Mal de gorge long et ne passe pas (sans fièvre): causes et traitement

Il a été scientifiquement prouvé que la vitesse de récupération d'un patient souffrant de rhume dépend directement du travail du système immunitaire. Aux premières manifestations de la maladie dans le corps commence la production active de substances à caractère protéique - l’interféron, qui empêche la pénétration ultérieure de microorganismes viraux et leur reproduction. Pendant le cours normal du rhume pendant 2-3 jours, le pic de la concentration en protéines se produit et les symptômes caractéristiques du patient diminuent. Dans les cas où le corps n'est pas capable de produire les substances nécessaires à la protection antimicrobienne, la maladie peut durer deux semaines ou plus. Lorsqu'un mal de gorge dure longtemps et ne disparaît pas, un symptôme similaire indique que l'inflammation progresse et qu'un traitement d'urgence est nécessaire.

Facteurs communs provoquant des maux de gorge prolongés

Quiconque ayant au moins guéri d'un rhume se demandait pourquoi sa gorge était douloureuse pendant longtemps et ce qu'il fallait faire pour éliminer les symptômes caractéristiques. En cas d'évolution virale prolongée (plus de 7 jours) de la maladie, qui s'accompagne de toux, de douleurs dans l'oropharynx, de fièvre, de congestion nasale, on suppose que la maladie est prolongée.

Le principal facteur qui a provoqué une complication par le froid est l’affaiblissement des fonctions de protection du système immunitaire du patient. Les raisons de réduire l'immunité du corps à l'action de microorganismes pathogènes peuvent être:

  1. Avitaminose (manque de substances organiques saines), mauvaise nutrition.
  2. Eau potable de mauvaise qualité.
  3. Manque d'exercice.
  4. Conditions environnementales néfastes.
  5. Récessions émotionnelles souvent répétées, stress, dépression.
  6. Abus d'alcool et de tabac.
  7. L'absence du niveau d'humidité requis dans le salon.

Compte tenu de ces facteurs, qui non seulement nuisent à la stabilité et à la résistance du corps, mais provoquent également des maux de gorge persistants, le patient doit d'abord éliminer ces causes. Les médecins recommandent de prendre des complexes de vitamines et de procéder à la trempe à la maison.

En raison de la faiblesse du corps au cours de l'évolution de la maladie, le patient est le plus sensible aux effets négatifs des bactéries. C'est exactement ce qui cause l'infection secondaire. Si vous avez mal à la gorge pendant longtemps, que votre nez est bouché et que votre rhume ne disparaît pas, vous ne devez pas reporter à plus tard le recours à un professionnel de la santé.

Dans la plupart de ces situations, une antibiothérapie peut être nécessaire. Pour ce faire, le médecin doit identifier les facteurs qui précèdent l’apparition d’une maladie prolongée. Les causes de cette maladie sont les maladies infectieuses-inflammatoires et les maladies chroniques d'organes.

Pathologie chronique des voies respiratoires supérieures

La maladie, qui dure de 5 à 14 jours, ne pose pas de problème particulier. Des infections virales respiratoires persistantes sont souvent diagnostiquées. Cependant, dans ces situations, d'autres symptômes apparaissent qui n'affectent pas l'oropharynx. Quand un mal de gorge fait mal pendant longtemps, les raisons sont diverses. Avant de prescrire des médicaments, le médecin traitant doit établir un diagnostic et identifier les véritables causes de cette affection.

[smartcontrol_youtube_shortcode key = "mal de gorge long" cnt = "3" col = "3" shls = "true"]

Lorsqu'un mal de gorge est douloureux pendant une longue période (3 semaines ou plus), un professionnel de la santé peut suspecter la présence des pathologies suivantes des organes ORL:

Les patients doivent savoir quoi faire si un mal de gorge est très long et grave. Tout d'abord, il est strictement interdit de se soigner soi-même en cas de suspicion de pathologies chroniques graves d'organes ORL. Seul un spécialiste compétent peut établir un diagnostic précis et prescrire un traitement approprié en fonction de la gravité de l'évolution de la maladie et des caractéristiques individuelles du patient.

Maladies infectieuses et inflammatoires

Dans les cas où le mal de gorge est douloureux en avalant, alors que la durée du rhume est supérieure à un mois, divers agents infectieux provoquent un tel état chez un patient. Les médecins distinguent les maladies d'étiologie bactérienne suivantes, contre lesquelles les symptômes douloureux de lésions oropharyngées prolongées peuvent être observés.

Mononucléose infectieuse

Le plus souvent diagnostiqué à un jeune âge (14-18 ans) et se développe en raison de la défaite du virus d'Epstein-Barr. En même temps, le patient dans les premiers stades de la maladie a longtemps mal à la gorge, sans fièvre, et avec la progression, s'ajoutent les symptômes suivants: hypertrophie du foie et de la rate, gonflement des ganglions lymphatiques régionaux, douleurs articulaires dues à la stagnation lymphatique, migraine persistante, mal de gorge. Lors des analyses de laboratoire, des cellules virales atypiques ont été révélées.

Angina Simanovsky-Plaut-Vincent

Peut survenir chez les patients pendant 2 mois. Une caractéristique distinctive de cette maladie infectieuse est que, malgré les plaies purulentes et enflammées (ulcères) à la surface des glandes en forme d’amande, le patient ne remarque aucune détérioration de sa santé et ne se plaint que d’un léger désagrément en avalant. En règle générale, avec cette maladie rare, touchant principalement les hommes âgés de 18 à 35 ans, un mal de gorge d’un côté. En cas d'inflammation infectieuse grave, les médecins diagnostiquent une lésion gangréneuse du larynx avec nécrose des tissus et développement d'une sepsie (infection étendue du corps).

En présence de micro-organismes viraux sexuellement transmissibles, la gorge peut aussi être douloureuse pendant longtemps. Pour cette raison, la syphilis, la défaite des membranes muqueuses de l'oropharynx par la chlamydia et le gonocoque sont les facteurs à prendre en compte lors du diagnostic de l'état du patient avec un rhume de longue durée. Ces infections ne peuvent être détectées que par des tests de laboratoire permettant de déterminer la souche bactérienne. En outre, les médecins notent que, dans le cas de maladies à VIH associées à une immunité réduite, on observe une croissance active et la reproduction de microorganismes fongiques, qui affectent également les muqueuses de l’oropharynx.

Coqueluche

Les médecins souffrant de coqueluche infectieuse observent souvent des rhumes prolongés. Cette maladie dans les premiers stades du flux s'accompagne de fièvre, d'une petite congestion des voies nasales, d'un mal de gorge. À mesure que la coqueluche progresse, le patient souffre d'une toux sèche et spasmodique qui l'empêche de respirer. Dans ce cas, le mal de gorge ne passe pas. Avec les épisodes de toux, le visage devient rouge et le mucus de l'oropharynx commence à ressortir. Les vomissements sont souvent observés chez les enfants dans cet état.

Il convient de rappeler que si un mal de gorge est douloureux pendant une longue période, il est nécessaire de contacter un médecin ou un oto-rhino-laryngologiste à temps pour un diagnostic précis et le début du traitement.

Dommages causés à d'autres organes

Si la gorge vous fait mal longtemps, même après avoir été guérie d'un rhume, cela peut être dû à l'inhalation de poussière, à une réaction allergique. Pas dans tous les cas de toux et maux de gorge, diverses pathologies sont à blâmer. Cependant, dans toutes les conditions accompagnées d'une détérioration de la santé, il convient de rappeler que l'auto-traitement ne fait qu'augmenter le risque de complications de la maladie. Des sensations douloureuses à long terme dans l'oropharynx sont observées dans le contexte de l'apparition de pathologies d'autres organes internes. Pour exclure une lésion infectieuse de nature chronique, il est nécessaire de subir certains examens médicaux et un examen visuel par un spécialiste compétent, qui vous indiquera comment traiter le mal.

