Tout sur les glandes
et système hormonal

Le kyste du sein est diagnostiqué chez une femme sur deux. Cette maladie survient non seulement à la suite de troubles hormonaux, mais également lors de blessures à la poitrine, de troubles psychologiques et de sous-vêtements serrés.

Un kyste dans la glande mammaire provoque une forte gêne chez la femme

C'est important. La détection précoce d'un kyste permet de recourir à un traitement médical. Si le kyste a déjà atteint une taille importante ou si le médecin soupçonne qu'il peut se transformer en néoplasme malin, il est recommandé de faire enlever le kyste du sein.

Méthodes d'élimination du kyste

Le kyste du sein peut avoir une origine différente et être hormono-dépendant ou hormono-indépendant. Après un examen complet du patient, le médecin conclut qu’il est nécessaire de retirer le kyste et spécifie les moyens de retirer le néoplasme de la glande mammaire.

À l'heure actuelle, il existe plusieurs façons de retirer un kyste du sein:

  1. La ponction est réalisée dans les cas où le kyste est un ensemble de bulles dont les parois sont représentées par le tissu conjonctif et où se trouve un liquide.
  2. Chirurgie - utilisée pour les kystes denses, ainsi que pour les formations de grande taille.
  3. Le retrait au laser est la méthode la plus moderne et la moins invasive. Elle est réalisée sous contrôle échographique et sous anesthésie locale. Dans de rares cas, une anesthésie générale peut être indiquée.

Avant l'opération, le patient doit être examiné. Une biopsie du sein est souvent prescrite comme méthode de diagnostic supplémentaire.

Chacune des méthodes a ses avantages et ses inconvénients, il est préférable de discuter à l'avance avec votre médecin et de peser tous les risques. Si la patiente sait initialement comment retirer un kyste du sein, la préparation à l'opération et la période postopératoire se dérouleront plus facilement.

Ponction

Au cours de cette manipulation, le kyste est perforé et tout son contenu (secret) en est pompé. En conséquence, les murs tombent et collent ensemble et, au fil du temps, le kyste disparaît complètement.

Attention! L'élimination du kyste du sein par ponction n'est possible que dans le cas où son contenu est liquide et qu'il n'y a pas de croissance ou de formation dense à l'intérieur.

La ponction du kyste du sein est réalisée sous anesthésie locale et sous contrôle échographique. La durée de l'intervention chirurgicale est de 30 à 60 minutes.

Le prélèvement d'un kyste par la méthode de ponction doit être effectué sous le contrôle d'un transducteur à ultrasons, afin de ne pas laisser une partie du fluide dans le kyste, ce qui en déclenchera la croissance répétée.

C'est important! Le liquide prélevé dans la masse kystique doit être immédiatement envoyé au laboratoire pour qu'il effectue des recherches sur la présence de cellules atypiques, qui indiquent la transformation d'une tumeur bénigne en une tumeur maligne.

Transmission vidéo sur les principales causes de kyste du sein chez la femme

Si vous n'investissez pas dans le fluide résultant, il est trop tard pour constater la progression de la pathologie, la croissance rapide et répétée du kyste, l'apparition d'une tumeur cancéreuse et ses métastases (prolifération de cellules atypiques dans tout le corps avec l'apparition de lésions tumorales secondaires).

La chirurgie

Dans les cas où la ponction ne peut être effectuée, une opération standard d'élimination du kyste du sein est prescrite. Il comprend les étapes suivantes:

  1. Préparation du patient - choix des médicaments pour l'anesthésie, diverses mesures de diagnostic permettant au chirurgien de déterminer l'emplacement de l'incision, le volume de l'opération à venir, la santé générale du patient.
  2. Immédiatement, l'intervention chirurgicale elle-même - une opération visant à éliminer les kystes dans la poitrine - est réalisée avec une grande précision afin de ne pas affecter le tissu mammaire sain. Après avoir retiré le kyste, le médecin arrête le saignement et réticule la suture du tissu au site de l'incision.
  3. La rééducation après une intervention chirurgicale est effectuée conformément aux instructions du médecin.

L'ablation chirurgicale d'un kyste est l'une des méthodes les plus efficaces pour vous débarrasser définitivement d'un kyste.

C'est important! Après l'ablation chirurgicale d'un kyste du sein, les récidives ne se produisent que très rarement. En règle générale, une telle intervention libère de manière permanente une femme de la récurrence d'un kyste sur le site du prélèvement précédent.

Élimination du kyste au laser

Cette méthode d'élimination des kystes des glandes mammaires est apparue relativement récemment, mais est déjà fermement implantée dans certaines cliniques. L'équipement pour l'ablation au laser est coûteux, de même que l'opération consistant à enlever un kyste du sein, mais malgré cela, les patientes, dont les capacités financières le permettent, choisissent toujours l'exérèse au laser du kyste.

Les avantages de cette méthode incluent:

  • absence de douleur (comme lors du retrait du kyste et pendant la période postopératoire, la femme ne ressent pas la douleur);
  • réduire le risque de complications postopératoires;
  • pas besoin d'hospitalisation;
  • la durée de l'opération ne dépasse pas une heure;
  • l'absence de cicatrices et de cicatrices après la chirurgie.

L'élimination au laser d'un kyste est la méthode la plus moderne, dans laquelle le risque de complications ou de cicatrices est minime.

L'élimination du kyste du sein au laser est une méthode efficace et à faible impact. Au cours de l'opération, un thorax est perforé, à travers lequel une LED avec un puissant faisceau de lumière laser est fournie au tissu glandulaire affecté.

Le rayonnement laser n'agit de manière destructrice que sur les cellules atypiques sans endommager les cellules saines, ce qui entraîne le renouvellement complet et le remplacement du conglomérat cellulaire détruit par des cellules glandulaires saines.

Complications après l'ablation du kyste

Un petit kyste ne présente pratiquement aucun danger pour la santé d'une femme, mais dans le cas où un processus inflammatoire ou infectieux se développe, les conséquences peuvent être très graves.

Attention! Il est nécessaire d’examiner régulièrement les glandes mammaires, ce qui permettra de détecter rapidement les formations kystiques et de les éliminer de manière conservatrice.

Toute intervention chirurgicale dans la structure du corps peut entraîner le développement des complications suivantes:

  • malformation du sein;
  • des suppurations;
  • l'apparition de tumeurs et de néoplasmes malins.

En fonction de la localisation du kyste, le médecin choisit un lieu pour l'incision et l'ablation de la tumeur au sein.

La probabilité d'occurrence de complications et le degré de leur progression dépendent de la manière dont le kyste a été retiré de la poitrine.

