Test sanguin pour TSH

La TSH (hormone stimulant la thyroïde) est une hormone humaine qui régule le fonctionnement de la glande thyroïde. Il est produit par la glande pituitaire (endocrine située dans le cerveau), stimule la production de thyroïde thyroïde (T3) et de thyroxine (T4) par la glande thyroïde (TG). T3 et T4 sont responsables du fonctionnement du système cardiovasculaire, du tractus gastro-intestinal et du système sexuel. Entre autres choses, ils régulent le métabolisme des graisses, des protéines et des glucides, ainsi que le flux des processus mentaux.

Un test sanguin de TSH est nécessaire pour le diagnostic de la maladie thyroïdienne. Cette étude est généralement prescrite en même temps que l’analyse des hormones thyroïdiennes.

Norme TSH dans le test sanguin

Les normes de la thyréostimuline dans le sang chez l'adulte et l'enfant:

  • bébés jusqu'à deux semaines - de 0,7 à 11 mU / l;
  • bébés de deux à dix semaines - de 0,6 à 10 mU / l;
  • enfants de dix semaines à deux ans - de 0,5 à 7 mU / l;
  • bébés de deux à cinq ans - de 0,4 à 6 mU / l;
  • enfants de cinq à quatorze ans - de 0,4 à 5 mU / l;
  • enfants de plus de 14 ans et adultes de 0,3 à 4 mU / l.

Pendant la grossesse, le taux de TSH dans le sang diminue au premier trimestre, mais à partir du deuxième trimestre, la concentration de l'hormone stimulant la thyroïde dans le sang augmente progressivement pour atteindre le taux habituel. Pour les femmes enceintes, le taux de TSH varie de 0,2 à 3,5 mU / l.

Indications pour l'analyse

Le niveau de TSH dans le sang peut être jugé sur les nombreuses maladies de la glande thyroïde. Les principales indications de test sur TSH sont les suivantes:

  • goitre;
  • hypothyroïdie latente présumée;
  • hypothyroïdie (avec cette maladie nécessite une surveillance régulière du contenu de TSH dans le sang);
  • goitre toxique diffus (nécessite une surveillance systématique du niveau de TSH);
  • infertilité;
  • l'aménorrhée;
  • altération de la fonction musculaire;
  • hypothermie (diminution de la température corporelle) d'origine inconnue;
  • augmentation de la concentration de prolactine dans le corps;
  • la dépression;
  • alopécie (perte de cheveux diffuse);
  • arythmies cardiaques;
  • dysfonctionnement de la glande thyroïde chez les nourrissons;
  • retard de développement sexuel et mental chez les enfants;
  • diminution de la libido et de l'impuissance.

Comment tester TSH

Un jour avant de donner du sang, le patient doit cesser de boire de l'alcool, de fumer, de faire un effort physique intense, et également d'éliminer le stress émotionnel. Deux à trois heures avant l'étude, il n'est pas recommandé de manger. L'utilisation d'eau non gazeuse est autorisée. Deux jours avant l'analyse, les hormones thyroïdiennes et stéroïdiennes doivent être interrompues.

Décryptage

Une augmentation de la concentration de TSH dans le sang est observée dans les cas suivants:

  • Thyroïdite de Hashimoto;
  • syndrome de résistance aux hormones thyroïdiennes;
  • processus tumoraux;
  • cholécystectomie;
  • intoxication au plomb;
  • adénome hypophysaire;
  • insuffisance surrénale;
  • hémodialyse;
  • prise de certains médicaments (bêta-bloquants, antipsychotiques, iodures, prednisolone, etc.);
  • thyroïdite subaiguë;
  • hypothyroïdie primaire et secondaire;
  • syndrome de production non régulée d'hormone stimulant la thyroïde;
  • toxicose tardive grave chez la femme enceinte;
  • pathologie somatique et mentale grave.

Une diminution de la concentration de TSH dans le sang est observée lorsque:

  • régimes et jeûne;
  • stress psychologique;
  • goitre toxique;
  • Maladie du plombier;
  • la cachexie (épuisement sévère du corps);
  • Syndrome de Sheehan;
  • concentration excessive d'hormones thyroïdiennes due à l'automédication avec des médicaments hormonaux;
  • traumatisme à la glande pituitaire;
  • tumeur bénigne de la glande thyroïde;
  • hyperthyroïdie enceinte;
  • diminution de la fonction hypophysaire.

Analyse de la TSH pendant la grossesse

Pendant la grossesse, vous devez surveiller attentivement le fonctionnement de son système endocrinien et de ses niveaux hormonaux. Il est particulièrement important de faire attention aux hormones dans les premières semaines de la grossesse, car Pendant cette période, la glande thyroïde de l’enfant ne peut pas fonctionner de manière autonome. À ce stade, le bébé dépend à 100% des hormones de sa mère. C'est pourquoi, en cas de moindre soupçon de perturbation du fonctionnement du système endocrinien, le médecin prescrit immédiatement une analyse de la TSH.

La quantité d'hormone stimulant la thyroïde dans le sang peut changer pendant toute la période de la grossesse. La concentration de cette hormone dans chaque trimestre est différente. Chez les femmes enceintes, la teneur en thyrotropine dans le sang est généralement légèrement réduite. En cas de grossesse multiple, le taux de TSH diminue de manière significative. La réduction de la quantité de TSH dans le sang est souvent accompagnée de vomissements.

Une déviation significative du contenu de la thyréotropine dans le sang par rapport à la norme nécessite des recherches supplémentaires (biopsie de la glande thyroïde par aspiration à l'aiguille fine, etc.). Si, dans les premières semaines de grossesse, une analyse sanguine de la TSH révèle une augmentation significative de l'hormone, l'endocrinologue prescrit de la L-thyroxine à la future mère.

Comment passer un test sanguin pour la TSH

Le test sanguin TSH vous permet de déterminer la pathologie à traiter dans le futur. Après tout, sa carence, ou inversement, une surabondance de couronne permet de parler d’une variété de maladies. La norme de la thyréostimuline, ou TSH, permet à la thyroïde de fonctionner correctement. Sous l'influence de cette substance, elle produit de la thyroxine, généralement appelée simplement T4 et triiodothyronine, d'une manière différente T3. Ces micro-éléments sont liés au niveau de l'hormone stimulant la thyroïde et, s'ils manquent, ils affectent la glande pituitaire, l'obligeant à augmenter la production de l'hormone nécessaire au fonctionnement de la thyroïde.

L’effet des niveaux de TSH sur le corps d’une femme

Un test sanguin de TSH, le plus souvent attribué aux femmes, puisqu'il s'agit de cette substance par ses effets sur la glande thyroïde, contrôle en fin de compte presque tous les processus de l'appareil reproducteur féminin. En outre, un test sanguin de TSH vous permet de surveiller le niveau d'hormones sexuelles, ce qui aide à réguler le cycle menstruel mensuel.

Une déficience chronique en micro-éléments, provoquée par une maladie ou un néoplasme de l'hypophyse et de l'hypothalamus, conduit à un faible niveau de T3 et de T4, ce qui réduit la globuline de liaison de la TESG-testostérone-œstrogène. En conséquence, la testostérone, une hormone masculine, augmente dans le corps de la femme. Cette situation a pour conséquence que la femme allonge l'intervalle entre les menstruations, suivi d'un retard de croissance et de maturation de l'œuf. Elle diminue également la quantité de sang sécrétée et peut même ne pas être motivée pour libérer le sang de l'utérus.

Faire un don de sang pour les hormones thyroïdiennes, dans une telle situation, il est simplement nécessaire. Puisque cela peut conduire à la cessation de la menstruation en principe, et en conséquence - à la stérilité. Un taux élevé de TSH peut également ne mener à rien de bon, surtout s'il s'agit d'un phénomène chronique.

