Obésité constitutionnelle alimentaire: causes, symptômes, traitement

Le contenu

La santé est l'harmonie. La maladie est sa violation. Appliquez cette thèse la plus ancienne au problème de l'obésité.

Avons-nous besoin de tissu adipeux? Bien sur! Sinon, cela n'existerait pas du tout. Et non seulement chez l'homme, mais aussi chez les autres êtres vivants. Pourquoi avez-vous besoin?

Principalement pour la protection des organes internes:

  • mécanique;
  • thermique (isolation et source d'énergie);
  • anti-toxique (toxines dont le corps ne peut se débarrasser, les "cache" pour les "dissimuler" - dans le tissu adipeux des fesses et des cuisses);
  • énergie (graisse - énergie NZ fiable, disponible pour le corps au cours de la lipolyse).

Le tissu adipeux stocke non seulement les toxines, mais aussi le fait que le corps peut toujours être utile - eau, hormones, etc. Et non seulement stocke, mais crée également! Les mêmes hormones, par exemple. Ils connaissent les hormones sexuelles depuis longtemps. Mais à propos de l'adiponectine appris seulement à la fin du vingtième siècle. Il participe activement au métabolisme glucidique-lipidique et ne fait que soutenir "l'harmonie métabolique" du corps (prévention de l'apparition de l'obésité, du diabète, de l'inflammation des tissus, de l'athérosclérose). Le paradoxe est que plus le tissu est adipeux, moins il produit cette hormone.

Les premiers stades de la formation de vitamine D (sans elle, le corps est incapable d'absorber le calcium) sont également porteurs de tissu adipeux.

Et le tissu adipeux est une source de cellules souches! Ces «maîtres de tous les métiers» peuvent effectuer diverses opérations de sauvetage dans le corps et se transformer en cellules de tissus osseux, cartilagineux, musculaires, nerveux et autres.

Mais si la graisse est si bonne, quelle est l'excès de graisse?

Tout d'abord, la masse. Bien que gras et léger, mais avec une grande quantité donne un gain de poids notable. Un "sac à dos" supplémentaire charge également le système du corps, comme le vrai. Il est rare que quelqu'un marche périodiquement avec un sac à dos de 30 kilos ou plus. Des surcharges particulières se produisent dans le système cardiovasculaire (cœur, artères, veines), respiratoire, excréteur et endocrinien. Bien que les tissus adipeux produisent d'importantes substances biologiquement actives, loin d'être toujours «plus de graisse signifie plus de substances» et «plus de substances sont meilleures pour le corps».

Dysharmonie du métabolisme des graisses et de la cause et du composant du soi-disant. syndrome métabolique - dysharmonie au niveau de l'organisme entier. Ses manifestations tangibles impliquant d'autres affections (diabète, athérosclérose, maladie coronarienne, apnée du sommeil, accident vasculaire cérébral, etc.) sont: résistance à l'insuline, hypertension artérielle, troubles endocriniens, etc.

Causes de l'obésité genèse alimentaire-constitutionnelle

Dans la naissance de l'obésité, deux composants jouent un rôle particulier: la première personne n'a aucun pouvoir, la seconde, en particulier dans les premiers stades, est entièrement entre ses mains. Le premier - constitutionnel - est une réalité génétique (non seulement le risque de développer des troubles métaboliques, mais aussi le risque d'appétit excessif et de réactions de saturation inhibées). Mais pour que la puissance passe en phase active, des conditions sont nécessaires. Ils créent le deuxième composant - alimentaire. Son essence découle du nom. Il s'agit de nutrition ("alimentum" en latin signifie "nourriture") au sens de la quantité et de la qualité de la nourriture consommée. Mais ce n'est pas tout. Un autre facteur est le besoin d'énergie et de nutriments du corps. Plus le mode de vie est actif, plus il est élevé.

En conséquence, nous obtenons une formule d'échange simple: admission moins consommation. Plus la valeur finale est élevée, plus le corps est inquiet - où placer le surplus. Dans le contexte de l'entité génétique correspondante, le corps choisit une manière tout à fait logique de le conserver en réserve. De plus, dans des conditions de vie difficiles (dans le passé et pour quelqu'un dans le présent), une telle stratégie était l'une des conditions de la survie.

Ne négligez pas le facteur éducation, ou plutôt les habitudes familiales.

En psychosomatique, l'obésité est associée aux concepts de «protection» et «d'amour». Seule une personne les trouve au mauvais niveau. Le même principe s'applique à l'augmentation de l'appétit. La faim spirituelle sans répit (sa «nourriture» est une expérience de vie consciente) «descend» jusqu'au niveau du corps et trouve sa satisfaction en absorbant de la nourriture matérielle.

Symptômes de l'obésité constitutionnelle alimentaire

Les médecins ont leurs propres indicateurs pour aider à déterminer le degré de détresse: indice de masse corporelle, épaisseur du pli de graisse sous l'omoplate, la cuisse, l'abdomen, etc. Mais vous pouvez vous en passer: l'obésité au sens littéral du terme est évidente.

D'autres signes sont déjà une conséquence de la charge, et avec le temps et la surcharge, des systèmes du corps. C'est:

  • essoufflement;
  • hypertension artérielle;
  • transpiration;
  • problèmes avec le système digestif;
  • douleurs articulaires;
  • insuffisance veineuse;
  • troubles du sommeil;
  • fatigue
  • apathie

Et... une forte sensation de faim. Ce paradoxe s'explique à la fois par des modifications du métabolisme de l'obésité (d'immenses réserves deviennent véritablement inviolables et se reconstituent instantanément en raison de la glycémie, de la réduction de ce qui cause la famine) et des perturbations de la régulation de l'appétit et du manque de satiété.

Traitement de l'obésité

L'harmonie perdue peut être restaurée. L'essentiel est de vouloir. L’approche pour traiter l’obésité dans un «format 3D» comprend:

  • régime alimentaire;
  • mouvement;
  • confiance et bonne volonté envers toi-même et le monde.

Les premier et deuxième composants sont corrigés pour le résultat négatif de la formule susmentionnée «admission moins frais» (très simple, cela ressemble à «courir plus, manger moins»). La troisième facilite l'obtention de l'effet souhaité et corrige le résultat.

De plus, le concept de régime devrait être interprété au sens étymologique, comme un mode de vie. Cela doit être changé. Cardinalement et à vie (temporaires, bien que des efforts considérables se soient révélés incohérents à long terme).

Malgré la diminution de la quantité et de la valeur énergétique des aliments, ceux-ci doivent rester complets (contenir tous les composants nécessaires au corps). Il est conseillé de l'enrichir en fibres alimentaires, en "trichant" avec leur grand volume, les centres de saturation, en restaurant la motilité et la microflore intestinale. Vous ne devriez pas préférer les glucides, dont l’excès est facilement converti en graisse.

Les mesures auxiliaires pour le traitement de l'obésité sont les suivantes: pratiques respiratoires, physiothérapie, massage et psychothérapie.

