Méthode non chirurgicale pour le traitement des végétations adénoïdes chez les enfants selon E.O. Komarovsky

Adénoïdes - hyperplasie du tissu glandulaire de l'amygdale pharyngée, qui survient dans 84% ​​des cas dans le contexte de récidives fréquentes de maladies respiratoires. Est-il possible de traiter des végétations adénoïdes chez les enfants sans chirurgie?

Contenu de l'article

Komarovsky soutient que la pathologie non infectieuse peut facilement être traitée par un traitement médicamenteux dans le cas d'un traitement rapide par un pédiatre.

L'amygdale nasopharyngée est un composant important de l'immunité locale, qui empêche la multiplication des agents pathogènes dans les muqueuses des voies respiratoires. Le retrait de l'organe entraîne une diminution de la réactivité du corps de l'enfant, ce qui entraîne une fréquence accrue des rhumes. C'est pourquoi une adénotomie n'est prescrite aux enfants qu'aux stades 2 et 3 du développement de la pathologie ORL.

Quels sont les adénoïdes dangereux?

Un pédiatre praticien, l'ET Komarovsky, ne recommande catégoriquement pas une adénotomie en l'absence d'indications graves.

Il faut comprendre que l'élimination de l'organe immunitaire entraîne inévitablement une augmentation de la charge infectieuse sur les composants restants de l'anneau pharyngien lymphoïde. Une diminution subséquente de l'immunité locale entraîne une inflammation des organes respiratoires, ce qui se traduit par l'apparition de maladies chroniques telles que l'amygdalite, la bronchite, l'asthme bronchique, etc.

Pourquoi les enfants développent-ils des végétations adénoïdes? La cause de l'élargissement adénoïde est l'inflammation fréquente des parties supérieures des voies respiratoires supérieures - la cavité nasale, l'hypopharynx, l'oreille moyenne et les sinus paranasaux. En raison de la défaillance du système immunitaire et des attaques en cours d'agents pathogènes, le nombre d'éléments structurels dans le tissu adénoïde augmente. Cela compense la charge infectieuse subie par les amygdales palatines, tubaires et autres.

La désintégration de l'amygdale nasopharyngée entraîne un rétrécissement du diamètre interne des canaux nasaux et des ouvertures des tubes auditifs. La violation de la ventilation de l'oreille moyenne et du nasopharynx entraîne l'apparition de symptômes pathologiques tels que:

  • perte auditive;
  • congestion nasale;
  • maux de tête récurrents;
  • retard mental;
  • récidives fréquentes d'infections.

C'est important! Le traitement tardif des tumeurs bénignes dans la cavité nasale entraîne des modifications irréversibles du crâne facial et la violation de la morsure.

Selon E. O. Komarovsky, un diagnostic opportun et un traitement adéquat des végétations adénoïdes peuvent éliminer les symptômes désagréables et prévenir des conséquences désastreuses. Cependant, le pédiatre avertit que l’enfermement dans un traitement conservateur et physiothérapeutique n’est possible qu’avec une hyperplasie mineure de l’organe immunitaire.

Principes de thérapie

Comment être traité pour les végétations adénoïdes? Les méthodes modernes de traitement de la pathologie ORL sont divisées en deux catégories - conservateur (physiothérapie, pharmacothérapie) et chirurgical (laser, scalping et élimination des ondes adéno par radio). Dans la plupart des cas, les spécialistes peuvent résoudre le problème sans recourir à une intervention chirurgicale. L'adénotomie est le traitement le plus traumatisant et le plus dangereux des amygdales hypertrophiées. Elle est donc utilisée en cas d'urgence.

Parmi les méthodes conservatrices de traitement des végétations adénoïdes, citons:

  • pharmacothérapie;
  • physiothérapie;
  • climatothérapie;
  • thérapie au laser;
  • thérapie manuelle.

La probabilité de succès du traitement conservateur de la pathologie ORL dépend du degré d'hypertrophie de l'amygdale nasopharyngée.

E. O. Komarovsky est convaincu qu'il n'est possible de rétablir la taille physiologique normale de l'amygdale que dans le cas d'un traitement complexe de la pathologie. Si l'enfant se plaint d'une congestion nasale constante et d'un écoulement de mucus visqueux le long des parois du pharynx, il est impossible de refuser d'effectuer des procédures d'assainissement. L'irrigation de la cavité nasale contribue à restaurer la clairance mucociliaire et à débarrasser les follicules des tissus lymphoïdes des agents pathogènes et des débris tissulaires.

Lavage nasal

Les patients atteints du premier et du deuxième degré de développement d'adénoïdes se font souvent prescrire un lavage nasal avec des préparations anti-inflammatoires et antiseptiques. Nettoyer les voies nasales du mucus, de la plaque purulente et des débris de tissu aide à restaurer la fonction de drainage des accumulations lymphoïdes et, en conséquence, à réduire la taille de l'amygdale pharyngée.

Le traitement par irrigation est indiqué chez les enfants souffrant de graves maladies allergiques, car il contribue à réduire la sensibilité des récepteurs à l'histamine.

Dans le schéma de traitement des maladies ORL, on inclut le plus souvent les solutions médicamenteuses suivantes:

Les solutions salines isotoniques et hypertoniques ont des propriétés antédémateuses et antiphlogistiques prononcées. Une diminution du niveau d'acidité dans les muqueuses du système respiratoire empêche la reproduction de microbes conditionnellement pathogènes, réduisant ainsi le risque de développement d'une inflammation septique de l'organe immunitaire. Selon les conseils de Komarovsky, après le lavage du nasopharynx, il est conseillé d’utiliser des remèdes à base de plantes nasales qui empêchent l’épithélium muqueux de se dessécher.

Préparations nasales

Quels médicaments peuvent traiter les adénoïdes de degré 2 chez les enfants? Le deuxième degré d'hyperplasie des amygdales est caractérisé par un chevauchement des canaux nasaux et du vomer d'environ 30 à 35%. À cet égard, l'enfant commence à se plaindre d'un malaise au niveau des sinus paranasaux et de la congestion nasale. L’obturation du gland entraîne l’accumulation de mucus dans le nasopharynx, entraînant une sensation de pression dans les sinus paranasaux.

Pour atténuer les symptômes des végétations adénoïdes et restaurer la passabilité nasale, il est possible d'utiliser de tels moyens nasaux:

  • "Protargol" - gouttes nasales ayant des effets désinfectants et anti-inflammatoires; la solution colloïdale nettoie en douceur la muqueuse des sécrétions pathologiques, détruisant simultanément jusqu'à 86% des agents pathogènes;
  • "Nasonex" - anti-inflammatoire glucocorticoïde, éliminant les poches dans les tissus adénoïdes; inhibe la synthèse des médiateurs inflammatoires, ce qui empêche l'apparition de réactions allergiques;
  • "Avamys" - spray antiseptique fluoré et anti-œdème, possède des propriétés analgésiques et antiphlogistiques prononcées; accélère les réactions d'oxydo-réduction dans les tissus, ce qui contribue à rétablir la passabilité nasale normale;
  • "Nazol Kids" - médicament intranasal à activité adrénergique; Il a un effet vasoconstricteur et antiallergique et peut être utilisé pour traiter la rhinite chronique.

