Estradiol

L'estradiol appartient aux hormones sexuelles féminines - les œstrogènes. La santé génésique et reproductive d'une femme dépend de son contenu et de sa production.

En petites quantités, de l’estradiol est formé dans les testicules des hommes, mais la fonction de l’hormone n’a pas encore été élucidée. L'estradiol est l'œstrogène le plus important et joue un rôle très important dans le corps de la femme.

Norm estradiol dans le sang

Indications pour la détermination de l'estradiol dans le sang

Le sang destiné à l'analyse de l'estradiol est pris dans la première moitié de la journée, car le contenu de l'hormone est augmenté, l'estomac vide, avec une restriction de la vie sexuelle, du tabagisme, de l'alcool et de la consommation d'aliments gras à la veille du test.

Indications pour l'analyse:

  • pathologie du placenta;
  • la menace d'interruption de grossesse;
  • gynécomastie chez les hommes;
  • puberté prématurée ou son retard;
  • saignements utérins dysfonctionnels;
  • diagnostic des tumeurs génitales;
  • l'ostéoporose;
  • syndrome prémenstruel;
  • violation du cycle menstruel;
  • syndrome climatérique.

Méthodes de correction de l'estradiol

La normalisation de l'estradiol dans le sang des femmes est effectuée par un gynécologue et un endocrinologue.

Dans le syndrome climatérique sévère, les médicaments à base d'estradiol sont prescrits par un régime contraceptif pendant 2-3 mois (valérate d'estradiol, estriol, ovestine, éthinylestradiol).

Peut-être la nomination d'œstrogènes conjugués (Premarin, Harmapleks). Les préparations d'œstrogènes sont produites sous forme de pommades, de timbres, de suppositoires vaginaux et de comprimés.

En cas de syndrome prémenstruel et après l'ablation des ovaires, les contraceptifs oraux estrogènes-progestatifs sont recommandés.

Avec une véritable prolongation de la grossesse et une diminution de l'estradiol, proginova est prescrit par l'estrofem pour stimuler le travail.

En cas de retard du développement sexuel et de déficit en œstrogènes, l'oestradiol doit être pris à une dose de 1-2 mg pendant 3 semaines, avec une pause de sept jours. Le traitement dure 6 mois.

Dans le cas du diagnostic des tumeurs des organes pelviens, une intervention chirurgicale est effectuée.

Fonctions de l'hormone dans le corps

Les organes cibles des œstrogènes, y compris l'estradiol, comprennent l'utérus, les ovaires, les trompes de Fallope, la vulve, le vagin et les glandes mammaires.

L'estradiol présent dans le corps de la femme est produit dans les ovaires par les cellules granulaires des follicules, ainsi que par les glandes surrénales et le tissu adipeux.

La quantité d'hormone dépend de la phase du cycle menstruel et de la grossesse. Au cours de la période de gestation du fœtus, le taux d'estradiol dans le sang augmente considérablement et son contenu le plus important est noté avant l'accouchement. L'estradiol présent dans le corps de la future mère est responsable de la préservation de la grossesse, de l'état des vaisseaux utérins et du renforcement de la circulation sanguine, favorisant ainsi la coagulation du sang, ce qui évite les saignements pendant l'accouchement.

Chez les femmes non enceintes, le contenu en estradiol est contrôlé par les hormones folliculostimulantes (FSH) et lutéinisantes (LH). Ainsi, dans la phase folliculaire (1-14 jours) du cycle menstruel, la concentration de l'hormone augmente progressivement et atteint un maximum au moment de l'ovulation.

Dans la phase lutéale (jours 16-28), la teneur en estradiol diminue et devient minimale au début de la menstruation.

En outre, l'hormone prépare la muqueuse utérine à la fixation (implantation) d'un ovule fécondé. Après fécondation et croissance embryonnaire, la fonction de formation de l'estradiol est transférée au placenta.

En outre, l'hormone est responsable du développement de caractéristiques sexuelles secondaires, du désir sexuel et de la répartition de la graisse corporelle par type féminin.

Les femmes sont obligées de l'estradiol par un timbre aigu de voix, une peau douce et lisse. Estradiol affecte également les taux de cholestérol, active la croissance osseuse et les processus métaboliques, favorise la rétention de liquides et de sodium (provoque un gonflement) et normalise l'humeur.

Après le début de la ménopause, le contenu en hormones diminue fortement car il ne se forme plus dans les ovaires, mais est synthétisé dans les glandes surrénales.

Estradiol

Estradiol - L'hormone sexuelle féminine la plus "puissante". Chez les femmes en âge de procréer, l’estradiol est le principal œstrogène circulant dans le sang.

Synonymes: E2, 17-β-estradiol, estradiol 17 bêta, hormone folique, hormone du corps jaune, (17β) estra-1,3,5 (10) -trien-3,17-diol.

Estradiol est

l'œstrogène, contient 18 atomes de carbone et est synthétisé à partir d'androgènes.

Stimulants de la libération d'estradiol

Estradiol est synthétisé

  • chez les hommes, les glandes surrénales et les testicules
  • une femme non enceinte a des ovaires, des glandes surrénales
  • une femme enceinte a un corps jaune avant la 12e semaine de grossesse, après - un placenta
  • vospmenopauze femmes - glandes surrénales

L'estradiol en petites quantités est également formé dans le tissu adipeux à partir d'androstènedione et de testostérone.

Dans le sang, l'estradiol, comme les autres hormones stéroïdes, circule lié à des protéines (97 à 99%, biologiquement inactives) et à la forme libre (1 à 3%), responsable de la mise en œuvre des effets de l'hormone dans les tissus. Il est métabolisé dans le foie (l'un des produits métaboliques, l'estriol) et excrété dans les urines.

Les taux d'estradiol chez les femmes non enceintes sont un indicateur de la fonction ovarienne et chez les femmes plus âgées, la ménopause.

Effets de l'estradiol

  • caractéristiques sexuelles secondaires
  • la puberté chez les filles
  • répartition des graisses de type féminin
  • régulation du cycle menstruel
  • avec d'autres œstrogènes affecte également le métabolisme des sels et de l'eau
  • effet anabolique sur le métabolisme des protéines
  • améliore l'irrigation sanguine de l'utérus, des ovaires, des trompes de Fallope et du vagin en les préparant à une éventuelle grossesse
  • la prolifération de la muqueuse endométriale de l'utérus, préparant celle-ci à la "réception" de l'œuf
  • une des hormones clés de la grossesse
  • nécessaire au développement normal des glandes mammaires et à la lactation

Oestrogène et cycle menstruel

Chez la femme, les niveaux d'estradiol sont les plus bas pendant la menstruation (1 à 5 jours du cycle menstruel) et au début de la phase folliculaire (6 à 8 jours). À la fin de la phase folliculaire (9-13 jours) augmentait légèrement avant le pic de LH, ce qui provoque l'ovulation - la libération d'un ovule par l'ovaire (14-15 jours). Dès que la LH atteint son maximum, l’estradiol diminue jusqu’à la phase lutéale (23-28 jours, m.ts.), puis repousse.

Si l'ovule n'est pas fécondé, l'estradiol diminuera considérablement et des règles apparaîtront (saignements menstruels, 1 jour c. M).

L'analyse du taux d'estradiol dans le sang est le paramètre principal du succès de l'ovulation induite et de l'hyperstimulation ovarienne en FIV. L'augmentation du taux de synthèse et de la concentration en estradiol dans la dernière phase de stimulation reflète la quantité et la qualité des follicules en développement.