Afin de ne pas traiter de telles complications, il est préférable de consulter votre médecin à temps et de surveiller de près l'état de vos glandes mammaires. Prévenir les kystes aidera à:

  • porter un linge de soutien spécial qui ne serre pas la poitrine et ne viole donc pas le flux sanguin et lymphatique dans cette zone sensible;
  • respect d'une nutrition adéquate;
  • une diminution de la quantité de café consommée par jour ou un rejet complet de cette boisson;
  • maintien de votre santé psycho-émotionnelle à l'état normal, absence de stress, surmenage, dépression;
  • auto-massage régulier de la poitrine et des compresses;
  • maintenir les niveaux hormonaux à des niveaux acceptables;
  • visites régulières chez le médecin.

Toutes ces mesures permettront à la femme de prévenir l’apparition de kystes dans les glandes mammaires et, par conséquent, de se protéger contre les complications susmentionnées.

Pendant la chirurgie, on a le plus souvent recours à une résection sectorielle du sein. Le changement de la forme de la poitrine est presque négligeable.

Si la question de la suppression d'un kyste à la poitrine est déjà posée, il est nécessaire de réfléchir soigneusement à tout avec le médecin après avoir passé tous les examens de diagnostic nécessaires.

Ablation du kyste du sein

Le kyste du sein est la maladie la plus répandue chez les femmes en âge de procréer. Si la tumeur se développe très rapidement ou se développe inhabituellement, les experts recommandent de recourir à la chirurgie de la tumeur.

Cette maladie est maintenant diagnostiquée chez 50% des jeunes femmes. La maladie est causée par des perturbations hormonales, une blessure à la poitrine, des conditions psychologiques instables, des sous-vêtements serrés et d'autres facteurs. Dans ce cas, l’apparition de tumeurs peut amener une femme à un très fort inconfort.

Si vous identifiez un kyste en temps opportun, vous pouvez essayer de le traiter à l'aide d'un traitement classique utilisant des médicaments. Cependant, si une maladie est détectée à un stade très avancé ou si les médecins soupçonnent une dégénérescence maligne d'une tumeur, il vaut la peine de retirer le kyste sans délai.

En soi, le kyste est une sorte de capsule à remplissage liquide, qui se produit dans les conduits des glandes mammaires. Il arrive que cela se développe à la suite d'une mastopathie fibrokystique. Cela peut être à sens unique ou à double sens. De plus, ces pathologies sont solitaires (ou singulières) et multiples.

À la palpation, le kyste mammaire ressemble à des balles molles remplies d'air, mais leur texture peut parfois être solide. La forme de ces boules diffère également - elles sont rondes et ovales et de forme irrégulière. Il est important de diagnostiquer en temps voulu une formation atypique, sur les parois de laquelle se développent des excroissances spécifiques dépassant les cavités internes du kyste. Ils interfèrent avec le déroulement normal des procédures thérapeutiques, dans la mesure où les formations à plusieurs chambres ne peuvent dans ce cas pas être sondées.

Les femmes âgées de 35 à 55 ans risquent de détecter un kyste au sein, en particulier celles qui n'ont pas encore accouché.

Causes et symptômes

Selon les experts, les kystes mammaires sont principalement dus aux déséquilibres hormonaux de la santé des femmes. Dans le même temps, il existe un écart entre les niveaux normaux des hormones œstrogène et prolactine dans le corps. Les situations stressantes dans la vie des femmes peuvent également être considérées comme des motifs fréquents d'identification d'une telle maladie. La dépression et le stress, particulièrement fréquents et ne disparaissant pas, entraînent inévitablement l'apparition de divers troubles de la santé des femmes, notamment la formation de kystes.

En outre, les experts nomment les causes suivantes de cette pathologie:

  • utilisation incontrôlée de contraceptifs hormonaux;
  • traitement de substitution prescrit aux femmes, souvent utilisé pendant les périodes de ménopause;
  • avortements multiples ou fréquents;
  • maladie de la thyroïde;
  • l'apparition d'un dysfonctionnement ovarien;
  • inflammation de l'utérus, ses annexes, maladies d'autres organes.

Les symptômes de la maladie peuvent être différents. Parfois, un kyste ne peut être identifié au hasard qu'au cours d'un examen médical, car il ne se déclare pas en soi. Donc, fondamentalement, les petites formations se comportent. Leur présence révèle la mammographie, qu'une femme subit à des fins préventives.

Les gros kystes peuvent être ressentis comme lourds et douloureux dans la poitrine à la veille du cycle menstruel. Plus tard, l’inconfort, la sensation de brûlure dans la poitrine commenceront à persister de manière permanente et ne dépendront plus de l’apparition de la menstruation.

De très gros kystes, dépassant 4 à 6 centimètres de diamètre, peuvent même déformer la glande mammaire. La poitrine devient asymétrique, sa forme est fortement modifiée, elle rougit habituellement au-dessus du kyste, puis la peau devient bleue. Si la formation est canalaire, du mamelon sur cette poitrine peut commencer le sang, écoulement brun verdâtre. Si, au même moment, une infection quelconque se joint, la température de la femme augmente brusquement et la cavité du kyste peut suppurer, ce qui nécessitera une intervention chirurgicale immédiate.

Méthodes de diagnostic et de chirurgie

Les médecins établissent un diagnostic de kystes des glandes mammaires en examinant une femme et ses antécédents hormonaux.

En plus de la palpation, les méthodes de diagnostic suivantes sont souvent utilisées pour l'examen:

  • une échographie, dont les détails visualisent le néoplasme pathologique;
  • mammographie ou radiographie des glandes mammaires, à la suite de quoi il devient clair à la fois la présence et la taille, la forme et le nombre de tumeurs;
  • la radio thermométrie, qui aide les médecins à se renseigner sur les processus de formation d'une néoplasie avant même son apparition physique;
  • pneumocystographie;
  • biopsie par ponction à l'aiguille fine contrôlée par transducteur à ultrasons;
  • recherche en cytologie.

L'origine du kyste du sein peut être différente. Il peut avoir un caractère hormono-dépendant ou hormono-indépendant, ce qui peut avoir une incidence considérable sur la méthode de traitement. Avec un examen complet et la décision de retirer un kyste, le médecin doit choisir la technologie de la chirurgie. En médecine moderne, il existe un certain nombre de moyens pour éliminer les kystes du sein.

En cas d'accumulation de bulles remplies de liquide et constituant ensemble un kyste recouvert de tissu conjonctif, les médecins recommandent de retirer la tumeur par ponction. La chirurgie classique immédiate est utilisée pour les formations larges ou denses. Cependant, la méthode la plus moderne d’élimination du kyste en médecine est l’élimination au laser. Cette méthode, peu invasive, est réalisée sous échographie étroite sous anesthésie locale. Dans de très rares cas, une anesthésie générale est utilisée pour le retrait du laser avec les indications appropriées.

