pas de mal, mais aident plutôt les diabétiques. Ces remèdes protègent les patients des complications liées à une altération du métabolisme du glucose et prolongent la vie. Leur utilité a été prouvée par des recherches scientifiques à grande échelle ainsi que par la pratique quotidienne.

Cependant, l'utilisation d'insuline et de pilules doit être alphabétisée. Les patients diabétiques qui sont motivés à vivre longtemps ont besoin de bien comprendre leur traitement. En particulier, examinez la liste des médicaments nocifs pour le diabète de type 2 et refusez immédiatement de les prendre. Passez de la pilule à l’insuline si vous en avez l’indication.

Que se passe-t-il si un diabétique assis sur de l'insuline boit une pilule de metformine?

La metformine est un médicament qui augmente la sensibilité à l'insuline et réduit la dose requise. Plus la dose d'insuline requise est faible, plus les injections sont stables et plus il est susceptible de perdre du poids. Ainsi, la prise de metformine apporte des avantages significatifs.

Les patients atteints de diabète de type 2 traités à l'insuline ont généralement intérêt à prendre de la metformine en plus des injections. Cependant, il est peu probable que vous remarquiez les effets d'un seul comprimé en état d'ébriété. Théoriquement, un seul comprimé de metformine peut augmenter la sensibilité à l'insuline à un point tel qu'une hypoglycémie (faible taux de glucose) se produira. Cependant, dans la pratique, c'est très improbable.

Est-il possible de remplacer l'insuline par des pilules de Diabeton MB, de Maninil ou d'Amaryl?

Le diabète MB, Manin et Amaril, ainsi que leurs nombreux homologues - ce sont des pilules nocives. Ils réduisent temporairement la glycémie. Cependant, contrairement aux injections d'insuline, elles ne prolongent pas la vie des patients atteints de diabète de type 2, mais en raccourcissent même la durée.

Les patients qui veulent vivre longtemps, vous devez rester à l'écart de ces médicaments. Vol acrobatique - obligez vos ennemis atteints de diabète de type 2 à prendre des pilules nuisibles tout en suivant un régime équilibré en calories. Cela peut aider des articles de revues médicales.

Que faire si ni les pilules ni l'insuline ne vous aident?

Les comprimés cessent d'aider lorsqu'un patient atteint de diabète de type 2 a un pancréas complètement épuisé. Dans de tels cas, la maladie devient en réalité un diabète de type 1. Il est nécessaire de commencer de toute urgence à piquer l'insuline jusqu'à ce qu'un trouble de la conscience se soit développé.

L'insuline fait toujours baisser le sucre dans le sang, sauf si elle est gâtée. Malheureusement, c'est un médicament très fragile. Il s’effondre dès la moindre température de stockage hors tolérance, à la hausse comme à la baisse. De plus, l'insuline contenue dans les stylos à seringue ou les cartouches nuit aux rayons directs du soleil.

Dans les pays de la CEI, la détérioration de l’insuline est devenue catastrophique. Cela se produit non seulement dans les pharmacies, mais aussi dans les entrepôts de gros, ainsi que pendant le transport et le dédouanement. Les patients ont de très grandes chances d’acquérir ou de se débarrasser de l’insuline endommagée qui ne fonctionne pas. Lisez l'article «Règles pour le stockage de l'insuline» et faites ce qui y est écrit.

Pourquoi la glycémie augmente-t-elle même après le passage de la pilule à l'insuline?

Probablement, le diabétique continue à utiliser des aliments interdits. Ou les doses d'insuline qu'il reçoit sont insuffisantes. N'oubliez pas que les patients obèses atteints de diabète de type 2 sont moins sensibles à l'insuline. Ils ont besoin de doses relativement élevées de cette hormone pour obtenir un effet réel des injections.

Que se passe-t-il si vous arrêtez de craquer l'insuline?

En raison du manque d'insuline dans les cas graves, la glycémie peut atteindre 14-30 mmol / l. Ces diabétiques ont besoin de soins médicaux d'urgence et meurent souvent. Le trouble de la conscience causé par l'hyperglycémie chez les patients atteints de diabète de type 2 est appelé coma hyperglycémique. C'est mortel. Cela arrive souvent chez les personnes âgées qui contrôlent leur maladie par négligence.

Pour la plupart des lecteurs de cette page, le coma hyperglycémique n'est pas une menace réelle. Leur problème peut être des complications chroniques du diabète. N'oubliez pas qu'ils se développent avec tout indicateur de glycémie supérieur à 6,0 mmol / l. Cela correspond à un taux d'hémoglobine glyquée de 5,8 à 6,0%. Bien sûr, plus le sucre est élevé, plus les complications se développent rapidement. Mais même avec des indicateurs de 6,0 à 7,0, des processus négatifs sont déjà en cours.

Insuline dans le diabète de type 2: conversations avec des patients

Ils entraînent souvent la mort par attaque cardiaque ou accident vasculaire cérébral précoce. Ces causes de décès ne sont généralement pas associées au diabète, afin de ne pas aggraver les statistiques officielles. Mais en fait, ils sont liés. Chez certains diabétiques, le système cardiovasculaire est si robuste qu’une crise cardiaque ou un accident vasculaire cérébral précoce n’arrive pas. Ces patients ont suffisamment de temps pour se familiariser avec les complications des reins, des jambes et de la vue.

Ne croyez pas les médecins qui prétendent que la glycémie 6.0-8.0 est sans danger. Oui, les personnes en bonne santé ont de telles valeurs de glucose après avoir mangé. Mais ils ne tiennent pas plus de 15-20 minutes, et pas plusieurs heures d'affilée.

Une personne atteinte de diabète de type 2 peut-elle temporairement passer à l'insuline?

Les patients atteints de diabète de type 2 doivent commencer à piquer de l'insuline, si suivre un régime alimentaire contenant peu de glucides et prenant de la metformine (medformine) n'aide pas suffisamment. Les objectifs glycémiques sont de 3,9 à 5,5 mmol / l de façon constante 24 heures sur 24. Il est nécessaire de commencer les injections d'insuline à faibles doses, en les augmentant progressivement jusqu'à ce que le taux de glucose reste dans les limites spécifiées.

Une augmentation significative de l'activité physique peut aider à annuler les injections d'insuline. Le jogging, ainsi que la musculation au gymnase ou à la maison, contribuent à atteindre cet objectif. Demandez ce qu'est le qi-mendiant. Malheureusement, l’entraînement physique des diabétiques n’aide pas tous à sauter de l’insuline. Cela dépend de la gravité de vos troubles métaboliques du glucose.

Est-il possible de revenir de l'insuline aux pilules? Comment faire ça?