Œstrogène pendant la grossesse

Après la fécondation de l'ovule par le sperme, la libération d'estradiol recouvre le corps jaune dans l'ovaire et, à partir de la 12ème semaine, le placenta. Au fur et à mesure du développement des embryons et du fœtus, la quantité d'estradiol augmente également régulièrement:

1er trimestre - 18,35 nmol / l

2ème trimestre - 55.0 nmol / l

3ème trimestre - 146,8 nmol / l

Symptômes de taux élevés d'estradiol dans le sang

- pour les femmes

  • irrégularités menstruelles ou disparition complète de la menstruation (aménorrhée)
  • menstruations abondantes et saignements utérins
  • gonflement et tendresse du sein, augmentation mammaire
  • changements mammaires fibrokystiques
  • prise de poids
  • augmentation des symptômes de la période prémenstruelle
  • troubles de la mémoire
  • diminution du désir sexuel
  • maux de tête, humeur changeante, fatigue

- pour les hommes

  • diminution de la taille des testicules (hypogonadisme)
  • augmentation de la taille de la poitrine (gynécomastie)
  • féminisation de l'apparence des hommes et de la psyché
  • impuissance
  • libido réduite
  • infertilité

Symptômes d'estradiol dans le sang

Une diminution du niveau d'œstrogène chez une femme se manifeste par un syndrome ménopausique et une virilisation (résultant d'une augmentation relative de la testostérone).

  • diminution de la fréquence des menstruations jusqu'à l'absence complète
  • manque d'ovulation
  • bouffées de chaleur, transpiration, intolérance à la chaleur, rythme cardiaque rapide, augmentation de la pression
  • troubles du sommeil, fatigue, maux de tête
  • perte de mémoire, variabilité de l'humeur
  • dépression (avant le suicide)
  • changements d'aspect - peau sèche et fine, apparition de rides, réduction du teint
  • sécheresse des muqueuses et de la peau, infections des voies urinaires fréquentes, démangeaisons vaginales
  • l'ostéoporose
  • accession de maladies du coeur et des vaisseaux sanguins

Caractéristiques de l'analyse de sang pour l'estradiol

Prise de sang pour analyse de 6 à 8 heures du matin. Vous ne pouvez pas manger pendant 8 à 10 heures avant l'analyse, fumer, boire de l'alcool et effectuer un travail physique pénible. Le formulaire d'analyse indique le jour du cycle menstruel et l'âge de la femme.

Lors du traitement à la biotine (plus de 5 mg / jour), le sang est prélevé pour analyse au plus tôt 8 heures après la dernière dose.

Le niveau sanguin dépend de l'âge et du sexe. Chez les enfants et les hommes réduits.

Chez les filles à la puberté, les taux d'œstrogènes fluctuent au cours de la journée, tandis que chez les femmes matures, ils sont stables et dépendent de la phase du cycle menstruel.

Test sanguin pour l'estradiol prescrit

  • évaluation du développement sexuel chez les filles et les garçons
  • irrégularités menstruelles
  • stérilité et stérilité
  • surveiller le succès de l'ovulation médicamenteuse par FIV
  • évaluation des risques du syndrome d'hyperstimulation ovarienne
  • diagnostic différentiel de l'hirsutisme et d'autres symptômes associés à la virilisation
  • tumeur des glandes surrénales, des testicules ou des ovaires

Le taux d'estradiol dans le sang, pmol / l

  • phase folliculaire - 110-330
  • pic pré-pic - 480-1170
  • phase lutéale - 260 - 730
  • postménopause - 40-150

Le taux d'estradiol dans le sang, nmol / l

  • phase folliculaire -0,077-0,920
  • pic pré-pic - 0.140-2.382
  • phase lutéale - 0,077-1,145
  • la ménopause - à 0 - 0,103
  • post-ménopause avec traitement de substitution - jusqu'à 0,529

La norme de l'estradiol dans le sang n'est pas définie par les normes internationales et dépend donc des méthodes et des réactifs utilisés en laboratoire. Dans le formulaire de recherche en laboratoire, la norme est écrite dans la colonne - valeurs de référence.

Le dosage de l'estradiol est effectué en même temps que les études suivantes.

  • numération globulaire complète
  • analyse d'urine
  • analyse biochimique des tests sanguins - hépatiques (bilirubine, AST, ALT, GGT, phosphatase alcaline), des tests rénaux (créatinine, urée, acide urique)
  • glucose
  • testostérone
  • androstenedione
  • cortisol
  • ACTH
  • 17α-hydroxyprogestérone
  • hormone antimulseur
  • inhibine
  • DHEA, DHEA-S
  • LH, FSH
  • progestérone
  • prolactine
  • marqueurs tumoraux
  • spermogramme
  • Globuline liant les hormones sexuelles
  • hormones thyroïdiennes - TSH, St. T4

Facteurs affectant le résultat de l'analyse

  • réduire les contraceptifs hormonaux
  • augmentation - clomifène, famine, perte de poids, allaitement, exercice, surchauffe

5 faits sur l'estradiol

  • formule chimique - C18H24O2
  • poids moléculaire - 272,39 Da
  • demi-vie d'élimination 13 heures
  • augmentation prolongée de l'estradiol augmente le risque de cancer du sein
  • La thérapie de remplacement des œstrogènes est utilisée au début de la ménopause.

Causes de l'augmentation des taux d'estradiol dans le sang

  • stimulation ovarienne induite par les hormones pour la FIV
  • syndrome d'hyperstimulation ovarienne - avec FIV
  • persistance du follicule - le follicule n'a pas éclaté et l'ovulation n'a pas eu lieu
  • kyste de l'ovaire endométrioïde
  • endométriose
  • tumeur produisant des œstrogènes chez les hommes et les femmes
  • surdosage de médicaments contenant de l'œstrogène pendant la ménopause
  • tumeur surrénale chez les hommes
  • Syndrome de Kleinfelter
  • féminisation testiculaire - le récepteur des hormones sexuelles mâles ne fonctionne pas, ce qui entraîne une augmentation du
  • gynécomastie masculine
  • Syndrome de Kalman - une violation congénitale rare de la libération d'hormones sexuelles dans le cerveau
  • cirrhose chez l'homme - l'estradiol n'est pas détruit dans le foie
  • hyperthyroïdie - augmentation du taux d'hormones thyroïdiennes

Causes de la réduction des taux d'estradiol

  • insuffisance ovarienne - primaire (en cas d'insuffisance des ovaires) et secondaire (maladie de l'hypophyse)
  • diminution de la sécrétion de LH et de FSH dans l'hypophyse
  • syndrome des ovaires polykystiques (syndrome de Stein-Leventhal)
  • anorexie mentale
  • tumeurs ovariennes
  • augmentation des taux de prolactine - ce qui bloque la LH et la FSH, qui ralentissent déjà secondairement la libération d'estradiol par les ovaires
  • absence de phase lutéale du cycle menstruel - il n'y a pas de deuxième pic d'estradiol
  • la cirrhose
  • végétarisme
  • Syndrome de Shershevsky-Turner - chez les filles, présence d'un chromosome X sexuel
  • hermaphrodisme masculin
  • hypothyroïdie - diminution du taux d'hormones thyroïdiennes

Décodage du résultat d'un test sanguin pour l'estradiol

Avec l'augmentation des taux d'estradiol dans le sang, la LH et la FSH devraient diminuer, de même que la testostérone et la globuline qui se lient aux hormones sexuelles.

Des niveaux élevés d'estradiol peuvent constituer un facteur de risque pour le syndrome d'hyperstimulation ovarienne - une complication grave et dangereuse de la FIV.