Tout d'abord, l'augmentation du taux d'hormone stimulant la thyroïde affecte l'intervalle entre les mois - elle raccourcit et rend le cycle irrégulier. Le cycle peut en principe disparaître, une telle maladie s'appelle l'aménorrhée. Il y a une petite sélection de sang, avec douleur intense et faiblesse. Tout cela conduit nécessairement au fait qu'une femme ne peut pas tomber enceinte. Ainsi, l'analyse de la thyréostimuline est nécessaire non seulement pour les pathologies, mais aussi pour la planification familiale.

Une fille ne grandit et ne se développe que si elle a un niveau normal de TSH. Dans les situations où le taux de microélément est abaissé, la maturation de l’enfant ralentit. Tous les mois ne viennent pas dans 13-14 ans, mais beaucoup plus tard. Un adolescent pendant longtemps n'est pas intéressé par le sexe opposé, cette situation s'appelle l'infantilisme sexuel. La poitrine de la fille ne grossit pas, la silhouette reste subtile, de type garçon - hanches étroites, épaules larges.

Si le taux de TSH dans le sang d'un enfant est élevé, cela entraîne une maturation trop précoce. La jeune fille se développe trop tôt dans la poitrine, les poils pubiens et les aisselles, et les règles précoces sont longues et douloureuses.

Indications pour l'analyse

L'analyse de la TSH, est donnée lorsque certaines indications et suspicions pour un certain nombre de maladies:

  1. En cas d'absence de règles ou d'incapacité d'une femme de tomber enceinte.
  2. Dans les maladies de la glande thyroïde. Dans ce cas, la TSH dans le test sanguin, son niveau, peut apparaître sur un certain nombre de maladies de cet organe. Par exemple, goitre nodal ou diffus.
  3. L’hypothyroïdie et la thyréotoxicose sont peu connues, mais ces pathologies présentent des symptômes bien définis, ce qui permet de renvoyer un patient, lorsqu’il apparaît, à des tests.
  4. Le TTG est la norme, estime-t-on chez un nouveau-né, s’il croît lentement et qu’il prend également du retard dans son développement intellectuel et physique.
  5. Analyse TSH, prescrite par le patient ou le patient a commencé à perdre des cheveux sur la tête brusquement.
  6. Analyse de la TSH, son taux est étudié dans le cadre de la recherche des causes d'insuffisance cardiaque chez un homme jeune.
  7. Pour faire un don de sang pour l'analyse de la TSH, il est nécessaire pour un homme souffrant d'impuissance ou d'un faible désir sexuel.
  8. L'hormone TSH est étudiée si l'enfant présente un développement sexuel trop tôt.
  9. Le taux et les hormones de la TSH sont évalués aux premiers stades de la grossesse, surtout si la femme présente des symptômes d'hypothyroïdie.

Symptômes d'une augmentation de la thyréostimuline

Un test sanguin pour les hormones est donné quand une personne présente les symptômes suivants:

  1. Excès de poids causé par le retard dans les tissus adipeux dans le corps.
  2. L'apparition d'œdème sur les paupières, la langue, les bras et les jambes.
  3. Une diminution du taux de TSH entraîne un ralentissement du métabolisme et, par conséquent, l'apparition de frissons.
  4. Le dépistage de la TSH est nécessaire pour les personnes souffrant de faiblesse musculaire chronique et de fatigue.
  5. Les perturbations hormonales entraînent souvent des violations de l'état psychologique d'une personne - dépression, troubles du sommeil, nervosité et anxiété.
  6. Le nombre de battements de coeur par minute est réduit à 55 battements.
  7. Les indications de l'hormone sont évaluées avec une sécheresse accrue de la peau, une perte de cheveux, un amincissement des ongles.
  8. Perturbation de la glande thyroïde, déficit en TSH, accompagné de défaillances du tractus gastro-intestinal. Cela se manifeste par l'apparition de constipation, d'élargissement du foie, de sensation de lourdeur chronique dans les intestins et l'estomac.
  9. Et le symptôme le plus important est tout écart par rapport à la régularité établie du cycle menstruel.

Puisque la raison la plus dangereuse de la violation de la norme de l'hormone est un adénome hypophysaire, vous devez faire attention aux manifestations de cette pathologie:

  1. Céphalée sévère, localisée dans la région du lobe temporal du cerveau.
  2. Déficience visuelle aiguë.
  3. Perte de capacité à distinguer les couleurs.
  4. Vision périphérique manquante.
  5. L'apparition de taches sombres en vue.

Symptômes de la thyréostimuline

Les signes de faibles niveaux de TSH se manifestent comme suit:

  1. Perte de poids chez l'homme, cela signifie un métabolisme accru.
  2. L'apparition d'une grosse bosse sur la gorge - le goitre.
  3. Température élevée, moins de 37 degrés.
  4. Grand appétit, accompagné de selles fréquentes.
  5. Palpitations cardiaques, tout en augmentant la pression artérielle dans les artères.
  6. La perturbation du calcium dans les os et les dents entraîne leur fragilité et leur fragilité.
  7. Si le micro-élément n'est pas normal, la personne subit le développement de la neurasthénie. Son attention est dispersée, il est plein de peurs et de phobies.
  8. Une personne éprouve une sensation désagréable de «sable dans les yeux», ce qui lui permet d’acquérir une grande ouverture caractéristique.
  9. La peau prend une teinte jaune, devient humide et mince.
  10. En marchant, un patient peut tomber car ses muscles sont extrêmement faibles et se fatiguent rapidement.

Préparation à l'analyse

Ce que montre une analyse de sang pour TSH est déterminé uniquement par un spécialiste, généralement un médecin, un endocrinologue ou un gynécologue. Mais pour que le résultat corresponde à la réalité, il existe des règles de soumission et d’analyse. Comment faire un don de sang, informez le médecin traitant en vous référant à l'étude.

Préparez-vous habituellement pour l'analyse, quelques jours:

  1. Tout d’abord, nous devons nous rappeler que l’analyse doit être effectuée à jeun, c’est-à-dire que vous ne pouvez rien manger 8-10 avant la procédure de collecte du sang. Sinon, les indicateurs seront déformés.
  2. Un test sanguin pour TSH ne doit pas être pris immédiatement après avoir fumé des cigarettes. Il est donc recommandé d'arrêter de fumer 8 à 10 avant l'intervention.
  3. Au moment de l'analyse, vous devez calmer votre système nerveux, dormir et au moins éviter le stress et la tension nerveuse.
  4. Le résultat de l'analyse dépend directement de la condition physique de la personne. Le poète doit donc abandonner l'activité physique deux ou trois jours avant l'intervention.
  5. La préparation à la livraison de l’analyse comprend le refus de certains médicaments. Pour que la TSH soit correctement reflétée dans les résultats, le médecin établit une liste de médicaments qu'il convient d'arrêter.

Comment le faire passer un test de dépistage de la TSH chez la femme, dira le gynécologue. Il vous dira quel jour il vaut mieux prendre la TSH. En d'autres termes, il est très important pour les femmes adultes de connaître le jour du cycle menstruel et d'informer votre médecin à ce sujet.

Pour les hommes, la question de savoir quand effectuer une analyse est résolue simplement quand elle est prête. Dans son cas, la préparation à l'analyse n'inclut pas le cycle menstruel.

Le déchiffrement de l'analyse TSH est effectué par le médecin traitant. Comprendre indépendamment ce que l'analyse montre sur le TTG, personne ne le peut. Après tout, l'analyse de la TSH et son interprétation incluent des corrections pour l'âge et l'état général du patient.