L’abus de gouttes vasoconstricteurs nasales entraîne l’apparition de réactions indésirables - maux de tête, nausées, brûlures au niveau du nasopharynx.

Adénoïdite

Comment guérir l'adénoïdite chez les enfants? E. O. Komarovsky rapporte que de nombreux parents considèrent les adénoïdes et l'adénoïdite comme des concepts apparentés, bien que ce ne soit pas le cas. Adénoïdes - hypertrophie de l'organe immunitaire et adénoïdite - son inflammation. Dans le cas du développement de processus purulents ou catarrhals, le traitement devrait être accompagné de médicaments non seulement symptomatiques, mais également d'action pathogénétique. En d'autres termes, l'inflammation peut être éliminée avec l'utilisation de médicaments visant à éradiquer les agents pathogènes responsables de réactions pathologiques.

Éliminer l'adénoïdite permet de recevoir les moyens de pharmacothérapie suivants:

  • antibiotiques - Amoxiclav, Zinacef, Flemoxin Soluteb;
  • Antiviraux - Anaferon, Rimantadine, Orvirem;
  • médicaments anti-inflammatoires - nimésulide, ibuprofène, nise;
  • médicaments immunostimulants - "IRS-19", "Ribomunil", "Immunal";
  • médicaments réparateurs - “Elbona”, “Bepanten”, “Moreal Plus”.

C'est important! Les immunostimulants ne doivent pas être utilisés chez les patients de moins de 3 ans car ils pourraient nuire à la réactivité immunologique du corps de l’enfant.

Les préparations pour le traitement des maladies infectieuses ne doivent être sélectionnées que par le médecin traitant. Lors du choix des médicaments, le pédiatre est guidé par les résultats des analyses microbiologiques et virologiques.

Adénoïdes - supprimer ou pas?

Comment traiter les végétations adénoïdes 3 degrés sans chirurgie? Komarovsky est un adversaire de la chirurgie sans raison apparente. Mais si les tissus hyperplastifiés chevauchent le vomer et les choans de plus de 90%, il ne sera pas possible de se passer de l’adénotomie. L'exérèse par laser et par ondes radio de la végétation adénoïde est la méthode de traitement chirurgical de la pathologie la moins traumatisante.

Il est possible d'empêcher l'opération uniquement avec le passage rapide d'un traitement médicamenteux et physiothérapeutique. Les procédures physiothérapeutiques les plus efficaces et les plus sûres sont les suivantes:

  • thérapie magnétique;
  • UHF-thérapie;
  • la cryothérapie;
  • thérapie au laser;
  • électrophorèse;
  • luminothérapie (UFO, KUF).

En outre, dans le cadre d'un traitement complexe, il est conseillé d'utiliser l'inhalation avec un nébuliseur. Des médicaments anti-œdèmes, cicatrisants, désinfectants et vasoconstricteurs peuvent être utilisés pour les procédures. Il faut comprendre que l'inhalation a un effet indirect sur l'amygdale pharyngée, c'est-à-dire qu'elle normalise sa fonction de drainage, mais ne contribue pas à la réduction de sa taille.

Remèdes populaires

Est-il possible d'utiliser des remèdes populaires dans le traitement des végétations adénoïdes? Avant de recourir à des thérapies alternatives, vous devriez consulter votre médecin. En raison du degré élevé de sensibilisation du corps de l'enfant, les remèdes à base de plantes peuvent provoquer des réactions allergiques et provoquer des complications.

Éliminer l'inflammation et restaurer la fonction de l'amygdale pharyngée en utilisant des remèdes à base de plantes. Pour le lavage de la cavité nasale, on utilise le plus souvent des décoctions à base de pied de pied, de camomille médicinale, de thym, de millepertuis, de calendula, etc. Pour assouplir la membrane muqueuse et éliminer les irritations, vous pouvez utiliser du jus d'aloès, qui doit être instillé dans le nez, 2 à 3 gouttes pas plus de 3 fois par jour.

Avec les remèdes allopathiques et folkloriques, il est recommandé d'utiliser l'homéopathie. De nombreux médicaments homéopathiques stimulent l'activité immunitaire de l'amygdale pharyngée et accélèrent les processus de régénération de la membrane muqueuse, rétablissant ainsi le fonctionnement de l'épithélium ciliaire. Parmi les médicaments efficaces figurent Edas Holding, Euphorbium Compositum, Iov-Malysh, etc.

Adénoïdes

Sans nez, une personne - Dieu sait quoi: un oiseau n'est pas un oiseau, pas un citoyen

citoyen, prenez-le et jetez-le par la fenêtre!

Les amygdales palatines ne sont pas la seule formation pharyngée lymphoïde. Il y a une autre amygdale, qui s'appelle le pharyngé. Le voir lors de l'examen de la cavité buccale est impossible, mais il est facile d'imaginer où il se trouve. Encore une fois, en regardant dans la bouche, on peut voir le mur arrière du pharynx qui se lève le long de celui-ci, il est facile d’atteindre l’arcade du nasopharynx. C'est là que se trouve l'amygdale pharyngée.

L'amygdale pharyngée, déjà claire, est également constituée de tissu lymphoïde. L'amygdale pharyngée peut grossir et on parle alors d'hypertrophie de l'amygdale pharyngée.

Une augmentation de la taille de l'amygdale pharyngée s'appelle l'élargissement adénoïde, ou simplement l'adénoïde. Connaissant les bases de la terminologie médicale, il est facile de conclure que les médecins appellent l'inflammation de l'adénoïde des amygdales pharyngiennes.

Les maladies des amygdales sont assez évidentes. Les processus inflammatoires (maux de gorge, amygdalite aiguë et chronique) sont facilement détectables dès l'examen de la cavité buccale. Avec les amygdales pharyngiennes, la situation est différente. Après tout, ce n’est pas facile à regarder - seul un médecin (oto-rhino-laryngologiste) peut le faire à l’aide d’un miroir spécial: un petit miroir rond doté d’un long manche est inséré au fond de la bouche, jusqu’au mur pharyngien postérieur, et dans le miroir, vous pouvez voir l’amygdale pharyngée. Cette manipulation n’est théoriquement simple que dans la mesure où «coller» le miroir provoque souvent de «mauvaises» réactions sous la forme de désirs de vomissements, etc.

Dans le même temps, un diagnostic spécifique - "adénoïdes" - peut être posé sans examens désagréables. Les symptômes accompagnant l'apparition des végétations adénoïdes sont très caractéristiques et sont principalement causés par le lieu où se trouve l'amygdale pharyngée. C’est là que se trouvent, dans la région du nasopharynx, d’une part, les orifices des tubes auditifs reliant le nasopharynx à la cavité de l’oreille moyenne et, d’autre part, que les voies nasales s’y terminent.