Nous apprenons la norme de l'estradiol

L'estradiol est une hormone féminine présente dans le corps de la femme et de l'homme. Cela dépend du travail du système reproducteur humain, du tonus musculaire. Même des déviations mineures par rapport aux indicateurs normaux entraînent un certain nombre de conséquences graves et peuvent entraîner le développement d'une crise cardiaque et provoquer un déséquilibre hormonal. Si l'analyse a révélé de tels changements, le médecin procède à des examens supplémentaires pour déterminer la cause qui a provoqué cette affection. Le patient est recommandé un traitement avec des médicaments, la nutrition. Dans certains cas, une intervention chirurgicale est nécessaire pour éliminer les conséquences.

Test sanguin

L'analyse est effectuée à l'aide d'un prélèvement de sang et est effectuée lorsque la menstruation de la patiente est irrégulière ou qu'elle disparaît complètement.

Il est conseillé de donner du sang si la patiente est stérile, si le tissu osseux devient mou (ostéoporose) ou si l'homme présente des symptômes de féminisation.

La clinique offre un moment d'analyse, car le niveau de l'hormone dans le corps dépend du jour du cycle menstruel. Certains médecins suggèrent de prélever du sang du 4e au 6e jour du cycle et d’autres pendant 20 à 21 jours. Certains médecins prétendent qu'il peut être pris n'importe quel jour, mais le formulaire doit indiquer le jour du cycle.

Pour que le niveau de l'hormone ne soit pas déformé, il est nécessaire de suivre un certain nombre de recommandations pour se préparer à l'étude.

Par exemple, vous ne pouvez pas manger 8 à 10 heures avant le prélèvement de sang, mais vous pouvez boire de l'eau. La veille de l'analyse ne peut avoir de relations sexuelles ou sportives. Avant le prélèvement de sang ne doit pas être nerveux.

Il est important que les aliments en préparation pour l'analyse, par exemple, ne mangent pas d'aliments gras, ne boivent de l'alcool. De plus, les médecins ne recommandent pas de fumer une heure avant l'analyse.

Anna Ponyaeva. Diplômée de l'Académie de médecine de Nizhny Novgorod (2007-2014) et résidence en diagnostic de laboratoire clinique (2014-2016). Posez une question >>

Si le patient prend des médicaments, le traitement doit être interrompu. Si vous ne pouvez pas faire cela, vous devriez consulter votre médecin.

Dans le cas où le patient passe plusieurs tests, un prélèvement de sang est effectué en premier.

Regarder une vidéo sur cette hormone

Valeurs normales

Chez les enfants

Dans le corps des enfants, cette hormone est importante car elle contribue au processus de la puberté. Avec elle, commence la croissance du tissu mammaire, des canaux formés pour nourrir les futurs enfants.

Grâce à lui, la croissance osseuse chez les adolescents augmente et l'enfant grandit rapidement pendant la puberté.

Quelles sont les valeurs considérées comme normales?

  • De la naissance à 12 mois pour les filles, la valeur hormonale normale ne doit pas dépasser 155 pmol / l, et pour les garçons, elle est beaucoup plus basse et doit être inférieure à 86 unités.
  • L'hormone sanguine des filles ne devrait pas dépasser 98 unités chez les filles de 84 ans, et celle des garçons plus de 84 ans.
  • À l'âge de 5 à 10 ans pour les garçons, ce niveau ne devrait pas dépasser les valeurs supérieures à 69 pmol / l, et pour les filles, il serait beaucoup plus élevé, mais ne devrait pas dépasser 138 unités.
  • À l'âge de 10 à 14 ans, la valeur normale de l'estradiol chez la fille ne devrait pas dépasser 355 pmol / l, et chez le garçon 113
  • De 14 à 18 ans, le niveau d'estradiol dans le sang d'une fille ne devrait pas dépasser 953 unités. Pour les garçons, ce chiffre est inférieur et ne dépasse pas 182 pmol / l.

Pour les femmes enceintes

Le niveau d'hormone dépend de la durée de la grossesse.

  • De 5 à 7 semaines de grossesse, il varie de 22, 61 à 33, 26 nmol / l
  • De 8 à 10 semaines, la norme sera de 57,24 à 91,90 nmol / l
  • De 11 à 13 semaines, l'intervalle de 48, 33 à 85, 86 unités est considéré comme une valeur normale.
  • De 14 à 16 semaines, la valeur normale peut passer de 61, 69 à 109, 39 unités
  • De la semaine 17 à la semaine 20, la valeur normale de l'estradiol sera comprise entre 59, 78 et 159 pmol / l.
  • De 21 à 23 semaines, une valeur de 67, 92 à 181, 26 unités est considérée comme la norme pour une femme enceinte.
  • De 24 à 27 semaines, l'hormone ne doit pas dépasser les valeurs de 79 à 156, 77 unités.

Chez les femmes

La norme de l'estradiol chez les femmes de la naissance à 18 ans était plus élevée.

Comme pour le corps féminin, le niveau de l'hormone est directement lié à la phase du cycle menstruel.

  • stade folliculaire: de 68 à 1269 pmol / l
  • Stade ovulatoire: de 131 à 1655 pmol / l
  • Phase lutéale: de 91 à 861 pmol / l.
Après la ménopause, le taux normal d'estradiol dans le sang diminue et devient inférieur à 73 pmol / l.

Chez les hommes

Le taux d'estradiol chez les garçons de la naissance à 18 ans a été indiqué ci-dessus.

Quelles sont les valeurs considérées comme normales pour les hommes?

  • De 18 à 50 ans, les taux d’estradiol varient de 5, 76 à 30, 43 nmol / l.
  • De 50 à 90 ans, son niveau diminue à des valeurs comprises entre 5, 41 et 19, 54 nmol / l.

Quelles sont les valeurs considérées comme élevées?

Un excès de 10% des valeurs normales pour leur sexe et leur groupe d'âge est déjà considéré comme élevé. Ces conséquences sont les plus graves pour le corps masculin, car les hormones changent et le corps peut prendre la forme d'une femme.

Dans les cas complexes, seule une intervention chirurgicale aide à éliminer la croissance du tissu glandulaire dans la poitrine.

En règle générale, cette maladie provoque des problèmes de glande thyroïde, de tumeurs malignes, de cirrhose. Soulever l'hormone peut et prendre certains médicaments.

Avec une élévation prolongée, le patient devient irrité, son poids augmente et une éruption cutanée commence. Il peut y avoir des problèmes avec le coeur et les vaisseaux sanguins, le développement de l'insomnie, l'ostéoporose.

Chez les hommes, la fonction de reproduction est altérée (problèmes de conception compris), la libido diminue, les cheveux se détériorent (ils risquent de tomber), l'obésité féminine commence. Dans certains cas, une croissance mammaire est observée.

Les médecins vous recommandent de suivre un régime alimentaire spécial, de normaliser votre mode de vie et de prescrire un certain nombre de médicaments hormonaux.

Si le problème persiste, le patient doit subir un examen supplémentaire pour le diagnostic et le traitement de la cause fondamentale de l’échec hormonal.

Quelles sont les valeurs considérées comme réduites?

Si le niveau d'estradiol est inférieur de 10% à la normale, le médecin reconnaît alors que le patient a réduit l'estradiol.

Une telle condition peut provoquer une prédisposition héréditaire, qui se transmet génétiquement. Il a également un effet négatif sur les niveaux d'estradiol, l'utilisation de contraceptifs, le travail physique intensif ou les sports (en particulier chez les femmes). Un autre facteur susceptible de provoquer la chute de l'hormone dans le sang est la prise régulière d'alcool.

