Hypofonction et hyperfonctionnement des glandes surrénales - de quoi s'agit-il

L'hypofonction et l'hyperfonctionnement des glandes surrénales sont une maladie grave pouvant avoir des effets néfastes. Il en résulte une modification du niveau des hormones produites par le système endocrinien, ce qui perturbe le fonctionnement normal de tout l'organisme. L’organe apparié est situé à l’arrière de la cavité abdominale et son fonctionnement peut être altéré sous l’effet de divers facteurs.

Les glandes surrénales et leur signification

Les glandes surrénales sont des paires de glandes composées de corticale et de médulla. Ils sont responsables de la production de plusieurs hormones:

Chacune de ces hormones est importante, le bon fonctionnement des glandes surrénales a donc un impact direct sur le travail de tout l'organisme. Par exemple, la corticostérone maintient un niveau optimal de graisses, de protéines et de glucides et assure également le fonctionnement du système immunitaire. L'adrénaline est responsable de la rapidité de réaction dans les situations stressantes. Le fonctionnement normal du système de reproduction et la manifestation de caractères sexuels secondaires dépendent des stéroïdes. Les glandes surrénales remplissent plusieurs fonctions importantes:

  1. Normaliser le métabolisme et prévenir les perturbations dans ce processus.
  2. Fournir une adaptation rapide du corps au stress et une récupération rapide après eux.

Si le travail de l’organe associé est perturbé, des maladies graves peuvent se développer et le bien-être général de la personne peut se détériorer considérablement.

Hyperfonctionnement des glandes surrénales

Ceci est un dysfonctionnement de la glande endocrine, dans lequel il y a une production accrue d'hormones. En conséquence, l'équilibre hormonal et les processus métaboliques sont perturbés. Le tableau clinique global dépend de la partie du corps qui travaille le plus activement. Leurs hormones sont produites dans différentes couches et les manifestations diffèrent de la zone touchée.

Raisons

Lorsque l'hyperfonctionnement des glandes surrénales est marqué un travail intensif des cellules glandulaires. Il est provoqué par divers troubles qui apparaissent au cours du développement de diverses pathologies. Les facteurs provoquant cette condition peuvent être divisés en deux catégories:

  1. Déficience fonctionnelle. Un mauvais fonctionnement du corps peut être associé au diabète, à l'obésité, à la grossesse ou au stress prolongé. Ces phénomènes manifestent un nombre minimal de symptômes, ont un pronostic positif et ne mettent pas la vie en danger.
  2. Maladies - tumeurs d'origine différente, hyperplasie, augmentation du cortex organique. Ce sont des pathologies graves difficiles à traiter et qui entraînent souvent des complications.

Le pronostic le plus favorable est observé dans le traitement de l'hyperfonctionnement, qui se développe à la suite de troubles fonctionnels. Cette pathologie est généralement asymptomatique et n'est pas considérée comme dangereuse. L'hyperplasie ou les tumeurs compliquent considérablement le traitement et constituent une menace non seulement pour la santé, mais également pour la vie du patient.

Les symptômes

L'hyperfonctionnement se manifeste par un certain nombre de signes spécifiques. Parmi les plus communs sont les suivants:

  • malaise général;
  • gain de poids;
  • problèmes de peau;
  • transpiration abondante;
  • membres tremblants;
  • pigmentation sévère;
  • le développement du diabète;
  • détérioration de la puissance;
  • pathologie cardiovasculaire;
  • infertilité

L'hyperfonctionnement des glandes surrénales affecte négativement le fonctionnement de tout l'organisme et les signes de la maladie se manifestent régulièrement. Il est impossible de ne pas les remarquer. Il est important de ne pas laisser la situation suivre son cours et de consulter votre médecin.

Hyperfonction chez la femme

L'augmentation de la production d'hormones chez le sexe faible s'accompagne de symptômes tels que:

  • pigmentation de la peau;
  • l'acné;
  • dépression

Si le diagnostic est posé pendant la grossesse, la gynécologue devra surveiller régulièrement la future mère - elle aidera à prévenir les fausses couches. Le traitement de la maladie implique la prise d’analogues synthétiques du cortisol - ils inhibent la production d’hormones mâles. En outre recommandé vitamines B, C, micro-éléments.

Avec des défaillances des glandes surrénales chez les femmes, des problèmes de conception sont possibles. L’hyperfonctionnement est souvent accompagné de douleurs à la poitrine, d’échec du cycle menstruel, de la prolifération du clitoris, d’une diminution de l’utérus. Si une fille prend des pilules contraceptives, il est préférable de leur refuser de rétablir le travail des glandes appariées. En outre, vous devrez changer votre mode de vie habituel, éviter le stress, bien manger et bien vous reposer.

Hypofonction

Dans ce cas, nous parlons d'une production réduite d'hormones. Dans le même temps, il est à noter que les organes internes perdent progressivement leurs fonctions. Dans la phase aiguë du patient, la vitalité diminue et le fonctionnement des systèmes vitaux est perturbé. Hypofonction chronique a une forme secondaire et tertiaire. Le premier se développe lorsque le tissu surrénal est endommagé. La seconde est diagnostiquée moins fréquemment et conduit à une atrophie progressive de la glande.

Raisons

L’hypofonction se produit à la suite de réactions auto-immunes anormales de l’organisme, entraînant la destruction des tissus et des cellules des glandes surrénales. C'est la cause la plus commune de la maladie. Parfois, la tuberculose liée aux glandes devient un facteur déclenchant. De plus, l'hypofonction peut être déclenchée par:

  • pauvre hérédité;
  • pathologies cardiovasculaires;
  • tumeurs hypophysaires;
  • troubles du système immunitaire.

Les symptômes

L’hypofonction des glandes surrénales manifeste un certain nombre de symptômes. Le principal est le changement de couleur de la peau en une teinte plus foncée. La sévérité de la pigmentation affecte la sévérité de la pathologie et la durée de son évolution. Au début, il est observé sur les zones ouvertes du corps - mains, visage, cou. Parfois, il y a des taches blanches, appelées "vitiligo". Sur les muqueuses peuvent former des zones brunes. Parmi les autres manifestations peuvent être notées:

  • fatigue musculaire chronique et faiblesse;
  • perte de poids sans raison apparente;
  • troubles digestifs;
  • hypotension artérielle;
  • irritabilité, apathie;
  • altération de la mémoire, distraction.

L’hypofonction et l’hyperfonctionnement des glandes surrénales indiquent le développement d’une maladie grave. Vous ne devez donc pas ignorer les tout premiers symptômes alarmants. Un besoin urgent de consulter un thérapeute.

Traitement traditionnel

Si une personne a des problèmes avec les glandes surrénales, vous devriez immédiatement consulter un médecin.

L'endocrinologue s'occupe du traitement de ces maladies. Tout retard peut entraîner de graves complications. Quand patient hyperfonctionnel recommandé:

  1. Intervention chirurgicale - est réalisée en présence de tumeurs.
  2. Les injections de corticostéroïdes doivent être effectuées en permanence.

Après stabilisation de l'état général du patient, il est nécessaire que le reste de sa vie prenne des médicaments, sinon la maladie se manifestera avec une nouvelle force. Lorsque la pathologie est causée par un médicament, le médecin réduit leur posologie. Parfois, cela nécessite l'abolition complète de ces médicaments et la transition vers des thérapies alternatives.

Hypofunction est traité avec des médicaments hormonaux synthétiques. En outre, il est conseillé au patient de refuser les aliments nuisibles, le café, les sucreries et les boissons alcoolisées.

Avec la détection rapide de la maladie, le diagnostic approprié et le traitement approprié, la plupart des patients présentent une dynamique positive sans conséquences négatives visibles pour le corps. Les prévisions dans ce cas dépendent de l’opportunité de l’élimination des crises. Avec le développement des comorbidités, des opérations, des blessures, une augmentation immédiate de la dose de médicaments hormonaux est nécessaire.

Traitement folklorique

En cas d'hyperfonctionnement et d'hypofonction des glandes surrénales, en plus du traitement principal, des recettes de médecine alternative peuvent être utilisées. Parmi les outils les plus populaires, citons:

  1. Teinture de perce-neige - versez la vodka sur des inflorescences sèches et envoyez-les dans un endroit ensoleillé pendant quarante jours. Prêt de médicament à prendre vingt gouttes à trois fois par jour. Si vous le souhaitez, vous pouvez y ajouter une cuillerée de miel de fleurs. L'outil améliore le fonctionnement des glandes appariées.
  2. Infusion de géraniums - versez l’eau bouillie sur les feuilles broyées de la plante, insistez pendant dix minutes et laissez refroidir. Buvez des médicaments deux fois par jour après les repas.
  3. Prêle des bois - brasser et tenir pendant dix minutes. Infusion à base de plantes à boire comme du thé habituel.

