Hypofonction surrénale (insuffisance surrénale)

Les glandes endocrines sécrètent des substances de signalisation spéciales dans le sang - les hormones. Leur rôle dans les organismes multicellulaires est extrêmement élevé. Les hormones régulent l'activité de tous les organes et systèmes, le métabolisme, la croissance et le développement, le comportement sexuel.

Les glandes surrénales sont les organes appariés de l'espace rétropéritonéal. Ces glandes endocrines ont une structure et une fonction histologiques complexes.

Les cellules surrénales produisent plusieurs groupes d'hormones différents. Certaines des substances biologiquement actives de ces glandes sont vitales.

Hormones surrénales et leurs fonctions

Les hormones stéroïdes sont produites dans le cortex surrénal. Toutes ces substances sont dérivées du cholestérol.

Dans la couche externe du cortex (faisceau), un groupe d'hormones minéralocorticoïdes est sécrété. Ces substances régulent le volume du sang en circulation et affectent la pression artérielle.

Dans la couche intermédiaire du cortex surrénalien (glomérulaire), les glucocorticoïdes sont sécrétés. Ces composés soutiennent le métabolisme des protéines, des graisses et des glucides dans le corps. Ils régulent les réponses immunitaires protectrices. Et la fonction principale des hormones glucocorticoïdes est l’adaptation au stress et aux conditions de vie changeantes. De plus, ces substances sont responsables du niveau de pression artérielle.

Les hormones sexuelles sont produites dans la couche interne du cortex (le réseau). Ces substances affectent le métabolisme des protéines, la masse musculaire, la croissance des poils sur le visage et le corps, la libido.

En plus du cortex, les glandes surrénales sécrètent une partie indépendante du cerveau. Cette section de la glande est constituée de cellules chromaffines. Les catécholamines sont synthétisées dans la médulla (dopamine, épinéphrine, noradrénaline). La tyrosine d’acides aminés est nécessaire à leur production. Les catécholamines sont responsables des réactions rapides de la défense et de l'attaque.

Insuffisance surrénale

Pour un certain nombre de raisons, la synthèse d'une partie ou de la totalité des hormones surrénales peut cesser. Cette condition est dangereuse pour la vie du patient si les glucocorticoïdes cessent d'être libérés dans le sang.

L'insuffisance surrénale peut être:

  • primaires (glandes touchées elles-mêmes);
  • secondaire (système hypothalamo-hypophysaire affecté).

En fonction de la vitesse d'apparition et du taux d'augmentation des symptômes cliniques, l'insuffisance surrénalienne est divisée en primaire et secondaire.

L'hypocorticisme chronique s'appelle la maladie d'Addison (au nom d'un médecin anglais qui a décrit la pathologie pour la première fois en 1855).

Le développement de l'insuffisance surrénale chronique conduit à plusieurs conditions et maladies.

Les principales causes de la forme primaire de la maladie d'Addison sont:

  • dommages auto-immuns des cellules surrénales;
  • lésion infectieuse des glandes surrénales (principalement pour la tuberculose);
  • ablation chirurgicale des glandes surrénales (hyperplasie, adénome, carcinome).

Causes de l'insuffisance surrénale secondaire:

  • traitement chirurgical ou radiothérapie de l'adénome hypophysaire;
  • tumeur de l'hypophyse et des structures cérébrales adjacentes;
  • lésion cérébrale traumatique;
  • accident vasculaire cérébral;
  • infection du système nerveux central;
  • forme idiopathique.

Une insuffisance surrénale aiguë peut se développer peu de temps après un traitement chirurgical ou une hémorragie. En outre, les symptômes lumineux de la maladie peuvent survenir chez les patients atteints de la forme chronique stressée.

Symptômes de la maladie

L’hypofonction chronique des glandes surrénales est accompagnée de nombreuses plaintes qui ne sont pas toujours interprétées correctement.

  • fatigue constante et constante;
  • faiblesse musculaire;
  • réduction de poids;
  • manque d'appétit;
  • douleur abdominale;
  • dyspepsie;
  • violation de la chaise;
  • vertiges et évanouissements;
  • hypotension artérielle;
  • apathie

Les symptômes les plus précis de l'insuffisance surrénale sont les envies de salin et l'assombrissement de la peau. La peau et les muqueuses prennent une couleur bronze. Très rapidement, une telle pigmentation apparaît aux endroits des plis de la peau et sur les cicatrices.

L’obscurcissement du tégument ne se produit que dans la forme principale de l’hypofonction surrénalienne.

Dans l'hypocorticoïde aigu, se développe une maladie qui menace la vie du patient. Tous les symptômes d'une maladie chronique sont considérablement augmentés.

Le patient enregistre:

  • hypotension (effondrement);
  • vomissements;
  • syndrome convulsif;
  • douleur musculaire;
  • perturbation de la conscience.

Diagnostic de la maladie

Une insuffisance surrénalienne peut être suspectée chez les patients présentant des symptômes pertinents. Pour un examen complet de tous les patients envoyés à l’endocrinologue.

Le médecin recommande la recherche:

  • sang pour l'hémoglobine (caractéristique de l'anémie);
  • glycémie (caractérisée par une diminution du sucre);
  • électrolytes plasmatiques (il y a violation de la concentration de potassium);
  • analyse hormonale (le cortisol est généralement réduit);
  • tests spéciaux (charge en eau, profil glycémique, test du trône).

En outre, la probabilité de tuberculose, un processus auto-immun (tests immunologiques) est évaluée.

Le diagnostic par ultrasons et la tomographie sont utilisés pour évaluer l'épaisseur et la structure des glandes surrénales.

Traitement de l'insuffisance surrénale

L’hypofonction surrénale est compensée par un traitement hormonal substitutif.

Les médecins choisissent un schéma thérapeutique qui assure une bonne santé, une pression artérielle normale et des paramètres biochimiques sanguins.

En cas de stress (maladie aiguë, chirurgie), le patient augmente la dose de médicaments sur recommandation d'un endocrinologue.

Pour le traitement, les glucocorticoïdes sont utilisés isolément en cas d'échec secondaire. Dans la forme principale de la maladie, un traitement hormonal substitutif avec des glucocorticoïdes et des minéralocorticoïdes est nécessaire.

L'insuffisance surrénale aiguë est traitée dans l'unité de soins intensifs. Pour la thérapie utilisant des formes injectables d'hormones synthétiques.

Insuffisance surrénale

Le syndrome clinique provoqué par une diminution de la production de substances biologiquement actives (hormones) par les paires de glandes endocrines, situées au-dessus des pôles supérieurs des reins, est appelé insuffisance surrénalienne.

Hypofonction surrénale peut être:

  • la sécrétion hormonale altérée primaire est associée à une pathologie auto-immune;
  • secondaire - son développement est dû à la défaite du système hypothalamo-hypophysaire.

Examinons les causes de cette maladie, ses symptômes, ses méthodes de diagnostic et son traitement efficace.

Quelles sont les glandes surrénales?

Les glandes endocrines spéciales qui jouent un rôle important dans le maintien de la stabilité de tous les systèmes biologiques du corps humain (homéostasie) sont appelées les glandes surrénales. Ces organes sont constitués de couches corticales (externe) et cérébrale (interne), chacune desquelles sécrètent des substances biologiquement actives spécifiques.

Substance corticale produit environ 30 types d'hormones, qui sont divisés en trois groupes:

  • Sexuelle, affectant le développement sexuel et les fonctions de reproduction - œstrogènes (femmes) et androgènes (hommes).
  • Glucocorticoïde, inhibant le développement de réactions inflammatoires et affectant le métabolisme des glucides - cortisone et cortisol.
  • Minéralocorticoïde régulant le métabolisme des sels d’eau - corticostérone, aldostérone, désoxycorticostérone.