Hormone stimulant la thyroïde normative

Lorsque le sang sur la TSH est prélevé, la transcription est terminée, un ajustement est effectué en fonction de l'âge du patient. Pour chaque groupe d'âge, il existe des limites de TSH et d'autres hormones:

  1. Chez les filles nouveau-nées, le niveau d’oligo-éléments se situe entre 1,1 et 17 µMU / ml.
  2. Chez les bébés âgés de moins de 3 mois, ce niveau varie de 0,6 à 10,0 µUI / ml.
  3. Les nourrissons âgés de 3 à 14 mois présentent entre 0,4 et 7,0 µIU / ml.
  4. Chez les filles âgées de 15 mois à 5 ans, le taux de TSH dans le sang sera compris entre 0,4 et 6,0 µIU / ml.
  5. De 5 à 14 ans, le niveau ne varie pas beaucoup de 0,4 à 5,0 µUI / ml.
  6. Chez les jeunes filles de plus de 14 ans, les lectures sont les suivantes: de 0,4 à 4,0 µMU / ml
  7. La transcription d'une analyse de sang pour une femme enceinte devrait indiquer entre 0,2 et 3,5 µUI / ml.
  8. Les femmes de plus de 50 ans devraient afficher entre 0,27 et 4,2 µIU / ml.

Bien entendu, tous ces niveaux ne doivent être fournis que si le test est correctement pris et que la femme est en parfaite santé.

Pathologies entraînant des modifications du niveau d'hormone stimulant la thyroïde

Après avoir compris ce qu'est la TSH, T3 et T4 sont leurs relations réciproques et, plus important encore, comment réussir l'analyse afin que l'étude bénéficie d'un traitement adéquat, la femme écoute son diagnostic. Il existe plusieurs pathologies dangereuses:

  1. Thyroïdite auto-immune. Cette maladie est caractérisée par la production d'anticorps dirigés contre les cellules thyroïdiennes et, par conséquent, contre la TSH.
  2. Thyroïdite. La glande thyroïde est également à blâmer pour cette maladie. Elle est gravement enflammée.
  3. La pathologie de déchiffrement peut être causée par une lésion banale de la glande thyroïde.
  4. Au cours de tests d'hormones, une évaluation du niveau d'iode dans le sang est réalisée car souvent, une carence en cette substance entraîne une faible production de T3 et de T4.
  5. L'analyse doit être donnée en cas d'insuffisance rénale chronique ou de pathologies surrénaliennes.
  6. Thyrotropinomie. Souvent, la personne qui réussit l’analyse ne soupçonne pas qu’elle a une tumeur dans l’hypophyse, de nature bénigne. Ce diagnostic se poursuit généralement avec une chirurgie compliquée.
  7. Une faible quantité de testostérone dans le sang d’un homme peut être causée par une violation de l’hormone stimulante de la thyroïde, elle-même perturbée par le stress, les infections, le travail physique pénible ou le grand âge.
  8. Dans l'hypophysite, les cellules immunitaires détruisent les cellules de l'hypophyse.
  9. La glande pituitaire, peut devenir victime d'une blessure physique d'un coup ou en tombant, l'hormone ne reviendra à la normale qu'après la récupération.
  10. Balayer les tumeurs cérébrales de différents endroits, y compris l'hypothalamus. La compression sur le tissu cérébral dans ce cas, elle provient de la tumeur et exerce une pression sur l'hypophyse.

Si vous pensez que le système endocrinien fonctionne, vous devriez consulter un médecin. Il vous dira comment vous préparer au mieux pour l'analyse. Il faut le prendre l'estomac vide ou non, et quel jour. Le résultat n'est déchiffré que par un spécialiste. La TSH en tant qu'oligo-élément est très importante pour tout le corps. Par conséquent, il est recommandé de le prendre non seulement en cas de maladie, mais aussi à titre préventif.

Test sanguin pour la TSH (hormone stimulante de la thyroïde). Les signes d'augmentation et de diminution de l'hormone, la norme par l'âge, la méthode de détermination. Comment se préparer pour le test?

Le site fournit des informations générales. Un diagnostic et un traitement adéquats de la maladie sont possibles sous la surveillance d'un médecin consciencieux.

L'hormone stimulant la thyroïde (TSH ou thyrotropine) est une hormone sécrétée par l'hypophyse antérieure - la glande située à la surface inférieure du cerveau. La fonction principale de la TSH est la régulation de la glande thyroïde, dont les hormones contrôlent le travail de tous les processus métaboliques du corps. Sous l'influence de la thyrotropine, la concentration en hormones thyroïdiennes, la thyroxine (T4) et la triiodothyronine (T3), augmente ou diminue.

L'hormone stimulant la thyroïde comprend deux composants - α et β. La chaîne α est la même que celle des hormones gonadotropes qui régulent le travail des glandes sexuelles: chorionique (hCG), follicule stimulante (FSH), lutéinisante (LH). Le composant β n'affecte que le tissu thyroïdien. La TSH se lie aux cellules de la glande thyroïde, provoquant leur croissance active (hypertrophie) et leur reproduction. La deuxième fonction de la thyrotropine est d’augmenter la synthèse de T3 et de T4.

L'hormone stimulant la thyroïde régule la production d'hormones thyroïdiennes par rétroaction. Lorsque T3 et T4 diminuent, l'hypophyse sécrète plus de TSH pour stimuler la glande thyroïde. Au contraire, à des concentrations élevées de T3 et T4, l'hypophyse réduit la synthèse de TSH. Un tel mécanisme permet de maintenir une concentration constante d'hormones thyroïdiennes et un métabolisme stable. Lorsque la relation entre l'hypothalamus, l'hypophyse et la glande thyroïde est perturbée, l'ordre dans le fonctionnement de ces glandes endocrines est perturbé et des situations sont possibles lorsqu'une concentration élevée de thyrotropine T3 et T4 continue de croître.

L'hormone stimulant la thyroïde se caractérise par un rythme quotidien de sécrétion. La concentration maximale de TSH se produit entre 2 et 4 heures du matin. Progressivement, la quantité d'hormone diminue et le niveau le plus bas est fixé à 18 heures. Avec la mauvaise routine quotidienne ou lors du travail de nuit, la synthèse de TSH est perturbée.

Le matériel nécessaire à la détermination de la TSH est le sang veineux. Le taux d'hormone est déterminé dans le sérum par une méthode immunochimique. Le temps d'attente pour le résultat de l'analyse est de 1 jour.

Le rôle de TSH dans le corps d'une femme

Effet sur la glande thyroïde

La thyrotropine régule l'activité hormonale de la glande thyroïde et la division de ses cellules. Des taux élevés d'hormones thyroïdiennes dans le sang provoquent l'hypothalamus pour produire de la thyréostatine. Cette substance provoque la glande pituitaire
réduire la synthèse de TSH. Une thyroïde sensible au niveau thyroïdien réduit également la production de T3 et de T4.
Lorsque les taux de T3 et de T4 diminuent, l'hypothalamus produit de la thyrolibérine, ce qui a pour effet que l'hypophyse produit davantage de TSH. L'augmentation du niveau de thyrotropine stimule la glande thyroïde - augmente la synthèse des hormones, la taille et le nombre de thyrocytes (cellules thyroïdiennes).

1. Une déficience persistante en TSH se produit:

  • avec des maladies de l'hypothalamus et de l'hypophyse. Il provoque une hypothyroïdie secondaire, accompagnée d'un ralentissement de tous les processus métaboliques.
  • avec thyréotoxicose. Dans ce cas, déficit en TSH - réaction hypophysaire à des concentrations élevées de T3 et T4.
2. Excès chronique de TSH
  • avec les tumeurs hypophysaires et d'autres pathologies provoque un élargissement diffus de la glande thyroïde, la formation de goitre nodulaire et des symptômes d'hyperthyroïdie (thyréotoxicose).
  • tout en réduisant la fonction thyroïdienne - une tentative du système endocrinien de stimuler la production de T3 et de T4.
Les signes de ces changements seront décrits ci-dessous.

