Inhibin B et hormone anti-Muller

L'inhibine est une hormone spéciale (peptide), dans sa composition simple ayant deux sous-unités. Dans le corps de la femme, il se produit dans les glandes des follicules, dans le corps de l'homme - les tubes séminifères. En cas de grossesse, le placenta assume toute la fonction. Dans le sang des hommes adultes, il y a l'inhibine B et les femmes - A et B.

Aujourd'hui, dans la pratique médicale, il n'existe que des kits de diagnostic permettant de déterminer la forme dimérique de l'inhibine, car seules ces formes sont biologiquement actives. C'est juste qu'aucun diagnostic n'est connu pour être effectué. Pour que le médecin puisse prescrire l'analyse, les indications suivantes sont nécessaires: puberté tardive, signes d'hermaphrodisme chez l'homme, signes d'infertilité, pour confirmer le monorchisme ou cryptorchim, une tumeur des glandes sexuelles.

Rôle de l'inhibine a

Le concept même d’inhibine révèle partiellement sa fonction principale. L’hormone inhibe la libération sélective d’une autre hormone (FSH) du lobe antérieur de l’hypophyse: elle exerce un effet paracrine sur les gonades du corps humain. Toutes les femmes ont une faible inhibition détectée au début de la phase folliculaire, puis augmentent progressivement. Le pic de la quantité d'hormone produite et en circulation se produit dans une autre période - la phase lutéale (la période commençant par l'ovulation le deuxième jour de la menstruation).

Inhibin commence son développement inverse après la formation du corps jaune. Cela réduit également la sécrétion de progestérone et d’estradiol. Si l'hormone devient moins, alors, son effet de blocage sur les glandes diminue. La FSH commence à s'accumuler en plus grande quantité dans le corps de la femme et se termine par la formation d'un pool de follicules antraux, qui deviennent ensuite dominants.

Avec l'âge, la concentration d'inhibine dans le sang diminue également chez les femmes. L'indice quantitatif des follicules en cours de maturation diminue avec le temps, le taux de FSH en circulation augmente.

Rôle de l'inhibine b

L'inhibine B est également une valeur diagnostique lors de la détermination des réserves ovariennes. Mais quelles sont ces réserves? L'analyse est effectuée pour déterminer la capacité des ovaires des femmes à répondre à la stimulation artificielle et naturelle des ovules matures par les gonadotrophines, qui conviennent à la fertilisation médicale. Le fait est que le troisième jour du cycle menstruel normal, l'inhibine B modifie ses paramètres et devrait permettre la stimulation même des ovaires femelles pour la fécondation.

En cas d'insuffisance du fond hormonal (ce qui signifie réduction de l'inhibine B), la possibilité de déclenchement de la grossesse diminue. Et cela se termine par une fausse couche précoce. Par conséquent, la mesure de la concentration d'inhibine B dans le sang permet d'évaluer la possibilité de porter un enfant chez une femme. En passant, chez les hommes, l'inhibine B est également le principal indicateur diagnostique de la possibilité de fécondation et de procréation.

L'hormone elle-même est formée dans les cellules de Sertoli et fait référence à la fonction testiculaire de tous les hommes. Contrairement aux femmes, chez les représentants du sexe fort, cette hormone est constante et ne change pas avec le temps, mais seulement avec l'apparition de pathologies ou le grand âge, la fonction diminue.

En plus d'évaluer la capacité de laisser une progéniture, chez l'homme, l'analyse de l'hormone sert à diagnostiquer la varicocèle. L'inhibine B détermine également le succès de l'azoospermie. À des taux faibles, la production de sperme est incorrecte et une analyse TESE ne peut pas être effectuée car son objectif principal est d'obtenir un sperme sain et viable. Comme mentionné ci-dessus, chez les femmes, l'inhibine B est le principal indicateur de la réserve ovarienne.

Analyse et évaluation de la réserve ovarienne

La procédure n'est pas attribuée à toutes les femmes, mais seulement pour certaines indications. Ceux-ci comprennent la non-survenue de grossesse au cours de l'année, les fausses couches précoces sans raison apparente, les tentatives précédentes infructueuses d'insémination artificielle, les menstruations irrégulières, la préménopause. Une analyse similaire peut être réalisée chez l'homme afin d'évaluer l'adéquation de la fonction testiculaire.

Lors de la détection des indicateurs réduits, déterminez:

  • la nécessité d'accélérer la procédure de FIV;
  • si des oeufs ou du sperme de donneur sont nécessaires;
  • interventions chirurgicales possibles chez les hommes et les femmes;
  • correction des pathologies associées.

L'analyse peut être réalisée sous deux formes: simple et avancée.

Comment se fait le test?

Si nous considérons les problèmes des femmes, alors la patiente doit donner du sang, faire une analyse 2 fois. Le premier est le jour du cycle prescrit par le médecin (en règle générale, c'est le troisième jour). Il est préférable de donner plus de sang le même jour pour la concentration d’autres hormones (FSH et LH) le même jour. La deuxième fois - un jour après la première. Une injection de Gonal-F est faite entre eux. Les données obtenues permettent d'estimer les réserves fonctionnelles.

Il faut aussi mentionner l'hormone anti-Muller. C'est une glycoprotéine dimérique qui est un facteur de croissance transformant. Sa définition est incluse dans l'analyse avancée. Comme l'hormone inhibine, elle est sécrétée par les cellules de Sertoli. La principale fonction du corps chez l'homme est la régression des canaux de Müller.

L'hormone anti-mullérienne, en violation de la fonction des glandes, préserve les dérivés dans les canaux de Mullerovye. Une maladie des hernies inguinales, la cryptorchidie, une réduction de la fonction de reproduction peuvent se manifester. Cette condition s'appelle la persistance des canaux de Muller. L'hormone antimullérienne peut provoquer un faux hermaphrodisme masculin.

Le dysfonctionnement des testicules peut être la conséquence d'affections négligées qui se sont déjà formées après une violation de la fonction hormonale. Il est nécessaire d'examiner plus en détail l'hormone antimuller (AMH).

Types d'AMG

Chez l'homme, l'AMH a une signification particulière pendant la période embryonnaire et pendant la puberté. Formé dans le corps dans l'utérus. Avec une quantité normale de AMH, tous les organes génitaux de l'homme se forment complètement. Après la naissance et avant le début de la puberté, les testicules produisent les garçons AMH. Après maturité sexuelle, son montant devient faible et inchangé. Quels changements en violation de la concentration d'AMH déjà mentionné ci-dessus.

Dans le corps des femmes, AMG commence également à être produit dans la période embryonnaire. Au début de la puberté, son niveau augmente, contrairement à celui des hommes adultes. Une réduction de l’amplification de la santé entraîne une infertilité féminine ou des échecs permanents de la grossesse

Pire encore, si des anomalies persistantes des ovaires sont causées par un manque de fonction. Afin de prévenir la détection tardive des violations, il est nécessaire de consulter le gynécologue à temps, de respecter les recommandations du compte d’âge pour la planification de la grossesse.

Changement de la concentration en hormone

Chez les femmes et les filles, le niveau de AMH dépend du jour du cycle et de la maturité; chez les garçons et les hommes, cet indicateur ne varie qu'avec l'âge. Par exemple, chez les garçons de 3 à 4 ans, le taux est d’environ 70 ng / ml et de 4 ng / ml chez l’homme adulte. Pour toutes les filles âgées de moins de 10 ans, la valeur est d'environ 3,5 mg / ml. Après le début de la puberté, elle augmente à 7 mg / ml. La violation de la norme AMG peut être à la fois ascendante et descendante.

