Quel est le diabète dangereux

Bien que tout le monde sache depuis longtemps que le diabète peut constituer une menace sérieuse pour la vie du patient, de nombreux patients négligent leur diagnostic et continuent à mener leur mode de vie habituel. Mais cela a des conséquences irréversibles qui peuvent causer non seulement l’apparition de l’invalidité, mais aussi la mort subite. Et le diabète est dangereux et comment prévenir sa progression, vous le saurez maintenant.

Quelques mots sur la pathologie elle-même

Avant qu'il parle de ce qu'est le diabète, il est nécessaire de dire quelques mots sur le mécanisme de son développement. Et pour cela, vous devez considérer ses types. Alors, le diabète arrive:

  • Le premier type. Elle se caractérise par des lésions des cellules du pancréas et une violation de leur production d'insuline. Mais c'est cette hormone qui est responsable de la dégradation et de l'absorption du glucose. Par conséquent, en raison de sa pénurie, le sucre ne pénètre pas dans les cellules des tissus mous et commence à se déposer dans le sang.
  • Le deuxième type. Cette maladie est caractérisée par une fonction pancréatique normale et un niveau suffisant d'insuline dans le corps. Mais pour une raison quelconque, les cellules des tissus mous et des organes internes commencent à perdre en sensibilité, de sorte qu'elles n'absorbent plus de glucose, ce qui entraîne une accumulation de glucose dans le sang.
  • Gestationnel. On l'appelle aussi diabète de la femme enceinte, car c'est au moment du développement de la gestose qu'il se forme. Elle se caractérise également par une augmentation du taux de sucre dans le sang, non pas due au fait que les cellules du pancréas sont endommagées, mais parce que la quantité d'insuline produite est insuffisante pour fournir le corps de la femme et de son enfant. En raison du manque d'insuline, le sucre commence à être traité beaucoup plus lentement et s'accumule dans le sang. Le diabète gestationnel est considéré comme une maladie temporaire et se transmet de lui-même après l'accouchement.

Il existe également un autre concept - le diabète insipide. Son développement se produit dans le contexte d'insuffisance de la synthèse d'hormone antidiurétique (ADH) ou en raison d'une sensibilité réduite des tubules rénaux à celui-ci. Tant dans le premier que dans le deuxième cas, on observe une augmentation du débit urinaire par jour et l'apparition d'une soif inextinguible. Il n’ya pas d’augmentation du taux de sucre dans le sang pendant cette maladie, c’est pourquoi on l’appelle non-sucre. Cependant, les symptômes généraux sont très similaires à ceux du diabète ordinaire.

Étant donné que le diabète a différents types, les conséquences de leur développement sont également différentes. Et pour comprendre ce qui menace le diabète, vous devez examiner plus en détail chacun de ses types.

Diabète de type 1 et ses conséquences

Parlant du danger du diabète de type 1, il faut immédiatement dire que cette maladie est très souvent accompagnée par l’apparition d’une hyperglycémie et d’une hypoglycémie. Dans le premier cas, il y a une forte augmentation de la glycémie. De plus, il peut atteindre des niveaux critiques - 33 mmol / l et plus. Et cela, à son tour, provoque l’apparition d’un coma hyperglycémique, qui engendre non seulement des lésions des cellules du cerveau et un risque élevé de paralysie, mais aussi un arrêt cardiaque.

L'hyperglycémie survient souvent chez les diabétiques à la suite de l'introduction tardive d'injections d'insuline, ainsi qu'à la suite du non-respect des recommandations de votre médecin en matière de nutrition. Dans ce cas également, le mode de vie sédentaire joue un rôle important. Étant donné que moins une personne bouge, moins elle consomme d'énergie et plus le sucre s'accumule dans le sang.

L'hypoglycémie est une affection dans laquelle le taux de glucose dans le sang diminue au contraire à ses valeurs minimales (devient inférieur à 3,3 mmol / l). Et s’il n’est pas stabilisé (c’est très simple, il suffit de donner un morceau de sucre ou de chocolat au patient), le risque de coma hypoglycémique est également élevé, ce qui entraîne également la mort des cellules du cerveau et une défaillance cardiaque.

Compte tenu de cela, les médecins, sans exception, recommandent aux diabétiques de mesurer en permanence la glycémie. Et en cas de diminution ou d'augmentation, il est impératif d'essayer de la normaliser.

En plus du fait que le diabète est souvent accompagné d'hyper- et d'hypoglycémie, s'il n'est pas traité, il peut causer d'autres problèmes de santé. Premièrement, un taux élevé de sucre dans le sang entraîne souvent un dysfonctionnement des reins, qui est lourd de conséquences pour la néphropathie et l'insuffisance rénale.

De plus, le système vasculaire souffre de cette maladie. Les parois des vaisseaux sanguins perdent leur tonus, la circulation sanguine est perturbée, le muscle cardiaque commence à mal fonctionner, ce qui devient souvent la cause d'une crise cardiaque et d'un accident vasculaire cérébral. En raison de l'insuffisance de la circulation sanguine, les cellules cérébrales commencent à souffrir d'une déficience en oxygène. Par conséquent, leur fonctionnalité peut également être altérée et conduire au développement de diverses maladies neurologiques.

Il convient également de noter que dans le développement du diabète sucré de type 1, la régénération de la peau est perturbée. Toutes les plaies et les coupures peuvent se développer en ulcères purulents, ce qui conduira au développement de l'abcès et de la gangrène. Lorsque cela se produit, il est nécessaire d'amputer le membre.

Beaucoup sont intéressés par la question de savoir s'il est possible de mourir du diabète. Répondez sans ambiguïté il ne peut pas. Il faut dire que l'espérance de vie de cette maladie dépend du patient lui-même et de son approche du mode de vie. S'il respecte toutes les recommandations d'un médecin, administre des injections d'insuline en temps voulu et, en cas de complications, il effectue immédiatement un traitement, ce qui pourrait bien lui permettre de vivre jusqu'à un âge très avancé.

Cependant, il y a eu des cas où des patients, même avec toutes les règles pour traiter le diabète, mouraient de cette maladie. Et la raison en est dans la plupart des cas la maladie du cholestérol, qui accompagne souvent le diabète de type 1.

Au cours de son développement, des plaques de cholestérol se forment sur les parois des vaisseaux sanguins, ce qui non seulement perturbe la circulation sanguine, mais présente également la propriété de se rompre et d'atteindre le muscle cardiaque par la circulation sanguine. S'ils y pénètrent, les canaux musculaires sont obstrués, ce qui provoque une crise cardiaque.

En parlant des autres dangers liés au diabète, il convient de noter qu’il peut facilement être transmis d’une génération à l’autre. En même temps, les risques de transmission à l’enfant augmentent si les deux parents souffrent de cette maladie en même temps.

Le diabète chez les hommes provoque souvent une dysfonction érectile et le développement de la prostatite, car il affecte également le système urogénital. Et pour les femmes, cette maladie constitue de graves problèmes graves de conception, de maternité et d’accouchement.