Régulation de la menstruation

La TSH détermine le niveau des hormones thyroïdiennes, ainsi que la synthèse des hormones gonadotropes et sexuelles, qui affectent directement la santé gynécologique de la femme et son cycle menstruel.

1. L'hypothyroïdie secondaire se développe avec un déficit chronique en TSH associé à une pathologie de l'hypophyse et de l'hypothalamus. Les faibles niveaux de T3 et de T4 entraînent une diminution de la globuline liant la testostérone et les œstrogènes (TESG). Cette substance lie la testostérone, la rendant inactive. Une diminution de TESG entraîne une augmentation de la concentration de testostérone dans le corps de la femme. Parmi les œstrogènes, l’œstriol vient en premier lieu, ce qui représente une fraction moins active que l’estradiol. Les hormones gonadotropes y réagissent mal, ce qui entraîne de nombreux troubles. Leurs manifestations:

  • allongement du cycle menstruel associé à une croissance lente et à la maturation du follicule dans l'ovaire;
  • écoulement peu abondant pendant la menstruation en raison d'un développement insuffisant de l'endomètre et d'une diminution du nombre de mucus utérin;
  • taches non uniformes - un jour maigre, le lendemain - abondantes;
  • saignements utérins non liés à la menstruation.
Ces effets peuvent entraîner une absence de menstruation (aménorrhée), une absence chronique d'ovulation et, par conséquent, une stérilité.

2. Un excès chronique de TSH dans l'adénome hypophysaire peut entraîner les modifications opposées caractéristiques de l'hyperthyroïdie:

  • réduction de l'écart entre la menstruation, cycle menstruel irrégulier en violation de la sécrétion d'hormones sexuelles féminines;
  • l'aménorrhée - l'absence de menstruation dans le contexte de violations de la synthèse des hormones gonadotropes;
  • écoulement maigre accompagné de douleur et de faiblesse les jours critiques;
  • infertilité causée par une altération de la sécrétion d'hormones gonadotropes.

Formation des organes génitaux secondaires

Le niveau d'hormones génitales et gonadotropes féminines dépend du taux de TSH.

1. En réduisant la TSH au lieu de l'estradiol actif, la forme inactive, l'estriol, vient en premier lieu. Il ne stimule pas suffisamment la production d’hormones gonadotropes telles que folliculostimulantes (FSH) et lutéinisantes (LH).
Une production insuffisante de ces hormones chez les filles provoque:

  • puberté retardée;
  • apparition tardive des règles;
  • infantilisme sexuel - manque d'intérêt pour le sexe;
  • les glandes mammaires sont réduites;
  • les lèvres et le clitoris sont réduits.
2. Avec une augmentation prolongée de la TSH chez les filles de moins de 8 ans, des signes de développement sexuel prématuré peuvent apparaître. Des taux élevés de TSH stimulent la croissance des œstrogènes, de la FSH et de la LH. Cette condition s'accompagne du développement accéléré de caractères sexuels secondaires:
  • l'élargissement du sein;
  • poils du corps, creux pubiens et axillaires;
  • début précoce de la menstruation.

Pourquoi un test TSH est-il prescrit?

Un test sanguin pour la thyrotropine est considéré comme un test d'hormone essentielle. Dans la plupart des cas, il est prescrit conjointement avec les hormones thyroïdiennes T3 et T4.

Indications à des fins

  • Dysfonctionnement de la reproduction:
  • cycles anovulatoires;
  • manque de menstruation;
  • infertilité
  • Diagnostic de la maladie thyroïdienne:
  • élargissement de la glande thyroïde;
  • goitre nodulaire ou diffus;
  • symptômes d'hypothyroïdie;
  • symptômes de thyrotoxicose.
  • Nouveau-nés et enfants présentant des signes de dysfonctionnement thyroïdien:
  • faible prise de poids;
  • retard mental et physique.
  • Pathologies liées à:
  • trouble du rythme cardiaque;
  • calvitie;
  • diminution de l'attirance sexuelle et de l'impuissance;
  • développement sexuel prématuré.
  • Surveillance du traitement de l'infertilité et de la maladie thyroïdienne.

  • Les femmes enceintes au premier trimestre, quand elles ont une hypothyroïdie cachée.

Signes de TSH élevé

La thyrotropine élevée est souvent détectée au cours de l'hypofonction de la glande thyroïde. À cet égard, les signes d’une TSH élevée coïncident avec les symptômes de l’hypothyroïdie.

  • Prise de poids Le ralentissement des processus métaboliques entraîne le dépôt de nutriments dans la graisse sous-cutanée.
  • Gonflement des paupières, des lèvres, de la langue et des membres. La boursouflure est due à la rétention d'eau dans les tissus. La plus grande quantité de liquide est retenue dans les espaces entre les cellules du tissu conjonctif.
  • Les frissons et les frissons sont associés à des processus métaboliques plus lents et à une libération d’énergie insuffisante.
  • Faiblesse musculaire Accompagné d'engourdissements, de chair de poule et de picotements. Ces effets sont causés par une circulation sanguine altérée.
  • Troubles du système nerveux: léthargie, apathie, dépression, insomnie et somnolence diurne, troubles de la mémoire.
  • Bradycardie - ralentissement de la fréquence cardiaque en dessous de 55 battements par minute.
  • Changements de peau. La perte de cheveux, la peau sèche, les ongles cassants et une diminution de la sensibilité cutanée sont causés par une détérioration de la circulation périphérique.
  • Détérioration du système digestif. Manifestations: perte d'appétit, hypertrophie du foie, constipation, retard de la vidange gastrique, accompagnée d'une sensation de débordement, de lourdeur. Les changements se produisent lorsque la détérioration de l'activité motrice de l'intestin ralentit les processus de digestion et d'absorption.
  • Violations du cycle menstruel - règles rares et douloureuses, aménorrhée, absence de règles, saignements utérins non associés aux règles. Une diminution du niveau d'hormones sexuelles est accompagnée d'une perte de désir sexuel. Il y a souvent mastopathie - prolifération bénigne du tissu mammaire.
Ces symptômes se manifestent rarement tous ensemble, ce qui ne se produit qu'avec une hypothyroïdie prolongée. Dans la plupart des cas, une augmentation modérée de la TSH ne se manifeste pas. Par exemple, dans une situation où la TSH est élevée et que la thyroxine (T4) reste normale, comme dans l'hypothyroïdie infraclinique, les symptômes peuvent être complètement absents.

Avec une augmentation de la TSH en relation avec un adénome hypophysaire peut survenir:

  • maux de tête, souvent dans la région temporale;
  • déficience visuelle:
  • perte de sensibilité des couleurs dans la région temporale;
  • altération de la vision latérale;
  • l'apparition de taches transparentes ou sombres dans le champ de vision.

Signes de diminution de la TSH

Comment se préparer pour le test sur la TSH

Quel jour du cycle menstruel prélève-t-on du sang pour analyse?

Valeurs normales de la TSH chez les femmes par âge

Quelles sont les pathologies de la TSH augmentées?

L'augmentation et la diminution de la TSH peuvent être associées à des troubles de "l'hypothalamus-hypophyse-thyroïde" ou exclusivement à des problèmes de thyroïde. Dans la plupart des cas, une augmentation de la TSH se produit en réponse à une diminution du taux d'hormones thyroïdiennes.

Liste des maladies

1. Les pathologies de la glande thyroïde, accompagnées d'une diminution de T3 et de T4, entraînent une augmentation de la TSH par rétroaction.