Impact négatif sur les valeurs et la transition vers un régime rigide avec un manque de protéines ou de végétarisme. Cette condition provoque une inflammation des organes génitaux chez les femmes et les hommes. Abaisse le niveau de l'hormone et le cours de la chimiothérapie.

Si un enfant a ralenti sa puberté et qu'il n'y a aucun signe de celui-ci, alors une analyse révélera sûrement une diminution de l'estradiol.

Comment cela affecte-t-il le travail du patient?

Quand il diminue dans le sérum d'une personne, l'infertilité se produit, ramollissant le tissu osseux. Chez les hommes, le gain de poids se produit, il peut y avoir une obésité de type féminin. Les muscles du patient deviennent flasques, la peau est moins élastique et le corps acquiert des formes féminines arrondies.

Les femmes ont des saignements utérins récurrents et une augmentation du syndrome prémenstruel. La menstruation peut être retardée ou totalement absente.

Les principales méthodes de traitement de cette affection sont les suivantes: traitement médicamenteux, médecine traditionnelle, nutrition spéciale.

Pour le traitement de la réduction des hormones, les médecins prescrivent des médicaments hormonaux aux patients, mais ils ont de nombreux effets et effets secondaires. Par conséquent, un tel traitement est souvent associé à la réception de phytoestrogènes. Ces composants se retrouvent dans les plantes, par exemple le houblon, le trèfle, la réglisse, l'origan, etc.

Il est également important d’enrichir vos aliments de protéines afin d’améliorer la production de cette hormone. La viande de poulet, la dinde, le veau, le lapin, les œufs et les produits laitiers ont un effet positif sur sa synthèse.

A quelles valeurs chez le médecin?

Si le patient remarque les symptômes ci-dessus et qu'il existe un soupçon de déséquilibre hormonal, il doit alors faire l'objet d'un test de dépistage de l'estradiol.

Le déchiffrement d’une telle analyse n’est effectué que par le médecin traitant, qui compare les valeurs obtenues à la norme, diagnostique et traite le patient.

Un médecin doit être consulté même avec des modifications mineures des indices d'estradiol, car une augmentation ou une diminution prolongée du sérum entraîne des conséquences négatives graves, parfois même irréversibles.

Conclusion

L'estradiol est une hormone qui, même avec des modifications mineures, a un effet négatif sur presque tous les systèmes du corps. C'est ce qu'on appelle une composante intégrale de la beauté, car elle confère au corps féminin une belle forme arrondie et aux hommes des muscles puissants et une peau élastique. L'estradiol joue un rôle important dans la puberté chez les adolescents. Il aide également la fonction de reproduction. Son augmentation ou sa diminution conduit à des difficultés de conception ou même à la stérilité. Les médecins recommandent de rechercher la cause profonde qui a conduit à l’Etat et de s’engager dans son traitement.

En outre, il est recommandé au patient de prendre des médicaments hormonaux, des aliments protéinés, le rejet de l'alcool.

Vous pouvez combiner le traitement médicamenteux avec des recettes de la médecine traditionnelle et prendre des décoctions d'herbes, qui incluent des phytoestrogènes.

Tableau des normes de l'estradiol chez la femme par âge

Le corps humain est un mécanisme complexe et bien établi dans lequel chaque partie est importante et irremplaçable. L'activité des hormones qui assurent le fonctionnement de tous les systèmes d'activité vitale humaine revêt une importance primordiale. Les hormones sont divisées en hommes et femmes, l’estradiol est le plus puissant et le plus important des femmes. La norme de l'estradiol chez la femme indique un bon état de santé, des écarts éventuels - les chiffres ci-dessus ou ci-dessous donnent des raisons de consulter un médecin.

Raisons de l'étude de l'hormone

De quelle hormone l'estradiol est responsable et de quoi s'agit-il? L'hormone féminine stéroïde, l'estradiol (autre nom - e2, ou "hormone de beauté") contrôle le cholestérol et favorise la coagulation du sang. Unité de mesure - pg / ml, pmol. Les indicateurs de contenu donnent un test sanguin pour l'estradiol. Quand faire une analyse?

Le niveau d'estradiol chez les femmes devrait être déterminé dans les cas suivants:

  • En violation du cycle menstruel;
  • En cas de stérilité établie / stérilité;
  • Pour le contrôle de l'ovulation médicale pendant la FIV;
  • Lorsque des néoplasmes sont trouvés dans les ovaires / testicules et les glandes surrénales;
  • Si l'ostéoporose a déjà été diagnostiquée.

Chez l'homme, l'analyse des hormones est réalisée selon d'autres indications.

Si le corps commence à faire le moindre changement, l'analyse de la progestérone et de l'estradiol aidera à les identifier à un stade précoce.

Dans quels cas prescrire une analyse

Un test sanguin est montré pour déterminer le niveau d'estradiol. Vous pouvez effectuer un test à l'œstradiol en même temps que des tests médicaux généraux ou lorsque des hormones sont spécifiquement étudiées - cortisol, testostérone, Ingibin ou hormones thyroïdiennes, ainsi que dans le cas d'études de certains autres composants complexes.

Comment préparer et réussir l'analyse

Pour que l’analyse présente le résultat le plus précis possible, il est nécessaire de la prendre tôt le matin, avant le repas du matin. Pour une précision maximale, vous devez abandonner les mauvaises habitudes, ne pas en faire trop, pendant un certain temps, éliminer le sexe, éliminer complètement l'activité physique, suivre un régime. Si un traitement à la biotine est prescrit - l’analyse présentée est effectuée 8 heures après la prise du médicament.

Chez les hommes, il n'y a pas de restrictions pour la recherche - vous pouvez effectuer l'analyse n'importe quel jour. Pour les femmes, il existe certaines règles, tout dépend du cycle menstruel et du jour où le médecin décide d'effectuer l'analyse. L'analyse de décodage donne une image complète de l'état de l'estradiol dans le corps.

Performance normale

Le niveau d'estradiol dans le tableau des normes chez les femmes par âge:

Chez les femmes en âge de procréer, le jour du test est d'une grande importance. L'estradiol est généralement pris le 4ème jour du cycle ou le 5ème jour du cycle si la durée est standard (avec un cycle court le 3ème jour) et la mesure de contrôle est effectuée le 20ème jour. Afin de connaître avec précision la phase du cycle menstruel, les femmes doivent tenir un calendrier mensuel par jour. Chez les femmes ménopausées, le test de l’hormone estradiol et son taux sont effectués chaque jour.

À titre de comparaison: chez l’homme, le niveau normal de e2 est compris entre 16 et 72 pg-ml (chez l’homme, les autres hormones sont prioritaires). Le taux supérieur ou inférieur à la normale est également un ordre de grandeur inférieur aux données concernant les femmes. Le niveau normal dans l'étude des données indique l'absence de toute pathologie.

Effet de la grossesse sur l'estradiol

Le corps de la femme se prépare à la naissance d'un enfant pendant plusieurs mois, période au cours de laquelle de fortes doses d'estradiol sont produites afin de fournir à l'utérus le niveau maximal de préparation au processus d'accouchement.

Le niveau de croissance de l'hormone pendant toute la période de la grossesse est généralement reflété dans un tableau selon lequel les médecins déterminent la norme.