La médullosurrénale produit des catécholamines - des médiateurs du système nerveux:

Les hormones surrénales remplissent des fonctions aussi importantes:

  • normalisation de la pression artérielle;
  • protection du corps humain contre les situations stressantes;
  • assurer l'équilibre eau-sel;
  • effet sur les cellules immunitaires.

Qu'est-ce que l'insuffisance surrénale et quelles sont les causes de son développement?

La violation des glandes surrénales entraîne le développement d'une formidable pathologie polysymptomatique dont la cause principale est le manque de développement d'hormones minérales et de glucocorticostéroïdes par la substance du cortex des glandes.

En fonction de l'évolution, l'insuffisance du cortex surrénalien est divisée en aiguë et en chronique, ce qui permet aux endocrinologues actifs de se répartir en:

  • premier type de problème avec les structures de bronze hypothyroïdie), processus malins dans les tissus des glandes;
  • hypocorticoïdisme surrénalien secondaire - le processus se développe lorsque l’hypophyse antérieure (appendice cérébral) est endommagée et qu’une quantité excessive de corticotropine est présente, ce qui contribue à supprimer la production d’hormones surrénales;
  • Le désordre tertiaire est associé à une synthèse insuffisante d'hormones de libération (neuromédiateurs humains) par l'hypothalamus (département du cerveau moyen) - ce phénomène entraîne le développement de réactions en cascade bloquant la fonction surrénalienne.

Symptômes de l'hypofonction surrénale

Avec l'insuffisance des hormones surrénales dans le corps humain développent des conditions pathologiques graves causées par une violation des processus métaboliques:

  • le manque d’aldostérone est exprimé en violation des échanges eau-sel et électrolytes (perte d’accumulation de sodium et de potassium), ce qui entraîne un manque de liquide dans le corps et des effets négatifs sur les systèmes digestif, cardiaque et vasculaire;
  • Une carence en cortisol entraîne une perturbation de l'absorption des glucides et de la glycogénèse (réaction biochimique du glucose en glycogène), ainsi qu'une réduction des réactions d'adaptation du corps humain.

C'est pourquoi les premiers symptômes cliniques de la maladie apparaissent sur le fond de divers processus physiologiques de stress - diverses infections, blessures, exacerbations d'autres conditions pathologiques.

Manifestations d'insuffisance surrénale primaire

Au début du processus pathologique chez les patients est observé:

  • diminution de l'émotivité et de la performance;
  • troubles de l'appétit;
  • dépendance à la nourriture salée;
  • perte de poids associée à des carences nutritionnelles dans le corps;
  • troubles du tube digestif - nausée, jusqu’à vomissements, diarrhée, alternant avec constipation;
  • coloration intensive de la peau et des muqueuses muqueuses.

L'augmentation de la pigmentation de la peau est associée au phénomène de déficit en cortisol, ce qui provoque une augmentation de la synthèse de l'hormone hypothalamus - ACTH (hormone corticotrope). Son excès améliore la production de l'hormone peptidique qui régule la fonction des cellules pigmentaires. La sévérité de l'intensité de la pigmentation dépend du taux de mélanocytostimulant dans le sang. Tout d'abord, ces patients présentent un coup de soleil persistant sur les mains, le visage, le cou et les zones visibles des lèvres muqueuses, des gencives et des joues. La teinte de l'hyperpigmentation peut ressembler à celle du bronze. C'est pourquoi le syndrome d'Addison a été appelé "maladie du bronze".

Avec le développement de la maladie, les patients se plaignent de:

  • hypotension - baisse de la pression artérielle;
  • tachycardie - augmentation de la fréquence cardiaque;
  • hypoglycémie - réduction de la glycémie;
  • violation de l'activité fonctionnelle des reins - augmentation de la miction nocturne;
  • mémoire diminuée, attention;
  • asthénie (impuissance) - faiblesse neuro-psychologique;
  • la dépression;
  • perte de cheveux dans les régions pubienne et axillaire.

Symptômes de déficience secondaire du fonctionnement de la glande surrénale

Le tableau clinique de l'hypocorticisme secondaire est caractérisé par l'absence de signes associés à une diminution du taux d'aldostérone:

  • troubles dyspeptiques;
  • l'hypotension;
  • hyperpigmentation.

Les patients ont noté la présence de symptômes non spécifiques - faiblesse générale, perte de poids. Au premier plan se trouvent des accès de réduction de la concentration de glucose dans le sang, qui surviennent peu de temps après un repas. L'hypoglycémie se manifeste:

  • faiblesse grave;
  • des vertiges;
  • des frissons;
  • maux de tête;
  • transpiration;
  • augmentation du rythme cardiaque;
  • • sensation de faim;
  • peau pâle;
  • manque de coordination des mouvements.

Insuffisance surrénale tertiaire chronique

La principale cause de cette maladie est l'utilisation à long terme de fortes doses d'hormones glucocorticoïdes. Ces médicaments sont utilisés pour traiter de nombreux processus pathologiques:

  • maladies auto-immunes;
  • réactions allergiques;
  • maladies articulaires;
  • la leucémie;
  • maladies des organes endocriniens.

Une carence en hormone libérant de la corticotropine et en adrénocorticotropine provoque le développement de processus atrophiques irréversibles dans la couche corticale des glandes surrénales.

Complications de défaillance de la fonction surrénale

Chez les patients présentant une altération de la production d'hormones glucocorticoïdes, une crise d'insuffisance surrénalienne se développe, caractérisée par une exacerbation:

  • insuffisance cardiovasculaire - chute brutale de la pression artérielle, tachycardie, affaiblissement du rythme cardiaque;
  • manifestations gastro-intestinales - le patient peut avoir des vomissements indomptables et une diarrhée répétée;
  • oligurie soudaine - réduction de la quantité d'urine excrétée;
  • forme neuropsychique - le patient peut ressentir des hallucinations, une perte des capacités d’adaptation du corps à des situations stressantes.

Une crise addisonique est un coma aigu qui se développe à la suite de:

  • hypofonction chronique déjà existante du cortex surrénalien;
  • surrénalectomie - retrait d'une ou des deux glandes surrénales dans le syndrome de Nelson (adénome hypophysaire);
  • annulation brutale des hormones glucocorticoïdes;
  • Syndrome de Schmidt - thyroïdite auto-immune;
  • Syndrome de Waterhouse-Frideriksen chez un nouveau-né en raison d'un traumatisme à la naissance ou d'une infection intra-utérine;
  • hémorragies dans les glandes surrénales au cours du processus de travail intense et prolongé, lors de blessures à la poitrine et à l'abdomen, de brûlures, d'inflammation aiguë du péritoine (péritonite), d'inflammation purulente des tissus mous (sepsie).

Méthodes de diagnostic modernes

Pour poser un diagnostic précis, le patient doit subir une série d'examens de laboratoire et d'instruments:

  • test sanguin clinique général;
  • analyses d'urine et de sang pour déterminer la concentration d'hormones;
  • Échographie ou IRM des glandes surrénales;
  • tests sanguins biochimiques pour mesurer les niveaux de potassium, de sodium, de glucose, de créatinine;
  • Le dépistage sérologique est la détection dans le sang du patient d'anticorps auto-immuns de classe G dirigés contre les cellules du cortex surrénalien (cette technique est le plus souvent utilisée pour diagnostiquer une atrophie des tissus surrénaux).