À la veille de l'opération, le patient doit faire l'objet d'un examen approfondi. Souvent, pour des diagnostics supplémentaires, une biopsie du sein est prescrite pour révéler la nature du néoplasme. Chacune des techniques chirurgicales a ses avantages, mais aussi ses inconvénients, de sorte que toutes les nuances doivent être discutées avec le chirurgien avant de prendre une décision finale et de fixer une date pour la chirurgie. Avec la pleine conscience de la femme sur le déroulement exact de son opération et sur ce à quoi on peut s’attendre après sa réalisation, la période de réadaptation et la guérison se dérouleront sans à-coups et de manière prévisible.

Ponction du sein

Au cours de la ponction, des spécialistes percent le kyste et extraient tout le secret (contenu) de sa cavité. À la suite de telles actions, les parois d’un kyste vide se collent entre elles et s’absorbent à l’avenir. Cependant, il est important de comprendre qu'il est possible d'appliquer la ponction uniquement dans les cas où le kyste est entièrement fluide et ne contient aucun phoque ni aucune croissance.

Effectuer une ponction du kyste des glandes mammaires sous anesthésie locale et contrôle par ultrasons. L'échographie est nécessaire pour que le spécialiste libère complètement la cavité de formation du liquide, ne laissant rien à l'intérieur. Cela ne permettra pas au kyste de recommencer à grossir. Au moment où cette opération peut durer de 30 à 60 minutes.

Immédiatement après l'opération, le liquide de la cavité kystique est envoyé au laboratoire de recherche afin de ne pas manquer la présence de cellules atypiques, dont la présence informera le médecin du début du processus de transformation de la tumeur en tumeur maligne. Si vous ignorez cette action, vous pouvez détecter inopinément le processus de transformation en cours, qui peut entraîner la croissance répétée et rapide d'un nouveau kyste, l'apparition d'un cancer, la métastase d'autres organes et la production de foyers secondaires d'une tumeur maligne.

Ablation chirurgicale

Si la ponction du kyste est contre-indiquée au patient, les médecins procéderont alors à une chirurgie classique du néoplasme. L'ablation chirurgicale implique une procédure en plusieurs étapes. Tout d'abord, un anesthésique adapté au patient est sélectionné, des diagnostics supplémentaires sont effectués afin de sélectionner avec précision l'endroit où une incision chirurgicale est nécessaire. Ensuite, le médecin décrit le volume de la future opération en fonction de l'état du patient.

L'ablation chirurgicale directe d'un kyste de la glande mammaire est très précise, elle maximise les tissus sains des glandes mammaires, en éliminant uniquement les pathologiques. Quand un kyste est enlevé, le spécialiste doit arrêter le saignement et coudre l’incision.

La période de rééducation après la chirurgie doit être entièrement contrôlée par les prescriptions du médecin. Si vous suivez toutes les directives et recommandations, la tumeur ne se rappellera jamais d'elle-même, car la méthode chirurgicale est la plus fiable pour éliminer les kystes du corps. La rechute de la maladie après la chirurgie est très rare, plus souvent dans cet endroit, une femme ne sera plus jamais dérangée par un néoplasme.

Procédure de retrait au laser

L'extraction au laser d'un kyste mammaire est la méthode la plus moderne, la moins invasive et, en même temps, la plus chère des interventions chirurgicales. L'équipement nécessaire est très coûteux, de sorte qu'il ne se trouve pas dans toutes les cliniques. Cependant, si la patiente peut se permettre de retirer le kyste au laser, elle le choisira certainement.

Les experts expliquent que les principaux avantages de la chirurgie au laser pour le kyste du sein sont l'absence totale de douleur et la possibilité de complications après le traitement, l'absence de placement du patient à l'hôpital, l'absence de traces (cicatrices) après la procédure. La chirurgie au laser elle-même ne dure pas longtemps, pas plus d'une heure. En outre, la technique au laser est reconnue comme une méthode très efficace avec un faible niveau de lésion tissulaire.

Au cours de cette opération, un spécialiste effectue une ponction au sein au laser, à travers laquelle la LED permet d'influencer le site tissulaire affecté. Dans ce cas, les faisceaux laser ne détruisent que les tissus endommagés sans affecter les tissus sains, ce qui contribue au renouvellement complet des cellules glandulaires en 2 mois et à l'auto-restauration de la santé des glandes mammaires.

La survenue de complications postopératoires

Les petits kystes ne nuisent pas à la santé des femmes, mais ils risquent de développer des processus infectieux ou inflammatoires pouvant entraîner de graves complications. Pour éviter les processus indésirables, vous devez procéder à un examen physique minutieux et régulier des glandes mammaires afin de permettre aux médecins de les identifier et de les éliminer rapidement grâce au traitement traditionnel.

La thérapie classique est toujours plus souhaitable si son évolution peut produire des résultats efficaces, car les interventions chirurgicales contribuent souvent à la survenue de complications. La chirurgie mammaire est une complication fréquente: malformation du sein, apparition de suppuration, apparition de tumeurs bénignes et malignes. L'emplacement de l'incision est toujours choisi individuellement par un spécialiste, cela dépend de l'emplacement du kyste. Une cicatrice dans un endroit donné ne plaira pas toujours à une femme ou restera discrète. De plus, la probabilité de complications dépend en grande partie de la méthode de chirurgie.

Afin d'éviter toutes sortes de complications, il est beaucoup plus facile de passer régulièrement un examen médical préventif et de surveiller de manière indépendante tous les changements survenant dans vos glandes mammaires.

Pour prévenir l'apparition de kystes et d'autres néoplasmes dans le sein, il est conseillé aux femmes d'utiliser des sous-vêtements d'entretien spécialisés qui ne perturbent pas la circulation sanguine et lymphatique dans cette zone, de maintenir un régime alimentaire équilibré, de refuser ou de réduire au minimum la consommation de café, de surveiller leur propre état psycho-émotionnel, d'éviter le stress, le surmenage, l'humeur dépressive.

Il est également important d'auto-masser souvent la poitrine, de faire des compresses, de consulter régulièrement le médecin et d'entretenir vos propres hormones.

Avec les interventions chirurgicales modernes, on utilise une résection sectorielle des glandes mammaires, ce qui rend la déformation du sein à peine perceptible. La question de la chirurgie mammaire lors de la détection des kystes devrait être traitée par le médecin traitant après toutes les mesures de diagnostic et de recherche nécessaires, le résultat de l'opération étant alors aussi positif que possible.

Comment s'effectue l'élimination du kyste du sein?

L'élimination du kyste du sein s'effectue en présence d'indications spéciales et constitue l'option de traitement final des tumeurs bénignes. La chirurgie ne présente aucun risque pour la vie de la patiente et n'altère pas la fonction du sein. Le problème est le traitement intempestif des femmes par le mammologue, à cause duquel la formation kystique augmente et devient insensible au traitement conservateur.