Violations dans les glandes surrénales - une condition très dangereuse. Lorsque les symptômes d'anxiété apparaissent, un besoin urgent de consulter un médecin, sinon les conséquences graves ne peuvent pas être évités.

Prévention

Le principal facteur provoquant l'hyperfonctionnement et l'hypofonctionnement surrénalien est le stress prolongé. Par conséquent, il est important de protéger le système nerveux, d’éviter les scandales et les troubles émotionnels. Il est également important de revoir le régime alimentaire habituel: le menu ne doit pas être composé de plats nuisibles, de sucreries, de café et de boissons gazeuses. Il est conseillé de manger des aliments riches en vitamines et en minéraux précieux.

Le renforcement de l'immunité est un élément important de la prévention. Pour ce faire, vous devez exercer régulièrement, en tempérant le corps. Des bouillons très utiles d'herbes médicinales. Ils peuvent être brassés sous forme de thé et boire régulièrement. Lors de la détection des premiers symptômes de troubles dans les glandes surrénales, l'assistance d'un spécialiste est requise. En soi, une telle maladie ne disparaîtra pas. L'hypofonction et l'hyperfonctionnement étant une maladie imprévisible, il est important de détecter les symptômes à temps, de poser un diagnostic de haute qualité et de sélectionner les médicaments appropriés. Dans ces conditions, vous pouvez trouver l’option de traitement qui permettra à une personne de mener une vie bien remplie et de profiter de chaque instant.

Glandes surrénales: hyperfonctionnement et hypofonction

Les glandes surrénales sont un organe apparié qui appartient au système endocrinien et est responsable de la production d'hormones vitales. Avec certains désordres dans le corps humain, dans le travail des glandes surrénales, une hyperfonction et une hypofonction peuvent être observées. Cela et l’autre État sont dangereux pour la vie humaine.

Qu'est-ce que l'hyperfonctionnement et l'hypofonction?

Les glandes surrénales sont référées aux glandes endocrines, elles se composent de 2 couches - le cerveau et la corticale. Avec l'aide de ce corps, la production d'hormones telles que la corticostérone, l'adrénaline, l'aldostérone, la noradrénaline, les androgènes, la désoxycorticostérone a lieu.

L'hyperfonctionnement des glandes surrénales est une production accrue de cellules glandulaires. Par conséquent, l'hypofonction signifie une production insuffisante d'hormones organiques. La perturbation des glandes surrénales conduit à de graves maladies, dont beaucoup sont dangereuses pour la vie.

En règle générale, lorsque survient une hyperfonction, des pathologies telles que:

  • hyperaldostéronisme;
  • l'hypercortisolisme;
  • phéochromocytome;
  • hyperandrogénie.

Le pronostic de l'hyperfonctionnement et de l'hypofonctionnement des glandes surrénales ne peut être favorable qu'avec une détection opportune de la pathologie et un traitement opportun. Sinon, ces violations constituent une menace pour la vie humaine.

Causes de dysfonctionnement

Les raisons pour lesquelles l'hyperfonctionnement est formé sont les suivantes:

  • stress constant;
  • la croissance d'un cancer malin ou bénin dans le corps;
  • hyperplasie du cortex surrénalien;
  • l'obésité;
  • diabète sucré de type I et II.

Dans la révision de la classification internationale des maladies 10, l'hyperfonctionnement des glandes surrénales appartient à la classe des maladies du système endocrinien, troubles métaboliques et troubles de l'alimentation, code E00 - E90, au groupe "violation d'autres glandes endocrines" (E20 - E35) et est répertorié sous le code E27.5.

L'hypofonction des glandes surrénales est provoquée par des troubles tels que:

  • maladies auto-immunes;
  • tuberculose surrénale;
  • tumeur hypophysaire;
  • l'hérédité;
  • maladies du coeur et des vaisseaux sanguins.

Dans la classification internationale des maladies 10 révision, l'hypofonctionnement surrénalien, ainsi que l'hyperfonctionnement, appartiennent à la classe des maladies du système endocrinien, des troubles métaboliques et des troubles de l'alimentation, au groupe «troubles métaboliques» et est répertorié sous le code E89.6.

Si vous soupçonnez un problème avec les glandes surrénales, le patient doit contacter immédiatement un spécialiste. Tout d'abord, vous devez obtenir un rendez-vous avec un thérapeute. Le médecin écoutera les plaintes du patient et, sur cette base, recommandera un rendez-vous avec un médecin hautement spécialisé. Le traitement du problème des glandes surrénales est traité directement avec l'endocrinologue.

Symptômes chez les femmes et les hommes

L'hyperfonctionnement et l'hypofonctionnement des glandes surrénales peuvent survenir chez toute personne, sans distinction de sexe. L'hyperfonctionnement se manifeste chez l'homme et la femme par les symptômes suivants:

  • faiblesse générale;
  • hypertension artérielle;
  • augmentation de la masse grasse;
  • problèmes de peau;
  • la croissance des cheveux chez les femmes;
  • membres tremblants;
  • pigmentation excessive de la peau;
  • aménorrhée et infertilité chez les femmes;
  • transpiration excessive;
  • la croissance des seins et l'atrophie des organes génitaux masculins chez le sexe fort;
  • le développement du diabète;
  • puissance réduite;
  • violation du système cardiovasculaire.

Les signes suivants indiquent une hypofonction des glandes surrénales:

  • assombrissement de la peau (visage, mains ou cou);
  • des taches brunes sont observées sur les muqueuses;
  • perte de poids soudaine;
  • l'apathie;
  • abaisser la pression artérielle;
  • manque d'appétit;
  • sensibilité abdominale;
  • faiblesse générale;
  • problèmes de mémoire et d'attention;
  • irritabilité grave.

Diagnostics

Afin d'identifier et de soigner rapidement les troubles de la glande surrénale, le patient doit consulter un médecin dès que possible. Le diagnostic est le suivant:

  • Le médecin évaluera l'état général du patient, posera des questions sur les maladies et les caractéristiques individuelles du patient.
  • Le patient est alors référé pour des analyses de sang et d'urine. Le nombre de globules rouges et de glucose, le taux d'hémoglobine et les hormones produites par les glandes surrénales sont examinés dans le sang du patient.
  • En outre, on prescrit au patient une échographie et une IRM, qui permettent d’étudier les couches corticales des organes appariés et d’identifier les violations qui ne sont pas mises en évidence par un test sanguin ou l’urine.

Chez les patients souffrant de surcharge pondérale, non associée à des maladies des glandes surrénales, la graisse sous-cutanée est uniformément répartie dans tout le corps. Chez les personnes qui ont des problèmes d’appariement d’organes, la couche adipeuse ne se forme qu’à certains endroits.

Traitement traditionnel

Le traitement de la violation des glandes surrénales doit être effectué immédiatement, car tout retard menace de prendre fin pour une personne extrêmement défavorable.

Pour l'hyperfonctionnement des glandes surrénales, le médecin recommande au patient, dans la plupart des cas:

  • Intervention chirurgicale (surtout s'il y a une tumeur dans l'organe).
  • En outre, on prescrit au patient des injections de corticostéroïdes, que vous devez utiliser en permanence.
  • Après avoir amélioré les indicateurs de santé, le patient doit prendre ses médicaments à vie, afin que la maladie ne se manifeste pas avec une nouvelle force.

L'hypofonction surrénalienne est traitée avec des préparations synthétiques contenant des minéraux et des glucocorticoïdes.

En cas de problèmes avec les glandes surrénales, il est conseillé au patient d'éviter les aliments épicés, gras et salés, les légumineuses, le café, les boissons alcoolisées, les sucreries.

Traitement folklorique

Comme dans tout autre cas, la médecine traditionnelle n'est pas une panacée, elle ne joue qu'un rôle de soutien dans le traitement.

  • Teinture de perce-neige

Pour préparer le médicament, prenez 80 g d'inflorescences sèches de perce-neige, versez dessus 500 ml de vodka, puis retirez le mélange pendant 40 jours dans un endroit ensoleillé. Utilisez 20 gouttes 3 fois par jour. Pour améliorer le goût du médicament, vous pouvez ajouter une cuillère à dessert de miel de fleurs. Cette teinture normalise l'activité des glandes surrénales.

  • Infusion de géraniums

1 cuillère à café de feuilles broyées de la plante est versé avec un verre d'eau bouillante, infusé pendant environ 10 minutes et refroidi. Utilisez 50 ml 2-3 fois par jour après les repas.

Pour faire le thé, les prêles sont versés avec un verre d'eau bouillante et laisser reposer pendant 10 minutes. Boire une infusion, comme du thé ordinaire, 15 minutes après un repas.