  • Conditions après le retrait de la glande thyroïde et le traitement de la glande thyroïde avec de l'iode radioactif.
  • Thyroïdite auto-immune. Une maladie auto-immune dans laquelle le système immunitaire attaque les cellules de la glande thyroïde, ce qui entraîne une diminution de la production d'hormones thyroïdiennes.
  • Thyroïdite. Inflammation de la glande thyroïde, qui s'accompagne d'une diminution de sa fonction hormonale.
  • Blessures à la glande thyroïde - la production d'hormones s'aggrave à la suite de lésions tissulaires et d'un gonflement.
  • Carence sévère en iode. Son absence entraîne une diminution de la production de T3 et de T4, ce qui entraîne une augmentation de la TSH.
  • Tumeurs malignes de la glande thyroïde.
2. Maladies d'autres organes, accompagnées d'une production accrue de TSH
  • Hyperprolactinémie. L'hormone prolactine, comme la TSH, est produite par l'hypophyse antérieure. Il existe des situations fréquentes où la synthèse de ces deux hormones augmente simultanément.
  • Insuffisance surrénale congénitale. Dans ce cas, une augmentation de la TSH est associée à de faibles niveaux de cortisol.
  • Hyperfonctionnement de l'hypothalamus - il produit un excès de thyrolibérine, ce qui conduit à une synthèse excessive de l'hypophyse.
  • Le thyrotropinome est une tumeur bénigne de l'hypophyse qui produit de la TSH.
  • Insensibilité de l'hypophyse aux hormones T3 et T4. Maladie génétique se manifestant par des symptômes de thyrotoxicose. L’hypophyse augmente la synthèse de la TSH avec une bonne fonction thyroïdienne et un titre normal d’hormones thyroïdiennes.
  • Insensibilité des tissus corporels aux hormones thyroïdiennes. Une maladie génétique se manifestant par un retard mental et physique.
Conditions pouvant entraîner une augmentation des niveaux de TSH:
  • le stress;
  • rhumes graves et maladies infectieuses;
  • travail physique pénible;
  • expériences émotionnelles fortes;
  • période néonatale;
  • la vieillesse;
Médicaments pouvant entraîner une augmentation de la TSH:
  • anticonvulsivants - phénytoïne, acide valproïque, bensérazide;
  • antiémétique - métoclopramide, motilium;
  • hormonaux - prednisone, calcitonine, clomifène, méthimazole;
  • cardiovasculaire - amiodarone, lovastatine;
  • diurétiques - furosémide;
  • antibiotiques - rifampicine;
  • les bêta-bloquants - métoprolol, aténolol, propranolol;
  • neuroleptiques - butyrylperazine, perazine, clopentyxol, aminoglutéthimide;
  • analgésiques narcotiques - morphine;
  • préparations de TSH recombinantes.

Quelles sont les pathologies de la TSH diminuées?

La réduction de la TSH est beaucoup moins fréquente que l'augmentation du niveau de cette hormone. En dessous de la normale, la thyrotropine est majoritairement un signe d'augmentation des hormones thyroïdiennes de la glande thyroïde, ce qui se produit dans l'hyperthyroïdie et la thyréotoxicose.

1. Maladies de la glande thyroïde, accompagnées d'hyperthyroïdie (thyrotoxicose), dans lesquelles un taux élevé de T3 et de T4 inhibe la synthèse de la TSH.

  • goitre toxique diffus (maladie de Basedow-Graves);
  • goitre toxique multinodulaire;
  • la phase initiale de la thyroïdite est une inflammation causée par une infection ou une atteinte de l’immunité;
  • thyrotoxicose pendant la grossesse;
  • tumeurs de la glande thyroïde produisant des hormones thyroïdiennes;
  • tumeurs bénignes de la glande thyroïde.
2. Maladies d'autres organes, accompagnées d'une pénurie de TSH.
  • Dysfonctionnement de l'hypothalamus. Il produit un excès de thyréostatine, qui bloque la synthèse de la TSH.
  • Carcinome kystique (violation du développement de la grossesse) et chorionique (tumeur maligne du placenta). Une diminution de l'hormone stimulant la thyroïde est causée par une augmentation significative du taux de hCG (gonadogormone chorionique humaine).
  • Hypophyse - une maladie qui survient lorsque le système immunitaire attaque les cellules hypophysaires. Violer la fonction hormonale de la glande.
  • Inflammations et lésions cérébrales, chirurgies, radiothérapie. Ces facteurs provoquent un gonflement, une innervation avec facultés affaiblies et un apport de sang à diverses parties du cerveau. Le résultat peut être un dysfonctionnement des cellules qui produisent la TSH.
  • Tumeurs de l'hypothalamus et de l'hypophyse dans lesquelles le tissu tumoral ne synthétise pas la TSH.
  • Les tumeurs cérébrales qui pressent l'hypophyse et perturbent la production d'hormones.
  • Les métastases cancéreuses dans l'hypophyse sont une complication rare chez les patients cancéreux.
Conditions pouvant entraîner une diminution du niveau de TSH:
  • le stress;
  • blessures et maladies accompagnées d'attaques de douleur aiguë;
Médicaments pouvant entraîner une diminution de la TSH:
  • bêta-adrénomimétiques - dobutamine, dopexamine;
  • stéroïdes hormonaux - anabolisants, corticostéroïdes, somatostatine, octréotide, dopamine;
  • agents pour traiter l'hyperprolactinémie - la méthergoline, la bromocriptine, le piribédil;
  • anticonvulsivants - carbamazépine;
  • antihypertenseurs - nifédipine.
Le déficit en TSH est souvent associé à la prise d’analogues des hormones thyroïdiennes, la L-thyroxine, la liothyronine, la triiodothyronine. Ces médicaments sont prescrits pour traiter l'hypothyroïdie. Un dosage incorrect peut inhiber la synthèse de l'hormone stimulant la thyroïde.

De quoi le TTG est-il responsable? - Fonctions de l'hormone, diagnostic et interprétation de l'analyse

Souvent, pour déterminer le diagnostic prescrit une étude sur la TSH. Cette substance joue un grand rôle dans le corps humain. Tout écart par rapport à la norme peut indiquer divers états du corps, y compris des maladies graves. Par conséquent, il est nécessaire de connaître l’analyse de l’hormone TSH, à laquelle cette substance est associée et ce que sa diminution ou son augmentation indique.

Qu'est-ce qu'un TTG et de quoi est-il responsable?

La TSH est l'hormone hypophysaire antérieure qui remplit des fonctions très importantes pour tout le corps.

L'hormone de stimulation de la thyroïde (TSH) est une substance tropicale biologiquement active produite par l'hypophyse antérieure. La thyrotropine appartient aux glycoprotéines.

Il se compose de sous-unités alpha et bêta. Les récepteurs hormonaux sont situés à la surface des cellules de l'épithélium de la glande thyroïde. L'hormone stimulant la thyroïde développée affecte l'adénohypophyse, à la suite de quoi sa synthèse est inhibée.

Cette hormone a des fonctions importantes. Par conséquent, tout écart par rapport au taux normal peut être un signe de maladies dangereuses. Il y a souvent une augmentation de l'hormone, accompagnée de certains symptômes. Cependant, parfois, la TSH peut diminuer, ce qui peut également indiquer diverses pathologies.

Entrant dans le sang, la TSH active la synthèse des hormones thyroïdiennes:

  • T4 - thyroxine
  • T3 - triiodothyronine

La concentration de TSH dépend directement de la quantité de ces substances dans le sang. Si leur indice est abaissé, la thyrotropine augmente et, si elles sont nettement plus élevées que la norme, la production de TSH diminue au contraire.

En outre, la TSH avec les hormones T3 et T4 a les effets suivants sur le corps:

  • active la production de protéines
  • stimule les processus métaboliques
  • participe à l'échange de chaleur
  • améliore la synthèse des acides nucléiques et des phospholipides
  • favorise la production de glucose
  • régule la synthèse des globules rouges
  • stimule l'adénylate cyclase
  • augmente l'absorption d'iode par les cellules thyroïdiennes

La TSH affecte activement les hormones T3 et T4, qui remplissent les fonctions suivantes:

  • augmentation de l'activité motrice
  • accélération de la pensée
  • soutien du système respiratoire
  • assimilation des protéines et de l'oxygène dans les tissus
  • augmenter la force et la fréquence cardiaque

Le rôle important de l'hormone dans le fonctionnement normal des organes digestifs, du cœur et des vaisseaux sanguins, du système urinaire et nerveux. Il est important de noter qu’il assure la croissance et le développement du corps de l’enfant.