Essayez d’utiliser une activité physique pour augmenter la sensibilité de votre corps à l’insuline. Si vous réussissez, votre propre hormone, qui produit le pancréas, suffira à maintenir le sucre stable dans des conditions normales. Sous la norme se réfère aux indicateurs de 3.9-5.5 mmol / l 24 heures par jour.

Le niveau de glucose devrait être normal:

  • le jeûne du matin;
  • la nuit avant de se coucher;
  • avant de manger;
  • 2-3 heures après chaque repas.

Il est recommandé de combiner cardio et musculation. Le jogging est le meilleur pour renforcer le système cardiovasculaire. Il est plus accessible que la natation, le vélo et le ski de fond. Vous pouvez effectivement faire des exercices de musculation à la maison et dans les terrains de jeu de la rue, sans avoir à aller au gymnase. Si vous aimez le fer dans la salle de gym, cela fonctionnera également.

Une activité physique régulière augmente non seulement la sensibilité à l'insuline du corps, mais apporte également de nombreux autres avantages. En particulier, il protège contre les problèmes articulaires et les autres maladies typiques liées à l’âge.

Supposons que vous ayez réussi à augmenter la sensibilité du corps à l'insuline. Il est devenu possible de se passer d'injections les jours ordinaires. Cependant, vous ne devez pas jeter le stylo à insuline, mais le mettre dans le coin le plus éloigné. Parce qu'il peut être nécessaire de reprendre temporairement les injections lors d'un rhume ou d'autres maladies infectieuses.

Les infections augmentent les besoins en insuline du diabétique de 30 à 80%. Parce que la réponse inflammatoire du corps réduit la sensibilité à cette hormone. Bien que le patient atteint de diabète de type 2 ne se soit pas rétabli et que l'inflammation ne soit pas passée, il est nécessaire de prendre particulièrement soin du pancréas. Si nécessaire, soutenez son introduction d'insuline. Concentrez-vous sur la glycémie. Déterminez auprès d'eux si vous devez reprendre temporairement les injections. Si vous ignorez ce conseil, après un bref rhume, l'évolution du diabète peut s'aggraver pour le reste de votre vie.

Le jeûne médical aidera-t-il à éviter les injections d'insuline?

Le diabète de type 2 est dû au fait que votre corps ne tolère pas les glucides alimentaires, en particulier les glucides raffinés. Pour maîtriser la maladie, vous devez mettre en place un système d’abstinence totale à l’utilisation d’aliments interdits. Après que vous faites cela, il n'y a pas besoin de mourir de faim. Les produits autorisés sont sains, mais nourrissants et savoureux. Le site Web Endocrin-Patient.Com souligne à tout moment que les patients atteints de diabète de type 2 peuvent maintenir une glycémie normale et stable sans recourir à la famine.

Certains patients sont paresseux pour penser et construire un système, mais ils veulent obtenir des résultats instantanés avec l'aide de la famine. Après avoir quitté le jeûne, ils ont de nouveau un besoin incontrôlable d’hydrocarbures nocifs. L'alternance des périodes de jeûne et de gourmandise avec les glucides est un moyen garanti pour les diabétiques d'entrer rapidement dans la tombe. Dans les cas graves, une psychothérapie peut être nécessaire pour rompre le cercle vicieux.

Apprenez le traitement étape par étape du diabète de type 2 et faites ce qu’il indique. Aller à un régime faible en glucides. Ajoutez-y de la metformine, de l'insuline et de l'activité physique. Une fois votre nouveau régime stabilisé, vous pouvez essayer un autre rapide. Bien que ce ne soit pas particulièrement nécessaire. Les avantages du jeûne sont douteux. Vous allez dépenser beaucoup d'énergie pour développer une habitude à cet égard. Il vaut mieux prendre l'habitude de faire de l'éducation physique régulière.

Insuline pour diabétiques

Le diabète de type 1 est une maladie chronique qui nécessite un traitement continu et le contrôle de la santé du patient. Il est également important de respecter les principes d'une bonne nutrition et de mener une vie saine. Mais c’est l’insuline dans le diabète de type 1 qui est le principal médicament sans lequel il est presque impossible d’aider le patient.

Informations générales

Aujourd'hui, les injections d'insuline sont la seule possibilité de traiter le diabète de type 1 et de maintenir le patient en bon état. Partout dans le monde, les scientifiques mènent des recherches constantes sur des moyens alternatifs d'aider ces patients. Par exemple, les médecins parlent de la possibilité théorique de synthétiser artificiellement des cellules bêta saines du pancréas. Ensuite, ils prévoient de greffer des patients pour se débarrasser du diabète. Mais jusqu'à présent, cette méthode n'a pas passé les essais cliniques et il est impossible d'obtenir un tel traitement, même dans le cadre d'une expérience.

Tous les patients ne peuvent pas accepter psychologiquement le diagnostic immédiatement, certains pensent que, avec le temps, le sucre se normalise sans traitement. Mais, malheureusement, dans le diabète insulinodépendant, cela ne peut pas arriver tout seul. Certaines personnes ne commencent à piquer de l'insuline qu'après la première hospitalisation, alors que la maladie s'est déjà bien développée. Il vaut mieux ne pas en parler, mais le plus tôt possible pour commencer le traitement correct et corriger un peu le mode de vie habituel.

La découverte de l'insuline a été une révolution en médecine, car les patients diabétiques vivaient très peu et leur qualité de vie était bien pire que celle des personnes en bonne santé. Les médicaments modernes permettent aux patients de mener une vie normale et de se sentir bien. Les jeunes femmes avec ce diagnostic, en raison du traitement et du diagnostic, peuvent même dans la plupart des cas devenir enceintes et avoir des enfants. Par conséquent, il est nécessaire de ne pas aborder l’insulinothérapie sous l’angle des restrictions éventuelles à la vie, mais plutôt comme l’opportunité réelle de préserver la santé et le bien-être pendant de nombreuses années.

Si vous suivez les recommandations du médecin concernant l’insulinothérapie, le risque d’effets secondaires du médicament sera réduit au minimum. Il est important de conserver l'insuline conformément aux instructions, d'injecter les doses prescrites par le médecin et de surveiller la date de péremption. Vous trouverez plus d'informations sur les effets secondaires de l'insuline et sur les règles qui vous aideront à l'éviter dans cet article.

Comment faire des injections?