Aux premiers stades de l'estradiol chez les femmes (jusqu'à 3 mois), il est souvent inférieur à la norme - de 215 à 4 300 unités. Pour le bon déroulement de la grossesse à ce moment, un autre œstrogène, la progestérone, produite par le corps jaune, est responsable.

À 3 mois, le placenta entièrement mûr devient le principal producteur de substance. Le niveau d'estradiol augmente chaque jour, ce qui indique un développement normal de la grossesse.

Au cours du deuxième trimestre, pendant une période de 13 à 24 semaines, le sang pour l'estradiol montre une augmentation de la performance, atteignant près de 27 000 unités à la naissance (chiffre le plus élevé).

La progression normale de la grossesse jusqu'à la menace de fausse couche peut être menacée par de faibles niveaux de progestérone. Pour élever son niveau à des valeurs normales, il peut s'agir de médicaments contenant cet œstrogène. Après la naissance du bébé, la concentration d'hormones commence à diminuer, rétablissant progressivement les critères d'estradiol.

Après avoir passé la FIV

La méthode scientifique de FIV détermine le taux d'estradiol à la fin du transfert d'embryon, leur nombre à différentes périodes a une signification différente.

Afin de suivre l’estradiol dans la dynamique du développement, l’étude doit être réalisée avant la procédure de greffe de l’embryon dans l’utérus. Toutefois, si la femme se voit prescrire un traitement avec des agents thérapeutiques similaires, ses résultats n’auront pas une signification particulière.

Une fois le transfert d'embryon terminé, l'estradiol doit faire l'objet d'une surveillance constante et un spécialiste de la procréation déterminera le moment des études de contrôle. Avec cet indicateur, vous devez effectuer une analyse des œstrogènes.

L'observation continue peut rapidement montrer les plus petits écarts et ajuster les procédures ultérieures.

Estradiol a la capacité de:

  • améliorer les processus métaboliques dans le corps;
  • assurer l'activité de l'ensemble du complexe placentaire dans la bonne direction;
  • forme le système osseux du fœtus;
  • améliore le flux sanguin pour fournir à l'embryon la quantité nécessaire de nutriments.

C'est cet œstrogène qui favorise la croissance des tissus utérins et leur bon étirement à mesure que le fœtus grandit.

Les taux d'estradiol et de progestérone après le transfert d'embryon sont normaux pour la première intervention de 75 à 225 unités. Si tout se passe bien, les valeurs d'estradiol après le transfert d'embryon augmenteront normalement de façon systémique jusqu'au début du travail.

Déviations de la norme

Très souvent, les recherches révèlent que l’estradiol est élevé ou diminué. Si les résultats de l'étude sont supérieurs à la normale, il s'agit du signe d'une possible maladie oncologique, ainsi que d'un éventuel accident vasculaire cérébral avec une légère hypertension.

Les symptômes de l'estradiol élevé sont:

  • Cycle menstruel / aménorrhée perturbés;
  • On observe des changements dans la poitrine - augmentation / gonflement / douleur;
  • Augmente le poids;
  • Il y a une sensation de fatigue, l'humeur change souvent, de fréquents maux de tête sont ressentis.

Avec ces symptômes, un besoin urgent de consulter un médecin pour une analyse.

Le taux faible est le plus souvent détecté avec la ménopause, ainsi qu'avec une augmentation relative de la testostérone. Estradiol faible peut montrer:

  • Une diminution graduelle de la fréquence des menstruations jusqu'à la cessation complète;
  • Transpiration supérieure à la normale, battements cardiaques rapides;
  • Fatigue, maux de tête récurrents;
  • Perte de mémoire, humeur dépressive;
  • Maladies cardiovasculaires identifiées;
  • Sécheresse sévère de la peau, sensation de démangeaisons dans le vagin.

À la ménopause, les taux d'hormones doivent être surveillés régulièrement. À la suite de l’apparition de la ménopause, le taux d’hormones diminue fortement, ce qui est à l’origine des principaux symptômes désagréables de la ménopause. Le médecin peut prescrire un traitement hormonal, qui peut augmenter le niveau de la substance et réduire la manifestation de symptômes graves pendant la ménopause.

L'estradiol est un composant hormonal nécessaire et indispensable, pas seulement pour les femmes. Chez les hommes, l'hormone est également présente dans le corps, mais à des doses plus faibles. Si l'œstrogène du corps masculin remplit les fonctions qui l'accompagnent, dans le corps de la femme, cette hormone est essentielle. Grâce à elle, l'objectif principal de la femme est d'être mère.

Normes d'estradiol chez la femme et son rôle biologique

Estradiol (E2) se réfère aux hormones féminines - l'œstrogène. Il joue un rôle important dans la mise en œuvre de la fonction de reproduction, a un impact sur le travail de nombreux organes et affecte le métabolisme.

La détermination de la concentration en estradiol sert à évaluer l’état du système reproducteur. Lors de l'interprétation des résultats de l'étude, il est nécessaire de prendre en compte que le niveau de l'hormone dépend du jour du cycle menstruel et de l'âge de la femme.

L'estradiol est l'œstrogène le plus actif. Il est formé à partir de la testostérone, une hormone masculine, sous l'influence de l'enzyme aromatase. Le cholestérol est la source de sa production, comme pour tous les autres composés stéroïdiens. L'estradiol est produit dans les gonades et à la périphérie. Dans le corps de la femme, sa synthèse s'effectue dans les organes et tissus suivants:

  • les cellules de la granulosa ovarienne;
  • cortex surrénalien;
  • tissu adipeux.

L'œstrogène nouvellement formé est sécrété dans le sang, où il se lie aux protéines de transport ou circule dans un état biologiquement actif libre. Son métabolisme est réalisé dans le foie. L'hormone est excrétée dans les urines sous forme d'estriol, une substance qui n'a pas d'effet physiologique significatif.

La régulation de la production d’œstrogènes s’effectue au dessus des liens localisés du système reproducteur:

  • cortex cérébral - utilisant des neurotransmetteurs;
  • hypothalamus - par la production de facteur de libération des gonadotrophines qui stimule la production d’hormones tropicales;
  • hypophyse - avec la participation des gonadotrophines - hormones folliculostimulantes (FSH) et lutéinisantes (LH) qui améliorent la synthèse de l'estradiol et de la prolactine.

Les organes qui contrôlent le travail des ovaires réagissent aux changements de la concentration en œstrogènes dans le sang - à mesure qu’ils augmentent, la sécrétion de substances stimulantes diminue et, à mesure qu’elle diminue, elle augmente. Un tel mécanisme est appelé rétroaction négative. Il existe également des interactions positives entre les structures. Une augmentation de la synthèse de l'estradiol dans le follicule pré-ovulatoire conduit à une nette libération de LH et de FSH et à la survenue d'une ovulation.

Norme d'estradiol (tableau). L'estradiol est élevé ou abaissé - qu'est-ce que cela signifie?

L'estradiol est l'une des hormones les plus importantes pour le corps de la femme et constitue en réalité l'ensemble de son système de reproduction. Il fournit l'expression des caractéristiques sexuelles féminines, régule le cycle menstruel, assure le développement de la cellule œuf et est pleinement responsable du développement psychophysiologique de la femme.

Bien que l'estradiol soit une hormone sexuelle féminine, il est également présent en petites quantités chez l'homme. L'hormone est produite par les ovaires et le cortex surrénal chez la femme, les testicules et les glandes surrénales chez l'homme. La plus forte concentration en estradiol va de 15 à 18 heures et son niveau minimum dans le corps est observé de 12 à 2 heures du matin.