La violation des glandes surrénales est une condition extrêmement dangereuse pour la santé humaine. Si des symptômes suspects apparaissent, le patient doit contacter le médecin dès que possible. Dans le cas contraire, un dysfonctionnement de l'organe couplé aura des conséquences très graves.

Vous pouvez également regarder cette vidéo, qui présente une brève conférence sur l’importance des glandes surrénales.

Hypofonction et hyperfonctionnement des glandes surrénales

L'hypofonction et l'hyperfonctionnement des glandes surrénales sont une maladie assez grave, entraînant des conséquences dangereuses, car l'activité vitale du corps humain est régulée par des hormones et sont produites par le système endocrinien. Les glandes surrénales sont constituées de la médulla et de la couche corticale qui la recouvre.

Cet organe est apparié, situé à l'arrière de la cavité abdominale. Diverses circonstances peuvent conduire à une violation de ses fonctions.

Hormones et leurs fonctions

Le cortex surrénalien produit des hormones stéroïdes - ce sont des substances dérivées du cholestérol.

Les hormones minéralocorticoïdes, responsables de la régulation de la pression sanguine et de la quantité de sang circulant dans les vaisseaux, sont produites dans la couche (externe) du faisceau du cortex surrénalien.

La couche glomérulaire du cortex sécrète des glucocorticoïdes. Cette substance régule le niveau de protéines, de lipides et de glucides dans le corps humain. En outre, cette hormone est responsable du fonctionnement du système immunitaire humain.

Mais sa tâche principale est d'aider le corps à s'adapter aux situations stressantes. Dans la médulla, une hormone est produite qui est responsable de la masse musculaire, des cheveux et de l'attraction sexuelle d'une personne. Des catécholamines sont produites dans la partie interne de la glande, des substances responsables de la vitesse de réaction dans une situation stressante (adrénaline, noradrénaline).

Hyperfonctionnement des glandes surrénales

Le préfixe hyper dans le nom hyperfunction lui-même indique que la glande produit une quantité excessive d'hormones. Il y a plusieurs raisons à cela:

  1. Formation de tumeur sur l'organe.
  2. Une augmentation significative de la couche supérieure de la glande.
  3. Fonctions corporelles perturbées par le surpoids ou le diabète.
  4. Stress chronique.
  5. La grossesse

L'hyperfonctionnement est divisé en plusieurs déviations, chacune ayant ses propres symptômes:

  1. Une quantité excessive d'une hormone telle que le glucocorticoïde, responsable du bon fonctionnement du système immunitaire et d'une pression artérielle stable dans les artères, conduit à un hypercorticisme. Les causes de cette pathologie incluent la maladie de Itsenko-Cushing, qui affecte à la fois la glande surrénale et l'hypophyse, ou des tumeurs dans les poumons. Symptômes de cette maladie: surpoids, diminution du tonus musculaire, augmentation de la pression, maladies de la peau. La force des symptômes dépend de l'ampleur de la lésion. Cette pathologie s'appelle l'hyperfonction du cortex surrénalien.
  2. Surabondance de minéralocorticoïdes, responsables du contrôle de la quantité d'électrolyte dans le plasma. Caractérisé par des symptômes tels que l'hypertension et les coups de bélier, qui sont enregistrés chez des personnes suffisamment jeunes. La cause de cette pathologie peut être un adénome, un carcinome ou une hyperplasie du cortex surrénalien.
  3. Une altération de la fonction du cortex surrénalien, telle qu'une tumeur, peut conduire à un hyperandrogénie. Les symptômes de cette pathologie peuvent être une puberté précoce, un manque de croissance, une défaillance du cycle menstruel. Chez les femmes, il y a une augmentation de la croissance des poils sur le visage, la poitrine, les bras et les jambes, la masse musculaire augmente considérablement, une infertilité survient.
  4. L'hyperfonctionnement de la médullosurrénale est un excès de catécholamines. Ils sont libérés dans le sang en grande quantité à cause d'une tumeur qui pourrait se développer dans les couches internes de l'organe. Cette pathologie se manifeste par des pics de pression, dystonie vasculaire. Les mains du patient tremblent, la personne maigrit rapidement.

Hypofonction surrénalienne

L’hypofonctionnement surrénalien, c’est-à-dire une diminution de l’activité de la glande, est causé par 2 causes principales. Le premier concerne les dommages destructifs du cortex, le second est une violation de la production d'hormone adrénocorticotrope par l'hypothalamus, qui stimule le travail du cortex surrénalien.

Plusieurs raisons expliquent cet échec:

  1. Le tissu immunitaire est détruit par le système immunitaire humain à la suite d'échecs dans son travail.
  2. Maladie tuberculeuse des glandes surrénales.
  3. Pathologie vasculaire.
  4. La survenue d'une tumeur.
  5. Insuffisance surrénale aiguë.

Il existe plusieurs manifestations d'hypofonction surrénalienne:

  1. Assombrissement de la peau de tout le corps.
  2. Perte de tonus musculaire, fatigue chronique.
  3. Le poids corporel diminue.
  4. La pression artérielle diminue.
  5. Perte d'appétit
  6. Il y a une violation du système digestif. Le patient est constamment nauséeux et vomit.
  7. Il y a une douleur dans l'abdomen.
  8. Irritabilité déraisonnable. Apathie générale
  9. La mémoire se détériore. Attention dispersée.

Si vous constatez un ou plusieurs symptômes d'hypofonction ou d'hyperfonctionnement surrénalien, vous devez immédiatement consulter un médecin. Plus le traitement commence tôt, plus les chances d'aboutir sont heureuses.

Diagnostic de la maladie

Le problème des glandes surrénales est un endocrinologue. Après avoir recueilli les antécédents, le spécialiste dirige le patient vers un certain nombre de procédures permettant de diagnostiquer la maladie et de brosser un tableau complet des processus en cours dans les glandes surrénales:

  1. Test sanguin pour l'hémoglobine.
  2. Glycémie et électrolytes.
  3. Les niveaux de sang et les niveaux de cortisol et d'autres hormones.
  4. Exclure la tuberculose.
  5. Une échographie de l'organe est réalisée pour étudier le cortex et la moelle des glandes surrénales.

Si l'état technique de la clinique le permet, une IRM des glandes surrénales est réalisée. Cette méthode vous permet de voir une image complète des pathologies existantes et d'examiner chaque couche de la glande.

Traitement de la maladie

L'hyperfonctionnement est traité avec des injections de corticostéroïdes. Avec la stabilisation du patient et l'amélioration de sa santé, les injections sont remplacées par des comprimés.

En règle générale, un tel patient est obligé de prendre des médicaments à vie. Le patient reste jusqu'à la fin de sa vie sous la surveillance d'un médecin qui, tout en améliorant son état, le lui prescrit à la place des corticoïdes glucocorticoïdes ou minéralocorticoïdes.

Hypofonction surrénale est également traitée avec des médicaments. Mais la posologie des médicaments pris ne change pas au cours de la vie du patient, car cela pourrait entraîner une détérioration de la maladie.

Un tel patient doit suivre un régime alimentaire régulier, à l'exclusion de l'alcool et des aliments salés. Il doit contenir beaucoup de calories, contenir des vitamines et des oligo-éléments. Le patient est recommandé d'éviter les situations stressantes.

Prévention des maladies

Étant donné que la cause principale du dysfonctionnement des glandes surrénales est un état de stress constant, le système nerveux doit être protégé pour prévenir la maladie, les conflits et les causes de dépression nerveuse doivent être évités.

Un facteur important dans la prévention des maladies - renforcer le système immunitaire du corps. Pour ce faire, vous devez pratiquer régulièrement des sports tels que la natation. Il faut durcir votre corps avec un essuyage à froid, puis douche.

Par mesures préventives peuvent être attribués, et le traitement de la médecine traditionnelle, par exemple, l'utilisation de décoctions d'herbes.

Infusion utile de prêle, géranium ou perce-neige. Très bon fortifiant la teinture pour le corps de medunitsy ou mûrier.

Les herbes médicinales sont préparées comme du thé, mais avec une légère différence: la teinture devrait être laissée environ une heure. Vous pouvez utiliser les fonds tous les jours. Il est recommandé de consulter un médecin dès les premiers symptômes d'hypofonction ou d'hyperfonctionnement surrénal. Indépendamment, cette maladie ne passera pas.

Tout sur les glandes
et système hormonal

Un mauvais fonctionnement des glandes surrénales peut entraîner de graves problèmes de santé. Dans le même temps, une activité excessive et insuffisante est dangereuse. C'est pourquoi il est important de consulter un spécialiste avant l'apparition de complications.