Les symptômes douloureux à long terme peuvent signaler la présence des pathologies suivantes:

  • dans l'ostéochondrose de la colonne cervicale, la douleur dans l'oropharynx augmente lorsque la tête est inclinée;
  • perturbation de la production d'hormones dans l'hyperplasie de la glande thyroïde;
  • Dans le contexte du diabète sucré, le patient se plaint de sécheresse de la bouche et de sensation de brûlure dans la gorge. Dans le même temps, il existe une possibilité de dysfonctionnement de la déglutition, qui s'accompagne également de symptômes douloureux;
  • maladies des organes hématopoïétiques - leucémie, anémie;
  • douleur à la poitrine (sténocardie), l'infarctus du myocarde peut se développer non pas selon le schéma standard, mais être accompagné d'un mal de gorge;
  • les douleurs buccales prolongées sont accompagnées de lésions carieuses sévères des dents, d'inflammation des gencives;
  • en présence de néoplasmes semblables à des tumeurs dans le larynx, la thyroïde, le patient peut présenter une boule dans la gorge;
  • lésion tuberculeuse, qui s'accompagne d'un gonflement des ganglions lymphatiques;
  • Les plaies ulcéreuses dans le tractus gastro-intestinal, accompagnées d'un mal de gorge, sont accompagnées de selles anormales, d'un excès de gaz et de brûlures d'estomac.

Cette liste est loin d’être complète et confirme une fois de plus la nécessité de contacter des spécialistes.

Conclusion

La nature de l'inflammation, qui s'accompagne de sensations douloureuses dans la gorge pendant plus de 2 mois, doit être clarifiée à l'aide d'études diagnostiques. Cela s'applique même aux situations dans lesquelles les patients remarquent une légère détérioration du bien-être général. En cas d'exclusion par l'oto-rhino-laryngologiste des pathologies des voies respiratoires supérieures, un examen par un thérapeute est nécessaire. À l’aide de tests de laboratoire, nous pouvons identifier la véritable cause de la persistance des symptômes douloureux dans l’oropharynx et prendre les mesures qui s’imposent.

Mal de gorge sans fièvre: long, dur, sans raison apparente. Comment traiter un mal de gorge, s'il n'y a pas de température, s'il doit être traité

Un mal de gorge peut signaler diverses maladies, il est donc important de faire attention à temps.

Voyons plus en détail pourquoi un mal de gorge sans fièvre et quelles en sont les raisons.

Maux de gorge durs et longs: les principales raisons

Le plus souvent, un mal de gorge sans fièvre pour ces raisons:

1. Le développement d'une infection bactérienne provoque des maux de gorge dans près de la moitié des cas.

Les symptômes de cette maladie sont les suivants:

• développement rapide de maux de gorge;

• ganglions lymphatiques élargis dans le cou;

2. Mal de gorge. Malgré l'opinion répandue selon laquelle la maladie est toujours accompagnée de forte fièvre et de fièvre, ce n'est pas tout à fait vrai. Par exemple, avec le mal de gorge catarrhal, une personne ne souffrira que d'un mal de gorge grave. Il n'aura pas d'autres symptômes. Dans le même temps, ses amygdales vont augmenter, mais le raid sur elles ne va pas.

En soi, le mal de gorge n’est pas une maladie très grave; toutefois, s’il n’est pas traité, il peut provoquer de graves complications. Il est donc recommandé de commencer le traitement immédiatement après le diagnostic.

3. Les maux de gorge graves et persistants peuvent être dus au développement d'une stomatite ou d'une parodontite. Ces maladies inflammatoires de la cavité buccale et des gencives apparaissent en raison de la pénétration de microbes sur la membrane muqueuse de la bouche. En plus des maux de gorge, la stomatite et la parodontite peuvent provoquer l'apparition d'ulcères dans la bouche, de ganglions lymphatiques enflés et de pertes purulentes.

4. Un mal de gorge sans température peut également être affecté lorsqu'un objet étranger y pénètre. Les objets petits et pointus (arêtes de poisson, ongles, cure-dents, etc.) sont les plus dangereux dans ce cas, car de telles particules peuvent facilement trancher non seulement la gorge, mais également l'œsophage.

Les principaux symptômes d'un corps étranger pénétrant dans la gorge sont les suivants:

• douleur en avalant;

• sensation de pression et de fourmillements dans la gorge;

Il est important de savoir que vous-même n'avez pas besoin d'essayer de retirer un objet étranger de la gorge, car vous ne pouvez qu'exacerber la situation. Dans ce cas, la meilleure solution consiste à consulter des spécialistes en temps opportun.

5. Un mal de gorge sans fièvre peut être dû à une blessure antérieure, telle qu'une brûlure causée par l'ingestion d'aliments trop chauds. Le principal symptôme d'une brûlure est une rougeur de la gorge, une douleur et une sensation de brûlure en avalant.

Pour éliminer cette douleur, il est recommandé d'utiliser des bonbons désinfectants et antiseptiques, ainsi que de se gargariser avec de la teinture de camomille.

6. Les infections virales respiratoires aiguës provoquent souvent des maux de gorge sans fièvre. Leurs symptômes sont:

• maux de gorge qui se développent très rapidement;

• douleur en avalant;

• courbatures et articulations.

7. réaction allergique. Il peut être présent dans la poussière, les poils d'animaux, les aliments, le pollen des plantes, etc. Les principaux symptômes des allergies:

• douleur et sensation de congestion dans la gorge.

Il est important de savoir que, dans certains cas, une forte allergie entraîne une suffocation et un choc anaphylactique. Par conséquent, il est nécessaire de consulter un médecin dès ses premières manifestations le plus tôt possible.

8. La dystonie végétative et vasculaire, en plus de ses principaux symptômes, peut également causer des maux de gorge prolongés. La cause de cette maladie est l’état mental instable d’une personne et son stress. Traiter la dystonie végétative-vasculaire avec des sédatifs et des antidépresseurs.

9. L'irritation de la muqueuse pharyngée peut survenir lors de l'inhalation de fumée de tabac, de diverses émanations chimiques ou simplement d'air pollué. Le plus souvent, cette condition est accompagnée des symptômes suivants:

• douleur en avalant;

• maux de gorge;

10. La laryngite est l’une des maladies les plus dangereuses qui provoquent des maux de gorge. Ses symptômes sont:

• douleur très aiguë à la gorge;

• sensation de congestion dans la gorge.

Maux de gorge durs et longs: raisons supplémentaires

Maux de gorge sans fièvre peuvent pour ces raisons supplémentaires:

2. Virus de la mononucléose.

3. Stomatite aphteuse.

4. La formation d'embouteillages sur les amygdales.

Amygdalite chronique.

6. pharyngite chronique.

7. Le développement du syndrome de Hilger.

8. Le développement d'une pathologie cancéreuse peut causer un mal de gorge fort et long.

9. Infection infectieuse par la syphilis ou le VIH.

10. Développement de la tuberculose.

11. Mal de gorge, provoqué par une consommation excessive de boissons alcoolisées (en raison d'une brûlure de substances contenant de l'alcool).

12. virus de l'herpès.

13. Les maux de gorge sans fièvre peuvent également être dus à diverses maladies de l'œsophage (achalasie, infection de reflux, spasme, etc.).

14. grippe porcine.

Maux de gorge: comment traiter, diagnostic

Lorsque le premier mal de gorge, vous devriez contacter le thérapeute. Après examen, il nommera les procédures de diagnostic suivantes:

1. Radiographie thoracique.

3. Manométrie de l'œsophage.

4. Mesurer le niveau d'acide dans l'œsophage.

5. Frottis de la gorge.

6. numération globulaire complète.