Le niveau d'amg devient élevé quand:

  • la cryptorchidie;
  • anomalies dans l'appareil des récepteurs hormonaux;
  • infertilité;
  • ovaires polykystiques;
  • violation de la période de la puberté;
  • tumeurs malignes;

Le niveau d'AMG diminue lorsque:

  • ménopause précoce;
  • réserve ovarienne réduite;
  • après l'ablation ou l'absence congénitale de l'ovaire;
  • anomalies du développement dans la période embryonnaire des organes génitaux;
  • l'obésité à l'adolescence;
  • trop tôt la puberté.

Malheureusement, le rôle d’AMH n’est pas bien compris aujourd’hui. C'est pourquoi toutes les solutions aux problèmes sont expérimentales et strictement individuelles. Mais il existe déjà certaines techniques qui ne sont pas toujours, mais donnent des résultats dans le contrôle de la stimulation et l’inhibition de la sécrétion de l’AMH au cours d’un traitement hormonal. La clé de la santé des parents et de leurs enfants est un mode de vie correct et des activités de diagnostic préventif régulières.

RÉSERVE OVARIALE (FSH, AMG, Ingibin B)

RÉSERVE OVARIALE
L'âge d'une femme est l'un des facteurs importants affectant l'efficacité des méthodes de traitement antirétroviral, car ce paramètre est directement lié à la qualité des œufs dans les ovaires. Ce paramètre n’est pas absolu, puisqu’une femme de 45 ans peut avoir des œufs de bonne qualité et qu’elle sera toujours fertile à ce stade - bien que cette situation soit plus irrégulière que d’habitude.
D'autre part, dans certains cas, il y a des femmes qui, même à l'âge de 25 ans, ont des œufs de «mauvaise qualité», qui ont même besoin d'œufs de donneurs.
Ces exemples extrêmes, pourtant assez répandus, ont conduit à la nécessité de mieux évaluer la quantité et la qualité des œufs chez les femmes de différents groupes d'âge. C'est dans ce but que le concept de «réserve ovarienne» a été introduit, puisqu'il est devenu nécessaire d'évaluer l'âge de procréation d'une femme, non pas en tant que nombre absolu d'années à compter de la date de sa naissance, mais en fonction de sa capacité réelle de devenir enceinte.
La réserve ovarienne est le nombre d'œufs chez les femmes à un moment donné pouvant être utilisé pour la fécondation.
Mais comment les compter, ils sont dans les ovaires? À cette fin, un certain nombre de tests fonctionnels sont proposés et vous pouvez en apprendre un peu plus dans cette section.


1. CALCUL DU MONTANT DES FOLLICULES ANTRAUX
Les follicules antraux sont de petits follicules (de 2 à 8 mm de diamètre) que nous pouvons voir, mesurer et calculer par ultrasons. L'échographie transvaginale est la meilleure méthode pour compter ces petites structures.
Le fait est que le nombre de follicules antraux a une corrélation directe avec le nombre de follicules primordiaux visibles uniquement par l'examen microscopique, qui se trouvent dans les ovaires. Chaque follicule primordial contient un précurseur d'œuf qui pourrait le devenir dans le futur.
Ainsi, le comptage des follicules de l'antre, visible par échographie, remplace l'examen microscopique des ovaires pour estimer avec précision le nombre de précurseurs d'ovocytes.
Le comptage par ultrasons des follicules antraux est une méthode simple et abordable pour évaluer la réserve ovarienne.
Quel est le nombre de follicules antraux est "bon"?
Un certain nombre d'études d'auteurs étrangers ont révélé la tendance suivante:

Moins de 4 Quantité très faible. Mauvaise ou absence de réponse à la stimulation. Il faudrait sérieusement envisager d'inclure dans le programme de FIV. Très faible probabilité de grossesse.
4-7 Faible quantité. Une réponse mineure à la stimulation est possible. Principalement l'utilisation de très fortes doses de FSH pour la stimulation. Tentatives infructueuses.
8-10 Quantité légèrement réduite. Un grand nombre de tentatives infructueuses.
11-14 Quantité normale (mais moyenne). La réponse à la stimulation est réduite mais suffisante en règle générale. Un groupe avec un pronostic favorable pour la grossesse.

11-14 Quantité normale (mais moyenne). La réponse à la stimulation est réduite mais suffisante en règle générale. Un groupe avec un pronostic favorable pour la grossesse.
15-26 Bon montant normal. Excellente réponse à la stimulation de l'ovulation. De préférence, l’utilisation de faibles doses de FSH. Meilleure performance.
Plus de 26 La grande quantité caractéristique du syndrome des ovaires polykystiques. Il est nécessaire d'utiliser de faibles doses, en raison du risque de syndrome d'hyperstimulation. Dans certains cas, des œufs de mauvaise qualité, ce qui réduit les risques de grossesse.


2. CONTENU DE LA FSH SUR 2 À 3 JOURS DU CYCLE MENSTRUEL.
Cet indicateur est également un marqueur important du statut de réserve ovarienne.
Selon les données nationales, on distingue les limites de concentration suivantes:
• 3 à 8 UI / l est la norme, une bonne réponse à la stimulation est supposée;

• 8-10 UI / L - la réponse peut varier de normale à modérément réduite;

• 10-12ME / L - réserve ovarienne basse, réponse réduite à la stimulation;

• 12-17ME / L - faible réponse à la stimulation et faible taux de grossesse;

• Plus de 17 MEU / L est une très mauvaise réponse à la stimulation.

3. CALCUL DU VOLUME D'OVARIE
La formule pour calculer le volume de l'ovaire est la suivante:
Volume ovarien = 0,532 x longueur x largeur x épaisseur.
Que peuvent dire des données sur le volume de l'ovaire? Si une femme a un volume ovarien inférieur à 8 cm³, on suppose une réserve ovarienne basse si elle est supérieure à 12 cm³, une réserve ovarienne élevée.

4. CONTENU DE L'HORMONE ANTIMULULAIRE (AMG) ET DE INHIBINA V.
Le plus informatif est un test qui vous permet de déterminer le contenu en hormone anti-Muller. Chez les femmes, cette hormone est produite dans les cellules de la granulosa et atteint un maximum dans les follicules pré-adraux et antraux de 4 mm de diamètre.
Dans les follicules de plus grande taille, ainsi que dans les follicules de plus de 8 mm de diamètre, la sécrétion de cette substance est absente.

Sur la base de plusieurs études, il a été établi que le contenu sérique en AMH est directement lié au contenu des follicules de l'antre, c'est-à-dire que, sur la base des données d'analyse, il est possible d'évaluer l'état de la réserve ovarienne. Il est également démontré que plus le contenu de cette hormone dans le sang est bas, plus la réponse des ovaires à la stimulation continue de l'ovulation est mauvaise.
Il est intéressant de noter que les hormones antimicrobiennes peuvent être utilisées non seulement pour évaluer l’état de la réserve ovarienne, mais également pour évaluer l’état physiopathologique des ovaires, par exemple, pour confirmer la présence d’un cancer polykystique de l’ovaire, car cette maladie augmente le réservoir de petits follicules de l’antre. Cet indicateur peut non seulement être un marqueur de la présence de la maladie, mais également un critère qui permettra d’évaluer la gravité des violations des ovaires polykystiques.
Les recherches sur le contenu en hormone anti-Muller peuvent être effectuées n'importe quel jour du cycle, car son contenu au cours du cycle reste presque inchangé. Selon d'autres scientifiques, l'étude du contenu de l'hormone anti-Muller est mieux effectuée entre 3 et 5 jours du cycle. Ces données peuvent être utilisées lors de la préparation d'un traitement antirétroviral pour évaluer objectivement l'état des ovaires, ainsi que pour la sélection du protocole de stimulation approprié.