L'efficacité de l'insuline dépend de l'exactitude de la technique d'injection et donc du bien-être du patient. Un algorithme approximatif pour l'introduction de l'insuline est le suivant:

  1. Le site d’injection doit être traité avec un antiseptique et bien séché avec des lingettes pour que l’alcool soit complètement évaporé de la peau (avec l’introduction d’insuline, cette étape n’est plus nécessaire, car ils contiennent des agents désinfectants spéciaux).
  2. Les seringues à insuline doivent obtenir la quantité d'hormone nécessaire. Vous pouvez initialement collecter un peu plus d’argent, puis libérer l’air de la seringue jusqu’au point exact.
  3. Libérez l'air en vous assurant qu'il n'y a pas de grosses bulles dans la seringue.
  4. Des mains propres doivent former un pli de peau et y injecter un médicament en un mouvement rapide.
  5. L'aiguille doit être retirée en tenant le site d'injection avec du coton. Masser le site d'injection n'est pas nécessaire.

L’une des règles principales pour administrer l’insuline est de l’obtenir directement sous la peau, pas dans la région musculaire. L'injection intramusculaire peut entraîner une absorption insuffisante de l'insuline et une douleur, ainsi qu'un gonflement dans cette zone.

Il est souhaitable de modifier la zone d’administration d’insuline: par exemple, le matin, vous pouvez injecter de l’insuline dans l’estomac, au déjeuner - dans la cuisse, puis dans l’avant-bras, etc. Cela devrait être fait afin d'éviter la lipodystrophie, c'est-à-dire l'amincissement du tissu adipeux sous-cutané. Dans la lipodystrophie, le mécanisme d'absorption de l'insuline est perturbé et il est possible qu'il ne pénètre pas dans les tissus aussi rapidement que nécessaire. Cela affecte l'efficacité du médicament et augmente le risque de sauts de glycémie soudains.

Thérapie d'injection pour le diabète de type 2

L'insuline dans le diabète sucré de type 2 est rarement utilisée, car cette maladie est davantage associée à des troubles métaboliques au niveau cellulaire plutôt qu'à une production insuffisante d'insuline. Normalement, cette hormone est produite par les cellules bêta du pancréas. Et, en règle générale, dans le diabète de type 2, ils fonctionnent relativement normalement. Le taux de glucose dans le sang augmente en raison de la résistance à l'insuline, c'est-à-dire de la diminution de la sensibilité des tissus à l'insuline. En conséquence, le sucre ne peut pas pénétrer dans les cellules sanguines, mais s'accumule dans le sang.

Dans les cas de diabète de type 2 grave et de chutes fréquentes de la glycémie, ces cellules peuvent mourir ou altérer leur activité fonctionnelle. Dans ce cas, pour normaliser la situation, le patient devra injecter de l'insuline soit temporairement, soit de manière permanente.

En outre, des injections d'hormones peuvent être nécessaires pour maintenir le corps pendant les périodes de transmission de maladies infectieuses, qui constituent un véritable test pour l'immunité des diabétiques. Le pancréas à ce stade peut produire une quantité insuffisante d'insuline, en raison de l'intoxication du corps, il en souffre également.

Pour le diabète de type 2 léger, les patients se débrouillent souvent sans même des comprimés hypoglycémiants. Ils contrôlent la maladie uniquement à l'aide d'un régime alimentaire spécial et d'un effort physique léger, sans oublier les visites régulières chez le médecin et la mesure de la glycémie. Mais dans les périodes où l'insuline est prescrite pour une détérioration temporaire, il est préférable de suivre les recommandations afin de garder la possibilité de contrôler la maladie à l'avenir.

Types d'insuline

Au moment de l'action, toutes les insulines peuvent être divisées en groupes suivants:

  • action ultracourte;
  • courte durée d'action;
  • intérimaire;
  • action prolongée.

L'insuline ultracourte commence à agir 10 à 15 minutes après l'injection. Son effet sur le corps dure 4-5 heures.

Les médicaments à action rapide commencent à agir en moyenne une demi-heure après l'injection. La durée de leur influence est de 5-6 heures. L'insuline Ultrashort peut être administrée soit immédiatement avant un repas, soit immédiatement après. Il est recommandé d’administrer de l’insuline courte uniquement avant de manger, car elle commence à agir moins vite.

L'insuline à action moyenne lorsqu'elle pénètre dans l'organisme ne commence à réduire le sucre qu'après 2 heures, et le temps de son action générale - jusqu'à 16 heures.

Les médicaments prolongés (prolongés) commencent à affecter le métabolisme des glucides au bout de 10 à 12 heures et ne sont pas excrétés par le corps avant 24 heures ou plus.

Tous ces médicaments ont des tâches différentes. Certaines d'entre elles sont introduites immédiatement avant un repas afin de mettre un terme à l'hyperglycémie post-prandiale (augmentation du taux de sucre après un repas).

Des insulines moyennes et prolongées sont administrées pour maintenir le taux de sucre cible de manière continue tout au long de la journée. Les doses et le mode d'administration sont choisis individuellement pour chaque diabétique, en fonction de son âge, de son poids, des caractéristiques de l'évolution du diabète et de la présence de maladies concomitantes. Il existe un programme gouvernemental pour la délivrance d'insuline aux patients souffrant de diabète, qui prévoit la fourniture gratuite de ce médicament à tous ceux qui en ont besoin.

Rôle de l'alimentation

Quel que soit le type de diabète, à l'exception de l'insulinothérapie, il est important que le patient suive un régime. Les principes de la nutrition thérapeutique sont similaires chez les patients atteints de différentes formes de cette maladie, à quelques différences près. Chez les patients atteints de diabète insulino-dépendant, le régime alimentaire peut être plus étendu, car ils reçoivent cette hormone en externe.

Avec une thérapie choisie de manière optimale et un diabète bien compensé, une personne peut presque tout manger. Bien sûr, nous ne parlons que de produits sains et naturels, car les produits semi-finis et la malbouffe sont exclus pour tous les patients. Dans le même temps, il est important d'administrer correctement l'insuline aux diabétiques et de pouvoir calculer correctement la quantité de médicament nécessaire, en fonction du volume et de la composition de l'aliment.

La base du régime alimentaire d'un patient chez qui on a diagnostiqué un trouble métabolique devrait être:

  • fruits et légumes frais à indice glycémique faible ou moyen;
  • produits laitiers faibles en gras;
  • céréales avec glucides lents dans la composition;
  • viande et poisson diététiques.

Les diabétiques traités à l'insuline peuvent parfois se payer du pain et des bonbons naturels (s'ils ne souffrent pas de complications de la maladie). Les patients atteints du second type de diabète doivent suivre un régime alimentaire plus strict, car dans leur cas, le traitement repose sur la nutrition.

La viande et le poisson sont également très importants pour le corps affaibli du patient, car ils sont une source de protéines, qui est en fait un matériau de construction pour les cellules. Les plats de ces produits sont mieux cuits à la vapeur, au four ou bouillis, cuits. Il est nécessaire de privilégier les variétés de viande et de poisson faibles en gras et de ne pas ajouter beaucoup de sel lors de la cuisson.