7. Analyse générale des urines.

Le traitement des maux de gorge est effectué selon le schéma standard, en fonction du diagnostic et de l'âge du patient.

Le traitement médicamenteux des maux de gorge (d'origine virale et bactériologique) comprend la prise de ces groupes de médicaments:

1. Anesthésiques pour la douleur: Phénol, Dyklonine, Benzocaïne. Ces médicaments vont provoquer des engourdissements dans la gorge et une sensibilité réduite.

2. Menthol - refroidir la gorge et soulager la douleur.

3. Pulvérisation antibactérienne - aidera à éliminer le foyer de la maladie et de l’inflammation. En outre, leur utilisation réduit le risque de complications.

4. Comprimés pour sucer. Il existe plusieurs groupes de telles tablettes:

• contenant des composants non stéroïdiens;

• à base de matières premières végétales.

• Contenant des antiseptiques. Par exemple, Grammidin. Une combinaison unique d'ingrédients actifs - antibiotiques et antiseptiques - inhibe la croissance et la reproduction des microbes dans la gorge. Le médicament réduit l'inflammation, atténue les sensations désagréables dans la gorge et facilite l'avalement. Lorsque la résorption aide à nettoyer le micro-organisme du pharynx et de la bouche. Le médicament est disponible sous trois formes de comprimés: Grammidin Neo, Grammidin avec anesthésique Neo (anesthésique inclus pour un effet analgésique supplémentaire) et enfants Grammidin (avec arôme framboise, pour les enfants à partir de 4 ans, et aussi sous forme de spray - Spray Grammidin (pour 18 ans)

Il est recommandé d’utiliser le rinçage comme adjuvant efficace contre les maux de gorge. Pour cela, vous pouvez utiliser les recettes suivantes:

1. Rincez avec du soda et du sel (1 c. À thé de soda et du sel par tasse d'eau).

2. Rincer avec du jus de citron.

3. Rincez avec du miel (il a un fort effet antibactérien).

4. Vous pouvez également vous gargariser avec de l'iode (2-3 gouttes), dilué dans un verre d'eau.

Les compresses thermiques sont des remèdes assez efficaces contre les maux de gorge graves. Pour leur préparation, vous avez besoin de:

• Versez une cuillère à soupe de fleurs de camomille avec un verre d'eau bouillie;

• après une demi-heure, filtrer la perfusion et y tremper la serviette;

• Attachez-vous à la gorge et laissez-le pendant dix minutes.

Avec une forte faiblesse, il sera très utile de transpirer. Pour ce faire, buvez un thé à la framboise et couvrez-vous d'une couverture chaude. Essaie de dormir. Cela aidera à se débarrasser d'une inflammation grave.

Maux de gorge sans fièvre: conseils

Pour réduire le syndrome douloureux intense, vous devez suivre les recommandations suivantes:

2. Changez la brosse à dents, car après la maladie, il y a trop de bactéries.

3. Il est important de savoir que les analgésiques ne font que soulager la douleur, mais ne guérissent pas. Il est donc nécessaire de prendre des agents antimicrobiens plus puissants.

4. Essayez de parler à voix basse ou d’être complètement silencieux afin de ne pas fatiguer les ligaments déjà enflammés.

5. Buvez beaucoup de liquides pour maintenir un équilibre hydrique normal dans le corps, ce qui est indispensable pendant la période de maladie.

6. Assez curieusement, il est permis de manger des desserts froids et de la crème glacée, car ils soulagent l'enflure et l'inflammation.

7. Se gargariser avec de l'eau salée.

8. Humidifiez l'air intérieur.

9. Ne pas fumer ni inhaler les vapeurs nocives.

10. Se conformer au repos au lit.

Maux de gorge sévères et de longue durée ou lorsque vous devez appeler un médecin:

• mal de gorge, qui dure deux jours;

• Maux de gorge tellement qu'une personne ne peut pas avaler sa salive et parler;

• en raison d'un gonflement grave de la gorge, il est difficile pour une personne de respirer

• il y a un changement de voix qui dure plus d'une semaine;

• des bouchons purulents sont visibles à l'arrière de la gorge;

• en raison d'une augmentation des ganglions lymphatiques cervicaux, il est difficile de bouger la mâchoire;

• il y a un enrouement sans raison apparente.

Maux de gorge: laryngite, amygdalite, pharyngite et 6 autres raisons

Maux de gorge: symptômes et traitement. Lorsque vous pouvez manger de la glace et ne pas dissoudre les bonbons

Pendant la saison froide, beaucoup d'entre nous sont plus susceptibles d'être dérangés par un mal de gorge. Les experts conseillent d’abord de déterminer la cause de la maladie. Les infections bactériennes, les infections virales et l'irritation peuvent être les auteurs d'un mal de gorge. Mais seule une infection bactérienne est recommandée pour traiter avec des antibiotiques. Le docteur Sergey Agapkin donne des conseils sur la manière d’agir dans différentes situations.

Bien sûr, il faut rarement appeler une ambulance pour avoir mal à la gorge, mais il existe des exceptions:

  • Votre gorge est si douloureuse que vous ne pouvez pas avaler votre salive qui coule de votre bouche.
  • L'œdème de la gorge est si prononcé qu'il vous est difficile de respirer ou lorsque vous entendez des bruits de respiration qui ressemblent à du grincement ou du sifflement.

Un simple passage chez le médecin suffit si:

  • maux de gorge dure 48 heures sans symptômes de rhume ou de grippe;
  • maux de gorge accompagnés d'une forte augmentation de la température;
  • dans le fond de la gorge sont visibles des bouchons ou du pus (peu importe si vos amygdales sont enlevées ou non);
  • les ganglions lymphatiques cervicaux sont élargis ou la mâchoire bouge douloureusement;
  • les ganglions lymphatiques sont dilatés non seulement dans le cou, mais également aux aisselles ou à l'aine (il peut s'agir d'une mononucléose);
  • laryngite ou enrouement sans raison apparente;
  • changement de voix durant plus de 2 semaines.

En guise d’aide personnelle, nous recommandons les mesures suivantes:

  • Si possible, contrôlez votre respiration et respirez par le nez. Au nez, l'air est réchauffé et humidifié, ce qui protège la gorge et les cordes vocales. La gorge peut faire mal lorsque le nez est bouché et que vous devez respirer par la bouche. Guérir votre nez et votre gorge va miraculeusement passer par lui-même.
  • Après la maladie, changez votre brosse à dents, car il pourrait y avoir une infection.
  • Quand un mal de gorge, les pastilles ne font qu'aggraver la situation: il faut en avaler davantage.
  • Les médicaments antidouleur facilitent les choses, mais ils ne guérissent pas!
  • Avec la laryngite, les murmures peuvent causer plus d'irritation des cordes vocales que la parole normale. Essayez de parler moins pour laisser reposer vos cordes vocales, mais si vous avez besoin de dire quelque chose, parlez normalement.
  • Ne crie pas. Si vous devez parler à un public, prenez un microphone et parlez d’une voix ordinaire afin de ne pas fatiguer vos cordes vocales.
  • Buvez plus de liquides.
  • Curieusement, vous pouvez manger des fruits ou de la crème glacée et autres délices froids. Un rhume va réduire l'enflure et l'inflammation et soulager la douleur. Ils aident également à éviter la déshydratation.
  • Se gargariser avec de l'eau salée tiède (1 c. À thé de sel pour 220 ml d'eau). Mais ne pas avaler l’eau - se gargariser et cracher.
  • Humidifiez l'air de la pièce (pour que l'humidité soit au moins de 60%), surtout en hiver lorsque le chauffage est en marche.
  • Ne pas fumer et éviter les substances irritantes.