Cependant, si le patient présente des symptômes de crise d'insuffisance surrénalienne, le diagnostic de laboratoire est difficile - les soins d'urgence nécessitent l'introduction de l'hormone corticotrope et la détermination subséquente de composants stéroïdiens dans l'urine dont le niveau chez les patients atteints du syndrome d'Addison reste pratiquement inchangé. Les signes de laboratoire caractéristiques de la crise surrénalienne sont:

  • une forte diminution de la concentration d'hormones de la couche corticale - aldostérone, cortisone;
  • augmentation de la créatinine et du potassium;
  • une diminution du taux de glucose sanguin du patient (indiquant le développement d'un état hypoglycémique) et du sodium.

Pour le diagnostic de l'hypofonction primaire ou secondaire de la couche corticale, les tests de laboratoire les plus informatifs sont considérés:

  • une étude de la concentration en hormone corticotrope - sa faible concentration est observée avec un déficit en ACTH, élevé - avec la maladie d'Addison;
  • un échantillon avec stimulation de l'hormone corticotrope - l'insuffisance surrénalienne primaire indique un manque d'augmentation du taux de cortisol avec l'introduction de l'ACTH;
  • test avec hypoglycémie à l'insuline - pour provoquer un état d'hypoglycémie, une insuline à action brève est administrée au patient et les indices de cortisol sont déterminés.

En cas d'insuffisance du cortex surrénal, les patients subissent des tests de laboratoire qui vérifient l'activité fonctionnelle de la thyroïde et des glandes génitales. En outre, le patient doit faire l’objet d’un dépistage de l’infection par le VIH, ce qui permet de déterminer si le virus de l’immunodéficience humaine est présent dans le corps.

Méthodes pour un traitement efficace de l'hypofonction surrénalienne

Dans l'arsenal de l'endocrinologie clinique moderne, il existe de nombreuses méthodes efficaces de traitement rationnel de maladies telles que l'insuffisance surrénalienne. En les choisissant, les praticiens s'efforcent d'atteindre:

  • Élimination des principales causes du développement de la maladie.
  • Substitutions de déficit en hormone.

L'élimination de la cause fondamentale peut inclure:

  • traitement médicamenteux des maladies fongiques, de la tuberculose, de la syphilis;
  • ablation chirurgicale des tumeurs;
  • radiothérapie antitumorale.

L’hypofonction primaire est traitée avec des préparations synthétiques de minéraux et de glucocorticoïdes. Si le patient présente des manifestations bénignes de la maladie, si Cortef ou de la cortisone est prescrit, des manifestations plus prononcées nécessitent l’utilisation de combinaisons hormonales - acétate de triméthyle ou acétate de désoxycorticostérone.

Dans l’hypofonction secondaire des glandes, la production d’aldostérone est préservée, raison pour laquelle les patients ne se voient prescrire que des médicaments glucocorticoïdes.

En cas d'insuffisance surrénalienne chronique, il est montré aux hommes et aux femmes l'utilisation d'analogues pharmacologiques des hormones sexuelles mâles - les stéroïdes anabolisants (Retabolil, Nerabolyl).

L'efficacité des tactiques de pharmacothérapie est évaluée par:

  • paramètres de pression artérielle;
  • le retour progressif de la couleur normale de la peau;
  • gain de poids;
  • la disparition des symptômes de dyspepsie;
  • améliorer le bien-être général du patient.

Fournir des soins d'urgence en cas de crise surrénalienne nécessite:

  • reconstitution rapide de l'équilibre hydrique dans le corps - une solution saline isotonique contenant 20% de glucose est administrée par voie intraveineuse à un patient;
  • traitement hormonal substitutif - administration intraveineuse de prednisolone ou d'hydrocortisone, les doses de médicaments diminuent progressivement à mesure que les symptômes de la crise s'atténuent;
  • traitement symptomatique d'états pathologiques ayant provoqué une insuffisance surrénalienne aiguë.

Divers facteurs stressants pour le corps humain (maladies infectieuses, blessures, interventions chirurgicales, grossesse) nécessitent une augmentation de 3 fois plus des doses de corticostéroïdes. Cependant, pendant la période de procréation, une dose d'hormones synthétiques ne peut être augmentée que légèrement.

Prévention et pronostic de la maladie

Avec la nomination en temps voulu d'un traitement rationnel de l'insuffisance surrénale, la qualité de vie des patients atteints de cette maladie est considérablement améliorée. Le pronostic de l'évolution de la maladie est très favorable - l'espérance de vie du patient est la même que celle d'une personne pratiquement en bonne santé.

Il n’existe pas de prévention spéciale des maladies dans la médecine moderne, le cours de l’hypocorticisme chronique dépend de la prévention et du soulagement des crises surrénaliennes.

Tout d'abord, les patients présentant une hypofonction du cortex surrénalien et les patients à risque (prédisposition héréditaire, prise prolongée de médicaments à base de corticostéroïdes) doivent être enregistrés par un endocrinologue qualifié.

Toute forme d'insuffisance surrénalienne est un processus pathologique redoutable et imprévisible. C'est pourquoi chaque personne devrait connaître les principaux symptômes de la maladie, car seul un diagnostic précis et opportun aidera à choisir la bonne tactique de traitement qui vous permettra de mener une vie normale.

Glandes surrénales: hyperfonctionnement et hypofonction

Les glandes surrénales sont un organe apparié qui appartient au système endocrinien et est responsable de la production d'hormones vitales. Avec certains désordres dans le corps humain, dans le travail des glandes surrénales, une hyperfonction et une hypofonction peuvent être observées. Cela et l’autre État sont dangereux pour la vie humaine.

Qu'est-ce que l'hyperfonctionnement et l'hypofonction?

Les glandes surrénales sont référées aux glandes endocrines, elles se composent de 2 couches - le cerveau et la corticale. Avec l'aide de ce corps, la production d'hormones telles que la corticostérone, l'adrénaline, l'aldostérone, la noradrénaline, les androgènes, la désoxycorticostérone a lieu.

L'hyperfonctionnement des glandes surrénales est une production accrue de cellules glandulaires. Par conséquent, l'hypofonction signifie une production insuffisante d'hormones organiques. La perturbation des glandes surrénales conduit à de graves maladies, dont beaucoup sont dangereuses pour la vie.

En règle générale, lorsque survient une hyperfonction, des pathologies telles que:

  • hyperaldostéronisme;
  • l'hypercortisolisme;
  • phéochromocytome;
  • hyperandrogénie.

Le pronostic de l'hyperfonctionnement et de l'hypofonctionnement des glandes surrénales ne peut être favorable qu'avec une détection opportune de la pathologie et un traitement opportun. Sinon, ces violations constituent une menace pour la vie humaine.

Causes de dysfonctionnement

Les raisons pour lesquelles l'hyperfonctionnement est formé sont les suivantes:

  • stress constant;
  • la croissance d'un cancer malin ou bénin dans le corps;
  • hyperplasie du cortex surrénalien;
  • l'obésité;
  • diabète sucré de type I et II.

Dans la révision de la classification internationale des maladies 10, l'hyperfonctionnement des glandes surrénales appartient à la classe des maladies du système endocrinien, troubles métaboliques et troubles de l'alimentation, code E00 - E90, au groupe "violation d'autres glandes endocrines" (E20 - E35) et est répertorié sous le code E27.5.

L'hypofonction des glandes surrénales est provoquée par des troubles tels que:

  • maladies auto-immunes;
  • tuberculose surrénale;
  • tumeur hypophysaire;
  • l'hérédité;
  • maladies du coeur et des vaisseaux sanguins.

Dans la classification internationale des maladies 10 révision, l'hypofonctionnement surrénalien, ainsi que l'hyperfonctionnement, appartiennent à la classe des maladies du système endocrinien, des troubles métaboliques et des troubles de l'alimentation, au groupe «troubles métaboliques» et est répertorié sous le code E89.6.