L'augmentation de la taille de l'amygdale pharyngée, tenant compte des caractéristiques anatomiques décrites, forme deux symptômes principaux indiquant la présence d'adénoïdes, de troubles de la respiration nasale et d'une déficience auditive.

Il est facile de supposer que la gravité de ces symptômes sera largement déterminée par le degré d'augmentation de l'amygdale pharyngienne (les oto-rhino-laryngologistes distinguent les adénoïdes I, II et III degrés).

La conséquence principale, la plus importante et la plus dangereuse des végétations adénoïdes est une violation permanente de la respiration nasale. Un obstacle perceptible au passage du flux d’air conduit à la respiration par la bouche et, par conséquent, le nez ne peut remplir ses fonctions, qui sont elles aussi très importantes. La conséquence est évidente - l'air non traité pénètre dans les voies respiratoires - ni purifié, ni réchauffé, ni humidifié. Et cela augmente considérablement le risque d'inflammation dans le pharynx, le larynx, la trachée, les bronches et les poumons (amygdalite, laryngite, trachéite, bronchite, pneumonie).

La respiration nasale constamment obstruée se reflète dans le travail du nez lui-même: congestion, gonflement des voies nasales muqueuses, écoulement nasal persistant, sinusite fréquente, changements de la voix: il devient nasal. La violation de la perméabilité des trompes auditives entraîne à son tour une déficience auditive, une otite fréquente.

Les enfants dorment bouche ouverte, ronflent, se plaignent de maux de tête et souffrent souvent d'infections virales des voies respiratoires.

L’apparence d’un enfant atteint de végétations adénoïdes est déprimante: bouche ouverte en permanence, morve épaisse, irritation sous le nez, mouchoirs dans toutes les poches. Les médecins ont même proposé un terme spécial: «visage adénoïde».

Les végétations adénoïdes constituent donc une nuisance sérieuse, principalement infantile: l’amygdale pharyngée atteint sa taille maximale entre 4 et 7 ans. À la puberté, la taille du tissu lymphoïde est considérablement réduite, mais il est déjà possible de «gagner» un très grand nombre de lésions graves - des oreilles, du nez et des poumons. Ainsi, la tactique de l'attentisme - disons, nous allons tolérer les années à 14, et ensuite vous voyez, et ça va résoudre - est définitivement fausse. Il est nécessaire d'agir, en tenant compte en particulier du fait que la disparition ou la réduction des végétations adénoïdes à l'adolescence est un processus théorique. Dans la pratique, il existe des cas où les végétations adénoïdes doivent être traitées dans 40 ans.

Quels facteurs contribuent à l'apparition des végétations adénoïdes?

  • Hérédité - du moins, si les parents souffrent de végétations adénoïdes, l’enfant d’un degré ou d’un autre sera également confronté à ce problème.
  • Maladies inflammatoires du nez, de la gorge, du pharynx et d'infections virales respiratoires, de la rougeole, de la coqueluche, de la scarlatine, des maux de gorge, etc.
  • Troubles de l'alimentation - en particulier la suralimentation et l'excès de sucreries.
  • Tendance aux réactions allergiques, insuffisance immunitaire acquise congénitale et acquise.
  • Les violations des propriétés optimales de l'air respiré par l'enfant sont très chaudes, très sèches, beaucoup de poussière, un mélange de substances nocives (conditions environnementales, excès de produits chimiques ménagers).

Ainsi, les actions des parents visant à prévenir les végétations adénoïdes sont réduites à la correction et, mieux encore, à l’organisation initiale du mode de vie qui contribue au fonctionnement normal du système immunitaire - se nourrissant de l’appétit, de l’exercice, du durcissement, limitant le contact avec les poussières et les produits chimiques ménagers, optimisant la protection physique. propriétés de l'air inhalé.

Mais s'il y a des végétations adénoïdes, il est nécessaire de les traiter - les conséquences sont trop dangereuses et imprévisibles, sinon gênées. En même temps, l’essentiel est de corriger le mode de vie et ensuite seulement les mesures thérapeutiques.

Toutes les méthodes de traitement des végétations adénoïdes sont divisées en conservateur (il y en a beaucoup) et opérationnel (il en est un). Les méthodes conservatrices aident souvent, et la fréquence des effets positifs est directement liée au degré d'adénoïdes, ce qui est cependant assez évident: plus l'amygdale pharyngienne est petite, plus il est facile d'obtenir l'effet sans l'aide d'une opération.

Le choix des méthodes conservatrices est excellent. Ceci inclut des agents fortifiants (vitamines, immunostimulants), le lavage du nez avec des solutions spéciales et l’instillation d’une grande variété d’agents aux propriétés anti-inflammatoires, antiallergiques et antimicrobiennes.

Si les méthodes conservatrices ne vous aident pas - une question à propos de l'opération est à l'ordre du jour. L'opération d'enlèvement des végétations adénoïdes s'appelle "adénotomie". En passant, et ceci est fondamentalement important, les indications de l'adénotomie ne sont pas déterminées par la taille des excroissances adénoïdes, mais par les symptômes spécifiques. En fin de compte, en raison des caractéristiques anatomiques spécifiques d'un enfant donné, il arrive également que des végétations adénoïdes de grade III interfèrent seulement modérément avec la respiration nasale et que ces dernières entraînent une diminution significative de l'audition.

Ce que vous devez savoir sur l'adénotomie.

L’essence de l’opération consiste à enlever l’amygdale pharyngienne élargie.

L'intervention est possible sous anesthésie locale et générale.

L’opération est l’une des plus courtes en durée - une ou deux minutes, et le processus de «coupure» prend plusieurs secondes. Un couteau en forme d'anneau spécial (adénotomie) est inséré dans la région du nasopharynx, pressé contre celle-ci et, à ce moment, le tissu adénoïde pénètre dans l'anneau adénotome. Un mouvement de la main - et les végétations adénoïdes enlevées.

La simplicité de l'opération ne constitue pas une preuve de la sécurité de l'opération. L'anesthésie, les saignements et les dommages au ciel peuvent entraîner des complications. Mais tout cela n'arrive pas souvent.

L'adénotomie n'est pas une chirurgie d'urgence. Il est souhaitable de s'y préparer, de subir un examen normal, etc. L'opération pendant les épidémies de grippe, après les maladies infectieuses aiguës, est indésirable.

La période de récupération après l'opération est rapide, eh bien, sauf peut-être un ou deux jours, il est conseillé de ne pas trop "rouler" et de ne pas manger dur et chaud.

J'attire l'attention sur le fait que, quelles que soient les qualifications du chirurgien, il est absolument impossible de retirer l'amygdale pharyngée - au moins, il restera quelque chose. Et il y a toujours la possibilité que des végétations adénoïdes apparaissent (se développent) à nouveau.