Traitement alternatif de l'obésité

Des méthodes alternatives de restauration de l'harmonie au niveau de l'ensemble sont également utilisées depuis longtemps dans le traitement des personnes souffrant d'obésité. Ceux-ci incluent: phytothérapie, ostéopathie, homéopathie classique et résonante, thérapie par le qigong, acupuncture.

L'obésité constitutionnelle alimentaire: les principaux signes de la pathologie

L'obésité primaire ou alimentaire est une conséquence de l'apport alimentaire excessif, ainsi que de la faiblesse de l'activité physique. En même temps, les graisses entrant dans le corps ou les glucides transformés ne sont pas utilisés en totalité, ils sont déposés «en réserve» autour des organes internes et dans le tissu sous-cutané. Secondaire - se développe à la suite de maladies du système nerveux central, du système endocrinien et de troubles mentaux.

L'obésité est appelée l'augmentation de la formation et du dépôt de graisse dans le corps humain. Cette maladie est une sorte d'épidémie non infectieuse du monde moderne. La nutrition des habitants des mégalopoles est déséquilibrée et contient peu de produits sains. Le plus souvent, le régime alimentaire est dominé par les glucides et les lipides, tandis que des quantités insuffisantes contiennent des produits naturels.

Types d'obésité primaire

Toute obésité, y compris primaire, peut être divisée en trois types à l'endroit où la graisse est principalement accumulée:

  1. Android (type masculin) - dépôt de graisse dans l'abdomen, creux axillaires, plus fréquent chez l'homme. Un sous-type de ce type de maladie est le type abdominal, dans lequel les accumulations de graisse ne sont localisées que dans la région (sous la peau de l'abdomen et autour des organes internes).
  2. Guinoïde (type féminin) - caractérisé par une accumulation de graisse dans les cuisses et le bas de l'abdomen, observée dans la plupart des cas chez la femme.
  3. Mixte - la graisse est uniformément répartie dans tout le corps.

Facteurs contribuant au développement de la maladie

Tous les facteurs étiologiques à l'origine de l'obésité constitutionnelle alimentaire peuvent être divisés en: endogènes (internes) et exogènes (externes).

Causes endogènes de la maladie:

  • Prédisposition génétique - S'il y a des membres de la famille atteints de cette maladie, le risque de son développement est accru dans les prochaines générations.
  • La structure du tissu adipeux, le taux de métabolisme des graisses
  • Fonctionnement actif des centres de faim et de satiété dans l'hypothalamus
  • Changements dans les niveaux hormonaux, qui peuvent être causés par la période de la grossesse, l'accouchement et l'allaitement, le syndrome ménopausique.

Les facteurs endogènes dans le développement de la maladie comprennent:

  • L'obésité de la genèse alimentaire constitutionnelle peut être causée par un apport alimentaire excessif à tout âge, y compris chez les enfants
  • Réflexes liés au temps et à la quantité de nourriture - certaines personnes en situation de stress ne se calment pas en mangeant, d'autres se reposent après une journée de travail sur le canapé devant une télévision avec une assiette pleine de produits chers mais pas toujours sains
  • Les traditions nationales, sur la base desquelles les gens apprennent un certain type, ainsi que le régime alimentaire
  • Le monde inactif s'est répandu dans le monde entier, entraînant une hypodynamie.

Le degré d'obésité, les méthodes de son diagnostic

Avec une tendance à développer l'obésité, le corps, qui reçoit plus d'énergie de la nourriture qu'il n'en consomme, commence à l'accumuler sous forme de dépôts graisseux. En fonction de la quantité de tissu adipeux en excès, les experts identifient quatre degrés de la maladie:

  • 1er degré - l'excès de tissu adipeux dans le corps peut représenter 10 à 29% du poids corporel normal
  • L'obésité de niveau 2 est caractérisée par une quantité de tissu adipeux supérieure à 30-49%
  • On peut appeler le 3ème degré une condition lorsqu'une quantité excessive de graisse dans le corps est de 50-99%
  • Le 4ème degré est un excès de tissu adipeux de 100% et plus.

Méthodes de diagnostic de la maladie

La méthode de détermination la plus simple consiste à mesurer l'épaisseur des plis sur l'abdomen, la norme étant généralement comprise entre un et demi et deux centimètres. L'obésité constitutionnelle-exogène est diagnostiquée lorsque l'épaisseur du pli est supérieure à deux centimètres. Le diagnostic de la forme abdominale consiste à mesurer la taille de la patiente (nombres normaux limites pour les femmes de 87 à 88 cm, pour les hommes de 101 à 102 cm).

Le critère reconnu pour déterminer le degré d'obésité est l'indice de masse corporelle (IMC). Qu'est ce que c'est Il s'agit d'un ratio quantitatif, déterminé par la formule suivante: IMC = poids corporel (kg) / taille de la personne (m) au carré. Par exemple, avec une hauteur de 168 cm (1,68) et un poids de 98 kg, l'IMC sera de 98 / 1,68 * 1,68 = 34,72, le degré de maladie humaine présentant de tels paramètres peut être déterminé à l'aide du tableau ci-dessous.

IMC chez un homme de taille moyenne d'âge moyen (plus de 25 ans)

L'effet de la maladie sur les organes et les systèmes du corps

Une personne souffrant d'obésité peut développer des maladies des systèmes cardiovasculaire, digestif et respiratoire au fil du temps. Depuis le système cardiovasculaire développe les maladies suivantes: l'athérosclérose, les varices des membres inférieurs, l'hypertension, l'infarctus du myocarde.

En raison de l'excès de graisse dans la cavité abdominale, une position élevée du diaphragme se développe, ce qui conduit à un dysfonctionnement des poumons, à une réduction de leur élasticité et à un risque possible d'insuffisance respiratoire. Pour la même raison, près de 50% des patients en surpoids présentent divers troubles du tractus gastro-intestinal (gastrite, maladies du foie, de la vésicule biliaire, du pancréas). Le système endocrinien souffre également.

Les manifestations cliniques, les principales méthodes de traitement

L'obésité constitutionnelle exogène se caractérise par une longue période de développement et une répartition uniforme de la graisse corporelle dans tout le corps. L'obésité exogène a sa particularité de traitement - le traitement médicamenteux, qui est traditionnel dans la médecine moderne, n'apporte pas d'effet positif durable. Tous les médicaments ont un effet brillant, mais à court terme.

Le traitement principal de la maladie est la thérapie par le régime. Un diététicien devrait développer un régime alimentaire individuel, mais certains principes fondamentaux sont notamment à prendre en compte:

  • Le régime alimentaire doit être faible en calories (le régime alimentaire en calories détermine le médecin en fonction de l'IMC et de l'état du patient).
  • Le régime quotidien comprend la quantité minimale de lipides et de glucides.
  • Assurez-vous d'inclure dans le menu des fruits et légumes crus
  • Limitation de sel (jusqu'à 4-5 g) et d'eau (jusqu'à 1,5 l)
  • Jour de jeûne obligatoire une fois par semaine (fruits, légumes, jours de jeûne fermentés au lait fermenté)
  • Le patient est prescrit des vitamines, des compléments alimentaires.