Outre les propriétés et les responsabilités déjà mentionnées de cette hormone du groupe des œstrogènes, l'œstradiol possède des propriétés anaboliques, il active les processus métaboliques dans le tissu osseux, accélérant sa maturation et la formation d'os squelettiques. L'estradiol est impliqué dans les processus métaboliques du sodium et retient l'eau dans le corps, il accélère les processus de coagulation, aide à calmer et à soulager l'irritabilité.

L'estradiol est souvent appelé l'hormone de la beauté. C'est sous son influence que la silhouette féminine acquiert ses formes séduisantes: cuisses arrondies, seins, taille fine, peau délicate et lisse, voix haute. Après le début de la ménopause, la concentration d'hormones dans le corps de la femme est réduite au minimum et atteint le même niveau que chez l'homme.

Norm estradiol dans le sang. Interprétation du résultat (tableau)

Un test sanguin pour l'estradiol est effectué lorsqu'il est nécessaire d'évaluer le travail des ovaires chez la femme: surveiller l'ovulation, rechercher la cause de l'échec du cycle menstruel ou de l'aménorrhée. En outre, l'analyse de l'estradiol peut être administrée aux hommes afin de comprendre la cause ou de diagnostiquer la gynécomastie.

Le test d'estradiol est effectué si vous devez comprendre les causes de l'infertilité féminine, de la puberté trop précoce ou de la ménopause précoce, ainsi qu'avant la fécondation in vitro.

La prise de sang se fait dans une veine, le matin à jeun. 2-3 heures avant l'analyse, il est recommandé de ne pas fumer.

La norme de l'estradiol dans le sang des gens ordinaires et des femmes enceintes:

Si l'estradiol est élevé, qu'est-ce que cela signifie?

Des taux élevés d'estradiol chez les femmes peuvent être causés par les états pathologiques suivants:

  • augmentation de la fonction thyroïdienne - hyperthyroïdie,
  • la cirrhose du foie,
  • la présence dans l'ovaire d'un follicule mûr mais non éclatant qui n'a pas été enlevé pendant la menstruation,
  • maladies tumorales des ovaires,
  • endométriose ovarienne.

Certains médicaments peuvent également conduire à des niveaux élevés d'estradiol. L'excès d'estradiol chez les femmes peut être suspecté non seulement par une analyse de sang, mais également par les symptômes suivants:

  • en surpoids,
  • la présence d'acné,
  • violation du cycle menstruel,
  • sensations douloureuses dans la poitrine,
  • irritabilité excessive,
  • pieds et mains froides,
  • cheveux lâches ou lâches
  • troubles du sommeil, insomnie,
  • une indigestion

Le taux d'estradiol dans le sang pendant la grossesse chez la femme est significativement augmenté, ce qui est tout à fait normal et ne constitue pas une pathologie. Avant de donner naissance, sa concentration atteint son maximum.

Si une augmentation de l'estradiol a été détectée chez un homme, cela peut indiquer la présence des pathologies suivantes:

  • maladies tumorales des testicules,
  • cirrhose du foie.

Pour augmenter le niveau d'estradiol dans le corps des hommes peuvent conduire et en prenant certains médicaments - glucocorticoïdes, ampicilline, tétracycline. Une production excessive suspectée d'estradiol chez les hommes peut se manifester sous les symptômes suivants:

  • l'obésité
  • les poches
  • diminution du désir sexuel
  • perte de cheveux sur la poitrine et le visage,
  • façonner un type de corps féminin - dépôts de graisse dans les hanches, les fesses et l'abdomen,
  • la tendresse des seins.

Si l’estradiol est réduit, qu’est-ce que cela signifie?

Une diminution de l'estradiol peut indiquer les maladies suivantes:

  • Maladie de Simmonds - fonction insuffisante des glandes surrénales et de la thyroïde avec leur atrophie ultérieure due à une production insuffisante d'hormones pituitaires,
  • Le syndrome de Shereshevsky-Turner est une maladie héréditaire caractérisée par un retard du développement sexuel, une petite taille et d'autres signes anormaux.
  • diminution de la fonction ovarienne chez la femme - hypogonadisme,
  • anorexie de type nerveux avec aménorrhée,
  • ovaires polykystiques en violation de leurs activités,
  • perturbation endocrinienne,
  • déséquilibre hormonal
  • période ménopausique chez la femme
  • prostatite chronique chez les hommes.

Des exercices ou des sports extrêmes peuvent entraîner une diminution des taux d'estradiol chez les hommes et les femmes. On observe souvent des niveaux réduits d'estradiol chez les fumeurs et les végétariens, en particulier les plus extrêmes qui refusent complètement les produits d'origine animale.

Pour suspecter une diminution des niveaux d'estradiol chez les femmes peut être fondée sur les motifs suivants:

  • aménorrhée de six mois ou plus,
  • infertilité
  • peau inélastique et sèche
  • réduction de la taille de la poitrine.

Quant aux hommes, ils peuvent suggérer une réduction de l'estradiol pour les symptômes suivants:

  • irritabilité,
  • développement de l'ostéoporose,
  • développement de maladies cardiovasculaires
  • difficulté à concevoir un enfant.

Sang sur l'estradiol

L'analyse de sang pour l'estradiol est l'une des analyses les plus importantes dans la pratique des gynécologues, endocrinologues et spécialistes de la reproduction. Cette analyse est indispensable dans les cas où il est nécessaire de comprendre la raison d’un certain nombre de maladies féminines, notamment les troubles menstruels, les saignements utérins et la stérilité.

L'estradiol est le représentant principal et le plus actif des hormones œstrogènes féminines. Fait intéressant, le précurseur de cette hormone sexuelle "la plus féminine" est son homologue masculin - l'hormone testostérone.

Estradiol c'est quoi

Les cellules qui synthétisent l'oestradiol chez la femme se trouvent dans les ovaires, les glandes surrénales et pendant la grossesse - dans le placenta. Dans le même temps, de petites quantités d'estradiol sont formées dans le corps des hommes. Elles proviennent des glandes surrénales et des testicules.

Le taux d'estradiol dans le sang des femmes n'est pas une valeur constante. Cet indicateur dépend de l'effet des hormones hypophysaires (gonadotrophines) et varie de manière significative au cours du cycle menstruel. Dans la première phase du cycle menstruel, les gonadotrophines (hormones stimulant le follicule et lutéinisantes) entraînent une augmentation progressive de la synthèse de l'estradiol par les cellules du follicule ovarien. La concentration d'estradiol dans le sang atteint son maximum au moment de l'ovulation - la libération d'un ovule mature de l'ovaire.

Après l'ovulation, l'activité de la synthèse d'estradiol diminue fortement, ce qui se traduit par une diminution de la concentration de cette hormone dans le sang. Cependant, vers le milieu de la deuxième phase du cycle menstruel (environ 21 jours avec un cycle de 28 jours), une deuxième augmentation moins prononcée des taux plasmatiques d'estradiol due à l'activité hormonale du corps jaune (glande temporaire qui se forme sur le site du follicule rompu). Ensuite, le taux d'estradiol dans le sang diminue à nouveau et atteint ses valeurs minimales au cours de la période menstruelle.

Effets de l'estradiol

Tous les effets de l'estradiol peuvent être divisés en deux grands groupes - liés au sexe et non liés au sexe.