Infections bactériennes

Les infections bactériennes provoquent des maux de gorge dans moins de la moitié des cas. Pour diagnostiquer, prenez un écouvillon de la gorge et effectuez l'ensemencement sur la flore bactérienne et sa sensibilité aux antibiotiques. À la base, le mal de gorge est le résultat d’un processus inflammatoire. Il peut être localisé dans les amygdales pharyngiennes - il s'agit d'une amygdalite ou d'une pharyngite sur la muqueuse pharyngée. L'amygdalite (inflammation des amygdales, dont la cause peut être à la fois bactérienne et virale) chez la population s'appelle "angine de poitrine".

Symptômes:

  • le mal de gorge se développe rapidement;
  • l'état général se dégrade;
  • forte fièvre

Autres symptômes: peu de symptômes, ganglions lymphatiques sous-maxillaires et cervicaux souvent dilatés. Peut-être que d'autres membres de la famille tombent aussi malades.

Que faire:

  • Consulter un médecin et prendre les antibiotiques prescrits. De plus, il est nécessaire de compléter le cycle complet, même si les symptômes disparaissent.
  • Se gargariser régulièrement. Les scientifiques ont établi que c’est le fait du nettoyage mécanique qui est décisif pour vaincre l’infection. Utilisez n'importe quelle solution de rinçage en quantité raisonnable - 100 ml suffisent (1 c. À thé de sel pour 200 ml d'eau; 1 c. À thé de soude par 200 ml d'eau; 1 c. À thé de teinture de camomille et / ou de calendula par 100 ml. préparations pharmaceutiques - "Tantum Verde", "Octenisent", etc.).
  • Comprimés pour sucer ("Lizobact", "Hexalysis", etc.).
  • Sprays à action antiseptique ("Hexoral", "Tantum Verde", "Ingalipt"). En cas de douleur intense, un spray anesthésique peut être utilisé (par exemple, Strepsils Plus).
  • Buvez beaucoup d'eau.
  • En cas de forte fièvre et de maux de gorge, les anti-inflammatoires non stéroïdiens pour les médicaments sans ordonnance (paracétamol, ibuprofène, etc.) sont autorisés.

Infections virales

Le mal de gorge survient souvent avec une infection virale respiratoire aiguë. Par exemple, dans l'infection à adénovirus, une pharyngite sévère et une augmentation des ganglions lymphatiques cervicaux peuvent être observées. Dans le même temps, la douleur peut être aussi forte qu’une infection bactérienne. Chez l'adulte, la mononucléose peut être douloureuse à la gorge et à un tel point qu'il est difficile à avaler. Dans le même temps, les patients ne peuvent souvent pas boire et développent une déshydratation. Cependant, l'intensité de la douleur ne signifie pas le besoin d'antibiotiques. Si le mal de gorge est causé par un virus, le traitement doit être antiviral.

Symptômes:

  • détérioration de l'état général;
  • les maux de gorge se développent progressivement;
  • douleur dans tout le corps et la tête;
  • fatigue, fatigue.

Autres symptômes: une légère fièvre (ou l'absence de fièvre), souvent un nez qui coule (écoulement nasal muqueux et abondant), d'autres membres de la famille tombent également malades.

Que faire:

  • Consulter un médecin et prendre les médicaments antiviraux prescrits par lui.
  • Les mesures restantes sont les mêmes que pour les infections bactériennes.

Irritation du pharynx

La cause du mal de gorge est souvent une réaction allergique ou une exposition à la fumée de tabac, à un air pollué ou trop sec.

Symptômes:

  • douleur et mal de gorge;
  • l'état général ne change pas, la température ne monte pas.

Autres symptômes: si vous avez des allergies, le mal de gorge est accompagné de démangeaisons, de larmoiement, de larmoiement et d’écoulement nasal. Habituellement, le patient note que la douleur dans la gorge a été précédée par une exposition à un allergène ou à un irritant. Parfois, il y a une toux sèche.

Que faire:

  • Éliminer l'irritant ou l'allergène.
  • Rincer avec un brouillard salin ou rincer la gorge avec une solution saline (1 c. À thé de sel de mer par 220 ml d’eau tiède).
  • Humidifiez l'air dans la pièce (jusqu'à 60% d'humidité).

Laryngite

Vous toussez, aboyez-vous comme un chien de jardin? Quand tu veux dire quelque chose, tu as seulement une respiration sifflante? C'est une laryngite - une inflammation du larynx, transmettant les cordes vocales. La maladie peut survenir pour diverses raisons. Parmi celles-ci, les infections virales ou les efforts excessifs les plus fréquents, par exemple un cri fort lors d'un événement sportif ou une conversation bruyante dans un lieu bruyant.

Chez les enfants, la laryngite est particulièrement dangereuse. Ils ont un larynx étroit et long. En raison de la forte réactivité des voies respiratoires et des réactions allergiques fréquentes, il peut se produire une crise d'asphyxie aiguë (anciennement appelée "croup"). Par conséquent, ne vous engagez pas dans l'auto-traitement de la laryngite chez les enfants, contactez immédiatement votre pédiatre!

Symptômes:

  • enrouement;
  • infection virale - détérioration de l'état général et fatigue;
  • inconfort psychologique dû à l'incapacité de parler normalement.

Que faire:

  • Laissez les cordes vocales un peu de repos. Ne parlez que si nécessaire.
  • Ne fumez pas et ne restez pas près de fumeurs.
  • Buvez plus de liquides.
  • Respirez sur la vapeur: penchez-vous sur une casserole d'eau chaude ou fermez-la dans la salle de bain, ouvrez l'eau chaude et assoyez-vous sur une chaise en respirant de l'air chaud et humide. Attention: ne pas exagérer avec la température pour l'inhalation. La vapeur doit être chaude et humide, mais pas brûlante!
  • Traiter une infection virale.

Accepter correctement les fonds des maux de gorge

Malheureusement, il n'y a pas de remède magique pour guérir votre gorge. Si le médecin vous jette un anesthésique local puissant dans la gorge, vous ne pourrez ni manger ni boire, car vous ne sentirez rien et vous pourrez vous étouffer.

Anesthésiques locaux. Le plus souvent, les médicaments pour le mal de gorge comprennent:

Ces ingrédients provoquent des engourdissements dans la gorge et réduisent la sensibilité à la douleur. Mais ils ne suppriment pas toute sensibilité, vous allez donc sentir la gorge.

Menthol. Le menthol est souvent présent dans les pastilles pour le mal de gorge, car il refroidit et adoucit la gorge, soulageant ainsi la douleur. Mais cela n'a pas d'effet curatif.

Sprays antibactériens et antiseptiques. Ils contiennent des composants qui empêchent la reproduction des agents infectieux et / ou les endommagent. Il est important de savoir qu'il est préférable d'utiliser des produits à un seul composant, car une réaction allergique est possible. L'utilisation de préparations composées augmente le risque de complications.

Comprimés pour sucer. Il y a plusieurs groupes:

  • Les enzymes qui endommagent les bactéries et les virus ("Lizobact", "Hexalysis", etc.) sont nécessairement inclus dans le traitement complexe.
  • Contenant des anti-inflammatoires non stéroïdiens (Strepfen, etc.) - médicaments auxiliaires pour le mal de gorge grave.
  • Contenant des lysats ("fragments") des agents pathogènes responsables de la pharyngite et de l’amygdalite ("Imudon") le plus souvent. Face à eux, le corps active l'immunité locale. Utilisé pour les formes moroses et chroniques de la maladie.
  • Contenant divers ingrédients végétaux. Ils améliorent la circulation sanguine et la formation de mucus, ce qui atténue légèrement les symptômes.

Il est également important de se rappeler que quand un mal de gorge est douloureux, il devient difficile à avaler et peut entraîner une déshydratation. Si vous faites de la fièvre, le risque de déshydratation augmente. Gardez cela à l'esprit et buvez plus de liquides.