Si vous soupçonnez un problème avec les glandes surrénales, le patient doit contacter immédiatement un spécialiste. Tout d'abord, vous devez obtenir un rendez-vous avec un thérapeute. Le médecin écoutera les plaintes du patient et, sur cette base, recommandera un rendez-vous avec un médecin hautement spécialisé. Le traitement du problème des glandes surrénales est traité directement avec l'endocrinologue.

Symptômes chez les femmes et les hommes

L'hyperfonctionnement et l'hypofonctionnement des glandes surrénales peuvent survenir chez toute personne, sans distinction de sexe. L'hyperfonctionnement se manifeste chez l'homme et la femme par les symptômes suivants:

  • faiblesse générale;
  • hypertension artérielle;
  • augmentation de la masse grasse;
  • problèmes de peau;
  • la croissance des cheveux chez les femmes;
  • membres tremblants;
  • pigmentation excessive de la peau;
  • aménorrhée et infertilité chez les femmes;
  • transpiration excessive;
  • la croissance des seins et l'atrophie des organes génitaux masculins chez le sexe fort;
  • le développement du diabète;
  • puissance réduite;
  • violation du système cardiovasculaire.

Les signes suivants indiquent une hypofonction des glandes surrénales:

  • assombrissement de la peau (visage, mains ou cou);
  • des taches brunes sont observées sur les muqueuses;
  • perte de poids soudaine;
  • l'apathie;
  • abaisser la pression artérielle;
  • manque d'appétit;
  • sensibilité abdominale;
  • faiblesse générale;
  • problèmes de mémoire et d'attention;
  • irritabilité grave.

Diagnostics

Afin d'identifier et de soigner rapidement les troubles de la glande surrénale, le patient doit consulter un médecin dès que possible. Le diagnostic est le suivant:

  • Le médecin évaluera l'état général du patient, posera des questions sur les maladies et les caractéristiques individuelles du patient.
  • Le patient est alors référé pour des analyses de sang et d'urine. Le nombre de globules rouges et de glucose, le taux d'hémoglobine et les hormones produites par les glandes surrénales sont examinés dans le sang du patient.
  • En outre, on prescrit au patient une échographie et une IRM, qui permettent d’étudier les couches corticales des organes appariés et d’identifier les violations qui ne sont pas mises en évidence par un test sanguin ou l’urine.

Chez les patients souffrant de surcharge pondérale, non associée à des maladies des glandes surrénales, la graisse sous-cutanée est uniformément répartie dans tout le corps. Chez les personnes qui ont des problèmes d’appariement d’organes, la couche adipeuse ne se forme qu’à certains endroits.

Traitement traditionnel

Le traitement de la violation des glandes surrénales doit être effectué immédiatement, car tout retard menace de prendre fin pour une personne extrêmement défavorable.

Pour l'hyperfonctionnement des glandes surrénales, le médecin recommande au patient, dans la plupart des cas:

  • Intervention chirurgicale (surtout s'il y a une tumeur dans l'organe).
  • En outre, on prescrit au patient des injections de corticostéroïdes, que vous devez utiliser en permanence.
  • Après avoir amélioré les indicateurs de santé, le patient doit prendre ses médicaments à vie, afin que la maladie ne se manifeste pas avec une nouvelle force.

L'hypofonction surrénalienne est traitée avec des préparations synthétiques contenant des minéraux et des glucocorticoïdes.

En cas de problèmes avec les glandes surrénales, il est conseillé au patient d'éviter les aliments épicés, gras et salés, les légumineuses, le café, les boissons alcoolisées, les sucreries.

Traitement folklorique

Comme dans tout autre cas, la médecine traditionnelle n'est pas une panacée, elle ne joue qu'un rôle de soutien dans le traitement.

  • Teinture de perce-neige

Pour préparer le médicament, prenez 80 g d'inflorescences sèches de perce-neige, versez dessus 500 ml de vodka, puis retirez le mélange pendant 40 jours dans un endroit ensoleillé. Utilisez 20 gouttes 3 fois par jour. Pour améliorer le goût du médicament, vous pouvez ajouter une cuillère à dessert de miel de fleurs. Cette teinture normalise l'activité des glandes surrénales.

  • Infusion de géraniums

1 cuillère à café de feuilles broyées de la plante est versé avec un verre d'eau bouillante, infusé pendant environ 10 minutes et refroidi. Utilisez 50 ml 2-3 fois par jour après les repas.

Pour faire le thé, les prêles sont versés avec un verre d'eau bouillante et laisser reposer pendant 10 minutes. Boire une infusion, comme du thé ordinaire, 15 minutes après un repas.

La violation des glandes surrénales est une condition extrêmement dangereuse pour la santé humaine. Si des symptômes suspects apparaissent, le patient doit contacter le médecin dès que possible. Dans le cas contraire, un dysfonctionnement de l'organe couplé aura des conséquences très graves.

Vous pouvez également regarder cette vidéo, qui présente une brève conférence sur l’importance des glandes surrénales.

Symptômes de dysfonctionnement du cortex surrénal chez la femme et traitement de la maladie

Dysfonctionnement du cortex surrénalien - syndrome qui se produit en raison d’une violation de la production d’hormones GVS, situées au sommet de chaque rein. La dysfonction du cortex surrénal peut être:

Ces secrets exercent leur hypofonction tout au long de la vie d’une personne. Le travail des glandes surrénales chez les femmes ne diffère pas de leur fonctionnement de ces organes chez les hommes. L'insuffisance surrénale peut être causée par diverses causes. Pour leur définition exacte, les diagnostics sont effectués à la clinique.

Dispositions générales

Chez les enfants, une insuffisance surrénale primaire peut également survenir. Dans le même temps, la fonction surrénalienne est réduite. La suspicion de la pathologie provoque l'hypercortisolisme, ce qui indique un manque d'hormones dans le corps.

L'hyperfonctionnement peut également survenir chez les bébés. Les anomalies sont causées par le développement du fœtus. Un signe peut être le manque de production d'hormones, ce qui affectera le travail des processus métaboliques chez l'enfant.

Cela peut être la cause du déficit en VDKG. Les glandes surrénales dans ce cas ne fonctionnent plus correctement. Les symptômes de l'insuffisance surrénale peuvent être différents.

Il effectue également diverses mesures de diagnostic pour déterminer la pathologie. Le diagnostic correct vous permet de déterminer plus précisément la cause de la maladie et de prescrire le traitement approprié.

Les glandes surrénales: qu'est-ce que c'est?

Un dysfonctionnement du cortex surrénal peut être dû à une violation du secret. Ces glandes ont une importance significative pour le corps humain. Ils prennent en charge le fonctionnement stable de nombreux systèmes. Le fer est constitué de deux couches qui jouent un rôle différent.

Le cortex produit en moyenne 30 types d'hormones pouvant être responsables de:

  • Développement sexuel humain.
  • Inhibition de l'inflammation.
  • Échange de glucides.
  • Équilibre sel et eau.

La substance cérébrale est responsable de la production de médiateurs du système nerveux central. C'est:

En outre, les hormones de ces glandes affectent le travail des autres systèmes. Ils sont notamment responsables de ces processus:

  • Normaliser la pression artérielle.
  • Fournir un standard de sel et d'eau dans le corps.
  • Protégez les gens du stress.
  • Affecter l'immunité.

Lorsque l'hypofonction des glandes surrénales est anormale, il peut en résulter l'apparition de diverses pathologies. Tous doivent être diagnostiqués et traités rapidement, car cela peut avoir des conséquences graves.