La réapparition des végétations adénoïdes est une cause de réflexion parentale sérieuse. Et ce n’est pas le fait qu’un «mauvais docteur» a été «attrapé». Et que tous les médecins, pris ensemble, n’aideront pas si l’enfant est entouré de poussière, d’air sec et chaud, s’il est nourri avec persuasion, si la télévision est plus importante que la marche, s’il n’ya pas d’activité physique, si. S'il est plus facile pour maman et papa d'emmener l'enfant chez un oto-rhino-laryngologiste, de se séparer de son tapis préféré, d'organiser un durcissement, de faire du sport, d'un séjour suffisant à l'air frais.

Docteur Komarovsky - à propos des végétations adénoïdes

Le problème des végétations adénoïdes élargies inquiète de très nombreux parents et le Dr Komarovsky a accepté de s'entretenir de ce sujet avec le spécialiste en ORL Vladimir Yatskiv.

Bonjour, cher Yevgeny Olegovich! Au nom de tous les lecteurs, je tiens à vous remercier d’avoir pris le temps de répondre à des questions sur un sujet très important - les végétations adénoïdes chez les enfants. Après tout, le tissu adénoïde peut être élargi chez chaque enfant, mais loin de tout cela aura des conséquences désagréables.

- Yevgeny Olegovich, à quelle fréquence cette situation se produit-elle dans votre pratique: l'enfant tousse longtemps, surtout la nuit. Les pédiatres n'entendent rien dans les poumons. Et finalement il s’avère qu’il s’agit d’une adénoïdite (écoulement muqueux du nasopharynx engourdi dans la trachée)?

- Je dois admettre que lorsqu'une longue toux, les pédiatres "n'entendent rien" est beaucoup plus courant que l'inverse. La cause la plus fréquente de toux prolongée chez les enfants est une inflammation des voies respiratoires supérieures, du nasopharynx. L'adénoïdite, peut-être le leader dans la liste de ces processus.

- Dites à nos lecteurs quels symptômes devraient alerter les parents et les pousser à réfléchir à une adénoïdite chez un enfant.

- Le plus important est la respiration nasale, qui ne peut être soulagée en soufflant ou en rinçant le nez avec une solution saline. Déjà mentionné par nous toux fréquente ou toux, surtout aggravée en position horizontale. Dans la plupart des cas, le ronflement et les otites moyennes répétées indiquent également une augmentation des végétations adénoïdes.

- Avez-vous rencontré des cas de diagnostic incorrect d'adénoïdite? Par exemple, l'oto-rhino-laryngologiste à la réception n'a pas atteint le contact, l'enfant tournoyait. J'ai réussi à apercevoir le pharynx nasal en même temps - j'ai vu quelque chose, pas quelque chose. Conduit une opération, mais il n'a pas apporté l'effet.

- Bien sûr, cela arrive, mais pas très souvent. Et la raison des opérations infructueuses, à mon avis, ne tient pas tant à un examen insuffisant qu’à une analyse insuffisamment rationnelle de l’ensemble des raisons qui ont conduit à l’apparition d’un ensemble de symptômes. Qu'est-ce qui a conduit à l'hypertrophie des amygdales? Quelles sont les conditions de la vie d’un enfant (à la maison et à la maternelle)? Quelle est la fréquence et comment est traité ARVI? Vous ne pouvez pas réussir que par chirurgie! Mais les parents ne veulent souvent et obstinément rien changer à leur mode de vie et à leurs attitudes à l’égard des maladies, continuent à faire des erreurs et accusent les médecins d’opérations vaines ou infructueuses. Je ne prétends pas que le mauvais diagnostic est rare. Mais lorsque j’analyse personnellement les raisons des opérations infructueuses, la surchauffe, la suralimentation, les infections virales aiguës des voies respiratoires et les paramètres inadéquats de l’air intérieur sont à la base dans la plupart des cas. Je dois également admettre avec tristesse et regretter que la commercialisation du médicament est une raison très courante de la situation «ils ont subi une opération, mais cela n’a pas eu d’effet».

- Diagnostic moderne des végétations adénoïdes - endoscopie vidéo. Les parents doivent-ils rechercher une occasion de visualiser le degré d'élargissement adénoïde, ou s'agit-il simplement d'un coup d'œil dans le miroir nasopharyngé pour le diagnostic?

- La médecine moderne cherche à éliminer complètement la subjectivité dans le diagnostic. Oui, un médecin expérimenté avec une probabilité de 99% diagnostiquera la pneumonie à l'aide d'un stéthoscope, mais la science médicale insiste sur la radiographie. Avec le diagnostic des végétations adénoïdes, la situation est assez similaire: un médecin ORL qualifié sera capable dans la plupart des cas de diagnostiquer le degré d'élargissement de l'adénoïde et de déterminer les indications d'une chirurgie sans endoscopie. Mais s’il existe une telle opportunité, c’est génial! Cela réduit considérablement le risque d'erreurs et vous permet d'éliminer complètement le risque d'opérations exagérées. Vous pouvez toujours envoyer une photo, ce qui montre que les végétations adénoïdes n'ont pas rêvé, mais existent réellement.

- Yevgeny Olegovich, que pensez-vous du traitement conservateur de l'hypertrophie adénoïde? Existe-t-il des technologies capables de réduire les végétations adénoïdes?

- Traitement conservateur des végétations adénoïdes - cela sera toujours honoré par la mise en œuvre du principe mental classique «bien, il faut faire quelque chose». Bien sûr, je veux parler des tentatives visant à améliorer l'état de l'enfant avec une variété de pilules «pour l'immunité», etc., car presque tous les agents pharmacologiques utilisés pour le traitement conservateur des végétations adénoïdes sont de la fuflomycine pure, qui «ne guérit» que l'esprit des parents. Depuis de nombreuses années, je rêve de pouvoir enfin être avec mes parents et, pour être honnête, la plupart des pédiatres comprendront que la prévention de l'hypertrophie et le traitement conservateur des végétations adénoïdes constituent avant tout une correction du mode de vie et un ensemble de mesures de prévention du SRAS.

- Que pensez-vous d'une méthode de traitement de l'adénoïdite aussi courante que le "coucou"? De nombreuses momies ont une expérience positive du traitement des enfants avec l’aide du «coucou».

- Normalement, je le considère comme une procédure très efficace dans certaines situations et entre de bonnes mains. Seuls les parents (et les médecins) doivent clairement comprendre que le «coucou» permet réellement d'éliminer le mucopharynx et le pus accumulés dans le nasopharynx, sans toutefois pouvoir réduire la taille des végétations adénoïdes. Imaginez la route qui bloquait l'avalanche de neige et de cailloux. Le "coucou" vous permet donc de faire fondre et d'enlever la neige, mais les pierres n'iront nulle part!

- Dans quels cas conseillez-vous aux parents de s’accorder sur le retrait des végétations adénoïdes chez un enfant et quand vous recommandez-vous d’attendre?