Affectation à l'analyse

Dépression, apathie, infertilité, problèmes du système reproducteur - un signe de dysfonctionnement de la TSH

Attribuez une analyse pour déterminer l'hormone, s'il y a un risque de thyrotoxicose, d'hyperthyroïdie, d'euteriose et d'hypothyroïdie. En présence de ces conditions pathologiques, un tel diagnostic est effectué régulièrement.

En outre, une étude sur la TSH est prescrite pour l'infertilité et l'aménorrhée. Une analyse sera nécessaire s'il y a une baisse de la température corporelle pendant une longue période, une augmentation de la prolactine dans le corps, une altération de la fonction musculaire.

Une autre condition pour le diagnostic des femmes est l'état de grossesse. Analyser systématiquement les personnes qui ont des antécédents de maladie de la thyroïde.

Il est également recommandé de diagnostiquer les femmes âgées.

La recherche sur le niveau de TSH est effectuée dans de tels cas:

  • retard dans le développement mental ou physique de l'enfant
  • dépressions permanentes
  • maladie cardiaque
  • impuissance
  • diminution de la libido
  • fatigue constante
  • problèmes avec le système reproducteur
  • alopécie

En règle générale, un diagnostic complexe de l'hormone thyrotrope, de la thyroxine et de la triiodothyronine est prescrit. L'analyse des anticorps anti-récepteurs hormonaux permet d'identifier certaines maladies graves, notamment auto-immunes.

Les résultats de l'étude incluent les indicateurs suivants:

  • Sans triiodothyronine.
  • Tirotropin.
  • Thyroxine libre.
  • Anticorps contre la thyroglobuline.

Les règles préparent l'analyse et l'exécution de la procédure

Une préparation adéquate pour un test sanguin de TSH est la clé d'un résultat fiable.

Pour un résultat de diagnostic plus précis, il existe quelques recommandations pour la préparation de la procédure:

  • TTG est produit dans un certain mode quotidien. Plus d'hormones sont sécrétées après minuit et tôt le matin. Une teneur plus faible en hormone stimulant la thyroïde est enregistrée le soir. Par conséquent, pour un résultat de qualité, il est recommandé de donner du sang le matin. Le temps optimal pour l'analyse est de 8 à 12 heures.
  • L'indicateur hormonal n'est pas affecté par la consommation d'aliments. Cependant, il est possible que les réactifs aient un effet sur l'alimentation. Par conséquent, il est préférable d'effectuer la procédure sur un estomac vide. Mieux vaut quelques jours avant la procédure pour abandonner les aliments contenant de grandes quantités de graisse. Vous pouvez boire de l'eau pure.
  • Avant de passer le test, il est conseillé de s’abstenir de fumer et de boire de l’alcool plusieurs jours avant la procédure.
  • Le niveau de TSH est affecté par une surcharge psycho-émotionnelle, un effort physique. Il est donc important de les éviter avant le diagnostic.
  • Les diagnostics sur les femmes TSH sont autorisés à faire tout au long du cycle menstruel.
  • Avant l'analyse, il est important d'avertir le médecin si le patient a récemment pris des médicaments afin de s'assurer qu'ils n'affectent pas la glande thyroïde. Par conséquent, il est conseillé de ne pas utiliser les hormones thyroïdiennes et stéroïdiennes deux jours avant la procédure.

Pour suivre les changements du niveau de TSH, analysez à la même heure de la journée. Le sang pour l'hormone stimulant la thyroïde et les hormones thyroïdiennes sont prélevés dans une veine.

Hormone stimulant la thyroïde Norm

TSH a un taux différent en fonction de l'âge et du sexe d'une personne.

Le taux normal de TSH diffère selon le sexe et l'âge de la personne. En outre, la nutrition hypocalorique et la grossesse ont une incidence sur le taux.

  • Chez les nouveau-nés, un indicateur normal est une légère augmentation de la TSH (la norme est de 1, 1 à 17,0 mU / l), en raison du fait que l’hormone influence activement la formation du système nerveux de l’enfant. Le taux de TSH diminue lorsque les enfants grandissent. Si le niveau de l'hormone chez le nourrisson est abaissé, cela peut indiquer des pathologies congénitales du système endocrinien.
  • Chez les hommes, le taux d'hormone stimulant la thyroïde est compris entre 0,4 et 4,9 μIU / ml.
  • Pour les femmes, un niveau normal est considéré comme étant compris entre 0,3 et 4,2 µIU / ml.
  • Le niveau d'hormone chez la femme enceinte se situait entre 0,2 et 3,5 µUI / ml. Un phénomène est considéré comme absolument normal lorsque, dans cette position, l'indicateur augmente ou diminue légèrement. Mais si la TSH a de grands écarts par rapport à la norme, des conséquences indésirables sont possibles: complications de grossesse et effet sur le développement du fœtus.

Il est important de noter qu'à chaque période de gestation, les niveaux d'hormones sont différents:

  • Au cours du premier trimestre, les taux d'hormones vont de 0,35 à 2,5 µUI / ml.
  • À partir de la semaine 12 et avant l'accouchement, le taux de TSH peut varier de 0,35 à 3,5 µUI / ml.

Si les écarts par rapport à la norme sont importants, des méthodes de diagnostic supplémentaires peuvent être prescrites aux femmes enceintes (examen échographique, biopsie à l'aiguille fine de la glande thyroïde). Il est important de se rappeler que si l'indice hormonal s'approche de zéro, il existe un risque de fausse couche dans les premiers mois de la grossesse.

Qu'est-ce que la TSH élevée indique?

Caractéristiques de l'hypothyroïdie

La thyrotropine dans le corps peut également augmenter pour les raisons suivantes:

  • insuffisance surrénale
  • thyroïdite aiguë
  • cholécystectomie
  • maladie mentale
  • tyrotropinome
  • inflammation de la thyroïde
  • prééclampsie sévère
  • Hireodite hashimoto
  • tumeur hypophysaire
  • synthèse non régulée de la thyréostimuline

Souvent, la concentration d'hormones dans le sang augmente lorsque des processus tumoraux se développent, par exemple une tumeur de l'hypophyse.

Les autres facteurs qui influencent les niveaux élevés de TSH sont:

  • augmentation de l'effort physique
  • procédure d'hémodialyse
  • utilisation de certains médicaments (antipsychotiques, anticonvulsivants, antiémétiques, médicaments contenant de l'iode)
  • retrait de la vésicule biliaire
  • chirurgie de la thyroïde
  • carence en iode dans le corps
  • prédisposition génétique
  • résistance aux hormones thyroïdiennes
  • troubles mentaux
  • parfois des complications surviennent pendant la grossesse (deuxième et troisième trimestres) - prééclampsie

Avec un niveau élevé de TSH, les symptômes suivants sont observés:

  • cou épaissi
  • apathie
  • troubles du sommeil
  • température corporelle réduite à 35 degrés
  • prise de poids
  • essoufflement
  • fatigue
  • attention réduite et réflexion
  • pâleur ou jaunissement de la peau
  • peau sèche
  • gonflement
  • hypotension
  • perte de cheveux
  • diminution de l'hémoglobine dans le sang
  • transpiration abondante

Les patients âgés peuvent souffrir d'essoufflement, de palpitations cardiaques, de douleurs au sternum. Des taux élevés d'hormones dans le sang des enfants peuvent être accompagnés d'hyperactivité, d'anxiété et d'anxiété. Une perte d'appétit, des nausées et une constipation sont observées de la part du système digestif.