Hypofonction du cortex surrénalien: causes

En cas de violation des glandes surrénales, cela entraîne de graves complications et pathologies liées au fait qu'il n'y aura pas assez d'hormones dans le corps.

Les experts estiment que les lésions organiques du système immunitaire, causées par des maladies infectieuses ou des pathologies oncologiques, sont la cause principale du dysfonctionnement de ces glandes.

En fonction de l'évolution de la maladie, les médecins la divisent en:

La pathologie peut également être classée en fonction du degré de dommage. C'est:

  • Primaire. Peut survenir après l'accouchement ou en raison d'une maladie génétique.
  • Secondaire. Se produit lorsque la glande pituitaire est endommagée.
  • Tertiaire. Mauvaise synthèse hormonale. Ce qui peut conduire à un blocage surrénalien.

Symptomatologie

Avec une maladie surrénalienne, les symptômes peuvent être différents. Cela est dû au fait que divers processus négatifs se produisent dans le corps. Parmi eux:

  • Une petite quantité d'aldostérone provoque une carence en eau, ce qui a un effet négatif sur le système nerveux central, le tractus gastro-intestinal et le cœur.
  • Une petite quantité de cortisol provoque un trouble métabolique. Le corps cesse d'absorber les glucides.

Les médecins disent que de tels processus peuvent se développer chez une personne constamment exposée au stress, aux infections, aux blessures et à d’autres facteurs.

Manifestations de pathologie

Au début du développement de la maladie, une personne peut ressentir:

  • Diminution de l'appétit.
  • Baisse des performances.
  • Minceur
  • Troubles dans le tractus gastro-intestinal.
  • Coloration de l'épiderme en jaune.
  • Traction salée.

La pigmentation de la peau est due au fait que le corps produit beaucoup de cortisol. Cela conduit au fait qu'une hormone responsable de la coloration des cellules de la peau commence à être produite en grande quantité. La gravité de cette manifestation dépend du niveau dans le corps d'une telle hormone.

Avec le développement de la maladie, une personne peut également se plaindre de:

  • Perte de mémoire
  • Augmentation du travail du myocarde.
  • Diminution de la pression artérielle.
  • Déprimé.
  • Perte de cheveux à l'entrejambe.
  • Émission fréquente d'urine.

Certains symptômes peuvent également apparaître dans le type de pathologie secondaire. Cela peut être des symptômes non spécifiques. L'effet sur une telle condition est qu'il y aura peu de glucose dans le sang. Cela peut se manifester:

  • Transpiration.
  • Faiblesse
  • Douleur à la tête.
  • Des frissons.
  • La tête tourne.
  • Augmentation de l'activité myocardique.
  • Pâleur de l'épiderme.
  • La faim
  • Coordination perturbée.

Le type de pathologie chronique a également ses propres symptômes spécifiques, ce qui permet au médecin de diagnostiquer correctement lors de l'examen. Habituellement, ce type de maladie se manifeste par l’utilisation de fortes doses de médicaments à base d’hormones.

Des complications

La maladie avec un traitement tardif peut provoquer une série d'exacerbations. Le travail est cassé:

Une crise peut se développer sur le fond de maladies déjà existantes, ainsi que lors du prélèvement d'une partie des organes.

En cas de premiers symptômes négatifs, il est recommandé de consulter immédiatement un médecin. Il effectuera un examen et prescrira une thérapie. Si cela n'est pas fait à temps, la mort est possible.

Méthodes de diagnostic

Aujourd'hui, les diagnostics sont généralement effectués à l'aide de méthodes modernes. Pour la déclaration de la conclusion exacte, le patient devra passer des tests instrumentaux et de laboratoire, à savoir:

Mais avec une telle pathologie, comme le notent les experts, il peut être difficile de diagnostiquer à l'aide de méthodes de laboratoire. Habituellement, une hormone est injectée à un patient dans une veine, puis l'état de son corps est observé. Une caractéristique de la pathologie après l'introduction de l'hormone sera:

  • Réduire la quantité de cortisone dans le sang.
  • Augmentation du potassium dans le sang.
  • Réduire la quantité de glucose.

Au cours de l'échographie, le médecin peut déterminer les modifications de la taille des secrets et la présence de formations sur ceux-ci.

Un diagnostic précis implique un test VIH. Lors d'une enquête, il est obligatoire de vérifier le travail de la thyroïde et de l'immunité.

Hypocorticoïdisme: traitement et ses méthodes

Aujourd'hui, les médecins peuvent utiliser différentes méthodes modernes pour traiter cette maladie. Au cours du traitement, la tâche principale du médecin est d’éliminer les causes de la manifestation d’une pathologie et de normaliser la quantité d’hormones.

Pour éliminer la cause de la maladie, les méthodes suivantes sont utilisées:

  1. Médicaments.
  2. Chirurgical.
  3. Rayonnement.

Au stade initial de la maladie, on prescrit au patient un médicament contenant des hormones et des minéraux. Dans le type secondaire de la maladie, seule l'utilisation de glucocorticoïdes est prescrite. Dans le cas d'une pathologie de type chronique, l'utilisation d'hormones sexuelles est prescrite.

Également en cours de traitement à l'aide de médicaments, le médecin évalue régulièrement l'état du patient. Il le définit par:

  • Normalisation du poids.
  • Tension artérielle
  • Améliorer la couleur de l'épiderme.
  • Disparition de la dépression.
  • Améliorer le bien-être.

En cas de rechute, des soins d’urgence sont nécessaires pour le patient. Pour cela, il a besoin de:

  • Reconstituer l'équilibre hydrique dans le corps.
  • Prendre des hormones.
  • Éliminer les symptômes.

Dans diverses situations stressantes, il est recommandé d'augmenter la dose d'hormones trois fois afin d'éviter les symptômes négatifs. Mais pendant la grossesse, la dose ne doit pas être augmentée.

En outre, le patient présentant une telle pathologie doit être équilibré et rationnel. Les aliments doivent être riches en sel, en graisses, en protéines et en vitamines B et C. Mais cela ne coûte pas cher de manger des noix, des herbes et des légumineuses.

Prévention

Si, après la détection de la maladie, le traitement commence correctement, le pronostic des médecins est favorable. La vie future d'une personne après le traitement ne sera pas différente de la précédente.

Il est également noté qu’il n’existe actuellement aucune recommandation spécifique concernant la prévention. Les principales méthodes de prévention consistent à réduire la consommation d'alcool et de nicotine.

Avec une telle pathologie, une personne doit obligatoirement être inscrite à la clinique et être constamment contrôlée par un médecin. Cette recommandation s'applique également aux personnes à risque. L'insuffisance surrénale chez le nouveau-né est une raison pour enregistrer un bébé.

Conclusion

Comme on peut le voir ci-dessus, l'insuffisance surrénalienne est une maladie plutôt dangereuse et imprévisible, mais une personne qui en souffre doit surveiller en permanence son état de santé.

Il est également important de connaître les signes et les symptômes de la maladie ou des symptômes, de sorte qu’au premier changement négatif dans le corps, consultez immédiatement un médecin. Seul un diagnostic correct et un traitement rapide fournissent une occasion de se débarrasser complètement de la pathologie et de continuer à vivre une vie normale.

Étiologie de l'hypofonction dans les glandes surrénales, méthodes de diagnostic et de traitement

La valeur des hormones produites par les glandes surrénales est difficile à surestimer: elles participent à de nombreux processus vitaux du corps humain, qui affectent le métabolisme, la croissance et la puberté.

Par conséquent, il n’est pas surprenant que tout écart par rapport à la norme dans le travail de ces organes porte atteinte à la santé en général, entraînant une défaillance du fonctionnement de presque tous les systèmes.

