Inhibin B et hormone anti-Muller

L'inhibine est une hormone spéciale (peptide), dans sa composition simple ayant deux sous-unités. Dans le corps de la femme, il se produit dans les glandes des follicules, dans le corps de l'homme - les tubes séminifères. En cas de grossesse, le placenta assume toute la fonction. Dans le sang des hommes adultes, il y a l'inhibine B et les femmes - A et B.

Aujourd'hui, dans la pratique médicale, il n'existe que des kits de diagnostic permettant de déterminer la forme dimérique de l'inhibine, car seules ces formes sont biologiquement actives. C'est juste qu'aucun diagnostic n'est connu pour être effectué. Pour que le médecin puisse prescrire l'analyse, les indications suivantes sont nécessaires: puberté tardive, signes d'hermaphrodisme chez l'homme, signes d'infertilité, pour confirmer le monorchisme ou cryptorchim, une tumeur des glandes sexuelles.

Rôle de l'inhibine a

Le concept même d’inhibine révèle partiellement sa fonction principale. L’hormone inhibe la libération sélective d’une autre hormone (FSH) du lobe antérieur de l’hypophyse: elle exerce un effet paracrine sur les gonades du corps humain. Toutes les femmes ont une faible inhibition détectée au début de la phase folliculaire, puis augmentent progressivement. Le pic de la quantité d'hormone produite et en circulation se produit dans une autre période - la phase lutéale (la période commençant par l'ovulation le deuxième jour de la menstruation).

Inhibin commence son développement inverse après la formation du corps jaune. Cela réduit également la sécrétion de progestérone et d’estradiol. Si l'hormone devient moins, alors, son effet de blocage sur les glandes diminue. La FSH commence à s'accumuler en plus grande quantité dans le corps de la femme et se termine par la formation d'un pool de follicules antraux, qui deviennent ensuite dominants.

Avec l'âge, la concentration d'inhibine dans le sang diminue également chez les femmes. L'indice quantitatif des follicules en cours de maturation diminue avec le temps, le taux de FSH en circulation augmente.

Rôle de l'inhibine b

L'inhibine B est également une valeur diagnostique lors de la détermination des réserves ovariennes. Mais quelles sont ces réserves? L'analyse est effectuée pour déterminer la capacité des ovaires des femmes à répondre à la stimulation artificielle et naturelle des ovules matures par les gonadotrophines, qui conviennent à la fertilisation médicale. Le fait est que le troisième jour du cycle menstruel normal, l'inhibine B modifie ses paramètres et devrait permettre la stimulation même des ovaires femelles pour la fécondation.

En cas d'insuffisance du fond hormonal (ce qui signifie réduction de l'inhibine B), la possibilité de déclenchement de la grossesse diminue. Et cela se termine par une fausse couche précoce. Par conséquent, la mesure de la concentration d'inhibine B dans le sang permet d'évaluer la possibilité de porter un enfant chez une femme. En passant, chez les hommes, l'inhibine B est également le principal indicateur diagnostique de la possibilité de fécondation et de procréation.

L'hormone elle-même est formée dans les cellules de Sertoli et fait référence à la fonction testiculaire de tous les hommes. Contrairement aux femmes, chez les représentants du sexe fort, cette hormone est constante et ne change pas avec le temps, mais seulement avec l'apparition de pathologies ou le grand âge, la fonction diminue.

En plus d'évaluer la capacité de laisser une progéniture, chez l'homme, l'analyse de l'hormone sert à diagnostiquer la varicocèle. L'inhibine B détermine également le succès de l'azoospermie. À des taux faibles, la production de sperme est incorrecte et une analyse TESE ne peut pas être effectuée car son objectif principal est d'obtenir un sperme sain et viable. Comme mentionné ci-dessus, chez les femmes, l'inhibine B est le principal indicateur de la réserve ovarienne.

Analyse et évaluation de la réserve ovarienne

La procédure n'est pas attribuée à toutes les femmes, mais seulement pour certaines indications. Ceux-ci comprennent la non-survenue de grossesse au cours de l'année, les fausses couches précoces sans raison apparente, les tentatives précédentes infructueuses d'insémination artificielle, les menstruations irrégulières, la préménopause. Une analyse similaire peut être réalisée chez l'homme afin d'évaluer l'adéquation de la fonction testiculaire.

Lors de la détection des indicateurs réduits, déterminez:

  • la nécessité d'accélérer la procédure de FIV;
  • si des oeufs ou du sperme de donneur sont nécessaires;
  • interventions chirurgicales possibles chez les hommes et les femmes;
  • correction des pathologies associées.

L'analyse peut être réalisée sous deux formes: simple et avancée.

Comment se fait le test?

Si nous considérons les problèmes des femmes, alors la patiente doit donner du sang, faire une analyse 2 fois. Le premier est le jour du cycle prescrit par le médecin (en règle générale, c'est le troisième jour). Il est préférable de donner plus de sang le même jour pour la concentration d’autres hormones (FSH et LH) le même jour. La deuxième fois - un jour après la première. Une injection de Gonal-F est faite entre eux. Les données obtenues permettent d'estimer les réserves fonctionnelles.

Il faut aussi mentionner l'hormone anti-Muller. C'est une glycoprotéine dimérique qui est un facteur de croissance transformant. Sa définition est incluse dans l'analyse avancée. Comme l'hormone inhibine, elle est sécrétée par les cellules de Sertoli. La principale fonction du corps chez l'homme est la régression des canaux de Müller.

L'hormone anti-mullérienne, en violation de la fonction des glandes, préserve les dérivés dans les canaux de Mullerovye. Une maladie des hernies inguinales, la cryptorchidie, une réduction de la fonction de reproduction peuvent se manifester. Cette condition s'appelle la persistance des canaux de Muller. L'hormone antimullérienne peut provoquer un faux hermaphrodisme masculin.

Le dysfonctionnement des testicules peut être la conséquence d'affections négligées qui se sont déjà formées après une violation de la fonction hormonale. Il est nécessaire d'examiner plus en détail l'hormone antimuller (AMH).

Types d'AMG

Chez l'homme, l'AMH a une signification particulière pendant la période embryonnaire et pendant la puberté. Formé dans le corps dans l'utérus. Avec une quantité normale de AMH, tous les organes génitaux de l'homme se forment complètement. Après la naissance et avant le début de la puberté, les testicules produisent les garçons AMH. Après maturité sexuelle, son montant devient faible et inchangé. Quels changements en violation de la concentration d'AMH déjà mentionné ci-dessus.

Dans le corps des femmes, AMG commence également à être produit dans la période embryonnaire. Au début de la puberté, son niveau augmente, contrairement à celui des hommes adultes. Une réduction de l’amplification de la santé entraîne une infertilité féminine ou des échecs permanents de la grossesse

Pire encore, si des anomalies persistantes des ovaires sont causées par un manque de fonction. Afin de prévenir la détection tardive des violations, il est nécessaire de consulter le gynécologue à temps, de respecter les recommandations du compte d’âge pour la planification de la grossesse.