- La question «Enlever ou ne pas enlever les végétations adénoïdes?» Résonne sur la planète Terre un million de fois par jour. La médecine moderne ne peut pas se permettre d’avoir des réponses différentes à la même question au XXIe siècle. Sur cette base, chaque médecin moderne connaît une liste très spécifique d'indications pour l'élimination des végétations adénoïdes. Il existe des preuves - nous supprimons, aucune preuve - pas pressées. Quel est ce témoignage? Par exemple, l’absence totale de respiration nasale, de troubles du sommeil, d’arrêt respiratoire en rêve, d’otites récurrentes, de certaines maladies des voies respiratoires inférieures et d’autres.

Compte tenu de ce qui précède, je conseillerai aux parents de ne pas étudier les indications et contre-indications relatives au retrait des végétations adénoïdes, mais de rechercher un médecin moderne connaissant ces indications et capable d’assurer une communication adéquate avec les proches de l’enfant - c’est donc en mesure de leur expliquer de manière compréhensible pourquoi ce bébé a besoin de maintenant ou aucune opération nécessaire.

Yevgeny Olegovich, merci beaucoup pour les réponses exhaustives qui aideront nos mères et nos pères à ne pas se noyer dans un océan d'informations contradictoires sur les végétations adénoïdes et sur la façon de les traiter.

(Traduit en ukrainien, cet entretien est disponible sur le site web du spécialiste ENT Yatskiv.)

Publié le 17/01/2017 12:58
Mis à jour le 29/01/2017
- Internet

Dr. Komarovsky sur le traitement des végétations adénoïdes à 3 degrés sans chirurgie

Les parents modernes entendent souvent le diagnostic d'adénoïdes de pédiatres. Et si, au stade initial de la maladie, la question de la méthode de traitement chirurgical n’est généralement pas générale, on ne peut pas en dire autant des végétations adénoïdes du troisième degré.

Les mamans et les papas, à qui le médecin a rendu un verdict décevant et recommandé un traitement chirurgical, cherchent désespérément à savoir si l’opération peut être évitée et si l’adénoïde avancé peut être guéri autrement. Les avis des médecins et des parents sont très variés. Que pense le pédiatre Yevgeny Komarovsky, pédiatre de renom en Russie et à l'étranger, de la probabilité de se passer d'une chirurgie adénoïde du troisième degré?

Voici le cycle actuel du transfert du Dr Komarovsky sur le traitement des végétations adénoïdes.

L'aide

Evgeny Komarovsky est un pédiatre reconnu, pédiatre de la plus haute catégorie de qualification. Né en Ukraine. Largement connus sur le territoire de la Russie, les anciens États alliés sont devenus après une série de publications scientifiques dans le domaine de la pédiatrie et une vision non standard, parfois contradictoire, du traitement réservé aux enfants.

Komarovsky a publié plusieurs livres sur la santé des enfants destinés aux parents. Il dirige le programme télévisé populaire "Ecole du docteur Komarovsky" et le projet radiophonique "Radio russe" "Mixtura Show". Double papa - il a deux fils adultes. Et depuis peu de temps et deux fois grand-père - le petit-fils et la petite-fille de Komarovsky

Qu'est ce que c'est

Il s'agit d'une maladie inflammatoire infantile courante des voies respiratoires supérieures. Au cours du long processus pathologique du nasopharynx, la taille de l'amygdale adénoïde augmente considérablement. Une prolifération (hypertrophie) du tissu lymphatique sur la paroi postérieure du pharynx se produit.

Les végétations adénoïdes sont le plus souvent enflammées chez les enfants âgés de 4 à 7 ans. Plus l'enfant est âgé, moins il y a de chances que les amygdales palatines augmentent, car le tissu des végétations adénoïdes ne se développe plus aussi activement.

Selon les statistiques médicales, environ 10 à 12% des enfants souffrent d’adénoïdes à divers degrés de gravité.

Les symptômes

Toute mère, même très éloignée de la médecine, peut voir l'adénoïde chez son enfant. À regarder de près l'enfant, il est frappant que le bébé respire principalement par la bouche, car sa respiration nasale est perturbée. Du nez et du nasopharynx peuvent s'écouler des écoulements gris-vert, parfois avec des impuretés de pus. L'enfant a une nuit qui ronfle, il a une perte d'audition, le bébé recommence à demander et entend encore plus mal, se plaignant souvent de maux de tête. Tout cela est une raison incontestable de demander des soins médicaux.

En outre, il n’est pas rare que l’adénoïde chez l’enfant présente une otite moyenne, une fonction altérée de l’appareil vocal, une augmentation du nombre de ganglions lymphatiques. Le visage d'un enfant malade acquiert une expression particulière, que les médecins appellent le «masque adénoïde». Elle se caractérise par une expression absente, une bouche constamment ouverte, une violation de la morsure, une déformation du squelette facial.

Un enfant atteint d'une inflammation adénoïde avancée perturbe les processus mentaux, diminue l'attention, la mémoire, les capacités d'apprentissage, il se fatigue rapidement et se sent souvent «brisé» sans raison apparente.

Avec adénoïde aigu, la température peut augmenter. Les analyses de sang effectuées en laboratoire montreront sans aucun doute une diminution de l'hémoglobine - une anémie, car ne respirer que par la bouche conduit assez tôt à une privation d'oxygène par le corps.

Raisons

  • Infection virale compliquée transférée, ainsi que de fréquentes maladies de nature virale froide.
  • Infections graves transférées (scarlatine, rubéole, rougeole).
  • Facteur héréditaire. Si un enfant a un parent qui a souffert d'adénoïde pendant son enfance, la probabilité qu'il montrera également cette maladie est supérieure à 70%.
  • Asthme bronchique.
  • Lésions allergiques du système respiratoire.
  • Problèmes congénitaux et traumatismes à la naissance. Si l'enfant a souffert d'hypoxie au cours du développement fœtal, ou si cette affection l'a accompagné au cours de la naissance.
  • Conditions de vie défavorables de l'enfant. Ceux-ci incluent des salles mal ventilées, la malnutrition, des vitamines, minéraux, protéines et acides gras, des promenades rares, une vie sédentaire.
  • Effets toxiques prolongés - excès de produits chimiques ménagers, jouets toxiques dangereux (généralement bon marché et d'origine douteuse).
  • Facteurs environnementaux défavorables dans la région où l’enfant vit (forte pollution des gaz par l’air, émissions industrielles, augmentation du bruit radioactif).

Étendue de la maladie

Il y a trois degrés d'adénoïde:

  • Le premier Au stade initial, l’enfant a une respiration insignifiante par le nez, ce qui est particulièrement visible la nuit, pendant le sommeil, lorsque le nasopharynx est complètement relâché. Les végétations adénoïdes à ce stade sont enflammées, mais elles ne couvrent que très légèrement les voies nasales.
  • La seconde Le processus inflammatoire dans les végétations adénoïdes est exprimé de manière significative, le bébé ronfle pendant le sommeil. Pendant la journée, le bébé a une violation assez grave de la respiration nasale. Des végétations adénoïdes élargies et enflammées recouvrent plus de la moitié de la lumière des voies nasales.
  • Troisièmement. À ce stade, le nez de l’enfant «ne respire pas» presque constamment, le bébé commence à respirer par la bouche jour et nuit, même en rêve. Sa voix change, il devient nasal. L'amygdale palatine est assez impressionnante en taille et presque complètement, à plus des deux tiers, et recouvre parfois complètement les fosses nasales.
  • Il existe également une quatrième phase conditionnelle, à ce jour, seuls les médecins des pays occidentaux et de l'Europe la reconnaissent. On en parle si la lumière nasale est fermée à 100% et que le tube auditif est fermé par au moins 50% des végétations adénoïdes envahies.