Méthodes de traitement en augmentant

Un traitement médical approprié de l'hypothyroïdie ne peut que désigner un médecin!

Si l'hormone dépasse la norme, on attribue des médicaments contenant de la thyroxine synthétique:

  • Bagothyrox
  • Euterox
  • Lévothyroxine
  • L-thyroxine
  • Des médicaments tels que Tireot et T-Reocomb sont également utilisés.

Dans de rares cas, en raison de l'inefficacité d'un traitement médicamenteux, des spécialistes peuvent suggérer une intervention chirurgicale à la glande thyroïde.

Il est important de respecter le dosage exact et les recommandations du médecin traitant. Chez les femmes enceintes, un taux élevé d'hormone thyrotrope est traité avec de la L-thyroxine.

Avec l'autorisation du médecin traitant, il est possible d'associer un traitement médicamenteux à des remèdes populaires.

L'utilisation de décoctions d'herbes médicinales est particulièrement efficace à cet égard. Vous pouvez utiliser l'infusion de ces plantes, prises en quantités égales:

  • Camomille
  • Millefeuille
  • Mordovnik (racine)
  • Rose Musquée
  • Chicorée

Cet outil est recommandé de boire trois fois par jour. Réduit également le niveau de thé aux hormones de pissenlit, camomille, rose sauvage, millepertuis, aneth, chélidoine. Pour le même argousier approprié (écorce), genévrier (fruit) et achillée millefeuille.

Plus d'informations sur le test sanguin pour la TSH peuvent être trouvées dans la vidéo:

Elle est considérée comme la décoction la plus efficace des plantes médicinales suivantes:

  • Feuilles de bouleau
  • Racine de réglisse
  • Millefeuille
  • Celandine
  • Pied de pied
  • Angelica Root

Ils devraient être pris dans des proportions égales. Une cuillère à soupe du mélange est versée avec un verre d'eau bouillante et cuite à feu doux pendant dix minutes. Puis versé dans un thermos. Il est recommandé de boire du thé aux herbes trente minutes avant les repas. Une dose unique - une demi-tasse.

Il est important de rappeler que la médecine traditionnelle présente également certaines contre-indications. En particulier, les patients ayant une tendance aux réactions allergiques doivent utiliser ces méthodes avec prudence.

Causes et symptômes de faibles niveaux d'hormones

Hyperthyroïdie - TSH bas

On appelle hyperthyroïdie un fonctionnement insuffisant de la thyroïde, entraînant une réduction du taux d'hormone stimulant la thyroïde.

Une diminution du taux de TSH dans le sang peut indiquer les maladies suivantes:

  • Syndrome de Sheehan
  • Tumeurs thyroïdiennes (bénignes)
  • Lésion traumatique de la glande pituitaire
  • Maladie de Plummer
  • Maladie des sépultures
  • La méningite
  • Syndrome d'Itsenko-Cushing
  • Encéphalite
  • Insuffisance hypothalamo-hypophysaire
  • Adénome thyroïdien

L'hormone diminue lorsque la fonction hypophysaire est insuffisante, la surmenage nerveuse lors de situations stressantes, le régime hypocalorique.

Les processus inflammatoires de la glande thyroïde et les commotions cérébrales affectent également l'abaissement de la TSH.

Si le patient s'auto-traite et prend certaines préparations hormonales, une concentration élevée d'hormones thyroïdiennes peut survenir. En conséquence, le niveau de TSH diminue.

Les signes suivants sont caractéristiques d'une TSH basse:

  • hyperthermie
  • mal de tête
  • faiblesse générale
  • pouls rapide
  • augmentation de l'appétit
  • problèmes avec la chaise
  • dépressions nerveuses
  • l'insomnie
  • dépression
  • tremblement des mains et des paupières
  • hypertension artérielle
  • échecs du cycle menstruel
  • gonflement du visage et d'autres parties du corps
  • discours lent

Avec de tels symptômes, il est nécessaire de contacter d'urgence un spécialiste qui diagnostiquera et prescrira le traitement approprié.

Méthode de normalisation du niveau de TSH

Pour attribuer les bonnes tactiques de traitement, le médecin prend en compte les caractéristiques individuelles de l'organisme. Il est donc formellement interdit d'auto-médication, car cela ne peut que nuire davantage à la santé. Le traitement vise à éliminer la cause de la basse TSH. Lorsque le goitre nodulaire est généralement prescrit un traitement par radio-iode.

La maladie de Graves est traitée au moyen de B-bloquants, qui améliorent l'état du patient et éliminent les symptômes de la maladie. Avec cette condition, les experts prescrivent souvent du lévothyroxine sodique. Cependant, seul un spécialiste peut déterminer le dosage du médicament.

À faible TSH, le dosage diminue, à un niveau supérieur à la norme, le dosage augmente. Il est également important de savoir que tous les produits ne peuvent pas être utilisés dans le traitement du remède.

Le TTG peut être augmenté par le biais de la médecine traditionnelle, mais cette méthode doit également être approuvée par un spécialiste.

Afin d'augmenter la TSH, vous pouvez utiliser l'intérieur des feuilles d'algues en poudre. Il est recommandé de boire avant de se coucher sur une cuillère à café. À cette fin, également adapté cendre de montagne ou feijoa avec du sucre. Ce mélange est consommé trente minutes avant le petit déjeuner.

Comment prendre et qu'est-ce qu'un test sanguin sur la TSH?

Un test sanguin pour la TSH (hormone stimulant la thyroïde) revêt une grande importance pour le diagnostic des maladies de la thyroïde. Il est donc désigné par l’endocrinologue pour presque toutes les plaintes. Les symptômes externes des anomalies de la thyroïde sont des yeux excessivement brillants, des mains tremblantes et une perte de poids rapide avec un bon appétit. Les personnes présentant des manifestations similaires doivent penser à leur santé et consulter un spécialiste.

Dans cet article, nous découvrirons comment et où passer un test sanguin de TSH et quels en sont les résultats. Cependant, même si vous connaissez les valeurs normales, vous ne devez pas tirer de conclusions indépendantes, le diagnostic final ne peut être posé que par un spécialiste.

Quand prend-on un test sanguin pour la TSH?

La TSH, ou hormone stimulant la thyroïde de l'hypophyse, est l'une des hormones les plus importantes pour le fonctionnement du corps humain. La fonction principale de TSH est la régulation de l'activité de la glande thyroïde. Il stimule la synthèse des hormones T3 - triiodothyronine et T4 - thyroxine. T3 et T4, à leur tour, affectent le fonctionnement des organes de l'appareil reproducteur et du tractus gastro-intestinal, les processus mentaux, le système cardiovasculaire et bien plus encore. L'hormone elle-même est produite dans la glande pituitaire. Cependant, comme nous l'avons déjà dit, elle affecte la glande thyroïde et est donc prescrite pour diagnostiquer ses maladies, ainsi qu'en cas d'infertilité, de température corporelle régulièrement réduite à 35 ° C, de dépression, d'impuissance, de développement sexuel et mental retardé les enfants. En règle générale, la TSH est associée aux tests triiodothyronine et thyroxine. Les valeurs hormonales sont mesurées en USI / ml ou MDU / L. Dans le formulaire d'analyse, il est parfois appelé non pas TSH, mais TSH (du nom latin «hormone stimulante de la thyroïde»).

Il n’ya rien de difficile dans le processus de test de la TSH, mais de nombreux facteurs peuvent affecter son résultat. Il est donc nécessaire de vérifier au préalable avec le médecin comment se préparer à l’examen.

