Quand faire le test d'hormones féminines: règles et règlements de base

De nombreuses pathologies de la sphère reproductive chez les hommes et les femmes se développent sur le fond d'une perturbation hormonale. Des niveaux élevés ou réduits de régulateurs provoquent une perturbation de la glande thyroïde, aggravent l'état des glandes mammaires, nuisent à la production de cellules germinales.

Pour obtenir des résultats fiables, vous devez savoir comment faire un don de sang aux hormones. Les recommandations médicales aideront à préparer la collecte de sang veineux.

Lorsque des tests hormonaux sont nécessaires

Lorsque le niveau de sexe, les régulateurs thyroïdiens, thyréotropes, dévient, des signes spécifiques apparaissent. Les symptômes négatifs varient en fonction du type et de la nature de la pathologie.

Les médecins identifient les indications principales et les signes négatifs en identifiant les médecins qui donnent les directives au laboratoire. Il est impossible d'ignorer les manifestations de l'échec hormonal: les cas négligés sont difficiles à corriger et nécessitent souvent des médicaments entraînant des effets secondaires.

Tests hormonaux pour les femmes:

  • suspicion d'un processus tumoral dans les organes reproducteurs;
  • identifier les causes de l'infertilité, pendant la période de traitement des pathologies de la fonction de reproduction, afin de contrôler l'ovulation et les taux hormonaux;
  • troubles menstruels;
  • perte de poids drastique ou un jeu de plus de 10 kg en peu de temps;
  • signes de mastopathie;
  • début précoce ou tardif de la puberté;
  • un changement significatif de l'état de la peau, des ongles et des cheveux;
  • manifestations du syndrome climatérique;
  • irritabilité, agressivité du comportement sont apparus;
  • l'apathie, la dépression se développe;
  • les grossesses précédentes ont abouti à des avortements spontanés;
  • saignements utérins d'étiologie inconnue en dehors de la période de menstruation;
  • signes d'hyperandrogénie en présence d'un excès de testostérone;
  • surveiller l'efficacité du THS;
  • une augmentation de la surface de la glande thyroïde;
  • croissance active des cheveux chez les filles et les femmes sur le corps, le visage;
  • processus tumoral malin suspecté dans les gonades, les organes endocriniens;
  • confirmation ou réfutation de la conception sur le retard de la prochaine menstruation;
  • dans le contexte d'un cycle irrégulier, il existe une forte probabilité de développer un syndrome des ovaires polykystiques;
  • identifier les causes du véritable report de grossesse;
  • il y a suspicion d'ostéoporose;
  • études planifiées dans la planification de la grossesse et dans la période de gestation.

Comment traiter le fibroadénome lactique de la glande mammaire? Afficher une sélection d'options de traitement efficaces.

Comment cet kyste se manifeste-t-il dans le kyste colloïdal de la glande thyroïde?

Il y a d'autres indications:

  • une échographie gynécologique montre une hyperplasie de l'endomètre;
  • Le syndrome prémenstruel est souvent inquiet.
  • une forte diminution ou augmentation de la libido;
  • développement de la galactorrhée;
  • fibromes utérins révélés;
  • éruptions cutanées multiples sur le visage et le corps avec perturbation hormonale;
  • problèmes d'allaitement dans la période post-partum;
  • évaluation de l'état du placenta chez les femmes en fin de grossesse;
  • comme l'un des éléments de diagnostic dans la détection de l'infantilisme sexuel;
  • tumeurs de nature différente dans l'utérus, glandes mammaires, ovaires.

Analyses pour clarifier le niveau d'hormones chez l'homme:

  • suspicion de développement d'infertilité avec déficit en hormones sexuelles, viabilité insuffisante des spermatozoïdes;
  • l'apparition de symptômes de la gynécomastie - un élargissement pathologique des glandes mammaires chez les hommes, combiné à la tendresse et à la compaction des tissus;
  • processus tumoral dans les testicules;
  • foyers multiples d'acné pendant la puberté;
  • prise de poids rapide avec un régime alimentaire normal;
  • violation des reins, qui a provoqué la défaite des glandes surrénales;
  • perte de cheveux active;
  • retard de croissance;
  • développer des symptômes d'hypothyroïdie et d'hypothyroïdie;
  • lors de la planification d'une grossesse, au même moment qu'une femme, si les tentatives de concevoir un enfant ont été infructueuses;
  • développement insuffisant des organes génitaux;
  • diminution de la libido, développement de l'impuissance;
  • difficulté à gagner de la masse musculaire;
  • symptômes de l'ostéoporose.

Règles de préparation

Pour diagnostiquer un profil hormonal, vous avez besoin d'un biomatériau provenant d'une veine. L’analyse des hormones est réalisée chez des patients de tout âge sous l’autorité d’un gynécologue, urologue, oncologue, andrologue, endocrinologue.

Comment se préparer à l'étude des niveaux d'hormones:

  • Consultez un spécialiste pour savoir s’il est nécessaire d’annuler des médicaments de toutes sortes précédemment prescrits. Dans la plupart des cas, vous devez arrêter de prendre des composés hormonaux pendant un certain temps. Pour chaque patient, le médecin établit une certaine période, en tenant compte de la prétendue maladie endocrinienne, des troubles métaboliques ou de la pathologie de la sphère sexuelle;
  • deux jours avant la visite au laboratoire, le patient doit abandonner la surcharge nerveuse et physique, l'alcool, la consommation d'aliments gras;
  • Lors de l'analyse des hormones sexuelles pendant deux ou trois jours, il est nécessaire de s'abstenir de tout contact sexuel.
  • manger de la nourriture est autorisé pendant 8 à 12 heures et analyse;
  • le plus souvent le matin, vous ne pouvez pas obtenir de liquide. Dans certaines études, à titre exceptionnel, vous pouvez boire de l’eau, toujours non gazeuse, sans additifs ni arômes. Le thé, la compote, le café avant une visite au laboratoire ne peuvent pas être utilisés;
  • arrêtez de fumer quelques heures avant de vous rendre au laboratoire;
  • il est important d'observer l'heure de l'analyse: une étude est prescrite le matin;
  • Pour maintenir des résultats fiables, les médicaments stabilisant la pression, les diurétiques et les médicaments pour le cœur doivent être pris immédiatement après la collecte du biomatériau. Le patient doit se rendre au laboratoire tôt le matin, vers 8 heures, afin de ne pas manquer la période de prise de la prochaine dose du médicament pour une utilisation à long terme.

Apprenez ce que sont les ovaires kystiques chez les femmes et comment se débarrasser de l’éducation.

La testostérone est totale et gratuite: quelle est la différence et sous quels symptômes avez-vous besoin de vérifier les valeurs des régulateurs? La réponse est dans cet article.

Suivez le lien http://vse-o-gormonah.com/vnutrennaja-sekretsija/podzheludochnaya/fibroz-zhelezy.html et découvrez les symptômes et les méthodes de traitement de la fibrose pancréatique focale.