Informations générales

Les glandes surrénales sont des glandes endocrines appariées. Ils se composent de deux structures - corticale et médullaire. Cette glande est engagée dans la production de telles hormones:

  • l'adrénaline;
  • norépinéphrine;
  • l'aldostérone;
  • la corticostérone;
  • la désoxycorticostérone;
  • androgènes.

Chacune de ces hormones revêt une grande importance, le bon fonctionnement des glandes surrénales joue donc un rôle important dans le travail rationnel de tout l'organisme.

Les glandes surrénales - la glande à vapeur de la sécrétion interne

Les principales causes de dysfonctionnement de la glande surrénale

Aujourd'hui, les causes principales du développement de telles conditions pathologiques sont bien connues. L'hyperfonctionnement des glandes surrénales se développe lorsque:

  1. Les tumeurs de cette glande (se développe à partir de cellules glandulaires).
  2. Diabète sucré.
  3. Grossesse
  4. En surpoids.
  5. Stress sévère persistant.
  6. Hyperplasie (augmentation) de la couche corticale de la glande.

Une hypofonction surrénale peut survenir dans les cas suivants:

  1. Réactions pathologiques auto-immunes conduisant à la destruction du tissu surrénal.
  2. Maladies tumorales.
  3. Lésions infectieuses du tissu surrénalien (en particulier la tuberculose de ces régions).
  4. Adrénoleucodystrophie (maladie génétique grave).
  5. Pathologie des vaisseaux alimentant les glandes surrénales en sang.
  6. Insuffisance surrénale aiguë.

Important: Quelle que soit la cause de l'hyper et l'hypofonction des glandes surrénales, un traitement par un endocrinologue est nécessaire.

Tableau clinique

L'hypo et l'hyperfonctionnement des glandes surrénales sont caractérisés par des manifestations cliniques complètement différentes. Les symptômes d'amélioration de l'activité de ces glandes dépendent du type de production d'hormones qui a augmenté. Il existe 4 types principaux de violations:

  1. Hypercorticoïdisme Ce type de trouble se produit avec une augmentation de la production de cortisol. Les principaux symptômes de l'hypercortisolisme sont une faiblesse générale, spontanée, peu susceptible d'être corrigée, une augmentation de la pression artérielle, une augmentation déraisonnable du poids corporel et un changement de couleur de la peau qui devient plus sombre.
  2. Production excessive de minéralocorticoïdes. Cette hyperfonctionnement du cortex surrénalien se produit avec une production accrue d'aldostérone, de corticostérone et de désoxycorticostérone. Elle s'accompagne d'une forte augmentation de la pression artérielle à un niveau assez élevé. Une telle hypertension ne peut presque pas être corrigée et est particulièrement défavorable aux jeunes.
  3. Hyperandrogénie. Cette maladie s'accompagne d'une production accrue d'androgènes. Elle se manifeste dans l'apparition précoce de la puberté, de l'acné, de la croissance des cheveux chez les filles par le type masculin, d'une augmentation de la masse musculaire et d'une diminution déraisonnable de l'épaisseur du tissu adipeux sous-cutané.
  4. Augmentation de la production d'adrénaline et de noradrénaline. Dans ce cas, la maladie aura des manifestations telles que des sauts soudains de la pression artérielle, des tremblements (tremblements de la main), une perte de poids déraisonnable.

Une prise de poids déraisonnable est l'un des signes de l'hypercortisolisme

Note Des violations de plusieurs types d'hyperfonctionnement des glandes surrénales peuvent se développer chez le même patient.

L'hypofonction de ces glandes présente un tableau clinique légèrement différent. Ses principaux symptômes sont les suivants:

  • fatigue
  • faiblesse générale;
  • manque d'appétit;
  • labilité émotionnelle (apathie);
  • abaisser la pression artérielle;
  • nausées et vomissements déraisonnables;
  • troubles des selles;
  • niveau d'attention réduit;
  • affaiblissement de la mémoire;
  • irritabilité;
  • hyperpigmentation des zones cutanées ouvertes (visage, poitrine et autres).

Tous ces signes d'hypocorticisme et d'autres options pour réduire le niveau de production d'hormones par les glandes surrénales peuvent indiquer le développement d'un processus pathologique grave dans le corps.

Que devrait-on faire lorsque les symptômes de la maladie apparaissent?

Astuce! Même avant de contacter un spécialiste, vous pouvez vous soumettre à une échographie des glandes surrénales. Le fait est qu’au premier traitement des symptômes caractéristiques, le médecin orientera toujours le patient vers un tel diagnostic.

Une fois que l'échographie des glandes surrénales est prête, vous devriez prendre rendez-vous avec un endocrinologue. Dans les cas où il n'est pas possible de consulter ce spécialiste, vous devez consulter le médecin de district. Il est également en mesure de prescrire une étude diagnostique, puis de renvoyer le patient à un examen plus approfondi dans une clinique spécialisée.

Principes de diagnostic

Toutes les maladies associées aux glandes surrénales altérées doivent obligatoirement être confirmées par les méthodes de recherche instrumentale et de laboratoire. La recherche diagnostique reposera sur une échographie des glandes surrénales. De plus, le médecin enverra le patient passer des tests sanguins et urinaires généraux.

Échographie des glandes surrénales - la principale méthode de diagnostic des modifications structurelles des glandes surrénales

La détermination du niveau d'hormones surrénales dans le sang et de leur excrétion dans les urines revêt une grande importance. Par exemple, l'hyperfonctionnement de la médullosurrénale s'accompagnera d'une augmentation des taux d'adrénaline et de noradrénaline dans le sang et l'urine.

Si, en fonction des résultats de l'échographie, on détecte chez le patient une modification de la structure des glandes surrénales ou la présence d'une tumeur en forme de tumeur, une imagerie par résonance magnétique est réalisée. Cette technique de recherche permet la visualisation des glandes et la clarification de la nature de la pathologie développée.

La tomodensitométrie est une méthode de recherche très informative mais coûteuse.

Méthodes de traitement

Actuellement utilisé à la fois des méthodes thérapeutiques et chirurgicales de traitement des glandes surrénales. Lorsque l'hyperfonction de ces glandes est le plus souvent effectuée une intervention chirurgicale. Sa nature et son volume dépendront entièrement de la cause de l'augmentation du niveau de production d'hormones par les glandes surrénales, de la présence ou de l'absence du processus tumoral et de sa prévalence.

Astuce! Souvent, une intervention chirurgicale ne résout pas le problème de l'hyperfonctionnement des glandes surrénales. Au renouvellement des symptômes caractéristiques de cette maladie, il est nécessaire de s’adresser immédiatement à l’endocrinologue.

L’hypofonction du cortex surrénal ou de sa moelle nécessite un traitement hormonal substitutif constant avec des médicaments. Après avoir établi le diagnostic approprié, l’endocrinologue choisit le dosage requis d’hormones. Le plus souvent, le début du traitement d'une telle maladie est effectué dans un hôpital. Une fois que l'état du patient est stabilisé et que l'on reçoit une quantité suffisante de médicaments hormonaux, un traitement supplémentaire est effectué en ambulatoire. En cas de détérioration du bien-être, le patient doit consulter un endocrinologue, car il peut être nécessaire d’ajuster la dose de médicament.

Avec l'hypofonction surrénalienne, le patient doit prendre des médicaments en permanence.

Note Vous ne devez pas essayer de prendre le dosage du médicament lorsque vous ne vous sentez pas bien. Une erreur dans ce cas peut entraîner une aggravation significative du processus pathologique.

Avec cette maladie, une étape importante du traitement consistera à observer les recommandations du médecin concernant les changements de mode de vie. Les patients prenant un traitement de remplacement doivent être complètement nourris. Dans le même temps, les produits doivent être riches non seulement en calories, mais également en vitamines et en minéraux. Le patient devra également renoncer au tabac, à l'alcool et aux efforts physiques excessifs.