Préparation et analyse des taux d'hormones stimulant la thyroïde

Un test sanguin de TSH est effectué le matin à jeun. La veille du don de sang, il est nécessaire de s'abstenir de tout effort physique, de boire de l'alcool et de fumer. En outre, au cours du mois précédant la procédure, les préparations hormonales doivent être abandonnées et quelques jours avant l’étude (médicaments contenant de l’iode). Les experts vous conseillent également de vous asseoir tranquillement pendant 20 à 30 minutes juste avant l'analyse. Par conséquent, si vous êtes en retard, si vous courez à la clinique à bout de souffle et en sueur, il est préférable d'attendre un peu dans le couloir et de reprendre votre souffle pour vérifier l'exactitude de l'analyse. Et ensuite, passez directement au don de sang.

Le matériau provient de la veine cubitale de la main droite ou gauche. La fréquence de la procédure dépend de la complexité de la maladie et est déterminée par le médecin traitant. Dans la pratique globale, il est recommandé de tester la TSH tous les ans chez les femmes de plus de 50 ans, car elles risquent de développer des maladies de la thyroïde. Les femmes en âge de procréer peuvent donner du sang n'importe quel jour du cycle menstruel. Les normes d'hormone stimulant la thyroïde de l'hypophyse sont différentes pour les personnes de sexe et d'âge différents, de sorte que seul un spécialiste doit être impliqué dans le décodage du résultat.

Interprétation des résultats de recherche

Les taux normaux de TSH dans le sang dépendent du sexe, de l'âge du patient et de la méthode de laboratoire. Par conséquent, lors du déchiffrement du résultat de l'analyse, l'endocrinologue prend en compte les valeurs indiquées dans l'en-tête de laboratoire ou central.

La concentration de l'hormone est particulièrement importante dans le diagnostic de la thyrotoxicose, dans la différenciation de la vraie thyrotoxicose chez un enfant, dans la surveillance de l'utilisation de médicaments contenant du T3, dans la détection de pathologies intra-utérines et dans d'autres cas.

La «zone grise inférieure» correspond à la situation où le niveau de TSH est compris entre 0,1 et 0,4 mU / L. Dans ce cas, une étude supplémentaire est désignée - une analyse sanguine du niveau d'hormones thyroïdiennes (thyroxine et triiodothyronine). La «zone grise supérieure» correspond aux indices de 5 à 10 mU / l et, dans de tels cas, il est nécessaire de passer le test TRG (en utilisant de l'hormone de libération de la thyrotropine).

Taux de contenu TSH

Les normes du niveau d'hormone stimulant la thyroïde de l'hypophyse dépendent, comme nous l'avons déjà dit, du sexe, de l'âge et de la méthode d'analyse. Par conséquent, s’il est nécessaire de donner du sang avec une certaine fréquence, il est préférable de le faire dans le même dispensaire.

Les normes généralement acceptées pour les taux de TSH dans le sang sont les suivantes:

  • chez les nouveau-nés - de 1,1 à 17 mU / l;
  • chez les nourrissons âgés de 2,5 mois - de 0,6 à 10 mU / l;
  • enfants 2,5-14 mois - de 0,4 à 7 mU / l;
  • enfants de 14 mois à 15 ans: de 0,4 à 6 mU / l;
  • pour les hommes - de 0,4 à 4 mU / l;
  • pour les femmes - de 0,4 à 4 UI / l;
  • chez les femmes enceintes - de 0,2 à 3,5 mU / l.

Pendant la grossesse, le test de TSH est pris plusieurs fois car c’est une méthode indispensable pour identifier les maladies qui peuvent nuire gravement à la santé de la mère et de l’enfant. Un contrôle particulièrement prudent doit être exercé au cours du premier trimestre, lorsque les organes et systèmes vitaux du futur organisme sont mis en place. Étant donné que la glande thyroïde du fœtus ne fonctionne pas à ce moment-là, le contexte hormonal de la mère devient la clé d'un avenir en santé pour son enfant.

Le niveau d'hormone stimulant la thyroïde peut être influencé par le stress physique et émotionnel, les maladies infectieuses aiguës, l'observance à long terme d'un régime hypocalorique et d'autres indicateurs.

TTG augmenté: qu'est-ce que cela signifie?

L’augmentation de la concentration de l’hormone dans le sang (hypothyroïdie) est indiquée par la peau sèche, l’intolérance au froid, la perte de cheveux, une fatigue accrue, une menstruation irrégulière chez la femme.

La raison des indicateurs surestimés peut être:

  • inflammation de la thyroïde;
  • tumeurs hypophysaires;
  • insuffisance surrénale primaire;
  • intoxication au plomb;
  • trouble mental;
  • chirurgie récente - ablation de la vésicule biliaire ou hémodialyse.

Niveaux d'hormones abaissés

La diminution du niveau de TSH (hyperthyroïdie) se produit dans le contexte d’une concentration élevée d’hormones thyroïdiennes. Indicateurs de faibles taux d'hormone TSH dans le sang: rythme cardiaque rapide, nervosité, tremblements des mains, selles molles, perte de poids dans le contexte d'un bon appétit.

Les causes de l'hyperthyroïdie peuvent être:

  • goitre toxique diffus;
  • goitre à dose unique ou polino;
  • Thyroïdite de Hashimoto au stade thyrotoxicose (inflammation de la thyroïde causée par des causes auto-immunes);
  • traumatisme à la glande pituitaire;
  • maladie mentale;
  • prendre de la lévothyroxine (non contrôlée).

Habituellement, pour confirmer le diagnostic, le médecin envoie ensuite le patient à un nouvel examen.

Prix ​​du test sanguin pour TSH

Le coût de l'analyse sur le TSH dépend de l'emplacement de la procédure, des qualifications des spécialistes ainsi que des réactifs utilisés dans l'étude. Par exemple, l'un des centres médicaux de Naberezhnye Chelny propose un service pour 200 roubles. Le test sanguin pour TSH à Kazan est un peu plus cher. Le prix moyen dans la capitale du Tatarstan est de 250 roubles. À Saint-Pétersbourg, le niveau d'hormone stimulant la thyroïde de l'hypophyse sera détecté pour 450 roubles. Le test sanguin le plus coûteux pour TSH coûtera à Moscou. Le coût dans la capitale varie de 500 à 2000 roubles. Le prix dépend du niveau de service et de l'état technique des laboratoires, ainsi que de l'emplacement des cliniques. Au centre de la ville, le service sera certainement plus coûteux que dans les zones résidentielles.

Où puis-je faire un don de sang pour l'analyse des niveaux d'hormones thyroïdiennes?

Du sang pour l'analyse du niveau d'hormones thyroïdiennes ne peut pas être administré dans toutes les cliniques. Les réactifs coûteux nécessaires à l'étude ne permettent pas à toutes les cliniques municipales d'effectuer cette procédure. Cependant, dans chaque ville de Russie, il existe un laboratoire ou un bureau de représentation d'un grand centre médical où le niveau d'hormones thyroïdiennes spécifiques sera déterminé rapidement et à un prix abordable.

L'un de ces centres est le laboratoire indépendant "INVITRO" qui, en vingt ans d'existence, a gagné la confiance de millions de personnes. Les bureaux de laboratoire sont situés dans de nombreuses villes de Russie, ainsi qu'au Kazakhstan et en Biélorussie. Les visiteurs du laboratoire seront ravis du service qualifié, de la commodité et du confort réunis lors de la collecte de sang et de l'obtention du résultat - au bureau, par courrier ou dans un bureau privé. Et le prix surprendra tout client: à Moscou un test sanguin pour TSH coûte 510, à Nijni Novgorod - 320 et à Volgograd - 300 roubles.

A Propos De Nous

Questions connexes et recommandées3 réponsesSite de rechercheEt si j'ai une question similaire, mais différente?Si vous n'avez pas trouvé les informations nécessaires parmi les réponses à cette question ou si votre problème est légèrement différent de celui présenté, essayez de poser une autre question au médecin sur cette page si celle-ci concerne la question principale.