Pour éliminer le risque que le kyste ne se déverse dans la forme maligne, il doit être retiré rapidement. L'intervention chirurgicale dans la mastopathie est divisée en deux types: le premier est caractérisé par le retrait de gélules ou de fluides, le second - excision du kyste avec les tissus sains adjacents. Le choix de la méthodologie dépend de la taille de l’éducation.

Indications pour la chirurgie

La mastopathie est sujette à une intervention chirurgicale en l’absence de dynamique positive au cours du traitement conservateur. Le kyste mammaire est nécessairement enlevé dans le cas d’un tamis mammaire risquant de se développer en une forme maligne. La chirurgie consiste à observer les symptômes suivants chez un patient:

  • sensation d'oppression dans la poitrine avant la menstruation;
  • hyperémie de la peau du sein;
  • douleur à la poitrine lancinante;
  • augmentation de la température;
  • sécrétion du mamelon de contenu brun ou vert dilué avec du sang;
  • la présence de pus dans la cavité du sein.

L'élimination des formations de nature kystique est précédée d'une série d'examens médicaux et d'entretiens avec des patients. La compilation d'un historique précis contribue aux études suivantes:

  • radiographie et échographie de la glande mammaire, permettant de déterminer visuellement la présence d'un kyste et d'obtenir des informations fiables sur la forme et la taille de la formation;
  • la radio thermométrie, qui détermine la zone enflammée de la glande mammaire en piégeant le rayonnement intense d'une formation kystique;
  • examen cytologique du tissu mammaire;
  • biopsie du tissu mammaire;
  • pneumocystographie pour détecter les petits kystes.

Sclérothérapie des formations kystiques

La sclérose du kyste de la glande mammaire est une méthode d’intervention chirurgicale peu invasive avec des lésions tissulaires minimes. Cette méthode est utilisée pour les petites formations (jusqu'à 2 cm). Son utilisation est contre-indiquée en présence de formations kystiques à plusieurs chambres et à parois épaisses (à partir de 0,5 mm), pour lesquelles il existe un risque de devenir une tumeur maligne.

La localisation du kyste est effectuée avant le durcissement du kyste et une sonde à ultrasons est fixée à la poitrine du patient pour surveiller le processus d'intervention. Après cela, le chirurgien fait une ponction de la glande mammaire - insère une aiguille dans les tissus mous, à travers laquelle le contenu de la formation kystique est retiré. Le fluide extrait est soumis à un examen cytologique pour identifier les leucocytes, les lymphocytes, le sang ou le pus, indiquant un processus inflammatoire dans la glande mammaire.

Après avoir retiré le liquide, une substance sclérosante est placée dans le kyste du sein, qui est aspiré au bout de 2 minutes. L'éthanol à 96% est le plus souvent utilisé pour combler un vide, ce qui entraîne souvent l'apparition de pathologies récurrentes. Il est recommandé de discuter d'abord avec votre médecin de la possibilité d'utiliser une préparation adhésive plus efficace. Après les manipulations nécessaires, le médecin retire l'aiguille des tissus et applique pendant 12 heures un pansement compressif sur la poitrine du patient.

Afin de prévenir les complications de l'intervention chirurgicale, le mammologue attribue un traitement spécial au patient en fonction du degré de pathologie, de l'âge de la femme et des maladies associées. Pour une évaluation précise de la dynamique de récupération et de la prévention des récidives, il est nécessaire de refaire une échographie supplémentaire après 1 et 6 mois après la chirurgie. Si des cellules atypiques sont présentes dans le liquide kystique, des mammographies périodiques doivent être effectuées (au moins 6 mois après la chirurgie).

L'efficacité du durcissement dépend du professionnalisme du chirurgien et de la qualité de la préparation de l'adhésif. Extraction incomplète du liquide du kyste, l'utilisation d'équipements obsolètes entraîne des complications. Pendant l'intervention, le patient peut ressentir une sensation de brûlure, une douleur, qui est une réaction tissulaire à l'action de l'éthanol. Normalement, l’inconfort devrait disparaître en une minute. En cas de douleur prolongée, l'utilisation d'analgésiques ou d'un traitement anti-inflammatoire est nécessaire.

Énucléation de kyste

Cette méthode d'élimination d'un kyste dans la poitrine consiste à extraire une capsule qui délimite la cavité d'une tumeur bénigne des tissus adjacents. La méthode de traitement d'un kyste du sein est le plus souvent réalisée sous anesthésie locale. En cas d'intolérance du patient à certains composants de l'anesthésique ou avec un diagnostic clair d'éducation à l'échographie, mais difficile à palper, la chirurgie est réalisée sous anesthésie générale.

Après l’injection du médicament anesthésique, le chirurgien effectue une incision linéaire ou semi-circulaire en fonction de l’emplacement de la formation. Le kyste doit être coupé après son retrait pour permettre la redistribution du sein. Il est obligatoire de procéder à un examen histologique ultérieur de la formation extraite.

L'énucléation ne viole pas l'intégrité du tégument adjacent, ce qui rend les résultats de l'intervention chirurgicale presque imperceptibles. Le résultat esthétique de l’opération dépend en grande partie de l’expérience du chirurgien, des caractéristiques individuelles de la régénération des tissus du patient et des matériaux utilisés.

La période postopératoire nécessite que le patient soit maintenu en position couchée pendant les premières heures suivant l'intervention, avec application de froid sec dans la zone d'intervention. Il est normal d’avoir une quantité modérée de sang ou de liquide séreux sur un pansement stérile. Lorsque les symptômes de la douleur sont appliqués, prenez des analgésiques (analgine, cétonal, etc.). Afin de prévenir les complications pendant les premiers jours après la chirurgie, l'utilisation d'antibiotiques est prescrite.

Normalement, sans complications au cours de la période postopératoire, les sutures sont retirées au bout de 7 à 10 jours. Lors de l'observation des hématomes dans le domaine de la chirurgie, de la fièvre, de la détérioration de l'état de santé, de l'apparition de douleurs lancinantes et de la suppuration sur la couture, il est urgent de contacter un chirurgien.

Résection sectorielle

Ce type de chirurgie implique l’enlèvement d’un kyste dans la poitrine avec une partie des tissus adjacents (secteur). Il n’existe pas de règle unique pour isoler le secteur du sein. Certains chirurgiens le définissent comme 1/6 ou 1/8 d'un organe. Dans la pratique des spécialistes occidentaux, il est courant de définir la partie nécessaire comme étant la distance entre le kyste et le bord de l'incision.