Aide à remplir le tableau

Gagnez du temps et ne visualisez pas les annonces avec Knowledge Plus

Gagnez du temps et ne visualisez pas les annonces avec Knowledge Plus

La réponse

Vérifié par un expert

La réponse est donnée

Spitzberg

Fer: thyroïde
Hormone: thyroxine, triiodothyronine
Influence: a) hypofonction: myxoedème, se traduisant par une diminution du métabolisme, une excitabilité du système nerveux, un gonflement, une léthargie.
b) hyperfonctionnement: maladie de Bazedova développée, exprimée par un métabolisme accru, l'excitabilité du système nerveux, le développement d'un goitre.
Fer: glandes surrénales
Hormone: a) corticoïdes - régule l’échange de substances minérales et organiques, la libération d’hormones sexuelles; b) l'adrénaline - accélère le travail du cœur, contracte les vaisseaux sanguins, inhibe la digestion, décompose le glycogène.
Impact: A1) hyperfonctionnement des corticoïdes: puberté précoce, arrêt rapide de la croissance; B1) hypofonction: maladie du bronze (teint bronzé, faiblesse, perte de poids).
a2) hyperfonctionnement de l'adrénaline: accélération du rythme cardiaque, augmentation du rythme cardiaque, pression, en particulier avec peur. b2) hypofonction: il n'y a presque pas de manque; la quantité est constamment régulée par le système nerveux.
Fer: pancréas
Hormone: insuline
Influence: a) hyperfonctionnement: choc, accompagné de convulsions et d'une perte de conscience lorsque la glycémie baisse (hyperglycémie). b) hypofonction: diabète sucré, dans lequel le niveau de glucose dans le sang augmente, du sucre apparaît dans les urines.
Fer: hypophyse
Hormone: croissance, régulation
Influence: a) hyperfonction: à un jeune âge, elles provoquent un gigantisme, chez l’adulte - l’acromégalie de la maladie; b) hypofonction: retarder la croissance (nanisme proportionnel), mais le développement mental reste normal.
Fer: glande pinéale
Hormones: Neurohormones
Influence: a) hyperfonction: réduit le volume des glandes surrénales, réduit la teneur en acide ascorbique et en lipides
Fer: gonades
Hormone: œstrogènes, androgènes
Influence: affecte le développement des caractéristiques sexuelles secondaires, le comportement sexuel

Connectez Knowledge Plus pour accéder à toutes les réponses. Rapidement, sans publicité ni pause!

Ne manquez pas l'important - connectez Knowledge Plus pour voir la réponse tout de suite.

Regardez la vidéo pour accéder à la réponse

Oh non!
Voir les réponses sont terminées

Connectez Knowledge Plus pour accéder à toutes les réponses. Rapidement, sans publicité ni pause!

Ne manquez pas l'important - connectez Knowledge Plus pour voir la réponse tout de suite.

Table d'hormones

ACTH, hormone corticotrope, corticotropine

Composé de 39 AMK, il est synthétisé dans le lobe antérieur de l'hypophyse sous l'influence de la corticolibérine.

Participe à la synthèse des corticostéroïdes. Stimule l'hydrolyse des esters de cholestérol dans les cellules du cortex surrénalien; augmente le flux de cholestérol dans les cellules entrant dans la composition des LDL; stimule la conversion du cholestérol en prégnénolone; induit la synthèse des enzymes mitochondriales et microsomales impliquées dans la synthèse des corticostéroïdes.

Interagit avec le récepteur de la membrane plasmatique des cellules, active l'adénylate cyclase et la phosphorylation des protéines. Tous les effets sont renforcés en présence d'ions Ca 2+.

Mobilisation accrue de la graisse, augmentation de la pigmentation de la peau, hyper-synthèse de corticoïdes.

Insuffisance surrénale chronique

Hormone de croissance, hormone de croissance, hormone de croissance

Il est synthétisé dans les cellules somatotrophes de l'hypophyse antérieure. Le peptide à chaîne unique se compose de 191 AMK, est formé à partir de la prohormone, le pic de la sécrétion est noté peu après s'être endormi.

Améliore le transport des acides aminés dans les cellules musculaires, stimule la synthèse des protéines, améliore la lipolyse. Dans le foie, il provoque la formation de somatomédine C (IGF-1), qui stimule l'incorporation de sulfates dans les glycosaminoglycanes des protéoglycanes cartilagineux, ainsi que la croissance postnatale du squelette et des tissus mous. Participe à la régulation du métabolisme énergétique et minéral. Inhibe la formation de thyréotropine.

Dans les cellules cibles (hépatocytes, adipocytes, myocytes, chondrocytes et autres), active la tyrosine kinase et la protéine kinase C

Gigantisme avec hyperfonctionnement durant l'enfance ou l'adolescence, l'acromégalie se développe chez l'adulte.

Nanisme ou nanisme hypophysaire

TSH, hormone stimulant la thyroïde, thyrotropine

Stimule toutes les étapes de la synthèse et de la sécrétion d’iodothyronines (T3 et t4), affecte la synthèse des protéines, des acides nucléiques, augmente la taille et le nombre de cellules thyroïdiennes.

La transduction du signal se produit dans les cellules par la formation de 3 ', 5'-AMPc

Hyperfonction secondaire de la glande thyroïde.

Hypofonction secondaire de la glande thyroïde

LTG, hormone lactogène, prolactine

Stimule le développement des glandes mammaires et la lactation. Le rein réduit l'excrétion d'eau; renforce l'immunité cellulaire

LH, hormone lutéinisante, lutropine (l'analogue est la gonadotrophine chorionique)

Les femmes induisent l'ovulation. Ils jouent un rôle majeur dans le contrôle de l'ovulation et du déroulement de la grossesse. La LH chez l'homme induit la synthèse d'androgènes dans les cellules de Leydig.

Activer le système adenylate cyclase, le cAMP résultant active une protéine kinase qui phosphoryle les protéines qui médient les effets de la LH et de la FSH

Échec primaire lié à l'âge = ménopause. Échec secondaire - aménorrhée, stérilité, diminution de la libido.

FSH, hormone folliculo-stimulante

Chez la femme, il stimule la croissance des follicules dans les ovaires. Chez l'homme, stimule la spermatogenèse

Hypertrophie myométriale, hyperdisménorrhée,

Inhibition de la formation de follicules

MSH, hormone stimulant les mélanocytes

Synthétisé et sécrété dans le sang par le lobe intermédiaire de l'hypophyse

Stimule la mélaninogenèse chez les mammifères et augmente le nombre de cellules pigmentaires (mélanocytes).

Influence les mélanocytes en activant l'adénylate cyclase par la formation d'un médiateur secondaire 3 ', 5'-AMPc

ADH, hormone antidiurétique, vasopressine

Le nonapeptide est synthétisé dans des neurones hypophysaires spécifiques, puis transféré dans le lobe postérieur de l'hypophyse sous la forme d'un prohormone, à partir duquel, à la suite d'une modification post-traductionnelle, l'hormone et le peptide de transport, la neurophysine, sont formés. Il se distingue de l'ocytocine par deux acides aminés: en position 3 de l'extrémité N-terminale, il contient de la phénylalanine au lieu de l'isoleucine et en position 8 de l'arginine au lieu de la leucine.

Cela entraîne un rétrécissement des vaisseaux sanguins et une diminution du débit de filtration glomérulaire dans les reins.

Reliure V1 récepteurs, provoque la formation de médiateurs secondaires inositol-3-phosphates (IF3) - activer la phospholipase C; et avec v2 récepteurs - 3 ', 5' - AMPc - active le système adénylate cyclase, augmentant l'activité de la protéine kinase A dans les cellules

Le nonapeptide est synthétisé dans des neurones hypophysaires spécifiques, puis transféré dans le lobe postérieur de l'hypophyse sous la forme d'un prohormone, à partir duquel, à la suite d'une modification post-traductionnelle, l'hormone et le peptide de transport, la neurophysine, sont formés.

Stimule la réduction des muscles lisses de l'utérus, joue un rôle important dans la stimulation de la lactation.

Atonia de l'utérus pendant le travail.

PTH, hormone parathyroïdienne, hormone parathyroïdienne

Le peptide hormonal, synthétisé dans les glandes parathyroïdes.

Participe à la régulation du métabolisme des minéraux: augmente la concentration de Ca 2+ et réduit le taux de phosphate dans le sérum sanguin. Dans les reins, il réduit la réabsorption du phosphate dans le tubule distal et augmente la réabsorption tubulaire du calcium.

L'action est réalisée par la formation d'un médiateur secondaire 3'5'-AMPc dans les ostéoblastes et les ostéocytes du tissu osseux et les cellules des tubules enroulés distaux des reins.

L'hypercalcémie. Destruction des composants minéraux et organiques des os, développement de l'ostéoporose. L'affaiblissement de l'excitabilité du système neuromusculaire.

Paresthésie, spasticité musculaire, convulsions, fatigue

Hormone de nature peptidique sécrétée par les cellules K de la glande thyroïde ou les cellules C des glandes parathyroïdes.