Les aliments gras, frits et fumés ne sont pas recommandés pour les patients atteints de n'importe quel type de diabète, quels que soient le type de traitement et la gravité de la maladie. Cela est dû au fait que de tels plats surchargent le pancréas et augmentent le risque de maladies du système cardiovasculaire.

Les diabétiques doivent pouvoir calculer le nombre d'unités de pain dans les aliments et la dose d'insuline requise afin de maintenir un taux de sucre dans le sang ciblé. En règle générale, l'endocrinologue explique toutes ces subtilités et nuances lors de la consultation. Il est également enseigné dans les «écoles du diabète», qui fonctionnent souvent dans des centres et des cliniques endocrinologiques spécialisés.

Quoi d'autre est important de savoir sur le diabète et l'insuline?

Probablement, tous les patients qui ont déjà posé ce diagnostic sont préoccupés par la question de savoir combien de personnes vivent avec le diabète et comment la maladie affecte la qualité de la vie. Il n’ya pas de réponse sans équivoque à cette question, puisque tout dépend de la gravité de la maladie et de l’attitude de la personne à l’égard de sa maladie, ainsi que du stade auquel elle a été découverte. Plus tôt un patient atteint de diabète de type 1 commence une insulinothérapie, plus il a de chances de mener une vie normale pendant de nombreuses années.

Le médecin doit choisir le médicament, toute tentative d’auto-traitement peut se terminer en larmes. D'habitude, le patient est d'abord pris avec une insuline étendue qu'il prendra le soir ou le matin (mais il est parfois recommandé de se faire piquer deux fois par jour). Passez ensuite au calcul de la quantité d’insuline courte ou ultracourte.

Il est conseillé aux patients d'acheter des balances de cuisine afin de connaître le poids exact, le contenu calorique et la composition chimique de la capsule (la quantité de protéines, de graisses et de glucides qu'elle contient). Afin de sélectionner correctement la dose d'insuline courte, le patient doit mesurer la glycémie trois jours avant un repas, ainsi que 2,5 heures après celui-ci, puis consigner ces valeurs dans un journal individuel. Il est important qu'en ces jours de choix d'une dose de médicament, la valeur énergétique des plats qu'une personne mange pour le petit-déjeuner, le déjeuner et le dîner soit identique. Ce peut être un aliment varié, mais il doit contenir la même quantité de graisse, de protéines et de glucides.

Lors du choix d'un médicament, les médecins recommandent généralement de commencer par des doses d'insuline plus faibles et de les augmenter progressivement au besoin. Un endocrinologue évalue l’augmentation du taux de sucre pendant la journée, avant et après les repas. Tous les patients n'ont pas besoin de piquer de l'insuline courte à chaque fois avant de manger - certains d'entre eux doivent faire de telles injections une ou plusieurs fois par jour. Il n’existe pas de schéma standard d’administration du médicament, il est toujours mis au point par le médecin individuellement pour chaque patient, en tenant compte des caractéristiques de la maladie et des données de laboratoire.

En cas de diabète, il est important que le patient trouve un médecin compétent qui peut l’aider à trouver le traitement optimal et lui dire comment s’adapter plus facilement à une nouvelle vie. L'insuline avec le diabète de type 1 est la seule chance pour les patients de rester en bonne santé pendant une longue période. En suivant les recommandations des médecins et en maîtrisant le sucre, une personne peut mener une vie bien remplie, qui diffère peu de celle de personnes en bonne santé.

Insuline dans le diabète

Insuline pour diabétiques

L'insuline dans le diabète est prescrite pour compenser sa déficience dans le corps et éliminer les risques de complications. Pour les diabétiques souffrant d'une maladie insulino-dépendante, l'administration régulière de ces médicaments est une nécessité vitale et, pour l'affection de type 2, ils ne sont prescrits que sous certaines conditions.

Quand une personne ne peut pas se passer d'insuline? Comment le médecin identifie-t-il ce besoin et prescrit-il un traitement?

Quand l'insuline est-elle administrée?

Le diabétique n'a pas toujours besoin d'injections supplémentaires, mais il existe des situations où l'insuline est prescrite pour une administration intermittente ou continue. Les indications pour cela sont les états suivants:

Pendant de nombreuses années, j'ai étudié le problème du diabète. C’est terrible quand tant de personnes meurent et encore plus de personnes deviennent handicapées à cause du diabète.

Je m'empresse d'informer la bonne nouvelle: le Centre de recherche en endocrinologie de l'Académie des sciences médicales de Russie a réussi à mettre au point un médicament qui guérit complètement le diabète sucré. À l'heure actuelle, l'efficacité de ce médicament approche les 100%.

Autre bonne nouvelle: le ministère de la Santé a réussi à adopter un programme spécial qui compense le coût total du médicament. En Russie et dans les pays de la CEI, les diabétiques peuvent obtenir un remède GRATUITEMENT!

  • Diabète insulinodépendant (type 1).
  • Acidocétose
  • Coma - diabétique, hyperlaccidémique, hyperglycémique.
  • Accouchement et accouchement sur fond de diabète.

Il existe aujourd'hui une pratique de gestion de la grossesse pour les femmes atteintes de diabète, mais dans ce cas, un contrôle strict est requis.

Si le coma diabétique survient dans le premier type de diabète, il s'accompagne d'une cétocidose et d'une déshydratation critique. Le deuxième type de maladie ne provoque dans ce cas que la déshydratation, mais il peut être total.

La liste des indications continue:

  • Si le diabète non insulinodépendant n'est pas traité par d'autres moyens, le traitement ne donne pas une dynamique positive.
  • Il y a une perte de poids importante dans le diabète.
  • Le développement de la néphropathie diabétique, accompagné d'un échec de la fonction de libération d'azote des néphrons rénaux dans le diabète de type 2.
  • La présence d'une décompensation significative du diabète sucré de type 2, qui peut survenir en raison de divers facteurs - stress, maladies infectieuses, blessures, interventions chirurgicales, exacerbation de maladies chroniques.

Selon les statistiques, l'insuline dans le diabète de type 2 est placée chez 30% des patients.

Informations de base sur les préparations d'insuline

Les entreprises pharmacologiques modernes proposent une large gamme de préparations d’insuline, qui diffèrent par la durée de l’exposition (action à court, moyen, long ou long terme) et par le degré de purification:

  • mono-picks - avec un petit mélange (dans la norme);
  • monocomposant - médicaments presque parfait nettoyage.

En outre, la spécificité de l'insuline pour les diabétiques peut varier: certains médicaments sont dérivés de matériel animal.

Sois prudent

Selon l’OMS, 2 millions de personnes meurent chaque année du diabète et des complications qu’il entraîne. En l'absence de soutien qualifié du corps, le diabète entraîne diverses sortes de complications, détruisant progressivement le corps humain.