Après avoir déterminé l'emplacement du secteur opéré, le médecin applique les marques des futures incisions sur la peau du sein. Une fois les mesures anesthésiques prises, le chirurgien coupe le tissu en deux coupes le long des contours dans la direction radiale du mamelon. Après s'être éloignés du kyste de 3 cm et avoir fixé le noeud, une incision est pratiquée sur le côté opposé de la poitrine le long de la profondeur de la glande mammaire jusqu'au fascia du muscle grand pectoral. Après cela, la région du kyste est déterminée, qui est enlevée avec les tissus sains adjacents.

L'élimination de la formation kystique est suivie de mesures visant à arrêter le saignement et à suturer les incisions. Il est important de saisir le fond du tissu disséqué et, si nécessaire, de coudre sur le tissu sous-cutané. Cela élimine le risque de caries dans la poitrine. Pour obtenir le maximum d'effet esthétique sur la peau du sein, imposer des coutures nodales ou cosmétiques. Afin de prévenir les œdèmes dans le domaine des interventions chirurgicales, un drainage est utilisé.

Après le retrait de la formation, un examen histologique urgent du kyste est effectué (jusqu’à 30 minutes). Avec la confirmation de la malignité de l'éducation, le temps d'intervention chirurgicale augmente. En l'absence de suspicion de la nature oncologique du kyste, l'opération est terminée, après quoi le patient est hospitalisé brièvement. Afin de réduire les risques d'inflammation et d'inconfort chez les femmes en période postopératoire, un traitement par analgésiques et antibiotiques est réalisé.

La chirurgie est une mesure extrême du traitement des tumeurs bénignes du sein. L’opération permet l’élimination rapide des kystes, les empêchant de se transformer en formes malignes. L’apparition d’une pathologie récurrente dépend du degré de négligence de l’éducation. Pour mener à bien l'opération chirurgicale, les patients doivent contacter un mammologue dès la première manifestation de symptômes caractéristiques.

Quel est le danger d'un kyste du sein: traiter ou supprimer?

Le kyste du sein est l’une des manifestations de la maladie fibrokystique qui se développe chez la femme. Cette condition est prétexte, c'est-à-dire qu'elle peut potentiellement servir de source de formation maligne de la glande mammaire.

Fibrocystique des glandes mammaires - ensemble de processus accompagnés d’un déséquilibre entre les composants épithéliaux et conjonctifs du tissu glandulaire. En conséquence, l'épithélium peut se développer, formant des nœuds ou du tissu conjonctif avec la formation de couches fibreuses ou de cavités limitées - kystes. Selon la propension des cellules à se reproduire (proliférer), des formes prolifératives et non prolifératives de la maladie sont isolées, les premières étant transformées en cancer dans un tiers des cas. La fréquence de dégénérescence maligne d'un kyste non prolifératif est plus faible, elle est de 1-2%.

Pourquoi la maladie survient

Un kyste dans la poitrine se développe lors de troubles hormonaux dans le corps de la femme. La maladie touche 50% des femmes en âge de procréer et presque tous les patients atteints de maladies gynécologiques.

La formation des glandes mammaires, leurs modifications pendant le cycle menstruel, pendant la grossesse et l'allaitement, pendant la périménopause sont régulées par des interactions hormonales complexes. Dans l’une des parties du cerveau, l’hypothalamus, appelé facteur de libération, est produit et stimule la sécrétion des hormones pituitaires.

L'hypophyse est la plus importante des glandes endocrines, également située à l'intérieur du tissu cérébral. Il sécrète de la prolactine, qui stimule la formation et la libération du lait. En outre, des hormones folliculostimulantes et lutéinisantes sont sécrétées dans la glande pituitaire, qui agit sur les glandes sexuelles. Elles sécrètent à leur tour des œstrogènes et des gestagènes qui affectent activement les glandes mammaires.

Pendant la grossesse, la gonadotrophine chorionique produite par le placenta affecte les glandes. En outre, leurs tissus sont influencés par les hormones surrénaliennes (corticostéroïdes et androgènes), le pancréas (insuline) et l'hormone stimulant la thyroïde de l'hypophyse. Toute violation de ces processus interdépendants peut entraîner la formation de kystes dans les glandes mammaires.

Le rôle le plus important dans la formation de la dysplasie (développement anormal, changements) des cellules du sein est joué par les hormones ovariennes - œstrogènes et progestérone. L'un des œstrogènes, l'estradiol, est contenu dans le tissu glandulaire à une concentration plusieurs fois supérieure à son niveau dans le sang. Cette hormone provoque le développement et la reproduction de l'épithélium qui tapisse les canaux de la glande, stimule la formation de lobules (acinis), augmente l'apport sanguin au tissu.

La concentration de progestérone est également plus élevée dans les tissus des glandes que dans le sang. Il a l'effet inverse: il inhibe le développement des lobules, empêche l'augmentation de la perméabilité des parois vasculaires et de l'œdème.

Avec un déficit en progestérone ou un excès d'estradiol dans la glande mammaire, il se produit un œdème et une augmentation du tissu conjonctif à l'intérieur des lobules, l'épithélium canalaire se dilate, ce qui conduit à la formation de kystes.

Les causes de kystes peuvent être divisées en plusieurs groupes:

  • situations stressantes, particulièrement fortes ou persistantes; parmi eux figurent l'insatisfaction à l'égard de la vie familiale, les conflits de travail et la dépendance matérielle;
  • troubles de la reproduction: grand nombre d'avortements, ménarche précoce, première naissance tardive, grand fœtus, absence d'allaitement ou d'une durée supérieure à un an, absence de grossesse et d'accouchement dans la vie d'une femme;
  • maladies gynécologiques: endométrite, salpingite, oophorite, ainsi que l'adénomyose et les conditions hyperplasiques de l'endomètre;
  • changements sexuels: anorgasmie, utilisation de rapports sexuels interrompus comme moyen de contraception;
  • maladies de la glande thyroïde ou des glandes surrénales, diabète;
  • maladies du foie et des voies biliaires, dans lesquelles l'inactivation des œstrogènes est perturbée - hépatite, cirrhose, cholélithiase, cholécystite, dégénérescence graisseuse du foie;
  • prédisposition génétique.

Variantes de kystes mammaires et leurs manifestations

La taille de la formation varie de quelques millimètres à 3 à 5 cm.Des cavités géantes se forment parfois, modifiant sensiblement la forme de la poitrine.

  • Kyste solitaire et maladie de Reclus

Les jeunes femmes sont plus susceptibles d'avoir de petites formations nombreuses qui provoquent une douleur intense. Le kyste mammaire solitaire est diagnostiqué à un âge plus avancé. La «maladie de Reclus», ou glande mammaire polykystique, dans laquelle se forme un kyste mammaire à chambres multiples, est moins courante.