Le premier groupe d'effets est normalement réalisé uniquement chez les femmes. Ceux-ci incluent la formation du phénotype féminin:

  • caractéristiques sexuelles secondaires
  • caractéristiques de la voix féminine et de la figure féminine,
  • attraction sexuelle, changements cycliques dans les ovaires, l'utérus, le vagin et les trompes de Fallope associés au cycle menstruel (par exemple, la croissance de l'endomètre dans la première phase du cycle menstruel, la maturation de l'épithélium vaginal, la mobilité accrue des trompes de Fallopie pendant l'ovulation, la facilitation du mouvement des spermatozoïdes vers l'ovule et l'augmentation des chances concevoir
  • les changements qui contribuent à la préparation des femmes à l'accouchement (augmentent l'activité contractile de l'utérus).

Le deuxième groupe d’effets de l’estradiol ne dépend pas du sexe. Ceux-ci incluent l'activation des processus métaboliques, l'augmentation de la consommation d'oxygène par les tissus, un effet protecteur sur le tissu osseux avec une augmentation de la densité minérale osseuse, la prévention de l'athérosclérose vasculaire et la normalisation du métabolisme lipidique.

Les follicules ovariens étant la principale source d'estradiol chez la femme, le niveau de cette hormone diminue avec l'âge, ce qui conduit souvent au développement de symptômes ménopausiques. Après l’achèvement de la vie reproductive de la femme (cessation de la menstruation), de faibles niveaux d’estradiol peuvent entraîner un risque accru d’ostéoporose (augmentation de la fragilité osseuse avec fractures) et de maladies cardiovasculaires.

Pourquoi donner du sang à l'estradiol

Les principales indications pour les analyses de sang pour l'estradiol chez les femmes sont:

  1. cycle menstruel irrégulier;
  2. saignements utérins de nature obscure;
  3. syndrome prémenstruel (sévère et modéré);
  4. puberté prématurée ou développement sexuel retardé;
  5. la mastopathie;
  6. l'ostéoporose;
  7. tumeur présumée produisant des hormones;
  8. la menace d'interruption de grossesse;
  9. violation des processus de maturation du placenta selon l'échographie;
  10. ménopause précoce;
  11. infertilité

Les principales indications pour l'analyse de l'estradiol dans le sang chez l'homme sont la stérilité, la suspicion de tumeurs des testicules et des surrénales, la gynécomastie et l'ostéoporose.

Sang sur l'estradiol quand faire un don

Compte tenu de la nature cyclique de la production d'estradiol dans le corps d'une femme non enceinte, le sang pour cette analyse est donné un jour spécifique du cycle menstruel, à savoir pendant 6-7 jours avec un cycle menstruel de 28 jours. Avec un cycle plus long ou irrégulier, le jour du don de sang pour l'analyse de l'estradiol est déterminé par le médecin traitant. Pour obtenir les résultats les plus précis et les plus informatifs possibles dans les deux jours précédant l'analyse, une femme doit arrêter de fumer, de boire de l'alcool, de faire de l'exercice (de faire du sport) et de faire l'amour.

Le sang destiné à l'estradiol provient d'une veine (habituellement d'une veine de la main située dans la région du coude interne) le matin à jeun. Autrement dit, une femme ne devrait pas manger dans les 8 à 12 heures qui précèdent une collecte de sang (à jeun).

Norm estradiol dans le sang

Lors du déchiffrement des résultats d'une analyse de sang pour l'estradiol, il est nécessaire de prendre en compte le sexe, l'âge du patient, les indications pour l'analyse, ainsi que les unités de mesure et les limites normales utilisées par le laboratoire. Seule l'observation de toutes ces conditions fournira des informations utiles sur le résultat d'un test sanguin pour l'estradiol. Un médecin qualifié devrait donc être chargé de déchiffrer le résultat de l'analyse.

Vous trouverez ci-dessous le taux d'estradiol dans le sang de femmes et d'hommes adultes, utilisé par l'un des plus grands laboratoires ukrainiens. Une fois encore, nous soulignons que seul le médecin traitant peut utiliser ces valeurs pour interpréter le résultat de l'analyse. L'article ces chiffres sont à titre informatif seulement.

Ainsi, le niveau normal d'estradiol dans le sang d'un homme est compris entre 7,63 et 42,6 pg / ml. Pour les femmes, les taux normaux varient dans les limites suivantes:

  • phase folliculaire (1 phase du cycle) - 12,5-166,0 pg / ml;
  • phase ovulatoire (ovulation) - 85,8 à 498,0 pg / ml;
  • phase lutéale (phase 2 du cycle) - 43,8-211,0 pg / ml;
  • post-ménopause (un an ou plus après la dernière menstruation indépendante) - jusqu'à 54,7 pg / ml.
  • 1er trimestre (jusqu'à 12 semaines) - 215,0 à 4300,0 pg / ml;
  • 2ème trimestre (13-24 semaines) - 800,0-5760,0 pg / ml;
  • Le 3ème trimestre (après la 25ème semaine) - 1810,0-13900,0 pg / ml.

Auteur: gynécologue Antonenko Anna Vladimirovna

Estradiol

Estradiol - L'hormone sexuelle féminine la plus "puissante". Chez les femmes en âge de procréer, l’estradiol est le principal œstrogène circulant dans le sang.

Synonymes: E2, 17-β-estradiol, estradiol 17 bêta, hormone folique, hormone du corps jaune, (17β) estra-1,3,5 (10) -trien-3,17-diol.

Estradiol est

l'œstrogène, contient 18 atomes de carbone et est synthétisé à partir d'androgènes.

Stimulants de libération d'estradiol:

Sources d'estradiol

  • chez les hommes, les glandes surrénales et les testicules
  • une femme non enceinte a des ovaires, des glandes surrénales
  • une femme enceinte a un corps jaune avant la 12e semaine de grossesse, après - un placenta
  • femmes ménopausées - glandes surrénales

L'estradiol en petites quantités est également formé dans le tissu adipeux à partir d'androstènedione et de testostérone.

Dans le sang, l'estradiol, comme les autres hormones stéroïdes, circule lié à des protéines (97 à 99%, biologiquement inactives) et à la forme libre (1 à 3%), responsable de la mise en œuvre des effets de l'hormone dans les tissus. Il est métabolisé dans le foie (l'un des produits métaboliques, l'estriol) et excrété dans les urines.

Les taux d'estradiol chez les femmes non enceintes sont un indicateur de la fonction ovarienne et chez les femmes plus âgées, la ménopause.

Les effets

  • caractéristiques sexuelles secondaires - proportions du corps de la femme (bassin plus large que les épaules), répartition des tissus adipeux sous-cutanés (une vraie figure féminine ressemblant à une poire), croissance du poil, croissance de la poitrine, timbre de la voix, caractéristiques comportementales
  • la puberté chez les filles
  • régulation du cycle menstruel
  • avec d'autres œstrogènes affecte également le métabolisme des sels et de l'eau
  • effet anabolique sur le métabolisme des protéines
  • améliore l'irrigation sanguine de l'utérus, des ovaires, des trompes de Fallope et du vagin en les préparant à une éventuelle grossesse
  • la prolifération de la muqueuse endométriale de l'utérus, préparant celle-ci à la "réception" de l'œuf
  • une des hormones clés de la grossesse
  • nécessaire au développement normal des glandes mammaires et à la lactation

Oestrogène et cycle menstruel

Chez la femme, les niveaux d'estradiol sont les plus bas pendant la menstruation (1 à 5 jours du cycle menstruel) et au début de la phase folliculaire (6 à 8 jours). À la fin de la phase folliculaire (9-13 jours) augmentait légèrement avant le pic de LH, ce qui provoque l'ovulation - la libération d'un ovule par l'ovaire (14-15 jours). Dès que la LH atteint son maximum, l’estradiol diminue jusqu’à la phase lutéale (23-28 jours, m.ts.), puis repousse.