La gangrène diabétique, la néphropathie, la rétinopathie, les ulcères trophiques, l’hypoglycémie, l’acidocétose sont les complications les plus fréquemment rencontrées. Le diabète peut également entraîner le développement d'un cancer. Dans presque tous les cas, le diabétique meurt, soit aux prises avec une maladie douloureuse, ou se transforme en une véritable personne handicapée.

Qu'est-ce que les personnes atteintes de diabète? Le Centre de recherche endocrinologique de l'Académie des sciences médicales de Russie a réussi à faire du remède un véritable traitement du diabète sucré.

À l’heure actuelle, le programme fédéral "Healthy Nation" est en cours, dans le cadre duquel chaque résident de la Fédération de Russie et de la CEI reçoit ce médicament SANS DROGUE. Des informations détaillées, consultez le site officiel du ministère de la Santé.

Cochons, baleines et baleines à insuline usagées, mais les experts recommandent de l’utiliser pour le traitement de la viande de porc, car elle ne provoque pratiquement pas d’effets secondaires

En outre, l'insuline humaine, que les scientifiques ont appris à synthétiser à l'aide de gènes clonés d'origine artificielle, est également très efficace et hypoallergénique.

Un aperçu des moyens d'insuline

Plusieurs variantes d’injections d’insuline sont proposées, chacune présentant un certain nombre de nuances.

Tableau numéro 1. Types de moyens pour les injections d'insuline

Quand l'insuline est prescrite pour le diabète

Une certaine quantité de glucose est nécessairement présente dans le sang de chaque personne. Tout écart par rapport à la norme du sucre dans toutes les directions a de graves conséquences. L'indicateur est inférieur aux signaux minimaux concernant l'intoxication du corps et supérieur au nombre maximal de patients menacés par le diabète.

Tout le monde sait qu'il faut maintenir une quantité suffisante de glucose dans le sang. Toute personne qui a atteint l'âge de maturité ou qui a une prédisposition héréditaire devrait faire l'objet de tests réguliers. Il est préférable de savoir à l'avance quel sucre est utilisé pour prescrire l'insuline afin de comprendre ses propres analyses sans l'explication des médecins.

Peur de l'insuline

Beaucoup font de leur mieux pour reporter le jour où ils devront s'asseoir bien serrés sur l'aiguille. En effet, en cas de diabète sucré, l'insuline est tout simplement nécessaire et, en fait, il est bon de pouvoir soutenir le corps de cette manière.

Nos lecteurs écrivent

À 47 ans, on m'a diagnostiqué un diabète de type 2. Pendant plusieurs semaines, j'ai pris près de 15 kg. La fatigue constante, la somnolence, le sentiment de faiblesse, la vue a commencé à s'asseoir.

Quand j'ai eu 55 ans, je me suis régulièrement injecté de l'insuline, tout allait très mal. La maladie a continué à se développer, des attaques périodiques ont commencé, l'ambulance m'a littéralement renvoyée du monde à venir. Tout le temps je pensais que ce temps serait le dernier.

Tout a changé quand ma fille m'a donné un article sur Internet. Je ne sais pas à quel point je lui suis reconnaissant. Cet article m'a aidé à me débarrasser du diabète sucré, une maladie supposément incurable. Les deux dernières années ont commencé à bouger davantage. Au printemps et en été, je vais au pays tous les jours, je fais pousser des tomates et je les vends sur le marché. Les tantes se demandent comment j'arrive à le faire, d'où toutes mes forces et mon énergie viennent, elles ne croiront jamais que j'ai 66 ans.

Qui veut vivre une longue vie énergique et oublier pour toujours cette terrible maladie, prenez 5 minutes et lisez cet article.

Tôt ou tard, tous les patients atteints de diabète de type 2 doivent faire face à une situation dans laquelle l'insuline est prescrite. Cela aide non seulement à prolonger la vie, mais aussi à éviter les terribles conséquences et symptômes de cette maladie. Un certain type de diagnostic doit être confirmé pour pouvoir prescrire un médicament d'une telle gravité, sinon il ne jouera qu'un rôle négatif.

Caractéristiques de l'insuline dans le corps

Au départ, tout dans le corps est pensé en détail. Fonctionne du pancréas, dans lequel il y a des cellules bêta spéciales. Ils sont responsables de la production d'insuline. À son tour, il compense le diabète.

Les médecins n’ont pas diagnostiqué immédiatement l’insuline diabétique, ils ont d’abord essayé de rétablir la santé par d’autres moyens. Une variété de médicaments sont prescrits, les changements de mode de vie, les patients d'un régime très strict doivent suivre. Au cas où il n'y aurait pas de résultat approprié ou avec le temps, ces méthodes cesseraient de fonctionner, alors l'insuline est nécessaire pour les diabétiques. Le pancréas est appauvri de façon naturelle chaque année et il est nécessaire de vérifier les indicateurs afin de savoir exactement quand passer à l'insuline.

Pourquoi l'insuline commence à piquer

Un pancréas en bonne santé est stable et peut produire une quantité suffisante d'insuline. Cependant, avec le temps, il devient trop petit. Il y a plusieurs raisons à cela:

  • trop de sucre contenu. Nous parlons ici d'une augmentation significative de plus de 9 mmol;
  • erreurs de traitement, il peut s'agir de formes non standard;
  • trop de médicaments.

Une augmentation de la quantité de glucose dans le sang oblige à poser la question suivante: lorsqu’un diabète sucré est appelé, un certain type de diagnostic nécessite une injection. Naturellement, il s’agit d’insuline, qui manque sous forme de substance pancréatique, mais la posologie du médicament et la fréquence d’administration sont déterminées par le médecin.

Histoires de nos lecteurs

A gagné le diabète à la maison. Un mois a passé depuis que j'ai oublié les sauts de sucre et la consommation d'insuline. Oh, comme je souffrais, évanouissements constants, appels ambulanciers. Combien de fois je suis allée chez un endocrinologue, mais on me dit seulement “Prends de l'insuline”. Et maintenant, la 5ème semaine s'est écoulée, car le taux de sucre dans le sang est normal, pas une seule injection d'insuline, et tout cela grâce à cet article. Toute personne atteinte de diabète - lisez bien!

Lire l'article complet >>>

Le développement du diabète

La première chose à laquelle il faut prêter attention est une augmentation de la glycémie. Déjà, l'indicateur est plus de 6 mmol / l dans le sang, indique qu'il est nécessaire de modifier le régime alimentaire. Dans le même cas, si l'indicateur atteint neuf, il convient de prêter attention à la toxicité. Cette quantité de glucose tue presque les cellules bêta du pancréas dans le diabète de type 2. Cette condition du corps a même le terme toxicité du glucose. Il convient de noter que cela n’est pas encore une indication de la nomination précoce de l’insuline. Dans la plupart des cas, les médecins essaient d’abord diverses techniques conservatrices. Souvent, l'alimentation et une variété de médicaments modernes aident parfaitement à faire face à ce problème. La durée de retard de l'insuline dépend uniquement du strict respect du règlement par le patient et de la sagesse de chaque médecin en particulier.