À propos des méthodes de traitement de l'obésité est décrit dans la vidéo:

L'attitude mentale correcte

Qu'est-ce que la réhabilitation psychologique est un changement dans les comportements et les habitudes alimentaires d'une personne. Le traitement dans un sanatorium, où l’activité physique est associée à un régime alimentaire, à la physiothérapie et à l’air pur, est un bon exemple d’impact psychologique.

Lors du traitement d'une maladie aux premiers stades de développement, la motivation est importante. Pour la bonne motivation, vous pouvez utiliser votre photo dans laquelle le patient est en parfaite santé et se ressemble. Le traitement de l'obésité devrait durer longtemps (de 1 à 3 ans), le poids, laissant lentement, revient rarement.

Voir aussi ces astuces vidéo: expérience personnelle de la cellulite chez une fille

Qu'est-ce que l'obésité alimentaire: les causes possibles de la maladie et des traitements efficaces

L'obésité peut être causée par diverses raisons. En fonction des facteurs qui ont provoqué le surpoids, la maladie est divisée en plusieurs types.

En particulier, il peut être alimentaire (du latin "alimentarius", qui se traduit par "nourriture"). Cela signifie qu'il s'est développé à la suite d'une mauvaise nutrition. Dans différentes sources, il peut être trouvé sous d'autres noms: primaire, constitutionnel alimentaire, constitutionnel exogène. Il est temps de comprendre ce que c'est et comment vous pouvez vous en débarrasser rapidement et facilement.

Essence

En médecine, l’obésité alimentaire est une maladie associée à une altération du métabolisme. En cours de route, les pathologies peuvent aider à développer d'autres facteurs nocifs, le plus souvent externes (manque d'activité motrice, par exemple), moins souvent internes (maladies des organes et des systèmes). Les raisons sont exclues l'hérédité, les troubles du cerveau et de la psyché. Tout le reste d'une manière ou d'une autre peut contribuer à la progression de la maladie.

Il s'avère que l'obésité alimentaire est la faute de la personne elle-même, incapable de rationaliser et d'équilibrer son propre régime alimentaire. Si le corps consomme plus de calories qu'il n'en consomme, cela entraînera invariablement un surpoids. Et l'hérédité et les maladies neuropsychiatriques congénitales ne peuvent plus être mises en cause ici.

Cependant, il y a un gros avantage à cela: si une personne a elle-même amené le corps dans un tel état, elle peut également s'en débarrasser elle-même, se prenant en main et allant du début à la fin du traitement sous le contrôle de spécialistes.

Raisons

Ce type de maladie est un autre nom - obésité constitutionnelle exogène. Il reflète deux caractéristiques supplémentaires: exogène - faisant référence à des facteurs externes, constitutionnel en ce sens - associé au corps. Donc, tout d’abord, nous cherchons les causes du surpoids dans notre propre mode de vie, mais en même temps nous n’oublions pas les processus qui se déroulent à l’intérieur du corps.

  • trop manger régulièrement;
  • la présence dans le menu d'une grande quantité d'aliments riches en glucides simples et en matières grasses: produits de boulangerie, pâtisseries, pâtisseries, plats de viande grasse;
  • habitudes alimentaires inappropriées: manque de régime alimentaire, alimentation riche en calories et en aliments lourds la nuit;
  • types de nourriture appris (parler des traditions nationales);
  • mode de vie sédentaire.
  • maladies métaboliques: diabète sucré;
  • déséquilibre hormonal sur fond de fonctions excessives ou insuffisantes des glandes sexuelles,

Le plus souvent, les femmes sont à risque pendant la grossesse et l'allaitement ou pendant la ménopause. Ces groupes d'âge sont considérés comme les plus critiques. Dans 75% des cas, l’obésité de la constitution constitutionnelle alimentaire est diagnostiquée chez la femme.

Symptomatologie

Tout d'abord, l'obésité est diagnostiquée en calculant l'IMC à l'aide d'une formule spécifique:

I = m (poids en kg) / h 2 (hauteur en m)

Et si le chiffre obtenu a atteint 30, nous parlons déjà de l'obésité. En outre, il explique les raisons pour lesquelles le gain de poids a été attribué et, s’il est associé principalement à la malnutrition, la maladie est classée comme maladie

Le tableau clinique n’est pas très différent des autres types de pathologie:

  • l'hypertension;
  • IMC surestimé par rapport à la norme;
  • résistance à l'insuline;
  • violations des organes internes;
  • essoufflement;
  • transpiration accrue;
  • une augmentation progressive du volume de nourriture, trop manger;
  • développement de complexes internes dus à l'apparence;
  • diabète de type II;
  • gain de poids important;
  • une augmentation du tour de taille (chez les femmes - plus de 80 cm, chez les hommes - 94).

S'ils sont laissés sans surveillance et laissés se développer au même rythme, les symptômes se manifesteront chaque fois davantage: pression et poids vont augmenter, le volume des cuisses va augmenter, l'essoufflement et la transpiration vont augmenter. En fin de compte, tout cela peut entraîner de graves problèmes psychiques et réduire considérablement la qualité de la vie.

L'obésité alimentaire peut être différente. Premièrement, selon l'IMC, il est divisé en 3 degrés:

Je degré

L'obésité alimentaire 1 degré est le stade initial de la maladie, son début. Le poids et le volume de la taille sont déjà au-dessus de la norme, une personne le voit et commence à éprouver des inconvénients. Mais cela ne se reflète pas aussi clairement dans ses données physiques: essoufflement, pression, transpiration commencent seulement à augmenter, mais pas si critique. Si vous commencez le traitement à ce stade, vous avez toutes les chances de récupérer complètement sans revenir aux paramètres précédents.

Degré II

Le grade 2 est déjà visible à l'œil nu. Il est difficile de marcher, l’exercice est encore plus difficile, les poumons s’effondrent, se penchent pour nouer des lacets, c’est tout simplement impossible. La plupart des gens admettent qu’il ya un problème à ce stade et commencent à prendre des mesures pour l’éliminer.

III degré

C'est une pathologie difficile à traiter. Pratiquement tous les organes en souffrent: la pression est accablante, les articulations sont douloureuses, le niveau de sucre est au-delà. Il y a irritabilité, déséquilibre et dépression.

En fonction du positionnement du tissu adipeux dans le corps, l'obésité alimentaire se divise en 3 types:

  • androïde (mâle) dans le type central - le dépôt de graisse dans l'abdomen, les aisselles, le dos, le bas du dos;
  • ginoïde (femme) - sur la poitrine, les fesses, les cuisses, le bas de l'abdomen;
  • distribution uniforme uniforme.

Avec un dysfonctionnement hormonal, une redistribution des dépôts graisseux par type du sexe opposé peut avoir lieu.

Traitement

L'autotraitement de l'obésité alimentaire est exclu. Il est très difficile d'y faire face même au début. Cela nécessite l'assistance d'un spécialiste. Après l'examen initial et l'examen, il enverra aux tests appropriés. Tout cela l’aidera à poser un diagnostic précis et à tracer une voie thérapeutique.