Changement de la concentration en hormone

Chez les femmes et les filles, le niveau de AMH dépend du jour du cycle et de la maturité; chez les garçons et les hommes, cet indicateur ne varie qu'avec l'âge. Par exemple, chez les garçons de 3 à 4 ans, le taux est d’environ 70 ng / ml et de 4 ng / ml chez l’homme adulte. Pour toutes les filles âgées de moins de 10 ans, la valeur est d'environ 3,5 mg / ml. Après le début de la puberté, elle augmente à 7 mg / ml. La violation de la norme AMG peut être à la fois ascendante et descendante.

Le niveau d'amg devient élevé quand:

  • la cryptorchidie;
  • anomalies dans l'appareil des récepteurs hormonaux;
  • infertilité;
  • ovaires polykystiques;
  • violation de la période de la puberté;
  • tumeurs malignes;

Le niveau d'AMG diminue lorsque:

  • ménopause précoce;
  • réserve ovarienne réduite;
  • après l'ablation ou l'absence congénitale de l'ovaire;
  • anomalies du développement dans la période embryonnaire des organes génitaux;
  • l'obésité à l'adolescence;
  • trop tôt la puberté.

Malheureusement, le rôle d’AMH n’est pas bien compris aujourd’hui. C'est pourquoi toutes les solutions aux problèmes sont expérimentales et strictement individuelles. Mais il existe déjà certaines techniques qui ne sont pas toujours, mais donnent des résultats dans le contrôle de la stimulation et l’inhibition de la sécrétion de l’AMH au cours d’un traitement hormonal. La clé de la santé des parents et de leurs enfants est un mode de vie correct et des activités de diagnostic préventif régulières.

Qu'est-ce que l'inhibine B chez la femme: effet des taux de glycoprotéines sur la fertilité et la capacité de concevoir

Lorsque les tentatives de grossesse infructueuses, les déviations dans la période de la puberté, les avortements spontanés, les FIV infructueuses, les perturbations du cycle, les médecins prescrivent un ensemble d’études. Pour évaluer l'état du système de reproduction, vous devez réussir l'analyse de l'inhibine B.

Il est important de savoir comment les niveaux de glycoprotéines affectent la fertilité chez les femmes. S'il existe des preuves, vous devez donner du sang un jour précis du cycle après une préparation appropriée. L’évaluation de la réserve ovarienne, associée au taux de FSH et à l’hormone anti-Muller, montre la capacité fonctionnelle des ovaires et la possibilité d’une conception réussie.

Inhibin Q: qu'est-ce que c'est

Chez la femme, la glycoprotéine produit des cellules granuleuses dans les follicules secondaires (antraux). La forme active du régulateur est constituée de sous-unités β et α, entre lesquelles se trouvent des liaisons disulfure. La sécrétion d'hormone hétérodimère dans les ovaires se produit tout au long de la vie, alors que les glandes sexuelles fonctionnent. À mesure que la fonction ovarienne s'éteint, le niveau du régulateur diminue au fur et à mesure que l'activité hormonale des organes diminue.

Qu'est-ce que c'est Ingibin B? La glycoprotéine inhibe la production de FSH dans les cellules hypophysaires. La régulation la plus active de la concentration en hormone folliculo-stimulante a lieu pendant la phase folliculaire (stade précoce et moyen). Un régulateur important affecte localement les glandes sexuelles. Une carence en glycoprotéines affecte négativement la régulation de la sécrétion d'hormones hypophysaires. Aux faibles valeurs d'inhibine de catégorie B, la concentration de FSH augmente.

La sécrétion d'hormone hétérodimère augmente sous l'influence du facteur de croissance analogue à l'insuline-1, de la FSH et des hormones sexuelles mâles. La GnRH diminue la production de glycoprotéines.

Pendant la puberté, les niveaux d'inhibine B augmentent progressivement. Ce n’est pas un hasard si un test de glycoprotéine est souvent prescrit en cas de violation de la période pubertaire, en cas de suspicion d’immaturité des glandes sexuelles ou d’apparition prématurée de la fonction ovarienne.

En âge de procréer, les valeurs de glycoprotéines fluctuent au cours des différentes phases du cycle. Les pics sont notés plus près du début de l'ovulation. Le troisième jour après le début de la prochaine menstruation, les valeurs de glycoprotéine changent. Lorsque le niveau de régulateur est suffisant, les ovaires sont stimulés pour une maturation réussie des follicules et une conception complète.

Inhibin B est un marqueur de la réserve ovarienne ovarienne. La concentration de glycoprotéine provoque l’état fonctionnel des glandes sexuelles du début de la période prépubère au début de la ménopause. Le test vous permet de contrôler la fertilité chez les femmes.

Pour évaluer la réserve ovarienne - le nombre restant de follicules, trois types d’analyses sont utilisés pendant la maturation, pour lesquels une fécondation est possible: AMH, FSH et inhibine B.

L'hormone hétérodimère, dont la sécrétion se produit dans les ovaires, est également un marqueur du carcinome à cellules à granulose des gonades. Si un processus malin se produit dans les cellules des ovaires, le taux d'inhibine B augmente fortement.

En savoir plus sur les causes de l'hyperandrogénie chez la femme, ainsi que sur les méthodes de traitement d'un état pathologique.

Cet article recense les orientations générales du traitement et les méthodes efficaces de traitement du diabète insipide chez les enfants.

Pourquoi l'analyse

L’étude permet d’évaluer plusieurs indicateurs:

  • la dynamique de la thérapie en cas de pathologies ovariennes;
  • réserve ovarienne;
  • anomalies chez les filles pendant la puberté;
  • résultats de FIV prévus;
  • la dynamique du processus malin dans les ovaires.

Indications pour l'analyse

Un test est prescrit aux femmes pour clarifier le niveau de glycoprotéine:

  • avec infertilité soupçonnée;
  • pour le diagnostic de tumeur dans les ovaires. L'analyse est très informative chez les femmes ménopausées, lorsque le niveau naturel de glycoprotéine est considérablement réduit et qu'une augmentation des valeurs d'hormone hétérodimère indique souvent la formation de tumeurs;
  • clarifier la période de transition au traitement antirétroviral pendant le traitement de l'infertilité;
  • en cours de planification d'insémination artificielle;
  • prédire la stimulation de la fonction ovarienne dans les cycles de FIV;
  • avec des symptômes, indiquant le développement d'un cancer mucineux ou granuloscellulaire dans le corps des ovaires. La meilleure option consiste à transmettre l'analyse non seulement au niveau de l'hormone hétérodimère, mais également à l'antigène du cancer CA-125;
  • en violation de la formation de caractéristiques sexuelles dans l'enfance;
  • dans le traitement des tumeurs malignes de l'ovaire, pour évaluer l'efficacité de la chimiothérapie. Une analyse est également nécessaire avant et après le traitement.

Préparation à l'étude

Qu'est-ce qui influence le résultat de l'étude? Cette question est posée par de nombreuses femmes avant la délivrance du sang veineux. Les médecins indiquent les facteurs sous l'influence desquels des déviations sont possibles.

Des valeurs inexactes de l'hormone hétérodimérique se produisent dans les cas suivants:

  • une femme prend des contraceptifs oraux;
  • le patient consomme souvent de l'alcool, fume pendant une longue période;
  • une thérapie à l'iode radioactif a été réalisée;
  • peu de temps avant l'étude, une scintigraphie squelettique a été réalisée à l'aide de radio-isotopes;
  • l'administration d'anticorps monoclonaux et d'autres types d'anticorps hétérophiles a été prescrite;
  • traitement avec l’utilisation de médicaments réduisant ou augmentant la concentration d’androgènes et d’hormone folliculo-stimulante.