Si l'ovule n'est pas fécondé, l'estradiol diminuera considérablement et des règles apparaîtront (saignements menstruels, 1 jour c. M).

L'analyse du taux d'estradiol dans le sang est le paramètre principal du succès de l'ovulation induite et de l'hyperstimulation ovarienne en FIV. L'augmentation du taux de synthèse et de la concentration en estradiol dans la dernière phase de stimulation reflète la quantité et la qualité des follicules en développement.

Pendant la grossesse...

Après la fécondation de l'ovule par le sperme, la libération d'estradiol recouvre le corps jaune dans l'ovaire et, à partir de la 12ème semaine, le placenta. Au fur et à mesure du développement des embryons et du fœtus, la quantité d'estradiol augmente également régulièrement:

1er trimestre - 18,35 nmol / l

2ème trimestre - 55.0 nmol / l

3ème trimestre - 146,8 nmol / l

Symptômes d'estradiol élevé

  • irrégularités menstruelles ou disparition complète de la menstruation (aménorrhée)
  • menstruations abondantes et saignements utérins
  • gonflement et tendresse du sein, augmentation mammaire
  • changements mammaires fibrokystiques
  • prise de poids
  • augmentation des symptômes de la période prémenstruelle
  • troubles de la mémoire
  • diminution du désir sexuel
  • maux de tête, humeur changeante, fatigue
  • diminution de la taille des testicules (hypogonadisme)
  • augmentation de la taille de la poitrine (gynécomastie)
  • féminisation de l'apparence des hommes et de la psyché
  • impuissance
  • libido réduite
  • infertilité

Symptômes d'estradiol réduit dans le sang

Une diminution du niveau d'œstrogène chez une femme se manifeste par un syndrome ménopausique et une virilisation (résultant d'une augmentation relative de la testostérone).

  • diminution de la fréquence des menstruations jusqu'à l'absence complète
  • manque d'ovulation
  • bouffées de chaleur, transpiration, intolérance à la chaleur, rythme cardiaque rapide, augmentation de la pression
  • troubles du sommeil, fatigue, maux de tête
  • perte de mémoire, variabilité de l'humeur
  • dépression (avant le suicide)
  • changements d'aspect - peau sèche et fine, apparition de rides, réduction du teint
  • sécheresse des muqueuses et de la peau, infections des voies urinaires fréquentes, démangeaisons vaginales
  • l'ostéoporose
  • accession de maladies du coeur et des vaisseaux sanguins

Caractéristiques d'analyse

Prise de sang pour analyse de 6 à 8 heures du matin. Vous ne pouvez pas manger pendant 8 à 10 heures avant l'analyse, fumer, boire de l'alcool et effectuer un travail physique pénible. Le formulaire d'analyse indique le jour du cycle menstruel et l'âge de la femme.

Lors du traitement à la biotine (plus de 5 mg / jour), le sang est prélevé pour analyse au plus tôt 8 heures après la dernière dose.

Le niveau sanguin dépend de l'âge et du sexe. Chez les enfants et les hommes réduits.

Chez les filles à la puberté, les taux d'œstrogènes fluctuent au cours de la journée, tandis que chez les femmes matures, ils sont stables et dépendent de la phase du cycle menstruel.

Des indications

  • évaluation du développement sexuel chez les filles et les garçons
  • irrégularités menstruelles
  • stérilité et stérilité
  • surveiller le succès de l'ovulation médicamenteuse par FIV
  • évaluation des risques du syndrome d'hyperstimulation ovarienne
  • diagnostic différentiel de l'hirsutisme et d'autres symptômes associés à la virilisation
  • tumeur des glandes surrénales, des testicules ou des ovaires

Norm, pmol / l

  • phase folliculaire - 110-330
  • pic pré-pic - 480-1170
  • phase lutéale - 260 - 730
  • postménopause - 40-150

Norme, nmol / l

  • phase folliculaire -0,077-0,920
  • pic pré-pic - 0.140-2.382
  • phase lutéale - 0,077-1,145
  • la ménopause - à 0 - 0,103
  • post-ménopause avec traitement de substitution - jusqu'à 0,529

La norme de l'estradiol dans le sang n'est pas définie par les normes internationales et dépend donc des méthodes et des réactifs utilisés en laboratoire. Dans le formulaire de recherche en laboratoire, la norme est écrite dans la colonne - valeurs de référence.

Recherche complémentaire

  • numération globulaire complète
  • analyse d'urine
  • analyse biochimique des tests sanguins - hépatiques (bilirubine, AST, ALT, GGT, phosphatase alcaline), des tests rénaux (créatinine, urée, acide urique)
  • glucose
  • testostérone
  • androstenedione
  • cortisol et ACTH
  • 17α-hydroxyprogestérone
  • hormone antimulseur
  • inhibine
  • DHEA, DHEA-S
  • LH, FSH
  • progestérone
  • prolactine
  • marqueurs tumoraux
  • spermogramme
  • Globuline liant les hormones sexuelles
  • hormones thyroïdiennes - TSH, St. T4

Qu'est-ce qui influence le résultat?

  • réduire les contraceptifs hormonaux
  • augmentation - clomifène, famine, perte de poids, allaitement, exercice, surchauffe

Décryptage

Raisons pour élever

  • stimulation ovarienne induite par les hormones pour la FIV
  • syndrome d'hyperstimulation ovarienne - avec FIV
  • persistance du follicule - le follicule n'a pas éclaté et l'ovulation n'a pas eu lieu
  • kyste de l'ovaire endométrioïde
  • endométriose
  • tumeur produisant des œstrogènes chez les hommes et les femmes
  • surdosage de médicaments contenant de l'œstrogène pendant la ménopause
  • tumeur surrénale chez les hommes
  • Syndrome de Kleinfelter
  • féminisation testiculaire - le récepteur des hormones sexuelles mâles ne fonctionne pas, ce qui entraîne une augmentation du
  • gynécomastie masculine
  • Syndrome de Kalman - une violation congénitale rare de la libération d'hormones sexuelles dans le cerveau
  • cirrhose chez l'homme - l'estradiol n'est pas détruit dans le foie
  • hyperthyroïdie - augmentation du taux d'hormones thyroïdiennes

Raisons du déclin

  • insuffisance ovarienne - primaire (en cas d'insuffisance des ovaires) et secondaire (maladie de l'hypophyse)
  • diminution de la sécrétion de LH et de FSH dans l'hypophyse
  • syndrome des ovaires polykystiques (syndrome de Stein-Leventhal)
  • anorexie mentale
  • tumeurs ovariennes
  • augmentation des taux de prolactine - ce qui bloque la LH et la FSH, qui ralentissent déjà secondairement la libération d'estradiol par les ovaires
  • absence de phase lutéale du cycle menstruel - il n'y a pas de deuxième pic d'estradiol
  • la cirrhose
  • végétarisme
  • Syndrome de Shershevsky-Turner - chez les filles, présence d'un chromosome X sexuel
  • hermaphrodisme masculin
  • hypothyroïdie - diminution du taux d'hormones thyroïdiennes

Interprétation du résultat

Avec l'augmentation des taux d'estradiol dans le sang, la LH et la FSH devraient diminuer, de même que la testostérone et la globuline qui se lient aux hormones sexuelles.

Des niveaux élevés d'estradiol peuvent constituer un facteur de risque pour le syndrome d'hyperstimulation ovarienne - une complication grave et dangereuse de la FIV.