Pouvoir

Puisque l’obésité est alimentaire, c’est-à-dire dictée par un régime alimentaire malsain, c’est à partir de ce moment que le traitement doit être commencé. Ne le normalisez pas - aucun médicament et aucun sport ne sauvera.

L’une des erreurs les plus courantes de ceux qui découvrent un tel diagnostic est l’organisation de grèves de la faim et de régimes alimentaires express. En conséquence, ils perturbent davantage le métabolisme et, après une légère perte de poids, les kilogrammes sont recrutés avec une force doublée.

Il est généralement recommandé aux médecins de suivre les principes de base d’une nutrition adéquate:

  • les protéines et les fibres devraient être abondantes;
  • si vous ne pouvez pas manger sans sel, les experts recommandent, d’une part, d’utiliser du sel de mer et, d’autre part, de saler les plats non pas pendant la cuisson, mais après, dans mon assiette;
  • la friture comme moyen de transformer les aliments est exclue;
  • minimiser les graisses de toute origine, glucides raffinés;
  • limiter la quantité de sel et d'épices;
  • organiser 5 à 6 repas par jour;
  • la base du régime pour faire des légumes et des fruits;
  • avant d'aller au lit, vous pouvez boire un verre de kéfir non gras;
  • d'abandonner complètement les gras trans, les fast-foods, les boissons alcoolisées et les boissons gazeuses;
  • les portions doivent être petites, mais leur volume doit être réduit progressivement;
  • les jours de jeûne peuvent être organisés 3 à 4 fois par mois;
  • le plus occupé est le petit-déjeuner, le plus facile est le dîner;
  • contenu calorique quotidien pour les femmes - pas plus de 1200 kcal, pour les hommes - pas plus de 1500 kcal;
  • le dîner est souhaitable d'organiser pendant 3-4 heures avant le coucher.

Il faut comprendre que non, même le régime hypocalorique le plus faible en calories ne peut pas guérir l'obésité, si vous ne fournissez pas à votre corps une production d'énergie fournie avec la nourriture. L'activité motrice et le mode de vie approprié constituent le deuxième élément du cours thérapeutique.

Mode de vie

Très probablement, le médecin recommandera au patient d’apporter les changements suivants à sa vie:

  • commencez la journée en chargeant et en courant;
  • 3 fois par semaine dans le gymnase, faire des exercices d'aérobic;
  • toujours manger en même temps;
  • dormir environ 8 heures par jour;
  • plus d'être à l'air frais;
  • protéger le système nerveux du stress;
  • si possible, abandonnez les mauvaises habitudes;
  • organiser des promenades le soir.

À la suite de telles activités sur le fond d'une nutrition appropriée, le poids devrait commencer à disparaître. Bien que le processus sera lent.

Médicaments

Vous ne pouvez pas acheter et prendre des médicaments pour l’obésité alimentaire de façon indépendante - ceci doit être fait strictement selon la prescription du médecin. Premièrement, ils ne sont inclus dans le schéma thérapeutique général que si, après 2 mois de régime avec suffisamment d’effort physique, le poids reste le même. Deuxièmement, c'est le type constitutionnel exogène de la maladie qui est traité avec des préparations contenant de la sibutramine, qui sont interdites dans de nombreux pays. Ceux-ci comprennent:

Tous ces médicaments affectent l'hypothalamus - les centres de saturation et de thermogenèse. En cours de route, ils sont des antidépresseurs du groupe des médicaments anorexigènes et des régulateurs de l'appétit. En conséquence, le patient a le désir de manger quelque chose.

Prendre des pilules sur le fond des régimes donne un excellent effet, car il vous permet de ne pas ressentir la faim pendant longtemps. Indications:

  • obésité alimentaire avec un IMC supérieur à 30 kg / m 2;
  • obésité alimentaire avec un IMC supérieur à 27 kg / m 2 en présence de diabète de type 2 ou d'hyperlipidémie.

Il convient de noter que les médecins n'aiment pas prescrire de tels médicaments contenant de la sibutramine en raison de leurs nombreux et dangereux effets secondaires, qui peuvent durer longtemps, même après l'arrêt de leur utilisation:

  • l'insomnie;
  • l'hyperhémie;
  • l'hypertension;
  • l'hypothyroïdie;
  • maux de tête;
  • des vertiges;
  • constipation ou diarrhée;
  • démangeaisons de la peau;
  • changement de goût;
  • alarme constante;
  • bouche sèche;
  • la tachycardie;
  • nausée

Dans de nombreux pays, la sibutramine en tant que principe actif anti-obésité a été interdite en raison de ses propriétés hallucinogènes. Dans certains cas, son effet sur le corps ressemblait à un médicament. Tout cela doit être pris en compte avant d'accepter un tel traitement.

Dans certains cas, vous pouvez utiliser la liposuccion - pompage de la graisse des zones à problèmes. En cas d'obésité alimentaire, 3 degrés peuvent prescrire une résection de l'estomac pour réduire son volume.

Des complications

En l'absence de traitement approprié, l'obésité alimentaire continue de progresser, ce qui entraîne des processus irréversibles dans de nombreux systèmes corporels. Cela entraîne de graves conséquences pour la santé.

Les complications les plus fréquentes et possibles:

  • carence en androgène;
  • infertilité;
  • douleurs musculaires et osseuses;
  • fatigue
  • l'hypertension;
  • échec hormonal;
  • maladie cardiaque;
  • résistance à l'insuline;
  • troubles métaboliques;
  • essoufflement;
  • obésité du foie et du coeur;
  • oncologie;
  • pathologie du tractus gastro-intestinal;
  • la puissance - chez les hommes, l'incapacité de porter l'enfant - chez les femmes;
  • problèmes de vésicule biliaire et de foie;
  • troubles psychosociaux;
  • diabète de type II;
  • apnée du sommeil.

Comme déjà mentionné, le développement de l'obésité alimentaire est principalement à blâmer pour l'homme lui-même. En corrigeant vos erreurs rapidement (toujours au stade I) grâce à une alimentation adéquate et à un effort physique suffisant, vous pouvez arrêter la progression de la maladie. Mais si vous commencez et ne vous engagez pas dans votre corps et votre santé, les conséquences peuvent être irréversibles. Il est bon de penser au moins qu'une crise cardiaque, l'oncologie, l'apnée (complications fréquentes de cette pathologie) sont souvent fatales, des troubles psychosociaux entraînent un traitement obligatoire dans des cliniques psychiatriques.

Troubles hormonaux

Rubriques

  • Le spécialiste vous aidera (15)
  • Problèmes de santé (13)
  • Perte de cheveux (3)
  • L'hypertension. (1)
  • Hormones (33)
  • Diagnostic des maladies endocriniennes (40)
  • Glandes de la sécrétion interne (8)
  • Infertilité féminine (1)
  • Traitement (33)
  • En surpoids. (23)
  • Infertilité masculine (15)
  • Nouvelles de médecine (4)
  • Pathologies de la glande thyroïde (50)
  • Diabète sucré (44)
  • Acné (3)
  • Pathologie endocrinienne (18)

Obésité constitutionnelle alimentaire

En médecine moderne, il est de coutume de classer l'obésité en primaire (simple ou alimentaire-constitutionnelle, exogène-constitutionnelle) et secondaire, résultant d'un déséquilibre hormonal et de lésions du système nerveux central. La forme alimentaire constitutionnelle la plus courante (primaire, simple), elle représente plus de 75% des cas d’obésité. Le mécanisme d'apparition de l'obésité primaire est l'apport calorique excessif d'aliments, qui devient une cause de violation de tous les stades du métabolisme dans le corps.

