Caractéristiques sexuelles secondaires chez l'homme

Les caractéristiques sexuelles secondaires se forment pendant la puberté. Leur apparition est associée à une augmentation du niveau de certaines hormones sanguines (chez l'homme, la testostérone et ses métabolites). Les caractéristiques sexuelles secondaires caractérisent la maturité du corps et son identité de genre.

L'apparition de signes secondaires de genre

Chez les enfants avant l'adolescence, les différences de sexe sont déterminées par la génétique et les gonades. Le chromosome masculin est normal - 46 XY. Cette génétique correspond à une tabulation dans la période prénatale et au développement ultérieur des gonades des testicules et, respectivement, des organes génitaux externes masculins.

Dans l'enfance (8 à 9 ans en moyenne), il n'y a pas d'autres différences physiques significatives entre les garçons et les filles. Commence alors la période de la puberté, c'est-à-dire les garçons de la puberté. Dans les débuts, la sécrétion de l'hormone de libération d'hormone hypothalamique augmente fortement. Cette substance biologiquement active agit sur la glande pituitaire. En conséquence, dans cette partie du système endocrinien, la production de gonadotrophines augmente, ce qui stimule les gonades.

Liste des fonctionnalités

Les différences morphologiques entre hommes et femmes sont particulièrement prononcées chez les adultes jeunes et d'âge moyen. Certains des signes secondaires de genre sont évidents, alors que d’autres peuvent être moins perceptibles. La liste des différences comprend les caractéristiques des cheveux, de la peau, de la structure du squelette, etc.

Liste des caractères sexuels secondaires masculins:

  • Grosses testicules en volume. (Voir "Quelle est la taille normale des testicules mâles?").
  • La croissance du pénis. (voir "Quelle est la taille normale du pénis?")
  • Pigmentation de la peau du scrotum.
  • Pollutions. Spermatogenèse
  • Comportement sexuel. Capacité à faire l'expérience de l'excitation sexuelle.
  • Grande taille La longueur du corps dépend de nombreux facteurs (hérédité, conditions de vie, maladies de l'enfance et de l'adolescence, etc.). Chez les hommes, la croissance est généralement plus élevée, toutes choses étant égales par ailleurs, les zones de croissance se ferment plus tard (en raison de périodes de puberté plus tardives). Selon les dernières données, les hommes en Russie ont une taille moyenne de 178 cm (soit 12 cm de plus que les femmes).
  • Super poids corporel. Le poids est déterminé à la fois par les proportions et les muscles développés et par la densité minérale élevée du tissu osseux. Un jeune homme adulte normostenik, mesurant 170 cm de hauteur en moyenne, pèse environ 70 kg (contre 64 kg pour les femmes de la même taille).
  • Haute densité minérale du squelette. Chez les hommes, la masse osseuse représente environ 15% du poids total (contre 10-12% chez les femmes). Le pic de densité (à l'âge de 30 ans) chez les hommes est plus prononcé et la diminution de la densité et de la résistance des os se produit beaucoup plus lentement que chez les femmes.
  • Un pourcentage élevé de tissu musculaire. En moyenne, chez les hommes jeunes et d'âge moyen, la masse musculaire représente plus de 40 à 45% du poids (contre 30 à 35% chez les femmes). Les muscles sont bien développés au départ et répondent mieux aux efforts physiques.
  • Faible pourcentage de tissu adipeux. Chez les hommes de moins de 60 ans, la masse grasse est normalement inférieure à 22-25% du poids total. En moyenne, les hommes ont une masse de graisse deux fois inférieure à celle des femmes de même poids. Il est plus facile pour les représentants du sexe fort de perdre du poids. La perte de poids est possible sans restriction significative de l'apport calorique.
  • Obésité abdominale (plus). Ce type de surcharge pondérale est caractérisé par le dépôt de graisse dans la cavité abdominale. L'obésité abdominale s'accompagne souvent de troubles métaboliques (dyslipidémie, diabète, goutte).
  • Torse plus court et membres relativement longs. Ceci est particulièrement visible lors de la mesure de la croissance en position assise. Chez les hommes, cette hauteur est inférieure de 5 cm (avec la même longueur de corps). Fondamentalement, les différences apparaissent en raison des proportions du squelette et des particularités du dépôt de tissu adipeux dans la région sciatique.
  • Les hommes ont des épaules relativement larges et un bassin étroit. Le corps peut être représenté schématiquement comme une pyramide inversée.
  • Large poitrine. En moyenne, les hommes jeunes ont une circonférence de poitrine de 10% supérieure. Chez l'homme, la cage thoracique est plus longue, c'est-à-dire qu'elle occupe une plus grande partie du corps que l'estomac.
  • Bassin étroit. Le bassin est plus étroit (en moyenne de 5 cm), plus profond, les os iliaques ne sont pas retournés, la cavité pelvienne est moins volumineuse et les dimensions de l'entrée et de la sortie sont beaucoup plus étroites. Les os du bassin sont plus épais et moins mobiles. Un tel bassin fournit un soutien fiable aux organes internes. L'étroit bassin permet aux hommes de courir plus vite.
  • Le crâne masculin est caractérisé par une taille relativement grande, des arcs superciliaires prononcés, des protubérances occipitales et une mâchoire inférieure massive.
  • Chez l'homme, pneumatisation relativement importante des os du crâne. Les os avec des espaces aériens (sinus) sont massifs et les sinus eux-mêmes sont plus volumineux. La pneumatisation des os du crâne offre une protection supplémentaire et une isolation thermique.
  • Grandes dents avec caractéristiques odontoscopiques. Les chercheurs ont également établi le fait que la taille de l’arc alvéolaire et du ciel osseux varie selon les sexes.
  • La forme du larynx avec une saillie importante (proéminia laryngea). La croissance du cartilage forme le soi-disant Adam, c'est-à-dire la pomme d'Adam.
  • Réduisez le timbre vocal. L'articulation dépend de l'épaisseur des ligaments et de la taille de la glotte. La mutation de la voix chez les jeunes hommes se produit suffisamment tôt et accompagne la croissance du larynx.
  • Croissance des poils terminaux sur le visage et le corps de type masculin. Les zones androgéno-dépendantes de la croissance des cheveux comprennent la peau du visage (menton, peau au-dessus de la lèvre supérieure, zone des favoris), le cou, la poitrine, le dos, le ventre, les épaules (lire "Méthodes pour accélérer la croissance de la barbe").
  • La croissance des cheveux dans les aisselles et le type pubien mâle (losange faisant face à un sommet du nombril).
  • Alopécie androgénique. Calvitie caractéristique des zones pariétales et frontales associée à l'action des hormones sexuelles mâles sur les follicules pileux.
  • Chez les hommes, la lordose lombaire n'est pas prononcée (moins de courbure de la colonne vertébrale).
  • Posture masculine - les représentants du sexe fort se tiennent droit ou se penchent un peu en arrière. Cette caractéristique est formée en raison de différences dans le système musculo-squelettique.
  • Type de respiration abdominale (diaphragmatique). Chez les garçons et les filles de la première année de vie, le type de respiration diaphragmatique prédomine, puis celui de respiration diaphragmatique-pectorale est observé plus souvent. A partir de 8-10 ans, des différences sexuelles apparaissent. Chez les garçons, la respiration diaphragmatique est établie, chez les filles, la respiration thoracique.
  • Masse relativement importante des glandes surrénales (par rapport aux femmes) avec une masse relativement plus petite de toutes les autres glandes endocrines. Les glandes surrénales sont des organes qui aident à résister au stress, aux charges extrêmes et sont responsables des réactions comportementales (agressivité, lutte, protection).
  • La peau des hommes diffère en plus grande épaisseur (derme de 15 à 20% et couche cornée de l'épiderme de 40 à 50%), couleur plus foncée, activité accrue des glandes sébacées et sudoripares.