Essayons de déterminer dans quels cas il s'agit de réduire l'activité des glandes surrénales et comment cette pathologie se manifeste-t-elle et quelles conséquences graves peut-elle avoir?

Informations générales

Sous l’influence de certains facteurs, la quantité d’hormones produites par les glandes surrénales peut diminuer considérablement, entraînant des effets néfastes sur la santé humaine.

La pathologie peut affecter toutes les hormones en même temps, ou seulement une substance spécifique. Il existe deux formes d’hypofonction surrénalienne:

  1. Aiguë (crise addisonique). Elle se caractérise par une cessation brutale de la production d'hormones, par exemple sous l'influence d'infections graves.
  2. Chronique (maladie d'Addison). Capable de durer des années, aggravant après une maladie passée, un stress prolongé ou une blessure.

En outre, selon la localisation de la cause première de la pathologie, celle-ci est généralement divisée en:

  1. Primaire (survient dans 90% des cas). Développé à la suite de la défaite des glandes surrénales elles-mêmes.
  2. Secondaire. Les dysfonctionnements résultent de problèmes liés à l'hypophyse, sous l'influence de laquelle le taux d'ACTH diminue fortement, ou à l'hormone adrénocorticotrope, responsable de la stimulation de l'activité des glandes surrénales.
  3. Tertiaire. La pathologie est basée sur une altération du fonctionnement de l'hypothalamus, qui cesse de donner à l'hypophyse les signaux nécessaires à la régulation du fonctionnement des glandes surrénales.

Sous une forme distincte, il est également d'usage d'allouer une insuffisance médicamenteuse ou iatrogène qui se développe après l'annulation brutale d'un traitement hormonal de longue durée, mais elle est assez rare, uniquement dans 4 à 11 cas pour 100 000 patients.

Hormones surrénales et leurs fonctions

Le tissu formant cet organe est constitué de deux substances - corticale et cérébrale. Chacun d'entre eux est responsable de la production d'un certain groupe d'hormones. La couche corticale produit des substances stéroïdes qui peuvent être divisées en trois groupes:

  • les glucocorticoïdes (cortisol, cortisone, corticostérone), qui soutiennent le métabolisme des protéines et des glucides-lipides dans l'organisme, ainsi que ceux responsables de l'adaptation au stress et aux changements de la vie;
  • des minéralocorticoïdes (aldostérone et désoxycorticostérone), conçus pour réguler le métabolisme de l'eau et du sel;
  • les hormones sexuelles (androgènes), responsables du métabolisme des protéines, de l'accumulation de masse musculaire, de la croissance des poils du corps et du visage, de la libido, etc.

La substance du cerveau assure la synthèse de la catécholamine (dopamine, adrénaline et noradrénaline), souvent appelée hormones du stress, responsables des réactions de défense et d’attaque.

En même temps, une personne commence à être perturbée par un certain nombre de symptômes typiques, indiquant la nécessité d’une consultation médicale immédiate et d’un traitement bien choisi.

Étiologie de la maladie

Dans près de 98% des cas, une diminution de l'activité des glandes surrénales est le résultat de maladies auto-immunes, au cours desquelles des anticorps attaquent les tissus des organes.

Les autres causes d'hypocorticisme primaire sont beaucoup moins courantes:

  • lésions infectieuses des glandes surrénales, principalement la tuberculose;
  • anomalies congénitales;
  • tumeurs malignes et métastases;
  • complications après la chirurgie;
  • lésion tissulaire irréversible lors d'une infection par le VIH, etc.

Le développement d'une hypofonction secondaire ou tertiaire peut déclencher:

  • perturbation endocrinienne;
  • hémorragies dans les glandes surrénales à la suite de blessures;
  • tumeurs cérébrales;
  • anomalies congénitales de l'hypophyse et de l'hypothalamus.

En outre, des maladies infectieuses graves telles que l'herpès ou la diphtérie, la thrombose, le cancer des glandes surrénales et même le syndrome de sevrage brutal du médicament peuvent être à l'origine de crises addisoniques. Et chez les enfants de moins de 3 ans, un rhume banal ou un stress sévère peuvent réduire l'activité des glandes surrénales.

Tableau clinique

Parmi les manifestations externes typiques de l'hypocorticisme, on distingue tout d'abord un changement de couleur de la peau: des taches brunes foncées de tailles différentes deviennent clairement visibles sur les zones muqueuses et ouvertes du corps (visage, mains, cou).

Surtout brillamment cette pigmentation se manifeste dans la forme primaire de la pathologie. En outre, si l'hypocorticisme a été provoqué par une maladie auto-immune, il peut se produire une dépigmentation de certaines zones de la peau, c'est-à-dire l'apparition de taches blanches ou laiteuses.

En outre, l'hypofonctionnement surrénalien est accompagné de:

  • fatigue constante et faiblesse musculaire, même sans effort physique visible;
  • perte de poids drastique;
  • perte d'appétit;
  • des nausées;
  • des vertiges;
  • douleur dans l'abdomen;
  • des problèmes avec la chaise;
  • abaisser la pression artérielle;
  • nervosité accrue, dépression.

Dans la forme aiguë d'hypofonction des glandes surrénales, convulsions, vomissements, douleurs musculaires et troubles de la conscience sont le plus souvent associés à ces symptômes.

Méthodes de diagnostic

Pour établir un diagnostic correct, un certain nombre de tests et d'examens sont prescrits aux patients présentant une hypofonction surrénalienne présumée, dont le plus révélateur est la détermination du taux de cortisol et d'aldostérone dans le sang.
En outre, une numération sanguine complète est effectuée pour détecter les perturbations métaboliques, un diagnostic de taux d'ACTH dans le sang et une analyse d'urine pour le nombre de métabolites du cortisol.
En outre, le diagnostic repose en grande partie sur une échographie des glandes surrénales, ainsi que sur la tomodensitométrie et l'IRM du cerveau.

En outre, des échantillons immunologiques sont prélevés sur des patients afin d'identifier d'éventuelles maladies auto-immunes, la probabilité de tuberculose est évaluée et un électrocardiogramme du cœur est administré pour déterminer si des problèmes affectant les glandes surrénales ont affecté son travail.

Méthodes de traitement médical

La stabilisation de l’état du patient dans l’hypocorticisme chronique morose implique principalement la mise en place d’un traitement substitutif qui, en prenant des médicaments de synthèse, nous permet d’apporter la quantité d’hormones produites par les glandes surrénales au niveau requis.

Le schéma thérapeutique est toujours choisi individuellement, en fonction du degré de développement de l'hypofonction dans les glandes surrénales et du bien-être général du patient.

Ainsi, au stade initial de la maladie, il peut suffire de ne prendre que de la cortisone, mais avec une diminution significative de l'activité des glandes surrénales, il est nécessaire d'utiliser tout un complexe de médicaments hormonaux.

Dans le même temps, une attention particulière est accordée aux facteurs pathologiques qui ont provoqué le développement de l'hypofonction, par exemple le traitement de maladies infectieuses ou l'ablation chirurgicale de néoplasmes.

En outre, il est conseillé aux patients présentant une hypofonction des glandes surrénales de suivre un régime tout au long de leur vie, en accordant une attention particulière aux aliments riches en protéines et en acides gras, d’éviter le stress, l’exercice excessif, de contrôler le poids et la pression artérielle, en le maintenant au niveau requis.

Prévisions

Si la pathologie a été identifiée à temps, si le diagnostic correct a été posé et si la thérapie de remplacement a été correctement choisie, les patients présentant une hypofonction ont des chances plutôt élevées d'obtenir une évolution favorable de la maladie, sans complications graves.