Nuances importantes:

  • Les femmes doivent vérifier auprès du gynécologue le jour du cycle où elles donnent leur sang pour étudier le profil hormonal. Le calendrier est différent pour différents régulateurs: progestérone: 21 à 22 jours après le début des règles, LH - 6 à 7 jours, FSH - 6 jours, testostérone libre - 3 à 5 ou 8 à 10 jours;
  • pour un diagnostic précoce de grossesse, vous pouvez donner du sang pour l'hormone de croissance six jours après la fécondation réussie de l'œuf. Aucun autre test ne donne un résultat aussi fiable avec un délai aussi court;
  • Pour clarifier le niveau d'hormones thyroïdiennes, il n'est pas nécessaire de se rendre au laboratoire à une certaine phase du cycle: l'intervalle entre les saignements mensuels ne joue pas un rôle significatif dans les tests de T3 et de T4. Le taux d'hormone stimulant la thyroïde (TSH) peut également être déterminé n'importe quel jour du cycle;
  • Pour la plupart des études, une visite au laboratoire est nécessaire le matin, alors que la concentration de régulateurs est maximale. Pour clarifier les valeurs de l'hormone parathyroïdienne et de la TSH, il est nécessaire de prendre du sang jusqu'à 10 heures;
  • Le médecin traitant doit connaître la liste de tous les médicaments que prend le patient: certains médicaments peuvent avoir une influence active sur les hormones;
  • Le jour du test sanguin pour les hormones (avant la visite au laboratoire), vous ne pouvez pas prendre de radiographie, d’échographie, de mammographie, d’examen rectal, de diagnostic avec un agent de contraste, de physiothérapie ou de massage.

Ce qui affecte les hormones

Le changement de sécrétion et le ratio optimal de régulateurs, un déséquilibre important des produits des glandes endocrines sont le résultat de l'influence de nombreux facteurs.

Tests hormonaux en gynécologie: quand et comment prendre?

Les hormones sont des composés chimiques biologiquement actifs ou de signalisation. Ils sont d'origine organique. Produit par les cellules vivantes, en particulier les cellules des glandes endocrines de l'homme. Ces substances sont des régulateurs humoraux (transmissibles par le sang) des processus métaboliques. Elles interviennent dans le travail de tous les organes et systèmes, en particulier des organes qui assurent la fonction génitale.

L'ensemble des hormones produites par les ovaires, la thyroïde, les glandes surrénales, le système hypophyse-hypothalamus affecte directement la fonction de reproduction. Vérifier leur contenu dans le sang en utilisant des méthodes de diagnostic en laboratoire.

Pour que les résultats soient fiables, vous devez suivre quelques règles. Par exemple, pour faire un don de sang pour les hormones en gynécologie, une femme devra également prendre en compte le jour du cycle menstruel (MC).

Quelles hormones prenons-nous?

Le système reproducteur du corps féminin est un mécanisme finement équilibré. En partie donc extrêmement vulnérable. La balance des hormones "joue le premier violon" dans ce système, et toute une série de tests est passée pour vérifier son état:

  • Hormones sexuelles féminines.
  • Hormones androgènes.
  • Substances actives de la glande thyroïde.
  • HCG (gonadotrophine humaine, à administrer en cas de retard de la menstruation et de grossesse suspectée).

Il existe le plus grand groupe de substances actives que vous devrez peut-être analyser pour diagnostiquer la pathologie des organes génitaux féminins, avec préparation de la grossesse et après la conception. Ce sont les soi-disant "hormones féminines":

  1. Estradiol.
  2. Estriol
  3. Progestérone
  4. LH, AMG.
  5. 17 Hydroprogestérone.
  6. La prolactine.
  7. Inhibin V.
  8. FSH.

Composition moins "saturée" de composés biologiquement actifs profil androgène. C’est la testostérone totale et libre, DEG-sulfate, cortisol.

L'état fonctionnel de la glande endocrine avec le nom de la thyroïde est caractérisé par:

  1. Hormone stimulant la thyroïde (TSH).
  2. Thyroxin gratuit / commun.
  3. Anticorps, indiquant les processus auto-immuns, dirigés contre la thyroglobuline et la peroxydase thyroïdienne.

Ces groupes n'incluent pas toutes les hormones féminines ou masculines, mais uniquement celles liées au domaine de la reproduction.

Règles de base pour prendre des hormones

Pour tester l'équilibre hormonal du corps féminin, vous devez passer du matériel biologique (dans ce cas, du sang veineux) à des fins de recherche. Il faut préparer la procédure, et pas seulement moralement. Le contenu en hormones est affecté par:

  • Les vols
  • Changement climatique.
  • Activité physique excessive dans la période menstruelle.

L'avortement récent, les IST, la faim, la prise de médicaments anabolisants, l'utilisation excessive de suppléments diététiques et de médicaments sans ordonnance médicale peuvent également avoir un impact négatif. En outre, le coupable de tous les maux de l’humanité - le stress. Surtout en conjonction avec le travail "de nuit", occupe également pas la dernière place dans la série de facteurs qui affectent le niveau d'hormones. Tous ces facteurs doivent être évités avant la livraison du matériel biologique.

Pour éviter les imprécisions, plusieurs règles ont été adoptées dans le milieu médical. Elles décrivent le moment opportun pour donner du sang et comment le faire correctement:

  • Le sang est donné le matin (jusqu'à 11 heures).
  • Sur l'analyse allez sur un estomac vide.
  • Après un jeûne sexuel (au moins un jour avant la procédure).
  • Pour frapper, vous devez abandonner les procédures thermiques (bain, sauna).
  • Le soir, avant de remettre le biomatériau, l'activité physique doit être évitée.
  • Au moins une journée, vous devez essayer de limiter les effets des facteurs de stress et d’assurer un sommeil complet pendant 8 heures.
  • Une semaine avant le don de sang, il est nécessaire d'arrêter le traitement par tout moyen hormonal, y compris un anti-inflammatoire, et de cesser d'utiliser des contraceptifs hormonaux.

Lors de la soumission du biomatériau pour les hormones thyroïdiennes, il n'y a pas d'autres restrictions. Mais les hormones sexuelles nécessitent un prélèvement de sang à certains jours du cycle. Le jour du cycle à passer des tests dépend de l'hormone elle-même:

  • Au début (2-3) jours, nous nous rendons à AMN.
  • Au jour 5, sera: LH, FSH
  • 17-hydroprogestérone - pendant 3-5 jours.
  • Au milieu (7 à 9 jours), vous devez prendre: la testostérone, le DEG-sulfate, le cortisol, la 17-hydroprogestérone.
  • À la fin du cycle, la progestérone est administrée. Bien qu’à propos de cette hormone, il existe un léger décalage dans le moment de l’accouchement, que les femmes trouvent à la recherche de réponses à leurs questions. Il est souvent recommandé de procéder à une analyse du jour 19 au jour 23 du mois, à condition que la femme ait un cycle standard. Mais il est préférable de le prendre le septième jour après l'ovulation (c'est-à-dire cinq à sept jours avant le début du mois).
  • Pendant tout le cycle, vous pouvez prendre de l’estradiol.