Dans la vieillesse, cette maladie peut provoquer:

  • Rétinopathie Une condition dans laquelle le nerf optique est affecté. Caractérisé par une diminution de l'acuité visuelle.
  • Encéphalopathie. Dommages causés aux cellules du cerveau.
  • Neuropathie Destruction des terminaisons nerveuses et diminution de la sensibilité de la peau.
  • Ostreortropatia. Destruction des structures articulaires et osseuses.
  • Coma cétoacidotique. C'est le résultat de la céto-acétose (augmentation du taux de corps cétoniques dans le sang), qui se manifeste par l'apparition d'acétone par la bouche, des vertiges, de la somnolence et de la soif.
  • Qui avec acidose lactique. Cette condition se produit dans le contexte d'accumulations d'acide lactique dans l'organisme. Il est chargé d'une violation des reins, du foie et du coeur.

Diabète de type 2 et ses conséquences

Parlant du danger du diabète de type 2, il convient de noter immédiatement que la maladie elle-même, hormis la probabilité d'ulcères trophiques sur le corps, ne constitue pas une menace plus grave. Mais si vous n'effectuez pas son traitement, il peut facilement devenir la cause du développement du diabète de type 1, dont les conséquences ont déjà été discutées ci-dessus.

En outre, avec le DT2, le risque d'hypoglycémie et d'hyperglycémie est également élevé, car, avec son développement, le niveau de glucose dans le sang augmente également de façon constante. De plus, cette maladie est beaucoup plus héréditaire que le diabète. Son risque d'apparition chez les enfants est de 90%, à condition que les deux parents souffrent de DT2. Si quelqu'un en a marre, la probabilité qu'il se produise dans la progéniture est de 50%.

Le second type de maladie est rarement accompagné de complications graves. Cependant, dans la pratique médicale, il existait souvent des cas de maladie coronarienne et d'infarctus du myocarde. En règle générale, cela est dû au fait que les patients eux-mêmes ne suivent pas les règles de style de vie énoncées dans le diabète sucré. Si le patient exécute le traitement correctement, suit un régime alimentaire et fait du sport, les conséquences graves sur le fond du DT2 sont extrêmement rares.

Diabète gestationnel

Comme mentionné ci-dessus, le diabète gestationnel se développe pendant la grossesse. Pour la femme elle-même, cela ne représente pas une menace sérieuse pour la santé, mais peut entraîner de nombreux problèmes lors de l'accouchement.

De plus, avec le développement du diabète gestationnel, il existe un risque élevé de développer un diabète chez un enfant. Par conséquent, après la naissance des enfants doivent être examinés pour cette pathologie. Mais il n'est pas toujours possible de l'identifier immédiatement. Le fait est que cette maladie se développe souvent dans le contexte du surpoids et que si la nouvelle maman parvient à normaliser le poids de son bébé, les risques de diabète vont diminuer plusieurs fois.

Il convient également de noter que le diabète gestationnel pendant la grossesse est associé à une hypoxie fœtale, car il devient également une cause d'altération de la circulation sanguine et d'un apport insuffisant en oxygène au bébé. Pour cette raison, il peut développer diverses pathologies. Le plus souvent, ils sont associés à la fonctionnalité du cerveau et du système nerveux central.

Si une femme est diagnostiquée avec ce type de diabète pendant la grossesse, on ne lui prescrit pas de traitement médical sérieux. Dans ce cas, il est recommandé de surveiller en permanence le taux de sucre dans le sang et le poids. Pour cela, il est prescrit un diabète spécial hypocalorique, qui fournit à l'organisme tous les minéraux et vitamines nécessaires, mais ne lui permet pas non plus d'accumuler de la graisse corporelle.

Si le régime alimentaire n’aide pas et que la maladie progresse, des injections d’insuline sont prescrites. Ils sont mis 1 à 3 fois par jour à la même heure avant les repas. Il est très important de suivre le schéma d'injection, car s'il est interrompu, le risque d'hyperglycémie et d'hypoglycémie est élevé, ce qui peut provoquer des pathologies graves chez le fœtus.

Diabète insipide

Le diabète insipide est beaucoup plus dangereux que tous les types de diabète ci-dessus. Le fait est qu'avec cette maladie, une grande quantité de liquide est retirée du corps et que tôt ou tard se produit une déshydratation, dont plus d'une personne est décédée. Par conséquent, nous ne devons en aucun cas permettre la progression de cette maladie. Son traitement doit commencer immédiatement après la détection.

Il convient de noter que la polyurie avec diabète insipide persiste même lorsque la déshydratation est déjà survenue. Cette condition est caractérisée par:

  • vomissements;
  • faiblesse
  • perte de conscience;
  • des vertiges;
  • troubles mentaux;
  • tachycardie, etc.

Si, au début de la déshydratation, aucune tentative n'est faite pour reconstituer les fluides corporels, des problèmes surviennent d'autres organes et systèmes internes. Le cerveau, le foie, les reins, le cœur, les poumons, le système nerveux central - tous souffrent d'un manque de liquide, leur fonctionnalité est altérée, ce qui est causé par l'apparition de nombreux symptômes qui ne sont toutefois pas associés au développement de la maladie.

Il convient de noter que quel que soit le type de diabète, son traitement doit être traité immédiatement. Après tout, presque tous les organes et systèmes internes en souffrent, ce qui peut provoquer non seulement l'apparition d'un handicap, mais également la mort subite. Cependant, il est impossible de traiter le diabète vous-même, après avoir lu divers conseils et recommandations sur des forums et autres sites. Cela ne peut être fait que sous la stricte surveillance d'un médecin, en testant et en contrôlant constamment l'état de son corps.

Malheureusement, guérir le diabète est totalement impossible, mais les chances de prévenir l'apparition de complications sont possibles. L'essentiel est de suivre scrupuleusement toutes les recommandations du médecin et de mener une vie correcte, là où il n'y a pas de place pour les mauvaises habitudes et les mauvaises habitudes alimentaires.

Danger et conséquences du diabète

Le diabète de type 1 insulino-dépendant est un trouble chronique causé par une quantité insuffisante d’insuline synthétisée par les cellules pancréatiques. Le diabète sucré de type 2 se caractérise par une altération des processus métaboliques, tandis que le tissu musculaire devient immunisé contre le glucose. Cette substance s'accumule dans le sang. Quel que soit le type de maladie, le diabète présente un risque élevé de complications graves pouvant survenir lorsque les recommandations de traitement ne sont pas suivies.

Qu'est-ce qu'une maladie dangereuse?

Qu'est-ce que le diabète dangereux connaît chaque patient. Des taux de sucre dans le sang élevés perturbent tous les processus métaboliques du corps. Une concentration de glucose constamment élevée entraîne une insuffisance de la microcirculation sanguine, qui devient la principale condition préalable au développement de complications.

Une mauvaise circulation sanguine affecte rapidement le bien-être du patient. Tout d'abord, il se caractérise par l'état des membres inférieurs. Les patients ont noté fatigue lors de la marche, gonflement des jambes, douleur et inconfort.

Une mauvaise circulation sanguine entraîne une diminution de la fonction protectrice de la peau, de sorte que tout dommage causé à l'épiderme guérit très longtemps. Ceci est lourd de risques de blessures non cicatrisantes (lésions cutanées trophiques). L'amincissement des parois des vaisseaux sanguins peut entraîner un certain nombre de complications, voire de gangrène. Une forme négligée de la maladie peut être fatale.