Règles de préparation à l'analyse du niveau d'inhibine B:

  • Il est interdit d'utiliser des médicaments hormonaux à base d'œstrogènes et d'androgènes deux jours avant la collecte de sang;
  • vous ne pouvez pas manger pendant 4-5 heures;
  • interdiction de fumer au moins 3 heures avant la visite au laboratoire;
  • le test est effectué le 3ème ou le 4ème jour du cycle, toujours le matin;
  • la meilleure option est un dîner en vrac le soir, le matin avec une forte soif, vous pouvez boire un peu d'eau non gazeuse;
  • vous ne pouvez pas faire les exercices du matin, il est conseillé de ne pas être nerveux. Une demi-heure avant le test, vous devez vous calmer, vous reposer.

Norme des indicateurs

Au cours du cycle menstruel, le niveau de glycoprotéine change: les médecins fixent la concentration maximale au 3ème jour du cycle. Les taux élevés persistent presque jusqu'au début de l'ovulation; à la fin de la phase folliculaire, le taux de glycoprotéine est réduit. Après le pic d'hormone lutéinisante (après 2 jours), les indices d'inhibine B diminuent. Pendant la deuxième phase du cycle, les valeurs sont basses.

Avec le cancer ovarien granulomateux (presque 100% des cas) et mucineux (55% des patientes), le niveau de glycoprotéine augmente fortement. Pendant la période climatérique, lorsque les indicateurs d'une hormone importante sont pratiquement indécis ou ne dépassent pas 17,5 pg / ml, les médecins sont toujours inquiets d'un taux élevé de glycoprotéine: les ovaires fonctionnent mal, l'hormone hétérodimère doit être au minimum.

La norme d'inhibine B pour les femmes en âge de procréer au 5ème jour du cycle est de 45 à 120 pg / ml. Les valeurs postménopausiques sont faibles - inférieures à 17,50 pg / ml.

Voir une sélection de méthodes efficaces pour traiter la prostate chez l'homme avec des remèdes populaires.

Les règles d'utilisation des compléments alimentaires Indol Forte pour le traitement des maladies des glandes mammaires sont décrites sur cette page.

Suivez le lien http://vse-o-gormonah.com/vnutrennaja-sekretsija/shhitovidnaya/tireotoksicheskij-kriz.html et découvrez comment fournir une aide d'urgence en cas de crise thyrotoxique.

Causes de déviations

La diminution naturelle de la sécrétion d'hormone hétérodimérique commence avec l'apparition de la ménopause, au moment de la disparition de la fonction ovarienne. L'excès de glycoprotéine indique souvent une hyperstimulation des gonades dans le traitement de l'infertilité ou le développement du processus tumoral. Pour clarifier les facteurs qui provoquent des déviations, il sera nécessaire d’étudier l’historique, d’évaluer l’efficacité du traitement, de réaliser d’autres tests et études.

L'inhibine B est abaissée - provoque:

  • chimiothérapie pour le traitement des tumeurs;
  • le début de la ménopause;
  • diminution de la réserve ovarienne et de l'activité hormonale des ovaires;
  • le développement de l'anorexie;
  • ovariectomie (résection ovarienne);
  • l'épuisement ovarien à l'avance.

Inhibin B élevé - cause:

  • stimulation ovarienne excessive en préparation à la conception dans le traitement de l'infertilité;
  • tumeur maligne à cellules granulaires. Le niveau d'inhibine B augmente de 50 à 60 fois ou plus;
  • tumeurs némucineuses dans les cellules épithéliales des ovaires (de 15 à 35% des cas);
  • cancer mucineux des organes génitaux chez la femme (le taux de glycoprotéine dans ce type de processus malin est supérieur à la norme chez plus de la moitié des femmes).

Dosage Inhibin B pour FIV

Le nombre de follicules antraux avec un diamètre allant jusqu'à 8 mm au stade de la maturation active affecte la performance d'une hormone hétérodimère. Le maintien du niveau optimal d'inhibine B indique une bonne réserve ovarienne et de grandes chances de succès de la FIV.

Les résultats de certaines études indiquent des valeurs similaires de glycoprotéine chez les femmes pour lesquelles la fécondation in vitro a abouti à la naissance d'un enfant et lors de tentatives infructueuses de conception. Malgré ces données, dans la plupart des cas, une concentration plus faible en hormone hétérodimérique affecte négativement le résultat de la FIV. Le risque d'avortement spontané est plus élevé par rapport aux patients dont les glycoprotéines étaient optimales.

En cas de déficit en inhibine B, les médecins augmentent la dose d’hCG pour stimuler la superovulation. Il est important de stimuler la sécrétion d'hormone hétérodimère afin d'augmenter les chances de maturation et de grossesse de l'œuf.

Au cours des cycles de FIV, un test EFORT plus spécifique est prescrit pour des résultats plus précis de l’évaluation de la réserve ovarienne. La méthode de recherche moderne fournit plus de détails que l’analyse de l’AMH, d’une glycoprotéine et de la FSH.

Inhibin B

L'inhibine B est une glycoprotéine qui inhibe le niveau d'hormone stimulant le follicule hypophysaire et est un marqueur de la fonction de reproduction dans le corps des hommes et des femmes. L'étude de sa concentration dans le sérum est prescrite en même temps que le spermogramme et le test du contenu d'autres hormones sexuelles. Les résultats sont appliqués en endocrinologie, reproduction, gynécologie et andrologie. L’intérêt diagnostique de cette analyse est qu’elle permet d’évaluer le fonctionnement des ovaires et des testicules, les caractéristiques de la spermatogenèse, l’effet des substances toxiques sur les gonades, de révéler des tumeurs mucineuses à cellules de granulose des ovaires, une pathologie du développement sexuel. Le biomatériau de l'étude est un sérum prélevé dans une veine. La détermination de la concentration en inhibine B est effectuée par ELISA. Normalement, les hommes ont des valeurs allant de 42 à 392 pg / ml, chez les femmes de 23 à 257 pg / ml. La préparation des résultats prend de 5 à 9 jours.

L'inhibine B est une glycoprotéine qui inhibe le niveau d'hormone stimulant le follicule hypophysaire et est un marqueur de la fonction de reproduction dans le corps des hommes et des femmes. L'étude de sa concentration dans le sérum est prescrite en même temps que le spermogramme et le test du contenu d'autres hormones sexuelles. Les résultats sont appliqués en endocrinologie, reproduction, gynécologie et andrologie. L’intérêt diagnostique de cette analyse est qu’elle permet d’évaluer le fonctionnement des ovaires et des testicules, les caractéristiques de la spermatogenèse, l’effet des substances toxiques sur les gonades, de révéler des tumeurs mucineuses à cellules de granulose des ovaires, une pathologie du développement sexuel. Le biomatériau de l'étude est un sérum prélevé dans une veine. La détermination de la concentration en inhibine B est effectuée par ELISA. Normalement, les hommes ont des valeurs allant de 42 à 392 pg / ml, chez les femmes de 23 à 257 pg / ml. La préparation des résultats prend de 5 à 9 jours.