Les kystes, ou cavités de la glande, sont formés par la forme fibrocystique de la mastite, qui peut éventuellement se transformer en une autre variante, par exemple en une forme nodulaire. La cavité est formée par le blocage du conduit et l'accumulation de contenu liquide dans celui-ci.

  • Kyste du canal mammaire

Un autre nom du cystadénopapillome est la prolifération du tissu épithélial qui tapisse les canaux et la formation d’une cavité contenant du sang. Il communique avec les conduits et peut donc être accompagné d'une décharge du mamelon. De plus, le cystadénopapillome est plus souvent infecté.

  • Kyste fibreux

Une seule longue cavité existante dans le tissu glandulaire, remplie d'un contenu non inflammatoire, non directement connectée aux canaux lactés et entourée d'un mur dense de tissu conjonctif. Une telle éducation peut exister pendant longtemps, presque sans déranger une femme, mais elle peut être facilement ressentie dans les tissus des glandes.

  • Kyste complexe

Il diffère de la présence habituelle d'un mur épais, de cloisons à l'intérieur de la cavité, de renforts proches de la paroi ou de structures liquides marginales se formant comme des écoulements vers les parois du kyste. Cette conclusion est donnée par le médecin du diagnostic par ultrasons et, cliniquement, peut être un cancer, une papillomatose, un kyste présentant des signes d’inflammation.

Symptômes de pathologie

  • Douleur et engorgement de la glande avant la menstruation;
  • Douleurs constantes tirant dans la poitrine;
  • Phoque palpable;
  • Changement de forme des seins.

Dans certains cas, il n’ya aucun signe de la maladie et la femme l’apprend par hasard, lors de ses visites chez un gynécologue ou lors d’une mammographie.

Quels sont les kystes dangereux dans les glandes mammaires?

En plus de nuire à la qualité de la vie, ces formations peuvent causer une inflammation. Il survient lorsque des microorganismes pathogènes pénètrent dans la cavité fermée par les voies sanguine ou lymphatique et s'accompagne de fièvre, de douleurs aiguës dans la glande, de gonflement, de rougeurs et de bleuissement de la peau. Lorsque la fusion purulente des tissus environnants peut provoquer un abcès et une cellulite menaçant la vie du patient.

Ne pas oublier la possibilité de malignité du kyste, ainsi que la complexité du diagnostic différentiel de cette maladie et du cancer du sein. Par conséquent, il est impossible de laisser la mastopathie suivre son cours, il est nécessaire d’être examinée et traitée à temps.

Diagnostics

Toute étude des glandes mammaires chez des patientes non ménopausées doit être réalisée au cours de la première moitié du cycle. À ce stade, les concentrations minimales d'hormones agissent sur le tissu glandulaire, ce qui n'est ni lent ni douloureux.

Les glandes mammaires sont examinées et palpées par le médecin dans la position du patient debout, les bras baissés et levés, puis en position couchée. Évalué la symétrie des glandes, de la peau, la présence de décharge des mamelons, le compactage ou les brins dans la structure du tissu. Dans le même temps, les ganglions lymphatiques des zones axillaires situées au-dessus et au-dessous des clavicules sont palpés. Ce sont ces groupes de ganglions lymphatiques qui sont principalement touchés par les tumeurs du sein.

Toute femme devrait posséder les techniques d’auto-examen des glandes mammaires. Cela aidera à terme à identifier non seulement la mastopathie, mais également des maladies plus graves. Cet examen consiste en un examen approfondi des glandes situées devant un miroir avec une évaluation de leur symétrie, ainsi qu’en un tour de poitrine dans un cercle ou radialement du mamelon à la périphérie jusqu’à la région axillaire. Ceci est particulièrement important pour les patientes ayant des antécédents héréditaires chargés de maladies des glandes mammaires.

L'examen et la palpation sont effectués à chaque visite par une femme gynécologue, généralement une fois par an lors des examens médicaux. Si le médecin a révélé des phoques, passez à l'étape suivante du diagnostic.

Mammographie - étude des glandes mammaires à l'aide de rayons X. La photo est prise en deux projections, l'agent de contraste n'est pas utilisé. La mammographie permet d'identifier la formation dans l'épaisseur de la glande, qui n'est même pas détectée par la palpation (jusqu'à 1 cm de diamètre), mais leur diagnostic différentiel est difficile.

Cette méthode est une méthode de dépistage, c’est-à-dire qu’elle est pratiquée chaque année pour les femmes de plus de 40 ans afin d’exclure les stades précoces du cancer du sein. Les mammographies ne sont pas prescrites pendant la grossesse et l'allaitement. Chez les femmes jeunes, cela ne donne pas de résultat fiable en raison de la densité accrue des tissus des glandes.

L'échographie est de plus en plus populaire. Il peut être réalisé auprès de jeunes femmes, il est inoffensif et permet d’identifier une éducation d’un diamètre de 2 mm, par exemple de petits kystes. L'échographie aide à évaluer l'état des ganglions lymphatiques, ainsi que les signes de mastopathie diffuse. La seule limitation à l'utilisation de cette méthode est la mauvaise visualisation des tissus dans l'involution des glandes mammaires, qui vient avec l'âge.

Sur l'échogramme, vous pouvez voir la couche interne de l'éducation et détecter la différence entre les kystes et les fibroadénomes du sein. Pratiquement le seul trait distinctif de ces conditions est leur consistance: un kyste est une cavité remplie de liquide et un fibroadénome est une tumeur bénigne (nodule) constituée de cellules glandulaires et de tissu conjonctif.

Si un kyste ou une tumeur est détecté, l'étape suivante du diagnostic est réalisée - ponction du kyste de la glande mammaire avec examen de son contenu au microscope. L'objectif principal de cette recherche est de s'assurer qu'une femme ne souffre pas d'une dégénérescence maligne de l'éducation. La ponction est réalisée avec une aiguille spéciale sous contrôle des ultrasons.

Si un médecin ne dispose pas d'un bon appareil à ultrasons, une aiguille de biopsie injecte de l'air dans la cavité du kyste, la redressant et une radiographie prenant un pneumocytogramme. Si les parois de la formation sont lisses, il n'y a pas de croissance, alors commencez le traitement médicamenteux. Si des irrégularités sont détectées dans la cavité, un traitement chirurgical est immédiatement prescrit.

Traitement

Comment traiter un kyste du sein? Un gynécologue et un mammologue vous aideront à résoudre ce problème et, si nécessaire, vous devriez également consulter un oncologue.

État psycho-émotionnel

Le traitement de toute maladie repose sur une nutrition et un mode de vie appropriés. Une femme devrait se protéger du stress physique et émotionnel excessif qui lui tombe souvent sur les épaules. A titre d'exemple, nous pouvons citer le prétendu «syndrome du sandwich», lorsque des femmes d'âge moyen sont obligées de prendre soin de leurs parents âgés et d'élever leurs enfants encore mineurs. En même temps, on considère en société qu'il s'agit d'une responsabilité directe de la femme et elle ne devrait pas avoir d'émotions négatives à ce sujet.