Les périodes d’âge les plus critiques en termes de développement de l’obésité alimentaire - la petite enfance, l’adolescence, la grossesse et l’allaitement (lactation), la ménopause. Mais ce n'est pas tellement l'âge, que dans l'apport calorique en excès avec un faible effort. Cette compréhension de la cause de l'obésité nous conduit à la conclusion naturelle que son prévention réside dans un régime alimentaire équilibré et une activité physique accrue. En Russie, le surpoids est détecté chez 50% de la population et la véritable obésité, dans 26% des cas. L'obésité progresse parmi les résidents urbains et ruraux de tous âges. Le régime alimentaire est dominé par les graisses animales et les glucides présentant un déficit en fibres et en huile végétale.

L'obésité alimentaire constitutionnelle doit être considérée comme une maladie caractérisée par de graves changements dans les processus métaboliques et enzymatiques qui modifient la relation entre la synthèse et la division du tissu adipeux en raison du flux constant d'excès d'énergie dans le corps. Avec ce type d'obésité chez les femmes, la graisse se dépose dans la poitrine, le bassin et les hanches, chez les hommes - sur le ventre. Avec une obésité prononcée, ces différences disparaissent.

Il y a quatre degrés d'obésité.

  • I degré - surpoids de 15 à 29%
  • Grade II - embonpoint de 30 à 49%
  • Grade III - embonpoint de 50 à 100%
  • Degré IV - surcharge pondérale supérieure à 100%

L’état et les plaintes des patients obèses dépendent du degré et de la durée de l’obésité, du degré de violation de l’état fonctionnel des organes et des systèmes. Au début, il s'agit de plaintes de faiblesse, d'indisposition, de maux de tête, de palpitations, d'essoufflement, de transpiration, de ballonnements, de constipation, d'enflures, de douleurs aux articulations. En outre, hypertension artérielle, athérosclérose, maladie coronarienne, apnée du sommeil, altération de la fonction reproductrice, diabète de type 2, maladies du système musculo-squelettique.

Ces dernières années, des études ont été menées pour confirmer que la saturation des aliments déclenche des processus hormonaux complexes associés à des émotions positives. En l'absence d'émotions positives dans la vie quotidienne, les gens utilisent la nourriture comme moyen compensatoire de créer du plaisir. La source d'émotions positives pour beaucoup était de trop manger.

L'obésité et son degré peuvent être évalués par l'indice de masse corporelle (IMC). Comment traiter l'obésité dans l'article «T Therapy of Obesity». Vous trouverez des informations sur les causes hormonales de l'obésité dans l'article "Excès de poids et hormones"

L'obésité d'origine nutritionnelle - son traitement et sa prévention

L'obésité alimentaire se développe avec une consommation excessive de nourriture, une activité physique réduite (primaire, constitutionnel - autres noms du processus pathologique). Cette condition est caractérisée par un traitement incomplet et une accumulation de graisses dans le corps. L'excès de graisse enveloppe les organes internes et forme un excès de graisse sous-cutanée. Ce type de troubles doit être distingué de l’accumulation secondaire de lipides, qui se produit dans le contexte de maladies des systèmes nerveux et endocrinien, ainsi que de troubles psychogènes.

Le terme "obésité" s'entend de l'accumulation accrue de lipides dans le corps. Une alimentation déséquilibrée entraîne la croissance d'une grande quantité de tissu adipeux, lorsque l'alimentation hypercalorique prédomine, et qu'une alimentation saine et naturelle ne suffit pas.

Causes et pathogenèse

Le métabolisme des lipides est un mécanisme complexe. Il implique les glandes endocrines, le système nerveux, l'hypothalamus. Le déséquilibre énergétique dans le corps - la principale cause de la genèse de l'obésité. Avec un appétit excessif et une dépense énergétique insuffisante dans le corps, les échecs. Le taux métabolique est en retard sur l'approvisionnement en produits énergétiques. Puisque les lipides n'ont pas le temps d'être traités, le tissu adipeux s'accumule.

Les facteurs conduisant à l'obésité constitutionnelle alimentaire sont divisés en endogènes (internes) et exogènes (externes).

Les facteurs internes comprennent:

  1. L'hérédité. La probabilité de développer une maladie est élevée lorsqu'une personne a des parents atteints d'une maladie.
  2. Caractéristiques de la structure anatomique de la graisse sous-cutanée.
  3. Taux de métabolisme des lipides.
  4. Travail incorrect des centres d'hypothalamus responsables de la faim et de la satiété.
  5. Déséquilibres hormonaux associés à la grossesse, à l'accouchement, à l'allaitement, à la ménopause, à la ménopause.

Parmi les facteurs externes de l'obésité alimentaire figurent:

  1. Disponibilité de la nourriture, son utilisation excessive par des personnes de toute catégorie d'âge.
  2. Réflexes associés aux repas et au volume des portions consommées. Certains saisissent le stress, d'autres grignotent constamment quelque chose, d'autres se gâtent le soir, assis devant la télévision avec une assiette débordant de mets savoureux, mais complètement malsains.
  3. Dépendance nationale et habitudes alimentaires. Les gens dépendent de certains stéréotypes dans le régime alimentaire. Leur menu consiste en un ensemble de plats qui conduisent à trop manger et à l'obésité. Ils prennent trop de graisse, de sel, de glucides, de sucreries et d’alcool, en mangeant systématiquement avant de se coucher.
  4. Facteurs responsables de l'hypodynamie: travail sédentaire, pose statique, mode de vie inactif.

Les formulaires

En fonction de l'emplacement du tissu adipeux sont distingués:

  1. Android Les lipides s'accumulent dans l'abdomen. Donc, le tissu adipeux augmente principalement chez les hommes. Cette espèce a un sous-type - viscéral. Lorsque les lipides s’accumulent dans la couche sous-cutanée de l’abdomen et sur les organes internes.
  2. Ginoïde Les tissus adipeux se développent sur les hanches et le bas de l'abdomen. Cette pathologie se produit souvent chez les femmes.
  3. Mixte. Le tissu adipeux est formé en excès dans tout le corps.

Jusqu'à 95% des patients en surpoids souffrent d'obésité nutritionnelle.

Stade de la maladie

La graisse commence à se déposer lorsque le corps n'est pas en mesure de dépenser sans résidus l'énergie obtenue avec la nourriture. Les médecins distinguent 4 stades de la maladie:

  1. Au premier degré, la quantité de graisse dépasse la norme de 10 à 30%.
  2. Au deuxième degré, l'excès de lipides atteint 31 à 50%.
  3. Au troisième degré, la graisse corporelle dépasse 50% et peut atteindre 99%.
  4. À 4 degrés, la quantité de graisse atteint des niveaux critiques. Ils dépassent le taux autorisé de 100% ou plus.