À n'importe quel stade de la maladie, un enfant peut avoir une perte auditive.

Difficultés diagnostiques

Diagnostic de la conduite adénoïde oto-rhino-laryngologiste (ORL). Il utilise deux méthodes - instrumentale et manuelle. Tout d'abord, il présentera un instrument spécial par la bouche qui lui permettra de voir les amygdales palatines situées loin à l'intérieur. Et ensuite mener une étude manuelle du nasopharynx. Cette procédure est plutôt désagréable, mais elle ne dure pas longtemps.

Les adénoïdes constitués de tissu lymphatique remplissent une fonction immunitaire importante. Ils protègent le pharynx, le nasopharynx et la cavité buccale de divers agents pathogènes. Des amygdales saines y parviennent avec succès. Mais les personnes enflammées peuvent elles-mêmes devenir la cause de la défaite de divers organes et systèmes. C'est pourquoi, chez l'adénoïde, l'enfant a souvent des otites, des maux de gorge, des bronchites et des sinusites.

Les médecins et les parents traitent toutes ces plaies avec diligence, maintes fois, plusieurs fois par an, et ils sont très surpris que les maladies réapparaissent. La vraie cause est souvent dans les végétations adénoïdes.

Traitement

Les méthodes de traitement conservatrices donnent le résultat dans les premiers stades de la maladie, les médecins recommandent généralement une intervention chirurgicale chez les enfants présentant un troisième degré d'adénoïde. Les méthodes conservatrices sont assez simples - il s’agit de l’utilisation de vitamines, du lavage du nasopharynx avec des solutions spéciales, de l’instillation d’antihistaminique, de gouttes anti-inflammatoires et parfois d’antibiotiques. La chirurgie devient pertinente si le traitement échouait. L'opération s'appelle adénotomie.

Komarovsky insiste tout particulièrement sur le fait que les indications d'une intervention chirurgicale ne seront même pas le stade de la maladie, ni la taille de la croissance des végétations adénoïdes, mais les caractéristiques symptomatiques de la maladie.

Ainsi, dans le cas d'un adénoïde du troisième degré avec une respiration nasale perturbée, dans certains cas, il est possible de se passer de chirurgie et dans le cas d'une maladie du premier degré avec une diminution continue de l'audition, des mesures radicales devront être prises. Ça arrive et ça. Par conséquent, Evgeny Olegovich recommande d'écouter plus attentivement l'avis du médecin traitant, n'hésitez pas à poser des questions, y compris sur la faisabilité d'une opération pour enlever l'amygdalite.

L’opération est réalisée sous anesthésie locale ou générale, elle a pour but d’enlever l’amygdale pharyngienne envahie par la végétation. Une telle opération n’est ni urgente ni urgente, vous pouvez y préparer normalement et méthodiquement un enfant. Au moment de l'intervention chirurgicale, il devrait être en bonne santé symptomatique. L'adénotomie ne dure pas longtemps - deux ou trois minutes, pas plus de 5 minutes, mais elle ne peut être considérée comme sûre et sans danger.

Rarement, mais il existe des complications - saignements, dommages au palais, impact négatif de l'anesthésie sur le corps des enfants, bien que maintenant dans les hôpitaux ORL, ils tentent de recourir à de nouveaux moyens d'anesthésie modernes, qui se distinguent par un effet plutôt doux et modéré.

Komarovsky attire l'attention sur le fait que l'élimination complète de l'amygdale pharyngée est impossible pour des raisons anatomiques. Une petite partie de celle-ci est toujours présente. Il existe donc toujours un risque réel que l'amygdale se développe à nouveau. Blâmer le médecin qui a effectué l'opération n'en vaut pas la peine. Selon le pédiatre de renom, les parents devraient plutôt être tenus pour responsables d’une rechute exclusive sur eux-mêmes. L'hypertrophie récurrente des amygdales est grandement affectée par le mode de vie du bébé.

Dans sa recommandation, Evgeny Olegovich se concentre sur le rejet du temps de loisir passif à la télévision. Un enfant qui a déjà eu des végétations adénoïdes doit faire du sport, marcher beaucoup, respirer l'air frais. L'appartement ne doit pas contenir beaucoup de poussière, d'air "vicié", d'étouffement. Le bébé ne peut pas être nourri "de force", rempli de bonbons.

En outre, comme nous l'avons déjà constaté, les végétations adénoïdes ont une fonction de protection très importante et leur élimination peut nuire à un enfant. Il tombera malade plus souvent et son immunité faiblira. Par conséquent, Yevgeny Komarovsky ne recommande pas de se rendre immédiatement au bloc opératoire, comme le conseillent la plupart des médecins adhérant à l’école de médecine fondamentale traditionnelle, la décision de retirer l’amygdale palatine ne devrait être qu’un dernier recours. Dans la plupart des cas, souligne le médecin, même un troisième degré d'adénoïde peut être guéri de manière conservatrice.

Le plus souvent, Komarovsky recommande aux parents de traiter de manière complète un traitement adénoïde du troisième degré: associez la thérapie physique à des médicaments prescrits par un médecin, suivez un traitement au laser et amenez l'enfant plus souvent à la mer, car l'air marin a un effet curatif et réparateur incroyable sur un enfant adénoïde. Et seulement si toutes ces mesures ne parviennent pas à résoudre le problème de la chirurgie.

Manières alternatives

Thérapie au laser Cette méthode est utilisée après la chirurgie pour enlever les amygdales, et à la place. La thérapie laser non invasive vous permet de supprimer les poches dans le domaine de l'inflammation, d'éliminer l'inflammation elle-même et de stimuler l'immunité. Cette méthode est parfaite pour les enfants atteints du premier et du deuxième degré d'adénoïdes, mais le troisième peut être très bénéfique. Dans ce cas, toutefois, les prévisions ne sont pas trop optimistes - la thérapie au laser ne peut pas ramener le stade avancé de l’adénoïde à son état normal et il y aura beaucoup de procédures à subir, mais l’état de l’enfant se stabilise.