AMH et Inhibin B lors du dépistage de la FIV

L'inhibine est un peptide constitué de deux sous-unités. Il existe deux formes d'hormone - l'inhibine A et l'inhibine B. Chez la femme, l'hormone est synthétisée dans les follicules et chez l'homme - dans les tubes séminifères des testicules (cellules de Sertoli). Pendant la grossesse, le principal organe producteur d'inhibine A est le placenta. L'inhibine inhibe sélectivement la libération de FSH par l'hypophyse antérieure et exerce une action paracrine dans les gonades.

Le niveau d'inhibine A reste bas au début de la phase folliculaire, puis commence à augmenter vers la fin de la phase folliculaire et atteint un maximum au milieu de la phase lutéale. Les niveaux d'estradiol et d'inhibine A sont très fortement corrélés pendant la phase folliculaire (du jour 14 au jour 2 du cycle menstruel). Environ une semaine après la formation du corps jaune, son développement inverse commence alors que moins d'oestradiol, de progestérone et d'inhibine A sont sécrétés, tandis qu'une diminution du taux d'inhibine A supprime son effet de blocage sur la sécrétion hypophysaire et FSH.
Chez les femmes, à mesure qu’elles vieillissent, la concentration en inhibines A et B diminue. Lorsque le nombre de follicules matures dans les ovaires tombe en dessous d’un certain seuil, on observe une diminution de la concentration en inhibine, ce qui entraîne une augmentation du taux de FSH.
Au cours des deux dernières années, un nouveau marqueur, l'inhibine B, a été utilisé pour évaluer la réserve ovarienne lors de procédures de FIV. La concentration en inhibine B, mesurée au 3ème jour du cycle, prédit la réponse des ovaires à la stimulation par les gonadotrophines lors des cycles de FIV.
Chez les femmes dont le taux d'inhibine B est réduit, il est nécessaire d'augmenter la dose d'hCG exogène dans le cycle de stimulation par superovulation., Moins d'ovocytes reçus, moins d'embryons transférables par cycle, une grossesse moins fréquente et une fréquence de fausses couches prématurées 11 fois plus élevée que chez les femmes présentant l'inhibine B étaient normaux.
La mesure de l'inhibine B permet d'évaluer directement plus précisément la fonction ovarienne que la FSH.

Hormone anti-Muller (substance inhibitrice de Muller, AMH (AMH / MIS, hormone anti-Mullerian / substance inhibitrice de Mullerian))

La substance inhibitrice de Muller - MIS (également connue sous le nom d’hormone anti-Muller - AMH) est une glycoprotéine dimère appartenant à la famille des facteurs de croissance transformants. Chez les femmes, de la naissance à la ménopause, l'AMH est produite en petites quantités par les cellules granuleuses ovariennes, et ses concentrations les plus élevées sont observées dans les cellules tumorales granuleuses.
Test rapide et précis de la réserve ovarienne fonctionnelle.
Indications pour:

  • tentatives de FIV infructueuses, réponse insuffisante à la stimulation
  • infertilité d'origine inconnue
  • problèmes de fertilisation
  • valeurs FSH limites ou élevées

Lors de la planification d'une FIV, il est recommandé de déterminer le niveau d'AMH (AMH / MIS) dans le cadre du test EFFORT (avec l'inhibine B).
Diminution du niveau basal d'AMG

Qu'est-ce que l'inhibine B chez la femme: effet des taux de glycoprotéines sur la fertilité et la capacité de concevoir

Lorsque les tentatives de grossesse infructueuses, les déviations dans la période de la puberté, les avortements spontanés, les FIV infructueuses, les perturbations du cycle, les médecins prescrivent un ensemble d’études. Pour évaluer l'état du système de reproduction, vous devez réussir l'analyse de l'inhibine B.

Il est important de savoir comment les niveaux de glycoprotéines affectent la fertilité chez les femmes. S'il existe des preuves, vous devez donner du sang un jour précis du cycle après une préparation appropriée. L’évaluation de la réserve ovarienne, associée au taux de FSH et à l’hormone anti-Muller, montre la capacité fonctionnelle des ovaires et la possibilité d’une conception réussie.

Inhibin Q: qu'est-ce que c'est

Chez la femme, la glycoprotéine produit des cellules granuleuses dans les follicules secondaires (antraux). La forme active du régulateur est constituée de sous-unités β et α, entre lesquelles se trouvent des liaisons disulfure. La sécrétion d'hormone hétérodimère dans les ovaires se produit tout au long de la vie, alors que les glandes sexuelles fonctionnent. À mesure que la fonction ovarienne s'éteint, le niveau du régulateur diminue au fur et à mesure que l'activité hormonale des organes diminue.

Qu'est-ce que c'est Ingibin B? La glycoprotéine inhibe la production de FSH dans les cellules hypophysaires. La régulation la plus active de la concentration en hormone folliculo-stimulante a lieu pendant la phase folliculaire (stade précoce et moyen). Un régulateur important affecte localement les glandes sexuelles. Une carence en glycoprotéines affecte négativement la régulation de la sécrétion d'hormones hypophysaires. Aux faibles valeurs d'inhibine de catégorie B, la concentration de FSH augmente.

La sécrétion d'hormone hétérodimère augmente sous l'influence du facteur de croissance analogue à l'insuline-1, de la FSH et des hormones sexuelles mâles. La GnRH diminue la production de glycoprotéines.

Pendant la puberté, les niveaux d'inhibine B augmentent progressivement. Ce n’est pas un hasard si un test de glycoprotéine est souvent prescrit en cas de violation de la période pubertaire, en cas de suspicion d’immaturité des glandes sexuelles ou d’apparition prématurée de la fonction ovarienne.

En âge de procréer, les valeurs de glycoprotéines fluctuent au cours des différentes phases du cycle. Les pics sont notés plus près du début de l'ovulation. Le troisième jour après le début de la prochaine menstruation, les valeurs de glycoprotéine changent. Lorsque le niveau de régulateur est suffisant, les ovaires sont stimulés pour une maturation réussie des follicules et une conception complète.

Inhibin B est un marqueur de la réserve ovarienne ovarienne. La concentration de glycoprotéine provoque l’état fonctionnel des glandes sexuelles du début de la période prépubère au début de la ménopause. Le test vous permet de contrôler la fertilité chez les femmes.

Pour évaluer la réserve ovarienne - le nombre restant de follicules, trois types d’analyses sont utilisés pendant la maturation, pour lesquels une fécondation est possible: AMH, FSH et inhibine B.

L'hormone hétérodimère, dont la sécrétion se produit dans les ovaires, est également un marqueur du carcinome à cellules à granulose des gonades. Si un processus malin se produit dans les cellules des ovaires, le taux d'inhibine B augmente fortement.

En savoir plus sur les causes de l'hyperandrogénie chez la femme, ainsi que sur les méthodes de traitement d'un état pathologique.

Cet article recense les orientations générales du traitement et les méthodes efficaces de traitement du diabète insipide chez les enfants.

Pourquoi l'analyse

L’étude permet d’évaluer plusieurs indicateurs:

  • la dynamique de la thérapie en cas de pathologies ovariennes;
  • réserve ovarienne;
  • anomalies chez les filles pendant la puberté;
  • résultats de FIV prévus;
  • la dynamique du processus malin dans les ovaires.