L'absence de caractères sexuels secondaires chez l'homme

Les caractéristiques sexuelles secondaires apparaissent pendant la puberté. Les termes de cette période de la vie de chaque personne sont individuels.

Ces adolescents devraient être examinés par un pédiatre, un endocrinologue, un urologue et un andrologue. En outre, des soins médicaux peuvent être nécessaires pour les jeunes hommes qui, pendant 4,5 ans après le début de la puberté, n’ont pas atteint le cinquième stade (final) du développement sexuel, à savoir la pleine maturité.

Caractéristiques sexuelles secondaires - moteur de sélection sexuelle

Sous les signes de genre impliquent les caractéristiques distinctives de la structure et la fonction des organes humains, qui déterminent l'appartenance d'une personne au sexe féminin ou masculin.

Caractères sexuels primaires, secondaires et tertiaires

Les caractéristiques sexuelles primaires sont une propriété déterminée génétiquement (la présence de chromosomes X (femelles) ou Y (mâles) dans une paire de chromosomes sexuels). Ce sont les organes génitaux d'une personne, spécifiques à son sexe - les ovaires, l'utérus et les trompes de Fallope, le vagin et la vulve (organes génitaux externes), y compris le clitoris, grandes et petites lèvres - pour les femmes (filles); testicules, canal déférent et vésicules séminales, scrotum, prostate et pénis - pour hommes (garçons).

Le développement des caractéristiques sexuelles primaires se produit sous le contrôle d'hormones pendant le développement prénatal de l'enfant (avant la naissance) et après la naissance. L'impulsion pour la formation des caractéristiques sexuelles primaires d'un sexe particulier sont les hormones sexuelles féminines ou masculines, qui commencent à se distinguer activement à la huitième semaine du développement intra-utérin. Ce sont les hormones sexuelles du fœtus qui entraînent une grave fluctuation de la santé et de l'humeur d'une femme entre 8 et 12 semaines de grossesse.

Si les signes sexuels primaires apparaissent longtemps avant la naissance de l’enfant (son sexe peut parfois être déterminé dès la 12e semaine de grossesse), les signes secondaires commencent à se manifester à la puberté (adolescence), lorsque les glandes sexuelles deviennent actives et commencent à sécréter de grandes quantités d’hormones sexuelles.

Ce groupe de caractères n'intervient pas directement dans le processus de reproduction, mais il joue un rôle important dans la sélection du partenaire sexuel, en régulant la sélection sexuelle. De plus, les caractéristiques sexuelles secondaires déterminent la puberté et, avec les principales, forment la base de la formation de caractéristiques sexuelles tertiaires ou de genre.

Caractéristiques sexuelles secondaires caractéristiques des filles:

  • Glandes mammaires (l'engorgement et la croissance des glandes mammaires sous l'influence d'hormones sexuelles sont le premier signe du début de la puberté chez les filles)
  • La croissance des poils des femmes (les poils du corps sont plus petits et sa structure est plus douce, les poils du pubis poussent en forme de triangle avec le dessus tourné vers le bas, les poils du visage sont absents ou doré, les poils des aisselles). Si une femme a un excès d'hormones sexuelles mâles (testostérone), la croissance des poils peut être plus prononcée, ce qui, en principe, est la norme pour les femmes des pays du Sud, pour qui les niveaux élevés d'hormones sexuelles mâles sont la norme.
  • Structure corporelle - les filles ont les hanches plus larges et les épaules étroites, un dépôt de graisse principalement dans les hanches, les fesses et l’abdomen, un pourcentage plus élevé de graisse corporelle (environ 20 à 30% est normal).
  • Le cycle menstruel (processus cycliques dans l'utérus et les ovaires, se produisant sous l'influence des hormones de l'hypothalamus et de l'hypophyse) et les menstruations.

Caractéristiques sexuelles secondaires caractéristiques des garçons:

  • La croissance des cheveux de type masculin (les poils sont plus longs et plus serrés, les poils pubiens poussent en forme de losange, formant un chemin de poils jusqu'au nombril, la croissance des poils du visage) et une tendance à l'alopécie (perte de cheveux sur la tête)
  • Structure corporelle - les garçons ont une taille plus haute, des épaules larges, un bassin étroit, des dépôts graisseux principalement sur le haut du corps, l'abdomen et la taille, une tendance à accumuler de la graisse viscérale (graisse dans la cavité abdominale), un pourcentage inférieur de graisse corporelle (environ 20% est normal)
  • Pomme d'Adam, ou pomme d'Adam (le cartilage thyroïdien du larynx a un angle aigu qui contourne le cou sous la forme d'un renflement caractéristique)
  • Pollutions (éjaculation nocturne involontaire due à l'augmentation du niveau d'hormones sexuelles mâles la nuit et avant l'aube).

Les caractéristiques sexuelles tertiaires (sexuelles, sociales) sont des différences psychologiques et culturelles dans le comportement des sexes (rôles sociaux, tenue vestimentaire, normes de comportement et étiquettes), ainsi que la prise de conscience par une personne de son propre sexe.

Infantilisme génital et sexuel

Avec des écarts importants par rapport au développement de caractéristiques sexuelles secondaires, la nature limite la libération de gènes défectueux à la voie de l'évolution ultérieure (même si, même dans les situations suivantes, le mécanisme de sélection sexuelle ne fonctionne pas toujours). Nous parlons d'infantilisme, ou du sous-développement de certains organes et fonctions d'une personne, lorsque ceux-ci sont inhérents à leurs propriétés, à des stades d'âge précédents (enfance, adolescence).

De manière générale, l’infantilisme peut être physiologique, mental et socio-juridique (selon l’un des domaines de la vie d’une personne qui présente des défauts). Une variante de l'infantilisme physiologique dans laquelle le sous-développement génital est présent est la forme génitale de l'infantilisme.

Cette maladie peut survenir pour plusieurs raisons, telles que:

  • Mutations génétiques (formation d'un appareil génétique endommagé du fœtus à la conception). En règle générale, il s'agit de mutations dans le domaine des gènes contrôlant le développement des organes génitaux et la synthèse des hormones sexuelles;
  • Perturbation du développement fœtal du fœtus (exposition aux infections, aux toxines, aux radiations, aux situations de stress, aux médicaments, en particulier aux hormones);
  • Maladies graves dans les premiers mois de la vie;
  • Pathologies métaboliques;
  • Perturbation des glandes endocrines (principalement l'hypothalamus et l'hypophyse, ainsi que des ovaires (testicules), de la glande thyroïde, des glandes surrénales et de l'épiphyse);
  • Les effets graves des hormones dans les premières années (hémostase hormonale - arrêter le saignement) avec des saignements utérins chez les filles, un traitement par glucocorticoïdes à des doses significativement supérieures à la normale.