Un mal de gorge - un virus, une allergie, une tumeur ou une infection... Comment déterminer la cause et aider en cas de mal de gorge: demandez à un médecin

Tout le monde sait ce qu’est un mal de gorge à l’école: sensation de sifflement dégoûtant qui empêche de déglutir, sensation de brûlure dans le nasopharynx et autres charmes qui précèdent l’avènement d’un rhume.

Pour une personne moyenne sans formation médicale spéciale, un mal de gorge est toujours associé à un rhume, une IVRA. En fait, la «racine du mal» réside peut-être dans des raisons qui ne sont pas une lésion infectieuse.

Mécanismes du mal de gorge

Comme tout autre type de douleur, la douleur dans la gorge est un malaise, une sensation obsessionnelle, localisée dans la région du pharynx, du larynx et des premières sections de la trachée. Au niveau subjectif, il est peu probable que le patient soit capable de distinguer indépendamment lequel des organes des voies respiratoires supérieures est affecté.

Le larynx, la trachée et la muqueuse pharyngée sont pourvus d'un très grand nombre de petits vaisseaux sanguins destinés à chauffer l'air inhalé et à renforcer l'immunité locale.

Évidemment, avec un apport sanguin riche, le degré d'innervation de ces structures est également très élevé, de sorte que même la plus petite cause peut causer une douleur intense dans la gorge.

Maux de gorge: causes

Le mal de gorge n'est pas une pathologie indépendante. Le symptôme indique la présence de diverses maladies, du froid banal au début du processus oncologique. Si vous avez mal à la gorge, les causes peuvent être très différentes.

Un marqueur d'étiologie très important est la présence ou l'absence d'hyperthermie (augmentation de la température corporelle). À des fins de diagnostic, c'est l'un des facteurs les plus importants.

La température corporelle a augmenté

1) Pharyngite. Un mal de gorge fait mal à avaler - une des plaintes les plus fréquentes de patients atteints de pharyngite. Cependant, la douleur n'est pas localisée dans le pharynx et le palais mou. Les patients ressentent une gêne dans la zone de la saillie du larynx (Kadyk). Les symptômes de la pharyngite comprennent un certain nombre de manifestations typiques:

- Augmentation de la température corporelle (hyperthermie) à marques subfébriles: 37,2-38,0 degrés Celsius.

- sensation de sécheresse dans la gorge, dans la région du palais mou. Brûlure au nasopharynx, mal de gorge.

- Manifestations d'intoxication: maux de tête, faiblesse, léthargie et fatigue, articulations et globes oculaires douloureux, etc.

- douleurs de cambrure dans la région du cou (sur les côtés), sous la langue (ceci peut être une augmentation des ganglions lymphatiques à proximité).

- Dans les cas avancés - écoulement purulent dans les expectorations, tuméfaction importante du palais et, par conséquent, difficulté à respirer.

Dans environ 40% des cas, si un mal de gorge est grave, il s'agit d'une pharyngite. La pharyngite est dans la plupart des cas (plus de 95%) une maladie infectieuse. Cependant, le terme "infectieux" est très large.

Ainsi, il existe les types suivants de pharyngite infectieuse:

- pharyngite virale: rhinovirus, causée par des coronovirus, etc.

- Causées par des bactéries: streptocoques, staphylocoques, etc.

- Pharyngite d'étiologie fongique: causée par le Candida.

En outre, dans certains cas, la pharyngite peut avoir un caractère non infectieux:

- allergique. La cause de la pharyngite peut être une allergie. Dans ce cas, la durée de la maladie est généralement plus courte.

- pharyngite à faisceau. Développe chez les patients atteints de cancer et subissant une radiothérapie. La raison est l'exposition aux rayonnements (rayonnements ionisants).

Comme ils le disent, bien sûr, la pharyngite «à l'improviste» ne se développe pas, même si une personne a été en contact avec un staphylocoque, un streptocoque ou d'autres agents infectieux. Chaque jour, chacun de nous entre en contact avec des milliards d'agents infectieux divers, y compris des agents effrayants comme la baguette magique de Koch. Mais après une telle rencontre, la tuberculose se développe en millièmes. La même chose s'applique à la pharyngite.

Pourquoi

Le fait est que l’infection nécessite une combinaison de facteurs.

Tout d'abord, le contact avec l'agent pathogène.

Deuxièmement - l'affaiblissement de l'immunité dans le contexte d'un régime alimentaire rigide, l'hypothermie, l'exacerbation de maladies chroniques, la prise de médicaments spécifiques qui suppriment les fonctions de l'immunité.

Il est important de noter que beaucoup, y compris les symptômes de la pharyngite, dépendent des caractéristiques de l'organisme d'un patient particulier. Il arrive souvent qu'un mal de gorge fasse mal à avaler mais on n'observe pas d'hyperthermie. Cela peut indiquer une faiblesse du système immunitaire et peut indiquer la nature non infectieuse de la pharyngite.

2) Amygdalite. L'amygdalite est une inflammation des amygdales. La maladie a presque toujours une étiologie infectieuse et peut toucher à la fois les deux amygdales.

Dans des conditions normales, les amygdales sont un organe spécial du système immunitaire qui retarde les agents infectieux. Avec des effets répétés, prolongés ou uniques, mais extrêmement intenses sur les amygdales, une inflammation se développe.

L'amygdalite aiguë porte également le nom d'angine de poitrine. Le symptôme principal est un mal de gorge. Pas toujours la source de la maladie - facteurs externes. La source peut être des foyers infectieux et inflammatoires chroniques dans le corps: pour les sinus, les caries, etc.

Les agents pathogènes les plus fréquents des angines aiguës sont les staphylocoques (staphylocoques dorés).

Les formes compliquées d'amygdalite (maux de gorge) peuvent être accompagnées d'éruptions cutanées purulentes (abcès) et d'un œdème grave.

L'amygdalite devient chronique avec un traitement inadéquat ou en son absence.

3) pharyngomycose. C'est une infection fongique. En général, l'image de la pharyngomycose est semblable à celle de la pharyngite. L'intensité des symptômes est quelque peu différente.

- Dans la pharyngite infectieuse, la douleur est plus intense. En termes simples, la gorge est très douloureuse. La pharyngomycose est caractérisée par des douleurs modérées, la principale plainte est une sensation inconfortable dans la région du pharynx: sensation de brûlure, "sifflement", etc.

- Lorsque la pharyngomycose développe une intoxication aiguë.

- Les lésions fongiques sont caractérisées par une plaque (blanche ou jaune).

- Avec la pharyngomycose, la douleur irradie. Maux de gorge et d'oreille.

4) Autres maladies infectieuses. Un mal de gorge, par exemple, peut être le premier symptôme du tétanos. Mais comme cette maladie est aujourd’hui plutôt exotique, il est nécessaire de suspecter le tétanos dans un nombre très limité de cas.

La température corporelle est normale

1) Pharyngite de nature non infectieuse. Une pharyngite non infectieuse peut se développer en raison de causes nutritionnelles, de toxicité, de radiations, de lésions allergiques.

En général, les symptômes de la pharyngite non infectieuse sont similaires aux manifestations d’une forme infectieuse. La principale différence est l'absence d'hyperthermie.

Même la pharyngite non infectieuse se caractérise par une inflammation, de sorte que la douleur peut avoir un caractère irradiant. Habituellement, mal à la gorge et aux oreilles.

2) Causes chimiques, thermiques et mécaniques. S'il n'y a pas de température dans la gorge et avant l'apparition de l'inconfort, la personne s'est blessée à la gorge (il a mangé une nourriture dure et rugueuse, a bu une composition chimique agressive, par exemple, de l'eau gazéifiée, etc.), il est logique de rechercher des raisons tenant aux facteurs nutritionnels.