Diagnostics

L'obésité est déterminée de 3 manières:

  1. Mesurer l'épaisseur du pli formé sur l'abdomen. Un indicateur normal est compris entre 1,5 et 2 cm, ce paramètre étant supérieur à 2 cm dans le cas de l'obésité constitutionnelle exogène.
  2. Mesurer la taille La technique est utilisée pour déterminer la forme abdominale de la maladie. La norme reconnaissait des valeurs ne dépassant pas 88 cm chez les femmes et 102 cm chez les hommes.
  3. Indice de masse corporelle. Nous allons comprendre ce qu'est l'IMC. Le critère est calculé comme suit: poids (kg) / taille 2 (m). Prenons un exemple: hauteur - 167 (1,67), masse de 97 kg. Avec ces paramètres, on obtient l'index suivant: 97: 1,67 2 = 34,78. Après avoir calculé l'IMC, le degré d'obésité est diagnostiqué conformément aux normes acceptées.

Tableau: Détermination du stade de l'obésité.

Déterminez avec précision l’emplacement de l’accumulation de graisse, sa quantité et son pourcentage, aidez les méthodes de diagnostic du matériel:

  • Échographie;
  • tomographie par ordinateur;
  • IRM
  • Densitométrie par rayons X.

Symptomatologie

Le principal symptôme de l'obésité alimentaire - augmentation de la nutrition et excès de poids. Dans ce contexte, les patients ont noté: sous-développement des muscles, deuxième menton, croissance des glandes mammaires, cuisses sous forme de culotte, plis adipeux, hernie ombilicale ou inguinale.

Les signes des étapes 1 et 2

L'obésité de niveau 1, et en particulier le second, est accompagnée de troubles fonctionnels dans le corps. Dans les formes sévères de la maladie, les patients souffrent de:

  • transpiration abondante;
  • faiblesse et somnolence;
  • essoufflement;
  • un œdème;
  • la constipation;
  • douleurs articulaires.

Symptômes 3 et 4 étapes

En comparant l’obésité de grade 2 aux stades 3 et 4, on note le développement de troubles plus graves dans le corps. Les patients atteints de formes graves de la maladie révèlent:

  • la tachycardie;
  • l'hypertension;
  • insuffisance respiratoire;
  • la survenue d'un cœur pulmonaire;
  • pathologie hépatique: cholécystite, pancréatite;
  • douleurs articulaires (particulièrement dans la colonne vertébrale, les chevilles, les articulations du genou);
  • menstruation perturbée;
  • transpiration excessive entraînant des maladies de la peau (eczéma, furonculose, acné);
  • vergetures sur la peau des hanches, de l'abdomen, des épaules;
  • hyperpigmentation (se produit dans les endroits de frottement accru, se trouve dans l'articulation du cou et du coude);
  • dysfonctionnements des systèmes nerveux et endocrinien.

Traitement

Avec l'obésité constitutionnelle alimentaire, les dépôts sont répartis dans les zones à problèmes du corps. La maladie progresse longtemps. Il n'est pas conseillé de le traiter avec des médicaments. Ils n'apportent pas d'effet positif durable.

L'exposition à des médicaments tels que l'adiposine, la fenanine et le Fepranon favorise la perte de poids. Cependant, les résultats positifs sont de courte durée, le poids revenant bientôt. Les patients sont traités avec un régime alimentaire, une psychothérapie et une gymnastique thérapeutique.

Régime alimentaire

La diététique est un moyen essentiel de traiter cette maladie. Le régime alimentaire du patient est un médecin. Dans ce cas, le nutritionniste s'appuie sur les principes généralement acceptés d'une alimentation saine:

  • Des plats à faible teneur en calories sont introduits dans le menu (leur valeur énergétique est calculée en tenant compte du CI et du bien-être du patient);
  • limiter de manière significative la consommation d'aliments gras et glucidiques;
  • entrer dans les aliments à base de légumes et de fruits crus;
  • il est recommandé de consommer modérément d’eau jusqu’à 1,5 litre par jour;
  • réguler la quantité de sel (4-5 g par jour);
  • passer des jours de jeûne: ne manger que des fruits, des légumes ou des produits laitiers (1 fois sur 7 jours);
  • utiliser des multivitamines, des compléments alimentaires sains (compléments alimentaires);
  • suivez le jeûne le soir et la nuit;
  • organiser des collations légères entre les repas principaux;
  • introduire des repas fractionnaires, manger en petites portions;
  • refuser les produits nocifs;
  • nettoyer le corps de manière sûre;
  • revoir et corriger les habitudes alimentaires.

Vous ne pouvez pas pratiquer votre régime seul. Le schéma d'alimentation est développé en collaboration avec un médecin. La nutritionniste sélectionne des méthodes de nettoyage du corps, des produits pour les repas quotidiens et les jours de jeûne, calcule le contenu calorique des aliments, corrige le régime alimentaire si nécessaire.

Culture physique

La diétothérapie est soutenue en sélectionnant un effort physique adéquat. L'activité motrice est calculée individuellement en tenant compte de l'état et des capacités du patient.

La pratique systématique de la combustion des graisses contribue à une perte de poids rapide. Grâce à eux, le tissu musculaire est renforcé, le travail du système cardiovasculaire est amélioré, la probabilité d'occurrence de comorbidités diminue, l'humeur augmente.

Réhabilitation psychologique

Les psychothérapeutes corrigent le comportement et les habitudes alimentaires des patients. Le traitement psycho-émotionnel est rétabli plus rapidement grâce à un traitement complexe comprenant:

  • régime alimentaire;
  • physiothérapie;
  • exercices thérapeutiques;
  • marche dans l'air frais.

Des conditions pour un tel traitement sont créées dans de nombreux centres de santé, stations thermales et centres de villégiature. Lutter contre la maladie est une motivation importante. Cela est particulièrement pertinent lorsque le poids n'est pas trop critique. Il est utilisé pour éliminer l'obésité à 2 degrés et le premier, lorsque le corps n'est pas encore arrivé à des troubles fonctionnels irréversibles.

Les photographies sont utilisées comme motivation. Grâce à eux, le patient:

  • se fixe comme objectif sur la photo, où il était en parfaite santé, il aimait sa propre image;
  • compare les changements dans le corps au cours du traitement.

Lorsque l'obésité est traitée pendant une longue période, le surpoids disparaît lentement. Cette approche garantit que l'ancien poids corporel ne reviendra pas. Si le traitement dure 1 à 3 ans, le poids se stabilise. Les patients récupèrent rarement les kilos perdus.

Les conséquences

L'obésité provoque l'apparition de maladies du cœur et des vaisseaux sanguins. Il devient l'élément déclencheur de l'apparition de pathologies du système respiratoire. Cela provoque un trouble du système digestif.