Parfois, il est seulement nécessaire de prescrire des médicaments temporairement pour rétablir la production naturelle d’insuline, dans d’autres cas, ils sont nécessaires à la vie.

Prendre de l'insuline

Au cas où il n'y aurait pratiquement pas d'autre issue, vous devez absolument accepter la nomination d'un médecin. En aucun cas, vous ne devez abandonner à cause de la peur des injections, car sans elles, le corps continue à s’effondrer très rapidement avec le diagnostic de ce type. Souvent, après avoir prescrit de l'insuline, il est possible pour les patients de cesser les injections et de reprendre les pilules. Cela se produit s'il s'avère que les cellules bêta agissent dans le sang et qu'elles ne sont pas mortes jusqu'au bout.

Il est très important d’observer la posologie et le nombre d’injections aussi clairement que possible, ce qui peut être la quantité minimale de médicament que 1 à 2 fois par jour. Les outils modernes vous permettent de réaliser très rapidement des injections stériles et indolores de ce type. Ce ne sont même pas des seringues ordinaires avec une aiguille minimale, mais des stylos spéciaux. Il suffit souvent de remplir et de pousser le bouton jusqu'à l'endroit pour que le médicament soit dans le sang.

Il convient de prêter attention aux endroits où la médecine devrait être piquante. Ce sont les mains, les jambes, les fesses et aussi le ventre, à l’exception de la région autour du nombril. De nombreux endroits où il est très pratique de faire des injections dans toutes les conditions. Ceci est important pour les patients qui ne peuvent pas se permettre des soins infirmiers réguliers ou veulent être aussi indépendants que possible.

Mythes et vérité sur l'insuline

En cas de diabète sucré de type 2, l’insuline est prescrite très souvent. Presque tout le monde devra tôt ou tard entendre la terrible phrase de son médecin lui disant que le traitement consistera désormais en des injections avec ce médicament. À ce stade, chaque patient avait déjà lu des histoires très effrayantes et en avait peut-être vu assez de membres amputés. Très souvent, il est associé à de l'insuline dans le sang.

En fait, vous devez vous rappeler à quel niveau exact de sucre dans le sang l’insuline est prescrite. C’est généralement une étape grave lorsque les cellules du pancréas sont empoisonnées et cessent complètement de fonctionner. C'est avec leur aide que le glucose atteint les organes internes et fournit de l'énergie. Sans cette protéine, le corps ne peut tout simplement pas exister, donc si les cellules bêta ne produisent plus d'insuline. vous avez juste besoin de le piquer, il n'y a pas d'autre moyen et vous ne devriez pas essayer d'éviter ce traitement. La toxicité est fournie par l'indicateur de sucre, mais pas par l'insuline; de ​​plus, même une crise cardiaque ou un accident vasculaire cérébral et une mort prématurée peuvent survenir. Avec le respect de tous les conseils du médecin et un traitement rationnel, le patient peut vivre longtemps et avec beaucoup d’émotions positives.

Importance du dosage

Au cours du traitement par l'insuline diabétique, les personnes souvent malades souffrent de diverses conséquences. Cependant, ces facteurs apparaissent précisément à cause du sucre et non à cause du médicament lui-même. Plus souvent qu'autrement, les gens réduisent simplement consciemment la dose prescrite par le médecin, ce qui signifie qu'ils continuent de maintenir un taux de sucre élevé. N'ayez pas peur, un médecin professionnel ne vous prescrira jamais trop de médicaments pour les amener à un niveau de sucre bas.

En cas de non-respect du dosage de l'insuline ou du dosage, de graves problèmes peuvent survenir:

  • ulcères aux pieds, qui conduisent même à l'amputation, il y a une nécrose des tissus, la mort s'accompagne d'une douleur intense;
  • cécité, sur les yeux, le sucre agit comme une substance toxique;
  • mauvaise fonction rénale ou même insuffisance rénale;
  • crises cardiaques et accidents vasculaires cérébraux.

Ce sont tous des processus irréversibles. Assurez-vous de commencer à prendre de l'insuline à temps, et observez correctement le nombre d'injections et son dosage.

Le taux élevé de sucre, qui est maintenu dans le sang, entraîne constamment de graves destructions dans le corps. Le pire, c’est qu’ils ne sont pas réversibles, la nécrose, la cécité, etc. ne peuvent être guéris et le dosage correct ne peut qu’arrêter le processus.

Effets de l'insuline

Il y a beaucoup de mythes autour de l'insuline. La plupart d'entre eux sont des mensonges et de l'exagération. En effet, les injections quotidiennes font peur et ses yeux sont grands. Cependant, il y a un fait véridique. C’est principalement le fait que l’insuline conduit à la satiété. En effet, cette protéine avec un style de vie sédentaire conduit à un gain de poids, mais cela peut et doit être combattu.

Il est nécessaire de maintenir un mode de vie actif, même avec une telle maladie. Dans ce cas, le mouvement constitue une excellente prévention de la complétude, et peut également aider à réveiller l'amour de la vie et détourner l'attention des expériences concernant son diagnostic.

En outre, n'oubliez pas que l'insuline n'est pas exempte de régime. Même dans le cas où le sucre est revenu à la normale, il est impératif de se rappeler que la tendance à la maladie est et ne peut pas être assouplie et autorisée à ajouter quelque chose à l'alimentation.

Partager avec des amis:

L'utilisation d'insuline pour le traitement du diabète de type 2

Le diabète de type 2 est appelé insulino-indépendant. Mais il est aujourd'hui établi que presque tous les patients atteints de ce type de diabète ont besoin, à un certain stade de la maladie, d’utiliser de l’insuline. Dans le traitement du diabète de type 2, il est important de ne pas rater le moment et de prescrire l'insuline rapidement.

À l’échelle mondiale, le traitement de pointe contre le diabète est l’insulinothérapie. Il contribue à améliorer de manière significative le bien-être des diabétiques, à retarder l'apparition de complications et à prolonger la vie.

L’insuline dans le diabète de type 2 est recommandée à ces fins:

  • temporairement - pour préparer le patient à la chirurgie ou en cas de maladies infectieuses graves;
  • constamment - avec l'inefficacité des médicaments hypoglycémiants dans les pilules.