Pour ces raisons, l'infantilisme génital est classé dans l'infantilisme de la genèse centrale (en cas de dysfonctionnements du système hypothalamo-hypophysaire), de la genèse ovarienne (hypofonction des glandes sexuelles et diminution du niveau d'hormones sexuelles au-dessous de la norme), la forme secondaire (la cause de l'infantilisme est d'autres effets sur le corps) et infantilisme idiopathique (la cause du sous-développement des organes génitaux n'a pas été établie).

L'infantilisme génital non spécifié chez les personnes de type asthénique (minces, à faible teneur en graisse sous-cutanée) peut être considéré comme une norme constitutionnelle.

Pour l'infantilisme génital, il existe certains critères (signes et leur degré de déviation par rapport à la norme) sur la base desquels ce diagnostic est établi. Pour les filles, il s’agit de l’absence de caractéristiques sexuelles secondaires à l’âge de 13 à 14 ans et de l’absence de menstruations à l’âge de 15 ans, ainsi que de l’utérus et du vagin sous-développés (données ultrasonores).

Dans le test sanguin, les hormones sexuelles féminines sont nettement inférieures à la normale. Chez les garçons, l'infantilisme génital se manifeste par l'absence d'augmentation rapide caractéristique de la taille du pénis et des testicules à l'âge de 14-15 ans, ainsi que d'érections spontanées et de la pollution. Il y a aussi une diminution du taux de testostérone sous la normale.

Contrairement à l'infantilisme génital, avec l'infantilisme sexuel, les organes génitaux chez les garçons et les filles peuvent se développer rapidement. L'infantilisme sexuel est caractérisé par l'inhibition de la sexualité à l'adolescence et à l'âge adulte. Cette condition accompagne presque toujours l'infantilisme génital, qui en est la conséquence (la forme organique de l'infantilisme sexuel), mais comme mentionné plus haut, il peut se manifester.

L’infantilisme sexuel peut aussi être dû à des causes fonctionnelles (perturbation des glandes sexuelles et d’autres organes de la sécrétion interne) et à des facteurs psycho-émotionnels (traumatisme mental pendant l’enfance, éducation trop stricte, timidité et non-acceptation de soi-même, violation de l’identité de genre (perception de soi-même). sexe), etc. Les hormones sexuelles de forme psychoémotionnelle sont réduites ou se situent à la limite inférieure de la norme.

Traitement

Le traitement de l'infantilisme génital nécessite une approche intégrée. Le succès des mesures thérapeutiques dépend de leur actualité, de leur utilité et, bien entendu, de la force avec laquelle le sous-développement se manifeste. La pharmacothérapie est utilisée (hormones sexuelles, vitamines et médicaments fortifiants, correction de la fonction hormonale de la thyroïde et des glandes surrénales au niveau de la norme), physiothérapie, physiothérapie.

Assurez-vous de surveiller le psychothérapeute. La chirurgie plastique est indiquée pour les violations graves de la structure des organes génitaux entravant les rapports sexuels et la conception. Les patients atteints d'infantilisme génital et génital doivent être supervisés par un gynécologue (andrologue-urologue), un endocrinologue et un psychothérapeute.

Caractéristiques sexuelles primaires et secondaires chez les filles et les garçons

Le concept de caractéristiques sexuelles est assez vaste et comprend un certain nombre de caractéristiques distinctives de la structure et des fonctions des organes qui déterminent le sexe d'une personne.

Ils peuvent être à la fois biologiques et de genre.

Les caractères sexuels primaires et secondaires sont classés comme biologiques et leur formation se produit au niveau génétique.

Les termes signes tertiaires ou de genre désignent des différences socioculturelles et psychologiques par rapport aux deux sexes.

Caractéristiques du développement des caractéristiques sexuelles

Le développement des caractéristiques sexuelles des représentants masculins et féminins présente certaines différences.

Les débuts du développement sexuel et des filles et des garçons surviennent à des moments différents.

Par exemple, le processus de formation des œufs femelles commence au cours de la période de développement embryonnaire, mais leur taille ne fait qu'augmenter le nombre de jeunes filles âgés de 8 à 12 ans.

Chez les garçons, la production de sperme est activée vers 13 ans.

La formation de caractères sexuels primaires et secondaires chez les représentants des deux sexes s'effectue sous l'influence de certaines hormones. La testostérone est la principale hormone masculine responsable de la force et de la santé. Dans le corps des femmes, les œstrogènes et la progestérone jouent un rôle important - les hormones, conçues pour assurer le succès de l'offensive et pendant la grossesse.

Les manifestations des caractéristiques sexuelles primaires sont observées à un âge très précoce, tandis que la formation des caractéristiques secondaires se poursuit aussi longtemps que le corps grandit.

Signes sexuels primaires

Le concept de caractéristiques sexuelles primaires, déterminé génétiquement, fait référence aux caractéristiques spécifiques inhérentes aux hommes et aux femmes.

Chez les hommes, il s'agit du pénis, de la prostate, du scrotum, des testicules, du canal déférent et des vésicules séminales, et chez la femme - de l'utérus, des trompes de Fallope, des ovaires, du vagin, du clitoris et des grandes et petites lèvres.

À la huitième semaine du développement prénatal, la libération active d'hormones sexuelles masculines ou féminines commence - il s'agit du principal moteur de la formation des caractéristiques sexuelles primaires caractéristiques d'un sexe particulier. Le sexe du futur bébé peut être déterminé dès la douzième semaine de grossesse de la femme.

Cette catégorie de caractéristiques distinctives est associée au système reproducteur humain et est liée à la structure de ses organes génitaux.

En termes de structure, les glandes mammaires des hommes sont identiques à celles des femmes. Si pathologies mammaires menacent les hommes, lisez la suite.

Qu'est-ce que le syndrome de Conn et comment le traiter? Cet article vous apprendra.

Nous dirons dans ce document qui doit subir l'IRM de la glande mammaire et quelles pathologies peuvent être observées à partir de cette étude.

Signes de puberté secondaire

Contrairement au primaire qui se développe au stade de l'embryon, des caractères sexuels secondaires se forment et se manifestent tout au long du processus de croissance de l'organisme et de sa puberté.

Chez les filles

Les caractéristiques sexuelles secondaires, qui se manifestent chez les filles, concernent principalement les caractéristiques physiques, ainsi que les fonctions de certains organes.

Les caractéristiques principales de la puberté secondaire de la moitié féminine de l'humanité incluent:

  1. L'augmentation de la taille et de l'engorgement des glandes mammaires résultant de l'exposition aux hormones sexuelles féminines est le premier signe indiquant le début de la puberté.
  2. Des changements dans la structure du corps (les hanches deviennent plus larges et les épaules déjà), ainsi qu'une augmentation de la quantité de graisse naturelle dans le corps (elle se dépose principalement dans l'abdomen, les cuisses et les fesses).
  3. Le début du cycle menstruel et de la menstruation - sous l'influence des hormones hypophysaires et hypothalamiques de l'utérus et des ovaires, se produisent des processus cycliques caractéristiques.
  4. La croissance des cheveux sur le type féminin - sur le corps il y a une petite quantité de cheveux qui a une structure douce et fine. Les aisselles sont caractérisées par un cuir chevelu plus prononcé et, dans la région pubienne, les cheveux poussent sous la forme d'un triangle dont le sommet est dirigé vers le bas. Il convient également de garder à l’esprit que les représentants des pays du Sud se caractérisent par un niveau élevé de testostérone et que, par conséquent, ils ont une croissance plus prononcée des poils de la peau.