L'inhibine sanguine B est un indicateur utilisé pour évaluer l'état de la fonction de reproduction chez les femmes et les hommes. Il est considéré comme un marqueur des tumeurs ovariennes granulaires. Selon sa structure, cette hormone appartient aux glycoprotéines, la molécule est un dimère constitué de sous-unités alpha et bêta. L'inhibine B est synthétisée dans les tissus des ovaires et dans les tubules séminifères des testicules. Ses principales fonctions sont l'inhibition de la synthèse de l'hormone folliculo-stimulante produite par l'hypophyse, ainsi qu'un effet direct sur les tissus des ovaires et des testicules. La sécrétion d'inhibine B est réduite lors de l'exposition à la GnRH. L'augmentation de sa production se produit avec une augmentation de la concentration d'androgènes, d'hormone de stimulation du follicule et de facteur de croissance analogue à l'insuline 1.

Chez les femmes, le niveau d'inhibine B change tout au long de la vie - il augmente à la puberté et diminue avec l'apparition de la ménopause. Cela vous permet de considérer la connexion comme un marqueur de la puberté prématurée et de la ménopause précoce, ainsi que de déterminer la réserve fonctionnelle des ovaires. Pendant la puberté, la quantité d'inhibine B dans le sang des femmes fluctue au cours du cycle menstruel, les taux maximaux sont déterminés au milieu de la phase folliculaire. Une augmentation significative du niveau de l'hormone peut être un signe de cancer de la granulosa ou de l'ovaire mucineux. Chez les hommes, le plus haut niveau d'inhibine B est déterminé au cours des trois premiers mois suivant la naissance, puis diminue de 6 à 10 ans et reste presque constant tout au long de la vie. Chez les garçons, l’hormone est un indicateur des pathologies développementales des gonades, chez l’homme, un marqueur d’altération de la spermatogenèse.

Dans les laboratoires cliniques, le taux d'inhibine B est déterminé dans le sérum du sang veineux. Dans la conduite de l'étude en utilisant des méthodes de dosage immunoenzymatique. Les indicateurs obtenus sont utilisés dans les pratiques gynécologiques, andrologiques, endocrinologiques et oncologiques.

Des indications

Les indications pour effectuer le test d'inhibine B sont différentes pour les femmes et les hommes. Comme cette hormone est produite dans le corps de la femme par les follicules, l’étude est montrée aux filles pour les troubles du développement sexuel: retardé ou prématuré. Les résultats donnent une idée de la maturation des glandes sexuelles. Pour les femmes, un test sanguin pour l'inhibine B est prescrit en cas de suspicion de carcinome ovarien à cellules granuleuses ou mucineux - l'hormone est un marqueur spécifique de ces types de tumeurs. En outre, les résultats de l’étude permettent de contrôler l’efficacité des mesures thérapeutiques, car il existe une corrélation entre le niveau d’inhibine B et la taille du néoplasme. Pour un diagnostic plus précis, ce test est effectué conjointement avec l’étude CA-125 et les méthodes instrumentales.

L’évaluation de la fonction ovarienne est un autre objectif des tests sanguins d’inhibine B chez la femme. La production de cette hormone diminue avec la diminution du nombre de follicules dans les ovaires. Les résultats de l'étude aident donc à identifier le début imminent de la ménopause. La diminution du taux d'inhibine B dans le sang se produit lors de l'épuisement naturel des ovaires, ainsi qu'en violation de leurs fonctions en raison de maladies endocriniennes et auto-immunes, de radiothérapies et de chimiothérapies. L'analyse est préparée en prévision de la grossesse, en particulier lors de l'évaluation de la faisabilité d'une procédure de FIV.

En cas de retard de puberté ou de prématurité, les résultats sanguins révèlent les pathologies du développement des glandes sexuelles, déterminent la fonctionnalité du tissu testiculaire, différencient l'absence congénitale des testicules (anorchia) de leur scrotum non descendu (cryptorchisme). L'analyse de l'inhibinine B chez l'homme mature permet de déterminer les caractéristiques de la spermatogenèse. La concentration d'hormone dans le sang étant en corrélation avec le volume de tissu testiculaire et la densité du sperme, les résultats de l'étude sont nécessaires pour diagnostiquer une oligospermie, une azoospermie et d'autres violations de la production et de l'excrétion du sperme.

Bien que l'analyse de sang pour l'inhibine B soit utilisée pour évaluer la spermatogenèse, ses résultats ne constituent pas un indicateur fiable pour déterminer le succès de la procédure de test d'extraction des spermatozoïdes. L'inhibine B peut servir de marqueur de l'intégrité du tissu ovarien avant le début de la puberté. L'étude de cette hormone dans le sang n'est pas montrée dans le cancer épithélial de l'ovaire, puisque l'augmentation de la concentration dans ce cas n'est pas spécifique. L'avantage du test de dosage de l'inhibine B dans le sang réside dans sa capacité prédictive à évaluer la réserve fonctionnelle des ovaires - les modifications de la concentration sont déterminées tôt, avant la diminution de l'estradiol et de l'inhibine A.

Préparation pour l'analyse et l'échantillonnage du matériel

Dans l'étude de l'inhibine B, on examine le sang veineux, à partir duquel le sérum est obtenu au laboratoire. La procédure de la clôture est faite le matin, l'estomac vide. La période de famine devrait durer 8-12 heures, à ce moment-là, il est permis de boire de l'eau non gazeuse. La préparation de l’étude inclut l’abolition des drogues contenant de l’œstrogène et des androgènes pendant deux jours, s’abstenant de prendre de l’alcool pendant une journée, arrêtant de fumer pendant 3 heures et évitant le stress physique et émotionnel pendant 30 minutes. Les femmes doivent donner leur sang le troisième, le quatrième ou le cinquième jour du cycle menstruel, sauf indication contraire d'un médecin.

Le sang est prélevé dans la veine cubitale par ponction. Le matériel est placé dans un tube à vide et livré au laboratoire. Par centrifugation, les éléments façonnés sont retirés du sang. En utilisant un dosage immunoenzymatique, la quantité d'hormone est déterminée dans le sérum - des anticorps sont introduits dans l'échantillon, qui forment des complexes spécifiques avec l'inhibine B. Ensuite, le mélange est coloré au cours de la réaction enzymatique, sa densité optique est déterminée par un photocolorimètre. Sur la base des valeurs obtenues, la concentration de l'hormone est calculée. Selon le mode de fonctionnement du laboratoire, le degré de préparation des résultats varie de 5 à 9 jours (en moyenne).

Valeurs normales

Le taux normal d'inhibine B dans le sang dépend du sexe, de l'âge et chez la femme à la puberté, de la phase du cycle menstruel. Chez les filles et les filles de moins de 18 ans, les résultats de l’étude ne dépassent pas 83 pg / ml. En âge de procréer, entre 3 et 5 jours du cycle menstruel, ils se situent entre 23 et 257 pg / ml et la valeur standard idéale est de 76 pg / ml. Avec le début de la concentration d'hormones post-ménopausiques dans le sang, son niveau n'excède pas 17,5 pg / ml. Chez les garçons et les jeunes hommes de moins de 18 ans, le taux sanguin d’inhibine B ne dépasse normalement pas 352 pg / ml; pour les hommes, il se situe dans une plage allant de 42 à 392 pg / ml, la valeur idéale étant de 127 pg / ml. Un stress important, l'alcool et le tabagisme peuvent entraîner des fluctuations physiologiques de la concentration d'inhibine B dans le sang.