Cependant, des études montrent que le "syndrome sandwich" est la cause de nombreuses maladies psychosomatiques, notamment le kyste du sein. N'hésitez pas à demander de l'aide, si vous en avez besoin, savoir refuser, si vous ne pouvez pas faire quelque chose sans vous sentir coupable. Cette ligne d'autodéfense psychologique vous permettra de rester en bonne santé plus longtemps.

Régime alimentaire

Le régime alimentaire des femmes présentant un kyste doit être ajusté. Il a été prouvé que chez certains patients, les kystes sont sensibles à la consommation de chocolat, de café, de thé et d’autres produits contenant des xanthines. Après leur exclusion du régime alimentaire, le bien-être de ces patientes s'est amélioré, en particulier, ils ont cessé de perturber la douleur dans la glande avant la menstruation. Cependant, une autre partie des patients atteints d'un kyste n'a pas répondu à de tels changements. Par conséquent, il vaut la peine de limiter les produits énumérés pendant 2-3 mois, et si l’effet n’est pas satisfaisant, ils ne vous feront pas de mal, bien sûr, avec un usage modéré.

Les patients présentant un kyste du sein ont besoin de normaliser l'état du foie et des voies biliaires afin de perdre du poids. Il est recommandé de suivre le régime numéro 5 en limitant les aliments frits et gras, les graisses animales. La cuisson à la vapeur avec une prédominance de poisson, de produits laitiers et de légumes (à l'exception des légumineuses et du chou) est recommandée.

Il est nécessaire de normaliser les intestins, pour éviter la constipation. Cela aidera, par exemple, le son d'avoine, qui est très utile pour manger 100 grammes par jour. S'il n'est pas très agréable de les utiliser dans leur forme pure, vous pouvez ajouter du son à la bouillie ou à un verre de kéfir.

Il est nécessaire de limiter raisonnablement le nombre de calories, de réduire le contenu en sel alimentaire. Cela aidera à réduire la gravité du syndrome prémenstruel et des douleurs thoraciques.

Thérapie conservatrice

Le traitement d'un kyste du sein sans intervention chirurgicale est possible si la formation présente une surface interne lisse et est facile à traiter avec des médicaments. Dans le même temps, il est nécessaire de ne pas détecter de cellules atypiques dans le matériel d'aspiration après une biopsie à l'aiguille fine - signe d'une tumeur cancéreuse.

Les préparations pour le traitement du kyste du sein agissent sur les principaux liens de la pathogenèse de la maladie:

  • sédatifs (valériane, agripaume, Novo-Passit) et adaptogènes (lemongrass, Eleutherococcus, Rhodiola rosea) en cures de 4 mois avec une pause de 2 mois, la durée du traitement est de 2 ans;
  • vitamines A (anti-œstrogéniques), E (augmente les effets de la progestérone), B6 ​​(réduit la concentration de prolactine dans le sang), P et C (améliorent la microcirculation et soulagent le gonflement des tissus);
  • les hépatoprotecteurs, par exemple, la préparation à base de plantes Hofitol, qui protège et restaure les cellules du foie, améliore le métabolisme des graisses et augmente le fond émotionnel;
  • diurétiques une semaine avant le début de la menstruation pour prévenir l'engorgement de la glande glandulaire - airelles rouges, thé au rein, hypothiazide, triampur, petites doses de furosémide prescrites par un médecin;
  • hormonothérapie, notamment utilisation de progestatifs à usage local (Progestogel gel) et, le cas échéant, de médicaments sous forme de comprimés (Utrogestan), de formes implantables et injectables à action prolongée (Norplant, Depo-Provera);
  • selon les indications, le danazol, les contraceptifs oraux combinés, les agonistes de la gonadolibérine (Zoladex), les agonistes de la dopamine (Parlodel) peuvent être prescrits.

Auparavant, ils recommandaient largement les préparations à base d'iode, mais en raison de la propagation de maladies de la thyroïde, dans lesquelles ces médicaments peuvent perturber l'équilibre des hormones thyroïdiennes.

Après six mois de traitement conservateur, on répète la mammographie ou l’échographie. En cas de sclérose du kyste mammaire, c'est-à-dire que ses parois se sont effondrées, qu'il n'y a pas de cavité et que le traitement conservateur est poursuivi. Si l'aspiration du kyste était inefficace et que le liquide s'est à nouveau accumulé, une opération est indiquée.

Ablation du kyste du sein

L’opération est généralement réalisée par résection sectorielle, c’est-à-dire par élimination de la formation et des tissus sains constituant le secteur (partie) de la glande avec le sommet dirigé vers l’aréole. Au cours de l'opération, un examen histologique urgent des tissus affectés est réalisé pour exclure une tumeur maligne. Si des signes de cancer sont révélés, le volume du traitement chirurgical est augmenté.

Plusieurs kystes des glandes mammaires, qui ne peuvent pas faire l'objet d'un traitement médical, sont enlevés à l'aide de nombreuses interventions chirurgicales, notamment une mastectomie sous-cutanée et des prothèses de la glande avec un implant en silicone ou autre.

Bien sûr, beaucoup de femmes veulent savoir si les kystes peuvent être résolus si rien n'est fait. Oui, cette possibilité existe, mais sa probabilité est faible. Souvent, les patients, dans l’espoir d’une disparition spontanée d’un kyste, ne consultent pas immédiatement un médecin, mais surviennent au stade avancé du cancer, où il est très difficile d’aider.

Dans certains cas, les femmes se plaignent d’un kyste à la poitrine. En même temps, son contenu était séparé du mamelon sous la forme d'un liquide clair ou verdâtre. Dans ce cas, vous devez consulter votre médecin et déterminer ce qui s'est réellement passé. Si nécessaire, aspirez le contenu restant.

Que faire si une femme découvre une forme d’éducation dans sa poitrine? Tout d’abord, ne paniquez pas et contactez immédiatement un gynécologue et un mammologue. Les méthodes de diagnostic modernes sont efficaces et sûres. Le traitement est basé sur la conservation du corps, la préservation de la fonction esthétique du sein. Dans la très grande majorité des cas, le patient se débarrasse de la maladie après le traitement, bien que les kystes se reproduisent souvent en présence de facteurs prédisposants (stress, déséquilibres hormonaux, etc.). Par conséquent, le traitement de cette maladie doit être associé au traitement de la pathologie principale.