Indications pour l'analyse

Un test est prescrit aux femmes pour clarifier le niveau de glycoprotéine:

  • avec infertilité soupçonnée;
  • pour le diagnostic de tumeur dans les ovaires. L'analyse est très informative chez les femmes ménopausées, lorsque le niveau naturel de glycoprotéine est considérablement réduit et qu'une augmentation des valeurs d'hormone hétérodimère indique souvent la formation de tumeurs;
  • clarifier la période de transition au traitement antirétroviral pendant le traitement de l'infertilité;
  • en cours de planification d'insémination artificielle;
  • prédire la stimulation de la fonction ovarienne dans les cycles de FIV;
  • avec des symptômes, indiquant le développement d'un cancer mucineux ou granuloscellulaire dans le corps des ovaires. La meilleure option consiste à transmettre l'analyse non seulement au niveau de l'hormone hétérodimère, mais également à l'antigène du cancer CA-125;
  • en violation de la formation de caractéristiques sexuelles dans l'enfance;
  • dans le traitement des tumeurs malignes de l'ovaire, pour évaluer l'efficacité de la chimiothérapie. Une analyse est également nécessaire avant et après le traitement.

Préparation à l'étude

Qu'est-ce qui influence le résultat de l'étude? Cette question est posée par de nombreuses femmes avant la délivrance du sang veineux. Les médecins indiquent les facteurs sous l'influence desquels des déviations sont possibles.

Des valeurs inexactes de l'hormone hétérodimérique se produisent dans les cas suivants:

  • une femme prend des contraceptifs oraux;
  • le patient consomme souvent de l'alcool, fume pendant une longue période;
  • une thérapie à l'iode radioactif a été réalisée;
  • peu de temps avant l'étude, une scintigraphie squelettique a été réalisée à l'aide de radio-isotopes;
  • l'administration d'anticorps monoclonaux et d'autres types d'anticorps hétérophiles a été prescrite;
  • traitement avec l’utilisation de médicaments réduisant ou augmentant la concentration d’androgènes et d’hormone folliculo-stimulante.

Règles de préparation à l'analyse du niveau d'inhibine B:

  • Il est interdit d'utiliser des médicaments hormonaux à base d'œstrogènes et d'androgènes deux jours avant la collecte de sang;
  • vous ne pouvez pas manger pendant 4-5 heures;
  • interdiction de fumer au moins 3 heures avant la visite au laboratoire;
  • le test est effectué le 3ème ou le 4ème jour du cycle, toujours le matin;
  • la meilleure option est un dîner en vrac le soir, le matin avec une forte soif, vous pouvez boire un peu d'eau non gazeuse;
  • vous ne pouvez pas faire les exercices du matin, il est conseillé de ne pas être nerveux. Une demi-heure avant le test, vous devez vous calmer, vous reposer.

Norme des indicateurs

Au cours du cycle menstruel, le niveau de glycoprotéine change: les médecins fixent la concentration maximale au 3ème jour du cycle. Les taux élevés persistent presque jusqu'au début de l'ovulation; à la fin de la phase folliculaire, le taux de glycoprotéine est réduit. Après le pic d'hormone lutéinisante (après 2 jours), les indices d'inhibine B diminuent. Pendant la deuxième phase du cycle, les valeurs sont basses.

Avec le cancer ovarien granulomateux (presque 100% des cas) et mucineux (55% des patientes), le niveau de glycoprotéine augmente fortement. Pendant la période climatérique, lorsque les indicateurs d'une hormone importante sont pratiquement indécis ou ne dépassent pas 17,5 pg / ml, les médecins sont toujours inquiets d'un taux élevé de glycoprotéine: les ovaires fonctionnent mal, l'hormone hétérodimère doit être au minimum.

La norme d'inhibine B pour les femmes en âge de procréer au 5ème jour du cycle est de 45 à 120 pg / ml. Les valeurs postménopausiques sont faibles - inférieures à 17,50 pg / ml.

Voir une sélection de méthodes efficaces pour traiter la prostate chez l'homme avec des remèdes populaires.

Les règles d'utilisation des compléments alimentaires Indol Forte pour le traitement des maladies des glandes mammaires sont décrites sur cette page.

Suivez le lien http://vse-o-gormonah.com/vnutrennaja-sekretsija/shhitovidnaya/tireotoksicheskij-kriz.html et découvrez comment fournir une aide d'urgence en cas de crise thyrotoxique.

Causes de déviations

La diminution naturelle de la sécrétion d'hormone hétérodimérique commence avec l'apparition de la ménopause, au moment de la disparition de la fonction ovarienne. L'excès de glycoprotéine indique souvent une hyperstimulation des gonades dans le traitement de l'infertilité ou le développement du processus tumoral. Pour clarifier les facteurs qui provoquent des déviations, il sera nécessaire d’étudier l’historique, d’évaluer l’efficacité du traitement, de réaliser d’autres tests et études.

L'inhibine B est abaissée - provoque:

  • chimiothérapie pour le traitement des tumeurs;
  • le début de la ménopause;
  • diminution de la réserve ovarienne et de l'activité hormonale des ovaires;
  • le développement de l'anorexie;
  • ovariectomie (résection ovarienne);
  • l'épuisement ovarien à l'avance.

Inhibin B élevé - cause:

  • stimulation ovarienne excessive en préparation à la conception dans le traitement de l'infertilité;
  • tumeur maligne à cellules granulaires. Le niveau d'inhibine B augmente de 50 à 60 fois ou plus;
  • tumeurs némucineuses dans les cellules épithéliales des ovaires (de 15 à 35% des cas);
  • cancer mucineux des organes génitaux chez la femme (le taux de glycoprotéine dans ce type de processus malin est supérieur à la norme chez plus de la moitié des femmes).

Dosage Inhibin B pour FIV

Le nombre de follicules antraux avec un diamètre allant jusqu'à 8 mm au stade de la maturation active affecte la performance d'une hormone hétérodimère. Le maintien du niveau optimal d'inhibine B indique une bonne réserve ovarienne et de grandes chances de succès de la FIV.

Les résultats de certaines études indiquent des valeurs similaires de glycoprotéine chez les femmes pour lesquelles la fécondation in vitro a abouti à la naissance d'un enfant et lors de tentatives infructueuses de conception. Malgré ces données, dans la plupart des cas, une concentration plus faible en hormone hétérodimérique affecte négativement le résultat de la FIV. Le risque d'avortement spontané est plus élevé par rapport aux patients dont les glycoprotéines étaient optimales.

En cas de déficit en inhibine B, les médecins augmentent la dose d’hCG pour stimuler la superovulation. Il est important de stimuler la sécrétion d'hormone hétérodimère afin d'augmenter les chances de maturation et de grossesse de l'œuf.

Au cours des cycles de FIV, un test EFORT plus spécifique est prescrit pour des résultats plus précis de l’évaluation de la réserve ovarienne. La méthode de recherche moderne fournit plus de détails que l’analyse de l’AMH, d’une glycoprotéine et de la FSH.