La durée de la période allant des premiers symptômes du diabète de type 2 à la nécessité d'une administration constante d'insuline dépend directement de 2 facteurs. À savoir, d'une diminution de l'efficacité des cellules bêta et d'une résistance accrue à l'insuline. Réduit considérablement la durée de cette période, l'état d'hyperglycémie constante.

En d’autres termes, plus une personne contrôle mal le diabète sucré de type 2 (elle s’en tient à un régime et prend des agents hypoglycémiants), plus l’insuline sera prescrite rapidement. Pour les diabétiques, plusieurs facteurs augmentent la résistance à l'insuline: les comorbidités, l'utilisation de médicaments ayant des effets métaboliques négatifs, la prise de poids, une faible activité physique, des agitations fréquentes et des expériences. Avec la toxicité lipo-et glucose, ils accélèrent le déclin de la performance des cellules bêta chez les patients atteints de diabète de type 2.

Indications pour la prescription d'insulinothérapie

Avec une diminution croissante de la sécrétion de cellules bêta et l'inefficacité des médicaments hypoglycémiques en comprimés, l'insuline est recommandée en monothérapie ou en association avec des agents hypoglycémiques en comprimés.

Indications absolues pour l'administration d'insuline:

  • signes d'insuffisance d'insuline (par exemple, perte de poids, symptômes de décompensation du diabète de type 2);
  • la présence d'acidocétose et (ou) de cétose;
  • toute complication aiguë du diabète de type 2;
  • exacerbations de maladies chroniques, pathologies macrovasculaires aiguës (accident vasculaire cérébral, gangrène, crise cardiaque), nécessité d'un traitement chirurgical, infections graves;
  • diabète de type 2 récemment diagnostiqué, qui s'accompagne de taux élevés de sucre pendant la journée et l'estomac vide, sans tenir compte du poids, de l'âge, de la durée estimée de la maladie;
  • diabète de type 2 récemment diagnostiqué en présence d'allergies et d'autres contre-indications à l'utilisation de médicaments à base de comprimés de sucre. Contre-indications: maladies hémorragiques, pathologie des reins et du foie;
  • grossesse et allaitement;
  • troubles sévères des reins et du foie;
  • le manque de contrôle du sucre favorable dans le traitement des doses maximales de médicaments hypocholestérolémiants en comprimés, en combinaisons et doses acceptables, ainsi qu’un effort physique suffisant;
  • precoma, coma.

L’insulinothérapie est attribuée aux patients atteints de diabète de type 2 présentant les paramètres de laboratoire suivants:

  • taux de sucre dans le sang à jeun supérieurs à 15 mmol / l chez les patients suspects de diabète;
  • concentration plasmatique en peptide C inférieure à 0,2 nmol / l après un test intraveineux avec 1,0 mg de glucagon;
  • malgré l'utilisation de doses quotidiennes maximales de médicaments sous forme de comprimés pour le sucre, les taux de glucose sanguin à jeun sont supérieurs à 8,0 mmol / l, après avoir consommé plus de 10,0 mmol / l;
  • taux d'hémoglobine glyquée est constamment supérieur à 7%.

Le principal avantage de l'insuline dans le traitement du diabète de type 2 est son effet sur toutes les parties de la pathogenèse de cette maladie. Tout d'abord, il aide à compenser le manque d'insuline endogène hormone, qui s'observe avec une diminution progressive du fonctionnement des cellules bêta.

Mécanismes d'action et effets de l'insuline

Une insulinothérapie est réalisée pour éliminer la toxicité du glucose et corriger la fonction de production de cellules bêta présentant une hyperglycémie moyenne. Au début, le dysfonctionnement des cellules bêta du pancréas et de la production d'insuline est réversible. La production d'insuline endogène est rétablie lorsque le taux de sucre redevient normal.

L'administration précoce d'insuline aux diabétiques de type 2 est l'une des options de traitement avec un contrôle glycémique insuffisant au stade de l'application du régime et de la thérapie par l'exercice, en contournant le stade des médicaments en comprimés. Cette option est préférable pour les diabétiques qui préfèrent l’insulinothérapie que l’utilisation de médicaments hypoglycémiants. Ainsi que chez les patients avec un poids insuffisant et avec un diabète auto-immunitaire latent suspecté chez l'adulte.

Une diminution réussie de la production de glucose par le foie dans le diabète de type 2 nécessite la suppression de 2 mécanismes: la glycogénolyse et la gluconéogenèse. L'introduction de l'insuline peut réduire la glycogénolyse et la gluconéogenèse hépatiques, ainsi que renforcer la sensibilité des tissus périphériques à l'insuline. En conséquence, il devient possible de «réparer» efficacement tous les mécanismes principaux de la pathogenèse du diabète de type 2.

Résultats positifs de l'insulinothérapie dans le diabète sucré

La prise d’insuline présente des aspects positifs, à savoir:

  • réduire les taux de sucre à jeun et après les repas;
  • augmentation de la production d'insuline pancréatique en réponse à une stimulation du glucose ou à un apport alimentaire;
  • réduction de la gluconéogenèse;
  • la production de glucose par le foie;
  • inhibition de la sécrétion de glucagon après les repas;
  • changements dans les profils lipoprotéiques et lipidiques;
  • suppression de la lipolyse après avoir mangé;
  • améliorer la glycolyse anaérobie et aérobie;
  • glycation réduite des lipoprotéines et des protéines.

Le premier traitement destiné aux diabétiques vise à atteindre et à maintenir les concentrations cibles d'hémoglobine glyquée, de glycémie à jeun et après les repas. Le résultat sera une réduction de la possibilité de développement et de la progression des complications.

L'introduction d'insuline de l'extérieur a un effet positif sur le métabolisme des glucides, des protéines et des graisses. Cette hormone active les dépôts et empêche la dégradation du glucose, des lipides et des acides aminés. Il réduit le niveau de sucre en augmentant son transport dans le milieu de la cellule à travers la paroi cellulaire des adipocytes et des myocytes, tout en inhibant la production de glucose par le foie (glycogénolyse et gluconéogenèse).

De plus, l'insuline active la lipogenèse et inhibe l'utilisation des acides gras libres dans le métabolisme énergétique. Il inhibe la protéolyse musculaire et stimule la production de protéines.

Calcul de la dose d'insuline

La sélection de la dose du médicament est faite individuellement. Elle repose sur le poids du diabétique, le tableau clinique et le profil glycémique quotidien. La nécessité de cette hormone dépend du degré de résistance à l'insuline et de la capacité de sécrétion des cellules bêta, réduites en raison de la toxicité du glucose.

Les patients atteints de diabète de type 2 et d’obésité concomitante ont besoin de plus d’insuline que les autres pour obtenir un contrôle. Le nombre d'injections et la dose d'insuline par jour dépendent du taux de sucre dans le sang, de l'état général du diabétique et du régime alimentaire.