Prévention

Pour prévenir la pathologie, il est nécessaire d'influencer les facteurs qui provoquent son apparition:

  • évitez les situations stressantes, ne vous chargez pas d'un fardeau insupportable, abandonnez les «délais», apprenez les bases de la planification du temps, détendez-vous complètement;
  • avoir une vie sexuelle raisonnablement active avec un partenaire régulier;
  • réaliser l'accouchement, éviter les avortements;
  • être observé par un gynécologue et traiter des maladies gynécologiques;
  • après 40 ans, subir une mammographie chaque année;
  • ne pas fumer, ne pas boire trop d'alcool;
  • limiter les visites au bain, les saunas;
  • maintenir sous contrôle la pathologie extragénitale, en particulier les maladies du foie;
  • suivre un régime hypocalorique riche en vitamines et en fibres, et réduit en graisses animales et en sel.

Opérations d'élimination du kyste du sein

Un kyste est une tumeur bénigne qui se développe lorsque les canaux se bouchent et nécessite parfois son retrait. Pendant longtemps, la maladie a évolué de manière asymptomatique et n’est pas dangereuse pour la santé des femmes. L'enlèvement d'un kyste du sein est nécessaire seulement avec l'évolution pathologique de la maladie.

Après avoir diagnostiqué une tumeur bénigne, il faut décider comment l'enlever. Au stade initial de la maladie (avec une tumeur de moins de 1,5 cm), le traitement médicamenteux est efficace.

Élimination des petits kystes

Le traitement repose sur la normalisation du système de régulation hormonale et le fonctionnement des glandes endocrines.

  • La première règle est une bonne nutrition. L'alimentation nécessite de réduire la quantité de graisse animale et de la remplacer par des fibres. C'est-à-dire que les fruits et les légumes frais devraient constituer la base de l'alimentation quotidienne. Même un ajustement mineur de la nutrition donne de bons résultats - aide à réduire la tumeur et à perdre du poids.
  • Il est important de maintenir le ton du corps. Ceci est aidé par la marche, la natation. Marcher à l'air frais et effectuer des tâches ménagères remplacent l'activité physique.
  • Les glandes mammaires réagissent au moindre stress. Il est nécessaire d’éviter toute surtension physique ou émotionnelle, de prévenir les querelles, les situations désagréables et d’éviter les tensions et les émotions fortes. En thérapie complexe, le médecin prescrit toujours des sédatifs.
  • Toute blessure à la poitrine doit être évitée. Un kyste suite à un coup violent éclate ou s’enflamme. Ces processus nécessitent une intervention chirurgicale immédiate.

Les petits kystes à chambre unique sont enlevés par ponction (ponction à l'aiguille fine). Au cours de la ponction, le liquide est extrait du néoplasme et une sclérothérapie est effectuée (introduction d'une substance favorisant l'adhésion des parois dans la cavité du kyste). Cela est nécessaire pour empêcher la repousse du kyste après la ponction.

Ablation chirurgicale des kystes

L'ablation chirurgicale des néoplasmes est réalisée par résection sectorielle. Au cours de la chirurgie, non seulement le kyste lui-même est enlevé, mais également les tissus immédiatement adjacents.

Pour que, après l'opération, la symétrie de la glande mammaire ne soit pas brisée, les médecins imposent des points de suture. Grâce à cette méthode, il n'y a pas de cicatrices approximatives. Pendant plusieurs jours après la résection, le drainage est placé dans la poitrine (tube mince). Il est nécessaire d'éliminer l'excès de liquide de la cavité de la plaie. En cas de stagnation liquidienne, de graves complications postopératoires se développent.

L'opération est effectuée dans un scénario séquentiel:

  • préparation du patient;
  • l'introduction de l'anesthésie;
  • élimination des kystes avec les tissus environnants;
  • examen histologique des kystes.

Après avoir exploré la partie retirée de la glande mammaire, deux options sont possibles: soit la fin de l’opération (en l’absence de cellules atypiques), soit une glande mammaire et des ganglions axillaires complètement supprimés (lors de croissances pathologiques du kyste). La résection n'est pas une opération difficile. Le plus souvent, il n'y a pas de récupération à long terme du patient et le développement de complications. Tout dépend des caractéristiques individuelles de l'organisme, du nombre de tissus prélevés, de la présence de cellules atypiques dans le sein.

Parmi les complications possibles se produisent:

  • Suppuration de la cavité de la plaie. Se produit en raison d'une infection de la plaie, nécessite une ouverture obligatoire, un nettoyage du pus, un traitement de la plaie avec des médicaments antibactériens et un traitement de soutien ultérieur.
  • Arrêt incorrect des saignements pendant la chirurgie. Il en résulte la formation d'un hématome, qui doit être ouvert, afin d'éliminer le sang accumulé et de prescrire un traitement antibiotique au patient.

Après la rééducation du patient, la suture reste presque imperceptible. La résection sectionnelle n’affecte pas la capacité d’une femme à allaiter à l’avenir.

L'élimination des kystes au laser est un moyen non traumatique et efficace.

Au niveau du site de ponction de la glande mammaire, une fine aiguille est insérée, à travers laquelle une LED laser est capturée dans la cavité kystique. L'accumulation de liquide à l'intérieur de la capsule est évaporée par un faisceau laser. En conséquence, les parois du kyste sont collées ensemble et les rechutes sont évitées.

La chirurgie au laser prévient l'infection et la suppuration de la cavité de la plaie, ainsi que le développement de cancers dans la glande mammaire.

Traitement des kystes par des méthodes traditionnelles

La médecine alternative occupe une place particulière dans le traitement des néoplasmes kystiques. L'enlèvement des tumeurs se produit avec des lotions, des compresses, des décoctions, des teintures.

Le plus souvent, ces méthodes restent inefficaces, mais peuvent entraîner de graves complications.

  • Le chou blanc est célèbre pour ses propriétés curatives populaires. La feuille fraîche lavée est enduite de beurre et appliquée sur le sein atteint toute la nuit. Enveloppez la compresse avec un chiffon chaud ou une écharpe. Le chou soulage la tendresse et le gonflement de la poitrine.
  • Compresses de betteraves bouillies râpées avec de l'aide de vinaigre. Le mélange est placé sur de la gaze, puis appliqué dans la glande mammaire et laissé pendant une nuit.
  • La perfusion d’Hypericum élimine les rougeurs. Utilisé uniquement localement. L'herbe sèche est remplie d'eau bouillante et infusée. Puis tamponnez le bouillon avec le sein atteint.

A Propos De Nous

Recherche de blogRégime alimentaire faible en iode 3 Ce régime est conçu pour une courte période de temps. Votre médecin vous demandera peut-être d'éviter certains aliments et médicaments contenant de l'iode ou de suivre un régime pauvre en iode pendant plus de 2 semaines avant de commencer le traitement par l'iode ou avant l'examen.