La chose la plus importante à cet égard est d’éviter son aggravation, c’est-à-dire les crises addisoniques qui constituent un grave danger pour la vie du patient. Par conséquent, en présence de facteurs pouvant aggraver son état (blessures, chirurgies, infections, etc.), il est nécessaire d’augmenter rapidement les doses de médicaments prises, en maintenant la quantité d’hormones au bon niveau.

Ainsi, étant donné la gravité de la maladie, tout symptôme indiquant une anomalie des glandes surrénales devrait constituer une raison sérieuse de consulter un médecin. Celui-ci sera en mesure d'identifier la pathologie à temps et de choisir le meilleur traitement en prévenant le développement de complications graves.

Hyperfonctionnement des glandes surrénales

En cas d'activité excessive des cellules glandulaires, insuffisance surrénalienne du deuxième niveau - hyperfonctionnement des glandes surrénales. Les glandes surrénales sont les glandes les plus complexes du corps humain, elles effectuent la sécrétion de différents groupes d'hormones.

Quel est l'hyperfonctionnement des glandes surrénales

Avec une sécrétion insuffisante des hormones du cortex surrénalien, une maladie telle que l'insuffisance surrénalienne survient.

Cette maladie se caractérise par une pigmentation de bronze de la peau et des muqueuses, de la fatigue, des vomissements, de la diarrhée et des évanouissements. La maladie peut entraîner des troubles du métabolisme de l'eau et des électrolytes et de la fonction cardiaque.

La substance du cortex surrénalien produit des hormones spécifiques: le cortisol, la corticostérone et l'aldostérone, qui contribuent au bon fonctionnement des processus métaboliques dans les tissus.

De plus, les hormones régulent les processus d’adaptation se produisant dans le corps. La principale forme d'insuffisance surrénalienne est appelée hypofonction.

L'insuffisance surrénale pourrait autrement être appelée hypocorticisme, qui a plusieurs variantes d'origine et de développement. L'hypocorticoïdisme est une affection qui se développe en raison de l'hypofonction du cortex surrénalien et du manque d'hormones qu'il produit.

Regarde la vidéo

Les principales causes de la maladie

Un organe couplé (glande surrénale) est nécessaire à la production d’une hormone contrôlant l’activité vitale de l’organisme.

Les organes appariés jouent un rôle important dans la régulation du métabolisme et dans l’adaptation du corps humain aux influences négatives environnantes (stress, dépressions). La cause principale de l'hyperfonctionnement surrénalien est une tumeur bénigne ou maligne (tumeur).

Souvent, les symptômes inhérents au renforcement de l’activité de la couche corticale surrénale se manifestent lors du traitement d’une maladie chronique à l’aide de médicaments contenant des corticoïdes.

La production excessive d'hormones surrénales peut survenir en raison d'échecs fonctionnels. Dans ce cas, la maladie est considérée comme plus favorable. La violation ne constitue pas un danger pour la vie du patient et ne pose aucun problème particulier.

Les problèmes graves incluent la présence d’une tumeur et une hyperplasie. Ces conditions endommagent le corps, réduisent la qualité de la vie, aggravent l’état général et affectent la capacité de travail.

Vidéos sur les maladies

Quoi lire

Symptômes et nature du développement

Lorsque l'hyperfonctionnement des glandes surrénales chez les enfants dans le corps produit prématurément une hormone sexuelle, provoquant une puberté plus précoce.

Dans certains cas, une fille de deux ans peut avoir ses règles, peu importe la folie. À quatre ans, le garçon peut avoir des poils sur le visage et un désir sexuel.

Les femmes adultes atteintes de ce trouble souffrent d'un excès d'hormones mâles. Les représentants du sexe fort commencent à se développer les seins, une atrophie des organes génitaux.

Si une personne a une production accrue d'hormones corticoïdes, les symptômes de l'hyperfonctionnement surrénalien sont observés:

  • Malaise général et fatigue. Une augmentation de la pression artérielle est observée.
  • Les muscles des membres supérieurs et inférieurs s'atrophient.
  • Une grande quantité de graisse sous-cutanée est déposée dans le cou.
  • Le taux de sucre dans le sang augmente, ce qui conduit au développement du diabète.
  • Les hommes souffrent d'impuissance.
  • L'hypertrichose se développe.

Traitements efficaces

Le meilleur traitement pour l'hyperfonctionnement des glandes surrénales est la chirurgie.

La méthode chirurgicale est utilisée en cas d'hypocorticisme pathologique. Souvent, la maladie ne recule pas après une seule intervention chirurgicale, une seconde opération est donc effectuée.

Tout dépend du degré de développement du processus, de la présence d'une tumeur maligne et du nombre de métastases. La durée du traitement dépend de l'état du patient et du tableau clinique. La posologie individuelle est choisie en fonction des symptômes, des causes de la maladie et du taux de cortisol dans le sang.

Causes d'hypofonction de la forme primaire

La pratique médicale à long terme prouve que chez les patients souffrant d'insuffisance surrénalienne, la maladie a le plus souvent une forme primaire.
La principale forme d'insuffisance surrénalienne est appelée hypofonction surrénalienne.

  1. La maladie survient principalement en raison de la réaction auto-immune du corps, ce qui perturbe le fonctionnement de l'organe jumelé. Le développement de la maladie résulte d'un processus auto-immunitaire.
  2. L'hérédité est une cause importante d'hypofonction surrénalienne.
  3. Tuberculose des glandes surrénales.
  4. Il y a d'autres raisons, telles que la pathologie du système hypophysaire, les néoplasmes (malignes ou bénins), la pathologie vasculaire, etc.

Principaux symptômes de la maladie

L’hypocorticoïde primaire se caractérise par les symptômes suivants:

  1. Pigmentation de la peau. L'hyperpigmentation est différente, tout dépend du degré de développement du processus pathologique et de sa durée. Premièrement, les taches apparaissent sur les mains, le visage et le cou, puis la pigmentation affecte les endroits intimes, c'est-à-dire les organes génitaux. Le noircissement affecte également les muqueuses (joues, langue, lèvres).
  2. Faiblesse musculaire, fatigue générale.
  3. Abaisser la pression artérielle.
  4. Diminution de l'appétit.
  5. Trouble digestif. Le patient a des évanouissements, des vomissements et des nausées, de la constipation ou de la diarrhée.
  6. Douleur abdominale.
  7. Manque d'attention, irritabilité.

Façons de traiter la maladie

En cas d'insuffisance surrénalienne primaire, le patient doit prendre des médicaments qui fournissent à l'organisme un corticostéroïde tout au long de la vie.

Tout d'abord, des injections intramusculaires d'hydrocortisone sont prescrites.

Avec un diagnostic et un traitement corrects, le patient est noté pour améliorer son état général, réduire sa fatigue, augmenter son efficacité.

Avec une stabilisation notable de l'état du patient, d'autres médicaments à base de glucocorticoïdes et de minéralocorticoïdes sont prescrits.

Le régime quotidien devrait contenir un grand nombre de calories, d’oligo-éléments, de vitamines et de nutriments. Dans ce cas, il est nécessaire de réduire la quantité de sel consommée quotidiennement à 10 grammes.

Vous ne devriez pas surcharger le corps avec des efforts physiques, du stress. Minimiser la consommation de boissons alcoolisées et de médicaments contre l'insomnie.

L’hypofonction surrénalienne consiste à prendre des médicaments en une seule dose, c’est-à-dire sans réduire ni augmenter la dose. Des modifications de la posologie peuvent entraîner des complications.

Conséquences de l'hyper- et hypofonction des glandes surrénales

Lorsque l'hyperfonctionnement des glandes surrénales survient, il active la production d'hormones sexuelles. Leur surplus devient la principale cause de la puberté précoce des enfants. Chez les femmes, les caractères sexuels secondaires masculins se forment et chez les hommes, la glande mammaire augmente.