Circulation sanguine altérée implique:

  • pied diabétique;
  • neuropathie;
  • lésion des vaisseaux rétiniens;
  • dommages au cerveau.

Toutes ces conditions sont très dangereuses et sans traitement peuvent entraîner une invalidité du patient.

Les conséquences du diabète peuvent être divisées en deux grands groupes: il s'agit des modifications pathologiques du corps et des complications aiguës causées par une augmentation prolongée de la glycémie. Pour le développement de changements pathologiques nécessitent une longue période, de telles complications apparaissent avec une violation systématique du traitement prescrit. Les premiers symptômes peuvent apparaître des décennies plus tard après la découverte du diabète.

Les conséquences aiguës se développent avec un changement brutal du niveau de sucre.

Complications précoces

Tout le monde sait à quel point le développement du coma diabétique est dangereux. Le coma fait référence aux complications précoces ou aiguës de la maladie et se produit dans le contexte d'un changement soudain du niveau de sucre en valeurs critiques. On tombe dans le coma comme lorsque la concentration de sucre atteignait un niveau dangereux et qu’elle diminuait fortement.

Avec un manque d'insuline injectée, le risque d'acidocétose est élevé. Cette condition est caractérisée par l'accumulation de produits métaboliques. Les complications se développent rapidement et peuvent mener au coma.

Toutes ces conditions nécessitent l'hospitalisation immédiate du patient.

Changements pathologiques dans le diabète

Le diabète "frappe" dans tous les systèmes du corps. La maladie peut provoquer des violations du système urinaire et du système nerveux. Avec le diabète, le système circulatoire du corps en souffre, pouvant causer des lésions à la rétine et une perte de vision.

Le risque de développer des conséquences dangereuses augmente plusieurs fois si le patient n'écoute pas les recommandations du médecin.

Une néphropathie se développe dans environ sept cas sur dix de complications du diabète. Cette pathologie est caractérisée par un dysfonctionnement des reins dans le contexte d’une violation du métabolisme des glucides et des protéines dans le corps. La néphropathie se développe progressivement. La maladie n'est accompagnée d'aucun symptôme aigu. Pathologie soupçonnée peut être les symptômes suivants:

  • fatigue
  • mictions fréquentes;
  • douleur sourde au dos;
  • mal de tête;
  • gonflement.

La douleur dans la néphropathie est épisodique, puis surgit, puis disparaît. L'œdème dans les pathologies rénales se propage de haut en bas et les poches caractéristiques sous les yeux apparaissent en premier. Des troubles métaboliques pendant des décennies peuvent avoir un effet négatif sur les reins, sans symptômes, et le patient n'est pas au courant du développement de complications. La néphropathie est souvent diagnostiquée lorsque la protéine se trouve dans l'urine du patient.

L'angiopathie occupe le deuxième rang en termes de complications. Cette maladie est caractérisée par une fragilité capillaire et une destruction progressive des parois vasculaires. La maladie affecte tout le système circulatoire humain. Un trait caractéristique de cette pathologie est la douleur dans les jambes, qui s'accompagne de la formation d'ulcères trophiques. Au fil du temps, le patient développe une gangrène. L'amincissement des vaisseaux sanguins est dû à des taux de glucose élevés, lorsque le patient ne suit pas de régime pauvre en glucides et ne prend pas de médicaments hypoglycémiants.

Cette complication peut «frapper» les vaisseaux des yeux et des reins, entraînant le développement d'une pathologie de la rétine et d'une insuffisance rénale pouvant éventuellement se transformer en néphropathie.

La polyneuropathie diabétique est une lésion du système nerveux périphérique. La maladie se caractérise par une sensibilité altérée, une douleur et un engourdissement des membres. Le danger de cette maladie est une sensibilité réduite à la douleur, pouvant entraîner de graves complications chez les patients diabétiques. Le plus souvent, la neuropathie affecte les membres inférieurs. La susceptibilité à la douleur ne provoque pas de blessures accidentelles et de lésions cutanées qui, dans le cas du diabète, se caractérisent par le développement d'ulcères dus à une régénération altérée de la peau.

L'encéphalopathie associée au diabète entraîne une activité cérébrale altérée et une altération de la conscience. La maladie est accompagnée de maux de tête atroces.

Les complications chroniques associées au travail des reins, des systèmes circulatoire et nerveux se développent en moyenne 15 à 20 ans après l'apparition du diabète. La compensation du diabète vous permet de retarder le développement de ces effets.

Ainsi, chez les patients plus âgés, les patients sont observés dans un certain nombre de pathologies chroniques qui doivent être traitées. La peau souffre en premier. La perturbation du flux sanguin s'accompagne d'une diminution du taux de régénération. Cela conduit au développement d'ulcères trophiques avec le moindre dommage à l'épiderme. Si cette pathologie n'est pas traitée, elle progresse et devient la cause du pied diabétique et de la gangrène. En soupçonnant l’apparition d’un ulcère trophique et en le comparant à une photo, le patient doit immédiatement consulter un médecin si un tel problème est apparu pour la première fois.

La fonction rénale est altérée en raison de l’accumulation de produits métaboliques. Sans traitement rapide, le trouble conduit rapidement à une insuffisance rénale.

Sur fond de sucre constamment élevé, il se produit un rétrécissement de la lumière entre les parois des vaisseaux. Ceci est lourd avec le risque de caillots sanguins, le développement d'une crise cardiaque et d'un accident vasculaire cérébral.

Comme vous pouvez le constater, toutes les complications chroniques sont étroitement liées et se développent avec un taux de sucre constamment élevé. Pour prévenir le développement de complications aiguës du diabète chez les femmes et les hommes, la maladie est compensée en adhérant à un régime alimentaire pauvre en glucides, en prenant des médicaments hypoglycémiants et en contrôlant le poids du patient.

Complications chez les femmes

Une glycémie élevée de façon permanente est un terreau favorable pour les champignons de levure. Les complications du diabète de type 2 chez la femme se manifestent par de fréquentes infections fongiques des organes génitaux, difficiles à traiter avec des médicaments.

En cas de diabète, le glucose pénètre dans l'urine et les infections fongiques affectent la vessie. Ces maladies sont accompagnées de démangeaisons et de douleurs en urinant. Le traitement des infections fongiques est compliqué par le fait qu'un taux de sucre constamment élevé provoque le développement rapide de la microflore pathogène, de sorte que toute mesure thérapeutique n'apporte qu'un soulagement temporaire.

Dans la forme insulinodépendante du diabète non compensé, un certain nombre de complications surviennent à la naissance de l’enfant. De plus, si une femme n'a pas réussi à compenser durablement la maladie avant la conception, le risque d'hypoglycémie chez le fœtus est élevé. Souvent, les mères atteintes de diabète sous forme insulinodépendant insuffisamment compensée mettent au monde des enfants obèses.