Si le système cardiovasculaire est impliqué dans le processus pathologique, il y a:

  • athérosclérose;
  • varices des jambes;
  • l'hypertension;
  • l'ischémie;
  • accident vasculaire cérébral;
  • infarctus du myocarde.

Le tissu adipeux sous-cutané qui s'est développé dans la cavité abdominale soulève trop haut le septum diaphragmatique. En conséquence, les poumons perdent leur capacité à fonctionner normalement. Ils perdent leur élasticité, rétrécissent anormalement. Un patient obèse développe une insuffisance respiratoire.

Le même facteur chez la moitié des patients en surpoids conduit à un trouble du tractus gastro-intestinal. Ils ont une maladie du foie (jusqu’à la cirrhose), des voies biliaires, une gastrite et d’autres maux du système digestif.

Ne pas rester à l'écart des organes endocriniens. Ils sont également impliqués dans le processus pathologique. Sur le fond de l'obésité développent souvent le diabète. L'obésité entraîne des maladies articulaires: arthrite, arthrose, ostéochondrose.

À cause de cela, des problèmes se posent avec les organes du système reproducteur. La fertilité et la libido diminuent, la menstruation est perturbée, la maladie polykystique survient chez les femmes. La maladie conduit au cancer: les tumeurs malignes affectent les glandes mammaires, les ovaires, l'utérus, la prostate et le gros intestin.

Les gens doivent comprendre que l'obésité alimentaire est une maladie dangereuse. Cela conduit à de graves complications. Les personnes à risque ne sont pas les seules à être sujettes à la surcharge pondérale. Des mesures préventives simples aident à protéger contre la maladie: alimentation équilibrée, sport, émotions positives.

Qu'est-ce que l'obésité alimentaire?

L'obésité alimentaire (constitutionnelle exogène) est un type de pathologie métabolique dans laquelle les facteurs héréditaires ne jouent pas un rôle significatif. Les principales causes de développement de cette maladie sont des causes externes, mais l'influence de l'état initial du corps sur le processus ne doit pas être exclue.

Causes de développement

Tous les facteurs contribuant au développement de l'obésité alimentaire peuvent être divisés en externes et internes. Les facteurs externes incluent des excès alimentaires fréquents, la présence dans le régime alimentaire d'une grande quantité d'aliments riches en graisses et en glucides simples (produits de boulangerie, pâtisseries, pâtisseries, plats de viande grasse, etc.), de mauvaises habitudes alimentaires (manger en dehors d'un régime, manger des repas riches en calories et copieux la nuit). Aujourd’hui, le problème du mode de vie sédentaire en tant que lien essentiel dans la pathogenèse de l’obésité est particulièrement important. Les facteurs internes comprennent les maladies métaboliques (diabète sucré, etc.). Un groupe spécial comprend les déséquilibres hormonaux avec une fonction excessive ou insuffisante des glandes sexuelles qui se produisent pendant la grossesse et l'allaitement, pendant la ménopause chez les femmes. Dans l'histoire de presque toutes les personnes obèses, il existe des proches qui souffrent d'une manière ou d'une autre d'une pathologie métabolique, ce qui indique le rôle inchangé de la susceptibilité génétique à la maladie.

Selon les estimations des Nations Unies, les pays où le pourcentage d'obèses est le plus élevé sont les États-Unis (32,8%), le Mexique (31,8%) et la Syrie (31,6%). La Russie se classe 28ème dans ce classement, le niveau de population en excès de poids étant de 24,9%.

Classification existante

  1. L'excès de poids est de 10-29%.
  2. Excès de poids - 30-49%.
  3. Excès de poids - 50-99%.
  4. Le poids corporel réel dépasse la norme de 100%.

Types d'obésité pour le placement du tissu adipeux:

  1. Obésité Android (masculine), parfois appelée obésité dans le type central. Ce type est caractérisé par le dépôt de masses graisseuses dans l'abdomen, les aisselles, le bas du dos et le dos.
  2. Obésité ginoïde (femme) - Des dépôts graisseux se produisent dans la poitrine, les fesses et les cuisses, le bas de l'abdomen.
  3. Mixte - relativement la même distribution de graisse dans le corps.

Le dépôt de tissu adipeux dans le corps est un processus génétiquement déterminé qui est contrôlé par les hormones sexuelles. Avec un dysfonctionnement hormonal chez les hommes ou les femmes, une redistribution du tissu adipeux par type du sexe opposé peut avoir lieu.

Une attention particulière devrait être accordée au processus d'obésité des organes internes. Avec un léger excès de poids, son pourcentage est faible, mais plus le degré d'obésité est élevé, plus la graisse est répartie autour des organes internes. Peut-être le développement de pathologies du métabolisme des graisses, conduisant à des inclusions de gouttelettes de graisse entre les cellules fonctionnelles des organes, conduisant au développement de dystrophies de ces dernières (cœur «tigre», dystrophie du foie gras, etc.). Toute dystrophie s'accompagne d'une violation ou d'une insuffisance de l'organe, ce qui entraîne l'apparition de comorbidités.

Tableau clinique

En plus des dépôts graisseux, l'obésité alimentaire se caractérise par des symptômes mineurs. Ceux-ci comprennent l'essoufflement et l'insuffisance respiratoire, les attaques de battement de coeur pendant l'exercice, la transpiration accrue. Ils résultent d'une augmentation du volume sanguin circulant avec le tissu adipeux, mais le cœur supporte difficilement une telle charge et intègre des mécanismes de compensation. Le manque de respiration peut être dû en partie à l’augmentation de la taille des organes internes et au grand omentum, qui appuie sur le diaphragme à partir du bas, comprimant ainsi les poumons. Dans le contexte d'un excès constant de lipoprotéines dans le sang, des lésions vasculaires athéroscléreuses se développent, ce qui sous-tend le développement de la maladie coronarienne. Un excès de tissu adipeux peut entraîner le développement d'un diabète de type 2. Toute personne grosse est un diabétique potentiel.

Des stries peuvent apparaître sur la peau (des rayures blanches ou rouges, semblables aux cicatrices, apparaissent lorsqu’une personne se rétablit rapidement, mais l’élasticité de sa peau ne permet pas de contenir une quantité de tissu considérablement accrue). La transpiration excessive crée des conditions favorables à la reproduction dans les replis des bactéries pathogènes, ce qui entraîne des maladies de la peau pustuleuse. Une pression excessive constante sur la colonne vertébrale peut entraîner sa déformation et sa courbure.

Diagnostic de l'obésité

La norme internationale dans le diagnostic de l'obésité est l'indice de masse corporelle. Il est calculé par la formule suivante: IMC = poids corporel (kg) / hauteur 2 (m), (kg / m).

Cet indicateur est très subjectif, car il ne prend pas en compte le poids de la masse musculaire d'une personne. En se basant uniquement sur l'indice de masse corporelle, il peut être erroné de calculer qu'un athlète dont les muscles sont bien développés est en surpoids.