Cette information est fournie pour un cycle normal et stable. Avant de passer des tests, il est préférable de consulter un gynécologue et de clarifier vous-même le jour où le cycle prendrait des hormones.

Les règles à suivre ne dépendent pas de l'âge du patient. Les substances bioactives dans le corps humain sont produites conformément à ses biorythmes.

Un médecin devrait être consulté, ne serait-ce que parce que la date de livraison de certaines hormones reste une question controversée à ce jour. Tout d’abord, il s’agit de l’œstradiol: certains experts votent à cinq jours du début du cycle, d’autres à la fin. Et d’autres encore affirment que les tests peuvent être effectués sans tenir compte du jour du cycle, c’est juste (le jour du cycle) que vous devez spécifier. Ceci s’applique également aux androgènes - ils peuvent être pris n’importe quel jour, mais c’est mieux.

Hormones féminines

La santé du système de reproduction de la femme, son humeur et ses capacités intellectuelles dépendent du contenu de ces substances bioactives. Ils affectent également la capacité de concevoir et de supporter une progéniture en bonne santé.

Estradiol

Cette substance active est produite non pas dans un organe, mais dans le corps jaune de l'ovaire, dans le follicule en cours de maturation et, curieusement, dans le tissu adipeux. Il synthétise également les glandes surrénales (écorce). Et pendant la grossesse produit le placenta. Sa sécrétion est affectée par la FSH, la prolactine et la LH. La régularité du cycle et le développement normal et opportun de l'œuf sont possibles précisément grâce à cette hormone.

Au cours de la MC, le corps subit deux pics de concentration. La première survient un jour et demi avant l'ovulation, lorsque cette substance est relarguée dans le sang. À la fin de l'ovulation, le niveau baisse, puis l'estradiol entre à nouveau dans le sang. Un nouveau pic plus petit est observé, puis la concentration en hormone diminue jusqu'à la fin de la phase lutéale.

L'important est non seulement un indicateur quantitatif du contenu de cette substance dans le plasma sanguin, mais également le ratio d'estradiol-testostérone.

Le contenu normalisé de cette hormone dépend de la phase de MC: folliculaire (FF) - 606 pmol / l, ovulatoire (RP) - 131-1655 pmol / l ou de lutéine (LF) (91–861 pmol / l).

Principal œstrogène gestation

C'est un tel nom parmi les spécialistes qui ont reçu l'estriol. En raison de la présence de cette substance active dans le sang, les canaux lactifères se développent et la circulation sanguine dans l'utérus est harmonisée.

L'analyse des œstrogènes, plus précisément de cet œstrogène, revêt une grande importance pour le diagnostic prénatal. L'estriol produit le placenta et partiellement même le fœtus. Par conséquent, des changements dans sa concentration constituent une preuve directe de violations du système placentaire ou du développement du fœtus.

L'hormone de grossesse principale

En certaines quantités, il est produit par le cortex surrénalien principalement synthétisé par les ovaires (à savoir le corps jaune) et, pendant la gestation, par le placenta. Et ce stéroïde s'appelle la progestérone.

La progestérone prépare le corps de la femme à la grossesse - elle prépare la couche muqueuse de l'utérus à l'introduction de l'embryon. Après la conception, il offre la possibilité de préserver la grossesse. Il participe également à de nombreux processus complexes dans le corps d’une femme (le plus souvent mentionné est son effet sur le tonus du myomètre). Sans progestérone, l'utérus se contractera intensément, ce qui conduira à l'expulsion du fœtus et à la cessation de la gestation.

Des modifications de la concentration de ce composé biologiquement actif dans le plasma sanguin peuvent être causées par certains médicaments et états pathologiques:

  1. On soupçonne cette augmentation: kyste du corps jaune, début de la gestation, anomalie des glandes surrénales, insuffisance placentaire, dysfonctionnement menstruel, dysfonctionnement utérin avec saignement.
  2. Une diminution de la concentration de progestérone indique une aménorrhée ou une défaillance fonctionnelle du corps jaune ou du placenta, une inflammation chronique des organes de la reproduction et des saignements utérins.

Normes pour les femmes en âge de procréer FF 0,3–2,2 nmol / l; RP: 0,5 à 9,4 nmol / l; LF - 7,0–56,6 nmol / l.

Les faibles niveaux de progestérone au cours de la grossesse sont entachés de retard de croissance intra-utérin, de samoabort, de véritable pernachivaniem. En dehors de la gestation, cela provoque un manque d'ovulation.

Hormone lutéinisante

La LH est une glycoprotéine gonadotrope hypophysaire. Il est produit par l'hypophyse de manière cyclique, le pic de sa concentration tombe sur la période ovulatoire, puis sa teneur diminue fortement.

Toute la phase lutéale passe sous les auspices d'une faible concentration de cette hormone. Dans la phase folliculaire, le niveau de LH est un peu plus élevé. Normalement, pendant la période de gestation, le contenu de cette substance active diminue.

Les changements de niveau peuvent indiquer des pathologies graves et du stress:

  • Le contenu de la LH augmente avec l'insuffisance fonctionnelle des glandes génitales, le SIA (épuisement des ovaires), le SOPK (cancer des ovaires polykystiques), la tumeur de l'hypophyse, l'endométriose, l'insuffisance rénale.
  • La concentration de l'hormone diminue avec l'hypofonction hypophyso-hypothalamique, certaines maladies génétiquement déterminées, l'obésité et l'anorexie mentale.

Les données réglementaires pour cette substance active sont de 1,68 à 15,00 mU / ml, de 21,90 à 56,60 mU / ml et de 0,61 à 16,30 mU / ml.

Le changement de concentration de LH dans le sens de la réduction, qui n’est pas lié à la maladie, peut être dû au stress et au tabagisme. Une croissance peut être due à un régime rigide (famine) et à un entraînement sportif sérieux.

La prolactine

Une autre hormone hypophysaire, le lobe antérieur de l'hypophyse, est responsable de sa synthèse. Sa concentration fluctue dans les 24 heures (avec une augmentation pendant le sommeil).

À partir de la fin des 2 mois de grossesse, la prolactine se développe, ce qui est normal. L'hyperprolactie consiste en une élévation constante de son contenu en dehors de la grossesse et indique un travail anormal des glandes sexuelles. Lorsque la concentration de ce composé biologiquement actif change dans le plasma sanguin, le développement du follicule est perturbé et l’ovulation ne se produit pas.

Dans la période de gestation, la concentration de prolactine atteint son maximum dans la période de 20 à 25 semaines, son niveau à la naissance diminue. Au cours de cette période de la vie de la femme, la prolactine inhibe la production de FSH. La prolactine est essentielle à la formation normale du tissu pulmonaire chez le fœtus.

En dehors de la gestation, la concentration de l'hormone dans la phase folliculaire est inférieure à celle de la phase lutéale. La norme est son contenu dans le sang entre 109 et 557 mU / L.