De nombreuses personnes connaissent le danger du diabète de type 2 acquis, mais ne respectent pas les règles du traitement. Si les recommandations de l'endocrinologue ne sont pas suivies, le pancréas s'épuise avec l'âge et le second type de diabète peut devenir une forme insulinodépendante de la maladie lorsque des injections hormonales quotidiennes sont nécessaires pour maintenir le maintien des fonctions de la vie. Retarder le développement des effets du diabète sucré de type 2 et améliorer la qualité de la vie aidera à la discipline et à l’attention portée à sa propre santé. Les patients doivent surveiller de près la nutrition, en tenant compte de la charge glycémique en nourriture, et prendre rapidement les médicaments recommandés par le médecin traitant. Le non respect du schéma thérapeutique entraîne des conséquences dangereuses qui raccourcissent considérablement l'espérance de vie du patient.

Avec le diabète chez l'homme, le métabolisme est perturbé. La plupart de ces troubles sont liés au métabolisme des glucides, car une production insuffisante d'insuline rend la scission du glucose impossible. Le bien-être d'une personne dépend de son taux sanguin. Le diabète peut être insulinodépendant (type 1) et insulinodépendant (2 types). Le type de maladie est déterminé par la quantité d'insuline produite par le corps: elle n'est pas produite du tout ou est produite, mais les tissus n'y sont pas sensibles.

La maladie a un cours chronique et n'est pas complètement guérie. Il est contrôlé par un régime ou des médicaments. Une personne malade doit suivre son régime quotidien, se livrer à une activité physique et surveiller son hygiène corporelle. Les diabétiques sont obligés de surveiller régulièrement la glycémie et l'hémoglobine glyquée. La concentration du premier doit être égale à 4-6,6 mmol / l et le second ne doit pas atteindre la barre des 8%. Tout en maintenant les indicateurs à ce niveau, la survenue de complications ne menace pas la personne. Les complications du diabète sont assez graves et surviennent toujours, si vous ne faites pas attention à la maladie.

Quel est le diabète dangereux

La déviation de la glycémie par rapport aux valeurs normales et le manque de contrôle sur l'évolution du diabète peuvent déclencher l'apparition de complications graves. Les mictions fréquentes, la fatigue, la perte de poids, une sensation constante de soif ne sont que des conséquences légères de la perturbation de tout le corps. Vous pouvez éliminer ces symptômes désagréables et prévenir de futurs problèmes de santé si vous savez comment surveiller correctement votre glycémie et en quoi le diabète est dangereux. La compensation de la maladie permet le traitement médicamenteux approprié, ainsi qu'un ajustement difficile, non seulement du régime alimentaire du patient, mais également du style de vie en général.

Pourquoi le glucose n'est-il pas absorbé par l'organisme?

Le besoin humain en glucose est dû à la participation de ce composant au métabolisme et à la production d'énergie par les cellules. Ces processus se déroulent normalement uniquement avec la quantité nécessaire d’insuline produite par le pancréas. En cas de manque de cette hormone ou d'absence totale, une maladie telle que le diabète se développe.

Il peut être de deux types:

  • Diabète insulino-dépendant, dans lequel il n’ya pas d’insuline propre dans le corps;
  • Maladie non insulino-dépendante. Dans cet état du corps, le pancréas sécrète très peu d'insuline ou une quantité suffisante, ce qui n'est pas perçu par les cellules sous l'influence de certains facteurs.

Premiers symptômes de la maladie

Les premiers signes de l'effet négatif d'une glycémie élevée sur tout le corps sont les suivants:

  • Augmentation de la miction (surtout la nuit);
  • Sensation de bouche sèche;
  • Désir constant de boire;
  • Perte de poids;
  • Faiblesse et vertiges;
  • Présence dans la bouche de l'odeur d'acétone;
  • L'affaiblissement de l'immunité, ce qui conduit à de fréquentes maladies virales et catarrhales;
  • Mauvaise cicatrisation des plaies;
  • Violation de la coagulation du sang;
  • Démangeaisons sur la peau.

Ces symptômes ne doivent pas être ignorés, sinon la maladie progressera considérablement et pourra provoquer des violations plus graves.

Diabète: le danger et ses effets sur le corps

Si l'hémoglobine glyquée aura toujours une valeur normale, le diabète peut alors être considéré comme compensé. Avec ce cours de la maladie, le risque de complications est minime. Si le diabète déjà à un stade précoce a conduit à l'apparition de conséquences négatives, alors une régression est possible grâce à une bonne compensation. En cas de détection de complications dangereuses aux premiers stades de la maladie, le taux de sucre normal permet d’arrêter le développement de processus pathologiques et de maximiser le bien-être du patient.

Le diabète est principalement un danger pour tous les vaisseaux qui alimentent le sang en organes variés. Lorsque la maladie touche les reins, les organes de la vue, les membres, le cœur et le foie. Les conséquences d’un tel impact négatif sont les suivantes: accident vasculaire cérébral, crise cardiaque, impuissance, cécité, perte de sensation dans les membres.

Types de complications

L'examen du diabète chez les patients peut révéler diverses complications. Ils peuvent être:

  • Complications aiguës résultant d'un sucre vif et en baisse dans un court laps de temps;
  • Complications chroniques résultant d'une glycémie constamment élevée.

Les complications aiguës incluent:

  1. Coma hypoglycémique. La raison - une forte diminution de la glycémie et le manque de mesures pour son augmentation rapide. Le coma survient souvent après avoir bu de l'alcool ou après un effort physique excessif. L'hypoglycémie peut être identifiée par des symptômes tels que confusion, vision double, tremblements des membres, transpiration et sensation de faim exorbitante. En cas de convulsions, l’hospitalisation peut ne pas être possible. Dans ce cas, vous devrez élever le sucre de toute urgence à l'aide d'eau sucrée ou de jus. En cas de perte de conscience, le patient doit mettre des morceaux de sucre sous la langue et attendre l'arrivée d'une équipe de spécialistes.
  2. Coma cétoacidotique. Cette affection est une conséquence de l'acidocétose, lorsque le métabolisme est perturbé et que des corps cétoniques s'accumulent dans le sang. La complication est accompagnée d'une bouche sèche et d'une odeur d'acétone, de maux de tête, de somnolence, de faiblesse.
  3. Coma avec acidose lactique. Il se caractérise par une défaillance du fonctionnement d'organes tels que les reins, le cœur et le foie, à la suite de quoi l'acide lactique s'accumule dans l'organisme.

Les complications chroniques du diabète comprennent:

  1. La rétinopathie est une maladie oculaire liée au diabète.
  2. Néphropathie dans le diabète sucré - dommages aux reins.
  3. Angiopathie des jambes, qui se manifeste par l'apparition d'une gangrène (manifestations du pied diabétique) ou d'une boiterie.
  4. Encéphalopathie diabétique - un processus pathologique dans le cerveau.
  5. Destruction des terminaisons nerveuses dans les organes internes (neuropathie).
  6. Polyneuropathie - caractérisée par la défaite de toutes les terminaisons nerveuses dans les membres.
  7. Destruction des articulations et des os, caractéristique des ostortortropatii diabétiques.
  8. Coronaropathie ou apparition de ses complications (infarctus du myocarde).

Pied diabétique

La complication résulte de perturbations des tissus du pied dues à une mauvaise alimentation. Des ulcères peuvent apparaître sur les pieds et, dans les cas graves, la déformation est évidente.