Avoir des garçons

Les signes secondaires de la puberté chez les garçons incluent:

  1. La structure corporelle se caractérise par une hauteur plus élevée, une zone pelvienne étroite et de larges épaules, une musculature prononcée et une teneur réduite en graisse corporelle (de légers dépôts graisseux peuvent être observés à l'abdomen et à la taille).
  2. Type de pilosité masculine caractérisé par une quantité importante de poils dans les bras, les jambes et la poitrine. En termes de texture, ils sont plus rigides et plus épais. Dans la région pubienne, les cheveux sont en forme de diamant et forment un chemin menant au nombril. On note également la pilosité du visage sous la forme d'une moustache et d'une barbe.
  3. La forme pointue et proéminente du cartilage thyroïdien du larynx (Adam).
  4. Des cordes vocales plus épaisses et un timbre faible.
  5. Présence de polluants principalement pendant la nuit et au petit matin - éjaculation involontaire, déclenchée par une augmentation significative du niveau d'hormones sexuelles mâles.

Signes sexuels tertiaires

Ils impliquent des différences culturelles et psychologiques dans le comportement des représentants des différents sexes - en particulier les normes de comportement et d’étiquette, en particulier le choix des vêtements et des rôles sociaux.

En outre, cette catégorie de signes comprend la prise de conscience par une personne de sa propre appartenance à un sexe particulier.

Anomalies de développement

Dans certains cas, il peut y avoir des écarts par rapport à la norme de développement. Les principales anomalies incluent:

  • L'hermaphrodisme est un phénomène dans lequel les caractéristiques pleinement développées des deux sexes sont présentes dans le corps humain.
  • La transcendance est une condition caractérisée par une inadéquation de l'identité de genre d'une personne avec ses caractéristiques sexuelles primaires et secondaires naturelles.
  • L'infantilisme génital est une pathologie dans laquelle la taille du pénis n'augmente pas chez les garçons entre 14 et 15 ans, il n'y a ni érection ni émission et le niveau de testostérone est sous-estimé. Chez les filles, il n'y a pas de menstruation et le vagin et l'utérus ne sont pas suffisamment développés. Les causes de ces phénomènes peuvent être des mutations génétiques, des problèmes métaboliques et un fort effet hormonal précoce.

Pendant la puberté, le corps est sujet à des altérations importantes. Le syndrome pubertal hypothalamique est un trouble qui survient pendant la puberté, principalement chez les filles. Caractérisé par des perturbations organiques et émotionnelles.

Les maladies des glandes surrénales sont assez difficiles à diagnostiquer. Parmi les tumeurs bénignes d'organes, la plus fréquente est l'adénome surrénalien. Tout sur les diagnostics lus sur cette page.

Les caractéristiques sexuelles primaires et secondaires combinent les caractéristiques distinctives qui déterminent le sexe d’une personne. Les primitives apparaissent même dans la période embryonnaire et les secondaires se développent à la fin du processus de la puberté.

Dans le cas de l'infantilisme génital et sexuel, un traitement complexe associant hormones et vitamines, des procédures de physiothérapie et des exercices sportifs est prescrit.

Le développement de caractères sexuels secondaires

9-10 ans - croissance des os du bassin, arrondi des fesses, légère élévation des mamelons des glandes mammaires.

10-11 ans - soulèvement en forme de dôme de la glande mammaire (stade du "bourgeon"), apparition de poils pubiens.

11-12 ans - une augmentation des organes génitaux externes, un changement de l'épithélium vaginal.

12-13 ans - le développement du tissu glandulaire des glandes mammaires et des zones adjacentes à l'aréole, la pigmentation du mamelon, la première menstruation.

13-14 ans - croissance des poils aux aisselles, menstruations irrégulières.

14-15 ans - modifie la forme des fesses et du bassin.

15-16 ans - l'apparition de l'acné, la menstruation régulière.

16-17 ans - arrêtez la croissance du squelette.

10-11 ans - le début de la croissance des testicules et du pénis.

11-12 ans - une prostate élargie, croissance du larynx.

12-13 ans - une augmentation significative des testicules et du pénis. La croissance des poils est du type féminin.

13-14 ans - croissance rapide des testicules et du pénis, consolidation nodulaire de l'aréole, début d'un changement de voix.

14-15 ans - croissance des poils aux aisselles, nouveau changement de voix, apparition de poils sur le visage, pigmentation du scrotum, première éjaculation.

15-16 ans - la maturation du sperme.

16-17 ans - pubes mâles croissance des poils, croissance des poils dans tout le corps, apparition de spermatozoïdes.

Info-Ferme.RU

Pharmacie, médecine, biologie

Signes sexuels

Les caractéristiques sexuelles sont un certain nombre de caractéristiques distinctives de la structure et des fonctions des organes du corps, déterminant le sexe de l'organisme. Les caractéristiques sexuelles sont divisées en biologiques et sociales (genre), appelées signes comportementaux.

La séparation

Les caractéristiques de sexe sont divisées en primaire, secondaire (biologique) et tertiaire (genre).

Les signes primaires et secondaires sont génétiquement déterminés, leur structure est déjà pondue dans l'œuf fécondé bien avant la naissance de l'enfant. Le développement ultérieur des caractéristiques sexuelles se produit avec la participation d'hormones.

Signes sexuels primaires

Les caractéristiques sexuelles primaires sont les caractéristiques associées au système reproducteur et se rapportent à la structure des organes génitaux.

Caractères sexuels secondaires

Les caractéristiques sexuelles secondaires, un ensemble de caractéristiques ou caractéristiques qui distinguent un sexe de l'autre (à l'exception des glandes sexuelles, sont les caractéristiques sexuelles primaires).

Exemples de personnes: pour les hommes - une moustache, une barbe, la pomme d'Adam; chez les femmes, le développement typique des glandes mammaires, la forme du bassin, le développement plus important des tissus adipeux. Pour les animaux: plumage brillant caractéristique des mâles des oiseaux, glandes odorantes, cornes bien développées, canines chez les mâles des mammifères. La valeur adaptative chez les animaux réside dans le fait que ces signes servent à attirer des individus du sexe opposé ou à lutter pour leur possession. Des études sur la castration et la transplantation des gonades ont montré une relation entre la fonction des gonades et le développement de caractéristiques sexuelles chez les mammifères, les oiseaux, les amphibiens et les poissons. Ces expériences ont permis au chercheur soviétique MM Zavadovsky de diviser conditionnellement les caractères sexuels en dépendants (evsexual), qui se développent en relation avec l'activité des glandes sexuelles et indépendants (pseudo-sexuels), dont le développement est effectué indépendamment de la fonction des glandes sexuelles. Les caractères sexuels dépendants lors de la castration ne se développent pas. Si, à ce stade, ils ont déjà eu le temps de se développer, ils perdent progressivement leur signification fonctionnelle et disparaissent parfois complètement. À la suite de la castration des mâles et des femelles, des formes essentiellement similaires apparaissent; si un tel individu «asexué» transplante la glande sexuelle ou introduit l'hormone sexuelle, les caractéristiques sexuelles dépendantes caractéristiques du sexe correspondant se développent. Le développement de la coiffe d’un coq (peigne, barbe, boucles d’oreille), de la voix de coq, du comportement masculin sous l’influence de la glande sexuelle masculine est un exemple de ces expériences. Des Ozaki génitaux indépendants, tels que des éperons ou des coqs, se développent sans implication d'hormones sexuelles et ont pu être établis par des expériences d'extraction des glandes sexuelles: ces signes se retrouvent également dans les coqs castrés.