Augmentation de niveau

Chez les femmes, les tumeurs ovariennes granulocytocytaires entraînent une augmentation marquée du taux d'inhibine B dans le sang. Dans le cadre de cette étude, une augmentation de la concentration de l'hormone d'au moins 60 fois est déterminée chez 89 à 100% des patients. De plus, chez environ la moitié des femmes, la quantité d'inhibine B dans le sang augmente avec les tumeurs ovariennes mucineuses et dans un tiers des tumeurs épithéliales némucineuses. Comme l'inhibine B est produite par les follicules, on observe une augmentation de sa concentration dans le syndrome d'hyperstimulation ovarienne, qui se développe pendant la procédure de FIV.

Réduction de niveau

La diminution du niveau d'inhibine B chez les femmes est due à l'épuisement des ovaires. La diminution de la concentration d'hormones survient avec la réduction liée à l'âge de la réserve ovarienne, l'épuisement prématuré et naturel des ovaires, la ménopause, l'anorexie, ainsi qu'après la radiothérapie antitumorale et la chimiothérapie, la chirurgie d'ablation des ovaires (ovariectomie). Dans le corps masculin, l'anorchie (absence congénitale des testicules), l'hypogonadisme (développement insuffisant des glandes sexuelles), une altération de la spermatogenèse et les effets de l'exposition à des infections et à des toxines peuvent entraîner une diminution du taux d'inhibine B dans le sang.

Traitement des anomalies

En pratique clinique, l'analyse pour la détermination de l'inhibine B dans le sang est répandue en raison de sa grande spécificité vis-à-vis des tumeurs granulosclérales de l'ovaire, d'une spermatogenèse altérée, ainsi que de la valeur pronostique pour la détermination de la réserve ovulatoire. Si les résultats de l'étude ne correspondent pas aux valeurs normatives, il est nécessaire de consulter un médecin - endocrinologue, gynécologue, andrologue pour un diagnostic plus précis et la sélection d'un traitement adéquat. Pour éliminer l’influence des facteurs physiologiques sur l’exactitude du diagnostic en vue de la prise de sang, il faut éviter le stress, s’abstenir de tout effort physique intense, du tabagisme et de la consommation d’alcool.

Inhibin B: norme et déviations chez les femmes et les hommes

La santé reproductive est la capacité des femmes et des hommes à réaliser le désir d'avoir une progéniture. Dans le corps humain, un certain nombre de substances biologiquement actives sont responsables de la viabilité de la sphère de la reproduction. Parmi celles-ci, l'inhibine B, une hormone qui se forme tout au long de la vie dans les tissus des organes génitaux et qui participe directement à la préparation des cellules germinales pour la fécondation. À différentes périodes de la vie, il est produit en quantités différentes et, associé à d'autres indicateurs, constitue un marqueur de la capacité de concevoir des organismes féminins et masculins et signale également certaines pathologies possibles des organes de reproduction.

L'inhibine B est une glycoprotéine hormonale, sous sa forme active, constituée des sous-unités alpha et bêta. La production d'inhibine B se produit chez les hommes dans les tubes séminifères des testicules, chez les femmes dans les follicules ovariens. La fonction principale est la suppression de la sécrétion hypophysaire des effets de la follitropine (FSH) et de la paracrine (local) dans les ovaires et les testicules mâles. La production d'inhibine est réduite par l'action d'autres substances de nature hormonale: les androgènes, le facteur de libération, la somatomédine et la FSH.

Production d'inhibine B par le follicule antral

Chez la femme, l'hormone est produite par les follicules secondaires (antraux). De la naissance d'une fille à la puberté, la concentration d'hormone est faible. Avec le début de la puberté et une croissance intensive, le contenu de l'hormone dans le sang augmente progressivement. Chez les filles de moins de 18 ans, il est normalement inférieur à 83 pg / ml. À ce stade de croissance et de développement du corps féminin, le niveau de l'hormone aide à diagnostiquer la puberté prématurée et la maturité fonctionnelle des gonades.

Sur le plan physiologique chez les femmes en âge de procréer, la teneur en inhibine dans le sang varie directement proportionnellement aux phases du cycle menstruel. L'augmentation de la sécrétion commence dans la période de pré-pré-régulation, le maximum coïncide avec le milieu du cycle, diminue dans la phase lutéale. La limite d'âge est de 23-257 pg / ml le troisième ou le cinquième jour du cycle.

Peu à peu, la fonction de procréation s’estompe et le nombre de follicules viables dans les ovaires de la femme diminue. En conséquence, la sécrétion de l'hormone est réduite. Au début de la période préménopausique, une diminution du taux d'inhibine B dans la phase folliculaire du cycle menstruel indique souvent un début précoce de la ménopause. Pendant la période post-ménopausique, les concentrations d'hormones sont aussi basses que possible (inférieures à 17,5-5 pg / ml) ou la substance n'est pas détectée du tout. Une augmentation spectaculaire du taux d'hormones chez les femmes ménopausées (dépassant la norme de plus de 60 fois) est souvent un marqueur de la formation d'un carcinome de l'ovaire et nécessite un examen plus approfondi.

Le niveau d'hormones dans la planification d'une grossesse naturelle et l'effet possible de la FIV sur les femmes matures jouent un rôle important. Avec l'âge physiologique ou le syndrome d'extinction prématurée des ovaires, leur fonction est significativement réduite. La détermination du niveau d'inhibine B fournit des informations sur la réserve folliculaire (le nombre d'œufs viables dans les ovaires), sur la capacité d'une ovulation normale, sur la conception naturelle et sur le fœtus. Pour évaluer la réserve ovarienne du troisième au cinquième jour du cycle menstruel, on examine la FSH (follitropine), l’inhibine B et les antimulers hormonaux.

Inhibin B - qu'est-ce que c'est? Le taux de substance chez les femmes et les hommes, l'analyse de l'hormone

Inhibin est une hormone protéique. Il est produit chez les femmes par les cellules germinales ovariennes, chez les hommes - par les tubes séminifères. Il existe des inhibines A et B. La substance fait le travail le plus important dans le corps. L'inhibine B influence la génération de FSH par la glande endocrine - la glande pituitaire selon le principe de dépendance inverse. Il détermine la capacité à produire du sperme chez les hommes et des ovocytes viables chez les femmes.

Pendant que le bébé attend, la future maman sécrète l'inhibine A par le placenta et le mur du fœtus. Cela montre à quel point le corps jaune est actif. Avant le début de la grossesse, l'hormone détermine l'énergie du follicule dominant.

La valeur de l'inhibine B chez les femmes

De quoi s'agit-il, inhibine b, et pourquoi une femme en a-t-elle besoin? Chez les femmes en âge de procréer, le volume de l'hormone reflète le nombre d'œufs fertilisables. Avec une valeur réduite de la substance:

  • Le nombre d'œufs viables diminue;
  • La probabilité de conception diminue;
  • Risque accru de fausse couche;
  • Il existe un risque de multiples kystes ovariens;
  • Pendant la ménopause, le risque de développer des tumeurs augmente.