3) les tumeurs. Si le mal de gorge n'a souvent pas de température, il existe un risque de développer des tumeurs. Les néoplasmes bénins, en règle générale, ne contribuent pas au développement d'une douleur intense. Les tumeurs bénignes de l'adénome atteignant de grandes tailles sont capables de produire une gêne lors de la déglutition. Cependant, la douleur la plus caractéristique dans les tumeurs malignes.

Tumeurs malignes de la gorge:

- épithéliomes - tumeurs qui se développent au cours de la dégénérescence du tissu épithélial du pharynx. Il commence par la croissance de la lésion sous la forme d'un tubercule en 1-3 cm. Le tubercule s'ulcère, après quoi des changements se produisent dans les ganglions lymphatiques voisins (lymphadénite). Au fur et à mesure que le processus avance, les douleurs augmentent, irradiant souvent vers les oreilles et la tête (mal de gorge et de tête).

- Souvent, la douleur peut provoquer un cancer de la thyroïde (papillaire, folliculaire). Dans les tumeurs malignes de la glande thyroïde, il se produit un "faux" mal de gorge.

Mal de gorge sur le fond des maladies neurologiques et des pathologies du système musculo-squelettique

1) ostéochondrose. L'ostéochondrose du cou provoque des modifications pathologiques des vertèbres et des disques intervertébraux. Ces changements provoquent une compression des racines nerveuses et le développement de syndromes spécifiques. Donc, avec l'ostéochondrose cervicale, il y a souvent une sensation de corps étranger dans la gorge, le syndrome de la douleur. De plus, les symptômes caractéristiques de l'ostéochondrose sont souvent combinés aux symptômes neurologiques susmentionnés. En conséquence, le patient sent qu'il a mal à la gorge et à la tête. Un faux tableau clinique apparaît, ce qui peut conduire à la désignation du mauvais traitement.

2) Troubles du système nerveux, troubles névrotiques. Les états dépressifs, les attaques de panique provoquent un spasme des muscles du larynx. Les spasmes musculaires provoquent un syndrome de douleur assez intense et une sensation de corps étranger (coma) dans la gorge.

Maladies sexuellement transmissibles

Les personnes qui préfèrent des types exotiques de relations étroites risquent de contracter des MST. Les plus courantes sont la syphilis et la gonorrhée.

1) la gonorrhée. Le tableau clinique est identique à celui d’une amygdalite purulente aiguë (mal de gorge). La différence dans l'agent pathogène. Il est à noter que les nouveau-nés peuvent contracter cette forme de gonorrhée si la mère est infectée.

2) la syphilis. Le tableau clinique est caractéristique de la syphilis dans son ensemble. Le chancre solide se forme, puis de nombreuses ulcérations, etc.

Changements laryngés

Les pathologies du larynx peuvent être accompagnées de fièvre et de douleurs à la gorge.

Maux de gorge: diagnostic

Les mesures de diagnostic incluent à la fois des méthodes instrumentales et des méthodes de laboratoire, grâce à quoi il n’est pas difficile d’identifier la cause exacte des maux de gorge pour un spécialiste compétent. En règle générale, deux spécialistes traitent le traitement des maux de gorge: un ORL (oto-rhino-laryngologiste) et, dans une moindre mesure, un médecin généraliste.

Le diagnostic comprend:

Prise d'histoire

C'est un interrogatoire oral du patient sur un rendez-vous à temps plein. Le médecin entend les plaintes du patient, vérifie les circonstances qui ont précédé l'apparition d'un mal de gorge, l'intensité des manifestations et d'autres facteurs. Lors de la collecte des antécédents, le médecin établit un tableau clinique approximatif et prépare une stratégie de diagnostic.

Inspection primaire. Les tâches de l’examen primaire incluent la détermination de l’état de la muqueuse pharyngée. Dans 99% des cas, le médecin révèle des signes typiques d'amygdalite ou de pharyngite (d'origines diverses).

Une image typique de pharyngite comprend:

• œdème de l'anneau pharyngé.

• Rougeur de la paroi pharyngée postérieure.

• Structure granulaire, inflammation inégale.

• Mucus ou écoulement purulent sur la paroi arrière.

• Des follicules hypertrophiés se forment à la surface de la paroi du pharynx.

Cette image est également typique d'un certain nombre d'autres maladies: amygdalite purulente (catarrhale), diphtérie.

Contrairement à l'angine de poitrine catarrhale, les follicules sont peu nombreux et ne forment pas de foyers stables. Amygdalite purulente caractérisée par de nombreuses éruptions blanchâtres ou jaunes en forme de boutons.

Le même signe de pharyngite diffère de l'infection fongique du pharynx (pharyngomycose).

Avec la diphtérie, ce n'est pas si simple. Une simple évaluation visuelle du pharynx ne suffit pas. Afin de réaliser un diagnostic différencié compétent et de distinguer la pharyngite de la diphtérie et de la pharyngomycose, il est nécessaire de prélever un frottis sur le pharynx et le nez pour la plantation afin de détecter les bâtons de Lefler (BL).

Le spécialiste assistant lors de l'inspection doit être pris en compte. Si les manifestations sont observées pendant une longue période: plusieurs jours (par exemple, un mal de gorge pendant une semaine), l'image peut être «floue» en raison de la réponse immunitaire. En outre, on ne peut exclure que la patiente ait pris certains médicaments, se soit lavée la gorge avec des herbes et ait eu recours à d'autres "conseils de grand-mère".

D'où le conseil aux patients. Pour faciliter le travail d'un spécialiste, ne prenez aucune mesure thérapeutique pour consulter le médecin traitant.

Méthodes de diagnostic instrumentales. La laryngoscopie est la principale méthode de diagnostic de la douleur d'origine indéterminée. Si, lors de l'examen initial, aucun changement grave du pharynx n'est détecté, le médecin ORL est obligé d'exclure les pathologies laryngées. En outre, ils peuvent être les plus divers: de la laryngite relativement inoffensive aux néoplasmes malins.

Pour exclure les maladies du larynx, une méthode d'examen endoscopique est utilisée - la laryngoscopie. La laryngoscopie vous permet d'évaluer l'état du larynx à l'aide d'une sonde et d'une caméra vidéo miniature.

S'il est déterminé que la douleur n'est pas liée à des modifications des organes des voies respiratoires supérieures, contactez un autre spécialiste: un neurologue et un orthopédiste.

La prochaine étape dans le diagnostic et le diagnostic correct est une radiographie du rachis cervical et thoracique et un diagnostic par IRM.

Méthodes de diagnostic de laboratoire. La principale méthode de laboratoire est un test sanguin général, ainsi que des frottis du nez et de la gorge.

La numération globulaire complète, dans la plupart des cas, indique un processus inflammatoire: augmentation de la RSE, leucocytose, etc. Si la pharyngite est de nature allergique, l’éosinophilie sera informative.

Des écouvillons dans la gorge et dans la gorge aideront à établir la composition de la microflore et à identifier les agents pathogènes qui pourraient être les agents responsables de la maladie et causer une gêne dans la gorge.

Maux de gorge: traitement

Traitement symptomatique du mal de gorge. La réponse à la question de savoir quoi faire si un mal de gorge est ambigu. En soi, un mal de gorge n'est pas une maladie et vous devez vous battre avec la source d'origine.

Il arrive souvent que la gorge commence à devenir «triste», mais la personne n'y prête pas attention, se fiant à «peut-être». Mais ici, la semaine fait mal à la gorge, et alors seulement la patiente court chez le médecin traitant. Cela ne devrait en aucun cas être autorisé.

Dès que vous ressentez un inconfort dans la gorge et le nez, essayez d’éliminer vous-même cet inconfort. Si la méthode ne fonctionne pas dans les 1-2 jours, si les symptômes d'intoxication augmentent et si l'état général empire, vous devez immédiatement consulter un spécialiste.