En plus des caractéristiques sexuelles dépendantes et indépendantes, ils distinguent également un groupe de sexes somosexuels ou tissulaires, qui sont inhérents à un seul sexe, mais ne dépendent pas de la fonction des glandes sexuelles; en cas de castration, les différences de sexe fondées sur ces motifs sont pleinement préservées. Ce groupe est caractéristique des insectes.

Signes sexuels tertiaires

Les caractéristiques sexuelles tertiaires chez les êtres vivants supérieurs sont les différences psychologiques et socioculturelles dans le comportement des sexes. Dans la société humaine en particulier, les traits sexuels tertiaires sont fortement influencés par les différentes cultures. Par exemple, le vêtement traditionnel des hommes en Écosse est un kilt, alors que dans de nombreux pays, la jupe est considérée comme une garde-robe exclusivement féminine. Dans la société moderne, les rôles des deux sexes évoluent (les femmes deviennent plus indépendantes et plus actives socialement).

Les anomalies

  • L'hermaphrodisme est la présence de signes des deux sexes dans un organisme dioïque, et ces signes sont complètement développés, intermédiaires.
  • Transgenre - les caractéristiques sexuelles primaires et secondaires ne coïncident pas avec l'identité de genre de l'individu.

Signes de genre chez l'homme

Bien que le sol biologique soit déposé au moment de la fécondation de l'ovule par le sperme, les premiers signes de caractères sexuels ne sont presque pas perceptibles. Seulement dans le troisième mois de la vie intra-utérine, les organes génitaux masculins ou féminins sont formés à partir de la structure globale. La structure d'origine est perceptible après la naissance.

À la puberté, le développement final des organes génitaux et de leurs fonctions de reproduction a lieu. Ensuite, les caractéristiques sexuelles secondaires commencent à apparaître. Généralement, les filles commencent ce processus un peu plus tôt que les garçons, mais cela dépend de facteurs tels que l'hérédité, le climat et la nutrition. La manifestation des caractéristiques sexuelles se produit généralement dans un ordre spécifique.

Caractéristiques du sexe féminin

  • Primaire
    • Vulve
    • Clitoris
    • Vagin
    • Utérus
    • Trompes de Fallope
    • Ovaires
  • Secondaire
    • Coffre
    • Croissance des poils pubiens chez les femmes, croissance des poils à l'entrejambe, plis inguinaux, poils axillaires
    • La croissance des cheveux sur les bras et les jambes
    • Menstruation
    • Large bassin, épaules étroites. Un pourcentage élevé de graisse corporelle

L'ordre de développement de la puberté:

  • La croissance des seins
  • Apparence de poils pubiens lisses
  • La période de la croissance la plus rapide
  • La structure des poils pubiens
  • Cheveux aisselle
  • Première menstruation

La maturité sexuelle survient 4 à 6 ans après la première menstruation.

Caractéristiques du sexe masculin

  • Primaire
    • Pénis
    • Testicules
    • Scrotum
    • Le canal déférent
    • Prostate
    • Bulles de graines
  • "Secondaire"
    • Croissance des cheveux: pubis, anus, aisselles, abdomen, poitrine, barbe, moustache
    • Structure du corps: hanches étroites, épaules larges. Un petit pourcentage de graisse corporelle
    • Pomme d'Adam plus prononcée
    • Alopécie

L'ordre de développement de la puberté:

  • Le début de la croissance testiculaire
  • L'apparence des poils pubiens
  • Changement mineur de la voix
  • Première éjaculation
  • Poils pubiens plus grossiers
  • La période de la croissance la plus rapide
  • L'apparence de poils sur les jambes et les aisselles
  • Voix cassante
  • Apparence des poils du visage
  • Cuir chevelu sur d'autres parties du corps
  • Perte de cheveux sur la tête

Caractères sexuels secondaires

Découvrez ce que sont les "caractéristiques sexuelles secondaires" dans d'autres dictionnaires:

Caractéristiques sexuelles secondaires - Les caractéristiques sexuelles sont un certain nombre de caractéristiques distinctives de la structure et des fonctions des organes du corps, qui déterminent le sexe de l'organisme. Les caractéristiques sexuelles sont divisées en biologiques et sociales (genre), appelées signes comportementaux. Contenu... Wikipedia

SIGNES SEXUELS SECONDAIRES - SIGNES SEXUELS SECONDAIRES, terme utilisé dans divers sens et désignant: 1) tous les signes par lesquels un sexe diffère d’un autre, à l’exception de glandes sexuelles (ces dernières sont les principales caractéristiques sexuelles); 2) tous sexuels...... Big Encyclopédie médicale

SIGNES SEXUELS SECONDAIRES - SIGNES SEXUELS SECONDAIRES, signes externes qui définissent un animal mature et distinguent un sexe d'un autre. Ces personnages jouent un rôle dans le comportement des animaux pendant la saison de reproduction, bien qu'ils ne soient pas essentiels pour l'accouplement lui-même. Le développement de ces...... Dictionnaire encyclopédique scientifique et technique

SIGNES SEXUELS SECONDAIRES - formés principalement pendant la puberté. Par exemple, les hommes ont une moustache, une barbe, une pomme d'Adam, les femmes ont développé des seins, une forme du bassin; chez les animaux, plumage brillant des mâles, glandes odorantes, cornes, canines. Mer Signes sexuels primaires... Grand dictionnaire encyclopédique

SIGNES SEXUELS SECONDAIRES - ensemble de caractéristiques qui distinguent un sexe d’un autre chez les animaux (à l’exception des caractéristiques sexuelles primaires). Développe la puberté sous l'action des hormones sexuelles. Ils restent en permanence (par exemple, des différences dans la taille et les proportions du corps... Dictionnaire encyclopédique biologique

Caractéristiques sexuelles secondaires - Caractéristiques génétiques héritées non liées à la reproduction, mais provoquant des différences externes entre les sexes (pilosité ou timbre de la voix). Psychologie. Et I. Dictionnaire Dictionnaire / Trans. de l'anglais K. S. Tkachenko. M.: FAIR PRESS....... Grande encyclopédie psychologique

caractéristiques sexuelles secondaires - se forment principalement à la puberté. Par exemple, les hommes ont une moustache, une barbe, la pomme d'Adam, les femmes ont développé des glandes mammaires, une forme du bassin; chez les animaux, plumage brillant des mâles, glandes odorantes, cornes, canines. Mer Signes sexuels primaires. * *...... Dictionnaire encyclopédique

caractéristiques sexuelles secondaires - EMBRYOLOGIE ANIMALE SIGNES DE PLANCHER SECONDAIRES - caractéristiques de la structure et des proportions du corps chez les animaux et chez l'homme, distinguant un sexe de l'autre (à l'exception de la structure des organes génitaux). Développer vers la puberté sous l'influence d'hormones sexuelles et...... Embryologie générale: vocabulaire

SIGNES SEXUELS SECONDAIRES - Voir les caractères sexuels, secondaires... Dictionnaire explicatif en psychologie

SIGNES SEXUELS SECONDAIRES - sont formés avant. à la puberté. par exemple, chez l'homme, la moustache, la barbe, la pomme d'Adam, chez la femme ont développé des glandes mammaires, une forme du bassin; chez les femelles, plumage brillant des mâles, glandes odorantes, cornes, canines. Mer Signes sexuels primaires... Sciences naturelles. Dictionnaire encyclopédique

Sous-développement des caractères sexuels secondaires

Le développement insuffisant des caractéristiques sexuelles secondaires indique le plus souvent des troubles graves du système endocrinien de la femme et des maladies associées à ces troubles.