Si une jeune femme se nourrit elle-même et amène son état à l'anorexie, la quantité d'inhibine dans son corps diminue. Pendant la ménopause, l'inhibine B est un marqueur de la tumeur ovarienne. Sa quantité peut même donner une idée de la taille de la tumeur. Lors du traitement par chimiothérapie, la quantité d’hormone indique au médecin l’efficacité du traitement.

Une augmentation du contenu de l'hormone de type B chez la femme se produit dans certains types de tumeurs ovariennes et dans le syndrome d'hyperstimulation ovarienne.

Norme d'inhibine chez la femme

Le taux d'hormones varie d'une femme à l'autre. Chez les adolescents de moins de 18 ans, il est de 83 pg / ml. Quand une femme est prête à accoucher, le taux augmente et varie de 23 à 257 pg / ml. Lors de la ménopause chez une femme âgée, le corps contient jusqu'à 17,5 pg / ml. Les femmes donnent leur sang pour une étude les jours 3 à 5 du début du cycle. Le nombre idéal de contenu de substance est de 76 pg / ml.

La valeur de l'inhibine chez les hommes

Chez les hommes, l'inhibine B reflète le processus de génération de sperme. Si le volume de la substance est très faible, une stérilité masculine peut être suspectée.

L'inhibine B, ainsi que d'autres hormones qui affectent la reproduction, telles que la testostérone, la FSH et la LH, affectent la qualité du sperme produit. La substance détermine la concentration et la dynamique du sperme. Lorsque la maladie est l'expansion des veines des tubes séminifères (varicocèle), l'hormone peut servir de marqueur pour détecter la maladie à un stade précoce.

Lors de la planification de la FIV, l’hormone inhibine prédit le succès de la procédure. Si la substance indique des irrégularités dans la génération de sperme, il peut être nécessaire de recourir à une intervention chirurgicale pour corriger la situation: obtenir des spermatozoïdes puissants et fécondables.

Hormone normale chez les hommes

Chez les nourrissons de sexe masculin, la quantité d'inhibine augmente constamment jusqu'à 2 ou 3 mois de la vie. Ensuite, il commence à décliner et atteint un minimum de 6 à 10 ans. Au moment de la puberté, la quantité de substance recommence à augmenter. À l'état adulte, le contenu de l'hormone est élevé et d'une ampleur constante. Son déclin ne se produit que dans la vieillesse. Le taux pour un homme ayant une bonne fonction de reproduction est de 480 pg / ml. Si la teneur en substance se situe entre 147 et 165 pg / ml, ceci est considéré comme normal. Le niveau d'inhibine chez les hommes soupçonnés d'infertilité peut être réduit à 80 pg / ml.

Application de la détermination du niveau d'inhibine pour le diagnostic

Le dosage d'inhibine B est effectué aux fins suivantes:

  • Pour le diagnostic précoce des varices dans les tubes séminifères. En raison de cette maladie (varicocèle), les canalicules sont étroits et ne peuvent pas spermatozoïdes en quantité suffisante. Cela peut entraîner un blocage complet de la production de sperme. Avec cette maladie, le niveau d'inhibine dépasse la norme et, après traitement, il diminue à des valeurs acceptables.
  • Déterminer l'infertilité masculine. L’analyse permet d’établir si le développement de spermatozoïdes viables et dynamiques. Dans le même temps, une analyse de la FSH est prescrite pour localiser la cause de l'infertilité.
  • Développement inapproprié des organes génitaux chez les adolescents. Si le garçon n'a pas de testicules ou s'ils ne descendent pas dans le scrotum, l'hormone s'écartera probablement de la norme. Si la pathologie est détectée à temps, elle peut être guérie.
  • Si le développement sexuel d'un adolescent est retardé, il est possible que la quantité d'inhibine B diffère de la norme.
  • Les jeunes futurs parents peuvent être invités à faire cette analyse pour clarifier le sexe du bébé.
  • Avec une diminution de l'attirance sexuelle et de l'impuissance. La production d'une substance affecte la qualité du sperme et le désir sexuel en dépend.

Si nécessaire, une analyse par insémination artificielle est prescrite pour déterminer sa méthode:

  • L'introduction de sperme dans les trompes de Fallope dans le cas où le sperme est lent;
  • Placer le sperme directement dans l'utérus dans les cas où le milieu dans le col utérin détruit le sperme;
  • La fécondation in vitro - fécondation hors du corps de la future mère - est utilisée pour l'infertilité masculine et féminine;
  • IKSI est similaire à la FIV, pratiquée dans les cas où les tubules ne transmettent pas le sperme, puis le sperme est prélevé directement du testicule.

Dans ce dernier cas, l’analyse de l’hormone de type B chez l’homme permet de déterminer si les tubules permettent le passage du sperme.

Les raisons de la diminution de l'hormone dans le corps chez les hommes

Ceci peut être un développement anormal, à la suite duquel les testicules ne sont pas formés ou ne descendent pas dans le scrotum. Cela inclut également l'échec de la génération de sperme, par exemple en raison de varicocèle. La réduction de l'inhibine peut s'expliquer par la pathologie du développement des glandes sexuelles.

En ce qui concerne les causes externes, il se peut que certains médicaments réduisent la sécrétion de l'hormone. La production d'inhibine B peut être réduite en raison d'une pathologie infectieuse, d'une exposition à des radiations ou de toxines.

Test d'inhibine B

Les femmes subissent une analyse de sang veineux. Chez les hommes, à l'exception du sang, prenez du sperme.

La préparation à l'analyse implique:

  • 2 heures avant l'analyse, ne mangez pas de nourriture. Vous pouvez boire de l'eau pure.
  • 2 jours pour annuler l'adoption de médicaments hormonaux.
  • Abandonnez l'alcool et fumez.
  • Abolir le travail physique lourd, le sport.
  • Évitez les situations stressantes.

Le fait de déchiffrer les résultats de l'analyse place le médecin au centre de la planification familiale, un gynécologue, un oncologue ou un autre spécialiste. Il décide également de la nomination d'un traitement hormonal substitutif, de la nécessité d'une intervention chirurgicale et d'autres méthodes de traitement. Il n'est pas recommandé de vous prescrire les pilules et procédures, car c'est dangereux pour la santé.

Comment passer un test sanguin pour l'inhibine B et déchiffrer les résultats

Les inhibines sont appelées glycoprotéines, dont la production est produite par les cellules femelles ovariennes granulaires et thécales et les cellules mâles de Setroli. Le rôle important des inhibines dans la vie humaine a été scientifiquement prouvé, car elles jouent un rôle de premier plan dans les mécanismes de régulation de la gamétogenèse.

Les inhibines sont impliquées dans les réactions négatives, qui ont un effet régulateur sur la sécrétion de FSH par l'hypophyse, et affectent localement les organes génitaux. La grossesse de la femme est cette période où la synthèse des inhibines est faite par les enveloppes du fruit et du placenta.

Quelle est cette analyse?