Re: Inhibin B et l'hormone anti-Muller

Re: Inhibin B et l'hormone anti-Muller

Rapport de Tiffany le 03 oct. 2010 à 19h00

Re: Inhibin B et l'hormone anti-Muller

Rapport de Tiffany 03 oct. 2010, 21:19

Re: Inhibin B et l'hormone anti-Muller

Publié par Magdalena Oct 04, 2010, 09:32

RÉSERVE OVARIALE
L'âge d'une femme est l'un des facteurs importants affectant l'efficacité des méthodes de traitement antirétroviral, car ce paramètre est directement lié à la qualité des œufs dans les ovaires. Ce paramètre n’est pas absolu, puisqu’une femme de 45 ans peut avoir des œufs de bonne qualité et qu’elle sera toujours fertile à ce stade - bien que cette situation soit plus irrégulière que d’habitude.
D'autre part, dans certains cas, il existe des femmes qui, même à l'âge de 25 ans, ont des œufs de "mauvaise qualité", qui ont même besoin d'oeufs de donneurs.
Ces exemples extrêmes, pourtant assez répandus, ont conduit à la nécessité de mieux évaluer la quantité et la qualité des œufs chez les femmes de différents groupes d'âge. C'est dans ce but que le concept de «réserve ovarienne» a été introduit, puisqu'il est devenu nécessaire d'évaluer l'âge de procréation d'une femme, non pas en tant que nombre absolu d'années à compter de la date de sa naissance, mais en fonction de sa capacité réelle de devenir enceinte.
La réserve ovarienne est le nombre d'œufs chez les femmes à un moment donné pouvant être utilisé pour la fécondation.
Mais comment les compter, ils sont dans les ovaires? À cette fin, un certain nombre de tests fonctionnels sont proposés et vous pouvez en apprendre un peu plus dans cette section.
1. CALCUL DU MONTANT DES FOLLICULES ANTRAUX
Les follicules antraux sont de petits follicules (de 2 à 8 mm de diamètre) que nous pouvons voir, mesurer et calculer par ultrasons. L'échographie transvaginale est la meilleure méthode pour compter ces petites structures.
Le fait est que le nombre de follicules antraux a une corrélation directe avec le nombre de follicules primordiaux visibles uniquement par l'examen microscopique, qui se trouvent dans les ovaires. Chaque follicule primordial contient un précurseur d'œuf qui pourrait le devenir dans le futur.
Ainsi, le comptage des follicules de l'antre, visible par échographie, remplace l'examen microscopique des ovaires pour estimer avec précision le nombre de précurseurs d'ovocytes.
Le comptage par ultrasons des follicules antraux est une méthode simple et abordable pour évaluer la réserve ovarienne.
Quel est le nombre de follicules antraux est "bon"?
Un certain nombre d'études d'auteurs étrangers ont révélé la tendance suivante:

Moins de 4 Quantité très faible. Mauvaise ou absence de réponse à la stimulation. Il faudrait sérieusement envisager d'inclure dans le programme de FIV. Très faible probabilité de grossesse.
4-7 Faible quantité. Une réponse mineure à la stimulation est possible. Principalement l'utilisation de très fortes doses de FSH pour la stimulation. Tentatives infructueuses.
8-10 Quantité légèrement réduite. Un grand nombre de tentatives infructueuses.
11-14 Quantité normale (mais moyenne). La réponse à la stimulation est réduite mais suffisante en règle générale. Un groupe avec un pronostic favorable pour la grossesse.
15-26 Bon montant normal. Excellente réponse à la stimulation de l'ovulation. De préférence, l’utilisation de faibles doses de FSH. Meilleure performance.
Plus de 26 La grande quantité caractéristique du syndrome des ovaires polykystiques. Il est nécessaire d'utiliser de faibles doses, en raison du risque de syndrome d'hyperstimulation. Dans certains cas, des œufs de mauvaise qualité, ce qui réduit les risques de grossesse.
2. CONTENU DE L'HORMONE FOLLICULAIRE STIMULANTE (FSH) POUR 2 À 3 JOURS DU CYCLE MENSTRUEL.
Cet indicateur est également un marqueur important du statut de réserve ovarienne.
Selon les données nationales, on distingue les limites de concentration suivantes:
• 3 à 8 UI / l est la norme, une bonne réponse à la stimulation est supposée;

• 8-10 UI / L - la réponse peut varier de normale à modérément réduite;

• 10-12ME / L - réserve ovarienne basse, réponse réduite à la stimulation;

• 12-17ME / L - faible réponse à la stimulation et faible taux de grossesse;

• Plus de 17 MEU / L est une très mauvaise réponse à la stimulation.

3. CALCUL DU VOLUME D'OVARIE
La formule pour calculer le volume de l'ovaire est la suivante:
Volume ovarien = 0,532 x longueur x largeur x épaisseur.
Que peuvent dire des données sur le volume de l'ovaire? Si une femme a un volume ovarien inférieur à 8 cm³, on suppose une réserve ovarienne basse si elle est supérieure à 12 cm³, une réserve ovarienne élevée.

4. CONTENU DE L'HORMONE ANTIMULULAIRE (AMG) ET DE INHIBINA V.
Le plus informatif est un test qui vous permet de déterminer le contenu en hormone anti-Muller. Chez les femmes, cette hormone est produite dans les cellules de la granulosa et atteint un maximum dans les follicules pré-adraux et antraux de 4 mm de diamètre.
Dans les follicules de plus grande taille, ainsi que dans les follicules de plus de 8 mm de diamètre, la sécrétion de cette substance est absente.

Sur la base de plusieurs études, il a été établi que le contenu sérique en AMH est directement lié au contenu des follicules de l'antre, c'est-à-dire que, sur la base des données d'analyse, il est possible d'évaluer l'état de la réserve ovarienne. Il est également démontré que plus le contenu de cette hormone dans le sang est bas, plus la réponse des ovaires à la stimulation continue de l'ovulation est mauvaise.
Il est intéressant de noter que les hormones antimicrobiennes peuvent être utilisées non seulement pour évaluer l’état de la réserve ovarienne, mais également pour évaluer l’état physiopathologique des ovaires, par exemple, pour confirmer la présence d’un cancer polykystique de l’ovaire, car cette maladie augmente le réservoir de petits follicules de l’antre. Cet indicateur peut non seulement être un marqueur de la présence de la maladie, mais également un critère qui permettra d’évaluer la gravité des violations des ovaires polykystiques.
Les recherches sur le contenu en hormone anti-Muller peuvent être effectuées n'importe quel jour du cycle, car son contenu au cours du cycle reste presque inchangé. Selon d'autres scientifiques, l'étude du contenu de l'hormone anti-Muller est mieux effectuée entre 3 et 5 jours du cycle. Ces données peuvent être utilisées lors de la préparation d'un traitement antirétroviral pour évaluer objectivement l'état des ovaires, ainsi que pour la sélection du protocole de stimulation approprié.

L’évaluation d’un certain nombre des indicateurs énumérés ci-dessus permet de tirer une conclusion sur l’état de la réserve ovarienne de la femme:
Une réserve ovarienne basse est supposée si:
- le patient a plus de 35 ans;
- niveau de fsg à 2-3 dm.ts. plus de 10 UI / l;
- le nombre de follicules antraux de moins de 10 mm de diamètre par 2-3 dm.ts. moins de 5 dans chaque ovaire;
- volume ovarien inférieur à 8 cm³;
- faible teneur en hormone anti-Muller.
Une réserve ovarienne élevée est supposée si:
- âge du patient inférieur à 35 ans;
- FSH niveau 2-3 dm.ts. moins de 8IU / l;
- le nombre de follicules antraux est inférieur à 10 mm. de diamètre par 2-3 dm.ts. plus de 10 dans chaque ovaire;
- volume ovarien supérieur à 12 cm³;
- teneur élevée en hormone antimullérienne.

Inhibin B - qu'est-ce que c'est? Le taux de substance chez les femmes et les hommes, l'analyse de l'hormone

Inhibin est une hormone protéique. Il est produit chez les femmes par les cellules germinales ovariennes, chez les hommes - par les tubes séminifères. Il existe des inhibines A et B. La substance fait le travail le plus important dans le corps. L'inhibine B influence la génération de FSH par la glande endocrine - la glande pituitaire selon le principe de dépendance inverse. Il détermine la capacité à produire du sperme chez les hommes et des ovocytes viables chez les femmes.