Caractéristiques des caractères sexuels secondaires

Les caractéristiques sexuelles primaires sont les caractéristiques structurelles du système de reproduction, les organes génitaux. Les caractéristiques sexuelles secondaires sont des caractéristiques corporelles ou somatiques qui forment des différences entre les deux sexes. Il y a encore des signes tertiaires. Ils ne sont inhérents qu'à l'homme. Il s’agit d’une prise de conscience du genre ou du genre et des règles de comportement associées dans la société.

Les caractéristiques sexuelles secondaires féminines incluent:

  • Glandes mammaires développées.
  • Haut timbre de voix.
  • La croissance des poils de type féminin pubien: la limite supérieure est une ligne horizontale claire. La racine des cheveux elle-même dans la zone intime a la forme d'un triangle, la base tournée vers le haut.
  • Particularités des cheveux dans d'autres endroits. Croissance des poils sous les aisselles. Cheveux soyeux et soyeux sur la tête. Les poils du visage sont absents ou doux. La même chose vaut pour les membres.
  • Caractéristiques physique. Le squelette osseux n’est pas aussi massif que les hommes. La musculature est également faiblement exprimée. Teneur relativement élevée en tissu adipeux. La graisse est concentrée sur les hanches et les fesses. Le bassin est étendu, les épaules sont rétrécies.
  • Certaines caractéristiques du fonctionnement du système reproducteur sont également classées comme caractéristiques sexuelles secondaires, à savoir: un cycle régulier avec des sécrétions menstruelles.
Le sexe des humains et des animaux est déterminé à partir du moment de la conception, lorsque les gamètes (cellules sexuelles mâles et femelles) se confondent pour former un zygote. Dans l’embryon masculin, l’ensemble des paires de chromosomes sexuels est XY, femmes - XX. Ainsi, un seul chromosome distingue un homme d'une femme. Mais quelles différences significatives!

Le génome du marque-page survient pendant la période prénatale, environ 12 semaines. de la grossesse. A ce moment, le tubercule génital se transforme en organes génitaux masculins ou féminins. Les caractéristiques sexuelles secondaires apparaissent beaucoup plus tard, pendant la puberté, pendant la puberté. La puberté chez les femmes se termine vers 18-19 ans.

A ce moment, la femme atteint la puberté et la fertilité (fertilité). Ceci est indiqué par la présence de caractères sexuels secondaires. Si, à la fin de la puberté, les caractères sexuels secondaires n’atteignent pas le degré d’expression approprié, on dit qu’ils sont sous-développés.

Les raisons de l'absence de caractères sexuels secondaires

Le système endocrinien est responsable du développement des caractéristiques sexuelles secondaires. Chez la femme, ils apparaissent sous l'action d'hormones sexuelles féminines, des œstrogènes sécrétés par les ovaires. Ces derniers sont contrôlés par l'hypophyse et l'hypothalamus. Ces structures cérébrales, à leur tour, sont en relation étroite avec la glande thyroïde, les glandes surrénales. Toute violation de ce système bien établi mais facilement vulnérable conduira à un développement insuffisant de caractères sexuels secondaires et à d’autres conséquences négatives.

Parmi les causes de ces violations:

  • Anomalies chromosomiques
Ce sont des changements dans le caryotype, l'ensemble des chromosomes. Un exemple typique: le cidre Shereshevsky-Turner ou la monosomie X. Avec cette anomalie, les chromosomes sexuels, au lieu de la modification XX, ont la forme X0 - un chromosome X est absent. Les causes spécifiques de cette pathologie sont diverses: infections, intoxications, mauvaises habitudes et de nombreux autres facteurs altérant l’ensemble des chromosomes.
  • Anomalies génétiques
L'ensemble des chromosomes peut être normal et les modifications pathologiques affectent les gènes codés sur les sites chromosomiques. L'essentiel est que la synthèse de l'œstrogène, à l'instar d'autres hormones, est réalisée sous l'action d'enzymes. Et la formation des enzymes est contrôlée par leurs gènes respectifs.

Il est à noter que les œstrogènes sont synthétisés à partir d'androgènes mâles sous l'action de l'enzyme aromatase. En conséquence, un défaut génétique dans l'aromatase entraînera une diminution de la quantité d'œstrogène et une accumulation d'androgènes. La même chose se produit lorsqu'il existe une déficience d'une autre enzyme, la C21-hydroxylase, à la suite de laquelle les glandes surrénales produisent intensément des androgènes.

  • Pathologie de la grossesse
Infections intra-utérines, malnutrition, gestose, hypoxie (insuffisance en oxygène) du fœtus pendant la grossesse et l'accouchement - tous ces facteurs peuvent affecter négativement le système endocrinien de la fille et de la fille.
  • Lésions organiques du système nerveux central (système nerveux central)
Les processus tumoraux, les infections et les lésions cranio-cérébrales ont tous un effet négatif sur l'état du système hypothalamo-hypophysaire.
  • Dysplasie ovarienne
La dysplasie a le caractère de polykystose (syndrome des ovaires polykystiques, SOPK), lorsque des kystes se forment dans le tissu fonctionnel de l'ovaire à la place des follicules. Le SOPK peut être congénital en raison d’anomalies chromosomiques, d’infections prénatales ou acquis. Causes du SOPK acquis: maladies inflammatoires des ovaires pendant la puberté, pathologie du système hypothalamo-hypophysaire, glandes surrénales.
  • Autres raisons
De nombreuses maladies infectieuses et somatiques graves, y compris tuberculose, hypothyroïdie (insuffisance thyroïdienne), diabète sucré. Parfois, les causes en sont des conditions de vie matérielles médiocres (nutrition insuffisante), des carences en vitamines, une intoxication (émissions industrielles, alcool, drogues), ainsi que des stress fréquents ou des chocs nerveux uniques, mais importants, subis pendant la puberté.

Signes de virilisation

Ainsi, le sous-développement des caractères sexuels secondaires est une conséquence du déficit en estrogène avec une prédominance relative ou absolue des androgènes. Bien que dans certaines situations, avec un niveau élevé d'androgènes (hyperandrogénie), la quantité d'œstrogène compense. Mais les androgènes prévalent toujours.