Remèdes populaires. Dans le traitement des végétations adénoïdes, selon les parents, les plus efficaces sont l'instillation de gouttes à base de teinture d'anis, l'infusion d'huile d'Hypericum, le jus de betterave, la solution de teinture à l'alcool de propolis, le rinçage du nez avec une solution de sel de pharmacie. Yevgeny Komarovsky ne s'oppose pas aux méthodes populaires de traitement des végétations adénoïdes, mais au troisième stade de la maladie, il ne lui conseille pas de s'appuyer pleinement sur les recettes de "la grand-mère". Depuis certaines formes d'adénoïde, et le troisième degré de diagnostic, en particulier, nécessite un traitement plus grave. Et les remèdes populaires peuvent constituer un bon "accompagnement" du traitement traditionnel.

Quand l'opération est-elle inévitable?

Komarovsky indique l'état dans lequel l'opération est inévitable:

  • Si le troisième degré d'inflammation des végétations adénoïdes s'accompagne d'une déformation du squelette facial. Si un bébé a un «masque adénoïde» qui n’est plus sur le visage, une intervention chirurgicale ne peut être évitée.
  • Si la respiration nasale est complètement interrompue pendant une longue période.
  • Si l'enfant a une perte auditive. Lorsque les végétations adénoïdes envahissent, fermez le tube auditif. Vous pouvez être sûr de la perte auditive en consultant un audiologiste pédiatrique qui effectuera une procédure audiométrique simple et assez précise. Si l'audience est réduite de plus de 20 dB par rapport aux valeurs normales, vous devrez effectuer une opération pour supprimer l'amygdale adénoïde.
  • Si un enfant a souvent une otite sur fond d'adénoïdes enflammés au troisième degré. Les médecins disent généralement que 2-3 épisodes en six mois sont souvent répétés.

Conseils Komarovsky

  • Si un enfant a récemment souffert d'une maladie virale, vous ne devez pas le renvoyer immédiatement à l'école ou à la maternelle, où il peut «attraper» un autre virus. Il est préférable de prendre une pause d'une semaine dans l'entraînement et de laisser au bébé de longues promenades à l'air frais dans le parc, loin des autoroutes et des entreprises industrielles. Cela aidera à prévenir la croissance de l'amygdale adénoïde au troisième degré.
  • Avec le SRAS et la grippe chez un enfant avec des adénoïdes hypertrophiés, il est obligatoire de consulter un médecin. Le schéma thérapeutique doit être doublé par rapport aux autres enfants.
  • Selon Yevgeny Komarovsky, le meilleur sport est celui de l'athlétisme pour les enfants avec des végétations adénoïdes, car il aura ainsi beaucoup d'air frais. La lutte, les échecs et la boxe ne sont pas recommandés, car ces sports sont généralement pratiqués sur les lieux - assez poussiéreux et étouffant. Et cela contribue à la détérioration de l'enfant.
  • Le Dr Komarovsky ne conseille pas d'avoir peur de la chirurgie pour enlever les végétations adénoïdes et de ne pas en faire une grande tragédie parentale. Cependant, s’il existe une possibilité d’éviter une opération, selon Komarovsky, celle-ci devrait certainement être utilisée.

Au cours de ce cycle, le Dr Komarovsky nous expliquera le problème des végétations adénoïdes envahies par la végétation et expliquera les moyens de le résoudre.

Comment traiter l'adénoïdite chez les enfants - les conseils du Dr Komarovsky

Alors, comme le docteur Komarovsky conseille de se battre avec une adénoïdite chez les enfants? On sait qu’il existe deux façons de traiter une maladie: conservatrice et chirurgicale. Le pédiatre célèbre pense que dans la plupart des cas, l'inflammation de l'amygdale pharyngée peut être vaincue avec des médicaments en conjonction avec des procédures de physiothérapie, un durcissement, un mode de vie actif et un régime alimentaire équilibré.

Dans le même temps, E. Komarovsky ne s’exprime pas sans équivoque contre l’opération, ce qui permet de la réaliser en cas de complète inutilité du traitement conservateur. Néanmoins, le médecin estime que les indications de la procédure doivent être très sérieuses.

Par exemple, si la perte auditive est progressive à un degré d'adénoïdite, l'enfant a besoin de soins chirurgicaux urgents. En même temps, la pathologie du stade 3, accompagnée de congestion nasale, peut être guérie avec succès par des méthodes conservatrices. Ainsi, une attitude prudente et une approche individuelle sont nécessaires pour chaque cas d'adénoïdite.

1 degré

Au début de la maladie, les végétations adénoïdes ne bloquent les voies nasales que d'un tiers, de sorte que l'enfant ne ressent aucune gêne. Diagnostiquer une telle maladie est très difficile. En règle générale, cela se produit par hasard, lors d'une visite chez le médecin pour une autre raison.

Les signes externes de l'adénoïdite 1 degré sont légers. Fondamentalement, la respiration nasale est difficile la nuit. En outre, d'autres symptômes de la maladie apparaissent:

  • renifler dans un rêve;
  • détérioration de la santé, léthargie, fatigue constante;
  • écoulement nasal clair.

L'enfant devient irritable et en pleurs, veut souvent dormir, se plaint du manque d'air.

Comment traiter l'adénoïdite 1 degré chez les enfants? E. Komarovsky conseille d’utiliser les méthodes suivantes:

  • lavage nasal avec des solutions salines - Aqualor, Dolphin, Aquamaris, Morenazal;
  • inhalations de Lasolvan, Pulmicort, Derinat, Miramistin, Tonsilgon;
  • instillation d'agents vasoconstricteurs - Sanorin, Nazivin, Vibrocil;
  • utilisation de glucocorticostéroïdes en aérosol - Avamys, Sinuflurin, Nasonex, Fliksonaze, Nazarel.

Pour éliminer le processus inflammatoire et détruire les microorganismes pathogènes, il est nécessaire de prendre un traitement antibiotique (Supraks, Augmentin, Amoxiclav) ou un médicament antiviral (Tsitovir, Arbidol, Rimantadine).

Lorsque le caractère allergique de l'adénoïdite, le médecin vous prescrira des médicaments antihistaminiques (Suprastin, Fenkrol) et des immunostimulants. Pour améliorer le bien-être de l'enfant, un traitement symptomatique est appliqué.

2 degrés

Les signes d'adénoïdite à 2 degrés chez les enfants sont plus prononcés. Des végétations enflammées recouvrent les canaux nasaux de moitié et provoquent une congestion persistante. Gouttes de vasoconstricteur à peine aider.

L'enfant commence à ronfler dans son sommeil, marche la journée, bouche bée, se plaint de maux de tête et de fatigue constante. Dans le même temps, les voix apparaissent nasales et l'audition est altérée. Certains enfants perdent leur odorat.

Si le second degré d'adénoïdite est diagnostiqué à temps, des méthodes conservatrices aideront à y faire face. Habituellement, on prescrit au bébé des procédures physiothérapeutiques et des médicaments:

  • Médicaments antiviraux - rimantadine, Anaferon, Arbidol, Kagocel, Amiksin;
  • médicaments anti-inflammatoires - Nise, Nimesulide, Nimesil;
  • comprimés d'antihistaminique - Suprastin, Ketotifen, Klarotadin, Loratadin, Peritol, Erius;
  • Immunostimulants - Immunal, Imudon, IRS-19;
  • complexes de vitamines et minéraux.