Hormone folliculo-stimulante

La substance active qui stimule la croissance des follicules améliore l'estrogénogenèse - tout cela, c'est la FSH. Ses normes: 1,37 à 9,9 mF / ml; PR: 6,17 à 17,2 mU / ml; LF: 1,09–9,2 mU / ml Dans le même temps dans l'utérus augmente la couche de l'endomètre.

Augmenter son niveau est possible avec:

  • Hypogonadisme.
  • Insuffisance polykystique ou ovarienne.
  • Avec la cirrhose et d'autres maladies graves du foie.

Un niveau critique de FSH, qui atteint la concentration de cette substance active au milieu de la MC, contribue à l'ovulation.

Inhibin B

Inhibe sélectivement la synthèse de l'hormone folliculostimulante, produite par les ovaires. Avec l'âge, la concentration plasmatique de cette substance active diminue (lorsque le nombre de follicules en maturation dans les ovaires chute à une certaine limite). Cela provoque une augmentation de la concentration en hormone folliculo-stimulante.

23-257 pg / ml est considéré comme la norme.

17 hydroprogestérone

Sinon, cette hormone est appelée 17-OH-progestérone, est produite par les ovaires et est sujette aux fluctuations cycliques associées aux menstruations. L’analyse réussie est considérée comme normale à: F 1,24–8,24 nmol / l. LF 0,99–11,51 nmol / l.

Ses valeurs maximales sont observées pendant la même période que celle de LH, c'est-à-dire au milieu du cycle. Il y a ensuite une diminution de la concentration de cette substance active et un pic d'amplitude inférieure, ce qui coïncide avec une augmentation de la concentration de progestérone et d'estradiol.

Les taux plasmatiques de cette hormone sont plus élevés pendant la gestation.

Hormone Anti-Muller

Produit par les cellules d'un épithélium multicouche du follicule (granulose). La norme est de 2.1 à 7.3 ng / ml.

Cet indicateur est utilisé dans le diagnostic de l'endométriose, ovaire polykystique. Sa diminution significative indique une faible probabilité de grossesse (si une FIV a été utilisée).

Hormones androgènes

Les hormones sexuelles (mâles et femelles) sont produites chez les deux sexes, mais à des concentrations différentes. Les androgènes, ainsi que les composés biologiquement actifs féminins, sont impliqués dans le processus d'ovulation, la préservation de la grossesse et un certain nombre de processus métaboliques.

  1. La testostérone (0,38 à 1,97 nmol / l au total et moins de 4,1 pmol / l libre) a un pic quantitatif dans la phase lutéale. C'est une hormone stéroïde responsable du développement de signes secondaires du genre. Il est produit par les glandes surrénales (écorce) et les ovaires. La testostérone régule la quantité d'hormones hypophysaires gonadotropes et intervient dans le processus de régression folliculaire. Si la testostérone est élevée, cela entraîne une perturbation de la fonction ovulatoire et un auto-avortement aux stades précoces.
  2. Le cortisol est considéré comme le principal catabolytique: un briseur de protéines et un facteur contribuant à l'accumulation de graisse. Grâce à lui, le taux de sucre dans le sang augmente. Le cortisol est une hormone de stress, il est conçu pour mobiliser les ressources énergétiques du corps (décomposer les protéines en acides aminés, convertir le glycogène en glucose). Il est produit par le cortex surrénal et contient normalement 138–635 nmol / l.

Le DEG-sulfate (DEA-SO4) est produit par le cortex surrénalien et est un précurseur de l'œstrogène placentaire. Une modification du contenu de cette substance active dans le plasma sanguin sert de signe diagnostique de diverses maladies:

  1. L'augmentation des signaux sur le processus dans le cortex surrénal, le syndrome gipatalarno-hypophysaire, les tumeurs ectopiques produisant de l'ACTH, l'insuffisance placentaire et la menace de perte du fœtus. Chez les femmes, une augmentation du taux de cette substance est possible avec l'hirsutisme.
  2. Une diminution des performances peut indiquer une infection intra-utérine, une hypoplasie surrénalienne (leur cortex) chez le fœtus et un traitement par gestagène.

Pendant la grossesse et après que la femme a quitté l'âge de procréer, sa concentration diminue.

Les tests hormonaux sont considérés comme normaux à 0,9–11,7 µmol / L.

Hormones thyroïdiennes

Dans certains cas, des antécédents obstétricaux et gynécologiques nécessitent l'intervention d'un endocrinologue traitant des problèmes de thyroïde. Parce que l'écart par rapport à la norme de la concentration d'hormones produites par cette glande, peut nuire considérablement à la santé de la mère et de l'enfant. Elle peut même entraîner une infertilité, des anomalies du développement et des pathologies graves du SNC fœtal, sa mort intra-utérine.

Les hormones étudiées comprennent:

  • T4 (commun) - stimulateur de la synthèse des protéines (la norme de T4 est un total de 55–137 nmol / l).
  • T3 (commun) - son prédécesseur (la norme de T3 est commune 1.08–3.14 nmol / l).
  • TSH (glycoprotéine stimulant la production de T3). Pendant la grossesse, des taux élevés de TSH sont normaux. Une TSH basse peut indiquer une hypothyroïdie, un traumatisme ou une hypofonction de l'hypophyse. Mais il peut y avoir une augmentation de la TSH due au stress, à une activité physique excessive, à la thérapie hormonale thyroïdienne et à plusieurs autres raisons. Le plasma normal contient 0,4 à 4,0 mU / L.

Si nécessaire, le médecin peut prescrire des tests pour déterminer la concentration d'autres hormones, la cortexotropine (ACTH), une globuline qui se lie aux hormones sexuelles. Ou bien l'insuline, ATTG (normal 0–18 U / ml) ou ATTPO devrait normalement être