Pendant que le bébé attend, la future maman sécrète l'inhibine A par le placenta et le mur du fœtus. Cela montre à quel point le corps jaune est actif. Avant le début de la grossesse, l'hormone détermine l'énergie du follicule dominant.

La valeur de l'inhibine B chez les femmes

De quoi s'agit-il, inhibine b, et pourquoi une femme en a-t-elle besoin? Chez les femmes en âge de procréer, le volume de l'hormone reflète le nombre d'œufs fertilisables. Avec une valeur réduite de la substance:

  • Le nombre d'œufs viables diminue;
  • La probabilité de conception diminue;
  • Risque accru de fausse couche;
  • Il existe un risque de multiples kystes ovariens;
  • Pendant la ménopause, le risque de développer des tumeurs augmente.

Si une jeune femme se nourrit elle-même et amène son état à l'anorexie, la quantité d'inhibine dans son corps diminue. Pendant la ménopause, l'inhibine B est un marqueur de la tumeur ovarienne. Sa quantité peut même donner une idée de la taille de la tumeur. Lors du traitement par chimiothérapie, la quantité d’hormone indique au médecin l’efficacité du traitement.

Une augmentation du contenu de l'hormone de type B chez la femme se produit dans certains types de tumeurs ovariennes et dans le syndrome d'hyperstimulation ovarienne.

Norme d'inhibine chez la femme

Le taux d'hormones varie d'une femme à l'autre. Chez les adolescents de moins de 18 ans, il est de 83 pg / ml. Quand une femme est prête à accoucher, le taux augmente et varie de 23 à 257 pg / ml. Lors de la ménopause chez une femme âgée, le corps contient jusqu'à 17,5 pg / ml. Les femmes donnent leur sang pour une étude les jours 3 à 5 du début du cycle. Le nombre idéal de contenu de substance est de 76 pg / ml.

La valeur de l'inhibine chez les hommes

Chez les hommes, l'inhibine B reflète le processus de génération de sperme. Si le volume de la substance est très faible, une stérilité masculine peut être suspectée.

L'inhibine B, ainsi que d'autres hormones qui affectent la reproduction, telles que la testostérone, la FSH et la LH, affectent la qualité du sperme produit. La substance détermine la concentration et la dynamique du sperme. Lorsque la maladie est l'expansion des veines des tubes séminifères (varicocèle), l'hormone peut servir de marqueur pour détecter la maladie à un stade précoce.

Lors de la planification de la FIV, l’hormone inhibine prédit le succès de la procédure. Si la substance indique des irrégularités dans la génération de sperme, il peut être nécessaire de recourir à une intervention chirurgicale pour corriger la situation: obtenir des spermatozoïdes puissants et fécondables.

Hormone normale chez les hommes

Chez les nourrissons de sexe masculin, la quantité d'inhibine augmente constamment jusqu'à 2 ou 3 mois de la vie. Ensuite, il commence à décliner et atteint un minimum de 6 à 10 ans. Au moment de la puberté, la quantité de substance recommence à augmenter. À l'état adulte, le contenu de l'hormone est élevé et d'une ampleur constante. Son déclin ne se produit que dans la vieillesse. Le taux pour un homme ayant une bonne fonction de reproduction est de 480 pg / ml. Si la teneur en substance se situe entre 147 et 165 pg / ml, ceci est considéré comme normal. Le niveau d'inhibine chez les hommes soupçonnés d'infertilité peut être réduit à 80 pg / ml.

Application de la détermination du niveau d'inhibine pour le diagnostic

Le dosage d'inhibine B est effectué aux fins suivantes:

  • Pour le diagnostic précoce des varices dans les tubes séminifères. En raison de cette maladie (varicocèle), les canalicules sont étroits et ne peuvent pas spermatozoïdes en quantité suffisante. Cela peut entraîner un blocage complet de la production de sperme. Avec cette maladie, le niveau d'inhibine dépasse la norme et, après traitement, il diminue à des valeurs acceptables.
  • Déterminer l'infertilité masculine. L’analyse permet d’établir si le développement de spermatozoïdes viables et dynamiques. Dans le même temps, une analyse de la FSH est prescrite pour localiser la cause de l'infertilité.
  • Développement inapproprié des organes génitaux chez les adolescents. Si le garçon n'a pas de testicules ou s'ils ne descendent pas dans le scrotum, l'hormone s'écartera probablement de la norme. Si la pathologie est détectée à temps, elle peut être guérie.
  • Si le développement sexuel d'un adolescent est retardé, il est possible que la quantité d'inhibine B diffère de la norme.
  • Les jeunes futurs parents peuvent être invités à faire cette analyse pour clarifier le sexe du bébé.
  • Avec une diminution de l'attirance sexuelle et de l'impuissance. La production d'une substance affecte la qualité du sperme et le désir sexuel en dépend.

Si nécessaire, une analyse par insémination artificielle est prescrite pour déterminer sa méthode:

  • L'introduction de sperme dans les trompes de Fallope dans le cas où le sperme est lent;
  • Placer le sperme directement dans l'utérus dans les cas où le milieu dans le col utérin détruit le sperme;
  • La fécondation in vitro - fécondation hors du corps de la future mère - est utilisée pour l'infertilité masculine et féminine;
  • IKSI est similaire à la FIV, pratiquée dans les cas où les tubules ne transmettent pas le sperme, puis le sperme est prélevé directement du testicule.

Dans ce dernier cas, l’analyse de l’hormone de type B chez l’homme permet de déterminer si les tubules permettent le passage du sperme.

Les raisons de la diminution de l'hormone dans le corps chez les hommes

Ceci peut être un développement anormal, à la suite duquel les testicules ne sont pas formés ou ne descendent pas dans le scrotum. Cela inclut également l'échec de la génération de sperme, par exemple en raison de varicocèle. La réduction de l'inhibine peut s'expliquer par la pathologie du développement des glandes sexuelles.

En ce qui concerne les causes externes, il se peut que certains médicaments réduisent la sécrétion de l'hormone. La production d'inhibine B peut être réduite en raison d'une pathologie infectieuse, d'une exposition à des radiations ou de toxines.

Test d'inhibine B

Les femmes subissent une analyse de sang veineux. Chez les hommes, à l'exception du sang, prenez du sperme.

La préparation à l'analyse implique:

  • 2 heures avant l'analyse, ne mangez pas de nourriture. Vous pouvez boire de l'eau pure.
  • 2 jours pour annuler l'adoption de médicaments hormonaux.
  • Abandonnez l'alcool et fumez.
  • Abolir le travail physique lourd, le sport.
  • Évitez les situations stressantes.

Le fait de déchiffrer les résultats de l'analyse place le médecin au centre de la planification familiale, un gynécologue, un oncologue ou un autre spécialiste. Il décide également de la nomination d'un traitement hormonal substitutif, de la nécessité d'une intervention chirurgicale et d'autres méthodes de traitement. Il n'est pas recommandé de vous prescrire les pilules et procédures, car c'est dangereux pour la santé.

Inhibin B: norme et déviations chez les femmes et les hommes

La santé reproductive est la capacité des femmes et des hommes à réaliser le désir d'avoir une progéniture. Dans le corps humain, un certain nombre de substances biologiquement actives sont responsables de la viabilité de la sphère de la reproduction. Parmi celles-ci, l'inhibine B, une hormone qui se forme tout au long de la vie dans les tissus des organes génitaux et qui participe directement à la préparation des cellules germinales pour la fécondation. À différentes périodes de la vie, il est produit en quantités différentes et, associé à d'autres indicateurs, constitue un marqueur de la capacité de concevoir des organismes féminins et masculins et signale également certaines pathologies possibles des organes de reproduction.