Facteurs pouvant déclencher un pied diabétique:

Le risque de complications devient plus élevé chez les patients ayant de longs antécédents de diabète. Les procédures préventives aident à prévenir la survenue du pied diabétique:

  • Évitez de porter des chaussures étroites ou avec un gros talon;
  • Évitez de vous frotter les pieds avec des chaussures inconfortables;
  • La pédicure devrait être faite très soigneusement.
  • Les pieds doivent être lavés quotidiennement avec de l'eau tiède.

Polyneuropathie diabétique

Une glycémie constamment élevée entraîne un apport insuffisant en oxygène aux terminaisons nerveuses. Cela conduit à une violation du métabolisme dans les nerfs et à l'apparition des premiers signes de complications.

Les principaux symptômes de la neuropathie:

  1. Douleur dans les jambes.
  2. Sensation de brûlure dans les muscles du mollet.
  3. Picotements
  4. La douleur est ressentie par le moindre contact.
  5. Démarche instable.
  1. Incontinence urinaire.
  2. La diarrhée
  3. Baisse de l'acuité visuelle.
  4. Crampes
  5. Troubles de la parole.
  6. Vertiges.
  7. Perturbation des réflexes de déglutition.

La polyneuropathie diabétique est de deux types:

  1. Moteur sensoriel. Ce type de polyneuropathie se caractérise par une perte de capacité à détecter la pression, des changements de température, de la douleur, des vibrations et de la position par rapport aux objets environnants. Le risque de complication est que le patient peut ne pas le remarquer lorsque sa jambe est blessée. Les ulcères se forment sur le site de la blessure et les articulations peuvent être endommagées. Les crises de douleur se produisent le plus souvent la nuit.
  2. Autonome. Ce type de polyneuropathie se caractérise par des vertiges, des évanouissements accompagnés d'une montée et d'un assombrissement des yeux prononcés. La complication du diabète s'accompagne d'un dysfonctionnement du système digestif, ralentissant le processus de prise de nourriture dans les parties intestinales, rendant encore plus difficile la stabilisation du taux de sucre dans le sang.

Rétinopathie diabétique

Dans le cas du diabète non indemnisé, des lésions oculaires sont souvent observées (rétinopathie). Cette complication survient chez la plupart des patients ayant une expérience de plus de 20 ans.

Facteurs pouvant déclencher une rétinopathie:

  • Glycémie élevée stable;
  • Fumer;
  • Pathologie rénale;
  • L'hypertension;
  • Prédisposition génétique;
  • La grossesse;
  • Grande expérience du diabète
  • Âge du patient âgé.

La rétinopathie est accompagnée d'une violation de l'intégrité des vaisseaux sanguins qui alimentent la rétine. Les premiers sont les capillaires affectés. Cela se manifeste par une augmentation de la perméabilité de leurs parois, la survenue d'hémorragies et le développement d'un œdème rétinien.

Causes de complications

Les facteurs ayant une incidence sur le risque accru de complications du diabète comprennent:

  1. Hémoglobine glyquée et glycémie élevée de façon chronique. Il est impossible d'éviter les complications si le taux de sucre est constamment supérieur à 8 mmol / l. Tout d'abord, l'organisme utilisera ses réserves internes pour utiliser des mécanismes compensatoires. Après les avoir épuisés et le manque de mesures pour éliminer l'excès de sucre dans le corps, divers processus pathologiques se développent. Si des complications sont identifiées aux premiers stades du développement, leur progression peut être stoppée en adhérant correctement aux programmes de contrôle de la glycémie et de l'alimentation.
  2. Les changements fréquents de l'indice de glucose, qui sont caractérisés par des changements brusques du niveau de sucre, des valeurs minimales aux valeurs élevées. La différence la plus acceptable entre les résultats du compteur ne doit pas dépasser 3 mmol / l. Sinon, les fortes fluctuations de la glycémie ont un effet négatif sur tout le corps.
  3. La caractéristique individuelle du patient, caractérisée par la vulnérabilité et l'hypersensibilité de l'organe affecté.
  4. Absence de sécrétion d'insuline résiduelle. Vous pouvez identifier ce facteur après avoir déterminé l'hormone C-peptide (indicateur d'insuline auto-produite par le pancréas), qui agit comme un certain protecteur des organes contre les complications.

Si vous savez à quel point le diabète est dangereux, vous pouvez facilement prévenir les effets négatifs de la maladie. Les deux premiers facteurs ne peuvent être exclus que par le patient lui-même en mesurant le sucre avec un glucomètre, en adhérant au système d'obtention de médicaments et de nutrition. Si le traitement de la maladie nécessite l'introduction d'insuline, le calcul correct de la posologie du médicament aidera à éviter des sautes soudaines dans l'indice de glucose. Si le patient n'est pas familiarisé avec le schéma de l'insulinothérapie, il sera alors difficile d'obtenir une compensation satisfaisante de la maladie.

Prévention des complications du diabète

À l'heure actuelle, le diabète n'est plus considéré comme une maladie grave, mais comme un mode de vie spécial, à condition qu'il reçoive le traitement nécessaire. Le traitement repose sur le système de nutrition approprié, la prise de médicaments appropriés et l’autosurveillance de la glycémie. Si ces conditions sont remplies, les complications ne se produisent pratiquement pas et la qualité de la vie ne se détériore pas.

La lutte contre les effets du diabète doit commencer immédiatement après le diagnostic de la maladie. Une attention particulière devrait être accordée à des moments tels que:

  • Maintenir un menu de régime faible en glucides;
  • Perte de poids;
  • Règles de conduite en cas d’hyperglycémie;
  • Éliminez la chute critique de la glycémie.

Plus la thérapie est commencée tôt, plus les chances de mener une vie remplie sont grandes.

Conséquences du diabète

Le diabète sucré est une maladie chronique qui perturbe le métabolisme dans le corps des hommes et des femmes. Il est absolument impossible de récupérer du diabète. Une personne doit surveiller sa glycémie toute sa vie et suivre le régime alimentaire prescrit par son médecin. Selon les statistiques, dans le diabète de type 1, les patients vivent rarement jusqu'à 50 ans. Qu'est-ce que le diabète sucré implique:

  • Changement de mode de vie.
  • Limitation de la capacité de travail.
  • Restrictions sur les activités physiques (tourisme, sports).
  • Mauvais état psychologique.
  • Dysfonction érectile
  • Complications de tous les organes humains (lésions des vaisseaux sanguins, des organes internes et du tissu nerveux).
  • Risque accru de maladies collatérales.

Les personnes ayant une attitude positive notent certains aspects positifs de cette maladie. La personne devient plus responsable, collectée, parce que la maladie l'exige. La plupart des hommes changent les valeurs de la vie, beaucoup consacrent plus de temps à leur famille et à leurs proches. Mais un trouble métabolique implique une nature strictement négative.

Les médecins ont décidé de diviser les complications en 3 types:

  • Complications aiguës.
  • Complications tardives.
  • Complications chroniques.

Complications aiguës

Ce groupe est la conséquence la plus dangereuse du diabète, car il constitue une menace à la fois pour la santé humaine et pour sa vie. Les complications aiguës se développent très rapidement et en quelques jours ou quelques heures peuvent causer de graves dommages au corps. Il existe plusieurs types d’effets aigus du diabète qui nécessitent une approche thérapeutique différente.