Dans le corps de la femme, on note la présence de deux formes d'inhibine, les inhibines A et B, et dans le corps de l'homme, seul le groupe inhibiteur B est isolé. La principale différence entre les deux sous-types d'inhibine est que le but principal de l'étude de l'hormone B est de diagnostiquer les violations de la fonction fertile chez les femmes. chez les hommes.

Un test sanguin pour l'inhibine du groupe A est effectué pour des études diagnostiques d'anomalies congénitales et comme marqueur de menace d'avortement. Pendant la grossesse, la concentration en inhibine A augmente progressivement jusqu’à la dixième semaine environ du développement fœtal, après quoi elle commence à baisser et atteint son minimum dès la 17e semaine de grossesse. Toute la période qui suit la naissance de l’enfant est une lente augmentation de la concentration de l’hormone dans le sang, mais insignifiante.

Préparation à l'analyse

Un test sanguin pour l'inhibine du sous-groupe A chez les femmes est effectué à 10-11 ans et à 15-16 semaines de grossesse. Pour réussir et obtenir les résultats les plus précis possibles, il est recommandé aux femmes de suivre un peu de formation pour cette procédure, qui comprend:

  • refus d'effort physique intense à la veille des tests sanguins;
  • Il n'est pas recommandé de surcharger le corps en consommant de grandes quantités de nourriture.
  • rejet complet des aliments épicés et frits;
  • Il est nécessaire de limiter la consommation de nourriture 2 à 3 heures avant le test sanguin d'inhibine.

Le prélèvement sanguin pour une étude du sous-groupe hormonal B est effectué chez la femme pendant 3 à 5 jours du cycle menstruel et peut être fait à tout moment chez l'homme. L'analyse est effectuée le matin et pour sa mise en œuvre qualitative, il est nécessaire de respecter les recommandations suivantes pour les hommes et les femmes:

  • l'analyse des inhibines du sous-groupe B est strictement réalisée à jeun;
  • le dernier repas à la veille de l'analyse devrait être dans 8-14 heures;
  • Vous devez refuser de mener l’étude s’il existe des maladies aiguës dans le corps;
  • 1-2 heures avant la prise de sang, il est recommandé d'arrêter de fumer;
  • ne buvez pas d'alcool à la veille de l'étude;
  • Vous devez informer votre médecin de la prise de tout médicament et décider avec lui de la possibilité d'effectuer un test sanguin pour la recherche de l'inhibine sur la base du médicament;
  • lorsqu’un nouveau test est nécessaire, il est recommandé de réaliser une analyse de sang dans des conditions identiques, c’est-à-dire de donner du sang dans le même laboratoire et au même moment de la journée.

Indications pour l'analyse

Un test sanguin pour l'inhibine du sous-groupe A est effectué uniquement chez les femmes présentant les indications suivantes:

  • identification du risque de menace d'avortement dans les premiers mois de la grossesse;
  • dépistage prénatal du syndrome de Down;
  • diagnostic de kystique aspiré.

La prédisposition à la prééclampsie est la principale condition pour augmenter la concentration d'inhibine A dans le sang. Un test sanguin pour cette hormone est donc un moyen efficace de diagnostiquer cette complication.

Un test sanguin pour l'inhibine B est conseillé de nommer dans les cas suivants:

  • évaluation de l'état fonctionnel des ovaires;
  • diagnostic et suivi des tumeurs granulocystiques ovariennes;
  • détermination de la sensibilité ovarienne pendant la stimulation de l'ovulation;
  • infertilité masculine et féminine;
  • préparation à la FIV;
  • altération du développement sexuel chez les garçons;
  • un retard ou, au contraire, un développement sexuel trop intense;
  • évaluation de l'état du sperme masculin;
  • diagnostic précoce de l'action des toxiques gonadiques;
  • traitement de varicocèle.

Méthode d'analyse

L’objet principal de la recherche dans cette analyse est le matériel biologique - le sang veineux, qui est recueilli à l’aide du vacutainer. Le sérum résultant est laissé pendant sept jours à une température de 2 à 8 degrés. La méthode d'immunoessai est le principal moyen de déterminer le niveau d'hormones dans le sang.

L'analyse de la recherche de sang pour l'inhibine est effectuée pendant 5 à 7 jours, après quoi vous pouvez analyser les résultats.

Evaluation des résultats

Le contenu dans le corps d'une femme 2.0 inhibine A est un indicateur normal pour les représentants de la race européenne. Dans le cas où la concentration de cette hormone dans le corps est le double des indicateurs standard, on peut juger du risque élevé de développement de maladies génétiques telles que le syndrome de Down, Edwards et autres.

Pendant la grossesse, lorsqu'un fœtus se développe dans le corps, le taux d'hormones dans le sang est estimé à 500 pg / ml et, avec la probabilité qu'il y ait plusieurs fœtus, ce chiffre atteint 600 pg / ml.

Au cours des premiers mois de la grossesse, une diminution de la concentration d'inhibine A dans le corps de la femme indique une menace de fausse couche et, à des niveaux élevés, on peut penser que la vésicule biliaire se développe.

480 pg / ml est considérée comme la concentration normale d’inhibine B dans le corps de l’homme et ces indicateurs sont permanents. On ne peut noter une diminution du niveau de cette hormone qu’avec le développement d’un état pathologique dans le corps d’un homme. Cela se produit lorsque des violations telles que:

  • stades précoces de la spermatogenèse;
  • la présence dans le corps d'hypogonadisme hyper- et hypogonadotrope;
  • exposition prolongée à des radiations ou à des substances toxiques pour les gonades;
  • médicaments de contraception hormonale.

Un test sanguin avec une faible concentration d'inhibine B dans le corps de la femme peut indiquer le développement des pathologies suivantes:

  • ménopause ou ménopause;
  • déclin de la fonction ovarienne lié à l'âge;
  • mener une thérapie antitumorale;
  • l'apparition de l'épuisement ovarien précoce;
  • ovariectomie.

La cause de la teneur accrue en inhibine B dans le sang peut être polykystique ou le développement de tumeurs ovariennes à granulose.

Un test sanguin pour l'inhibine est une méthode assez efficace qui vous permet d'identifier différentes maladies au cours des premières étapes de leur développement et de choisir le traitement approprié avec votre médecin.

Indicateurs Inhibin B pour les femmes

L'inhibine B chez la femme est importante dans le système reproducteur. Lorsque les tentatives de grossesse se soldent par un échec, la puberté chez les filles s'écarte du calendrier, des fausses couches spontanées se produisent, la FIV ne donne pas de résultats positifs, plusieurs études sont prescrites dans le cycle menstruel, y compris l'analyse de l'hormone Inhibin B.

La définition

L'inhibine B est un composé non stéroïdien, une hormone synthétisée par les gonades. Chez la femme, l'hormone est produite par les cellules thécales et granuleuses des ovaires.

La glycoprotéine (un autre nom pour l'hormone) est directement impliquée dans la préparation de l'œuf pour la fécondation. Des caractéristiques d’une certaine période de la vie dépendent de la quantité de substance produite.

Normes et interprétation des écarts

Dans le corps de la femme, l'hormone inhibine B produit des follicules antraux (secondaires). Du moment de la naissance au début du processus de puberté, sa concentration dans le corps de la fille est très faible. L'augmentation de la concentration de la substance hormonale commence à l'adolescence, lorsque le corps entre dans une période de croissance rapide et de puberté.