Provoque une diminution du taux de calcium et de phosphate dans le plasma sanguin. Augmente la minéralisation osseuse. Antagoniste de l'hormone parathyroïdienne

Mis en œuvre par le mécanisme membranaire cytosolique avec formation d'un médiateur secondaire 3 ', 5'-AMPc, ce qui conduit à l'inhibition de la libération de Ca ++ par les os et à la suppression de sa réabsorption dans les tubules rénaux

Réduire le calcium sanguin, réduire l'excrétion urinaire, augmenter les concentrations de phosphate. Tétanie, laryngospasme

L'hormone pancréatique sécrétée par les cellules β des îlots de Largengans. Protéine constituée de chaînes A et B reliées par des ponts disulfure

Il réduit la glycémie en augmentant la quantité de protéines transportant le glucose, en activant les enzymes de la glycolyse, la voie de décomposition du glucose par le pentose phosphate, la synthèse de glycogène et en réduisant l'activité des enzymes de gluconéogenèse et la mobilisation du glycogène. Stimule la lipogenèse et la synthèse des protéines. Affecte indirectement les échanges d'eau et de minéraux.

L'adhérence de l'insuline au récepteur conduit à l'activation (phosphorylation de) tyrosine protéine kinase. Il active une série de phosphoprotéines phosphatases, qui cascadent des protéines kinases spécifiques.

Hypoglycémie, augmentation des réserves de glycogène dans les muscles, augmentation des processus anaboliques, augmentation du taux d'utilisation du glucose dans les tissus.

Laser Wirth

Encyclopédie de l'économie

Hormones surrénales et leur action

Home → Physiologie → Régulation humorale des fonctions corporelles -> Glandes surrénales

Glandes surrénales

Accueil »Maladies hormonales» Hormones du cortex surrénalien - Fonction physiologique

Hormones du cortex surrénalien - Fonction physiologique

Troubles du système endocrinien - TRAITEMENT SUR LA FRONTIÈRE - TreatmentAbroad.ru - 2007

Les glandes surrénales comprennent:

  • médullaire (couche interne)
  • substance corticale ou cortex surrénalien.

La taille de la glande surrénale chez un adulte est de 4x2x0,3 cm et son poids varie de 6 à 7 g.

Les glandes surrénales sont des glandes endocrines situées au-dessus du pôle supérieur de chaque rein. La partie supérieure du cortex surrénalien est la zone glomérulaire. Il produit des minéralocorticoïdes - l'aldostérone. La majeure partie du cortex surrénalien est occupée par la zone du faisceau. Dans la zone du faisceau, il se produit une synthèse des glucocorticoïdes.

La couche interne du cortex surrénalien s'appelle la zone réticulaire et synthétise les hormones sexuelles. La glande surrénale contient de l'adrénaline et de la noradrénaline dans la moelle interne. Les hormones produites par les glandes surrénales sont appelées corticostéroïdes. Ils sont tous synthétisés à partir de cholestérol. Le taux de synthèse hormonale et leur libération dans le sang sont contrôlés par l'hormone hypophysaire adrénocorticotropine.

Glucocorticoïdes. Le glucocorticoïde principal dans le corps humain est le cortisol, qui est synthétisé dans la zone de faisceaux de la glande surrénale. Moins glucocorticoïdes actifs:

  • cortisone
  • corticostérone
  • 11- désoxycortisol
  • 11- déshydrocorticostérone.

Les glucocorticoïdes sont transportés dans le sang à l'aide de protéines porteuses spéciales. Excrété principalement par le foie. Les glucocorticoïdes sont impliqués dans la régulation du métabolisme dans le corps. Ils augmentent la dégradation des protéines, augmentent la concentration de glucose dans le sang, réduisent la formation de graisse et modifient la répartition des tissus adipeux dans le corps, augmentant ainsi la quantité de graisse libre dans le sang.

Les glucocorticoïdes ont un effet anti-inflammatoire, réduisant tous les composants des réactions inflammatoires dans le corps. Affecter l'immunité. Ils participent à la régulation de la pression artérielle, activent les reins. Avec un excès de glucocorticoïdes, une atrophie des ganglions lymphatiques se produit.

Minéralocorticoïdes. Les minéralocorticoïdes comprennent:

  • l'aldostérone
  • désoxycorticostérone
  • 18 oxycorticostérone.

Le plus actif d'entre eux est l'aldostérone. Il régule la réabsorption d'eau dans les tubules des reins, réduit l'excrétion de sodium et améliore l'excrétion de potassium du corps. Le contrôle de la synthèse de l'aldostérone est assuré par le système rénine-angiotensine, le taux de potassium dans le sang et l'hormone adrénocorticotrope de l'hypophyse.

Dans la couche réticulaire des glandes surrénales, des hormones sexuelles sont formées - des androgènes, des œstrogènes et une petite quantité de progestérone.

Hormone surrénale

Catécholamines Les catécholamines se forment dans la médullosurrénale:

Les catécholamines sont des neurotransmetteurs qui servent de transmetteurs d’impulsions nerveuses dans le système nerveux sympathique. Leur synthèse se produit à partir de l'acide aminé tyrosine. Les catécholamines sont également impliquées dans la régulation de la sécrétion de certaines hormones dans le corps, affectent le métabolisme.

FAIRE UNE DEMANDE DE TRAITEMENT

8 (925) 740-58-05 - TRAITEMENT D'URGENCE À L'ÉTRANGER

NOUVEAU CENTRE DE DIAGNOSTIC MÉDICAL "DIAGNOSTIX" - ALLEMAGNE

Les glandes surrénales sont les glandes surrénales, dont la fonction est la sécrétion de plusieurs types d'hormones. La médullosurrénale est une structure produisant des hormones de la catécholamine, régulée par des impulsions du système nerveux.

Biochimie

Les hormones surrénaliennes sont dérivées de l'acide aminé tyrosine. La substance cérébrale des glandes surrénales produit l'hormone adrénaline (épinéphrine).

La réplication hormonale a lieu directement dans le cytoplasme des cellules de la médullosurrénale. Il y a aussi une accumulation d'hormones. Différents granules de cellules médullaires peuvent contenir différentes quantités et types de catécholamines. Les hormones sont libérées des granules de la moelle par exocytose. En outre, la médullosurrénale produit l'hormone norépinéphrine.

Une fois que l'épinéphrine et la norépinéphrine sont entrées dans le plasma sanguin, elles forment un composé avec la protéine albumine. La majeure partie de l'épinéphrine pénètre dans le foie et le muscle squelettique. La noradrénaline, quant à elle, pénètre dans les tissus des organes à nerfs sémantiques innervés. Le métabolisme des hormones de la médullosurrénale se produit assez rapidement. Ce processus se déroule à l'aide d'enzymes spéciales. La fraction d'épinéphrine non désintégrée est excrétée avec l'urine et atteint en moyenne 5%.

Structure cellulaire

L'adrénaline est une hormone de la médullosurrénale, dont le deuxième nom est l'épinéphrine. La formule pour cette substance est C9H13NON3 et est l'un des dérivés de la pyrocatéchine. L'épinéphrine ressemble à une substance cristalline blanche, bien soluble dans l'eau ordinaire.

La noradrénoline est une amine biogénique, précurseur de l'adrénaline. La formule chimique de cette substance est C8H11NON3.

La différence entre ces hormones est due à la différence de sensibilité des récepteurs aux membranes des cellules alpha et bêta.

Rôle physiologique

Le rôle physiologique de l'adrénaline et de la noradrénaline est de stimuler les cellules du système nerveux sympathique. Ce processus a la réaction opposée, de sorte que lorsque les terminaisons nerveuses sont excitées, la production de ces hormones augmente plusieurs fois.

L'hormone adrénaline de la médullosurrénale a les effets physiologiques suivants sur le corps humain:

  • stimule la fréquence cardiaque;
  • dilate les vaisseaux coronaires et pulmonaires;
  • détend le tissu musculaire des bronches;
  • ralentit les entrailles;
  • augmente l'activité du sphincter;
  • augmente l'élève;
  • réduit la sélection de potto;
  • conduit à des émissions d'énergie.

La norépinéphrine est à la fois une hormone et un neurotransmetteur, son action est similaire à celle de l'épinéphrine, mais n'est limitée que par une augmentation de la pression artérielle et une courte période d'action.

Les hormones de la médullosurrénale ont un effet provoquant une réaction de mobilisation de tous les systèmes de l'organisme en cas de danger. Ce processus se déroule en quatre étapes:

  1. Les bêta-adénorécepteurs sont excités, accompagnés d'une augmentation de la pression artérielle.
  2. Au deuxième stade, une bradycardie réflexe et une stabilisation de la pression artérielle se produisent.
  3. La phase suivante se caractérise par une stimulation des récepteurs adéno-alpha et une augmentation de la pression artérielle.
  4. Au stade final, la pression artérielle diminue et revient à la normale.

Fonctions

Les hormones de la médullosurrénale ont un effet qui provoque une réaction différente du tissu musculaire dans tout le corps. Ils peuvent relâcher les muscles lisses des intestins et des bronches, ou inversement, provoquer l'agitation du tissu musculaire.