Sous l'apparence d'une femme, manifestent des traits masculins. Ce phénomène est appelé virilisation (lat. Virilis - mâle). Signes de virilisation:

  • Faible timbre de voix.
  • Seins sous-développés et faiblement galbés.
  • Hirsutisme - la présence de poils sur le visage.
  • Ovolosyenie excessive dans d'autres parties du corps. La croissance des poils type masculin avec la présence de "piste" au nombril. Augmentation de la dureté des cheveux.
  • Augmentation de la peau grasse (séborrhée grasse). L'apparition de l'acné sur la peau (acné).
  • L'apparition de "pomme d'Adam" - une baignoire en saillie.
  • Type de corps masculin - bassin rétréci, épaules larges, muscles bien développés.
  • Changements dans le cycle menstruel. La violation de l'ovulation (anovulation) s'accompagne d'une aménorrhée prolongée et d'un manque de menstruation. Dans d'autres cas, ils peuvent être rares et irréguliers.
Avec une gravité faible des symptômes secondaires, les symptômes primaires en souffrent souvent. Il s’agit du sous-développement (hypoplasie) des ovaires, de l’infantilisme de l’utérus, du vagin, ce qui rend impossible la conception et les grossesses ultérieures.

Ceci est particulièrement caractéristique des anomalies génome-chromosomiques, lorsque la pathologie de l'appareil reproducteur est associée à des troubles neuropsychiatriques (oligophrénie, syndrome convulsif) et à des modifications somatiques.

Les changements somatiques sont largement caractéristiques du SOPK. La résistance à l'insuline des tissus est formée chez les patients. La conséquence de ceci est le diabète sucré de type II et l'obésité. De plus, la graisse est déposée sur le type central ou masculin - sur la paroi abdominale antérieure.

En raison d'une augmentation du niveau de composés lipidiques (gras), l'athérosclérose se développe et les maladies qui y sont associées - hypertension, maladie coronarienne (maladie coronarienne). Si le niveau d'oestrogène de compensation augmente, le risque de tumeurs malignes de l'utérus, des glandes mammaires augmente.

Que faire avec le sous-développement des caractères sexuels secondaires

Tout d'abord, il est nécessaire d'établir la raison de l'absence de caractères sexuels secondaires. Pour ce faire, examinez le sang pour les hormones. Déterminez le niveau de toutes les principales hormones: œstrogènes, androgènes, hormones hypophysaires, thyroïde, glandes surrénales. Des diagnostics supplémentaires visent à identifier les éventuels changements structurels. À cette fin, effectuez:

  • Rayon X des os du crâne
  • CT et IRM du crâne, du cerveau
  • dopplerographie des vaisseaux intracrâniens
  • Échographie de la glande thyroïde, des ovaires, des glandes surrénales.
Dans la plupart des cas, la situation peut être corrigée par des mesures conservatrices. Corriger l'équilibre hormonal - prescrire des analogues d'oestrogènes synthétiques en association avec des médicaments ayant des effets antiandrogènes. Traitement des troubles somatiques concomitants. En cas de SKPYa, une intervention chirurgicale peut être nécessaire - résection (élimination partielle) du tissu ovarien ou sa cautérisation (cautérisation). Or ces opérations sont réalisées par accès laparoscopique.

Si le sous-développement des caractères sexuels secondaires est apparu dans le contexte de modifications structurelles congénitales du système de reproduction, la plastie de l'utérus, le vagin est réalisée. Une tâche tout aussi importante consiste à former artificiellement un cycle menstruel. Pour cela, les œstrogènes alternent avec les progestatifs de synthèse (analogues de l’hormone progestérone). Avec un traitement réussi, l'apparence change de manière positive, le cycle menstruel devient régulier, une femme peut tomber enceinte et donner naissance.

Signes sexuels

Les signes de genre sont une combinaison de signes par lesquels le sexe masculin et le sexe féminin se distinguent. Les signes sexuels sont primaires ou primaires et secondaires. Le premier est les glandes sexuelles - les ovaires ou les testicules. Si le même individu développe des glandes mâles et femelles en même temps, il est alors appelé hermaphrodite. L'hermaphrodisme (voir) chez l'homme est le résultat d'une anomalie du développement. Les caractéristiques sexuelles secondaires se forment pendant la croissance (voir) et la puberté (voir) le corps. Chez les hommes, ils se manifestent par la croissance d'une barbe, d'une moustache, par l'apparition d'un timbre grave de la voix, etc., chez les femmes - par le développement des glandes mammaires, par l'apparition de certains signes de constitution et d'autres signes.

Chez l'homme et les vertébrés, les caractéristiques sexuelles secondaires sont fonction de l'activité des glandes sexuelles. L'intensité de la puberté des personnes dépend des conditions sociales de la vie, de l'hérédité et d'autres facteurs. Voir aussi Paul.

Les signes de genre sont des signes qui distinguent un sexe de l'autre. La principale différence - la structure des gonades, des testicules et des ovaires - les caractéristiques sexuelles dites primaires. Les caractéristiques distinctives restantes de chaque sexe (voir) - les caractéristiques sexuelles dites secondaires - se forment pendant la période de la puberté.

À la fin de cette période, le corps atteint la maturité sexuelle biologique; il se produit à la fin du développement morphologique et physiologique et s'accompagne de la capacité de reproduction de la progéniture.

Chez les hommes, la puberté se traduit par la croissance d'une barbe, d'une moustache, par l'apparition d'une voix plus basse et d'autres signes, chez la femme - par le développement des glandes mammaires, des tissus adipeux, par la formation spéciale du pelvis, etc.

Chez les humains et les vertébrés, l’apparition de caractères sexuels secondaires dépend de l’activité des glandes sexuelles; la croissance, le développement et le fonctionnement de ces derniers sont influencés par l'hypophyse, dont les hormones normalisent tous ces processus. L'intensité de la puberté (voir) chez l'homme dépend non seulement de l'hérédité (voir), mais aussi des conditions sociales et d'autres raisons.

Le développement des caractéristiques sexuelles inhérentes aux deux sexes - voir Hermaphroditisme.

Caractéristiques sexuelles secondaires chez l'homme

Les caractéristiques sexuelles secondaires se forment pendant la puberté. Leur apparition est associée à une augmentation du niveau de certaines hormones sanguines (chez l'homme, la testostérone et ses métabolites). Les caractéristiques sexuelles secondaires caractérisent la maturité du corps et son identité de genre.

L'apparition de signes secondaires de genre

Chez les enfants avant l'adolescence, les différences de sexe sont déterminées par la génétique et les gonades. Le chromosome masculin est normal - 46 XY. Cette génétique correspond à une tabulation dans la période prénatale et au développement ultérieur des gonades des testicules et, respectivement, des organes génitaux externes masculins.

Dans l'enfance (8 à 9 ans en moyenne), il n'y a pas d'autres différences physiques significatives entre les garçons et les filles. Commence alors la période de la puberté, c'est-à-dire les garçons de la puberté. Dans les débuts, la sécrétion de l'hormone de libération d'hormone hypothalamique augmente fortement. Cette substance biologiquement active agit sur la glande pituitaire. En conséquence, dans cette partie du système endocrinien, la production de gonadotrophines augmente, ce qui stimule les gonades.