LiveInternetLiveInternet

-Vidéo

-Rubriques

  • 1000 +1 pointe (305)
  • Pourboires pour toutes les occasions (103)
  • Petits trucs super cuisine (84)
  • Note de la maîtresse (121)
  • Développement personnel (83)
  • Développement de la mémoire (48)
  • Conseils de vie (13)
  • Gestion du temps (11)
  • Compétences en communication (9)
  • Lecture Rapide (3)
  • Danses (81)
  • Latina (28)
  • Zumba Danse Minceur (16)
  • Articles de danse (7)
  • Go-Go (5)
  • Danses de club (4)
  • Danse orientale (25)
  • FAQ (78)
  • Vidéo FAQ (20)
  • LiRu (2)
  • Conception (6)
  • Mémo (24)
  • Nos petits frères (656)
  • Chiens (35)
  • "Vivre - comme un chat avec un chien" (25)
  • Ma bête (5)
  • De la vie des chats -1 (154)
  • De la vie des chats-2 (35)
  • Intéressant à propos des chats (62)
  • Chatons (18)
  • Chats (images) (232)
  • Propriétaires de chats (37)
  • Ces animaux glorieux (75)
  • Sur le World Wide Web (327)
  • Collection de Mus. (32)
  • Quel progrès a atteint. (8)
  • Je veux tout savoir (114)
  • Ecriture Créative (17)
  • Mythes et faits (36)
  • Ne pas penser délibérément à (3)
  • Mordasti Passionné (44)
  • Incroyable - ensuite! (14)
  • Showbiz (40)
  • Tout sur tout (39)
  • La vie est une joie (659)
  • Vivre facile (187)
  • Rituels, bonne aventure, présages (126)
  • Vacances, traditions (97)
  • Magie de l'argent (72)
  • Homme et femme (46)
  • Simoron (36)
  • Numérologie, horoscope (28)
  • Pour l'âme (25)
  • Feng Shui (17)
  • Esotérique (2)
  • Chiromancie (1)
  • Sanctuaires (5)
  • Alphabet de la foi (104)
  • Santé (802)
  • Aidez-vous (363)
  • Auto-massage selon toutes les règles (82)
  • Maladies (71)
  • Qigong, Tai Chi Chuan, Taichi (62)
  • Acupression, réflexologie (40)
  • La vieillesse n'est pas une joie? (26)
  • Correction de la vue (9)
  • Médecine traditionnelle (9)
  • Médecine orientale (4)
  • Vivre en bonne santé (133)
  • Médecine traditionnelle (45)
  • Nettoyer le corps (41)
  • Dernière cigarette (24)
  • Israël (144)
  • Villes (34)
  • Terre promise (10)
  • Informations utiles (5)
  • Izravidéo (19)
  • Reportages photos (11)
  • Yoga (210)
  • Complexes de yoga (123)
  • Le yoga résout les problèmes (43)
  • Exercices (30)
  • Asanas (9)
  • Yoga pour les doigts (mudra) (7)
  • Astuces (2)
  • Beauté sans magie (1164)
  • Gymnastique du visage, exercices (220)
  • Cheveux luxueux (133)
  • Beauté japonaise, techniciens asiatiques (81)
  • Technique de massage (63)
  • Secrets de la jeunesse (57)
  • Manucure originale (20)
  • Le chemin de la peau radieuse (111)
  • Trousse de toilette (55)
  • Maquillage parfait (105)
  • Problèmes (42)
  • L'art d'être belle (33)
  • Style (135)
  • Soins (281)
  • Recettes (769)
  • Cuisson (93)
  • Garniture (18)
  • Le premier plat (12)
  • Cuisine ethnique (7)
  • Dessert (53)
  • Collations (118)
  • Produits de pâte (84)
  • A manger classé (51)
  • Viande (113)
  • Pressé (31)
  • Boissons (75)
  • Légumes et Fruits (115)
  • Recettes (25)
  • Poissons, fruits de mer (34)
  • Salades (60)
  • Sauces (8)
  • Termes (16)
  • Sites utiles (11)
  • Photo (8)
  • Éditeurs de photos (3)
  • Alimentation (7)
  • Liens utiles (7)
  • Programmes (11)
  • Dans la vie, rire. (133)
  • Jeu vidéo (33)
  • Photo drôle (3)
  • Jouets (25)
  • Oh, ces enfants. (27)
  • Prikolyushechki (29)
  • Tout simplement génial! (15)
  • Aiguilleuse (209)
  • Tricot (21)
  • Couture (11)
  • Réparations (3)
  • Fais-le toi-même (83)
  • Nous créons le confort (37)
  • Couture (70)
  • Poèmes et Prose (245)
  • Paroles (151)
  • Proverbes (67)
  • Aphorismes, citations (22)
  • Prose (4)
  • Expressions populaires (1)
  • Corps parfait (632)
  • Bodyflex, oxysize (120)
  • Pilates (41)
  • Aérobic (25)
  • Callanétique (21)
  • Milena Fitness (18)
  • Salle de sport (17)
  • Transformation du corps (5)
  • Anatomie (1)
  • Pourboires (69)
  • Sports (vidéo) (88)
  • Étirement (40)
  • Exercices (233)
  • Monde de photos (63)
  • Artistes (5)
  • Nature (5)
  • Photo (16)
  • Photographes et leurs oeuvres (31)
  • Fleurs (8)
  • Photoshop (5)
  • Défi le poids supplémentaire (552)
  • Pris au piège dans les régimes alimentaires (63)
  • Lois de pouvoir (118)
  • Manger pour vivre. (76)
  • HLS (16)
  • Produits (73)
  • Perdre du poids rationnellement (128)
  • Le chemin de l'idéal (103)

-Musique

-Recherche par agenda

-Abonnez-vous par e-mail

-Lecteurs réguliers

Nous remettons des analyses hormonales: règles et conclusions

Vous devenez irritable, souffrez d'insomnie, prenez (ou au contraire, perdez) du poids sans raison apparente, et vos règles ne suivent pas le programme?

Ne vous précipitez pas pour boire des sédatifs ou pour suivre un régime. C'est peut-être une violation de l'équilibre hormonal dans le corps.

L'équilibre hormonal équilibré est l'une des conditions importantes pour la vie de tout l'organisme. Cela dépend de l'activité physique, du sommeil normal et de l'état général. Ce processus détermine le bon fonctionnement des glandes endocrines.

Au cas où le contenu d'une hormone augmente ou diminue, un déséquilibre des niveaux hormonaux se produit. Ce sont des troubles hormonaux chez les femmes qui entraînent le développement de la plupart des maladies de la sphère génitale féminine et ont une incidence négative sur l’état psychologique de la femme. Les conséquences d'un déséquilibre hormonal, par exemple, sont des maladies telles que l'obésité, les ovaires polykystiques, la croissance excessive des poils, les troubles menstruels, la stérilité, les fibromes utérins et bien d'autres.

Un test sanguin pour les hormones sexuelles est l'une des études les plus importantes dans l'évaluation de la santé des femmes. Cette analyse est nommée l'une des premières en violation du cycle menstruel, de l'infertilité, des fausses couches et d'autres problèmes "féminins". Bien sûr, le médecin doit prescrire et évaluer l'analyse, mais il est utile que la femme sache à quoi sert le niveau de certaines hormones, en quoi l'augmentation ou la diminution du niveau de telle ou telle hormone, et comment passer correctement l'analyse pour ne pas fausser les résultats

Mais d'abord, voyons ce que sont ces hormones et pourquoi elles jouent un rôle aussi important dans le corps, chez les femmes comme chez les hommes.

Les hormones sont des substances biologiquement actives libérées dans le sang par les glandes endocrines. Ils ont une activité physiologique élevée, affectant tout le corps et certains organes cibles. Les hormones contrôlent toutes nos actions et toute déviation par rapport à la norme entraîne de graves changements dans le corps et, par conséquent, un certain nombre de maladies. Les antécédents hormonaux d'une femme varient en fonction de son âge, de la phase du cycle menstruel, de l'état psychologique et physique. Et l'indicateur, qui est la norme pour une adolescente, une femme de 45 ans indiquera un problème

Le soutien vital des fonctions de reproduction d'une femme est assuré par le système hypothalamus-hypophyse-ovaires, précisément à l'aide de ces substances biologiquement actives, à savoir des hormones.