Chez les adolescentes de moins de 18 ans, la teneur en glycoprotéines devrait être inférieure à 83 pg / ml. Au cours de cette période de développement et de croissance de la fille, l'analyse du niveau de l'hormone permet de diagnostiquer la capacité fonctionnelle prématurée des ovaires et le développement précoce de nature sexuelle.

Chez une femme dont le corps est déjà capable d’assumer des fonctions de procréation en termes physiologiques, le taux d’inhibine B dans le sang est étroitement lié aux phases du cycle menstruel. La sécrétion de l'hormone commence à augmenter simultanément à l'apparition de l'ovulation. La plus grande quantité d'inhibine est produite au milieu du cycle menstruel et, juste avant le début du flux menstruel, la sécrétion diminue.

Avec le fonctionnement normal des organes génitaux dans la période de 3 à 5 jours du cycle, la norme de glycoprotéine est de 23-257 pg / ml. Au fil du temps, le nombre de follicules fonctionnels est de moins en moins produit et la capacité de la femme à avoir des enfants s'estompe. Dans le même temps, la production d'hormones est réduite. L'approche de la ménopause est indiquée par une diminution du niveau de glycoprotéine dans la phase initiale du cycle menstruel.

À la fin de la ménopause, le niveau d'inhibine B est extrêmement faible (inférieur à 17,5-5pg / ml) ou même inexistant. Des paramètres très élevés du contenu de la substance hormonale après la ménopause, lorsque les chiffres sont 60 fois plus élevés que la norme, peuvent souvent être un indicateur du développement d'une tumeur maligne dans les ovaires.

Recherche - préparation et conduite

Déterminer le niveau d'hormone protéique peut être nécessaire pour d'autres manipulations diagnostiques dans diverses conditions. Cette analyse peut être dirigée par un endocrinologue, un oncologue, un gynécologue, un pédiatre, un andrologue, un spécialiste de la fertilité, etc. L’étude du niveau d'inhibine B est réalisée dans les buts suivants:

  • détection de cellules mucineuses ou granuleuses dans les ovaires;
  • observation d'un patient présentant une tumeur indifférenciée dans les ovaires;
  • évaluation des fonctions de réserve des glandes;
  • étude intermédiaire au cours du traitement des tumeurs;
  • prévision du résultat de l'insémination artificielle;
  • évaluation de la fonctionnalité des gonades;
  • diagnostic d'exclusion d'anorchie et de cryptorchidie;
  • diagnostic de puberté retardée ou prématurée;
  • déterminer les causes de l'infertilité;
  • déterminer le sexe d'un enfant à un âge précoce avec des signes ambigus.

Pour l'analyse de l'inhibine B chez la femme, du sang veineux est utilisé comme matériel de test. Pour que le résultat soit aussi précis que possible, le patient doit se préparer en conséquence et suivre certaines recommandations. Le jour de l'analyse devrait tomber le troisième ou le cinquième jour à compter du début du cycle mensuel.

Avant cela, le patient doit arrêter de prendre des médicaments hormonaux (œstrogènes et androgènes), cesser de faire de l'exercice, de pratiquer des activités sportives. Les trois dernières heures avant l'échantillonnage de sang ne peuvent pas être fumés, mangez, vous ne pouvez boire que de l'eau non gazeuse. Pendant un certain temps, vous devez rester calme et éliminer le stress émotionnel.

Indications pour l'étude du niveau d'Inbigin B

Une analyse de la glycoprotéine est prescrite à une femme pour un certain nombre d'indications:

  • infertilité soupçonnée;
  • détermination de la formation de tumeurs dans les gonades (efficace pour la ménopause, lorsque dans un état normal, le niveau de l'hormone diminue);
  • traitement de l'infertilité pour déterminer le moment de la transition au traitement antirétroviral;
  • planification d'insémination artificielle;
  • prévision de la stimulation des glandes dans certaines phases de la FIV;
  • symptômes évocateurs d'une possible formation de granulosa ou de cancer mucineux au sein de l'ovaire;
  • formation anormale d'organes génitaux et de signes dans la petite enfance;
  • traitement de la maladie ovarienne maligne, évaluation de l'efficacité du traitement.

La détermination de l'hormone est utile dans le cas de l'étude du stock folliculaire des ovaires, en déterminant le nombre d'œufs et de follicules en bonne santé et capables de se développer. Avec l'âge ou des changements prématurés, l'épuisement des ovaires, leur capacité à ovuler normalement est perdue, et la grossesse et la procréation deviennent naturellement impossibles.

C'est souvent la raison pour laquelle on a choisi le niveau d'Inbigin B afin d'évaluer la probabilité d'une grossesse à un âge plus avancé. L'analyse aide également à évaluer les prévisions de faisabilité ou d'efficacité des technologies d'assistance avec lesquelles la grossesse devrait avoir lieu.

Le médecin du centre de reproduction, un oncologue, un gynécologue ou un autre médecin qui dirige l'étude peut déchiffrer les résultats de l'analyse de l'inhibine. Le même spécialiste décidera de l’utilisation du traitement hormonal substitutif, de la faisabilité d’une intervention chirurgicale et d’autres méthodes.

Augmentation de l'inhibition - causes

La diminution naturelle de la production de l'hormone Inhibin B se produit au début de la ménopause, lorsque les fonctions des organes génitaux de la sécrétion interne sont désactivées. Une glycoprotéine trop élevée indique une stimulation intense des glandes lors de la lutte contre la stérilité.

Des indicateurs dépassant la norme peuvent indiquer la présence d'une maladie maligne. Dans de tels cas, effectuez une étude des conditions qui ont servi de facteurs de provocation, étudiez l'historique, évaluez l'efficacité du traitement, menez des études et des tests associés.

Le niveau d'inhibine est très important lors de la planification de la conception et de la grossesse in vivo. Ses indicateurs se reflètent dans l'efficacité de l'insémination artificielle, en particulier chez les personnes d'âge moyen.

La quantité d'inhibine peut augmenter dans de tels cas:

  • un excès de manipulations stimulantes avec les ovaires, effectuées lors de la préparation d'une femme à la conception avec stérilité;
  • tumeur maligne granulocytocellulaire, dans ce cas, l’index hormonal dépasse la norme de 60 fois ou plus;
  • tumeurs némucineuses formées dans les cellules épithéliales des ovaires;
  • maladie oncologique mucineuse.

La diminution de l'inhibine B peut avoir les causes suivantes:

  • traitement chimiothérapeutique des tumeurs malignes;
  • le début de la ménopause;
  • production folliculaire réduite, activité hormonale gonadique réduite;
  • le développement de l'anorexie;
  • retrait des ovaires.

Le médecin examine les résultats de l'étude et détermine les prochaines étapes. En cas d'influence sur les résultats de l'analyse de certains facteurs (médicaments hormonaux, scintigraphie à l'aide de radio-isotopes, etc.), des tests supplémentaires sont prescrits.

A Propos De Nous

La mélatonine est une hormone produite par la glande pinéale ou glande pinéale. L'épiphyse est un petit organe non apparié situé au centre du cerveau, entre les hémisphères. La quantité de mélatonine dans le sang dépend directement de l'heure de la journée.