Liste des fonctionnalités

Les différences morphologiques entre hommes et femmes sont particulièrement prononcées chez les adultes jeunes et d'âge moyen. Certains des signes secondaires de genre sont évidents, alors que d’autres peuvent être moins perceptibles. La liste des différences comprend les caractéristiques des cheveux, de la peau, de la structure du squelette, etc.

Liste des caractères sexuels secondaires masculins:

  • Grosses testicules en volume. (Voir "Quelle est la taille normale des testicules mâles?").
  • La croissance du pénis. (voir "Quelle est la taille normale du pénis?")
  • Pigmentation de la peau du scrotum.
  • Pollutions. Spermatogenèse
  • Comportement sexuel. Capacité à faire l'expérience de l'excitation sexuelle.
  • Grande taille La longueur du corps dépend de nombreux facteurs (hérédité, conditions de vie, maladies de l'enfance et de l'adolescence, etc.). Chez les hommes, la croissance est généralement plus élevée, toutes choses étant égales par ailleurs, les zones de croissance se ferment plus tard (en raison de périodes de puberté plus tardives). Selon les dernières données, les hommes en Russie ont une taille moyenne de 178 cm (soit 12 cm de plus que les femmes).
  • Super poids corporel. Le poids est déterminé à la fois par les proportions et les muscles développés et par la densité minérale élevée du tissu osseux. Un jeune homme adulte normostenik, mesurant 170 cm de hauteur en moyenne, pèse environ 70 kg (contre 64 kg pour les femmes de la même taille).
  • Haute densité minérale du squelette. Chez les hommes, la masse osseuse représente environ 15% du poids total (contre 10-12% chez les femmes). Le pic de densité (à l'âge de 30 ans) chez les hommes est plus prononcé et la diminution de la densité et de la résistance des os se produit beaucoup plus lentement que chez les femmes.
  • Un pourcentage élevé de tissu musculaire. En moyenne, chez les hommes jeunes et d'âge moyen, la masse musculaire représente plus de 40 à 45% du poids (contre 30 à 35% chez les femmes). Les muscles sont bien développés au départ et répondent mieux aux efforts physiques.
  • Faible pourcentage de tissu adipeux. Chez les hommes de moins de 60 ans, la masse grasse est normalement inférieure à 22-25% du poids total. En moyenne, les hommes ont une masse de graisse deux fois inférieure à celle des femmes de même poids. Il est plus facile pour les représentants du sexe fort de perdre du poids. La perte de poids est possible sans restriction significative de l'apport calorique.
  • Obésité abdominale (plus). Ce type de surcharge pondérale est caractérisé par le dépôt de graisse dans la cavité abdominale. L'obésité abdominale s'accompagne souvent de troubles métaboliques (dyslipidémie, diabète, goutte).
  • Torse plus court et membres relativement longs. Ceci est particulièrement visible lors de la mesure de la croissance en position assise. Chez les hommes, cette hauteur est inférieure de 5 cm (avec la même longueur de corps). Fondamentalement, les différences apparaissent en raison des proportions du squelette et des particularités du dépôt de tissu adipeux dans la région sciatique.
  • Les hommes ont des épaules relativement larges et un bassin étroit. Le corps peut être représenté schématiquement comme une pyramide inversée.
  • Large poitrine. En moyenne, les hommes jeunes ont une circonférence de poitrine de 10% supérieure. Chez l'homme, la cage thoracique est plus longue, c'est-à-dire qu'elle occupe une plus grande partie du corps que l'estomac.
  • Bassin étroit. Le bassin est plus étroit (en moyenne de 5 cm), plus profond, les os iliaques ne sont pas retournés, la cavité pelvienne est moins volumineuse et les dimensions de l'entrée et de la sortie sont beaucoup plus étroites. Les os du bassin sont plus épais et moins mobiles. Un tel bassin fournit un soutien fiable aux organes internes. L'étroit bassin permet aux hommes de courir plus vite.
  • Le crâne masculin est caractérisé par une taille relativement grande, des arcs superciliaires prononcés, des protubérances occipitales et une mâchoire inférieure massive.
  • Chez l'homme, pneumatisation relativement importante des os du crâne. Les os avec des espaces aériens (sinus) sont massifs et les sinus eux-mêmes sont plus volumineux. La pneumatisation des os du crâne offre une protection supplémentaire et une isolation thermique.
  • Grandes dents avec caractéristiques odontoscopiques. Les chercheurs ont également établi le fait que la taille de l’arc alvéolaire et du ciel osseux varie selon les sexes.
  • La forme du larynx avec une saillie importante (proéminia laryngea). La croissance du cartilage forme le soi-disant Adam, c'est-à-dire la pomme d'Adam.
  • Réduisez le timbre vocal. L'articulation dépend de l'épaisseur des ligaments et de la taille de la glotte. La mutation de la voix chez les jeunes hommes se produit suffisamment tôt et accompagne la croissance du larynx.
  • Croissance des poils terminaux sur le visage et le corps de type masculin. Les zones androgéno-dépendantes de la croissance des cheveux comprennent la peau du visage (menton, peau au-dessus de la lèvre supérieure, zone des favoris), le cou, la poitrine, le dos, le ventre, les épaules (lire "Méthodes pour accélérer la croissance de la barbe").
  • La croissance des cheveux dans les aisselles et le type pubien mâle (losange faisant face à un sommet du nombril).
  • Alopécie androgénique. Calvitie caractéristique des zones pariétales et frontales associée à l'action des hormones sexuelles mâles sur les follicules pileux.
  • Chez les hommes, la lordose lombaire n'est pas prononcée (moins de courbure de la colonne vertébrale).
  • Posture masculine - les représentants du sexe fort se tiennent droit ou se penchent un peu en arrière. Cette caractéristique est formée en raison de différences dans le système musculo-squelettique.
  • Type de respiration abdominale (diaphragmatique). Chez les garçons et les filles de la première année de vie, le type de respiration diaphragmatique prédomine, puis celui de respiration diaphragmatique-pectorale est observé plus souvent. A partir de 8-10 ans, des différences sexuelles apparaissent. Chez les garçons, la respiration diaphragmatique est établie, chez les filles, la respiration thoracique.
  • Masse relativement importante des glandes surrénales (par rapport aux femmes) avec une masse relativement plus petite de toutes les autres glandes endocrines. Les glandes surrénales sont des organes qui aident à résister au stress, aux charges extrêmes et sont responsables des réactions comportementales (agressivité, lutte, protection).
  • La peau des hommes diffère en plus grande épaisseur (derme de 15 à 20% et couche cornée de l'épiderme de 40 à 50%), couleur plus foncée, activité accrue des glandes sébacées et sudoripares.

L'absence de caractères sexuels secondaires chez l'homme

Les caractéristiques sexuelles secondaires apparaissent pendant la puberté. Les termes de cette période de la vie de chaque personne sont individuels.

Ces adolescents devraient être examinés par un pédiatre, un endocrinologue, un urologue et un andrologue. En outre, des soins médicaux peuvent être nécessaires pour les jeunes hommes qui, pendant 4,5 ans après le début de la puberté, n’ont pas atteint le cinquième stade (final) du développement sexuel, à savoir la pleine maturité.

A Propos De Nous

L'hormone lutéinisante (LH) est une hormone gonadotrope de l'hypophyse antérieure. Chez la femme, il stimule la synthèse des œstrogènes, régule la sécrétion de progestérone et la formation du corps jaune.