Si l’adénoïdite est accompagnée d’un écoulement nasal purulent, des antibiotiques sont prescrits: Sumamed, Amoxicilline.

Il facilite grandement l'état du patient et réduit l'inflammation en lavant la muqueuse avec des antiseptiques et des solutions de sels marins - Miramistin, Chlorhexidine, Furacilin, Dauphin, Aquamaris. Avant la procédure, il est recommandé d’égoutter les agents vasoconstricteurs (Otrivin, Vibrocil).

La physiothérapie est très efficace dans l'adénoïdite 2: électrophorèse, irradiation ultraviolette, traitement au laser. Rincer la gorge avec Rotokan ou Givalex aidera à éliminer l'inflammation des végétations adénoïdes. Pour l’irrigation du pharynx, utilisez les sprays Tantum Verde et Bioparox. Plus sur le traitement des végétations adénoïdes 2 degrés →

3 degrés

À ce stade de la maladie, les végétations adénoïdes envahies obstruent presque complètement les canaux nasaux. L'état pathologique est accompagné d'un ensemble impressionnant de symptômes:

  • voix nasales;
  • déformation des os du crâne, masque dit adénoïde;
  • perte auditive;
  • congestion nasale constante;
  • développent souvent une otite moyenne.

C'est à ce stade que les otolaryngologues recommandent une adénotomie (retrait des végétations adénoïdes). Mais le Dr. Komarovsky conseille de ne pas se dépêcher avec l'opération. Le pédiatre pense que si une adénoïdite à 3 degrés est abordée de manière globale, la chirurgie peut être évitée.

Alors, quel est le traitement de l'adénoïdite chez les enfants selon Komarovsky? Tout d'abord, il est nécessaire d'éliminer la congestion nasale et de soulager le gonflement. À cette fin, nommer:

  • laver la muqueuse avec du furatsilinom, de la chlorhexidine et des solutions de sel de mer;
  • l'introduction de médicaments vasoconstricteurs - Protargol, Pinosol, Sialor;
  • traitement de physiothérapie - irradiation ultraviolette, électrophorèse avec des médicaments, traitement à l'ozone;
  • assainissement de tous les foyers d'inflammation possibles, qui sont dangereusement proches de l'amygdalite pharyngée - caries, sinusite, polypose.

La structure des mesures thérapeutiques générales inclut la prise de complexes vitaminiques pour enfants (Alphabet), d'immunostimulants (Immunal, Imudon, Immunokind). Pour réduire le gonflement prescrit Erius ou Tavegil. À des températures élevées et des sécrétions nasales purulentes, il est recommandé de boire un traitement d’Augmentin ou d’Amoxiclav. En savoir plus sur la façon de traiter les végétations adénoïdes de grade 3 →

En plus de la thérapie générale et locale, plusieurs cours de thérapie au laser ultraviolet sont nécessaires. En outre, le régime alimentaire du bébé devrait être revu, notamment un maximum de légumes et l’élimination des sucreries, le durcissement, la marche plus fréquente. L'air salé est très utile aux enfants atteints d'adénoïdite. Il est donc vivement recommandé aux parents de conduire l'enfant à la mer au moins une fois par an.

Et seulement si toutes les activités menées ne donnent pas de résultats, la question de la désignation de l'opération devrait être soulevée.

E. Komarovsky dit qu'il est impossible d'éliminer complètement les végétations adénoïdes. Néanmoins, un petit fragment restera dans la profondeur du tissu qui, dans des conditions favorables, commencera à se développer. Par conséquent, le traitement de l'adénoïdite ne vient pas en premier lieu.

Adénoïdite aiguë

L'adénoïdite aiguë chez les enfants est toujours accompagnée d'une forte fièvre et d'un écoulement purulent du nez. Dans le même temps, l'enfant développe une anémie, provoquée par une privation constante d'oxygène, car la respiration par la bouche n'est pas naturelle pour l'homme.

Si la température s'accompagne de ruissellement de sécrétions purulentes le long du dos du pharynx, de douleurs à l'oreille et de sécrétions jaune-vert, il est prudent de parler du développement du stade 2 de l'adénoïdite aiguë.

Le traitement dans ce cas est prescrit combiné. Les enfants malades doivent prescrire des antibiotiques: Augmentin, Solyutab, Amoxicillin. Des antipyrétiques et des anti-inflammatoires sont utilisés.

Les inhalations chaudes et les procédures physiothérapeutiques réchauffantes pour l'adénoïdite purulente sont interdites. Pour continuer un traitement adéquat, il est nécessaire d’éliminer les symptômes d’exacerbation. Le Dr Komarovsky soutient qu’il n’existe aucune preuve claire d’une opération dans ce cas. Le seul danger de maladie peut être une transition vers la forme paresseuse avec un traitement inapproprié ou tardif.

Adénoïdite chronique

Si la maladie se reproduit au moins 3 ou 4 fois par an, ils parlent du développement de la forme chronique de l'adénoïdite. Dans les tissus affectés, un point chaud d'inflammation et la moindre impulsion suffisent à provoquer une nouvelle exacerbation. L'enfant est constamment dans l'état "limite", pas malade et pas en bonne santé.

Les maladies chroniques se manifestent par une détérioration de l’attention, une faiblesse et une fatigue, des vertiges, un manque de sommeil. L'enfant est à la traîne derrière ses pairs physiquement et émotionnellement, le programme scolaire est difficile pour l'élève. Ces symptômes nécessitent des soins médicaux urgents pouvant aller jusqu'à des mesures radicales.

Le Dr Komarovsky pense qu’il est possible de vaincre l’adénoïdite chronique chez les enfants sans chirurgie, si toutes les forces sont dirigées contre cela. Il est nécessaire d'observer attentivement l'ordonnance du médecin, de donner les médicaments prescrits à l'enfant et de ne pas sauter de séances de physiothérapie. En savoir plus sur le traitement des végétations adénoïdes chez les enfants →

De plus, pendant les périodes de rémission, il est nécessaire de sauver l'enfant du passe-temps passif. Le gamin devrait marcher davantage dans l'air frais, il vaut mieux dans la forêt, assurez-vous de faire du sport, idéalement - du ski, du patinage ou de l'athlétisme. La natation est bonne.

Dans l'appartement, il est conseillé d'effectuer régulièrement un nettoyage humide pour éviter la poussière. Il est très important d’équilibrer l’alimentation en éliminant les friandises et les boissons sucrées. Et surtout, ne commencez pas les infections respiratoires des organes ORL.

Le médecin des enfants, E. Komarovsky, recommande de traiter l'adénoïdite calmement. N'ayez pas peur de l'opération et faites-en une tragédie. C'est une procédure simple, après laquelle l'enfant récupère rapidement. Cependant, il faut utiliser toutes les occasions possibles pour éviter une intervention chirurgicale. En effet, dans la plupart des cas, l’adénoïdite est parfaitement traitée par des méthodes conservatrices.