Acidocétose

L'acidocétose est une condition dans laquelle le corps est incapable de produire la quantité requise d'insuline, mais le taux de sucre dans le sang et les corps cétoniques augmente constamment. Les corps cétoniques sont les produits de dégradation des graisses qui, une fois libérées dans l'urine, sont exprimées par l'odeur persistante d'acétone. Cela est dû à une violation de l'équilibre acide-base dans le corps et à sa déshydratation. L'acidocétose se développe très rapidement et peut provoquer de graves dommages dans les plus brefs délais. Symptômes de l'acidocétose:

  • Perte de poids inexpliquée.
  • Bouche sèche, soif.
  • Nausées et vomissements.
  • Augmentation de la concentration de glucose et de cétones dans le sang.
  • La diarrhée
  • Tachycardie et palpitations.
  • Vertiges et maux de tête.
  • Irritabilité accrue.
  • Sautes d'humeur.
  • Sécheresse et desquamation de la peau.
  • Capacité de travail réduite, léthargie constante.
  • Augmentation de la miction.
  • L'odeur d'acétone de la bouche.

L'acidocétose peut entraîner un gonflement du cerveau si vous ne faites pas appel à un médecin immédiatement. Selon les statistiques, dans 70% des cas, cette complication entraîne la mort du patient.

Insuffisance rénale aiguë

L'insuffisance rénale aiguë est une atteinte rénale causée par une déshydratation grave (déshydratation). Pour cette raison, les reins ne peuvent pas assumer leurs responsabilités et cesser de travailler. Les substances toxiques restent dans le corps, le détruisant ainsi de l'intérieur. Reconnaissez cette complication par les signes d'intoxication suivants:

  • Confusion de conscience.
  • Gonflement des membres.
  • Nausées et vomissements.
  • Mal de tête
  • Fatigue accrue.

Débarrasser le corps des signes de déshydratation est la bonne façon de traiter l'insuffisance rénale aiguë. Le patient reçoit une dialyse, libérant le sang des toxines. Lorsque les niveaux de sucre dans le sang sont atteints, les reins reprennent leur travail.

L'hypoglycémie

Hypoglycémie - l’état du patient lorsque le taux de sucre dans le sang atteint 2,8 mmol / l et moins. Cette complication est dangereuse car elle gêne la présence normale d’une personne dans la société et la limite dans de nombreuses activités. Si le niveau de glucose atteint un niveau critique, le diabétique perd conscience. L'absence d'assistance peut entraîner la mort ou une invalidité. L'hypoglycémie provoque souvent de graves dommages à la paroi du cerveau. Les principales complications chez les diabétiques sont:

  • Maladies oculaires (cataracte, rétinopathie diabétique, glaucome).
  • Insuffisance rénale.
  • Neuropathie (autonome ou périphérique).
  • Dommages au système cardiovasculaire.
  • Maladies vasculaires.
  • Crise cardiaque, accident vasculaire cérébral.

La conséquence la plus dangereuse de l'hypoglycémie est le coma diabétique (hypoglycémique). Il s'agit d'une perte de conscience due au diabète due à une glycémie basse. Avant le coma lui-même, le patient a des crises d'épilepsie. Dans certains cas, lorsqu'une personne tombe, elle peut se fracturer les os ou endommager les tissus. Dans le pire des cas, un œdème cérébral se produit, entraînant la mort.

Coma hyperosmolaire

Le coma hyperosmolaire se produit lorsque l'évolution modérée du diabète sucré est interrompue par des médicaments et un régime alimentaire prescrit par un médecin. Les statistiques montrent que dans 60% des cas, une personne décède, dans les 40% restants, le patient est confronté à de graves complications. Ce type de coma se caractérise par des pics de glycémie extrêmes dans lesquels la concentration en glucose atteint 55 mmol / l. À cause du coma hyperosmolaire, les diabétiques ont des lésions cérébrales, ils perdent ensuite leur vue et leur audition. Les maladies neurologiques et le syndrome d'Alzheimer se développent.

Coma lactocidotique

Ce type de coma survient chez les personnes atteintes de diabète sucré, accompagné d’hypoxémie. Dans ce cas, un diabétique souffre de troubles graves des organes respiratoires et du système cardiovasculaire. En raison du manque d'oxygène dans le corps, la concentration de glycogène augmente, ce qui entraîne une augmentation du niveau d'acide lactique. Le coma lactocidotique est très rare et est dû à une violation des reins. Selon les statistiques, dans 80% des cas, le patient décède.

Effets tardifs du diabète

En règle générale, les complications tardives du diabète sucré apparaissent plusieurs années après leur première détection. Ils sont dangereux car ils détériorent lentement mais constamment la santé du diabétique. Même le bon traitement ne garantit pas à la personne des résultats positifs. Les complications tardives incluent:

  • Microangiopathie.
  • Infarctus cérébral.
  • Hémorragie.
  • Rétinopathie diabétique.
  • L'hypertension.
  • Infarctus du myocarde.
  • Athérosclérose
  • Perte de poids.
  • Néphrosclérose
  • Athérosclérose, gangrène.
  • Les infections.
  • Neuropathie (végétative et périphérique).

Rétinopathie diabétique

Ces dommages aux vaisseaux oculaires entraînent une violation de la circulation sanguine. En raison de la mauvaise circulation dans l'atrophie diabétique et la dystrophie du nerf optique, la rétine s'exfolie, ce qui peut conduire à la cécité. Le danger de cette complication est qu’elle passe sans symptômes. Dans de rares cas, les patients remarquent une nette détérioration de la vision et l'apparition de points flottants dans les yeux. Il est extrêmement difficile à diagnostiquer, car il est nécessaire de passer par plusieurs spécialistes et de subir diverses méthodes d’examen en laboratoire.

Angiopathie diabétique

L'angiopathie est due à des lésions des vaisseaux sanguins et du système nerveux. Cette maladie est dangereuse dans la mesure où elle conduit à une cécité complète. L'angiopathie survient à la fois chez l'adulte et chez l'enfant. En raison de la concentration élevée de glucose dans le sang, les parois des vaisseaux sanguins sont détruites, ce qui constitue une violation de la conductivité des capillaires. Cela conduit à un blocage des vaisseaux sanguins et à des troubles métaboliques.

Complications chroniques

Les complications chroniques des diabètes de type 1 et 2 apparaissent 10 à 15 ans plus tard, une fois le diagnostic résolu. Une glycémie élevée affecte négativement le corps dans son ensemble.

Pied diabétique

Le pied diabétique est l’une des complications graves du diabète, qui se traduit par des lésions des tissus des membres inférieurs. Les plaies et les ulcères formés sur les jambes guérissent très longtemps, même avec des précautions particulières, ce qui augmente le risque d'infection. Si vous ne commencez pas un traitement rapide de la plus petite blessure au pied, une gangrène peut se développer avec le temps. La dernière étape de cette maladie conduit à l'amputation de la jambe.