Traitement d'insuline en bolus le plus souvent recommandé. C'est à ce moment qu'un analogue d'insuline humaine (ou d'insuline à action brève) est administré plusieurs fois par jour. Peut-être une combinaison d'insuline à action courte et intermédiaire (2 fois par jour ou au coucher) ou un analogue d'insuline prolongée (à utiliser avant le coucher).

L'insuline bolus la plus couramment prescrite consiste à administrer plusieurs fois par jour de l'insuline à action rapide (ou analogue de l'insuline humaine). Un complexe d'insuline à action courte et intermédiaire (au coucher ou 2 fois par jour) ou un analogue d'insuline prolongée (au coucher) est possible.

Administration d'insuline

La solution d'insuline est injectée par voie sous-cutanée. Le site d'injection doit être bien pré-massage. Les lieux d'injection doivent être alternés tous les jours.

Le patient lui-même pousse l'injection et utilise à cet effet un chien spitz spécial avec une aiguille fine ou un manche de seringue. Si possible, la préférence devrait être donnée au stylo.

Avantages de l'utilisation d'un stylo:

  • elle a une très fine aiguille dont l'utilisation rend l'injection d'insuline presque indolore;
  • compacité - l'appareil est pratique et facile à transporter;
  • l'insuline dans le stylo ne s'effondre pas, elle est protégée des effets de la température et d'autres facteurs environnementaux;
  • l'appareil vous permet de préparer et d'appliquer individuellement des mélanges de préparations d'insuline.

Entre l'administration d'insuline et la prise de nourriture ne devrait pas prendre plus de 30 minutes. À la fois, il est permis de ne pas entrer plus de 30 U.

Types de traitement: monothérapie et thérapie combinée

Pour le traitement du diabète de type 2, il existe 2 types de traitement: l’insuline monothérapie et l’association de médicaments hypoglycémiques en comprimés. Le choix ne peut être fait que par le médecin, en fonction de ses connaissances et de son expérience, ainsi que des caractéristiques de l’état général du patient, de la présence de maladies associées et d’un traitement médical.

Lorsque la monothérapie avec des pilules hypoglycémiques ne permet pas un contrôle adéquat de la glycémie, une thérapie combinée avec de l'insuline et des préparations en comprimés est prescrite. En règle générale, vous combinez l’insuline avec la sulfonylurée, l’insuline avec les méglitinides, l’insuline avec les biguanides, l’insuline avec la thiazolidinedione.

Les avantages des schémas combinés sont notamment l'augmentation de la sensibilité des tissus périphériques à l'insuline, l'élimination rapide de la toxicité du glucose et l'augmentation de la production d'insuline endogène.

Monothérapie insuline-diabétiques de type 2 selon le schéma traditionnel ou intensifié. Des progrès significatifs en endocrinologie sont associés à une vaste sélection d’insuline, qui permet de satisfaire tous les besoins du patient. Pour le traitement du diabète de type 2, tout schéma posologique à base d’insuline capable de contrôler avec succès la glycémie et de protéger contre une hypoglycémie indésirable est acceptable.

Régimes d'insuline

Le choix de l'administration d'insuline dépend de l'âge du patient, des maladies concomitantes, de l'humeur du traitement, du statut social et des ressources matérielles.

Le régime traditionnel implique un régime strict pour un diabétique, ainsi que chaque jour le même aliment en fonction du moment de l'admission et de la quantité de glucides. L'introduction des injections d'insuline est fixée dans le temps et la dose.

Dans ce mode, le patient ne peut pas souvent mesurer la glycémie en lui-même. L'inconvénient de ce schéma est qu'il n'y a pas d'adaptation flexible de la quantité d'insuline à l'évolution de la glycémie. Le patient est lié au régime alimentaire et au calendrier des injections, ce qui l’empêche de mener une vie bien remplie.

Le schéma traditionnel de l'insulinothérapie est utilisé dans les catégories suivantes:

  • diabétiques âgés;
  • les patients qui ne peuvent pas utiliser le lecteur eux-mêmes et contrôler leur sucre;
  • diabétiques souffrant de maladie mentale;
  • patients nécessitant des soins externes constants.

Traitement intensifié - dirigé, à l’aide d’injections, pour simuler une production normale d’insuline naturelle. L'utilisation de ce schéma pour les diabétiques présente de nombreux avantages, mais il est un peu plus difficile à appliquer.

Principes d'administration de l'insuline intensifiée:

  • insulinothérapie de base en bolus;
  • régime laxiste, adaptation de chaque dose d'insuline à un aliment spécifique et quantité de glucides consommée;
  • la nécessité de déterminer la glycémie plusieurs fois par jour.

Complications de l'insulinothérapie

Parfois, dans le traitement du diabète de type 2, il existe des complications:

  • réactions allergiques;
  • états hypoglycémiques;
  • lipodystrophie postinsuline.

En règle générale, les complications se développent en raison du non-respect des règles d'administration de l'insuline.

L’objectif principal du traitement du diabète de type 2 est de maintenir un taux de glucose sanguin normal, de retarder les complications et d’augmenter l’espérance de vie. Tout cela peut être réalisé à condition que l'insuline soit prescrite à temps. Les médicaments modernes ont prouvé leur efficacité et leur sécurité lors de leur nomination, même dans les formes sévères de diabète.

Sources: http://serdec.ru/medikamenty/insulin-diabetikov, http://nashdiabet.ru/o-diabete/kogda-naznachayut-insulin-pri-diabete.html, http://adiabet.ru/lechenie/ primenenie-insulina-pri-saxarnom-diabete-2-tipa.html

Tirer des conclusions

Si vous lisez ces lignes, on peut en conclure que vous ou vos proches êtes diabétiques.

Nous avons mené une enquête, étudié plusieurs matériaux et, plus important encore, vérifié la plupart des méthodes et des médicaments pour le diabète. Le verdict est le suivant:

Si tous les médicaments étaient administrés, alors que le résultat était temporaire, dès que le traitement a été arrêté, la maladie a considérablement augmenté.

Le seul médicament qui a donné un résultat significatif est Dieforth.

Pour le moment, c'est le seul médicament capable de guérir complètement le diabète. Effet particulièrement fort Diefort a montré dans les premiers stades du diabète.

Nous avons demandé au ministère de la Santé:

Et pour les lecteurs de notre site, il est maintenant possible d’obtenir DiForth GRATUITEMENT!

Attention! Les cas de vente du faux médicament DiFort sont devenus plus fréquents.
En plaçant une commande sur les liens ci-dessus, vous êtes assuré d'obtenir un produit de qualité du fabricant officiel. De plus, en achetant sur le site officiel, vous bénéficiez d'une garantie de remboursement (frais de transport compris), si le médicament n'a pas d'effet thérapeutique.