L'inhibine B est une glycoprotéine hormonale, sous sa forme active, constituée des sous-unités alpha et bêta. La production d'inhibine B se produit chez les hommes dans les tubes séminifères des testicules, chez les femmes dans les follicules ovariens. La fonction principale est la suppression de la sécrétion hypophysaire des effets de la follitropine (FSH) et de la paracrine (local) dans les ovaires et les testicules mâles. La production d'inhibine est réduite par l'action d'autres substances de nature hormonale: les androgènes, le facteur de libération, la somatomédine et la FSH.

Production d'inhibine B par le follicule antral

Chez la femme, l'hormone est produite par les follicules secondaires (antraux). De la naissance d'une fille à la puberté, la concentration d'hormone est faible. Avec le début de la puberté et une croissance intensive, le contenu de l'hormone dans le sang augmente progressivement. Chez les filles de moins de 18 ans, il est normalement inférieur à 83 pg / ml. À ce stade de croissance et de développement du corps féminin, le niveau de l'hormone aide à diagnostiquer la puberté prématurée et la maturité fonctionnelle des gonades.

Sur le plan physiologique chez les femmes en âge de procréer, la teneur en inhibine dans le sang varie directement proportionnellement aux phases du cycle menstruel. L'augmentation de la sécrétion commence dans la période de pré-pré-régulation, le maximum coïncide avec le milieu du cycle, diminue dans la phase lutéale. La limite d'âge est de 23-257 pg / ml le troisième ou le cinquième jour du cycle.

Peu à peu, la fonction de procréation s’estompe et le nombre de follicules viables dans les ovaires de la femme diminue. En conséquence, la sécrétion de l'hormone est réduite. Au début de la période préménopausique, une diminution du taux d'inhibine B dans la phase folliculaire du cycle menstruel indique souvent un début précoce de la ménopause. Pendant la période post-ménopausique, les concentrations d'hormones sont aussi basses que possible (inférieures à 17,5-5 pg / ml) ou la substance n'est pas détectée du tout. Une augmentation spectaculaire du taux d'hormones chez les femmes ménopausées (dépassant la norme de plus de 60 fois) est souvent un marqueur de la formation d'un carcinome de l'ovaire et nécessite un examen plus approfondi.

Le niveau d'hormones dans la planification d'une grossesse naturelle et l'effet possible de la FIV sur les femmes matures jouent un rôle important. Avec l'âge physiologique ou le syndrome d'extinction prématurée des ovaires, leur fonction est significativement réduite. La détermination du niveau d'inhibine B fournit des informations sur la réserve folliculaire (le nombre d'œufs viables dans les ovaires), sur la capacité d'une ovulation normale, sur la conception naturelle et sur le fœtus. Pour évaluer la réserve ovarienne du troisième au cinquième jour du cycle menstruel, on examine la FSH (follitropine), l’inhibine B et les antimulers hormonaux.

Amg et inhibine dans

Tous les droits sur les éléments affichés sur le site sont protégés par le droit d'auteur et les droits voisins. Ils ne peuvent être ni reproduits ni utilisés de quelque manière que ce soit sans l'autorisation écrite du détenteur des droits d'auteur et la création d'un lien actif vers la page d'accueil du portail Eva.Ru (www.eva.ru) à côté de avec des matériaux utilisés.
Pour le contenu du matériel promotionnel, l'édition n'est pas responsable. Certificat d'enregistrement de média n ° El FS77-36354 du 22 mai 2009 v.3.4.87
© Eva.ru 2002-2018

Nous sommes dans les réseaux sociaux
Nous contacter

Notre site Web utilise des cookies pour améliorer les performances et améliorer l'efficacité du site. La désactivation des cookies peut causer des problèmes avec le site. En continuant d'utiliser le site, vous acceptez notre utilisation des cookies.

INHIBIN V

C'est une glycoprotéine produite par les cellules ovariennes chez la femme et les cellules de Sertoli chez l'homme. Inhibin B est impliqué dans la régulation de la production d'hormones hypophysaires et a un effet local sur les glandes sexuelles.

HORMONE INHIBIN-V pour les femmes:


Il reflète la réserve ovarienne des ovaires à la puberté chez les femmes en âge de procréer, à la période pré-ménopausée, ce qui permet de contrôler la fonction de reproduction. Déterminer une combinaison de tests: inhibine B, AMH et hormone folliculo-stimulante au 3ème jour du cycle est de loin le test le plus fiable pour évaluer la réserve ovarienne.

Norma Inhibin B chez les femmes:
• Femmes 0-18 ans -


L'inhibine B est un marqueur direct de la fonction des cellules de Sertoli, sa concentration chez l'homme sain est constante. En cas d'infertilité, le taux d'inhibine B dans le test sanguin peut diminuer.

L'inhibine B ainsi que la FSH, la LH, la testostérone et la T4 libre sont associées aux paramètres de qualité du sperme: il existe une corrélation positive entre la concentration et la motilité du sperme. C'est un marqueur précoce de la spermatogenèse altérée chez la varicocèle et peut également être utilisé pour surveiller le traitement de l'infertilité associée à un déficit en gonadotrophine (hypogonadisme hypogonadotrope).

Norma Inhibin B chez les hommes:
• Hommes 0-18 ans - 4,0-352,0 pg / ml.
• 18-110 ans - 25,0-325,0 pg / ml.

C'est un marqueur pronostique pour les procédures de FIV chez les hommes (réalisation du MESA (spermasiène épididymaire microchirurgical) et du TESE (extraction de spermien testiculaire)). Une faible concentration d'hormones indique une production de sperme inadéquate, ce qui permet d'utiliser ce marqueur pour décider de la nécessité d'une procédure chirurgicale afin d'obtenir un sperme viable.


Indications pour passer l'analyse d'Ingibin B

• évaluation de la réserve ovarienne;
• évaluation de la spermatogenèse;
• identification et surveillance des tumeurs ovariennes;
• évaluation de la fonction des gonades masculines à tout âge;
• identification de la puberté prématurée et retardée.

Le prélèvement sanguin pour l'étude réalisée le matin était strictement à jeun (ou au moins 8 heures après le dernier repas). Conditions de préparation des résultats: 3-5 jours.

Amg et inhibine dans

Version pour les malvoyants

Autorisation

Sondages

Le site est-il suffisamment fonctionnel?

Qui est en ligne?

La réserve ovarienne est un état fonctionnel du système reproducteur, dont la valeur complète fournit croissance, maturation du follicule, maturation de l'ovocyte dans le follicule dominant, ovulation et fécondation d'un ovule à part entière. Déterminer la réserve ovarienne (RR) est important pour prédire la réponse ovarienne et choisir le schéma de stimulation de l'ovulation dans le traitement de la stérilité endocrinienne.

Pour évaluer la RO, on utilise le contrôle du volume ovarien total par ultrasons, la détermination de la concentration de FSH (hormone folliculo-stimulante), AMG (anti-Muller) et d’inhibine B au jour 3 du cycle menstruel; ainsi que le nombre de follicules antraux, qui varient normalement de 2 à 10 mm. de diamètre et plus de 10 dans chaque ovaire. Un bloc opératoire complet fournit une réponse ovarienne adéquate à l'introduction d'inducteurs d'ovulation. Plus le OU est élevé, moins la concentration de FSH est nécessaire pour induire un follicule dominant, plus les follicules peuvent se développer sous l'action de fortes doses d'inducteurs d'ovulation.