L'hyperfonctionnement des glandes surrénales entraîne la formation d'un grand nombre de glucocorticoïdes. En conséquence, cela conduit à l'apparition du syndrome d'Itsenko-Cushing. Les principaux signes de la maladie sont:

  • surpoids;
  • apparition de bandes de couleur sur la peau;
  • augmentation de la pilosité du corps;
  • immunité réduite, ce qui conduit à des maladies de la peau;
  • tension artérielle instable;
  • fragilité des os;
  • état psychologique instable.

Les dysfonctionnements des glandes surrénales conduisent à un trouble du développement sexuel. Ils produisent également de l'adrénaline, laquelle affecte les processus métaboliques de l'organisme, la régulation de la glycémie, la thermorégulation et le calme du système nerveux.

Le développement d'une quantité insuffisante de sécrétion hormonale du cortex surrénal ou de dysfonctionnement du système hypothalamo-hypophysaire est observé dans l'hypofonction des glandes surrénales. L'équilibre eau-électrolyte est altéré. Il en résulte une déshydratation et une accumulation de potassium entraînant une maladie du système cardiovasculaire et des organes digestifs.

Le dysfonctionnement surrénalien perturbe le métabolisme des protéines, des glucides et du sel de l'eau dans les cellules. Le patient a besoin de nourriture salée. Également observé une pigmentation de la peau, des organes génitaux et des muqueuses. Leur couleur peut être brun clair ou noir bleuâtre.

L’hypofonction des glandes surrénales entraîne une perte de poids importante, qui est accompagnée par une instabilité émotionnelle, une faiblesse, une léthargie, une diminution de l’activité sexuelle.

Le développement de la maladie peut conduire à une crise addisonique. Dans le même temps, il y a un affaiblissement complet du corps, la pression sanguine chute, des vomissements surviennent et se poursuivent.

Cette forme de maladie peut provoquer le développement de:

  • tachycardie, hypertension, circulation sanguine altérée;
  • douleur abdominale, nausée, vomissement, flatulence;
  • mal de tête, crampes, délire, léthargie, faiblesse.

Traitement des remèdes populaires

Les remèdes populaires dans le traitement des glandes surrénales sont des méthodes de prévention qui sont utilisées conjointement avec la thérapie traditionnelle.

Vous devez d’abord faire le bon régime quotidien. Il est déconseillé de consommer des aliments gras et salés, des noix, du café fort et du thé, des bonbons, des haricots, de l'alcool.

Lorsque l'hypofonction des glandes surrénales sont recommandés d'utiliser des décoctions de prêle, perce-neige, géranium.

  1. Pour préparer des moyens sur la base de la prêle, il est nécessaire de la rectifier. Cuillère de matières premières doit être versé un verre d'eau bouillante et laisser pendant un quart d'heure. Le médicament doit être consommé après un repas après 15 minutes au lieu du thé habituel.
  2. Pour remédier aux perce-neige, vous devez acheter 0,5 litre de vodka. Il faut verser 80 fleurs avec de la vodka et les laisser pendant 40 jours sur une surface bien éclairée. Ensuite, le mélange doit être filtré. Le produit fini doit être consommé 20 minutes avant un repas, 20 gouttes trois fois par jour.
  3. Le géranium a la capacité de stimuler les glandes surrénales et la formation d'hormones en raison du contenu de sa composition en radium. Pour cuisiner, il faut une cuillerée de matière première hachée et verser de l'eau bouillante. Lorsque le remède est infusé, il doit être filtré et consommé après avoir mangé.

Normaliser le travail des glandes surrénales avec hyperfonctionnement aidera la medunitsa, mûrier noir et blanc, une série en trois parties.

  1. 30 g de la plante sont nécessaires pour la préparation de la teinture de pulmonaire. Le composant naturel doit être broyé et verser un litre d'eau bouillante. Insister sur les moyens est nécessaire dans les 40 minutes. Il est recommandé d'utiliser 200 g de teinture quatre fois par jour avant les repas.
  2. La teinture de mûrier consiste en un mélange du même nombre de feuilles de mûrier noir et blanc. Quatre cuillères de matières premières préparées doivent être versées dans un litre d'eau bouillante et laissées quelques minutes. Ensuite, le produit doit être bouilli pendant 20 minutes. Le produit fini doit être utilisé à la place de l'eau tout au long de la journée.
  3. La teinture du train tripartite est composée de 20 grammes de plantes et de verres d’eau bouillante. Lorsque le remède est infusé, il doit être filtré et consommé trois fois par jour dans la troisième partie du verre.

Dans un complexe avec des teintures, il est souhaitable d'inclure les produits à base de lait fermenté dans le menu du jour. Ils sont capables d’éliminer les toxines du corps, de le saturer en oligo-éléments utiles et de restaurer le travail des glandes surrénales.

Caractéristiques de la nutrition dans cette pathologie

Les fonctions vitales du corps dépendent de l'état des glandes surrénales. Pour leur fonctionnement normal, il est nécessaire d'assurer une circulation sanguine active, un calme psychologique. Par conséquent, il est essentiel d’adhérer à une nutrition adéquate, de faire du sport. Dans le régime alimentaire quotidien devrait être riche en protéines et en vitamines A, C, E.

Pour un fonctionnement normal des glandes surrénales, il est recommandé d'utiliser:

  1. Aliments riches en vitamine E: blé envahi, huile de tournesol, laitue, œufs.
  2. Carottes et foie. Ils constituent la principale source de vitamine A, responsable du travail du cortex surrénalien.
  3. Poisson de mer, huile végétale. Ils contiennent des acides gras oméga.
  4. Graisse, graisses d'oiseaux et d'animaux. Ces produits fournissent au corps une énergie vitale.
  5. Sel de mer Contient des minéraux et des oligo-éléments. Aide à normaliser la pression artérielle et à retenir l'eau.
  6. Produits contenant de la vitamine B5: rein, jaune d'oeuf cru, arachides, son. Leur utilisation contribue à la revitalisation des glandes surrénales, donne de la force, élimine les maux de tête, améliore le sommeil.
  7. La vitamine C se trouve dans les agrumes, les églantines, les groseilles. Il aide à renforcer le corps et à éliminer les substances toxiques.
  8. Réglisse. Forme une barrière protectrice pour l'hydrocortisone.

Lorsque la glande surrénale est malade, vous ne devez pas recourir au sel de table, aux croustilles, aux sodas, aux saucisses, à la mayonnaise, à l’alcool, aux jus de fruits et aux fast-foods. Ils contiennent divers produits chimiques pouvant augmenter la pression artérielle, provoquer un processus inflammatoire et la destruction des glandes surrénales.

Prévention de l'hyperfonctionnement et de l'hypofonction

Les mesures préventives peuvent renforcer le système immunitaire et prévenir l'apparition ou le développement ultérieur de la maladie.

La cause principale du dysfonctionnement surrénalien est un état psychologique instable. Par conséquent, il est nécessaire de prendre des mesures pour éliminer les facteurs de stress, la dépression, le stress émotionnel.

Il est également recommandé de suivre les règles d'une bonne nutrition et de prendre un complexe de préparations vitaminées.

Il est très important de renforcer le système immunitaire du corps. Pour ce faire, vous devez durcir votre corps, pratiquer tout type de sport, marcher au grand air, bouger plus, vous détendre.

Une autre maladie peut provoquer des dysfonctionnements des glandes surrénales. Par conséquent, il est très important de consulter un spécialiste dès les premiers signes de la maladie.