Les hormones sont comme un orchestre jouant une «mélodie» qui régit le travail de tout l'organisme. Comme tout orchestre, ils ont besoin d'un chef d'orchestre. Un tel conducteur est la glande pituitaire. Cette petite glande, située à la surface inférieure du cerveau, produit également des hormones dont la tâche principale est de contrôler les glandes endocrines et d'autres organes qui libèrent des hormones.

Mais l'hypophyse, comme il s'est avéré, a une tête. C'est l'hypothalamus. Il est situé directement au-dessus de l'hypophyse et sécrète également des hormones qui contrôlent son travail. Ce sont les libérines (elles contribuent à la libération d'hormones) et les statines (elles inhibent la production d'hormones). Une telle paire est pour chaque hormone, y compris pour la FSH, pour la LH et pour toutes les autres.

La question se pose: qui contrôle l'hypothalamus. Il ne peut pas allouer libérine et statines, quand il veut. Ne peut pas. L'information parvient à l'hypothalamus de toutes les parties de notre corps, elle ressent exactement ce dont nous avons besoin pour le moment. Trop d'œstrogènes se sont accumulés - des statines sont libérées, il y a peu de progestérone - des libérines apparaissent.

Comme vous pouvez le constater, le système hormonal est assez complexe et délicat. Par conséquent, une violation qui affecte l'un de ses liens entraînera une violation du travail de tous les autres liens. Puisque l'hypophyse et l'hypothalamus ne contrôlent pas seulement les glandes sexuelles, des problèmes avec d'autres glandes (disons la thyroïde) peuvent entraîner un dysfonctionnement du système hormonal sexuel, ce qui a un effet néfaste sur les organes.

Dans notre corps, il existe un très grand nombre d'hormones différentes. Dans cet article, concentrons-nous uniquement sur les plus importantes d'entre elles.

Comment faire une analyse hormonale

Afin de déterminer l'utilité du fond hormonal, votre médecin vous demandera probablement de faire un don de «sang pour des hormones». Attention, les hormones sont très sensibles à tous les changements externes. Chaque hormone a ses propres "caprices". La détermination précise et indicative du taux d’hormones dans le sang dépend non seulement du jour précis du cycle menstruel de la femme, mais également du temps écoulé depuis le dernier repas.

La sécrétion de nombreuses hormones dépendra du degré d'effort physique, de l'impact des situations stressantes, de l'hypothermie et de la malnutrition. Pas besoin de donner du sang pour des tests en cas de maladie (grippe, ARVI, ARI).

Donc, pour déterminer les causes du déséquilibre du fond hormonal, vous devrez passer des tests pour déterminer le contenu des principales hormones dans le sang. Les règles d'analyse sont à peu près les mêmes pour toutes les hormones.

  • Premièrement, une analyse sanguine des hormones est effectuée à jeun. Cela est dû au fait que la prise de nourriture peut affecter certaines hormones, ce qui, à son tour, affectera l'interprétation des résultats et, par conséquent, un diagnostic erroné.
  • Deuxièmement, la veille de l’examen, il est nécessaire d’exclure l’alcool, le tabagisme et le sexe, ainsi que de limiter les efforts physiques.
  • Troisièmement, les médicaments sont pris en compte, et pas seulement hormonaux (soumettez donc une liste de vos médicaments à votre médecin).

Hormones sexuelles féminines

Donner mieux le matin 1-2 heures après le réveil

Les femmes qui donnent du sang aux hormones doivent se rappeler que le niveau de certaines hormones contrôlant la fonction de reproduction peut varier en fonction des phases du cycle menstruel.

FSH, LH, ESTRADIOL, TESTOSTÉRON, DGA-S, 17-SUR-PROGESTERON, ANDROSTENDION, PROLAKTIN - doivent être soumis à

  • 2-5 jour à partir de début de la menstruation (c'est la phase 1 du cycle) au cycle de 28 jours,
  • cycle supérieur à 28 jours - 5-7 jours, y compris après un saignement causé par la progestérone,
  • pendant 2-3 jours avec un cycle de 23-21 jours.

PROGESTERON, parfois, PROLAKTIN est pris 21-22 jours (cycle 2), ou calculé 6 à 8 jours après l’ovulation (si un test d’ovulation a été réalisé).

LA DÉSHYDROTESTOSTÉRONE est administrée n'importe quel jour du cycle.


Et un peu plus déployé:

1. FSH (hormone folliculo-stimulante)

Comme son nom l'indique, cette hormone commande au follicule suivant de commencer sa maturation.

"Louer" pendant 3-8 ou 19-21 jours du cycle menstruel d'une femme, pour un homme - n'importe quel jour. Strictement sur un estomac vide. Chez la femme, la FSH stimule la croissance des follicules dans les ovaires et la formation d’œstrogènes. Dans l'utérus, l'endomètre se développe. Atteindre un niveau critique de FSH au milieu du cycle conduit à l'ovulation.

Chez les hommes, la FSH est le principal stimulant de la croissance du canal déférent. La FSH augmente la concentration de testostérone dans le sang, assurant ainsi le processus de maturation du sperme et de la force masculine. Il se trouve que l'hormone fonctionne à pleine puissance, mais rien ne dit qu'elle soit prétendue. Cela se produit lorsque les testicules d’un homme sont petits ou ont subi une intervention chirurgicale ou une infection.

Conclusion:

Une augmentation de la FSH est observée dans les tumeurs hypophysaires et ovariennes. De plus, la FSH augmente avec l'alcoolisme.
Un niveau élevé est observé après une exposition aux rayons X.
L'augmentation de la FSH pendant la ménopause est la norme.

Une diminution de la FSH est observée dans le syndrome des ovaires polykystiques et dans l’obésité.

Une augmentation de la FSH conduit souvent à des saignements utérins anormaux, et à une diminution, il peut s'agir d'une aménorrhée (absence de menstruation).

2. LH (hormone lutéinisante)

Cette hormone agit toujours en conjonction avec la FSH, commençant à se démarquer un peu plus tard. Son objectif principal est le follicule en cours de maturation. La LH favorise l'ovulation et la production d'œstrogènes. Mais si le follicule n'est pas affecté par la FSH pour une raison quelconque, la LH n'aura aucun effet.

Pendant 3-8 ou 19-21 jours du cycle menstruel d'une femme, pour un homme - tous les jours. Strictement sur un estomac vide. Chez la femme, cette hormone "mûrit" le follicule, assurant la sécrétion d’œstrogènes, l’ovulation et la formation du corps jaune. Chez l'homme, en stimulant la formation d'une globuline qui lie les hormones sexuelles, il augmente la perméabilité des tubes séminifères pour la testostérone. Cela augmente la concentration de testostérone dans le sang, ce qui contribue à la maturation du sperme.