Avec l'âge, la réserve folliculaire diminue, après 37 ans, l'élimination des follicules s'accélère brusquement et, au moment de la ménopause, entre 45 et 50 ans, les follicules ne sont pas définis ou on en détermine des simples. En général, l'âge peut être considéré comme un marqueur de la qualité des ovocytes et le taux de FSH - un marqueur de la réserve folliculaire réelle.

Outre l’âge, les facteurs suivants affectent l’état des urgences: génétique; chirurgie ovarienne; certaines maladies auto-immunes (thyroïdite auto-immune, diabète sucré); facteurs exogènes défavorables (tabagisme, risques professionnels).

Chez les femmes, l'AMH est produite dans les follicules pré-adraux (d moins de 4 mm). Dans les plus grands follicules, la production d'hormones diminue fortement et est difficilement détectée lorsque le follicule mesure 8 mm ou plus. L'AMH ne dépend pas du taux de FSH, contrairement à l'inhibine B, et ne change pas pendant le cycle menstruel. AMH est un marqueur qui reflète la taille du bassin de follicules primordiaux, c'est-à-dire le potentiel de reproduction d'une femme, qui diminue avec l'âge. La détermination du niveau de AMH peut être utilisée pour prédire la réponse «médiocre» dans les programmes de traitement antirétroviral, mais surtout pour déterminer la durée de la période fertile, puisqu'un nombre important de femmes retardent malheureusement la grossesse. Normalement, l’AMG varie de 1,0 à 2,5 ng / ml.

L'inhibine B (folliculostatine) est une hormone. Elle est synthétisée chez la femme dans les cellules granulaires des follicules antraux en croissance. L'inhibine B supprime la sécrétion de FSH sans affecter la sécrétion de LH. Dans le cycle menstruel ovulatoire normal, des concentrations élevées d'inhibine B et de faibles concentrations de FSH déterminent la phase folliculaire précoce. Entre ces hormones, il existe une relation inverse claire: faibles niveaux de FSH - forte inhibine B, et inversement. Au cours de la périménopause, sa quantité diminue et la FSH augmente. Normalement, l'inhibine B varie de 40 à 100 pg / ml.

Un RR élevé est supposé si: l'âge du patient est inférieur à 30 ans; Taux de FSH inférieur à 8 UI / l; le nombre de follicules antraux est inférieur à 10 mm. de diamètre, plus de 10 follicules dans chaque ovaire; volume ovarien supérieur à 8 cm 3; Niveau d'AMG supérieur à 2,5 ng / ml; Taux d'inhibine B supérieur à 40 pg / ml. Les patients avec un OR élevé sont qualifiés de "bons patients" qui ont besoin de faibles doses de gonadotrophines pour induire une croissance folliculaire. Ces patients ont une forte probabilité de croissance multiple des follicules et de survenue de SHO (syndrome d'hyperstimulation ovarienne) si la dose initiale est trop élevée.

On suppose un faible PR si: l’âge du patient est supérieur à 35 ans; Niveau de FSH supérieur à 10 UI / l; le nombre de follicules antraux est inférieur à 5 dans chaque ovaire; volume ovarien inférieur à 8 cm 3; AMH inférieur à 1 ng / ml; Inhibine B inférieure à 40 pg / ml. Les patients présentant un OR faible nécessitent des doses plus élevées de gonadotrophines pour induire une croissance du follicule. Ils ne doivent pas s'attendre à une croissance multiple des follicules. La fréquence de la grossesse est réduite.

Le but de notre étude était de déterminer la réserve ovarienne chez les femmes en âge de procréer, observée au Centre de planification familiale et de la reproduction du RD clinique №1 MUZ présentant un diagnostic d'infertilité féminine.

Pour évaluer la RO, nous avons utilisé les types de recherche suivants: détermination de la concentration de FSH pendant 2-3 jours du cycle menstruel, AMH, inhibine B, nombre de follicules antraux et volume ovarien total en fonction de l'échographie.

Au cours de nos travaux, nous avons évalué les résultats d’une étude portant sur 25 patients en âge de procréer, qui ont ensuite été divisés en deux groupes cliniques. Le premier groupe était composé de 8 femmes présentant une «faible» réponse ovarienne à la stimulation gonadotrope, le second groupe - 17 femmes présentant une réponse ovarienne suffisante à la stimulation gonadotrope. L'âge moyen des femmes du premier groupe était de 32 à 36 ans, le second groupe des 25 à 28 ans.

Une analyse comparative de la teneur en FSH a montré que dans le groupe I, la concentration en FSH était supérieure à celle du groupe II et allait de 9,8 à 10,7 UI / l, dans le groupe II, de 5,7 à 6,0 UI / l.. Des différences fondamentales ont été trouvées dans une analyse comparative de la signification diagnostique de l'AMH et de l'inhibine B chez des patientes ayant une réponse ovarienne normale et «faible» à une stimulation gonadotrope. La concentration d'AMH dans le groupe I était trois fois inférieure et en moyenne de 0,94 ng / ml; chez les sujets présentant une réponse ovarienne normale, elle était comprise entre 2,98 et 5,89 ng / ml. La teneur en inhibine B chez les femmes présentant une telle activité fonctionnelle inégale des ovaires ne présentait pas de différences statistiquement significatives: dans le groupe I, de 119 à 125,0 pg / ml; dans le groupe II - de 98,3 à 106,5 pg / ml. Au cours de l'examen échographique chez les patientes du groupe I, le volume moyen de l'ovaire était de 5 cm3; le nombre de follicules antraux dans l'ovaire était inférieur à 5. Chez les femmes présentant un OR élevé, le volume de l'ovaire était de 9 à 11 cm3 et le nombre de follicules l'ovaire était plus de 10-12.

En raison de l'induction de l'ovulation par les gonadotrophines, le traitement a abouti à l'apparition de la grossesse chez les femmes ayant une faible réserve ovarienne dans un cas et chez les femmes ayant une forte réserve ovarienne dans cinq cas.

Ainsi, la détermination de la combinaison de marqueurs de l'inhibine B, une hormone antimulleuse et une hormone stimulante du follicule est de loin le test le plus fiable pour évaluer la réserve ovarienne, reflétant le nombre exact de follicules fonctionnellement actifs dans les ovaires de femmes en âge de procréer. Une hormone antimulseur, contrairement à l'inhibine B, est un marqueur plus précis du potentiel de reproduction des femmes.

Références:

  1. Les méthodes modernes d'induction de l'ovulation dans le traitement de l'infertilité. T.A. Nazarenko. Moscou, 2008.
  2. Stérilité endocrinienne chez la femme. Diagnostic et traitement. V.I. Les poings. Moscou, 2005.
  3. Syndrome d'hyperstimulation ovarienne. V.I. Les poings. Moscou, 2004.
  4. Fedorova T.A. Infertilité de la genèse incertaine: certains aspects du diagnostic et du traitement / TA. Fedorov // Gynécologie. - 2003. - №3.
  5. Nazarenko T.A. Stimulation de la fonction ovarienne. 2 e éd., - Moscou: MEDpress-Inform, 2009.
  6. Bakanova D.N. Capacités de la fertoscopie dans le diagnostic de l'infertilité féminine: auteur. Diss. Cand. chérie Sciences / D.N. Bakanova. - M., 2006.
  7. Mariage stérile. Approches modernes du diagnostic et du traitement / Sous la direction de V.I. Kulakova.- M: GEOTAR-Media, 2006.

A Propos De Nous

Le thymus, ou thymus, fait partie à la fois du système endocrinien et du système immunitaire. Cette glande est située dans la partie supérieure de la poitrine.