Méthode 1. Rincer.

En répondant à la question si vous avez mal à la gorge plutôt que de traiter à la maison, vous pouvez conseiller le rinçage. Le moyen le plus simple de recourir à ce qui suit:

Dans un verre d'eau tiède, diluez 3-5 cuillères à thé de sel pour former une solution concentrée et saturée. Rincer 3-4 fois par jour.

Si le patient n'est absolument pas allergique à l'iode, aux herbes, vous pouvez essayer les recettes suivantes:

Diluer 10-15 ml de peroxyde d'hydrogène, une demi-cuillère à café de solution d'iode dans un verre d'eau tiède. Rincer 3-4 fois par jour.

Préparez une forte solution de camomille ou de sauge. Rincer 3-4 fois par jour.

Méthode 2. Lubrification.

En l'absence d'allergie garantie à l'iode, vous pouvez recourir à l'autolubrification du pharynx et des amygdales avec une solution d'argent ou d'iodinol. La solution de Miramistin est relativement sûre pour l’auto-traitement.

Pharyngite allergique, vous pouvez essayer de faciliter la prise d'antihistaminiques.

Dans tous les autres cas, vous devriez consulter un médecin et commencer un traitement spécifique. Ceci est une réponse claire à la question de savoir quoi faire si un mal de gorge.

Pour le traitement de la pharyngite, de l’angine, de l’angor catarrhal, un traitement médical complexe est utilisé, notamment des médicaments anti-inflammatoires, antibactériens et immunomodulateurs. Si l'agent causal spécifique de la maladie est identifié au cours des mesures de diagnostic, des solutions de bactériophages sont prescrites.

En cas de dommages thermiques, mécaniques et chimiques, l’essence de la thérapie consiste à désinfecter la zone endommagée (afin que les blessures traumatiques ne deviennent pas la porte de l’infection) et à ramollir la zone lésée. Le traitement implique l’utilisation de sprays, aérosols et rinçages spéciaux.

Les lésions du pharynx d'origine allergique sont éliminées par un traitement spécifique, notamment les antipruritiques, les antihistaminiques et d'autres médicaments.

Dans certains cas, recourir à un traitement chirurgical. Ainsi, dans les amygdalites chroniques avec des exacerbations fréquentes, on a eu recours à l'ablation des amygdales. En cas d’angor grave, l’ablation des amygdales est également indiquée. Un traitement chirurgical est indiqué si des tumeurs malignes ou des tumeurs bénignes envahissantes qui menacent la vie du patient sont détectées.

Heureusement, dans la plupart des cas, il est possible de se débrouiller avec "peu de sang", au sens littéral du terme. L'essentiel est de consulter un médecin à temps et de commencer le traitement.

Pour répondre à la question, si vous avez mal à la gorge que de le traiter à la maison, vous pouvez certainement: en l’absence de contre-indications aux médicaments à base de plantes et à l’iode, vous pouvez essayer d’éliminer le symptôme désagréable avec votre propre rinçage et lubrification. Dans tous les autres cas, ne vous soignez pas.

Maux de gorge: prévention

Les directives de prévention sont standard:

- ne pas autoriser l'hypothermie, les vêtements plus chauds et lutter contre les courants d'air dans la maison;

- Renforcez le système immunitaire, pour cela ajustez votre alimentation. En hiver, prenez des complexes de vitamines;

- prenez des médicaments qui ont un effet dépressif sur le système immunitaire avec précaution, sous la surveillance d'un médecin;

- minimiser le contact avec les patients infectieux;

- observer l'hygiène buccale;

- mastiquez soigneusement les aliments, ne buvez pas de grandes quantités de boissons gazeuses, ne consommez pas d'aliments trop chauds.

- assister régulièrement aux examens préventifs chez le médecin ORL. Au moindre soupçon d'oncologie, consultez le spécialiste du profil.

Ainsi, un symptôme de maux de gorge est extrêmement variable, indiquant une multitude de maladies et de pathologies.

Une personne en parfaite santé n'aura jamais mal à la gorge. Cela doit être pris en compte et aux premières manifestations, il est envoyé d'urgence à l'hôpital pour un examen.

Un spécialiste compétent posera le bon diagnostic et prescrira un traitement efficace. Seulement dans ce cas, le mal de gorge va se retirer.

Avez-vous mal à la gorge

Maux de gorge, ça fait mal d'avaler, tout le temps que je veux tousser - ces symptômes sont familiers à presque toutes les personnes, c'est généralement ainsi que commencent les maladies froides et inflammatoires de l'oropharynx. Un mal de gorge peut survenir pour diverses raisons et causer beaucoup de problèmes et d'inconfort à une personne. Il est extrêmement important de ne pas commencer cette maladie et de trouver la cause de gêne pendant la déglutition, car la progression des maladies du pharynx entraîne souvent un processus chronique et des exacerbations fréquentes.

Maux de gorge: causes

Le plus souvent, la douleur dans la gorge, aggravée par la déglutition, est provoquée par une infection virale ou bactérienne. L'agent pathogène pénètre dans les membranes muqueuses de l'oropharynx par des gouttelettes aéroportées ou par des voies domestiques, s'y installe et commence à gagner sa vie de façon active. L'apparition de chatouillement, douleur, changement de voix et toux indique l'accumulation de toxines produites par la flore pathogène pendant la croissance et la reproduction. Les symptômes désagréables lors de la déglutition sont les plus courants dans ces maladies:

  • amygdalite;
  • adénoïdite;
  • pharyngite;
  • angine - lacunaire, folliculaire, herpétique;
  • abcès pharyngé;
  • la diphtérie;
  • la scarlatine;
  • Laryngite - en cas d'inflammation des tissus laryngés, en plus d'une douleur dans la gorge du patient, il y aura une perturbation de la voix et une toux sèche avec des aboiements.

Symptômes de maux de gorge

Comme le mal de gorge est l’un des symptômes du rhume ou de l’infection, au fur et à mesure que progresse le processus pathologique, d’autres signes cliniques s’ajoutent:

  • toux sèche;
  • courbatures, douleurs musculaires, faiblesse;
  • fièvre
  • Nausées, vomissements, diarrhée - occurrences fréquentes d'angine compliquée ou d'abcès pharyngé, indiquant une intoxication générale du corps.

Les maux de gorge ne sont pas nécessairement accompagnés de fièvre. Par exemple, lors d'une amygdalite ou d'une pharyngite chroniques au cours d'une exacerbation, la température peut rester dans la plage normale.

Diagnostics

Pour que le traitement de l'inconfort et de la douleur lors de la déglutition soit efficace, il est important de déterminer avec précision la cause de leur apparition. Si vous avez mal à la gorge, contactez votre médecin traitant ou votre oto-rhino-laryngologiste.

Attention! Il est préférable de consulter un médecin avant de commencer tout traitement, car avec les médicaments, vous pouvez supprimer l'activité de l'agent pathogène, ce qui conduira à la formulation d'un diagnostic erroné et compliquera l'évolution de la maladie.

Le patient doit inspecter le pharynx - normalement, il doit être de couleur rose pâle, les ganglions lymphatiques du cou ne sont pas élargis et ne présentent aucune douleur à la palpation. Pour déterminer l'agent causal du processus infectieux, un frottis est prélevé sur le pharynx et le pharynx et il est semé sur un milieu nutritif. Ainsi, les staphylocoques, les streptocoques et le bacille de la diphtérie sont détectés. Bakposev permet non seulement de déterminer avec une grande précision l'agent causal de l'infection, mais également de sélectionner un traitement efficace.

Traitement des maux de gorge

Selon la cause de la douleur dans la gorge, des médicaments antiviraux ou antibactériens sont prescrits au patient.