La sécrétion de l'hormone lutéinisante est pulsée et dépend de la phase du cycle menstruel chez la femme. Au cours du cycle chez la femme, le pic de concentration de LH tombe lors de l'ovulation, après quoi le niveau d'hormone baisse et la phase lutéale entière "se maintient" à des valeurs inférieures à celles de la phase folliculaire. Cela est nécessaire pour que le corps jaune puisse fonctionner dans l'ovaire. Chez les femmes, la concentration de LH dans le sang est maximale 12 à 24 heures avant l'ovulation et est maintenue pendant le jour pour atteindre une concentration 10 fois supérieure à la période néovulatoire. Pendant la grossesse, la concentration de LH diminue.

Conclusion: dans le processus de dépistage de l'infertilité, il est important de suivre le ratio LH / FSH. Normalement, avant le début de la menstruation, il est égal à 1, un an après le début de la menstruation - de 1 à 1,5, dans la période de deux ans après le début de la menstruation et avant la ménopause - de 1,5 à 2.

Une augmentation de la LH est observée dans le syndrome des ovaires polykystiques (le rapport LH / FSH est de 2,5), dans le syndrome d'appauvrissement de l'ovaire et dans les tumeurs hypophysaires. L'élévation peut aussi être causée par le stress émotionnel, le jeûne et l'entraînement sportif intense.

Sa diminution peut être causée par un dysfonctionnement de l’hypophyse, des troubles génétiques (syndrome de Kleinweiter, syndrome de Shereshevsky-Turner, etc.), l’obésité (et l’obésité peut être à la fois une cause et une conséquence du déséquilibre hormonal). Normalement, une baisse de PH se produit pendant la grossesse.

Le manque de LH conduit à la stérilité en raison du manque d'ovulation!

Calendrier des tests hormonaux féminins

Chaque année, les médecins constatent une augmentation de l'incidence des déficiences endocriniennes. Les raisons en sont multiples dans le monde moderne: il s’agit d’un régime inadéquat, d’une écologie défavorable et du rythme de vie moderne. Dans le corps féminin, les anomalies endocriniennes provoquent le développement de maladies gynécologiques. Pour cette raison, il est très important d'identifier les violations du contexte hormonal à temps et de les éliminer rapidement. Quand faire des tests pour les hormones féminines, chaque femme devrait savoir.

Caractéristiques du corps féminin

Le corps de la femme est un système complexe dans lequel des dizaines de processus se produisent chaque minute. Le niveau d'hormones dans ce système est le composant principal. Les hormones sont responsables non seulement de l’arrivée rapide du mois et de la possibilité de transporter des enfants. Ils affectent directement l'activité physique d'une femme, son humeur, son apparence et sa santé générale.

Toute déviation de l'équilibre hormonal entraîne beaucoup de problèmes pour une femme. Même si vous ne tolérez pas les maladies graves, une femme sera définitivement confrontée au surpoids, à l'irritabilité, à la perte de cheveux, au vieillissement prématuré et à d'autres phénomènes désagréables. Dans le cas où le problème n'est pas corrigé et que le déséquilibre persiste, des maladies terribles peuvent être gagnées. De telles pathologies incluent la stérilité, le diabète, les polykystiques, les fibromes, etc.

Pour évaluer l’état de santé des femmes, il est important de donner régulièrement du sang pour les hormones. Cependant, cette analyse ne peut être faite à aucun moment. Chacune des hormones nécessite un accouchement dans une certaine période du cycle menstruel. C’est seulement ainsi que les médecins pourront évaluer de manière adéquate le travail du système endocrinien et détecter rapidement une défaillance du fond hormonal.

Quel est le fond hormonal

Les hormones sont des substances synthétisées par le système endocrinien du corps. Des glandes, elles entrent dans la circulation sanguine et commencent leur voyage à travers le corps. Chaque hormone a une influence sur le travail de tous les organes et systèmes, et son travail principal est d'entrer dans le réseau d'organes. Avec une production insuffisante ou excessive de l’une de ces substances, tout le corps en souffre et diverses maladies se développent en conséquence.

Le taux d'hormones dans le sang des femmes dépend de leur âge. Les normes adoptées pour les adolescentes sont donc totalement inappropriées pour les femmes matures. En outre, le niveau d'hormones dans le sang affecte le cycle menstruel, la grossesse et la ménopause.

Les hormones sexuelles sont particulièrement importantes dans le corps d'une femme.

Les hormones féminines sont produites dans l'hypothalamus, l'hypophyse et les ovaires. Ce sont ces substances qui sont responsables de la fonction de reproduction d'une femme et de la santé de ses organes de reproduction. L’hypophyse produit des hormones qui stimulent le travail des glandes endocrines restantes et est en fait le chef d’orchestre de cet orchestre à plusieurs voix. Cependant, le vrai chef de cet ensemble est l'hypothalamus, c'est lui qui contrôle le travail de l'hypophyse et s'assure que le chef d'orchestre n'est pas faux.

Analyse des besoins

Quand est-il approprié de donner du sang? Bien sûr, vous n'avez pas besoin de passer des tests d'hormones tous les mois. Il vous suffit de surveiller attentivement votre santé et de poser le diagnostic suivant si les symptômes suivants se manifestent:

  • Puberté retardée.
  • Puberté trop vite.
  • Échecs mensuels.
  • Augmentation de la pilosité du corps.
  • L'apparition de l'acné.
  • Fausses couches
  • Maladies gynécologiques.
  • Incapacité de tomber enceinte.
  • Prise de poids inexpliquée.

Il est nécessaire de se rappeler que les tests pour toutes les hormones doivent être effectués tôt le matin à jeun. En même temps, vous devez savoir quel jour du cycle menstruel il est nécessaire de faire une analyse de sang pour vérifier l’une ou l’autre des hormones. La précision de l'analyse dépendra du respect de ces règles, et donc de la précision du diagnostic qui vous est donné.

Quels tests et quand devez-vous réussir?

Dans le corps féminin, il existe des centaines d'hormones différentes. Bien sûr, personne n’écrit une analyse pour toutes ces substances. Les médecins recommandent de donner du sang pour l’étude des hormones sexuelles aux femmes atteintes de divers troubles. C’est à partir de ces plaintes que la liste des substances faisant l’objet d’une enquête sera déterminée.

Les principales hormones sexuelles chez les femmes sont:

Ces études sont les plus fréquentes, mais avec certaines plaintes, le médecin lui-même doit dresser une liste des hormones pour lesquelles vous devez être vérifié. En outre, le médecin doit indiquer le jour où effectuer l'analyse. Il est nécessaire de suivre strictement les instructions du médecin, sinon l’étude peut donner de faux résultats.

De quoi chaque substance est-elle responsable?

LH ou hormone lutéinisante. Cette substance est responsable de l'ovulation dans le corps de la femme. Cette hormone est toujours adjacente à la FSH et ensemble, ils assurent la maturation de l'œuf et sa capacité à féconder. Les valeurs maximales de LH sont observées le jour de l'ovulation.