Diabète gestationnel

Ce type de maladie implique le développement d'un diabète pendant la grossesse. Cela s'explique par le fait que le corps de la future maman travaille pour deux personnes et qu'il existe souvent des problèmes de métabolisme, ce qui explique pourquoi le taux de glucose dans le sang a un chiffre anormal. La maladie est dangereuse pour les femmes et le fœtus. Il existe des cas de diabète chez les enfants dès la naissance, lorsque le diabète gestationnel survient chez une femme pendant la grossesse, même si aucun problème de taux de sucre dans le sang avant la conception ne s'est jamais manifesté.

Les navires

Les diabétiques ont souvent de graves problèmes de vaisseaux sanguins. L'hypertension artérielle aggrave considérablement l'évolution de la maladie vasculaire. Les processus destructifs peuvent accélérer les facteurs suivants:

  • Le tabagisme
  • Boire de l'alcool.
  • Défaut de suivre le régime.
  • Manque d'activité physique.

Les vaisseaux sanguins sont détruits en raison d'un débit de glucose incorrect. La teneur élevée en sucre dans le corps augmente la perméabilité des vaisseaux sanguins. Cela implique un trouble métabolique qui affecte le fonctionnement de tous les systèmes. Le système cardiovasculaire est dans le groupe le plus à risque.

Rein

En cas de diabète, les reins sont souvent gravement endommagés. Une concentration élevée de sucre dans le sang entraîne une insuffisance rénale, raison pour laquelle le diabétique est obligé de recourir à la dialyse - pour nettoyer le sang des toxines, car les reins ne font pas face à cette tâche. À un stade avancé d'insuffisance rénale, une greffe d'organe peut être nécessaire. Une issue fatale ne peut être évitée si vous ne commencez pas le traitement rapide de la maladie.

Résumons. Le diabète est une maladie très dangereuse et insidieuse qui peut toucher presque toutes les parties du corps. Si vous remarquez des symptômes qui vous dérangent, ne laissez pas tout aller au hasard et consultez votre médecin. Sinon, il peut être trop tard et le diabète est mieux diagnostiqué à son stade initial.

Qu'est-ce qui est dangereux pour le diabète et ses complications?

Le diabète est une maladie pouvant entraîner une invalidité et la mort. Pour éviter cela, vous devez savoir à quel point le diabète est dangereux et prendre des mesures rapides. Dans les temps anciens, les patients atteints de diabète de type 1 avaient une très courte vie sur Terre. Le diabète de type 2 alors presque jamais rencontré. De nos jours, les patients atteints de diabète de type 1 peuvent mener une vie bien remplie et les patients atteints de diabète de type 2 peuvent se débarrasser de la maladie pour toujours. Pour y parvenir, il faudra travailler dur. Imaginez vraiment ce qui attend ceux qui ignorent les recommandations des médecins, aidera le matériel décrit ci-dessous.

Qu'est-ce qui est dangereux pour le diabète de type 1?

Le diabète insulino-dépendant affecte souvent les enfants et les adolescents, parfois les jeunes. Cette maladie est caractérisée par un développement rapide. Les symptômes de la maladie se manifestent clairement, probablement l'apparition d'une maladie aiguë. Une issue fatale lorsqu'un patient tombe dans un coma diabétique est l'un des types de diabète les plus dangereux.

Il est conseillé aux personnes atteintes de diabète insulino-dépendant de porter un bracelet contenant les informations pertinentes. Si le patient perd soudainement conscience, d’autres pourront indiquer la cause de l’évanouissement lorsqu’il appelle une ambulance. Le patient recevra une assistance en temps opportun.

Le patient doit surveiller en permanence les fluctuations de la glycémie pour éviter l’apparition d’un scénario pathologique. Des comprimés de glucose rapides aideront à éviter une grave crise d'hypoglycémie.

Lorsque le diabète insulinodépendant ne peut se passer d'injections d'insuline de remplacement. Le stress et les exercices très intenses peuvent déclencher une attaque, modifiant de manière dramatique la concentration de glucose dans le sang.

Les patients atteints de diabète de type 1, formés aux techniques de maîtrise de soi, commencent progressivement à déterminer intuitivement ce qu’ils doivent faire: injecter de l’insuline ou prendre une dose de glucides.

Qu'est-ce qui est dangereux pour le diabète de type 2?

Chez les patients atteints de diabète de ce type, la maladie n'est souvent diagnostiquée que lorsqu'ils détectent une maladie concomitante. Le diabète de ce type peut survenir sans manifestations évidentes pendant longtemps, détruisant les vaisseaux sanguins et les terminaisons nerveuses. Le patient développe des maladies chroniques graves. Accident vasculaire cérébral, crise cardiaque, cécité, démence et amputation des membres inférieurs - c'est ce qui cause le diabète de type 2.

Les patients prenant des médicaments réducteurs de sucre peuvent développer une hypoglycémie en cas de surdosage. Un taux de sucre trop élevé peut provoquer un coma hypersmolaire.

Des scientifiques japonais ont découvert une prédisposition à la maladie d'Alzheimer chez les personnes atteintes de diabète de type 2. La maladie est probablement après 60 ans.

Si un patient adhère à un régime alimentaire pauvre en glucides et obtient un exercice dosé, il a toutes les chances de se débarrasser de la maladie.

Quelles sont les complications dangereuses du diabète?

Un patient diabétique sachant en quoi le diabète est dangereux devrait tout faire pour éviter les complications. Dans le diabète, les complications diagnostiquées de trois types:

  • Sharp oh.
  • Chronique / tardif
  • Heavy / Late Fr.

Les complications aiguës résultent de l'épuisement des cellules cérébrales et de leur intoxication par des produits formés au cours du métabolisme pathologique. Les complications peuvent se développer très rapidement, en quelques heures, notamment:

  • Cétoacidose / cétoacidose; caractéristique du diabète de type 1 (diabète de type 1).
  • Hypoglycémie / coma hypoglycémique; observé avec le diabète de type 1 et le diabète de type 2.
  • Coma hyperosmolaire; caractéristique du diabète de type 2 (DT2), observée chez les personnes âgées.
  • Coma d'acide lactique; plus fréquent chez les patients après 50 ans.

L'acidocétose se développe à la suite d'un empoisonnement du corps avec des substances qui résultent de la transformation des graisses en énergie en raison de l'incapacité d'absorber le glucose. L'acidocétose se développe en quelques jours avec un apport insulinique insuffisant dans le corps. Si vous n'agissez pas, le patient tombera dans le coma.

L'acidocétose est particulièrement dangereuse pendant l'enfance, lorsque les capacités de compensation du corps ne sont pas encore développées.

Lorsque l'hypoglycémie, l'hypoglycémie, les cellules du cerveau perdent leur nutrition. Cette condition peut être causée par des doses excessives d’insuline injectée. Si vous ne nourrissez pas le corps en glucides, un coma hypoglycémique peut se développer. Gonflement possible du cerveau et nécrose de ses sections individuelles.

L’apparition d’une hypoglycémie est particulièrement dangereuse pour les personnes âgées atteintes d’ischémie du cœur et du cerveau; il peut déclencher un accident vasculaire cérébral ou une crise cardiaque. Des épisodes d’hypoglycémie fréquents entraînent une dégradation de l’individu. Chez les enfants, des crises récurrentes peuvent retarder le développement de l'intellect.