A l'examen, les indicateurs suivants sont déterminés:

  1. L'épaisseur de la peau se plie sur l'abdomen, à l'angle de l'omoplate, l'épaule (la norme - jusqu'à 1,5-2 cm).
  2. Tour de taille. Pour un homme, cet indicateur devrait être inférieur à 101-102 cm, pour une femme, inférieur à 87-88 cm.
  3. Le type de constitution (les hypersthéniques sont plus susceptibles d'être obèses - des personnes ayant un physique robuste et trapu).

Traitement nécessaire

Afin de réduire le degré ou de se débarrasser de l'obésité, une réorganisation complète du mode de vie est nécessaire. Un nutritionniste prescrit un régime strict à un tel patient, avec restriction des graisses et des glucides, réduisant progressivement le contenu calorique de l'alimentation quotidienne. L'obésité alimentaire n'est en aucun cas guérie par la famine. Nutrition fractionnée, en petites portions, jusqu'à 5-6 fois par jour. On recommande au patient une activité physique modérée: marcher à l'air frais, faire de la physiothérapie et de l'éducation physique. Avec une bonne santé, vous pouvez augmenter la charge.

Obésité constitutionnelle alimentaire

Sur un milliard et demi de personnes souffrant d'obésité et en surpoids sur la planète entière, les États-Unis représentent environ 35% du total. Suivant sur le podium "les personnes en surpoids" sont situés au Canada et en Allemagne. Dans ces pays, les scientifiques médicaux attribuent le surpoids à la disponibilité d'aliments riches en calories. En ce qui concerne la Russie et l’Ukraine, environ un quart de la population âgée de 18 à 60 ans souffre d’obésité ou de surpoids.

En général, l’obésité est l’accumulation de graisse qui contribue à augmenter le poids du corps d’une personne. Une personne obèse devrait avoir un poids qui exagère de vingt pour cent son poids idéal. Malheureusement, pas toutes les personnes souffrant de surpoids, il est difficile de déterminer la cause de ce symptôme. Le plus souvent, l'obésité chez l'homme s'appelle alimento-structurelle, mais ce terme est trop superficiel.

Obésité constitutionnelle alimentaire

L'obésité constitutionnelle alimentaire peut être appelée un syndrome qui dépend de divers facteurs. Il peut s’agir de facteurs physiques, métaboliques, biochimiques, c’est-à-dire des facteurs conduisant à l’accumulation de graisse. L'obésité est un groupe de conditions hétérogène et l'accumulation de l'excès de poids n'est qu'une réaction externe du corps. Pour cette raison, le processus de traitement de l'obésité est une procédure extrêmement complexe, car il n'est pas toujours facile et rapide d'établir la véritable cause de la prise de poids. L'accumulation de graisse dépend directement du sexe, de l'âge, du type d'activité et du mode de vie. Par observation, il a été établi que la prise de poids avec l’âge est observée chez presque toutes les personnes, hommes et femmes.

Chez les hommes qui ne sont pas en surpoids, la proportion de graisse dans le corps ne devrait pas dépasser vingt pour cent, et à l'approche du grand âge, un peu plus de vingt-cinq. Chez les femmes, le pourcentage de graisse corporelle ne devrait pas dépasser trente pour cent et, à un âge avancé, il dépasse les trente-cinq ans. Curieusement, mais chez les femmes de 20 à 40 ans, le plus souvent, la graisse est plus que chez les hommes du même âge. La répartition des graisses et le taux d'obésité peuvent être d'une aide précieuse pour établir le diagnostic correct.

Le gain de poids constitutionnel alimentaire et l'obésité peuvent être de deux types, en fonction de la répartition de la graisse. Le premier type est un type d'obésité féminine, lorsque le surpoids s'accumule dans les cuisses et les fesses. Sous le deuxième type se réfère à l'accumulation de l'excès de poids dans le torse et est appelé l'obésité masculine. Le deuxième type d'obésité est dangereux en raison de ses conséquences possibles - diabète sucré du deuxième type, c'est-à-dire une forme indépendante de l'insuline. Le développement de l'hypertension artérielle et de l'athérosclérose n'est pas non plus exclu. Si le tour de taille dépasse 90-100 cm, le niveau de triglycides dans le corps humain augmente.

Indice de masse corporelle.

L'indice de masse corporelle est un indicateur utilisé pour établir le diagnostic de l'obésité, ainsi que pour identifier son stade. Il représente le rapport entre le poids corporel d’une personne et sa taille. Afin d'établir l'indice de masse corporelle d'une personne, son poids en kilogrammes doit être divisé par la taille dans un carré. Si, après avoir calculé, l'indice de masse corporelle est supérieur à 30, alors, dans ce cas, considérons l'obésité d'une personne et, si l'indice dépasse 25 kg, alors considérons l'excès de poids.

L'obésité constitutionnelle est considérée comme une maladie chronique pouvant entraîner un certain nombre de complications. Les scientifiques ont prouvé que la perte de poids avec l'obésité ou le surpoids contribuait à la normalisation de la pression artérielle chez les personnes souffrant d'hypertension ou d'hypertension. De plus, dans la perte de poids, il existe des facteurs qui réduisent le risque de diabète du second type. L'obésité est l'une des causes de l'augmentation de la mortalité et de l'invalidité. L’augmentation du poids corporel est directement proportionnelle à l’augmentation du cholestérol dans le sang, ce qui peut provoquer l’athérosclérose. Tous les quatre kilogrammes de poids corporel augmentent la pression artérielle d’une personne de 4 mm Hg. Art. L'augmentation de l'indice de masse corporelle augmente le risque d'insuffisance cardiaque.

Selon les recherches, l’effet constitutionnel alimentaire de l’obésité sur la mortalité est bien moindre que le tabagisme ou l’alcoolisme. Mortalité chez les personnes obèses ou en surpoids, principalement en raison du risque de maladies cardiovasculaires plus élevé que les autres. Chez les personnes atteintes de diabète de type 2 et d'embonpoint ou d'obésité, le besoin en tissu adipeux insulinique diminue, ce qui affecte la violation de l'action de l'insuline et sa production.

Comme il a déjà été constaté, les maladies cardiovasculaires sont l’une des principales causes de l’augmentation de la mortalité chez les personnes obèses ou en surpoids. Si une personne souffre d'hypertension artérielle et de diabète du second type, le risque d'infarctus du myocarde est alors multiplié par cinq et le taux de mortalité par la suite par six. En outre, l'obésité peut entraîner une mort subite du cœur.

Pour réduire votre indice de masse corporelle, vous devez suivre un régime antidiabétique et augmenter votre activité physique. Si ce type de traitement ne donne aucun résultat, un traitement médicamenteux est ensuite prescrit par des spécialistes qualifiés. Ces médicaments peuvent être pris avec les repas ou entre les deux. Certains médicaments ont des contre-indications spécifiques, vous devriez donc consulter votre médecin pour leur utilisation.

A Propos De Nous

Les préparations de fer pour l'anémie aident à combler le déficit en éléments de l'organisme et à augmenter le taux d'hémoglobine à un niveau normal. Ces médicaments sont utilisés pour traiter l’anémie ferriprive et sont prescrits par un médecin.