La prolactine. Cette substance est également activement impliquée dans la formation de l'ovulation. En outre, la prolactine est principalement utilisée dans la production de lait maternel. Ainsi, en l'absence de cette hormone, la grossesse et l'allaitement complet sont impossibles.

Estradiol. Produit dans le corps féminin afin de faire mûrir le follicule. Le pic de sa concentration sert de signal pour l'ovulation. Il survient environ un jour après les concentrations les plus élevées d'estradiol.

Progestérone Cette substance prépare la femme à la grossesse. C'est grâce à lui que l'œuf peut se fixer au mur de l'utérus. En outre, l'hormone protège la grossesse, forme le placenta et contribue à l'étirement de l'utérus.

La testostérone. La testostérone est responsable de l'endurance et de la force physique d'une femme, mais avec un excès de celle-ci, des fausses couches peuvent survenir. En outre, une augmentation de la testostérone contribue à la croissance abondante des poils indésirables et à la perte des caractéristiques féminines de la figure.

DHA –S. Cette substance appartient également aux hormones mâles et son excès dans le corps de la femme peut avoir des conséquences désagréables. Cependant, les femmes ne peuvent pas s'en passer, car elles participent à de nombreux processus métaboliques.

TTG. Une substance très importante surtout pour les femmes enceintes. C'est cette hormone qui protège le bébé des influences négatives et assure son bon développement. Cela dépend du niveau de TSH de la manière dont la grossesse et l'accouchement auront lieu.

Cortisol. Cela s'appelle également une hormone de stress. C'est cette substance qui nous prépare à sortir du sommeil. Cependant, avec son augmentation dans le corps se produisent des changements pathologiques. Les niveaux de cortisol peuvent varier de facteurs externes.

T3 et T4. Ce sont des hormones thyroïdiennes. Ils sont importants dans le corps féminin pour tous les organes et systèmes. Toute déviation du niveau de ces hormones conduit au développement de maladies dangereuses. Selon le niveau de ces hormones dans le sang, des maladies de la thyroïde sont diagnostiquées.

Plaintes et analyses

Il est très difficile pour une personne ordinaire de déterminer quel type d’analyse doit être passé pour toute déviation. Les patients sont simplement perdus dans l'abondance d'informations reçues des médecins. Toutefois, si vous savez de quoi une hormone est responsable, il est facile de comprendre le type d'échec survenu et les hormones à vérifier, mais seul un médecin doit vous prescrire des tests.

Analyse de l'estradiol prescrit dans les cas suivants:

  • Troubles dans le développement des caractéristiques sexuelles (primaire, secondaire).
  • Troubles du cycle menstruel.
  • Violations dans l'étirement de l'utérus pendant l'accouchement.
  • Perturbation dans la formation de l'œuf.

Le test à la progestérone est prescrit pour les écarts suivants:

  • L'absence totale de menstruation ou une perturbation grave du cycle menstruel.
  • Saignement du vagin incompréhensible par nature.
  • Incapacité de tomber enceinte.
  • La menace d'auto-interruption de grossesse.

Une étude sur la LH et la FSH est prescrite en présence des plaintes suivantes:

  • Déviations dans le développement sexuel.
  • Manque de libido.
  • Les échecs du cycle menstruel.
  • Polykystique.
  • L'impossibilité de conception.

Une analyse de sang pour la prolactine est nécessaire pour les symptômes suivants:

  • Mastopathie
  • Les échecs du cycle menstruel.
  • Manque d'ovulation.
  • Diminution de la libido.
  • Excès de poids tout en maintenant un programme d'alimentation.

En règle générale, l'analyse de la testostérone est prescrite pour les écarts suivants:

  • Menstruations irrégulières.
  • Manque d'ovulation.
  • Polykystique.
  • Tumeurs utérines bénignes.
  • Augmentation de la pilosité de la peau.
  • Type masculin.

Tests et grossesse

Toutes les femmes enceintes devraient subir un test d'hormone selon un calendrier recommandé par le médecin traitant. Les hormones féminines sont pleinement responsables du développement de l'enfant et du bon déroulement de la grossesse. Si vous ne donnez pas de sang pour ces études, vous pouvez oublier les déviations dangereuses qui conduisent à des fausses couches et à d’autres conséquences désastreuses.

Comment faire un don de sang pour les hormones pendant la grossesse, vous devez expliquer au médecin. Mais la règle la plus importante est de prendre l'analyse le matin et le ventre vide. Il est également important de s'abstenir de tout effort physique et d'éviter le stress.

Habituellement, les femmes enceintes donnent du sang pour obtenir des hormones à plusieurs reprises pendant la grossesse, mais selon l’ordonnance du médecin, un programme de don de sang pour les hormones plus fréquent peut être attribué à une femme.

Les femmes enceintes doivent absolument faire un don de sang pour la progestérone, l’œstradiol et l’alpha-fœtoprotéine. Les deux premières hormones sont responsables du déroulement normal de la grossesse et de la santé de la mère. La troisième hormone est produite par l'enfant à naître. Cette substance pénètre dans le sang de la mère par le placenta. Des écarts dans le niveau de cette substance dans le sang de ma mère peuvent indiquer des pathologies dans le développement de l'enfant.

Que faire si les tests ne sont pas normaux

Le fait est que le niveau d'hormones est très sensible à l'influence de facteurs externes. Le stress, le surmenage, une alimentation malsaine et même des cours au gymnase peuvent entraîner des écarts. Si vous recevez une analyse avec des anomalies graves, ne paniquez pas tout de suite. Très probablement, le médecin traitant vous expliquera ce que le contexte hormonal pourrait être violé et demandera d'éliminer toutes les causes possibles. Après cela, vous serez affecté à une nouvelle étude.

Selon les résultats du réexamen, le spécialiste peut déterminer si vous avez réellement des violations graves.

En cas d'insuffisance hormonale, les médecins tentent de rétablir l'équilibre hormonal par un régime et de modifier l'horaire de la journée.

Le plus souvent, cela aide. Toutefois, si ces mesures n'aboutissent pas au résultat souhaité, un traitement médicamenteux plus sérieux vous sera prescrit. Les médecins ne tentent de recourir à la thérapie de remplacement que dans des cas extrêmes. N'ayez donc pas peur de subir un test de dépistage des hormones, il est tout à fait possible que votre dérogation soit traitée avec des vacances et une alimentation appropriée.

Le fond hormonal pour une femme est un indicateur de la santé de tout le corps. Toutes les femmes remarquent une augmentation des hormones pendant la grossesse ou la menstruation. Nous devenons pleurnichards ou irritables, agités ou indifférents. Tout cela est normal, l’essentiel est que ces États n’hésitent pas depuis longtemps. Au premier signe d'une déviation du niveau d'hormones, contactez votre médecin.

A Propos De Nous

Le contenu

Le gingembre réduit-il la glycémie et comment le prendre avec une telle maladie? Cette plante est devenue populaire dans notre pays récemment, elle est largement utilisée en médecine et en cuisine.