Le coma hyperosmolaire est assez rare. Il peut être provoqué par une déshydratation prolongée causée par des vomissements, une diarrhée, des saignements abondants et une administration de diurétiques.

Cette complication survient chez des patients âgés atteints de diabète de type 2 vivant dans des maisons de retraite ou des célibataires. Ils ne sont pas toujours en mesure d'évaluer correctement leur état et boivent suffisamment de liquide pour compenser les fréquentes visites aux toilettes.

Le coma d'acide lactique est rare, mais se termine souvent par la mort. Son développement est dû à l'accumulation d'acide lactique dans le sang. Certains médicaments peuvent contribuer à cela, ainsi qu’à l’hypoxie, provoquée par le surmenage physique, une insuffisance cardiaque, une insuffisance respiratoire.

Les patients prenant des médicaments hypoglycémiants par voie orale sont à risque.

Les complications chroniques se développent chez les patients diabétiques ayant plusieurs années d’expérience. Le glucose, qui est présent dans le sang à des concentrations élevées, détruit les vaisseaux sanguins et affecte le système nerveux. Tissu alimentaire perturbé. Les organes internes, recevant des «rations de famine», se dégradent. Progressivement, les reins, les yeux, la peau et les terminaisons nerveuses cessent de fonctionner. Lorsque les gros vaisseaux sont détruits, le cœur et le cerveau sont en danger.

Le «sang doux» qui circule dans les vaisseaux sanguins les détruit progressivement. Les parois des vaisseaux endommagés sont cicatrisées, la lumière est rétrécie. Le tonus vasculaire est altéré, ils deviennent fragiles. L'approvisionnement en sang des tissus se détériore, parfois s'arrête complètement.

Liste des complications chroniques du diabète:

  • Neuropathie
  • Néphropathie
  • La rétinopathie.
  • Furonculose
  • L'hypertension.
  • Dysfonctionnement sexuel.
  • Encéphalopathie.

Le taux de sucre supérieur à la norme pendant plus de 5 ans chez un patient contribue au développement de la neuropathie diabétique. La maladie se manifeste par une perte de sensation dans les membres, un engourdissement.

La maladie est souvent observée chez les patients à forte consommation d'alcool après l'âge de 40 ans.

Réduire le taux de sucre à la normale aide à atténuer les symptômes de la neuropathie et même leur disparition complète.

Les reins chez les patients diabétiques sont principalement touchés. Des troubles fonctionnels des reins sont souvent observés dans le diabète de type 1.

La néphropathie est reconnue comme la principale cause de décès par complications du diabète.

La rétinopathie, une lésion de la rétine, est plus fréquente chez les patients diabétiques «de longue date». "Les mouches" volent devant vos yeux, la vision est altérée.

Avec le diabète, les propriétés protectrices de la peau sont réduites. Dans les endroits qui frottent et dans les endroits où la transpiration est élevée, des furoncles peuvent se former constamment.

Pour prévenir l'apparition des furoncles, il est nécessaire d'appliquer des mesures préventives - physiothérapie.

Le développement de l'hypertension dans le diabète de type 1 est favorisé par des problèmes rénaux causés par une néphropathie. Chez les diabétiques de type 2, l'hypertension apparaît généralement avant que l'hyperglycémie soit détectée.

Une caractéristique de l'évolution de l'hypertension chez les diabétiques est le niveau de pression qui n'est pas réduit la nuit. Il peut y avoir des pointes de pression lors de changements brusques de position lors de la sortie du lit, entraînant un évanouissement.

Chez l'homme, les troubles vasculaires et la neuropathie peuvent provoquer l'impuissance. Les femmes développent une frigidité sur le fond de sécheresse accrue des muqueuses.

Il existe de réels problèmes de conception chez les femmes et les hommes atteints de diabète.

Les patients diabétiques expérimentés présentent des signes d'encéphalopathie: troubles mentaux, changement de comportement. Ils sont sujets à la dépression, les patients changent souvent d'humeur. Les diabétiques sont bruyants et ont une nervosité accrue.

Dans une situation stressante, en cas de fortes fluctuations du sucre, ces manifestations d’encéphalopathie sont particulièrement perceptibles.

Il est impératif de "surveiller" constamment la glycémie. Ce qui est dangereux pour le diabète, ce sont les complications graves résultant de l’évolution «négligée» de la maladie.

Liste des complications graves du diabète:

  • Pied diabétique.
  • Ulcères trophiques.
  • La cécité
  • Insuffisance rénale.
  • AVC
  • Crise cardiaque.
  • Démence.

Les complications graves du diabète sont caractéristiques du diabète lent, indépendant de l'insuline, si le patient ignore l'avis d'un médecin et ne guérit pas les maladies chroniques.

Les patients atteints de neuropathie doivent surveiller l'état de leurs jambes. Une plaie inaperçue à temps ou un frottement au pied entraîneront un ulcère (pied diabétique). Si elle n'est pas traitée, une gangrène peut survenir et nécessiter une amputation.

Le pied diabétique est un type d’ulcère trophique causé par une perturbation des petits vaisseaux des jambes et des capillaires. Si le travail de l'appareil veineux est perturbé, des ulcères trophiques apparaissent dans la région de la jambe. De graves lésions nécrotiques sont possibles.

Les ulcères trophiques apparaissent souvent chez les patients avec un diagnostic de DT2.

Si vous n'appliquez pas un traitement adéquat, la néphropathie évolue en insuffisance rénale chronique. Une greffe de rein peut être nécessaire.

La rétinopathie non traitée peut conduire à la cécité. Les irrégularités irréversibles du cristallin provoquent l'apparition de cataractes.

Dans le diabète, l'élasticité et la perméabilité des vaisseaux sanguins sont perturbées. Avec un long cours de la maladie augmente le risque d'accident vasculaire cérébral et de crise cardiaque chez un diabétique. Les patients subissent des AVC durs, souvent accompagnés d’un gonflement du cerveau. Les chances de mort sont élevées.

Un accident vasculaire cérébral lié au diabète survient plus fréquemment au cours de la journée contre une pression modérément élevée.

Les personnes atteintes de diabète sont menacées d'une crise cardiaque précoce avec 50% de chances. La maladie est grave, peut développer une insuffisance cardiaque chronique.

En raison d'une diminution de la sensibilité des tissus, le patient ne peut pas soupçonner pendant un certain temps qu'il a une crise cardiaque, sans ressentir la douleur habituelle au coeur pendant une crise cardiaque.

Plus le patient souffre de diabète longtemps, plus il est probable que des complications vasculaires du cerveau se développent. Chez les patients atteints de diabète insulino-dépendant, la démence cérébrale (démence) se développe plus fréquemment que chez les patients atteints de diabète de type 1 compensé.

Comme le disent les médecins, un faible taux de sucre ne mènera pas à la démence, mais aggravera considérablement l'état de santé. Les niveaux élevés de sucre sont mieux tolérés, mais la démence évolue progressivement.

Le diabète est une maladie terrible avec des conséquences graves s'il n'est pas traité. Les réalisations de la médecine moderne permettent au patient d’éviter les complications et de mener une vie normale.