La pharyngite, l'amygdalite, le mal de gorge herpétique, l'adénoïdite et la laryngite sont dans la plupart des cas causés par une infection virale. Le traitement repose donc sur des médicaments antiviraux:

Des maladies telles que les maux de gorge et les abcès pharyngiens ont une origine bactérienne. Les antibiotiques sont donc la base du traitement. Quel type de médicament pour nommer un patient souffrant de maux de gorge décide le médecin traitant, sur la base des résultats de bakposeva et des tests. En règle générale, les antibiotiques à large spectre de l’aminopénicilline, de la céphalosporine ou des macrolides sont utilisés. Rappelez-vous que l’automédication avec des antibiotiques est inacceptable et pas toujours nécessaire - avec la douleur dans la gorge d’origine virale, la prise non autorisée d’un agent antibactérien ne peut que nuire et contribuer à la progression du processus pathologique.

Pastilles

Les pilules absorbables pour la gorge aident à soulager rapidement l’inconfort de la déglutition, réduisent l’enflure et l’hyperémie des tissus, réduisent la concentration de bactéries au centre de l’inflammation. La composition de nombreux médicaments comprend des substances antiseptiques et anesthésiques, en raison desquelles il existe un effet thérapeutique. Les médicaments couramment utilisés pour le traitement symptomatique et adjuvant du mal de gorge sont les suivants:

  • Lizobact;
  • Grammeadin;
  • Strepsils;
  • Septolète;
  • Neoangin;
  • Septefril;
  • Streptocide.

Pour obtenir un effet maximal, le comprimé doit être conservé dans la bouche jusqu’à dissolution complète. Ne mangez pas et ne buvez pas pendant 1 heure. Un jour pour un adulte peut dissoudre jusqu'à 6 comprimés, il est conseillé de le faire à intervalles réguliers.

Aérosols et sprays pour la gorge

Les aérosols et les sprays dans la gorge s’adaptent parfaitement au processus inflammatoire simple, réduisent le gonflement des tissus, réduisent la concentration de bactéries et de virus dans le foyer pathologique. Cette forme de médicament agit également pour le traitement de la laryngite et de la trachéite dans le cadre d’une thérapie complexe. Les médicaments efficaces pour le traitement des maux de gorge sous forme d’aérosols sont les suivants:

  • Inhalipt - Streptocid et des émollients sont inclus dans la composition, qui réduisent la transpiration dans la gorge et suppriment les attaques de toux sèche;
  • Givalex - un médicament qui comprend un antiseptique puissant efficace contre la microflore à Gram positif et négatif;
  • Hexorale;
  • Oracept;
  • Tantum Verde;
  • Octenisept;
  • Kameton;
  • Proposition;
  • Spray Lugol

Certains médicaments sous forme de spray contiennent des composants antibactériens qui aident à éliminer rapidement et efficacement la douleur dans la gorge en supprimant l’activité de la flore bactérienne - le reste est complété par le système immunitaire, luttant contre les infections. Au début du développement du processus pathologique dans le pharynx, ces médicaments peuvent être utilisés en tant que médicaments indépendants.

Séparément, il faut dire à propos de l'antibiotique pour la gorge sous la forme d'un aérosol - Bioparox. Il s’agit d’une combinaison de médicaments à usage topique à base d’antibiotiques, d’anesthésiques et d’émollients. Un avantage considérable de l'utilisation de Bioparox est que le médicament agit uniquement au niveau local, sans pénétrer dans la circulation systémique, et peut donc être utilisé par les femmes enceintes et les mères allaitantes (en consultation avec le médecin).

Mal de gorge et mal à avaler: traitement à domicile

En plus des médicaments, des comprimés et des vaporisateurs ci-dessus, il existe un certain nombre de procédures auxiliaires qui aident à réduire les maux de gorge.

Bain de bouche

Avec l'apparition de chatouillements désagréables et de douleurs lors de la déglutition, vous pouvez arrêter le développement du processus inflammatoire dans la gorge en rinçant. Vous pouvez nettoyer vos préparations pharmaceutiques ou préparer une solution de rinçage à la maison.

Solutions pharmaceutiques pour le rinçage

Les préparations pharmaceutiques efficaces sous forme de solutions de gargarisme sont:

  • La furaciline;
  • Chlorhexidine;
  • Le miramistin;
  • Rotokan;
  • Chlorophyllipt;
  • Geksoral sous la forme d'une solution.

Il est recommandé de se gargariser 6 à 8 fois par jour pendant quelques minutes. Après l'intervention, il n'est pas souhaitable de manger et de boire pendant une heure afin de ne pas neutraliser l'effet du médicament.

Gargarisme maison

Aux premiers signes d'inflammation pharyngée, il n'est pas nécessaire d'aller à la pharmacie pour acheter les médicaments annoncés - dans chaque maison, il existe des ingrédients pour préparer une solution efficace pour le gargarisme. La base de cette solution est de l’eau bouillante réfrigérée et du bicarbonate de soude (une cuillerée à thé avec une lame de bicarbonate de soude est ajoutée à un verre d’eau).

La solution de soude pour le rinçage élimine les résidus de bactéries pathogènes, soulage le gonflement des tissus et assèche les muqueuses. Si vous ajoutez un quart de cuillerée à thé de sel ou de sel marin à une solution de soude prête à l'emploi, les muqueuses seront au contraire humidifiées pendant la procédure de rinçage, ce qui contribuera à une meilleure toux des expectorations visqueuses du larynx et des voies respiratoires.

Lorsque 1 à 2 gouttes d'iode sont ajoutées à une solution sodée saline, l'efficacité du «médicament» et de l'effet antibactérien augmente. Une telle solution peut être utilisée même dans le traitement de l'amygdalite purulente ou de la pharyngite bactérienne avancée.

Les décoctions à base de plantes pour le rinçage ont des propriétés anti-inflammatoires naturelles et peuvent efficacement faire face aux premiers signes d'un processus pathologique. Les plantes suivantes sont couramment utilisées pour traiter un patient souffrant de mal de gorge:

  • La camomille - un antiseptique naturel avec un effet anti-inflammatoire prononcé, élimine bien les bouchons purulents des lacunes des amygdales, aide à éliminer le gonflement des tissus;
  • sauge - soulage l'hyperhémie et l'enflure des tissus de la gorge, détruit les virus et réduit la concentration de bactéries pathogènes dans le foyer de l'inflammation;
  • écorce de chêne - possède des propriétés astringentes, sèches et régénérantes, favorise la cicatrisation des fissures microscopiques et élimine le gonflement des tissus.

Les décoctions à base de plantes pour se gargariser doivent être utilisées légèrement tièdes, vous devez préparer un nouveau lot chaque jour.

Miel pour maux de gorge

Le miel et les autres produits de l'abeille contiennent un très grand nombre d'oligo-éléments, d'acides aminés, de substances biologiquement actives et de vitamines. Le miel a une action naturelle immunomodulatrice, anti-inflammatoire et antimicrobienne. Avec l'apparition de douleur et de chatouillement dans la gorge, il est recommandé de dissoudre lentement une cuillère à café de miel dans la bouche (de préférence de l'herbe de mai, puisque c'est lui qui est le favori dans le contenu des substances utiles). Il est permis d'intensifier les chatouilles en avalant et l'envie de tousser en dissolvant le miel. Après quelques jours d'un "traitement" aussi délicieux, beaucoup de gens oublient le mal de gorge.

Mode de consommation

La réduction de la douleur lors de la déglutition et des autres signes du rhume peut aider à boire abondamment par alcalin. En cas de démangeaisons dans la gorge, réchauffez le lait avec du miel, du thé au tilleul, de la framboise et du thé d'églantier.

Il est préférable de refuser le thé au citron pendant la phase aiguë du mal de gorge, car l'acide citrique irrite davantage les membranes muqueuses enflammées, augmentant ainsi la douleur et l'inconfort.