L'adrénaline est une hormone catabolique qui affecte tous les processus métaboliques dans les cellules du corps.

Il est responsable de la hausse ou de la baisse du taux de sucre dans le sang. Il contrôle les processus de la gluconéogenèse et de la glycogénolyse. En outre, le taux de synthèse des graisses dépend du contenu en adrénaline des cellules sanguines. Des rejets fréquents d'hormones peuvent entraîner une dégradation des protéines.

La libération d'épinéphrine affecte le système nerveux central en tant que stimulant, tout en provoquant anxiété et excitation.

Mécanisme d'action

Les hormones de la médullosurrénale ont un effet d'excitation de la région de l'hypothalamus, responsable de la production de l'hormone corticotrophine, qui augmente les niveaux de cortisol. La stimulation constante du système nerveux central par l'adrénaline augmente la résistance au stress de l'organisme.

En outre, l'épinéphrine peut avoir un effet antiallergique, atténuant la sensibilité des hormones médiateurs des réactions allergiques. Dans certains cas, les catécholamines peuvent avoir un effet immunostimulant.

Lors de violations de la fonction surrénalienne, un certain nombre de maladies sont associées à un manque de production d'hormones.

Un excès d'adrénaline peut également avoir des effets négatifs.

La valeur et le rôle des hormones produites par les glandes surrénales

Des sauts constants de cette hormone peuvent conduire à un trouble mental tel que des attaques de panique. Ces troubles peuvent également être des symptômes de tumeurs surrénales. Le manque d'hormones cérébrales peut entraîner de graves pathologies.

Symptômes de dysfonctionnement de la glande surrénale:

  • prise de poids rapide;
  • gonflement;
  • fatigue accrue:
  • irritabilité;
  • os fragiles;
  • maux de tête;
  • chute de pression.

Pour les violations des glandes surrénales est un traitement hormonal substitutif.

Aujourd'hui, les substituts synthétiques de l'adrénaline et du cortisol sont largement utilisés en médecine. Le chlorhydrate d'épinéphrine est utilisé pour traiter les symptômes d'allergie et pour stimuler la conductivité du muscle cardiaque. L'action d'une hormone synthétique est semblable à naturelle. L'adrénaline est injectée par voie sous-cutanée, intramusculaire et intracardiaque lorsque les ventricules s'arrêtent.

Indications d'utilisation de l'adrénaline:

  • réactions allergiques aiguës, accompagnées d'un gonflement aigu des voies respiratoires;
  • œdème pulmonaire ou bronchospasme;
  • asystole ventriculaire;
  • saignements;
  • empoisonnement.

Vous ne pouvez pas utiliser l'adrénaline chez les patients présentant une hypersensibilité, une altération de la fonction myocardique, des patients atteints de phéochromocytome, pendant la grossesse et pendant l'allaitement.

Une surdose d'épinéphrine peut entraîner des troubles du rythme cardiaque, une ischémie, des vomissements, une crise cardiaque, un œdème cérébral et la mort.

Les effets secondaires qui se caractérisent par des émissions d'épinéphrine ou une surdose avec son analogue synthétique:

  • maux de tête
  • nervosité
  • des frissons
  • attaques de panique
  • la température du corps diminue
  • la schizophrénie
  • états paranoïaques
  • l'insomnie
  • Troubles gastro-intestinaux
  • convulsions.

En outre, une stimulation accrue de la moelle surrénale peut provoquer les réactions allergiques suivantes:

  • œdème laryngé;
  • spasmes musculaires;
  • éruptions cutanées;
  • transpiration excessive;
  • érection continue à long terme.

L'adrénaline a également la capacité d'interagir efficacement avec d'autres substances. Il peut affaiblir les effets des analgésiques, des somnifères et des narcotiques. Il est impossible de combiner la réception d'épinéphrine avec des préparations pour le cœur, mais également avec une anesthésie par inhalation.

Les diabétiques doivent se rappeler qu'une augmentation de la sécrétion d'épinéphrine réduit l'efficacité de l'insuline.

Les hormones surrénaliennes affectent les processus physiologiques les plus importants du corps. Ils maintiennent l'équilibre des substances et des taux de sucre dans le sang normaux, régulent les fonctions du tractus gastro-intestinal, du cœur et des vaisseaux sanguins, protègent contre les allergies et l'action destructrice des toxines. Quels sont les noms de ces hormones? Quels sont les effets biologiques provoqués par chacun d'eux?

Fonction surrénale

Les glandes surrénales sont appelées glandes endocrines. Ils sont situés au-dessus des reins, mais ne sont aucunement liés aux fonctions de ces organes.

La glande surrénale droite est triangulaire, la gauche est en forme de croissant et son poids total est de 7 à 10 kg. La structure de chaque glande sécrète le cortex externe et la médulla.

Les deux glandes surrénales remplissent des fonctions identiques. Ils synthétisent les hormones suivantes:

  1. Glucocorticoïdes.
  2. Minéral-corticoïde.
  3. Androgènes.
  4. Catécholamines

Contrairement à la glande thyroïde, les glandes surrénales n'accumulent pas d'hormones, mais les produisent et les libèrent immédiatement dans le sang.

Le cortex surrénalien est divisé en zones glomérulaire, gerbe et maillage. Chacune d’elles produit différents types d’hormones stéroïdes, dont le nombre total dépasse 50.

La synthèse des stéroïdes est réalisée à partir du cholestérol. Sous l'action de certaines enzymes, cette substance peut se transformer en cortisol, en aldostérone et en androgènes.

La production de glucocorticoïdes et d'androgènes est déterminée par le niveau de l'hormone, appelée adrénocorticotrope (ACTH), mais dépend également du fonctionnement du système rénine-angiotensine-aldostérone. Ceci explique pourquoi, tout en réduisant la synthèse d'ACTH dans l'hypophyse, cette zone ne s'atrophie pas.

La médullosurrénale synthétise des catécholamines: adrénaline, noradrénaline et dopamine. Ce sont des hormones non stéroïdiennes qui ont un effet à court terme. Ils sont fabriqués à partir de tyrosine, qui pénètre dans le corps avec de la nourriture. Ce type d'hormones peut également être synthétisé dans le foie.

Glucocorticoïdes

Les glucocorticoïdes soutiennent les fonctions vitales de l'organisme, en l'adaptant aux effets agressifs de l'environnement et en régulant les processus métaboliques. Ils ont les effets biologiques suivants:

  1. Régule le métabolisme des glucides.
  2. Activer la décomposition des graisses.
  3. Stimuler la dégradation des protéines.
  4. Ils affectent le métabolisme des sels d'eau.
  5. Cause effet anti-inflammatoire.
  6. Renforcer la production d'acide chlorhydrique.
  7. Améliorer l'activité cérébrale, provoquant l'euphorie.

Les fonctions des glucocorticoïdes suggèrent la régulation du métabolisme des glucides. Cependant, avec une synthèse excessive, ces hormones produisent l'effet inverse de l'insuline: la concentration de glucose dans le sang augmente, puis le diabète stéroïdien survient. En cas de production insuffisante, les glucocorticoïdes réduisent la glycémie et augmentent la sensibilité à l'insuline, ce qui déclenche le développement d'une hypoglycémie.

En cas d'excès de glucocorticoïdes, la dégradation des graisses est activée, en particulier aux extrémités, et au contraire sur les autres parties de la graisse corporelle. En conséquence, les mains et les jambes d'une personne deviennent minces, et le corps et le visage sont pleins.

Hormones surrénales

En outre, ces hormones provoquent la dégradation des protéines, ce qui entraîne l'apparition de vergetures, une faiblesse musculaire et même un plus grand amincissement des membres.

Lorsque les glucocorticoïdes interviennent dans le métabolisme des sels d'eau dans l'organisme, il se produit une rétention d'eau et une perte de potassium, entraînant une augmentation de la pression. La faiblesse musculaire augmente également et une dystrophie du myocarde se produit.

De fortes doses de glucocorticoïdes réduisent l'immunité, mais combattent activement l'inflammation. Au fur et à mesure que ces hormones augmentent la synthèse de l'acide chlorhydrique, l'acidité de l'estomac augmente, ce qui augmente le risque de développement d'un ulcère peptique.

En agissant sur le système nerveux central, les glucocorticoïdes augmentent l'activité cérébrale, introduisant une personne dans un état d'euphorie. Cependant, à la suite d'une exposition prolongée aux hormones, cet état passe à l'état dépressif avec l'ajout d'une psychose réactive.

Le cortisol est la principale hormone parmi les glucocorticoïdes. Son débit maximum est noté vers 6 heures du matin, le minimum - de 20 heures à minuit. Cependant, ce rythme peut être perturbé par une température élevée, une pression faible, le stress et une glycémie basse.

Minéralocorticoïde

La fonction des minéralocorticoïdes comprend la régulation du métabolisme du sel. La principale hormone de ce groupe est l'aldostérone, qui provoque la rétention d'eau dans le corps et favorise l'osmolarité normale.

La sécrétion excessive de l'hormone provoque une augmentation de la pression artérielle, car l'excès de liquide corporel s'accumule dans le corps. Au cours de ces processus, des lésions rénales se développent.

La production de minéralocorticoïdes est régulée par le système rénine-angiotensine-aldostérone, qui est étroitement lié à la fonction rénale. Le fait est que c'est dans les reins que l'angiotensine est produite - une hormone puissante qui rétrécit les vaisseaux sanguins. Il stimule la sécrétion d'aldostérone.

Androgènes

Les principaux androgènes sont la déhydroépiandrostérone (DEA) et l’androstènedione. Ce sont des hormones faibles, mais ce sont les principaux androgènes féminins.

Les deux tiers de la testostérone en circulation dans le corps de la femme sont fabriqués à partir de DEA et d'Androstènedione. Si leur quantité est normale, ils remplissent les fonctions suivantes:

  • provoquer la croissance des cheveux, qui servent de symptôme sexuel secondaire;
  • maintenir une production normale de sébum;
  • participer à la formation de la libido.

Pendant la puberté, la concentration dans le sang de DEA et de sa forme sulfate augmente, et les œstrogènes et la testostérone ne sont pas produits par les glandes surrénales en quantité normale.

Catécholamines

La production de catécholamines se situe dans la médulla des glandes surrénales:

En outre, ces hormones peuvent être produites dans le foie. Le principal substrat pour leur synthèse est la tyrosine - un acide aminé qui pénètre dans le corps avec de la nourriture.

Les catécholamines ne sont pas des hormones stéroïdiennes et n'ont pas d'effet durable. La période de leur demi-vie ne dépasse pas 30 secondes. L'adrénaline et l'hormone norépinéphrine qui lui sont associées lui servent de neurotransmetteurs, transmettant l'influx nerveux au système nerveux sympathique par l'intermédiaire des récepteurs adrénergiques alpha et bêta.

Contrairement aux corticostéroïdes, les catécholamines ne sont pas des hormones vitales. Ils aident le corps à s'adapter à un stress sévère. L'adrénaline active également la dégradation des graisses en augmentant la concentration de glucose dans le sang et en supprimant l'action de l'insuline.

Les effets biologiques des catécholamines se manifestent comme suit:

  1. Augmentation du pouls, augmentation de la pression.
  2. L'expansion des bronches.
  3. Réduction de la motilité intestinale et de l'estomac.
  4. Contraction du sphincter de la vessie, relâchement du muscle expulsif.
  5. Éjaculation chez les hommes.
  6. Pupilles dilatées.
  7. Transpiration accrue.

Pathologie de la médullosurrénale. Hyperfonctionnement thyroïdien

Allouer le déficit et la redondance dans la formation et la sécrétion de catécholamines (adrénaline - A, noradrénaline - ON, isopropioadrénaline) avec du tissu chromaffinique d’origine surrénalienne.

Le déficit en catécholamine surrénalienne (CA) ne se manifeste généralement pas cliniquement, car le corps contient une quantité suffisante de tissu chromaffinique non surrénalien.

L'hyperfonctionnement de la médullosurrénale est généralement le résultat du développement d'une tumeur bénigne ou maligne du tissu chromaffinique (phéochromocytome, chromophinomes, phéochromoblastome). Les tumeurs se développent souvent chez les personnes âgées de 25 à 50 ans.

Chez certains patients, la présence d'une tumeur ne se manifeste pas de façon clinique, mais évolue lentement dans la majorité des cas. Toutes les charges psycho-émotionnelles, douloureuses, physiques et autres intenses provoquent une libération supplémentaire de vaisseau spatial et divers troubles cliniques.

Les signes les plus caractéristiques de la maladie:
- troubles cardiovasculaires: tachycardie, hypertension artérielle (généralement de nature croustillante), modifications ischémiques, métaboliques et nécrotiques d'organes, en particulier du myocarde (arythmies, angine de poitrine, infarctus du myocarde et infarctus du myocarde);
- troubles autonomes et abdominaux: phénomène d '"abdomen aigu", nausée, vomissements, oligurie, hyporexie, pâleur, transpiration, etc.
- modifications du métabolisme, en particulier des glucides: hyperglycémie, glycosurie, développement du diabète, etc.
- troubles neuropsychiatriques: anxiété, excitation, peur, céphalées palpitantes, tremblements musculaires, etc.

Hyperfonctionnement thyroïdien

Elle se manifeste sous diverses formes cliniques caractérisées par une sécrétion accrue, réduite ou normale de thyrolibérine (TRF), de thyrotropine (TSH) et d'hormones thyroïdiennes. Dans le même temps, il est possible de modifier et de ne pas modifier le ratio des formes libres et apparentées de thyroxine (T4) et de triiodothyronine (T3), ainsi que l'état morphofonctionnel des tissus épithéliaux et conjonctifs de la glande thyroïde (glande thyroïde).

Dans l'étiologie des troubles de la thyroïde, les effets neuropsychiques, infectieux, toxiques et autres, ainsi que l'hérédité, revêtent une grande importance.
Dans la pathogenèse des troubles thyroïdiens, une place importante est occupée par les processus auto-immuns, inflammatoires, néoplasiques, les troubles de la régulation nerveuse, la circulation systémique, les systèmes de détoxication du corps, etc.

Les principales formes cliniques d'hyperthyroïdie:
- hyperthyroïdie (sans intoxication);
- thyrotoxicose (avec une intoxication plus ou moins sévère);
- goitre toxique diffus (DTZ);
- tumeur thyréotoxique (adénome bénin de la thyroïde, cancer malin de la thyroïde);
- goitre hyperthyroïdien nodulaire.

Le rôle important des hormones du cortex surrénal dans le corps humain

Pour la première fois, les symptômes de la thyrotoxicose ont été décrits par le scientifique italien Flayani en 1802. Dans l’étiologie de DTZ, une influence importante est occupée par l’influence d’un complexe de facteurs pathogènes, en particulier les prédispositions héréditaires, le stress, les infections et les effets de l’isolement.

DTZ Graves-von Basedov) est la maladie de la thyroïde la plus courante qui survient plus souvent (5 à 10 fois) chez les femmes de 20 à 50 ans. La DTZ est considérée comme une maladie auto-immune génétique ou héréditaire. La susceptibilité est associée à la possession de certains gènes d'histocompatibilité.

base pathogénique diffuse goitre toxique est un lymphocytes T suppresseurs de déficit, la mutation des clones interdits de lymphocytes T auxiliaires, l'augmentation sensibilisés lymphocytes B, en augmentant progressivement la formation d'auto-anticorps, stimule la thyroïde (donc ils ont été nommés d'immunoglobulines stimulant la thyroïde - TSIG) et violation leurs connexions avec les thyroglobulines, les colloïdes, les structures microsomales et nucléaires de la glande thyroïde. Dans la phase active de DHA, TSIG est déterminé chez 90% des patients. La teneur en TRF et TSH dans le sang des patients est souvent réduite, moins normale ou élevée. La diminution est due à l'hyperfonction primaire de la glande thyroïde, l'augmentation se développe généralement avec l'hyperfonction primaire de l'hypothalamus ou de l'adénohypophyse.

- Lire ensuite "la clinique du goitre toxique. Pathologie des organes dans un goitre toxique "

Table des matières de la rubrique "Troubles du système endocrinien":
1. Hypofonction du cortex surrénalien. Insuffisance surrénale
2. Pathologie de la médullosurrénale. Hyperfonctionnement thyroïdien
3. Goitre toxique clinique. Pathologie des organes dans un goitre toxique
4. Hypofonction de la glande thyroïde. L'hypothyroïdie
5. Crétinisme sporadique - maladie de Fagge. Myxedema adultes
6. thyroïdite. Thyroïdite aiguë et chronique - Thyroïdite de Hashimoto
7. Goitre. Troubles parathyroïdiens - hyperparathyroïdie
8. Hypoparathyroïdie. Causes et clinique d'hypoparathyroïdie
9. Hypofonction (hypogonadisme) des ovaires.

Syndrome des ovaires polykystiques
10. Hypofonction (hypogonadisme) des testicules. Hyperfonction des glandes sexuelles

A Propos De Nous

La formation de caractères sexuels masculins et féminins est due aux principales hormones sexuelles. Chez les hommes, cette fonction est assurée par la testostérone, une hormone stéroïde masculine synthétisée par les testicules à partir du cholestérol.